The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-36%
Le deal à ne pas rater :
-36% sur la pot à plante en lévitation dans l’air
53.63 € 83.79 €
Voir le deal

De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5053
Sujet: Re: De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie   Dim 13 Déc 2020 - 23:39
« Et pourquoi pas ? Du lait, c'est du lait !»
C'est quoi le soucis, sérieusement ? Alors clairement Zelda ne défend pas le côté dégueulasse qu'il y a à boire du lait d'humaine. Mais concrètement... C'est possible d'en utiliser pour cuisiner, non ? « Après panique pas, hein ! On va pas aller traire Misha pour de vrai ! » Des fois elle a quand même l'impression que Malou la prend pour une imbécile. Alors que non, elle a juste un peu le sens de l'humour, quoi. « T'es ultra terre à terre, toi ! Détroit, ça t'a pas réussi ! » Avec toutes ces histoires de romains et les coups qu'elle a dû prendre, son invitée n'a plus trop les idées en place. Mais c'est logique, ça, un peu !

« J'vais tellement m'amuser avec cette info ! Merci ! » Clairement, elle ira déplacer les objets d'Eve-Mad' maintenant qu'elle sait qu'elle est maniaque. Pour la taquiner. Et c'est encore mieux si elle ne s'énerve pas, en plus, la nonne. « Mais t'inquiètes pas ! J'lui dirai pas que c'est toi qui m'a incitée à l'faire ! » précise-t-elle en lui décochant un clin d'oeil. Ce sera leur petit secret ! « En tout cas on a pas d'musée ! » reprend-t-elle plus sérieusement que son interlocutrice lui explique qu'elle ne compte pas exposer dans son salon. « Et si tu veux essayer d'convaincre June d'en fabriquer un, j'te souhaite bien du plaisir ! » Clairement, il va falloir trouver une autre solution pour sa galerie d'art. Même si le mieux, en fait, c'est carrément d'abandonner l'idée.

Et puis sans trop savoir comment ni pourquoi - faut dire que leurs discussions vont toujours dans tous les sens - elles évoquent la sexualité. Et lorsque Malou demande à l'australienne ce qu'elle trouve intéressant dans le sexe, la question la laisse perplexe un instant. « Pas grand chose, en vrai ! C'est... bizarre ! » comment décrire ça autrement ? Elle n'a de toute façon pas les mots pour expliciter sa vision de la chose. « C'est pas aussi cool que j'le pensais, franchement. Après j'suis une débutante, hein ! J'connais pas trop tout ça, tu vois ? » Et après c'est elle qui a de drôles de questions, hein ?

« Wow wow wow ! » tempère-t-elle alors que sa camarade lui expose les signes distinctifs qui séparent les homos des bi ou des homos. « J'aime les mecs et c'est pas pour ça que je regarde leur cul toute la journée ou que j'les observe avec les yeux doux ! Sérieux, ce serait trop flippant ! » Mais elle a été élevée, Malou ?! « Et y'a pas moyen que j't'embrasse sur la bouche, non mais oh ! T'es trop vieille, déjà ! Et ensuite t'es... Bah l'prend pas mal mais t'es handicapée, quoi ! J'aurais l'impression d'abuser d'une p'tite chose fragile ! Pis tu m'plais pas, hein ! T'es juste... ma pote ! » Elle est trop louche cette proposition quand même ! « T'es au courant que j'aurai seize ans en mars ? T'abuses ! » Mais elle va mettre ça sur le compte de la drogue. C'est pas bien grave de toute façon !

Toujours est-il qu'elle finit par comprendre, Zelda, pourquoi Malou s'intéresse autant à Bulle tout d'un coup. « Faut pas leur donner n'importe quoi à manger, aux chiens, tu sais ? Genre le chocolat il paraît qu'ça les bute ! » explique-t-elle. « Après, bon, j'vois pas qui serait assez con pour donner ça à un animal au lieu d'le garder pour ça... » Cela dit elle a retenu l'essentiel, l'adolescente. « Arrête d'esquiver ma cuisine ! Tu veux pas faire un effort, aussi ? J'vais jamais réussir à te dégoûter d'l'anorexie si tu veux te débarrasser de tout c'que j'te sers, hein ! » la réprimande-t-elle gentiment en agitant son doigt d'un air réprobateur.

« Ouais, ok, on va essayer ça ! Sauf qu'on a pas d'jus d'pomme, pas d'betterave et qu'les noix, j'déteste ça ! » Donc en fait elle vont le cuir normalement, ce steak. « Tu sais quoi ? J'vais improviser ! » Elle est plutôt douée pour ça en plus ! L'adolescente hoche la tête pour confirmer que oui, les bouquets de fleurs, ça sert à rien ! Et puis il y a cet instant où Malou prend la défense de Misha ! « Ah parce que tu trouves normal qu'elle lui ait caché que son gosse n'était p't-être pas d'lui, à Clay' ? » tempête-t-elle. « Bien sûr qu'c'est une salope ! Et j't'assure qu'la bite de mon père va très bien, merci ! » Il lui faut quelques secondes pour se rendre compte de ce qu'elle vient de dire et, un brin gênée, elle se sent forcément obligée de préciser un peu le sens de sa phrase. « On entend des gémissements ! C'pour ça qu'je sais ! » Qu'elle n'aille pas imaginer des trucs louches, hein ! « J'vois mal pourquoi tu défends Misha... » La solidarité féminine a tout de même ses limites. D'ailleurs ça n'existe même pas vraiment quand on y pense...

Le sujet étant brûlant, elles ne s'attardent guère dessus. C'est maintenant les hobbies qui nourrissent leur discussion. « T'aimes la guerre ? Ca fait un peu beaucoup psychopathe sur les bords, ça ! Et au milieu, même ! » commente-t-elle. « Va pas crier sur tous les toits que t'adores le sang parce que si ça s'trouve, tu vas finir dans une cellule ! » Et pouf, magie, c'est maintenant l'amour et la drague qui reviennent au centre de l'attention. « Ouais enfin c'est pas comme si c'était l'genre de truc que tu pouvais choisir, ça ! » C'est vrai, quoi. On tombe amoureuse sans s'en rendre compte. C'est bien ça qui est chiant quand on y pense ! Cela dit Malou semble tout de même un peu intéressée par Nathan ! Et ça, c'est bon signe ! « On a fêté ses trente-quatre ans y'a pas longtemps ! Mais j'te promets qu'il est encore bien conservé, hein, t'inquiètes pas ! » Qu'elle ne parte pas en courant ! Nathan est tout à fait potable pour un trentenaire !

Avec tout ça elle en a oublié son steak ! Et effectivement, comme le fait remarquer son invitée, il est devenu sacrément noir. « Non mais ça c'est... normal ! C'est pour cuir les bactéries ! » argue-t-elle, non sans se précipiter pour ôter la poêle du feu. Et la voici qui passe le tout sous l'eau. « C'est pour le rafraîchir ! » C'est plus rapide que le frigo. Et la voici qui renverse la viande dans l'assiette de Malou. « Hop, à table ! » Avec un peu de chance elle aura oublié qu'elle est sensée en manger seulement un tiers... Faut essayer, non ?


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie   Mar 15 Déc 2020 - 18:36
Malo n'avait aucun humour, elle prenait tout au premier degré aussi pouvait-elle paraître terre à terre même si c'était souvent loin d'être le cas.
J'ai peut-être pas été éduquée mais j'ai des principes quand-même, rétorqua t-elle. Y a lait et lait, une femme c'est pas une vache !
Elle pensait sincèrement que le sujet était clos par cette phrase. Qui pourrait imaginer que Zelda puisse répondre que dans un sens Misha en était une puisqu'elle avait trompé son mari ? Personne, évidemment.

En attendant elle regrettait d'avoir dit qu'Eve-Madeleine était maniaque. L'ado allait maintenant passer son temps à se faire inviter pour le plaisir de déplacer les objets.
Si je te vois chez elle je te botterai les fesses, menaça t-elle.
Quant au musée, elle n'en avait rien à faire que June ne soit pas d'accord pour en construire un et ajouta:
je m'en fous, des musées il doit bien y en avoir sur l'île, pas besoin d'en fabriquer et puis je n'ai pas envie d'en ouvrir un de toutes façons.
La taverne avait suffit. Il passerait pas de mal de temps avant qu'elle songe à se risquer à nouveau sur ce genre de terrain d'aventure.
C'est comme toi avec ton colisée, c'est juste dans la tête.

La conversation avait à présent viré sur les états d'âmes sexuels de Zelda.
Inquiète Malo répondit:
pourquoi tu dis ça ? Il t'es arrivé une mauvaise aventure avec un petit copain ?
Normalement faire l'amour c'était doux et génial et le fait que l'adolescente en parle comme de quelque chose de pas cool devait prouver qu'il s'était passé quelque chose.
Il n'a pas été tendre avec toi ? Il t'a obligé ? Ou alors il a prit son plaisir sans toi ?

Il ne vint pas à l'esprit de la jeune fille que Zelda pouvait être vierge. D'accord elle n'avait que quinze ans mais elle avait eu un petit ami, non ? Et la manière dont elle parlait ne laissait-il pas entendre qu'elle aurait vécu un truc pas chouette ?


J'ai pas dit que tu passais ton temps à mater les types, j'ai dit que c'était eux qui le faisaient pour les nanas. Elle ne comprenait décidément jamais rien du premier coup celle-la !
Malo était vexée de la façon dont avait répondu la soi-disant pote. Presque accusatrice aurait-on dit.
Puis, d'après sa fine description sur le refus d'embrasser Malo, cette dernière déclara sûre d'elle:
alors c'est que t'es pas bi, sinon tu l'aurais fait quand-même, même avec tes seize ans.
Et puis je suis pas handicapée, juste malade et ça va passer, c'est pas pareil du tout !

Heureusement que Zelda ne savait pas qu'à une époque Malo l'avait été réellement, se déplaçant en fauteuil roulant, elle en aurait fait tout un foin !

Le subterfuge du chien n'avait pas prit. Apparemment la môme avait plus ou moins deviné les intentions de sa comparse mais une chose n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde: le chocolat les tuait. Elle ferait en sorte d'en avoir toujours sur elle alors. Elle n'aimait pas les clébards.

Fallait croire que dans cette maison ils n'allaient jamais au ravitaillement car Zelda n'avait rien de ce qu'elle citait alors que des betteraves, il devait y en avoir au moins trois chez Eve-Madeleine, sans compter les bouteilles de jus de pomme.
Malo haussa les épaules et laissa l'ado improviser. Après tout c'était à elle de s'occuper du steak, chacun sa tâche.
Non, c'est pas normal qu'elle lui ai caché que le bébé n'était pas de lui, c'est sûr mais ça ne te regarde pas quand-même. Affirma la jeune fille quand la conversation changea encore de sujet.
Mais quand Zelda assura que sexuellement son père allait très bien, Malo releva la tête d'un coup avec des yeux agrandis par l'horreur de la révélation avant pousser un soupir de soulagement sur la chute de l'histoire.
Alors je ne sais pas. Conclut-elle à bout d'arguments. Pour elle aussi les adultes comportaient des zones d'ombres inexplicables. Et je défends personne, juste que « salope » c'est vraiment dur comme mot.
Elle va faire quoi Misha du coup ? S'en aller de cette maison ou plutôt ton père ?
La jeune fille voyait mal ces deux êtres cohabiter sous le même toit à présent.

Aimer la guerre ne signifie être psychopathe
, souffla t-elle un peu énervée que la gamine ne comprenne rien. Juste que quand il y a des missions j'aime y aller et si un jour New-Eden et les Remnants se déclaraient la guerre j'irai car je serai contente de défendre le camp et de butter le plus d'ennemis possible, c'est tout. C'est pas une histoire d'aimer le sang ou pas en plus.

De fil en aiguille, le nouveau centre d'intérêt fut le fameux Nathan, âgé de trente quatre ans et encore bien conservé.
S'il a cet âge là, c'est qu'il a déjà une copine, répondit-elle. Et puis il faudrait que je lui plaise aussi. Et là c'était pas gagné !

Le steak avait cramé et Zelda prétendait que c'était normal.
Malo leva les yeux au ciel avant de les baisser sur le morceau de barbaque dégoulinant de flotte.
Tu crois quand-même pas que je vais manger un morceau de ça? même toi t'en voudrais pas ni même le chien.
Dommage qu'elle n'était pas assez cultivée pour crier « Potemkine ! »
On va manger ma purée et c'est tout, on arrête de discuter maintenant. D'ailleurs la purée à l'eau c'est dégueulasse aussi alors tu vois, je ne triche pas !
Elle avança la gamelle de patates copieusement écrasées et servit la môme avant de s'en prendre une mini cuillérée.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5053
Sujet: Re: De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie   Mer 16 Déc 2020 - 15:51
« Pourtant on a des pies, quand on y pense... »
Moins que les vaches, après, oui, c'est certain. Ce qui n'est sûrement pas une mauvaise chose d'ailleurs. Mais ce débat un brin stérile semble toucher à sa fin. « Pourquoi on parle de ça, déjà ? » C'est que cette discussion va dans tous les sens. Et elle n'a pas non plus grand... sens - badum tss - quand on y pense, non ?

« Tu sais Eve-Mad' c'est ma pote, hein ! Tu peux pas m'interdire de v'nir chez vous !  » Après, c'est sûr, ce n'est pas non plus sa plus grande amie. Mais la nonne aime tout le monde. C'est son pire défaut et sa plus grande force en même temps. Elle n'osera pas la mettre à la porte, si ? « Okay, okay ! T'excites pas ! Tu vas brûler l'reste d'tes calories ! » Même si elle a envie de lui demander quelle est la différence entre un musée et une gallerie, elle s'abstient. Parce qu'elle peut être conciliante, des fois, Zelda. Surtout quand ça concerne un truc aussi débile que l'art. « Tu verras pour mon Colisée, tu verras ! » souffle-t-elle, un brin énigmatique, à son aînée lorsque cette dernière prétend que ce plan n'existe que dans sa tête. « En un rien d'temps tu vas t'retrouver dedans pour l'inaugurer ! Tu vas voir flou ! » Bon, cela dit, elle va quand même devoir attendre de nombreuses années avant de pouvoir ordonner sa construction, oui...

Et puis si Malo trouve qu'elles s'attardent un peu trop sur la traite de Misha, Zelda, de son côté, n'est guère enjouée à l'idée d'exposer en détail ses expériences sexuelles. Et encore moins de parler de Sean, ce garçon qui l'a déçue, qui n'a pas répondu présent lorsqu'elle avait besoin de se reposer sur lui. « Tu penses vraiment qu'un mec peut m'obliger à faire un truc dont j'ai pas envie ? » relève-t-elle, un petit sourire au coin des lèvres. Ou une femme, d'ailleurs. June, c'est à peu près la seule qui a une influence sur elle. Parce qu'elle a des arguments, June. Dont un pistolet chargé dont elle n'hésitera pas à se servir dans l'intimité d'une clairière, par exemple. « Disons juste que j'me suis rendue compte qu'les histoires d'amour, elles sont pas pareilles à celles qu'on voit dans les films ! C'est naze ! » Pour le reste, l'adolescente refuse d'évoquer le plaisir et toutes ces notions dont elle ne sait toujours pas grand chose. « Et puis tu sais, j'sais bien que j'suis pas bi ! Par contre j'regarde parfois les fesses des filles quand même ! Pour comparer, tu vois ? » Ou la poitrine des autres jeunes de son âge. Mais ça c'est normal, non ? Elle doit bien vérifier qu'elle à peu près normale.

« D'accord, t'es malade si tu préfères ! » glisse-t-elle, apaisante, pour ne pas frustrer son aînée. Cela dit le ton qu'elle emploie prouve clairement qu'elle n'a pas changé d'avis, que Malou reste frappée par une forme de handicap. Mais elle doit l'aider, pas la descendre davantage. « Une malade un peu pénible, d'ailleurs, si j'peux m'permettre ! » plaisante-t-elle. Mais pas tant que ça. Parce que clairement, son interlocutrice s'octroie le droit d'être sélective pour ses repas. C'est pas bien, ça ! Et puis ça ne l'aidera sûrement pas à reprendre du poids...

Et puis après le lait de Misha, elles se concentrent sur Misha elle-même. Malou est d'accord : elle n'aurait pas dû cacher ce possible problème de paternité à Clay. « Clairement, ouais ! » approuve-t-elle, satisfaite. Quant au terme peu élogieux qu'elle utilise pour qualifier la rouquine... « Si t'as un nom plus adapté, j'veux bien l'entendre ! Traînée, ça irait ? » Elle peut s'adapter sans soucis. « J'sais pas trop ! Moi j'aimerais bien qu'elle dégage. C'est pas à Clay' d'le faire de toute façon ! Il était là avant ! Après faut savoir qu'il est vachement sensible aux femmes, tu vois ? Et quand il s'agit d'Misha, j'ai l'impression qu'il pense plus avec son zgeg qu'avec sa tête... » Affaire à suivre, donc. Mais si la mère de Coleen devait rester alors l'australienne mettra un point d'honneur à lui pourrir l'existence. Ce n'est qu'un juste retour des choses, à ses yeux !

Et puis le duo se découvre une nouvelle divergence au niveau de la guerre. Selon Malo aimer la guerre ne fait pas d'elle une psychopathe. « Franchement si tu serais ravie d'buter le maximum d'ennemis ça t'place d'office dans les cinglées, hein ! Tuer, c'est pas un truc anodin ! Si t'y prends du plaisir c'est qu't'es vachement détraquée du bulbe... » Cela dit ça peut toujours être utile d'avoir une tarée qui se précipite sur les lignes ennemies. Elle ne va pas - trop - juger.  « Après on a aussi besoin de déglingos tu sais donc c'est plutôt cool si t'aimes buter des gens de manière non-psychopathique ! » Elle n'est pas sûre que sa phrase est claire, ni même qu'elle a bien dit ce qu'elle a voulu dire.

« Non, il a pas d'copine ! » affirme-t-elle ensuite au sujet de Nathan.  « Il s'est fait j'ter comme une merde par Madisson, la secrétaire de June ! Il avait une autre petite copine avant mais elle est sûrement morte maintenant donc j'pense qu'on peut dire qu'il est libre, là, ouais ! » Cette Ellie ne va pas lui faire un procès de toute façon, si ? Les morts n'attaquent pas les autres en justice. Encore heureux, cela dit ! Manquerait plus que ça...  « T'inquiètes pas, tu vas lui plaire ! Il est en manque et au pire, il éteindra la lumière ! » Y'a pas de problèmes. Que des solutions !

Et puis forcément, à force d'évoquer des sujets un peu débiles, Zelda en oublie la cuisson du steak. Le truc est carbonisé et Malou, directement, profite de l'occasion pour annoncer qu'elle n'en mangera pas ! Elle argue même que l'adolescente ou le chien refuserait d'en bouffer ! « L'chien j'sais pas mais moi, clairement, j'vais t'le bequeter ce steak ! Pas d'gaspillage ! » Et la voici qui mord dedans, fais de son mieux pour garder un air neutre et mastiquer ce qui ressemble maintenant à du caoutchouc.  « Dé-li-cieux ! » Tu parles !  « En vrai j'ai une idée ! On va l'mixer et rajouter ça à la purée, ok ? » Et hop, elle joint le geste à la parole et glisse la bidoche dans le mixeur. Il a un peu de peine mais il finit par trancher.  « Eh ! Si tu rajoutes ta purée on pourrait s'faire une sorte de milkshake ? Ca passerait p't-être mieux pour toi, non ? » Et hop, elle se saisit des assiettes et les verses à leur tour dans l'appareil.  « Malo ! J'crois qu'on peut dire qu'on a trouvé la solution ultime ! T'aimes pas manger, ok ! Mais t'adores boire, non ? »

Et Bam ! Elle dépose l'espèce de purée sombre, toujours dans le réceptacle du mixeur, devant son invitée. Puis elle s'installe en face d'elle et l'observe, le menton en appui sur ses paumes.  « Allez, essaie ! » l'encourage-t-elle. « Une gorgée pour Zeldaaaa ! » Quand elle était petite, ce genre de trucs fonctionnait plutôt bien avec elle. Peut-être que ça fonctionner avec Malo, aussi ?


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie   Dim 20 Déc 2020 - 15:37
Malo écarquilla de grands yeux mi surpris, mi réprobateurs quand Zelda eut l'idée de comparer les seins à des pies de vache.
Pourquoi tu dis ça ? Tu as des nichons qui ressemblent à des gants Mapa toi ?
Décidément cette fille avait l'air d'avoir un problème avec les poitrines de femme et leurs fonctions mais c'était peut-être lié à l'adolescence ?
Un peu décontenancée elle ne répondit pas quand la gamine demanda quel était le sujet précédent cette énormité; premièrement parce que parmi tous ceux abordés il aurait fallu quelques précisions pour rattraper le fil, deuxièmement parce qu'elle craignait que la môme ne l'embarque encore une fois sur la problématique du lait maternel dans la purée.

La jeune fille n'avait pas entendu dire que Zelda était plus pote qu'une autre avec Eve-Madeleine mais elle laissa couler car il était vrai que la nonne lui aurait ouvert tout grand sa porte au risque de devoir replacer au bon endroit et plusieurs fois par jour ses objets personnels. Mais ça, ça l'énervait, elle. Elle aimait avoir la paix quand elle rentrait dans cette maison et s'il fallait supporter la présence de l'ado continuellement avec ses conversations décousues en plus du bordel qu'elle foutrait partout, cela n'irait pas longtemps !
Je suis calme, déclara t-elle avec mauvaise foi et laisse mes calories tranquilles.

Pour un peu la relation allait virer au vinaigre jusqu'au moment où la môme la désigna pour inaugurer le futur colisée. Bien brossée dans le sens du poil de son immense orgueil, Malo se tranquillisa d'un coup, acceptant même de voir un peu flou ce jour là, ( ce qui serait normal si on calculait l'âge auquel la gamine pourrait prétendre à un tel chantier, additionné au nombre d'années qu'il faudrait pour ériger le bâtiment: Malo serait au moins presbyte).

C'est sûr, l'adolescente n'avait pas l'air du style a accepter de faire ce qu'elle n'avait pas envie et cela rassura la jeune fille: il ne lui était donc rien arrivé de fâcheux sexuellement parlant. Le problème était la vision négative qu'elle avait de l'amour en général.
D'un autre côté elle n'avait pas tort. Très souvent, c'était loin des histoires à l'eau de rose qu'elle regardait jadis à la télé mais tout de même, parfois...
C'est peut-être parce que tu n'es pas tombé sur un mec assez bien ? Avec mon premier amoureux par exemple, c'était mieux que dans les films. Le problème c'est qu'il est mort. Avec les autres, c'était beaucoup moins bien.

Donc Zelda n'était pas bi mais regardait quand-même les fesses des filles à titre de comparaison...
Je vois, répondit-elle. Quand tu vois un gros cul tu es rassurée d'être plus mince et quand tu vois le mien tu es contente d'être grosse. Tenta t-elle de résumer avant que la gamine admette enfin que l'anorexie était une maladie et pas un handicap.

Bah, traînée c'est pas vraiment mieux.
Rétorqua t-elle sans avoir pour autant un synonyme décent à proposer.
Malo hocha la tête mais s'abstint de tout commentaire. Le problème semblait compliqué entre Misha et Clay. Le mieux serait certainement qu'ils le règle eux-mêmes.

Je ne serais pas ravie de tuer des ennemis, je serais juste contente et fière de protéger le camp même si on devait en passer par le armes. S'insurgea t-elle en fusillant du regard celle qui ne comprenait jamais rien à rien.
C'est pas de crever des gens qui me plaît. Ce que j'aime c'est me préparer à l'éventualité d'une attaque.
Elle réfléchit quelques instants et ajouta:
enfin si. J'aime butter les mangeurs d'homme, avec psychopathie, ça oui !

Zelda informa que Nathan n'avait pas de copine et s'était fait jeter par une certaine Madisson.
Malo était bien tentée d'autant que la môme certifiait qu'elle lui plairait. Selon quelles critères ?
Elle n'osa pas demander, d'abord parce que c'était intime et la jeune fille était pudique mais aussi parce qu'elle n'avait pas envie de recevoir dans la tronche une phrase du type: « il aime les planches à pain, ça l'inspire ».
Ok, lança t-elle. J'y songerai.
Sait-on jamais après tout ?

Il était enfin temps de se concentrer un peu sur ce repas foireux.
Ce n'était pas une surprise non plus, c'était la règle du jeu. Pourtant Malo ne pensait pas qu'elles en arriveraient à une telle extrémité d'infamie.
Voilà tout à coup Zelda qui mort dans le steak peu convaincue de son bon goût malgré ses dires puis, sans crier gare, s'empare d'un mixeur et réalise.... Un milkshake !

Rien que la couleur donnait envie de vomir, et n'importe qui aurait laissé la mixture en plan pour se sauver en courant. Mais pas Malo.
D'abord parce qu'elle n'était pas n'importe qui, ensuite parce qu'elle avait des codes d'honneurs qui frôlaient la psycho rigidité, enfin parce qu'il lui arrivait d'être joueuse à des moments où l'on s'y attendait le moins.

Prenant alors son courage à deux mains puis le récipient elle s'en enfila une bonne gorgée en bouchant sa respiration comme Zelda le lui avait conseillé avant d'avaler le breuvage infernal.
La nausée était à son comble mais la jeune fille était courageuse et orgueilleuse comme on le sait déjà.
Dégueulasse. Lâcha t-elle enfin. Je crois que tu ne pouvais pas créer pire !

La potion allait elle guérir Malo ? L'avenir le dirait mais en attendant, il fallait vraiment qu'elle vide son estomac quelque part ailleurs que sur le sol de la cuisine alors elle annonça:
je suis fatiguée là, il est tard. Je vais me pieuter; bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie   
Revenir en haut Aller en bas  
- De l'influence de la malbouffe sur l'anorexie -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: