The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

There is someone, walking behind you...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1322
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Dim 13 Déc 2020 - 18:05
Elle à l’air aussi casse couille qu’elle est belle gosse. Par contre, le fait d’ce la jouer meuf revancharde badass en mode « j’t’aurais pas laissé r’partir avec », ça a tendance à légèrement m’casser les couilles. Surtout après qu’elle m’ait allumé comme ça, tout à l’heure. Putain, avec des yeux d’biche, et une telle bouche, ça f’rait un super collier autour d’mon manche.
- Nan, j’suis un soldat, pas un voleur. J’vole pas les autres survivants, sauf ceux qu’essaient d’me buter. Bon, elle m’a pris en traître en m’sautant d’ssus depuis une putain d’armoire de supermarché… j’sais pas si ça compte comme une tentative d’meurtre ou quoi. Heureus’ment qu’t’as usé d’surprise, tu t’en s’rais pas sortie sinon !

Et puis, v’la qu’elle pose son sac au sol, et qu’elle me r’garde avec un putain d’sourire. En plus d’avoir des lèvres bien comme il faut, elle a un super sourire et des dents bin’ belles. Ouaip, elle doit collectionner les bonhommes comme moi j’collectionne les cicatrices. Enfin bref, c’pas l’moment. Mon épaule m’fait encore bien mal. Sérieux, à force de v’nir au dispensaire, j’suis sûr qu’Ivy va finir par d’mander des extras ! Des d’ssous d’table quoi. Bah ouais, à chaque fois que j’viens, c’est pour des trucs pétés ou des sutures…
- Hum… Ouais, ok. C’un accord équitable ! D’toute manière, les deux aut’ nazes en auront pour l’après-midi à fouiller toutes ces barraques. Putain d’amateurs.

Un p’tit mouvement d’épaule… Et un craquement. Ah la vache, j’l’ai senti passé c’te saloperie d’craquement ! Bon, au moins, c’bon signe : rien d’casser. Mais j’vais sans doute douiller un peu dans les prochains jours. Surtout, pas oublier les étir’ments en rentrant. Sinon, j’vais pas pouvoir utiliser mon épaule avant encore des jours, et ça, ça me f’rait bien chier putain !

Du coup, j’pose ma main droite sur mon fusil, main sur la poignée, doigt contre le cadre du pontet de tir. Et j’me met en quête d’trucs à piller. Bon, y’a plein d’trucs rouillés, pourris, des pots et des bocaux vides, des débris au sol. Rien d’intéressant pour l’instant… C’est décevant. J’passe dans une autre allée… Pareil, déjà dévalisée. J’continue… Idem. Seul truc intéressant que j’trouve dans la dernière allée visitée pour l’instant : une petite pochette en plastique dur, à moitié cassée, avec des clé à laine dedans. Bon, c’est déjà ça d’pris. Même si j’imagine qu’au fort, nos mécanos ont tout c’qu’il faut.
- Putain d’bordel de merde. J’trouve rien d’intéressant jusqu’ici. Et toi ?

Elle m’suit au fait ? Ou elle est partie autre part ?
Revenir en haut Aller en bas  
Raven J. Orlando
Raven J. Orlando
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 49
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Lun 14 Déc 2020 - 9:24
Il a l’air convaincu par sa proposition, et elle n’est pas étonnée, parce que franchement, il n’aurait pas pu en faire de meilleure lui-même. Et puis tant que ses deux potes se ramènent pas, ça ne la dérange pas de traîner ce boulet là. Il est plutôt agréable à regarder, donc elle le laisse passer devant, histoire de pouvoir mater discrètement. Pas question cependant de goûter à quoi que ce soit, elle ne le connait pas, il débarque de nulle part et elle veut pas choper une maladie. Ce serait quand même con de survivre à l’apocalypse pour mourir d’une MST.

Ensemble, ils commencent à fouiller l’endroit. Raven ne touche pas son arme, elle a déjà fouillé l’endroit en terme de rôdeurs, donc elle sait qu’à part venant de lui, elle n’a finalement rien à craindre. Pleine de précautions, elle s’allonge régulièrement au sol, pour vérifier sous les étagères. Et ce n’est pas en vain, puisqu’elle trouve quelques boîtes de rations qui ont roulé au sol sans doute dans l’agitation quand les magasins ont été pillés. Ils continuent de bouffer des trucs produits il y a plus de cinq ans, mais en même temps, comment faire autrement. Jusqu’à maintenant, la bouffe ne l’a pas tuée, alors elle continue.

La voix de Logan parvient jusqu’à elle, et l’espace de quelques minutes elle hésite à lui mentir. Après tout, si elle dit qu’elle a rien trouvé, elle n’a rien à partager n’est ce pas ? Elle se tord les lèvres un instant, il y a deux rayonnages qui les séparent, il n’en saura rien…. Finalement, elle soupire en roulant des yeux, et hausse les épaules.


- J’ai trouvé quatre rations. J’t’en filerai deux.

Est-ce que ça l’énerve d’avoir eu cette idée de merde ? Oui. Est-ce que ça se ressent dans sa voix ? Encore oui. Mais bon, même si c’est une solitaire, elle n’en est pas moins droite et honnête, et du coup, elle était bien obligée de respecter sa propre parole. Elle le rejoint, et lève le regard vers lui.

- On va aller voir la reserve. Elle est fermée, mais peut être qu’avec ton gabarit tu pourras faire sauter la porte. Tu comprends bien que j’y suis pas arrivée seule.

Une lueur de malice traverse ses yeux, avant qu’elle ne prenne les devants, et l’emmene avec elle jusqu’à la double porte qui ouvre sur la réserve. Effectivement, elle est verrouillée, mais il est fort probable qu’avec suffisamment de force, Logan puisse l’enfoncer et ainsi leur ouvrir la porte soit vers le paradis, soit vers l’enfer.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1322
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Lun 14 Déc 2020 - 16:18
Bon, j’avoue, ça m’frustre pas mal de rien trouver… A part ce truc d’outils à moitiés vides, j’ai rien… Rien du tout. Et ça me gonfle. Elle, par contre, elle trouve quatre rations, et conformément à notre accord, elle décide de m’en donner deux. Plus tard. Ça m’fait me poser une question.

Elle a l’air bien peu équipée pour quelqu’un qui fait partie d’un groupe, même petit. Et en plus, elle peut pas être de New Eden, puisque ces enculés de fanatiques balancent leurs femmes derrières de cuisines, et sur des lits pour pouvoir les engrosser et repeupler la terre. Du coup, ça m’étonnerait qu’ils foutent une meuf – surtout avec ce minois – toute seule, dans un des quartiers les plus dangereux de Seattle. Mais il y a plein de p’tits groupes dans Seattle, et dans l’état de Washington. Et y’a plein d’groupes plus p’tits encore, dans l’No Man’s Land. Qui sait d’quel groupe elle fait partie ? Faudrait que j’arrive à obtenir la réponse, et j’ai une p’tite idée.

Elle propose d’aller voir la réserve. Elle est fermée, d’après elle, mais y’a peut-être moyen que j’puisses m’en occuper. J’crois qu’elle fait appelle à mon côté badass, genre l’type fier et orgueilleux qui veut tout briser parce qu’il est musclé comme un taureau. Et en soit, elle a pas tords. Mais si elle est mignonne, j’lui fait pas confiance pour autant. On va y aller tranquillement. Si j’fais trop d’bouquant, j’vais rameuter les deux autres casses couilles, et putain, ça, j’veux pas !
- Ok, ça m’va. Go.

On s’rend donc là où s’trouve la réserve. Pour le coup, vu qu’elle semble avoir bin’ r’connu l’endroit avant moi, j’la suis… Et j’dois dire que j’suis pas mécontent de c’que j’vois. Genre, vraiment. Sont p’tit pantalon là, il moule bien son boule. Ouais, ouais… J’sais. C’est beauf, tout ça tout ça. Mais franchement, j’m’en bat les couilles. Y’a un spectacle, j’regarde ! Ce s’rait con d’passer à côté et moi, j’suis pas une tafiole.

Bon, bref, on arrive enfin au lieu de réserve. Effectivement, elle est verrouillée. La porte est blindée, mais j’crois qu’on est pas les seuls à avoir essayé d’la faire sauter. L’encadrement d’porte à été défoncé au marteau et au burin, et sans doute au pied d’biche. Ainsi gondolée, elle tient plus qu’part la force d’son loquet… Rouillé comme une mamie inutilisée d’puis 60 ans. Bon… Bah allons-y.

J’pousse la porte le plus possible, afin que j’puisse augmenter au max le bâillement d’la porte. J’vois alors l’loquet d’acier, et j’en aperçois d’autres, un en haut, et un en bas. J’dégaine mon pistolet d’ma hanche, avec un silencieux au canon. J’vise le loquet… J’tire… Et l’loquet cède. Tenant plus qu’à deux endroits, y’a moyen qu’il cède maintenant.
- Aller, un grand coup d’pied, ça devrait l’faire.

A la une, à la deux, à la trois ! Deux pas en arrière, un putain d’élan, et un coup d’pied violent qui résonne dans ma jambe… Et j’vois l’encadrement pourri d’la porte qui cède, et celle-ci qui tombe d’tout sa masse sur l’sol. Pas très discret… Mais efficace.
Revenir en haut Aller en bas  
Raven J. Orlando
Raven J. Orlando
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 49
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Lun 14 Déc 2020 - 17:31
C’est une femme, et les hommes, elle connaît. Alors est ce qu’elle a fait exprès de passer devant, alors qu’elle aurait pu simplement lui indiquer la direction ? Tout à fait. Et est ce qu’elle a un petit sourire satisfait en sentant le poids de son regard dans son dos, ou plutôt dans le bas de son dos ? Encore plus. Est-ce qu’elle rajoute un léger balancement à ses reins ? Héhéhé.

Arrivés devant la réserve, elle regarde la porte à nouveau. Elle a elle-même essayé en entrant, mais elle n’a même pas la force de la pousser assez pour tenter de passer les doigts dans l’ouverture qu’elle pourrait créer.en forçant un peu. Alors elle lui laisse la place. Et ce n’est pas une mauvaise idée parce que quand elle le regarde faire, clairement on voit qu’il sait où il va. Il utilise à la fois ses muscles et sont cerveau, et ça pourrait presque la faire changer d’avis à son sujet. Finalement, il n’est peut être pas qu’une musculature. Enfin, ça, ça reste à démontrer. Elle baisse les yeux sur le pistolet. Ah bah oui, mais elle n’a pas de silencieux, elle, donc forcément, ça l’aide pas non plus. Il parle, tout seul ou à elle, elle ne sait pas trop, du coup elle ne répond pas, et continue à l’observer. Maintenant que la porte ne tient plus à grand-chose, il balance un grand coup de pied dedans, ayant pour conséquence que celle-ci s’écrase au sol dans un vacarme assourdissant. Pour la discrétion on repassera, mais on ne peut pas cacher le fait que l’action a déclenché un long frisson hormonal le long de la colonne de la blonde.

Secouant la tête elle reprend ses esprits, et passe devant lui avant de venir lui tapoter le pectoral avec un demi sourire, se retenant de se mordiller les lèvres en touchant du muscle. Ouais, non, les plans cul en sortie, c’est jamais une bonne idée, alors ça s’arrêtera à une gentille coopération dans le but de se faire un peu de matos à ramener. Pourtant, il est très long, ce contact visuel, et il suffirait de pas grand-chose pour qu’elle vienne le dévorer. Enfin, c’est surtout un bruit suspect derrière elle qui la déconcentre et l’oblige à se détourner.


- T’as entendu toi aussi ?

Raven se retourne et jette un œil à la pièce. La réserve c’est quand même une petite caverne d’Ali Baba. Tout ne peut pas les intéresser, c’est certain, mais il y trouveront un peu de bonheur. Enfin pour l’instant, ce n’est pas ça qui la fait se dresser. Elle entend des râles, sans savoir d’où ils viennent. Un peu étouffés, ils pourraient venir d’une des trois portes du fond, mais laquelle ? Elle lance un regard à Logan, et lui indique de la suivre prudemment. Après tout, c’est peut être dans la réserve que se cache le danger.


Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1322
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Lun 14 Déc 2020 - 22:09
Bon, ça, c’est fait ! Cet endroit a pas été visité d’puis qu’le monde est parti en couille, c’est certain. Alors qu’la porte blindée tombe au sol avec la force et l’bruit d’une bombe, elle soulève un p’tit panache d’poussière, qui retombe bien vite.

Sans doute satisfaite, Raven repasse devant, m’tapotant l’pec comme si j’étais un bon toutou qu’avait fait du bon travail. J’m’en formalise pas. J’préfère ça plutôt qu’elle essaie d’me déboiter la clavicule, c’quand même nettement plus agréable quoi. Par contre… J’capte son regard et ses yeux et là… On s’lâche pas. Voyez l’genre ? On s’regarde durant peut-être deux ou trois secondes, j’sais pas, mais ça semble durer bin’ longtemps, et genre… Y’a comme que’que chose qui s’passe. J’sais pas si j’pourrais la déshabiller là, tout d’suite, et lui faire d’sales choses, ou si j’ai envie d’la frapper pour qu’elle m’regarde plus comme ça. Ouais, j’ai encore un peu d’mal avec les messages slubi.. Sbubi… Subliminaux. Vache, l’est compliqué c’mot !

Et puis soudainement, un bruit la fait tiquer. D’vant nous, trois portes s’présentent à nous. Les trois sont fermées, évidemment, sinon c’pas drôle. Ravent m’fait signe de la suivre prudemment. Elle s’avance, et moi, j’reste un peu là. Pas pour la mater nan. Juste… C’est elle qui m’fait signe d’la suivre prudemment ? Nan mais oh ! Elle s’prend pour qui celle-là ? Bon, c’est vrai qu’elle a l’air d’avoir d’la bouteille niveau survie, elle a quand même presque réussie à m’déboiter l’épaule. Heureusement qu’j’ai plus d’force qu’elle, sinon, elle m’tiendrait encore au sol là.
- T’vois que’que chose ? Que j’lui chuchote.

J’sais pas si ça sert réellement à quelque chose de chuchoter. Avec le boucan de c’te foutue porte de merde là, s’il y avait des rôdeurs là-d’dans – et vu les râles qu’on entends, y doit y en avoir, c’pas possible autrement – ils s’raient forcément attirés et prêts à en découdre. Du coup, j’ai mon flingue bien en main, silencieux sur l’canon, prêt à faire feu et à abattre la première saloperie qui s’présente. Et puisque Raven s’place d’vant moi, j’la laisse s’préparer. Moi, j’assure les… Arrières.
Revenir en haut Aller en bas  
Raven J. Orlando
Raven J. Orlando
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 49
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Lun 14 Déc 2020 - 23:14
Elle lui a demandé de la suivre, et il reste en arrière. D’abord, elle se retient de se retourner pour l’engueuler clairement, mais au moins elle se dit qu’il ne traîne pas dans ses pattes, et que si elle a une vision précise de ce qui se passe devant elle, lui a une vision périphérique de l’endroit. L’avantage, c’est que les lucarnes sur le haut des murs laissent passer la lumière, ils ne sont déjà pas dans le noir. Les râles se font un peu plus pressants, et au fur et à mesure qu’elle s’approche, elle devient de plus en plus certaine que les rôdeurs sont derrière les portes, mais laquelle ?

Logan derrière elle, demande si elle voit quelque chose. Honnêtement, jusque là, elle ne voit que des portes, et des étagères, et c’est ce qu’elle lui dit, sans vraiment faire attention à son ton qui sonne comme un « espèce de débile ». Enfin ceci dit, c’est plutôt une façon de l’éloigner d’elle encore, parce qu’il est hors de question que le contact qui a eu lieu juste avant se reproduise. Raven n’est pas vraiment le genre de fille à se laisser aller aussi facilement, mais clairement, il provoque en elle une réaction qui se situe entre l’agacement le plus total, et une profonde excitation.

Elle avance vers la porte du milieu. Pourquoi ? Parce que ça lui semble trop cliché de commencer par la première, et encore plus cliché de commencer par la dernière. Doucement, elle tire de son fourreau son couteau de chasse, et le prend bien en main, lame vers l’avant, prête à l’enfoncer dans le premier crâne qui se présenterai. Sa main libre se pose sur la poignée, et elle lance un dernier regard en arrière vers Logan, histoire de s’assurer qu’il la couvre vraiment si y’a un problème. Elle veut bien lui faire confiance, mais bon, y’a des limites.

La poignée tourne, et elle pousse la porte d’un coup sec, quitte à la lancer dans ce qui se trouvera derrière. Mais il n’y a personne, parce que la porte s’ouvre sur des toilettes et un lavabo. Rien d’intéressant du tout, pour le coup. Elle est presque déçue, elle avait envie de corser un peu les choses, il va falloir qu’elle prenne son mal en patience.


- Allez, prend la suivante ! Y’a pas de raison pour que je prenne tous les risques hein !
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1322
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   Mar 15 Déc 2020 - 15:31
C’t’endroit m’dit rien qui vaille, quand même. Déjà, parce qu’on a trois portes fermées, derrière une porte blindée qui, jusqu’ici, aura quand même survécu à 5 années d’putain d’apocalypse. Vu l’encadrement d’porte, y’a des types qui y ont aller au pied d’biche, au marteau et au burin, p’t’être même à la lime de fer… Donc, quoi qu’il y ait dans c’putain d’trou à ras d’merde… Y’a rien qu’la fait chier d’puis 5 putains d’années. Donc, si ces grognements correspondent à un rôdeur – et j’vois pas c’que ça pourrait être d’autre – bah c’lui là il a pas graille depuis 5 années. J’sais pas si les charognes ont d’l’appêtit… Mais avec mon cul borné d’nouilles, c’lui ci s’ra peut-être l’exception, et il voudra m’béqueter comme un obèse qui passe d’vant un Macdonald.

La première porte ouverte par la blondinette, renfermait un précieux trésor : des chiottes. Bizarre, aucune odeur pour des chiottes. Faut dire qu’les canalisation doivent être sèches d’puis bin’ longtemps. Bon, au moins, on est pas mal.

A moi d’prendre la suivante. J’choisi cette d’gauche, histoire d’reprendre comme il faut. Bah ouais, elle est allée droit vers l’milieu quoi. C’pas logique. M’enfin bref. J’prends sa place donc, et elle vient derrière moi. J’range mon flingue à silencieux, pour une ouverture d’porte, c’est toujours casse couille c’genre de trucs. J’préfère une bonne lame !

J’tourne la poignée. Et j’entends qu’le système tourne, et qu’la pression s’relâche. Pas d’loquet ni d’verrou donc. Ok. J’plie mon index, et toque à la porte. Pas trop fort, histoire d’pas faire trop d’bruit, mais suffisamment pour que c’qui pourrait être derrière s’énerve un peu. Et là… BINGO !

J’ai juste l’temps d’toquer deux fois, qu’au troisième, y’a une saloperie qui s’jette contre la porte. Satisfait, un sourire s’pointe sur mon visage. Bon, c’qu’un rôdeur – ou peut-être plus vu l’bruit – mais ça fait d’l’action !
- Aller Blondi, on y r’tourne.

A la une, à la deux… A la trois ! Un putain d’grand coup d’pied dans la porte défonce la serrure, et la porte – en bois et non blindée – s’ouvre avec une telle force, que j’crois qu’la clanche d’l’autre côté est rentrée dans l’bide du rôdeur. En tout cas, elle s’ouvre pas total’ment, c’qui prouve qu’y a bien une charogne prise en t’naille entre la porte et l’meuble derrière – sans doute une grand armoire.

J’rentre, lame dans la main droite. Voyant l’rôdeur aux prises avec ma porte, j’regarde d’abord devant moi, et sur ma gauche. Ils sont deux les fils de putes ! Ok. L’plus dang’reux, c’est c’lui qui vient d’derrière l’bureau, bras tendus, même s’il est coincé derrière l’meuble. Pauvre con ! Faut faire le tour va, baltringue !

J’me fait un p’tit plaisir du coup. Changeant la lame de sens – lame pointée vers l’arrière et non vers l’avant – j’agrippe fermement le pommeau, et assène un formidable coup d’poing dans sa face de putain d’connard crevé ! Sa mâchoire s’décroche, et l’rôdeur tombe, gargouillant en essayant d’se relever. J’reviens donc direct vers c’lui planqué derrière la porte, histoire qu’il s’sente pas délaissé. J’enlève la porte – la poignée était bien entrée dans son bide, sous ses côtes – et j’lui enfonce ma lame dans l’crâne, juste au-d’ssus d’l’œil droit. Il s’effondre comme une merde. L’autre tente de se relever. J’m’amène tranquillou… Et j’lui écrase le crâne à grands renforts d’coups d’pied. J’en fait d’la bouillie, littéral’ment. Et puis, une fois l’calme rev’nu…
- C’t’un bureau. Rien à signaler d’plus.

A qui la dernière porte ?

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: There is someone, walking behind you...   
Revenir en haut Aller en bas  
- There is someone, walking behind you... -
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: