The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -37%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro
Voir le deal
219 €

Bullet Girl.
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1734
Sujet: Bullet Girl.   Lun 30 Nov 2020 - 15:29
Elle ne sentait plus le froid, le chaud, plus rien. Tout était d'une harmonie parfaite et intense, si profonde qu'elle coulait juste dedans pour se faire happer. Il lui avait fallu quelques secondes pour comprendre où elle était - devant le garage. Quelques autres supplémentaires pour sentir les mains de Peter sur ses épaules l'invitant à rentrer se mettre à l'abri. La pluie ? Elle ne la voyait pas, pas comme les autres en tout cas. Ces fines perles tombaient du ciel, légères comme des plumes, nimbant ses souvenirs et sa vision. Tout était beau, encore, et Tori n'en était même pas à se demander quand ça redescendrait. Quand tout finirait par être moins beau.

Légère sur ses pas, elle continuait à onduler doucement, seule spectatrice d'une musique dans son esprit qui tournait en boucle. Des restes peut-être de la cage. Comme le rythme d'une vie. Lorsqu'elle fermait les yeux, elle voyait les flashs des lumières, elle éprouvait sur sa chaire les contacts des autres, elle pouvait humer encore l'odeur de la sueur, ou le parfum de Faith ou Elena. Tout ça, c'était mélangé dans ses souvenirs, impossible de s'imprimer durablement dans sa mémoire. Comme un voile jeté par-dessus qui ne glissait pas.

Elle ne sut dire jusqu'où elle progressa, si ce n'est lorsqu'elle pénétra dans le petit bureau du garage où ils dormaient parfois quand le bus n'en laissait pas la place. Sans doute était-elle trop imbibée pour mériter d'être avec les autres. Au milieu de la pièce, Tori tournoya sur elle-même longuement, et tituba lorsqu'elle s'arrêta. Elle n'en rit pas. Elle ferma les yeux de concert quand Peter referma la porte derrière lui. Elle ne sentait pas sa colère, sa crainte, son agacement. Elle ne sentait que des choses terriblement agréables, sans réussir à éprouver autre chose.

Un frisson remonta son échine. Elle rouvrit les yeux et les posa sur le botaniste. Un regard perçant, bouillant. Un fin sourire prit place sur ses lèvres, comme la résolution de tout ce qu'elle éprouvait à l'intérieur d'elle-même. Il aurait pu être Rick, Jeff, Edwin, ou qu'importe qui en définitive. C'était Peter, une option sans doute aussi bien que toutes les autres. Voire mieux dans son esprit, elle n'en savait rien. Tori tendit la main vers lui pour qu'il l'attrapa, et s'il était droit comme un i, pas vraiment d'humeur à s'amuser avec elle, la japonaise se rapprocha.

Ses pas la menèrent devant lui et elle se planta, là. Se hissant sur la pointe des pieds, elle fit remonter ses mains sur ses bras, lentement et gracieusement, jusqu'à ses épaules. Puis, elle se lova tout contre lui, dans une étreinte tendre et chaude, la tête dans une brume épaisse et colorée, les pensées mélangées mais lumineuse. Tori huma son parfum profondément, sans un soupir soulagé de le savoir ici. Sans conscience de tout ce qui aurait pu lui arriver, sans conscience de ce qui pourrait lui arriver ensuite. Elle n'avait besoin que de ce contact désormais.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 107
Sujet: Re: Bullet Girl.   Lun 30 Nov 2020 - 22:26
Cette soirée avait été longue. J'avais salué tout le monde rapidement et j'avais entraîné Tori dans mon sillage. Elle était encore trop déchirée pour que je la laisse en compagnie des autres, elle les aurait plus dérangé qu'arrangé et au moins, dans le bureau, elle n'aurait pas la possibilité de s'éloigner pour déranger Gabriel à la garde, par exemple. Au milieu de la salle, je l'observais vivre sa vie et je soupirais profondément, me massant les yeux un instant. J'étais fatigué, sur les nerfs et encore en colère par les conséquences de cette sortie. Pire, j'étais rongé par l'inquiétude de la voir si proche d'un mauvais traitement. Après tout l'autre con l'avait traité de pute par trois fois et c'était ça qui m'avait fait vriller. Lentement, je m'approchais de la japonaise, l'observant avec énormément de douceur, sans bouger, sans la toucher alors qu'elle me tendait la main. Légèrement, je fronçais les sourcils, me mordant la lèvre inférieure en cherchant quelques chose à lui dire.

Elle ne m'en laissa pas le temps, pourtant. Mon petit oiseau s'approchait, laissait à ses mains le plaisir de venir caresser mes bras débarrassés de la veste qui les couvrait auparavant, m'arrachant au passage un long frisson dans le dos que je ne parvenais absolument pas à maîtriser. J'étais comme bloqué, perturbé par cette situation, dépassé. Quelques jours plus tôt, nous nous étions disputés, à propos d'Alba, rapport au fait que je ne contrôlais pas les besoins primaires. Elle ne comprenait pas, ou alors j'expliquais mal mais comment ne pouvait-on pas comprendre qu'on ne s'échappait pas du cercle de l'addiction aussi facilement ? Toutes mes inquiétudes s'évanouirent quand elle vint me serrer dans ses bras. Ce simple contact venait réchauffer mon coeur et je lui offris un soupir en la maintenant fermement contre mon torse. Les yeux fermés, je calais mon nez dans son cou et humais longuement l'odeur de son parfum si inhabituel. Ce mélange de savon, d'alcool et de sueur... Ca ne lui ressemblait tellement pas et pourtant je me surprenais à apprécier ce changement.

Au bout de longues minutes, je décidais finalement d'éloigner la jeune femme de moi, une de mes mains caressant sa joue délicatement puis la repoussais délicatement jusqu'au canapé où elle passerait sa nuit. "Il est temps de te reposer." que je lui annonçais à voix basse, pour l'inciter à rester sage et surtout pour ne pas la brusquer. En glissant mes doigts entre les siens, je venais l'attirer dans mes pas pour venir la faire asseoir sur le vieux mobilier grinçant qui nous avait déjà accueillit quelques nuits passées. "Je vais te chercher un pyjama, ok ? Déshabille toi, je regarde pas." argumentais-je en me retournant déjà pour fouiller dans un sac qu'on avait laissé dans la pièce, pour plus d'intimité après une douche, par exemple.


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1734
Sujet: Re: Bullet Girl.   Lun 30 Nov 2020 - 22:55
Il resserra enfin ses bras sur elle. Là, elle put sentir sa force contre ses côtes, sa présence contre elle. Son coeur s'emballa si vite dans sa poitrine qu'elle eut l'impression de vibrer comme les cordes d'un violon. Elle voyait les sons, elle entendait les couleurs. Elle pouvait percevoir les auras des gens qui l'entouraient et tout ce qu'ils représentaient. Elle pouvait s'imprégner de celle de Peter, plonger dedans comme dans une mer agitée qui retrouvait soudainement son calme. C'était si agréable, si apaisant. Elle avait l'impression de pouvoir chasser sa colère de ce simple fait, et de combler ses brèches en même temps.

Mais il se détacha d'elle et sa main effleura sa peau. Comme un chaton satisfait de ce contact, Tori ferma doucement les yeux et posa sa joue contre sa paume lentement. Elle se laissa conduire, comme une danse délicate jusqu'au canapé où Peter l'invita à se poser. Tombant dans le siège, elle prit une grande inspiration. Lorsqu'il se détacha d'elle pour lui dire qu'il allait lui prendre un pyjama, elle eut la désagréable impression de perdre un bras. Non, ça ne lui plaisait pas. Et le pire dans tout ça, c'était que maintenant, ses vêtements la dérangeaient. Elle sentait ce bustier, très séduisant, trop serré autour de sa poitrine.

Il l'empêchait de respirer. Vraiment, elle avait l'impression d'étouffer dans son propre corps. Ramenant ses bras en arrière, elle lutta pour essayer d'attraper la fermeture éclair. Sans y parvenir, Tori se releva, et tourna sur elle-même comme un chat essayant d'attraper sa queue pour tenter de s'en défaire. Finalement, un tournis la prit et au lieu de retomber sur le canapé comme elle l'aurait du, elle se laissa chuter du mauvais côté en se vautrant par-dessus une chaise qui bascula avec elle. Etendue sur le carrelage froid, un vif frisson remonta son échine et elle fixa le plafond en tentant de comprendre.

La japonaise retint un rire. Peter apparut dans son champ de vision pour vérifier qu'elle allait bien. Son bustier était un peu remonté dans la manœuvre, lui écrasant un peu plus la poitrine. Il lui parla, elle n'entendit rien, sinon un bourdonnement un peu plus fort que d'ordinaire qui lui fit froncer les sourcils. Il lui tendit la main pour l'aider à se relever, elle s'en saisit. Mais au lieu de se laisser relever, elle tira un grand coup vers elle pour le faire basculer vers l'avant. Avec la surprise, il posa le genou au sol. Elle profita de l'instant pour le basculer à l'aide de ses jambes et l'allonger sur le dos, lui grimpant dessus. Là, ce fut un sourire triomphant, victorieux qui lui échappa.

Et un rire clair de circonstances. Ses cheveux retombèrent sur ses épaules, en une cascade sauvage. Ce fut finalement à ce moment qu'elle glissa les mains dans son dos et attrapa maladroitement la fermeture éclair. La lutte n'était vraiment pas évidente, mais elle comprenait enfin dans quel sens elle devait tirer pour s'en défaire. Vers le bas. Elle entendit le petit bruit caractéristique du mécanisme, eut comme un sursaut. Et elle termina de le défaire pour l'ouvrir lentement.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 107
Sujet: Re: Bullet Girl.   Mar 5 Jan 2021 - 20:59
Je ne comprenais pas comment on avait pu en arriver là. Pourtant, je pensais sincèrement que les choses avaient pu se calmer, entre nous. Qu'on avait pu prendre un départ plus simple, plus "heureux". Notre conversation à coeur ouvert avait permit à Tori de comprendre à quel point ma vie décousue n'était pas simple et à quel point ce serait compliqué de faire de moi l'homme qu'elle attendait que je sois. Je n'avais rien du prince charmant et sans doute que je ne le serai jamais mais était-il nécessaire de me punir en allant faire la folle ailleurs, en venant se coller à des types sans doute pire que moi et surtout, fallait-il vraiment qu'elle joue de mes sentiments en m'ignorant puis en m'aimant comme elle le faisait actuellement ? Ou était-ce juste le fruit de mon imagination et de ma colère mélangée à l'inquiétude de savoir qu'il aurait pu lui arriver n'importe quoi ? Un soupir s'échappa et je farfouillais jusqu'à lui trouver un pull et un jogging chaud. Au moins pourrait-elle dormir confortablement et je savais déjà que je veillerai sur elle toute la nuit, pour m'assurer qu'elle ne finisse pas par vomir et s'étouffer au passage. Douée comme elle l'était, tout pouvait arriver avec elle. A l'instant même où je pensais ça, un grand fracas se fit entendre dans mon dos et je me tournais vivement pour constater que la brune était au sol, non loin d'une chaise.

Inquiet, j'abandonnais les fringues et me dirigeais vers elle pour me tenir au dessus de son corps. "Est-ce que ça va ? Toto ? Tu t'es pas fait mal ?" que je questionnais sans pour autant avoir de réponse en retour. Bah tiens, ça me surprenais qu'à moitié qu'elle soit dans un autre monde. Lentement, je lui tendis la main pour l'aider à se relever, fronçant les sourcils de mécontentement. Faudrait-il que je l'attache au lit pour qu'elle cesse de partir dans tous les sens ? J'imaginais déjà un tas de façon de la maintenir tranquille quand sa main s'enfonça dans la mienne, me tirant cependant jusqu'à elle. Le geste me força a prendre appuie de chaque côté de son corps, pour ne pas l'écraser. Le rire qui quitta ses lèvres me donnait envie de râler mais elle ne m'en laissa pas le temps alors qu'elle venait me faire basculer sur le dos pour finalement s'installer sur moi, mes yeux s'ouvrants en grand, surpris par cette aventure. "Qu'est-ce que..." et là encore, je n'eus pas le temps de poursuivre qu'elle ne s'occupait déjà plus de moi, bataillant plutôt contre son bustier pour l'enlever. Le temps que je comprenne, elle avait le vêtement uniquement sur sa poitrine et immédiatement, je portais mes mains à ses côtes pour l'empêcher d'aller plus loin dans son geste. "Non, non, non !" luttais-je plus pour moi que pour elle.

Pourtant, elle eut raison de moi et immédiatement mon visage glissa sur le côté pour venir fixer la chaise à terre. Ne pas détourner le regard... Je ne devais pas détourner le regard. Pourtant l'envie folle de le faire se faisait déjà ressentir et dans mon estomac, une boule se créait. Un mélange de désirs et ses contraires se battaient entre eux pour savoir qui dominerait mon esprit. Raison ou perversion ? Moi-même je ne parvenais pas à faire de pronostiques et finalement je fermais les yeux, y mettant toute la force que j'avais alors que mes mains se posaient sur les cuisses de la jeune femme, m'offrant un frisson violent alors que je comprenais que mon corps enclenchait chaque mécanismes de mes muscles. Non, ce n'était pas le moment. "Tu... Changes toi et va dormir." que j'essayais d'ordonner sans avoir une honte de sévérité dans la voix, trahissant plutôt ma gêne naissante et ce besoin de découvrir ce que je cachais à mon regard. Je me devais de me retenir, pour son égo. Comment le vivrait-elle, si je devais céder à mes bas instincts, à ces envies qui faisaient qu'on en était arrivés là dans notre relation ?

Ma seule solution avait été de serrer les dents, de compter jusqu'à cent pour faire retomber la pression que cette situation, que cette position, engendrait. Soupirant longuement, je prenais enfin mon courage à deux mains et faisait face à la nippone en venant la regarder avec toute la sévérité dont j'étais capable. Je devais me relever et la forcer à se reprendre. Sauf que mes pupilles découvrir le haut de sa gorge et soudainement, je me retrouvais pétrifié face à cette vision, trop faible pour résister au besoin de la découvrir... Oh Peter, pourquoi ? Pourquoi je me sentais si bête de refuser une vision offerte par une divinité quelconque... Je ne parvenais plus à me défaire de cette vision, descendant petit à petit sur ce buste qui s'offrait à moi... A l'instant T, une seule pensée me venait. "Je me déteste." et c'était tout ce dont j'étais capable. Me détester de céder si facilement à la moindre parcelle de peau de cette femme.


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1734
Sujet: Re: Bullet Girl.   Mar 5 Jan 2021 - 22:15
Ses côtes semblaient libérés d'un véritable étau. Si l'habit de Faith était vraiment très beau, mettant en valeur les formes de n'importe quelle femme - et même les siennes, donc ! - la japonaise avait l'impression qu'une ceinture lui compressaient la poitrine complète. En parvenait à descendre enfin la fermeture éclair du vêtement, elle put finalement respirer pour de bon, à pleins poumons. Elle redécouvrait cette sensation, tellement satisfaisant et enivrante qu'elle ne se rendit absolument pas compte d'où elle se trouvait et de ce qu'elle faisait. Les yeux de Tori se baissèrent quand elle entendit la voix de Peter et qu'il posa les mains sur elle en l'empêchant d'aller plus loin. Ses pupilles s'arrondirent : que se passait-il ? N'avait-elle pas le droit de se défaire de ses habits ? N'était-ce pas justement ce qu'il lui avait demandé, quelques minutes avant ?

Elle se figea dans ses gestes quand lui détourna le regard en fixant ses yeux ailleurs. L'invitant d'une voix sèche, qui claqua dans l'air comme un ordre qu'elle devait impérativement exécuter, la japonaise ne réalisa pas immédiatement de quoi il était question. Pourquoi s'en prenait-il à elle ainsi ? Elle ne fut cependant pas d'humour pour grimper dans les tours et s'en prendre à lui à nouveau, partir dans une dispute qui n'aurait aucun sens à ses oreilles. A la place, elle fixa le regard sur lui, le scrutant longuement pendant que lui pratiquait la solution de l'autruche pour s'empêcher de voir quelque chose qu'il ne devait pas voir. Relâchant ses bras, la japonaise les relaissa tomber de chaque côté de son corps. Ses cheveux étaient en cascade sur ses épaules, suffisamment long pour camoufler ce qui devait l'être désormais.

Elle pencha la tête sur le côté, alors qu'il rouvrait les paupières l'instant d'après. Pâle désormais, le souffle court. Peter ne semblait pas spécialement bien, mais pouvait-elle le comprendre ? Son cerveau ne fit pas la connexion avec ses luttes internes, peut-être parce qu'elle même avait trop chaud, et passait d'un point A à un point B sans réussir à tourner autour. Chaque problème avait forcément une solution immédiate dans son cerveau, et la vie était trop courte pour s'embarrasser d'une pseudo pudeur, n'est-ce pas ? Alors, elle mit les mains sur le torse de Peter pour prendre appui sur lui un bref instant. Elle ne se releva pas cependant, tout au contraire. La japonaise se baissa lentement vers lui, le fixant toujours avant d'esquisser un sourire joueur. Ses cheveux tombèrent sur lui et...

La jeune femme posa ses lèvres contre sa mâchoire. Un baiser court, comme on gouterait rapidement une sucrerie qu'on ait pas sûr d'avoir l'autorisation de manger. Suspendu à cet instant, elle sentit comme une vague l'envahir, de la plante de ses pieds à la tête, comme une évidence chargée de sentiments contraires qui embarquaient dans leurs luttes son cœur et son air. Ses lèvres retrouvèrent une seconde fois sa joue, le contact de sa barbe de quelques jours, remontèrent jusqu'au coin de ses lèvres qu'elle épousa avant de saisir sa bouche cette fois avec une gourmandise qu'elle ne se connaissaient pas. Elle se blottit contre lui d'ailleurs, ses mains se logeant dans son cou, rafraîchies par la température qu'elle était bien incapable de ressentir à cet instant. Il n'y avait que cette bulle alors. Que Peter et elle.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 107
Sujet: Re: Bullet Girl.   Sam 9 Jan 2021 - 19:33
Lutter, je devais lutter, je le savais et pourtant je ne parvenais pas à contrôler mes démons. Je n'arrivais pas à contrôler ce besoin de découvrir ce qui se présentait à moi, à savoir sa poitrine, son ventre, ses côtes, même si je cherchais a rester au niveau de sa gorge. Rien que cette zone me donnait envie de la découvrir. J'avais l'impression d'être puni, comme le gars en Enfer qui était condamné à pousser son rocher le long de la colline et qui devait recommencer à chaque fois qu'il s'approchait de la fin. C'était exactement ça, mon rocher. Je douillais ma putain de race pour ne pas céder, pour ne pas perdre la femme qui me dominait actuellement et j'avais l'impression qu'elle se jouait de moi, qu'elle me testait, comme si elle voulait me forcer à abandonner cette bataille que je perdais un peu plus à chaque fois qu'elle gesticulait sur moi. Un instant, je vins me mordre la lèvre inférieure pour forcer mon corps à rejeter tous les frissons qui le parcouraient. Enfin, je me sentais respirer, ça irait maintenant.

Ou pas. Tori venait de lancer une nouvelle phase de son épreuve et à nouveau, mon cœur bondit hors de sa place, y revenant pour ensuite se fracasser contre mon torse à tel point que j'avais la sensation d'avoir des pics de douleur dans le muscle.

Lorsque la brune se pencha vers moi, la première fois, je fermais les yeux et retenais mon souffle, ne me détendant que lorsqu'elle se redressait, soupirant d'apaisement. Ses lèvres n'avaient touchés que ma mâchoire et c'était tout. C'était ridicule et pourtant c'était ma façon à moi d'arranger les choses entre nous, jusqu'à ce qu'elle recommence ce petit jeu pour finalement venir m'embrasser. D'abord surpris, je me crispais pour finalement me défaire de mon inquiétude, ma déraison reprenant l'esprit sur sa rivale. Une de mes mains sur plaça sur la nuque féminine alors que l'autre se posta au creux de ses reins. Je venais répondre à l'échange avec autant de fougue, je lui rendais la ferveur qu'elle m'offrait. Ses mains gelées dans mon cou me faisaient comprendre que je n'hallucinais pas et son palpitant répondant au mien me faisait comprendre à quel point tout ceci était désiré. D'une certaine façon. J'échangeais avec la jeune femme quelque chose d'inédit, quelque chose que je ne pensais pas possible. Dans notre bulle se jouait une scène incroyable et mes doigts vinrent d'eux-même se diriger sur les côtes de la japonaise pour la repousser avec douceur, histoire qu'on puisse respirer mais aussi que je puisse lui faire face. Avec douceur, je venais tenir son visage et mes pouces caressèrent ses joues, la retenant loin de moi quelques secondes de plus avant de refondre contre sa bouche pour la goûter fiévreusement. J'y avais été un peu trop fort et avais fait basculer ma protégée en arrière mais je vins amortir sa chute en plaçant mes bras sous sa tête, basculant alors avec elle pour me trouver au dessus d'elle.

La pulpe de mes doigts venaient découvrir longuement la peau nue de la petite muette dans un tracée doux et tendre alors que je lui offrais des baisers brûlants, désireux, fougeux. La violoncelliste avait fait couler de la lave en fusion dans mes lèvres et allumé un brasier incontrôlable dans mon estomac que je ne maîtrisais plus désormais. Je la voulais, je voulais entendre tous les états dans lesquels elle serait lorsque j'aurais accédé à ses failles. D'ailleurs, je parcourais envieusement sa gorge et descendais petit à petit sur le haut de son buste, frissonnant lorsque ses doigts rencontrèrent mes cheveux. Le monde extérieur n'existait plus. Le reste des Fuckers ? Disparus. Bill et sa foutue cage ? Envolés. Rick, Brian et l'autre con ? Oubliés. Seul le souffle de Tori me maintenait dans un état second. Mon âme appartenait entièrement à mon addiction et mon appétit sexuel était le seul qui guidait mes gestes. Jusqu'au moment où je revins à la réalité. je m'étais redressé pour enlever mon t-shirt et mon pull, les avait expédié dans un coin mais une manche m'avait prit en otage la main. En la secouant pour la défaire, mes phalanges rencontrèrent violemment la chaise que mon petit oiseau avait renversé. La douleur me coupa dans mon élan, me forçant à quitter la torpeur qui me dévorait tandis que je portais la main à mon torse pour tenter de calmer les picotements qui la parcouraient. "P'tain d'sa grand-mère !" marmonnais-je pour signaler mon mécontentement, attendant une petite minute pour déplier mes doigts.

La réalité me frappa de plein fouet, alors. Nous étions tous deux à moitié à poil, tous deux dans un état second et elle plus encore que moi. Cette fois, je me dégoûtais à un point inimaginable et me laissais tomber sur le cul, abasourdi par ce qui allait se passer si je ne m'étais pas fais mal. Etait-ce donc ça, le karma ? Furieusement, je venais fermer un poing, enfonçant mes ongles dans ma paume pour me punir. J'étais pas ce genre d'homme, je devais pas être ce genre de connard. J'étais pas quelqu'un de bien, ok mais je devais pas céder à ce genre de faciliter. Tremblant de rage et de honte, je détournais mon regard de Tori et fermais les yeux. Encore un peu et j'étais une enflure et pour la deuxième fois de ma vie, je me sentais sale. "Faut que tu te mettes en pyjama." lâchais-je à l'intention de mon adorable binôme, d'un ton qui se voulait grave et sec. Bordel, qu'est-ce que j'avais faillis faire... J'allais commettre l'irréparable, la pire des trahisons, le pire des crimes que ce monde pouvait connaître... Cette fois encore, j'en venais à me détester. Mes bassesses avaient prit le dessus et je n'étais pas parvenu à me réveiller de cette folie...


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1734
Sujet: Re: Bullet Girl.   Dim 10 Jan 2021 - 12:33
Tori a l'impression de s'enflammer au contact de ses lèvres. Quand Peter se laisse convaincre peut-être et lui rend ses faveurs, elle fond de l'intérieur, comme trop proche d'une source bouillante. Sa peau s'éveille, ses sens avec. Et les couleurs prennent un tour encore plus puissants derrière ses paupières. Elle en veut plus, encore plus, comme d'une gourmandise qu'elle s'est trop longtemps interdit par pudeur et par devoir. C'est difficile à expliquer, mais désinhiber de ce qui la retient, elle est une locomotive lancée sans frein. Et Peter n'en perd pas la main. Il épouse sa bouche, la dévore. La regarde, la caresse. Elle s'emporte avec lui, son cœur se serre quand il la fait basculer et la surplombe de son poids et de sa taille.

Elle devrait avoir peur. Elle a conscience que la Tori ordinaire serait terrifiée par cet instant, et qu'à la fois, cet instant n'existerait pas sans ça. Elle soupire contre a bouche, excitée par toutes les images qui lui viennent en tête et toutes les sensations qu'elle veut découvrir. Jamais un homme ne l'a embrassé ainsi, avec autant de désir et d'empressement. Elle ne s'en plaint pas, parce que se sentir désirer est une sensation si agréable, si poignante. Quand il se sépare d'elle pour se défaire de son haut, elle rouvre les yeux et le scrute avec envie. Sa main se cogne, dans l'instant, tout ça ne semble pas important et pourtant, c'est comme un déclic pour lui. Il y a un temps de flottement qu'elle ne saisit pas.

Sa respiration agitée ne s'apaise pas pour autant, elle se fige quand il recule d'avantage, comme pris d'un soudain choc. Sur les traits de Peter, elle voit des sentiments qu'elle ne s'explique pas sur le coup, un mélange de honte et de dégoût qui la force à se redresser et bizarrement, à réaliser peut-être. Dans tous les cas, la morsure du froid sur son ventre l'oblige à ramener ses jambes contre elle et dans sa tête, les choses s'agitent encore plus vite, se mélange. D'un signe de la main, elle lui demande :

C'est moi ? sous-entendu "qui te dégoûte".

Elle n'a pas la réponse, mais c'est comme une chappe de plomb qui l'assomme soudainement et change alors tout ce bonheur, toute cette joie, tout cet amour en un affreux vide vertigineux qui la fait frissonner. Sa gorge se serre, étouffant sa voix, ses soupirs, qui avaient pour vocation d'être destinés à Peter. Seulement à lui. Elle se retourne, en se relevant, titubante. Honteuse. Pudique. Ses pas la mènent au pyjama qu'il a préparé pour elle, plus loin et elle le met rapidement. En manquant d'insister pour faire passer sa tête par la manche - mais qu'importe. Peut-être qu'elle essaie de se cacher. Elle le devrait. Elle le fait. Quand Peter se reprend, elle bouscule doucement les chaises et glisses sous la table pour venir s'y mettre en boule.

Peut-être est-ce ça qu'il attend d'elle, qu'elle disparaisse, d'une certaine manière. C'est à l'intérieur d'elle-même cependant que tout se passe. Tori s'y sent minuscule, éprouvée, et ce qu'elle a découvert lui manque déjà.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Bullet Girl.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Bullet Girl. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: