The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Poids plume deviendra lourd
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1323
Sujet: Poids plume deviendra lourd   Mer 25 Nov 2020 - 15:19
Terrain d’entrainement des Remnant, dans la journée du 27 Novembre 2020.

Aujourd’hui, c’était entraînement ! Mon élève : Mallowe. La première fois que j’ai vu cette petiote, je n’étais pas certain que ce soit une fille. Déjà… Et puis, après, je n’étais même pas certain qu’elle était vraiment vivante, et humaine. Elle était tellement froide, tellement hargneuse, à me regarder comme si elle pouvait faire pousser des griffes au bout de ses ongles, pour m’arracher les organes sans aucune forme de pitié. Elle avait l’air d’en avoir bavé, par le passer. Elle avait l’air d’en baver encore actuellement, en ai-je jugé la première fois, en regardant ses bras si frêles et son corps si maigre. Je me suis souvenu, plus tard, que Lisa m’avait parlé d’elle – avant qu’on se sépare. Elle souffrait d’anorexie… Je ne sais pas vraiment ce que c’est. Apparemment, l’anorexie, c’est quand on arrive pas ou qu’on ne veut plus manger.

C’est quoi ces conneries là ? Ne plus manger ? Putain ! Si je pouvais, je me ferais greffer un bol de sauciflard dans le bras, juste pour pouvoir en bouffer H24 ! Du coup, moi, forcément, j’apprends ça… Bah je la juge la p’tiote ! Comment elle a pu survivre jusqu’ici en faisant le poids d’une feuille ?

Et puis après… C’est son caractère qui m’a fait changer. Elle avait l’air vilaine, et elle avait l’attitude vilaine. J’suis sûr que, un peu plus remplumée, et un peu plus formée, elle serait badass, et elle ferait mal à beaucoup de monde. Un sacré atout pour le groupe, ah ça ouaip ! Enfin, ça, j’espère. Y’a un p’tit reflet, un petit éclat dans son œil, qui ne me plait pas vraiment… Enfin, pas que ça ne me plaise pas, mais ce petit éclat me fait me poser des questions. J’ai l’impression qu’elle pourrait vriller à n’importe quel moment.

Enfin bref ! Cette petiote, elle en veut ! Elle est motivée et… J’sais pas, même si elle me fait un peu flipper, j’ai l’impression qu’on est plus proches que ce qu’on pourrait croire. Elle veut s’entrainer, s’améliorer, et moi, ça tombe bien, je peux lui apporter tout ça. Et puis, soyons honnête, ça me changera de rester chez moi à me bourrer la gueule, ou de partir buter des gens.
- Salut Mallowe ! Comment qu’tu vas ? J’espère qu’t’es reposée, et qu’t’as graille quelque chose avant d’venir ! Parce que c’t’après-midi, t’vas avoir fort à faire ! Tu t’sens prête ? Par quoi t’veux commencer ? Démonter et nettoyer une arme ? Faire du sport ? Tirer ? Aller championne !
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   Jeu 26 Nov 2020 - 22:52
Mal prenait la direction du terrain d'entraînement. Ce n'était pas bien loin mais elle avait le temps de rêvasser tout en regardant le sol sans se soucier du paysage.
Il faisait froid mais elle s'en fichait, il fallait réapprendre à vivre à la dure, comme avant sa maladie, apprendre à encaisser comme disait le senseï à l'arène.

La première pensée qui lui vint à l'esprit, lancinante et victorieuse depuis ce matin sept heures où elle était montée sur le pèse-personne de Eve-Madeleine, fut son nouveau poids: 36,2kg, autant dire le bonheur ! Depuis qu'elle habitait ici et qu'elle mangeait sous l'oeil attentif de Lisa elle avait très exactement pris 3 kilos et 400 grammes. Un véritable acte d'héroïsme.
A présent elle se savait tirée d'affaire. Elle arrivait à ingurgiter des morceaux à la place des bouillies sans éprouver de nausées et heureusement car le nouveau « Maître » n'aurait certainement pas toléré longtemps des chipotages dans l'assiette; il avait d'autres chats à fouetter que jouer les nounous.

Parlons-en du nouveau Maître.
La jeune fille l'avait déjà aperçu plusieurs fois; au banquet notamment puis chez Lisa où elle passait en coup de vent attraper la gamelle préparée spécialement pour elle afin de manger seule et sans stress.
Si le visage et la stature de l'homme ne l'impressionnaient pas plus que cela, elle se sentait mal à l'aise avec lui pour la simple raison qu'il était un bidasse.
Depuis Detroit, elle les détestait, voire les haïssait de tout son cœur.
D'abord ils étaient cons avec un QI au ras des pâquerettes, ils étaient lourds dans leur langage et leur humour et leur halène puait tellement la clope et l'alcool qu'il fallait leur parler en respectant une distance d'environ un mètre si on ne voulait pas être pollué.
Mais c'était loin d'être le pire.

Dans sa ville d'adoption ils avaient débarqué en pseudo « sauveurs de l'humanité » pour asseoir petit à petit une dictature, asservir Fort-Hope, le camps principal de Detroit avant de tenter de faire main basse sur la gestion de l'arène. Là ils avaient eu maille à partir !
Mais hélas, des événements malheureux s'étaient rajoutés à ce problème de taille et Mal considérait qu'ils étaient responsables au moins indirectement des incendies qui avaient tout ravagé là-bas, l'obligeant à fuir avec sa famille de cœur jusqu'à Seattle réputée pour être la ville la plus merdique de tous les Etats-Unis.
Logan n'était donc pas en odeur de sainteté dans l'esprit de la jeune fille et rien ne laissait présager qu'un lien quelconque puisse se tisser entre eux deux jusqu'à ce que Lisa lui propose d'aller le voir si elle voulait vraiment s'entraîner à être sentinelle ou partir en mission.

Elle en voulait, c'était certain.
Non seulement elle désirait récupérer ses forces d'antan mais s'était fixée l'objectif d'aller bien au-delà. Elle n'avait donc pas le choix. Pour progresser il lui fallait quelqu'un de valeur, le meilleur du camp avant de prétendre passer une évaluation devant Arizona, entre autres, pour la suite de ses projets.
Le nec plus ultra n'étant autre que ce fameux Logan à ses yeux, il faudrait faire avec.

Elle avait eu un premier rendez-vous informel avec lui où elle n'avait pas vraiment réussi à masquer son aversion pour ce qu'il était: un gros connard de militaire.
Elle s'était bien présentée, était restée polie, lui avait expliqué ce qu'elle attendait de lui par rapport à qui elle était jadis et ce qu'elle était devenue avec sincérité mais elle n'avait pas pu s'empêcher de planter à plusieurs reprises son regard glacial, aussi acéré qu'une lame d'acier dans ceux du molosse.
Qu'importe. L'homme avait fini par accepter de l'entraîner, de faire d'elle ce qu'elle voulait devenir et à défaut de l'aimer elle le respecterait autant que son senseï de krav maga.

Malgré un caractère très perturbé, la jeune fille avait un certain sens de la discipline et de la hiérarchie quand il s'agissait d'apprentissages au combat aussi avait-elle décidé de l'appeler Maître afin qu'il comprenne qu'en ce qui concernait les leçons, elle était une élève et non une ennemie.

'Lut. Répondit-elle pour unique bonjour. Oui j'ai mangé et j'ai pris 200g depuis la dernière fois qu'on s'est vu.
Après les politesses d'usage, Logan l'avertit qu'aujourd'hui le programme serait chargé. N'en attendant pas moins, son œil froid comme les glace de l'Antarctique s'illumina soudain de petites étoiles scintillantes durant quelques secondes et quand il énuméra l'emploi du temps, lui demandant par quoi elle voulait commencer elle lança abruptement:
Tout. Dans l'ordre où tu viens de le dire Maître puis finir par un combat au corps à corps.

Le sport n'inquiétait pas la jeune fille malgré une évidente et grande perte musculaire. Elle savait que tout reviendrait en son temps à force d'acharnement mais les armes...
Là c'était une autre paire de manche.
Pour être sentinelle, il fallait savoir tirer et pour aider à l'entretien des armes, il fallait savoir démonter et remonter un flingue comme qui jouerait aux légos or, Mal ne savait pas faire la différence entre la pétoire d'un chasseur occasionnel, un pistolet de la guerre de sécession et un glock dernier modèle. Il allait y avoir du boulot...
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1323
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   Ven 27 Nov 2020 - 11:05
Alors… 200g… Je ne sais pas si c’est nul, si c’est peu ou si c’est bien. Pour elle, ça a l’air d’être quelque chose de bien, donc… Dans le doute, c’est que c’est bien ! Elle n’a pas l’air bien souriante, bien heureuse par contre… Mais bon, j’imagine que si une jeune fille qui ne mange jamais, à mangé suffisamment pour pouvoir prendre du poids au lieu d’en perdre, alors, c’est qu’elle fait des efforts… Et si elle fait des efforts… C’est que ça doit être salué. Du coup, elle a droit à un pouce en l’air !

La suite, par contre, me plait beaucoup ! Elle veut qu’on fasse tout ! Et dans cet ordre ! Ça tombe bien, c’est l’ordre le plus intéressant. Enfin, quoi que… Peut-être qu’on intervertira le tir avant le sport. Si je lui fais courir quelques kilomètres, elle risque d’être grillée, et faut pouvoir encaisser les chocs des détonations et le recul des armes, donc… Allons-y !

D’un signe de la main, je lui indique de me suivre. En petite foulée toutefois, mais pas pour bien longtemps, une quinzaine, peut-être vingtaine de mètres, tout au plus. Là se trouve une longue table de bois, sur laquelle trônent plusieurs armes : un colt M1911, calibre 9mm, un glock, un CZ-75, un AK-47, un HK416, et un HKG28, mon nouveau bébé. On se place donc l’un en face de l’autre. Et on commence.
- Bon, allons-y ! On va commencer par ce bébé ! Je prends le M1911, et le lui montre. Voilà un pistolet Colt M1911, calibre 9 millimètres. Il existe depuis très longtemps, mais sans cesse amélioré. On trouve facilement ses pièces ou des pièces équivalentes. Il est bien équilibré, facile d’utilisation, facile à démonter et à nettoyer, et à remonter. Et surtout, il s’enraye jamais ! J’appuie sur le levier, et le chargeur tombe. Chargeur à 7 coups, mais tu pourrais en trouver des plus grands. Il existe tellement de version du M1911, s’en est déroutant. Je te montre comment faire, et ensuite, tu le feras, sous ma direction. Et après, si tu t’sens de la faire seule… Let’s go ! Un regard vissé dans ses prunelles, pour recueillir sa motivation, et une fois fait, je commence. Tout d’abord, là, prêt du chien. Tu as une visse. Appuie là, tourne un peu, et la visse vient à toi. Ça libère le chien. Le chien libéré, tu peux libérer le ressors du percuteur, et le percuteur. Une fois fait, tu t’attaque au canon. Là, c’est pas compliqué. T’appuie ici, et là, tu lève un peu, et hop, la culasse vient toute seule. Et sous le canon, tu trouvera le ressort et sa tige, le ponter, et le mécanisme pour la queue de détente. Chaque pièce devra être nettoyer, certains graissées. Pour nettoyer le canon, tu as la tige, suffit de la passer dans le canon, et hop, on sera pas mal. Ensuite, tu peux t’amuser à nettoyer toutes les visses et les pas-de-visses. Et quand il est reluisant, tu regarde s’il a besoin d’être graissé. Ici, c’pas utile, les copains d’l’armur’rie font un super job ! Et pour remonter, c’tout pareil, mais dans l’sens opposé. Ressors et tige, culasse, etc… Je remonte le pistolet devant elle. Une fois terminé, le place le chargeur, arme la culasse, me tourne à 180 degré, et tire en direction d’une cible à une douzaine de mètres, après, bien-sûr, m’être assuré qu’il n’y avait personne aux alentours. Je fait volte-face, remet le cran de sureté, enlève le chargeur, manœuvre la culasse, faisant éjecter la balle armée, la place à côté du chargeur, et donne le pistolet neutralisé. A toi ! Sous mes instructions. Mais pas d’tirs, on verra ça tout à l’heure !
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   Dim 29 Nov 2020 - 23:03
Elle n'en montra rien mais fut émue que Logan salue d'un pouce levé les 200g fraîchement acquis. D'un autre côté il avait dû avoir un minimum de psychologie pour commander ses troupes quand il était bidasse du monde d'avant... Si toutefois il commandait ? Elle penserait à lui demander un jour mais pour le moment il s'agissait de s'atteler au programme.

Ils partirent en petite foulée vers une grande table où étaient posées des armes à feu.
Mal ne put s'empêcher de les admirer mais n'y connaissant rien, elle vit trois revolvers tous les mêmes, un fusil et deux mitraillettes.
Elle avait beaucoup de questions à poser mais savait d'expérience que les Maîtres n'aimaient pas trop les élèves qui d'emblée parlaient de ceci ou cela avant qu'ils aient eux-mêmes donnés des explications aussi attendit-elle, droite comme un piquet qu'il commence la leçon.

Elle n'eut pas à poireauté cent sept ans, c'était l'avantage avec les troufions médaillés ou non, ils ne perdaient pas de temps.
Il commença à lui donner le nom d'un des revolvers. Râté. C'était un pistolet. Quelle était la différence ? Elle n'en savait strictement rien alors elle se dit qu'elle ne retiendrait jamais tout à ce rythme là.
Elle ouvrit son sac à dos, détacha rapidement une page de son grand carnet à dessin et, munie d'un crayon dessina rapidement cette première arme en écrivant avec application en gros caractères: « PISTOLET COLT M1911 » suivi en plus petit de « Calibre 9mm » sans même savoir ce que tout cela signifiait.
Au passage, si Logan jetait un œil sur cette feuille, il pourrait se rendre compte qu'elle dessinait très bien.

A présent, elle écoutait l'homme avec avidité, ultra concentrée sur tout ce qu'il montrait. Ce petit joujou semblait être la perfection puisqu'en plus il ne s'enrayait jamais.
Combien de fois avait-elle vu à la télé le flingue que tenait le méchant s'enrayer face au super héros enfin sauvé de la mise, laissant la jeune fille pousser un soupir de soulagement ou au contraire, lâcher le gentil faisant alors monter l'adrénaline.

Vinrent ensuite les explications techniques du démontage. Mal examina l'opération tout en notant sur son dessin les noms évoqués et les reliant d'une flèche à l'endroit où la pièce se trouvait.
Tout cela la passionnait et elle n'en perdit pas une miette jusqu'à ce que Logan lui prouve que les pièces du pistolet était bien remises à leur place en tirant sur une cible. C'était magique.

C'était à elle d'avoir l'arme en main à présent et fut surprise de constater qu'elle n'était pas aussi légère qu'elle en avait l'air.
Sous l'oeil averti de son professeur, elle refit doucement les mêmes manipulations en tirant la langue sous l'effort avant d'articuler à voix haute chaque opération:
J'appuie sur la vis qui est près du chien...Je tourne un peu; ça vient, le chien est libéré.
Après chaque séquence elle regardait le maître afin de lire dans son regard si elle ne se plantait pas et continua ainsi jusqu'à annoncer:
pour le remonter, je refais tout dans le sens inverse donc... la queue de la détente, son mécanisme, sa tige et le ressort sous le canon...
Pour finir par conclure enfin: je replace le percuteur et son ressort, je replace le chien et je visse.
Cela n'avait pas été évident, elle s'était peut-être trompée. Elle leva un regard mi-interrogateur, mi inquiet vers le Maître pour recevoir le verdict.
A cet instant, il n'était plus question de haine du bidasse dans la tête de la jeune fille mais d'une vraie relation d'apprentie à instructeur qui commençait à s'instaurer.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1323
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   Lun 30 Nov 2020 - 8:14
Ok, je m’attendais pas à ça. J’aurais p’t’être dû y aller plus lentement, lui laisser un peu de temps genre. Moi j’pensais lui donner des infos, et puis y aller comme à l’entraînement quoi… Mais j’ai un peu tendance à oublier qu’en fait, souvent, face à moi, les gens sont pas des militaires, ni des gaillards – ou des donzelles – endurcies aux tactiques et techniques militaires. J’m’attendais pas à la voir sortir un calepin et dessiner… Et elle dessine bien, la vache ! Quelques traits, quelques coups d’crayons, et hop ! On dirait presque un vrai colt quoi ! Enfin, il manque la patine et tout hein, mais ne quelques secondes, franchement, elle a bien saisie l’essentiel !

Et ça technique doit bien marcher ! Parce qu’elle dessine, elle annote, elle schématise, elle flèche… Et elle suit avec attention, de ses petits yeux malicieux pétillant d’une intelligence vive, le moindre de mes faits et gestes. Et elle réussit à tout reproduire, lentement, certes, mais sûrement ! L’arme se désosse et se remonte tranquillement, pièce après pièce. Elle prend même le temps de passer la tige dans le canon, selon le geste de tout à l’heure, et elle remonte le tout.

Et elle posa l’arme sur la table, avant de lever son petit nez vers moi. Qu’attendait-elle en fait ? Une tape ? Un bisou ? Ah ! Peut-être de voir si tout était bien fait, et une appréciation sans doute. Enfin, une note. Quelque chose comme ça. Je prends donc le chargeur, et y charge la balle évacuée de la chambre de tir, tout à l’heure. Une fois fait, c’est au tour du chargeur d’aller dans son emplacement, et j’arme la culasse. Les cliquetis se font, le bruit typique du flingue armé se fait entendre. C’est satisfaisant.
- Tu vois p’tiote, là, c’la partie importante. J’t’ai montré, et t’as r’fais. Et là, j’vais d’voir te faire confiance. Si t’as bien fait, j’vais tirer un coup d’feu, et tout va bien s’passer. Si t’as merdé, par contre, au mieux l’arme s’enraille, au pire, elle explose dans ma main, et j’d’viens estropié. T’es prête ?

Je la regarde, levant le nez vers elle dans une sorte de « t’es sûre ? » mais je ne décèle encore cette confiance et cette pointe de défi en elle. Très bien. Pistolet armé, je fait de nouveau 180°, m’assure que le terrain de tir est dégagé, enlève le cran de sureté… Et tir.

La queue de détente s’affaisse, le chien manœuvre, la culasse recule violemment dans une détonation typique de ce genre de petit calibre, et, se faisant, elle libère la chambre, évacuant la douille qui saute en l’air et retombe au sol dans un bruit métallique creux. Les pièces du pistolet reviennent alors en place… En sécurité. Me tournant vers Mallowe, je remet le cran de sureté.
- Parfait ! On va passer à plus gros maintenant. L’AK-47.

Plus gros, mais pratiquement aussi basique. Dégageant les trois calibres de 9mm, je prends le fusil d’assaut, non loin de là. Je la présente à Mallowe, le tenant du bout des bras, face à elle, pour l’aider à dessiner. Et cette fois, je lui explique plus lentement.
- Voilà l’AK-47. C’t’un fusil d’assaut russe automatique. Environs 4 kilos, c’t’une arme mortelle et précise sur 400m, capable d’tirer jusqu’à 1500 mètres de distance, mais la précision s’ra pas ouf. Calibre 7,62mm, c’t’un chargeur d’30 cartouche qu’on y met. Encore une fois, j’allie le geste à la parole, en enlevant le chargeur et en lui montrant la taille des cartouches. Comme tu l’vois au fuselage des balles, elles font des dégâts. Pour la démonter, c’pas compliqué. Sous l’canon, t’as une tige. Faut l’enlever. Démonstration donc. Ensuite, là, ça change un peu. Tu vois, y’a pas d’chien là, mais là où tout à l’heure y’en avait un pour le flingue, t’as juste un genre de cul d’sac en acier, juste avant la poignée. L’as, t’as un p’tit levier. Appui d’ssus, et la partie métallique va suivre. Et là, t’as le mécanisme ! Le ressors d’armement, le loquet, et la culasse. T’enlève le ressors qui viendra avec le loquet. Et ensuite, t’enlève la partie en acier plus clair, la culasse, en tirant en arrière. Elle vient toute seule, sans forcer. Elle est en deux partie d’ailleurs, qu’tu peux séparer en tournant une visse, en-dessous, sur 180° environs, et hop ! Et enfin, juste devant tout ça encore, t’as une partie avec un viseur amovible, et un tout petit peu devant, une espèce de structure en bois, juste au-dessus du canon. Bah là, c’est la chambre d’évacuation des gaz en fait. De chaque côté, t’as un p’tit levier encore. Lève les, appuie dessus, et la chambre elle vient. Et voilà ! Et ensuite, rebelotte en arrière ! J’te montre. Bon, vous avez compris hein, je fais en expliquant, et ensuite, bah je montre comment ça s’passe. Et donc là, je remonte le fusil. Pas besoin de BAC+10 pour comprendre. Et voilà. Test ultime !

Bon, pareil. Je remet le chargeur, met le sélectionneur sur semi-automatique, me tourne à 180°, et tire deux balles. Je reste toutefois dans ma position, met le sélectionneur sur automatique, et tire deux rafales de quatre balles. Les détonations sont, cette fois, bien plus puissantes. Et à nouveau, mise en sécurité, retrait du chargeur, manœuvre de la culasse qui éjecte la cartouche chambrée, et voilà.
- Go !
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   Lun 30 Nov 2020 - 23:18
Mal avait intercepté le regard étonné de Logan quand elle s'était mise à dessiner le pistolet. Qu'importe, il fallait que ça rentre par n'importe quel moyen. Il avait l'habitude, lui. Il avait tout dans le ciboulot et dans les mains. Pour elle c'était une découverte et elle pensait ne pas être capable de mémoriser tous les noms et les gestes. Avec ce pense-bête, elle serait tranquille.

La jeune fille devait encore se croire au collège car elle avait levé les yeux vers le Maître dans l'attente d'un commentaire, d'un compliment ou d'une engueulade, bref une note, peut-être pas sur 20 mais presque. Or, il ne dit rien. Il prit le pistolet, le regarda quelques secondes et mit une balle dedans.
Mal compris très rapidement que c'était le meilleur moyen de vérifier si elle avait fait du bon boulot ou non mais l'explication qui vint ensuite lui donna des sueurs froides qui coulèrent le long de son dos.
Si elle avait merdé l'arme s'enraillerait ou... Lui pèterait dans les mains ??? et il n'était pas plus stressé que ça ??? il n'allait pas le faire quand-même...

Mal n'en menait pas large. Imperceptiblement elle avait pâli et avait failli crier: « ne le fait pas ! Vérifie avant, je ne suis pas sûre de... » mais son orgueil démesuré lui souffla une toute autre pensée : « s'il fait cela, c'est que l'arme a été bien remontée, il ne risquerait pas sa vie aussi bêtement ! ».
Du coup, elle releva un visage plein de défi et fit semblant d'être confiante à cent pour cent. En réalité elle avait sacrément les pétoches mais ne le montra pas.

Quand Logan leva le cran de sûreté, elle failli se boucher les oreilles ou détaler comme un lapin effrayé, mais la balle partit en sifflant pour venir se loger dans la cible. Tout était ok, il n'y avait rien à signaler et son corps se détendit d'un coup. Elle avait eu chaud !

L'AK-47 était plus gros, ce devait donc être le fusil posé au milieu de la table...
Gagné ! Ou presque car celui-ci n'était pas pour les chasseurs, c'était un d'assaut, ce qui était d'un immense intérêt pour la jeune fille. Elle se hâta de le dessiner en écrivant son nom comme pour le précédent.
Cette arme avait des talents incroyables, Mal en était bouche-bée. Par contre il pesait 4kg, elle espérait pouvoir le soulever mais n'en était pas trop sûre.

Comme pour le pistolet elle nota tout en regardant les manips. Logan avait raison; en fait ce n'était pas si compliqué et les informations rentraient dans le cerveau de l'apprentie comme dans du beurre.
Quad le Maître tira une rafale, elle sursauta tant c'était bruyant mais en même temps, quel bonheur !

Il lui tendit l'engin afin qu'elle fasse pareil et accusa le coup du poids en ployant légèrement les genoux. Il était lourd mais ça allait encore.
A nouveau, elle commenta tout haut chacun des faits et gestes et quand le fusil fut démonté, elle le remonta avec plus d'aisance avant de le rendre à l'homme, beaucoup plus sûre d'elle cette fois. Il pouvait tirer, elle était certaine d'avoir réussi.

Trônait à présent sur la table le monstre qu'elle pensait être une mitraillette. Cette arme là devait peser bien plus de quatre kilos et elle aurait peut-être quelques soucis pour le manipuler... Mais l'objet était si beau, tellement impressionnant qu'elle avait hâte de lui ouvrir le ventre.
On va étudier celui-ci maintenant ? Demanda t-elle en montrant du doigt le HKG28, fusil probablement conçu pour les tireurs d'élites.
Et... Balbutia t-elle, on doit le porter à bout de bras ce truc ou est-ce qu'il est posé sur trépied quand on tire ? comme on voit à la télé dans les films de guerre ?
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1323
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   Mar 1 Déc 2020 - 9:28
Un dessin griffonné, une procédure réalisée en sous-titrage, une arme démontée, explicitée, remontée. Elle a l’air plus sûre d’elle, donc, c’est une bonne chose. Elle prend en confiance en elle, elle prend en confiance en ses actes, en ses pensées. Moi, donc, je prends l’AK. Je remets dans le chargeur, la balle éjectée tout à l’heure, replace le chargeur ensuite, arme la culasse… Et tire une rafale dont les détonations, puissantes et implacables, vont se faire entendre jusqu’au bout du fort, dans de terribles échos. Une moue approbative, faite d’un acquiescement de haut en bas et d’un sourire à l’envers, genre « Bien jouer ! »

Mais la voici qui regarde directement le plus gros – et le plus cool – des fusils de la table… Le HKG28. Haaaaa ! Là, je vois une jeune intéressée. Et ouais, c’est sans doute le meilleur des flingues ici ! Enfin moi, c’lui là, j’suis fan ! Totalement fan !

Voyant donc son regard s’arrêter dessus, je tourne ma tête, et bientôt, mon idée est corroborée – c’est un mot scientifique ça non – par les questions posées par Mallowe. Elle à l’air d’être terriblement emballée. Bien heureux, mon visage décrivant un grand sourire alors que je vais pouvoir m’occuper de ce fusil, mon bébé, qui sera toujours plus fidèle qu’une saloperie de meuf qui pourrait se barrer à droite ou à gauche, ou « parce qu’elle a trop peur de pas me voir revenir d’expéditions ». Bordel, jamais entendu une justification si pourrie ! Heureusement qu’elle est que libraire ! A part éternuer dans la poussière ou se couper sur une page de livre, elle risque pas grand-chose, ça c’est clair. Enfin bref, passons.

Je prends donc l’arme dans mes bras, et le place devant Mallowe. Elle me parle de la manière de le tenir. Très bonne question. Levant l’index en l’air, je lève l’arme, et déploie le trépied. Elle avait deviné l’un des usages de cette arme.
- Les deux cap’tain ! C’fusil, c’mon bébé. Fusil HKG28, calibre 7,62mm, pour environs 5,8kg. Il peut être transformé avec un petit set d’outil, pour être soit fusil de précision, soit fusil d’assaut. Là, il est en mode précision, donc, au max de son poids. Lunette de précision grossissement x12, trépied, chargeur munition précision à 10 coups. On va pas l’démonter c’lui là, t’as déjà eu pas mal d’infos pour des armes bin’ plus pratiques. C’genre d’fusil, c’ra pour plus tard, genre l’niveau terminal d’un jeux vidéo, t’vois ? Bon. J’te propose de passer à l’entrainement aux tirs. Prend un des pistolets déjà, et moi, j’prends l’AK et le G28. On va s’placer d’vant les cibles. T’auras une cible à 5 mètres, une à 8 mètres, une à 12 mètres, une à 20 mètres, et une à 50 mètres. Prend n’importe quel pistolet, et essaie. Fait juste gaffe à pas t’déboiter l’épaule. J’te f’rais un cours après. Go !

Je veux d’abord voire comment elle s’en sort seule, sans cours. Ensuite, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Poids plume deviendra lourd   
Revenir en haut Aller en bas  
- Poids plume deviendra lourd -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: