The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Kashmir
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2059
Sujet: Kashmir   Mer 2 Déc 2020 - 15:11
Putain, l'ORB, ça déconne zero. Lucette a fini garé en bas un peu n'importe comment, et moi j'la vide comme je peux avec mes deux bras. Je crois que j'en peux plus de monter et descendre les escaliers. Vraiment, j'en ai les jambes qui tremblent. Y'a un gars qui est venu m'aider au passage, en attrapant mes couvertures pour me les ramener. Disons que c'était pas le plus lourd dans l'histoire donc il s'est pas fait un lumbago mais on va dire que le geste était sympa quand même. En tout cas, l'espace est chauffé et j'ai une chambre pour moi. Ça fait longtemps que j'ai pas eu la sensation d'être trop petite dans un espace trop grand.

Euh, merci, que j'souffle à Dany qui vient d'arriver, les bras chargés.

Il pose ça sur le lit, un peu n'importe comment encore mais c'est pas bien grave de toute façon, faut bien les mettre quelque part ces trucs. Mes mains sur les hanches, Lucette vide - ça me fait tout drôle de dire ça - j'regarde autour de moi maladroitement. Bon, y'a plus qu'à j'imagine ? Même si j'vais me préparer un sac de back-up pour le mettre dans le coffre. J'veux bien me vautrer dans le confort mais j'préfère quand même m'assurer une issue de secours au cas où ils commenceraient à me casser les ovaires.

J'vais essayer de ranger tout ça, que j'ajoute dans la foulée, peut-être plus pour moi que pour lui. Il a pas trop bougé d'ici. Et à côté de lui, j'ai l'air d'un sacré souillon. Mais j'ai pas grand chose, cette chambre va être un peu...

Vide. Putain de vide. C'est presque désolant. Les quelques bouquins que j'ai viendront pas combler les étagères étrangement, c'est désolant mais bon, c'est la vie faut croire. J'aurais tôt fait d'en trouver d'autres. Et comme j'm'arrange pour lire tous ceux que j'ai avec moi, ça sera purement décoratif à force. En parlant de ça, j'défais déjà un sac et tire de ce dernier un gros pavé. Le premier volume du Seigneur des Anneaux. De quoi faire de jolis feux de cheminées dehors. Et passer un peu le temps.

Bref, c'est comme ça que tu te dis qu'en fait ce que peut contenir une caisse, c'est quand même léger, que j'lui dis dans la foulée.

J'sais pas s'il s'en fout ou pas. Ca se trouve, il comprend même pas quand je parle, ça se pourrait bien. Il est pas mexicain ou un truc du genre ? Y'a bien un indien aussi, et Zola a pas l'air Américaine pure souche avec sa peau du soleil là. Non mais c'est pas raciste, c'est juste une constatation. La bande de Bill, ça a l'air d'être une équipe vraiment pas banale. Je sais pas trop ce que je fous là mais j'y suis.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 429
Sujet: Re: Kashmir   Jeu 3 Déc 2020 - 14:06
Oui, je suis peut-être un peu trop ravi de voir débarquer une nouvelle personne à l'ORB, une fille en plus ! J'ai finalement accepté le fait de considérer ce groupe comme un genre de famille, et si c'est pas tous les jours évidents, je m'y fais. Chacun à son caractère, j'ai le mien, et je sais quand il vaut mieux que je ne sorte pas de ma chambre. Mais le fait d'avoir toujours du monde autour de soi est plus agréable.

Alors je l'aide, cette nouvelle arrivante, même si elle n'a rien demandé, parce que y'a personne d'autre actuellement pour lui filer un coup de main.
J'ai un petit soupir satisfait en déposant ses couvertures sur sur lit. Voilà. Je fais quoi, maintenant ? Je devrais sans doute la laisser tranquille. Je sais pas trop comment me comporter, en fait.

- Ah ouais, ça …

Mes mains s'enfoncent dans les poches de mon jean alors que je regarde la chambre comme si je la découvrais pour la première fois.

- C'était pareil pour notre chambre, aussi. Au final après deux ou trois sorties, on a ramené assez de conneries pour la décorer comme à l'époque.

Des posters partout, des vinyles au mur, un grand tapis au sol, des guirlandes lumineuses … Ouais, notre chambre nous ressemble, à Curtis et moi. Si bien que ça me déchire le cœur de devoir en sortir tous les jours tellement on s'y sort bien.

- J'crois qu'il y a des trucs, dans la réserve. Quelques meubles, et tout et tout. Tu pourras tenter d'y jeter un œil.

Et finalement, mon dos se redresse alors qu'une petite exclamation m'échappe. Ma main se plaque sur mon torse alors que je lui souris de toutes mes dents.

- Oh ! J'me suis même pas présenté. Dany. C'est cool de voir une nouvelle tête. C'est bizarre que personne d'autre soit venu à ta rencontre. M'enfin, voilà. Welcome home comme on dit.

Je me sens un peu bête. Genre, j'ai l'impression qu'être moniteur d'une colonie de vacances et d'accueillir un nouvel enfant. Manquerait plus que je lui fasse faire le tour du propriétaire en racontant des anecdotes d'un air fier pour que le cliché soit à son maximum.


Turn your head to the side
And lie to the real life


Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2059
Sujet: Re: Kashmir   Jeu 3 Déc 2020 - 17:28
Votre chambre ? J'pose sur mon voisin un regard surpris. T'as un colocataire ? Genre t'as pas eu le choix c'est ça ?

Non sinon ça m'échappe. Moi, jamais on m'enferme dans une pièce avec une autre personne, sinon je m'enquille la tête contre les murs ensuite. Fronçant les sourcils, je sais pas trop à qui j'ai à faire. Lui, il doit plutôt bien le vivre ici, s'il arrive à dormir avec quelqu'un. Moi, ça me parle pas du tout, j'dois bien l'admettre.

C'est pas que je t'envie, j'crois que ça me va très bien d'avoir une pièce pour moi pour pas parler aux gens tout le temps, je hausse les épaules dans la foulée, l'explication se vaut toute seule de toute façon. Rien que savoir qu'il y a autant de gens dans le coin, ça me donne un peu la chair de poule. Je trouve ça épuisant psychologiquement de fréquenter des êtres humains. Mais je vais peut-être faire ça : trouver de quoi décorer et donner de l'allure, par contre, j'ai vraiment des goûts de merde. T'es comment toi, niveau sens artistique ?

Déjà à refourguer le boulot chiant à des gens qui ont rien demandé. Mais le gars vient quand même m'aider à porter mes affaires alors, peut-être que c'est une invitation pour faire des trucs qu'il trouve amusant et moi chiant, voyez ? Et puis ça coute rien de demander, s'il s'amuse et que ça m'évite une sacrée purge, je serais pas perdante et lui non plus. J'souffle un coup. Il se présente. Dany, donc. Je hausse les épaules :

Salut Dany, je lui tends la main pour que les présentations soient efficaces. Reese, et qu'il sache comment m'appeler. Comme le chocolat.

Je souffle à nouveau, et regarde autour de moi un instant. Bon, c'est pas tout, mais d'abord les bouquins. Je m'active, débarrassant l'un des sacs de ce qu'il contient en le retournant littéralement sur le sol, dans un grand fracas.

Non, t'inquiète, c'est pas plus mal en fait, ça me rassure même. Je suis pas super fan de la foule de toute façon, alors c'est l'occasion qu'on se parle et tout. Mais je me mêlerais pas trop au reste régulièrement.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 429
Sujet: Re: Kashmir   Jeu 3 Déc 2020 - 18:11
- Hein ?

Je me fige une seconde en la dévisageant. Un colo-... quoi ? Plissant les yeux, j'finis par capter et pouffe dans le creux de ma main. Bon, d'accord, c'est pas très mature comme réaction et puis elle ne peut pas savoir. Mais je me reprends. Après hésitation, j'apporte des précisions, jamais très sûr de moi quand je dois avouer ça à des inconnus. Mais, hé ! Elle est chez nous, non ? Donc elle est cool avec tout ça, obligé.

- Non … je dors avec mon compagnon.

Je comprends qu'elle est un peu sauvage. Sobrement, je hoche la tête, croisant les bras contre mon buste en souriant en coin.

-Non mais t'inquiète … personne est obligé d'être en coloc, ici. Y'a assez de place pour tout le monde, largement, même.

Un nouveau petit rire m'échappe quand la conversation dévie sur la déco de la chambre. Je hausse les épaules.

- Hm … j'suis pas un bon décorateur. Mais j'sais ce que j'aime, quoi. Je peux t'aider, si tu veux, mais pas sûr que ça te convienne. J'suis plus genre …

Mes mains me désignent de la tête aux pieds. Voilà, pas besoin de grand discours quand on voit le spécimen, je pense qu'on imagine bien quel genre de trucs fait parti de mes délires.
Loin de me douter que la déco est loin d'être la priorité de la jeune femme, je prends à cœur de réfléchir à une solution pour qu'elle puisse de cette chambre son petit coin à elle.
Je me tourne vers le mur, le caresse du plat de la main, recule un peu, cale mes mains sur mes hanches et fait volte-face pour l'observer.

- Rock, grunge, trucs comme ça. Bill est plus dans les délires victorien ou j'sais pas quoi. Des trucs de bourges. En vrai, ça dépend de toi. On peut repeindre les murs … Cacher avec des posters, cadres, photos … j'sais pas moi. On trouve ce qu'on veut, dehors. Tu trouveras ton bonheur.

Finalement, je me présente. Sers la main qu'elle me présente avec un sourire amusé sur les lèvres, le dos droit, toujours beaucoup trop heureux lorsque quelqu'un me considère assez pour faire de vraies présentations.

- Reese, je répète en prenant soin de ne pas écorcher son prénom. Enchanté, Reese. Très heureux de te compter parmi nous.

Je me laisse pas intimider par son visage fermé et ses jolies yeux accusateurs. Un peu flatté de ses derniers mots, je me sens comme un privilégié.

- De toute manière tout le monde est tout le temps grave occupé, ici. Quand on est pas à la Cage pour bosser, c'est rare que j'en croise, ou alors, vite fais. Depuis le temps, je les connais tous plus ou moins, mais … y'en a certains, de toute manière, qui aiment pas trop parler, comme toi. Ça se trouve tu seras même amie avec eux, du coup. Vous vous mettrez, genre, dans une pièce, et vous resterez des heures sans vous parler.

Je pouffe, amusé par cette perspective, et mes mains s'agitent devant moi comme pour chasser tout ce que je dis.

- Pardon du coup c'est moi qui parle trop ! Hm … tu … tu es là pour une raison précise ? Ou tu es juste un oiseau blessé en quête de but dans ta vie ?

Comme je l'ai été, quoi.


Turn your head to the side
And lie to the real life


Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2059
Sujet: Re: Kashmir   Jeu 3 Déc 2020 - 18:27
Oh, ok, c'est pas son coloc, c'est son mec. Je sais pas si c'est censé me faire quelque chose, je crois que c'est plus le principe d'avoir quelqu'un dans sa vie avec qui dormir qui m'échappe. Ou alors ça se trouve, son mec c'est un ultra bon coup et c'est pour ça qu'ils restent ensemble ! Je vois que ça. Et du coup, c'est lequel qui prend toute la place et la couette la nuit ? Que je demande sur le ton de la conversation. Toi ou lui ?

C'est plus pour détendre l'atmosphère, faire genre... C'est pas grave, même si franchement y'a pas besoin de ça. Il se tape un mec, ouais, et alors ? Y'en a d'autres qui font pire, j'veux dire, regardez-moi : je me tape aussi des mecs. Et quand on sait à quel point certains peuvent être con, c'est pas forcément une grande idée. J'suis persuadée que si on avait eu le choix d'être hétéro ou pas, on aurait arrêté de fréquenter les hommes depuis longtemps. Y'en a, ils servent tellement à rien que c'est limite de l'aide humanitaire quand on leur adresse la parole.

Ouais j'vais trouver des bouquins, des guirlandes lumineuses et peut-être un ou deux cadres et ça fera l'affaire, t'en dis quoi ? Il doit pas en penser grand chose : J'suis plus du genre fonctionnel, mais j'me dis qu'un mur blanc, ça va pas être hyper reposant. T'savais que y'avait des études qui disaient que le blanc, c'était la pire couleur pour vivre avec ? Genre, parce que ça reflète rien du tout, aucune émotion, c'est une couleur totalement plate, je hausse les épaules. Ok, je m'emballe un peu. Enfin j'te dis ça, mais ça t'intéresse p't'être pas, que j'lui souffle.

Il m'explique globalement ce qu'il se passe dans le coin. Tout le monde bosse beaucoup donc y'a moyen que j'ai pas besoin de leur parler à l'avenir, et c'est pas plus mal comme ça. Finalement, ça va me changer de mes anciens groupes, même si ça fait quelques longs moi que je suis toute seule en fait, avec cette brave Lucette qui est bien la seule à avoir de l'intérêt dans cette histoire.

Et tu fais quoi à la cage, toi ? Par curiosité. J'l'écoute pas trop du reste, c'est juste quand je redresse la tête que je me rends compte qu'il parle et me demande la raison de ma présence ici. Comment ça ? Bill l'a pas prévenu ? Hein ? Bah en tout cas, au niveau du sens de la vie, je dirais bien à gauche à la prochaine, mais comme on va nulle part, ça lui servira pas à grand chose. Nan en fait j'ai cité Shakespeare à Bill et il m'a adoré direct, du coup j'suis là quoi, true story.

On a un peu plus parlé que seulement de Shakespeare, mais ça a permis de briser la glace.

J'vais aider euh... Merde, j'ai oublié son nom, pourquoi j'ai aucune mémoire comme ça ? Vance je crois ? Ouais ça doit être ça. Au pire, il saura mieux que moi. Ouais au bar quoi, j'étais serveuse donc j'peux toujours recommencer à faire ça quoi, je hausse les épaules. Sans rire si jamais tu veux des conseils de lecture, faut pas hésiter à me demander, j'me débrouille pas trop mal pour ça. J'lis beaucoup trop par contre, et on le sait parce que sur tous mes objets là, y'a bien le quart ou c'est que du livre usé par mes soins.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 429
Sujet: Re: Kashmir   Jeu 3 Déc 2020 - 19:36
Je continue dans le style 'gamin qui pouffe dans sa main' quand elle enchaîne. J'pourrais aussi glousser, mais on est pas encore assez intime et j'sais pas trop trop comment me comporter avec elle. J'dis pas que je suis une grande folle, mais je sais que l'exubérance ça fait peur à certains.

- J'pense que c'est moi !

En tout cas, le relou dans le couple, c'est sûrement pas Curtis. Enfin, je pense pas être là pour raconter notre vie de couple, et vaut mieux pas que je me lance là-dessus si je veux pas perdre Reese dès le premier jour. Point trop n'en faut.

Je prends un air intéressé et hoche la tête ensuite, avant d'être vraiment titillé par ses informations.

- Wah, non j'savais pas ! Arrête c'est grave intéressant ! C'pour ça que c'est tout triste les murs d'hôpitaux. T'as fais des études de couleurs pour savoir ça ou quoi ? On aura qu'à mettre de la couleur sur les murs de ta chambre. Ça doit se trouver, encore.

Les conversations s'enchaînent assez naturellement. C'est bon signe. À moins qu'elle ne se force. En tout cas de mon côté, je suis plutôt satisfait de notre échange.
À partir du moment où on se balance des anecdotes et des 'saviez-vous que', généralement, c'est plutôt bon signe, non ?

- Je fais de la musique. On a des soirées spéciales, parfois c'est concert. T'es déjà venu ? Ou juste pour boire un verre, peut-être ?

Je ris à sa petite vanne sur Shakespeare mais comme elle ne rit pas en retour, je m'arrête. Ça ne m'étonnerait pas que ce soit vrai, Bill aime bien ce genre de conneries.

- Vance ? Je connais pas de Vance. Ah, ouais ! Vaughn ! Oui, lui je le connais.

Serveuse, donc ? Ça c'est plutôt une bonne nouvelle pour moi. Parce que jusqu'à présent, je m'y collais beaucoup trop souvent, et c'est vraiment pas mon truc. Les gens me mettent la pression, essaient toujours de négocier tout et n'importe quoi, et j'ai jamais la force de me battre. Physiquement et verbalement. C'est juste … trop épuisant moralement. J'pense que Reese saura mieux s'y prendre. Et ça fera plaisir à Vaughn d'avoir une femme à ses côtés plutôt que moi.

Je grimace quand elle parle de lecture alors que mes yeux parcours les nombreux livres présents dans la chambre. J'en attrape un sans savoir si j'ai le droit et l'ouvre au hasard sans même faire attention à ce qu'il y a de marqué.
Déjà, à l'époque, j'avais jamais été trop bouquins. Mais maintenant, avec mes yeux mauvais, en plus …

- C'est gentil … j'aime pas trop ça, lire. Genre, j'ai sans doute pas l'imagination ou la patience, mais j'arrive pas à me plonger dedans. Et de toute manière, je sais pas trop bien lire en anglais. J'ai dû apprendre à parler sur le terrain, avant ça c'était très académique, tu vois ?

Je marque une pause où je me mordille l'intérieur des joues.

- En tout cas tu vas plaire à Bill. C'est un grand culturé, lui aussi.


Turn your head to the side
And lie to the real life


Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2059
Sujet: Re: Kashmir   Jeu 3 Déc 2020 - 20:04
J'ai connu quelqu'un qui m'a dit que la survie d'un couple, c'est deux couettes, il s'appelle Simon, je sais pas ce qu'il est devenu mais c'était quand même un type un peu drôle les semaines impaires. Si un jour ça lui pose problème, t'auras la solution comme ça, que j'lui glisse dans la foulée.

Bon, il fait ce qu'il veut de l'information, je suis pas persuadée que ça lui sera utile. Y'en a qui dise qu'au pire si l'autre prend la couette, t'as qu'à te coller à lui et on en parle plus. Mais j'suis pas persuadée de ça. Genre, je suis pas contre la proximité quand j'ai admit que c'était ok, par contre ça me casserait les couilles d'avoir une sangsue durant toute une nuit pour me rappeler que je suis pas toute seule. J'crois que c'est les nerfs ça. Quand quelqu'un est trop collé à toi, ça irrite la peau, ça donne des boutons. P't'être pas à tout le monde mais à moi, quand même pas mal.

Ouais et tu remarqueras que les services pour les enfants ont plus de couleur aussi, c'est fait pour qu'ils se sentent plus à l'aise, je hausse les épaules, puisque ça l'intéresse pour de vrai. A côté j'fais une pile pour mes livres, avant de regarder les murs. Y'a une étagère là où ils iront bien, en espérant qu'elle est bien fixée et qu'elle supportera le poids : Non, j'suis arrivée y'a pas très longtemps dans le coin. En septembre j'crois, mais je sais déjà pas la date d'aujourd'hui alors je peux pas te certifier l'information.

Je dois que je compte plus les jours surtout, comme la majorité des gens sur cette planète. Les heures, j't'en parle même pas. Moi, ça me dépasse.

J'ai longtemps éviter l'agglomération, c'est surtout qu'avec les morts et toute seule, je voulais pas me retrouver dans la merde. Sauf que y'a le No Man's Land maintenant, c'est là-bas que j'ai appris que y'avait la cage qui existait, j'ai tenté ma chance. On m'a parlé d'une Taverne qui a brulé aussi, et je secoue la tête : Quelle idée de faire cramer des trucs.

J'le fixe un instant en le détaillant. J'saurais pas expliquer pourquoi, mais il a l'air d'un p'tit gars qui déborde en lui-même. Genre comme s'il se contenait d'être ce qu'il est au fond, pour pas faire de vagues. Il a des mimiques, des expressions très prononcées, le genre qui marquent quand on le croise.

J'trouve que tu t'en sors pas trop mal pour quelqu'un qui a appris sur le tas. Du coup c'est quoi ta langue natale ? Un truc latin, vu l'accent. Si tu veux, j't'en trouverais qui viennent de chez toi avec un peu de chance, les communautés hispaniques ont été très présentes dans le coin, ça devrait être gérable. Moi on m'a dit qu'il fallait jamais se forcer à lire de toute façon, y'a que comme ça qu'on peut aimer le faire. Et y'a pas de petites lectures non plus, genre si t'aimes les BD ou les mangas, si tu préfères lire ton paquet de céréales, bah c'est très bien. On est pas obligé d'aimer des grands dramaturges pour mériter un bon bouquin quoi, ça serait le pire.

Alors, culturé ou pas, faut avoir envie d'un truc pour le faire. Genre c'est comme manger, si tu veux pas de la dernière part du gâteau, faut jamais te forcer au risque de t'en dégoûter.

Et c'est quoi ton instrument ? Tu chantes et tu joues, ou juste l'un des deux ? j'suis curieuse en vrai. Ca t'fait pas un truc d'être... Le sujet de l'attention quand t'es sur scène ? Quand tous les yeux sont sur toi et qu'on t'écoute ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Kashmir   
Revenir en haut Aller en bas  
- Kashmir -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: