The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Living in Sin
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1664
Sujet: Re: Living in Sin   Mer 25 Nov 2020 - 20:10
Fini ? Non, elle n'avait pas fini. En fait, elle commençait à peine. Elle se redressa comme une furie quand il la provoqua en lui disant d'aller câliner Jeff pendant que lui repartait d'où il venait. Trop vite, sa tête heurta le sommet de la couchette et elle retint avec peine un cri de douleur. Elle aurait pu s'assommer comme ça, mais Tori était trop focaliser sur sa colère pour ça. Pendant que monsieur récupérait ses affaires et qu'elle tentait de faire passer la douleur à son crâne, elle se saisit de son coussin et l'envoya dans la tête de Peter sans se faire prier. La guerre était déclarée ! Elle allait s'occuper de son cas, peut-être l'étouffer avec son oreiller et lui faire comprendre qu'il lui tapait sur les nerfs !

Mais que nenni, le coussin eut tout juste le mérite de l'activer davantage. Une dernière chance pour lui expliquer pourquoi elle jouait avec ses nerfs ? Parce qu'elle donnait l'impression de s'amuser, peut-être ? Outrée, Tori s'extirpa à nouveau de ses draps, manqua de se vautrer par terre alors qu'une de ses jambes était encore prise sous la couette, sautilla sur elle-même le temps de se dégager et s'interposa entre Peter et la sortit. S'il n'avait jamais assisté à des remontrances silencieuses, c'était bien parti pour. Et qu'importait que Clara dorme à côté :

Arrête ça ! Fit-elle vivement, dans des gestes amples.

Pas de résignation, pas de supplication. Rien de tout ça. Tori était ferme, elle voulait qu'il arrête. Elle avait des raisons de lui en vouloir, légitime ! Même si du coup, elle n'avait aucune idée de comment les lui dire. Et puis zut ! Il pouvait bien comprendre par lui-même, c'était pas si compliqué ! C'était lui qui avait l'habitude de tout ça, il s'y connaissait mieux qu'elle dans le domaine ! Alors, pourquoi il ne faisait pas l'effort de réfléchir ? Ses provocations l'irritèrent encore plus. S'il voulait partir là-dessus, elle pouvait suivre. Les bras croisés contre sa poitrine, les yeux plissés, elle le défia à son tour :

Ah oui, c'est ce que tu veux ?! Demanda--t-elle vivement en le regardant. Qu'il le lui dise en face dans ce cas ! Tu as peut-être raison, au moins, Jeff ne me laisse pas pour aller passer du temps avec d'autres femmes, lui ! L'accusa-t-elle. Au moins, il me parle et il fait attention à moi ! Appuya-t-elle.

Quand bien même Peter n'était pas un grand bavard, il faisait attention à elle. L'accusation était violente, un brin exagérée, mais surtout le reflet de sa jalousie qui l'étouffait actuellement. Dépassée par une partie de ses émotions, la japonaise tâcha de ne pas se laisser trop déborder. Elle pouvait être émotive, personne n'avait jamais suscité chez elle des piques soudains de sentiments, capable de la déstabiliser. Ni Jun, ni qui que ce soit, tout compte fait. Peter était bien le premier.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 95
Sujet: Re: Living in Sin   Mer 25 Nov 2020 - 22:38
"QUOI ?!" que je m'outrais violemment en laissant tomber mon sac à dos, que j'avais récupéré quelques secondes auparavant. "Tu te fous de ma gueule, Tori ?! Moi je m'occupe pas de toi ?!" demandais-je pour lui demander confirmation de ce qu'elle avançait.

J'avais rien du mec parfait, en témoignait mes bouteilles d'alcools, les clopes que je fumais à vitesse grand V et mon besoin fréquent d'avoir des relations charnelles. J'étais loin d'être le type qu'on présentait à ses parents, le type avec qui on voulait un lendemain heureux sauf que là, elle abusait et une colère profonde grondait en mon âme. C'était injuste de sa part. Elle était injuste et pour le coup, un de mes poings se serra fortement, blanchissant mes phalanges, ma main tremblant par la tension qui m'animait. "Alors pourquoi t'es encore avec moi, si j'suis pas foutu de m'occuper de toi ?!" que je questionnais, de plus en plus furieux. Je faisais mon maximum pour qu'elle ne manque de rien, mon maximum pour lui éviter les ennuis et qu'elle ne soit jamais approchée par des gens malhonnêtes... J'avais aucune obligation de le faire et pourtant je l'avais fait, j'avais prit le temps de la veiller, de la soigner, de la nourrir, de la mettre à l'abris et même d'accepter la présence d'inconnus dans ma vie juste parce qu'ils comptaient pour elle. Alors comment osait-elle me servir cette saloperie ?

"Tu sais quoi ? Va te faire voir, Tori Watanabe." laissais-je tomber, tentant de contrôler au mieux toute la rage qui me bouffait sur l'instant, le coeur battant pour ne pas devenir violent. "J'sais pas pourquoi tu joues les jalouses, comme ça, d'un coup mais j'me laisserai pas faire." que je rajoutais d'une voix grave, pour lui faire comprendre que je ne comptais pas me laisser avoir si facilement. Elle voulait qu'on se batte ? Qu'on se dispute comme on ne l'avait jamais fais jusque là ? Alors soit. Elle comprendrait que je n'étais pas le genre d'homme que la mauvaise foi étouffait et je ne le serai jamais. "Et j'te signal que j'suis pas à toi ! Que t'as jamais fait un geste vers moi, qui impliquait... J'sais pas ! On est pas exclusif puisqu'il y a rien entre nous !"

Et puis de toute façon, quand on était le genre de femme a demander à un homme de quitter l'appartement pour prendre une douche, pouvait-on réellement faire une remarque ? On ne faisait que dormir ensemble. Et c'est là que je ne comprenais pas ses réactions. En aucun cas elle ne m'a laissé croire qu'il y avait une chance entre nous, alors qu'on partageait le même lit depuis des mois déjà. Jamais je n'ai eu un indice, un geste, qui pourrait faire entendre une éventuelle aventure. Et je crois pas l'avoir fait de mon côté. Alors ouais, je l'adorais et je voulais prendre soin d'elle, quoiqu'elle en dise, mais putain ! J'avais l'impression de m'engueuler avec ma copine alors qu'encore une fois, a aucun moment on avait convenu qu'on ne vivrait pas nos vies privées !

Je m'apprêtais à rouvrir la bouche pour faire une nouvelle remarque quant à ces stupidités, prêt, même, à lui dire qu'elle pouvait bien aller voir Matias ou Gabriel ou un autre homme si elle voulait, pour qu'il prenne soin d'elle, que je m'en fichais mais la bouille endormie de Clara apparue non loin de nous. Et voilà, on avait réveillé la petite ! Enfin, je l'avais réveillé puisque j'étais le seul connard à brailler dans ce foutu bus à la con. Fortement, je vins me mordre la lèvre inférieur, étant presque sur le point de me blesser si je continuais ainsi. Ne pas crier, ne pas crier, ne pas crier... Soupir et je m'approchais de la petite demoiselle, gardant quelques pas de distance pour qu'elle ne s'inquiète pas, étant donné que j'avais conscience qu'elle ne laissait à aucun homme l'autorisation de l'approcher, en dehors de son protecteur. "Retourne te coucher, chaton, désolé pour ce boucan. Promis, tu m'entendras plus." fis-je a la demoiselle qui ne se fit pas prier. En me retournant, j'entrepris de grands gestes mal assurés pour partager mon mécontentement, accusant la japonaise d'être responsable de ce réveil. En m'approchant d'elle, je me plantais face à elle de toute ma hauteur et lui signa avec beaucoup de difficulté un "C'est quoi ton foutu problème ? Dis moi la vérité !"


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1664
Sujet: Re: Living in Sin   Mer 25 Nov 2020 - 22:57
Peut-être qu'elle y était allée un peu fort. Quand Peter haussa la voix, Tori se renfrogna en elle-même. Si jusque là elle pensait pouvoir tenir le cap, et surtout tête à son vis-à-vis, elle comprit très rapidement qu'elle n'avait absolument pas les épaules pour ça. Trop petite, trop faible, pas assez caractérielle. Sa tête rentra dans son cou et elle baissa le regard. Parce qu'elle était consciente également qu'elle avait tapé fort ou ça faisait mal… Justement pour faire mal. Et que c'était cruel. L'homme avait sans aucun doute bien raison de le lui signifier, elle sentit son cœur s'emballer, son ventre se tordre, la pression montrer d'un cran et sans parvenir à soutenir l'œillade colérique de Peter, elle hésita longuement à partir se planquer. Littéralement.

Ses pupilles balayèrent la pièce à la recherche d'une cachette. Elle voulut trouver sa capuche, la rabattre sur sa tête et en serrer les liens pour être sûre de ne plus voir Peter, une scène digne d'une autruche sans doute. La gorge nouée, elle ravala ses humeurs bien rapidement, manquant de s'étrangler avec. Et du haut de son quasiment mètre soixante, elle se fit plus petite encore pour essayer de disparaitre. Il suffisait de tempêter plus fort à côté d'elle pour qu'elle se fasse oublier, tout du moins qu'elle tente pour se tirer de là. Si on omettait le fait que Peter était plus têtu qu'elle à l'évidence, et peut-être moins soumis à ses émotions en comparatif.

Que pouvait-elle lui dire ? Elle se sentait si nulle, si idiote. Elle aurait mieux fait de s'abstenir. Peut-être que la discussion avec Faith lui avait retourné la tête, que plus rien ne marchait dans le bon sens désormais. Clara sortit la tête, réveillée par les éclats de voix, et Tori se sentit liquéfiée de l'intérieur, coupable de tout ça. Peter avait raison pour le coup. La petite parvint à retourner se coucher, anxieuse vis à vis de la dispute mais rassurée de voir que ça n'était que ça. La japonaise peina à déglutir, et alors que Peter se plantait devant elle pour signer avec difficulté, elle eut l'impression que toute sa volonté s'échappait. D'ici peu, elle en était sûre, elle se retrouverait dépassé, par les émotions, la fatigue et les larmes…

Quand tu es avec elle, tu n'es pas avec moi ! Fit-elle en tentant de lui tenir tête. Ses mains étaient tremblantes, elle en imposait beaucoup moins que Peter. Comment je vais faire quand tu ne voudras plus rentrer parce qu'elle est mieux que moi ?! Parce qu'elle te donne plus de choses que moi ! Tu vas m'abandonner, comme les autres !

Elle s'agitait, signait rapidement, au point où l'homme dut lui demander de ralentir la cadence et surtout de respirer. Elle était tellement nerveuse - et apeurée - que ses poumons peinaient à reprendre de l'air. Il lui fallut une pause pour y arriver, encore plus pour reprendre là où elle avait laissé ses mots alors que ses yeux s'humidifiaient. Elle avait voulu lui faire mal parce qu'elle avait mal, elle avait réussi. Et finalement, le résultat était catastrophique, désolant, évitable, pathétique. Elle était pathétique. Tori secoua vivement la tête :

Je ne veux pas que tu me laisses, je peux t'offrir ce qu'elle t'offre, je ferais un effort ! Fit-elle, sans avoir aucune idée de ce que ça impliquait vraiment, ne comprenant même pas à quel point elle était à côté de ses pompes. Je ne sais pas ce que c'est mais je ne veux pas être abandonnée encore !

Et ça, elle peinait à l'admettre. C'était comme se faire arracher un organe. Depuis que Peter était là, il n'imaginait pas à quel point elle réapprenait à exister, concrètement. A quel point elle se réveillait pour se retrouver. Il n'y avait que sous son regard qu'elle avait l'impression d'être, comme elle n'avait jamais été dans sa vie. S'il la laissait pour une autre, comment ferait-elle ?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 95
Sujet: Re: Living in Sin   Jeu 26 Nov 2020 - 0:41
Comme à chaque fois que je devenais plus imposant qu'elle, Tori se liquéfiait d'inquiétude. Du moins je comptais sur cette habitude pour qu'elle abandonne le combat et qu'elle s'excuse, qu'on baisse d'un ton, qu'on souffle un coup et qu'on reprenne comme en l'an quarante. Franchement, ç'aurait été beau que ça se passe comme ça. Sauf qu'évidemment, avec ma chance, ça pouvait absolument pas se passer ainsi et les révélations de Tori me coupèrent le sifflet. "Quoi... ?" murmurais-je en haussant un sourcil. L'abandonner ? Mieux qu'elle ? Donner ce qu'il voulait ? Faire un effort ?

Toutes ces informations me firent tourner la tête quelques secondes et je devais poser mon cul sur le lit pour ne pas perdre totalement pied dans toute cette histoire. D'un coup, toute ma colère et ma rage avaient disparues, laissant place à la surprise et l'incompréhension. Lentement je me passais la main dans les cheveux pour me recoiffer et tenter de réfléchir à tout ça. Mes yeux revinrent sur ma petite japonaise, la détaillant longuement. Je cherchais vraiment à comprendre sauf qu'aucune réponse ne parvenait à faire un chemin acceptable dans mon esprit. Il était où le mode sous-titres là ? Délicatement, je portais mon majeur et mon pouce sur mes paupières pour les frotter, comme si cela suffirait à faire s'envoler la brume de questionnement qui devait désormais voiler ma réflexion. Mes épaules s'affaissèrent tandis que je me résignais à mesure que les secondes s'écoulaient. Je n'avais pas de réponses plus claires que celle données par l'asiatique. Avec prudence, je relevais une main pour venir attraper la sienne et ainsi pourvoir l'attirer à moi. Désormais proche, je venais l'enlacer fermement et poser mon oreille contre sa poitrine pour écouter son palpitant. "T'es vraiment stupide..." que je murmurais à la japonaise.

Mes yeux se fermèrent tandis que je la serrai un peu plus fermement contre ma poitrine, la main caressant délicatement son dos, sa nuque puis ses cheveux.

En relevant le visage, je venais m'approcher du sien pour pouvoir croiser les billes sombres de son regard alors qu'un de mes pouces glissaient sur sa joue pour la caresser avec énormément de douceur. Comment osait-elle penser que je pouvais l'abandonner ? Comment pouvait-elle imaginer une seule seconde que je serai capable de ne plus vouloir rentrer pour la retrouver ? Ces pensées vinrent tordre mon estomac alors qu'une petite voix, légère comme un murmure, me disait que j'aurais dû être plus attentif. "Tori, tu sais, je... Je comprend mais..."

J'avais arrêté ma phrase. Ne comprenait-elle donc pas ce que je faisais quand j'allais voir d'autres femmes ? Enfin, toujours la même en l'occurrence ?Je la détaillais longuement, comme si une lueur de compréhension viendrait illuminer ses pupilles sans que cela n'arrive jamais. Je me sentais honteux, sale. Oh bien sûr j'avais déjà eu envie de cette jeune femme qui me faisait face, notamment les premières fois où on avait partagé notre lit et c'était aussi ce qui m'avait poussé dans les bras de la prostituée qui m'avait fidélisé, d'une certaine façon, mais... L'air innocent de sa bouille m'empêchait de tenter quoique ce soit et c'était bien pour ça que l'engrenage s'était mit à tourner sans pouvoir s'arrêter désormais. Je ne voulais briser la pureté de la japonaise donc j'allais aux putes, je revenais avec un parfum différent, elle avait peur donc s'accrochait plus à moi et on repartait sur le même schéma jusqu'à ce soir. Un léger sourire gêné naquit sur mes lèvres alors que je me détachais d'elle pour simplement prendre ses mains entre les miennes. "Je pourrais pas t'abandonner. Je t'ai promis de toujours te protéger et d'être là pour veiller sur toi." que je commençais en essayant d'être le plus rassurant possible. "Le problème c'est que... " Un soupir quitta encore mes lèvres, sans doute pour la centième fois de cette soirée... "Tu peux pas me donner ce qu'elle me donne." avouais-je. "La femme que je vais voir, c'est pour du sexe, Tori. J'en ai besoin. Ca me permet de me vider l'esprit et de le garder suffisamment clair pour pouvoir veiller sur toi. Et ça... Tu... Peux pas me le donner..." que j'expliquais maladroitement, un peu plus mal à l'aise. C'était la première fois depuis longtemps que j'abordais ce sujet avec quelqu'un qui n'était pas mon psy ou de ma famille...

"Je suis...Malade... On va dire. Ce n'est pas contre toi. Ce ne sera jamais contre toi mais je peux pas te demander de faire ça, tu comprends ?" déclarais-je sans être bien sûr qu'elle puisse accepter cette facette de moi. Jusque là, j'étais parvenu à ne pas lui évoquer cette partie de ma personnalité, même si je craquais, forcément. Mettre des mots dessus, en revanche, revenait à marquer l'importance que cela avait désormais dans cette nouvelle étape de notre relation et souvent, c'était à ce niveau là, que tout foirait, aussi je m'attendais vraiment à ce qu'elle décide de finalement dormir avec Jeff et Clara. Au final, ce serait un retour de karma, une punition divine pour tous mes péchés...


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1664
Sujet: Re: Living in Sin   Jeu 26 Nov 2020 - 9:09
Il fut scotché par son trop plein d'émotion, sidéré sans doute. Il devait la prendre pour une vraie débile, et alors qu'il la ramena contre lui pour l'étreindre, il n'eut aucun mal à l'admettre. Les bras ballants, Tori les referma autour des épaules de Peter maladroitement, levant les yeux au plafond pour ravaler ses larmes. Elle était ridicule, elle s'en rendait compte. Le cœur serré à cause de l'émotion, elle fit en sorte de s'oublier dans ses bras quelques secondes, le temps que dura cette proximité. Quand il se redressa, effleura sa joue avec une douceur qu'il n'avait qu'avec elle. Et peut-être avec une autre.

Cette pensée lui tordit le ventre immédiatement, elle voulu la chasser de son esprit mais elle s'imposa comme un intrus dans sa tête. Il comprenait mais. Voilà qui lui noua la gorge ensuite, la forçant à ravaler un sanglot qu'elle étouffa rapidement. Il mit du temps à s'expliquer, à la rassurer. Le problème, c'était qu'elle ne pouvait pas lui donner ce qu'il voulait.

Mais pourquoi ? Demanda-t-elle précipitamment, prête à argumenter, à répéter qu'elle pourrait faire des efforts pour lui, car il en faisait déjà tellement pour elle que c'était bien la moindre des choses. Mais Peter l'interrompit et poursuivit, parce que la femme qu'il allait voir lui offrait du sexe comme un médicament, et elle ne pouvait pas le lui donner. Sourcils froncés, elle secoua la tête. Malade ? Sincèrement, elle lui répondit : Je ne comprends pas..

Se libérant un instant de lui, elle vint se mettre juste à côté. Son épaule contre celle de l'homme, elle le regarda, posant ses mains sur ses propres genoux pour se tenir.

Malade ? Demanda-t-elle, inquiète, véritablement. Si c'était une façon de parler, elle avait besoin de comprendre : Comment ça se fait ? S'enquit-elle. Tu... Tu ne peux pas voir avec Faith pour qu'elle te donne quelque chose ?

Son premier réflexe était sans doute idiot mais Tori n'avait pas mieux en stock. Elle voulait vraiment pouvoir l'aider, et puisqu'il était entendu que ça n'était pas en lui donnant du sexe, il fallait que ça soit autrement. Elle avait une dette envers lui, non ? Une dette qu'elle ne pourrait jamais régler mais s'il y avait moyen de soulager Peter, pourquoi ne se donnerait-elle pas ce mal ?

C'est une sorte de drogue, c'est ça ? Comme quand tu bois ? S'enquit-elle ensuite sérieusement. Et tu ne peux pas t'en passer...?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 95
Sujet: Re: Living in Sin   Jeu 26 Nov 2020 - 17:17
J'étais de plus en plus mal à l'aise. C'était pas franchement génial comme situation, devoir avouer une faiblesse à une personne qui pourrait s'en servir à tout moment contre moi... C'était pas malin mais... Mais comment pouvais-je encore tenir tête à cette petite bouille, si inquiète. Elle m'avouait ne pas comprendre et j'offris une grimace en guise de réponse. Je devais faire quoi, exactement ? Un dessin pour faire comprendre que mes besoins étaient vitaux ? Lentement je vins me mordiller la lèvre tout en arrangeant mes cheveux sans pour autant savoir quoi répondre. Sa question sur Faith me fit sourire en coin, amusé par tant d'innocence. "Elle pourrait m'aider mais ça dure pas..." j'avouais en haussant les épaules. Quand son épaule toucha la mienne, j'eus l'impression de fondre sur place, brûlé par sa pureté, sa tendresse, son incompréhension. Quant à sa dernière question, elle me fit rire légèrement alors que ma main venait se poser sur la sienne. "C'est totalement une drogue. J'ai besoin de boire et d'avoir des relations sexuelles fréquentes pour me sentir bien."

La vérité avait quitté mes lèvres sans que je la retienne ou que je tente de l'adoucir pour ne pas brusquer la petite brune. Une profonde respiration fit gonfler ma poitrine et l'expiration qui suivi eut l'effet inverse. Finalement, je me laissais allonger sur le dos, lentement pour ne pas avoir à m'exploser la crâne contre la paroi du bus et mes mains trouvèrent place sur mon abdomen pendant que j'observais le dos de la japonaise. "C'était reconnu comme "maladie" avant. J'ai fais plusieurs séances avec des professionnels pour essayer de ne plus en dépendre." que je racontais. Au point où j'en étais, il n'était plus nécessaire de cacher la vérité à Tori qui aurait tout le luxe de juger mon comportement désormais. "Sauf qu'à la longue, je fais des rechutes, j'ai besoin de ma dose pour pas péter un plomb." Tranquillement, mes doigts se croisèrent et mes pouces se tapotaient l'un contre l'autre dans un rythme qui se voulait identique à une musique de Britney Spears, du moins c'était ce que j'imaginais.

Je laissais à la nippone le temps d'accepter cette nouvelle réalité, cette version de moi dont elle n'avait probablement pas conscience. Bien sûr qu'on avait tous nos défauts mais celui-là n'était visible que pour ceux qui avaient une addiction. Une moue dubitative eut le temps de poindre sur ma face, quelques milisecondes puis je soupirais, me disant qu'il faudrait que j'arrête de faire ça, un jour. "Elle s'appelle Alba. Du moins c'est le nom qu'elle m'a donné." Je lançais l'information sans prendre de pincettes. Enfin, c'était une des nombreuses filles que j'avais fréquenté jusque là, mais elle était celle que je retrouvais le plus fréquemment. "Y a pas d'amour, de tendresse, de douceur, entre elle et moi. Que du sexe. Et elle me coûte une blinde en ressource." que je concluais en riant un peu amèrement. J'étais tombé si bas pour faire ce genre d'annonce à la femme qui me donnait envie d'être un homme meilleur, en général.

"Jeff serait clairement de meilleur compagnie, maintenant que tu sais ça. Ou même Faith, Emily, Elena... Enfin tout le monde quoi." marmonnais-je plus pour moi-même que pour elle, sentant mon coeur se briser, d'une certaine façon. Si elle changeait de coloc de lit, c'était comme la perdre et perdre la seule raison que j'avais de me sentir humain mais qui j'étais pour l'empêcher d'accéder à un lieu plus sain ? Nouveau soupir et je fermais les yeux. Allez Peter, tu devais être un homme et accepter la sentence comme un homme. Bordel ! Mes dents se serrèrent et je n'osais plus ouvrir les yeux pour la voir. Son dernier regard ne devait pas trahir le dégout qu'elle éprouverait à mon égard....


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1664
Sujet: Re: Living in Sin   Jeu 26 Nov 2020 - 18:22
Tori serra la main de Peter en le regardant longuement. Faith pourrait l'aider mais ça ne durerait pas. Et oui, c'était une drogue. Elle pinça les lèvres un instant avant de chercher une solution, elle voulait pouvoir en trouver une pour Peter. Elle imaginait que vivre sous l'influence de l'alcool, d'un besoin qui pouvait être pourtant dispensable pour les autres, ça ne devait vraiment pas être agréable tous les jours. Songeuse, elle tenta de penser rapidement à tout ça, à tous les détails possibles, toutes les issues aussi. Que pouvait-elle faire pour l'aider, alors ? La japonaise n'avait aucune idée de l'influence qu'elle pourrait avoir pour lui, pourrait-elle être seulement bénéfique au milieu de tout ça ? Comme l'adage : un arbre qui tombe dans la forêt fait-il vraiment autant de bruit si personne n'est là pour le voir ?

Si elle parvient à bouger un peu les frontières de sa tolérance, est-ce que ça changerait vraiment quelque chose pour Peter ? Est-ce que ça n'était pas dispensable alors ? Elle pinça les lèvres. Reposant ses yeux noirs sur lui pour le fixer longuement. Dans la pénombre de l'arrière du bus, où le silence était finalement retombé lourdement sur eux, elle le scruta longuement. L'envie de combler toutes ses failles, de refermer toutes ses cicatrices, qu'importait le travail que ça lui demanderait.

Et si tu ne fais pas de rechute ? Demanda-t-elle alors.

C'était bête, mais Tori était une incorrigible optimiste. Elle s'accrochait à l'espoir, comme une bouée au milieu d'une tempête en mer. Elle s'y agrippait sans jamais pouvoir la lâcher. Et sans qu'il le comprenne, c'était Peter qui lui inspirait tout ça. Parce que sous sa coupe, elle parvenait à être elle-même et à se retrouver. Peut-être un jour, à retrouver aussi cette voix qui lui manquait parfois aujourd'hui. Parfois, il y avait des éclairs en elle, comme des luttes pour s'exprimer, des instants où son timbre timide émergeait laborieusement. Elle qui n'avait rien articuler depuis longtemps, ayant passé des années sans dire un seul mot à quiconque. Il lui rendait la parole, là où elle s'en privait elle-même. Et si elle lui rendait la pareille ?

Si cette fois, ça fonctionne pour de bon ? S'enquit-elle.

Parce qu'elle ne parvenait pas à se résigner. Elle ne pouvait tout simplement pas. Si Peter abandonnait le combat, certain qu'il vivrait toute son existence avec ces vices, Tori était encore jeune et fraiche dans un combat trop grand pour elle, sans conscience de l'épuisement que ça impliquait, sans conscience des maux qu'elle traverserait - avec lui s'il l'acceptait. Ils n'étaient rien l'un pour l'autre, rien qu'ils n'avaient réussi à définir en tout cas. Et si au final, ils parvenaient à devenir quelque chose ? Des amis pour commencer, ou plus que ça. Quelque chose qui ne s'expliquait pas mais qui existait entre eux.

Comment tu faisais sans Alba ? Quand tu ne la connaissais pas ? S'enquit-elle.

Ramenant ses jambes contre elle, elle le fixa longuement. Pas d'amour, pas de tendresse, de douceur,... Avec cette femme. Pour autant, elle avait toujours l'impression de digérer du plomb alors qu'il lui expliquait tout ça. Lèvres pincées, mâchoire verrouillée. Au moins, la colère s'était échappée, au profil d'une conversation à cœur ouvert. Dont ils avaient besoin l'un comme l'autre. Peter l'invita à rejoindre Jeff. Ou n'importe qui d'autre. De meilleure compagnie selon lui. Sans rien dire, Tori regarda vers l'avant du bus avant de pousser un bref soupir. L'instant d'après, elle s'allongea contre lui, la tête sur son épaule. Les bras toujours entourant son corps à elle, mais collée à l'homme avec qui elle partageait déjà la totalité de ses nuits. C'était sans doute la meilleure - et la seule - réponse qu'elle était disposée à lui donner.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Living in Sin   
Revenir en haut Aller en bas  
- Living in Sin -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: