The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

All of this wrong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 963
Sujet: All of this wrong   Lun 23 Nov 2020 - 16:33
Ces quatre dernières semaines avaient été autant un bonheur qu’une source d’inquiétude. Andrea était partie, tout comme un grand nombre des leurs, marcher sur George et l’avant-poste de New-Eden. Quatre semaines où elle lui avait confié sa fille, lui permettant autant de rattraper le temps perdu, que de lui montrer qu’à défaut de pouvoir l’aimer à nouveau, elle pouvait lui faire confiance au sujet de leur fille. Mais c’était également quatre longues semaines durant lesquelles le chilien était resté sans nouvelle des siens, de sa famille, d’elle. C’était long, quatre semaines à s’inquiéter des siens. Il avait tourné seul dans l’infirmerie, avec Erika – Juliet étant partie auprès d’Emerson pour se former. La vie à Nisqually lui avait semblée tourner au ralenti, avec la moitié de leurs effectifs d’absents. Heureusement, Ludwig et Shawna étaient là – l’un pour la bonne compagnie, l’autre pour les tracas du quotidien avec Annabella.

Ces semaines passées avec sa fille avaient été édifiantes. Une source de bonheur, d’apprentissage, … Une leçon de vie aussi… Et la culpabilité d’avoir laissé Andrea vivre cette expérience de parent seul au printemps dernier, en devant gérer autant leur fille que le sentiment de trahison qu’il avait provoqué.

Le retour de The Haven fut teinté de soulagement… et d’amertume. S’ils étaient presque tous rentrés en vie, leur victoire était amère. Les blessés avaient heureusement été pris en charge par les mains expertes de Nolan et Joséphine, supplées d’Emily et de Tomeo. L’équipe médicale avait fait des miracles, même si l’état d’Elrik, de Nihima et Corray était à surveiller. Annabella avait rapidement retrouvé les bras de sa mère, pendant que le chilien prenait la relève d’un Nolan épuisé à l’infirmerie.

Entre l’absence d’Andrea et le travail qui l’attendait à présent, il lui avait semblé tout naturel de laisser leur fille avec elle toute cette semaine. Mais il y avait aussi une autre évidence qui s’était imposé à lui et une garde partagée plus équilibrée s’était alors organisée entre les deux coparents. Le chilien garderait leur fille trois jours, laissant les quatre autres jours à Andrea. Le temps passé, les expériences vécues chacun de leur côté leur avait permis d’en débattre sans trop de heurts. Sans doute reviendraient-ils sur d’autres détails plus tard, mais il n’avait pas insisté plus. Tout ce qu’il voulait c’était une plus juste place dans la vie d’Annabella et Andrea le lui avait permis.

Ce soir justement, c’était son tour de la ramener chez lui pour la nuit – et les deux suivantes. Les tensions entre les deux ex-compagnons étaient pour le moment partiellement enterrées, il restait encore beaucoup de non-dits, de sujets délicats et une confiance entière à restaurer avant de pouvoir crier victoire sur un semblant d’amitié, mais Annabella avait su les mettre d’accord. « Holà, Cariña quieres ir con papá? » Roucoula-t-il devant sa fille qui tendait les mains vers lui depuis son parc. Gérant bien mieux sa prothèse et ses techniques, il la prend dans ses bras alors qu’Andrea termine de préparer le sac de leur fille. Elle lui donna encore quelques recommandations, pendant qu’Annabella tentait d’atteindre sa moustache pour tirer dessus joyeusement. La régisseuse lui posa le sac sur l’épaule et devant sa nervosité évidente, il lui sourit se voulant rassurant. « Tout ira bien, tu sais bien. Puis on se voit au petit-déjeuner demain. » Ce n’était pas la première fois, mais ce soir marquait le premier jour d’une toute nouvelle organisation qui s’établissait entre eux. Des rapports entre eux, qui seraient différents, des règles aussi, c’était toute une nouvelle façon de fonctionner qui s’établissait entre eux. Lisandro comprenait, lui-même était partagé entre l’excitation et l’inquiétude de ce que ça pourrait être.

Il s’apprêtait à partir, après une dernière embrassade entre la mère et la fille, quand il… hésita. Les traits tirés sur son visage ne le trompaient pas. Il n’y avait pas que sa séparation avec Annabella qui la travaillait. Beaucoup de choses s’étaient passées ces dernières semaines. Et comme d’habitude, elle endossait le poids de toutes les responsabilités du camp dans cette expédition. Il avait longtemps croisé ce regard, compris ces humeurs. Elle était en train de remettre en cause chacun de ses actes, chacune de ses décisions. Là n’était plus sa place aujourd’hui mais, le chilien franchit cette ligne quand même. « Ce n’est pas de ta faute, tu sais… Rien de ce que tu aurais pu faire n’aurait changé quoi que ce soit… » Dit-il, avec une assurance qui se voulait réconfortante. Il savait aussi que ce qu’il disait ne pourrait rien changer à ce qu’elle ressentait au plus profond d’elle-même. Mais… Fut un temps où ces quelques mots la réconfortaient un peu, à défaut de mieux.




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.



The badge:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
Andrea West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
membre du conseil | The Haven
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3459
Sujet: Re: All of this wrong   Lun 23 Nov 2020 - 18:06
Oui, oui, je sais, souffla-t-elle, le ventre serré.

Elle savait. Qu'Annabella n'allait pas disparaitre, qu'elle la reverrait assez rapidement. Ce n'était pas ça le problème à dire vrai, même si sa fille lui manquait à chaque instant où elle n'était pas avec Andrea ressentait surtout ce tête à tête avec l'enfant comme une échappatoire pour ses autres responsabilités. Elle s'était abandonnée dans cette relation dans l'espoir de ne pas se confronter avec le reste, mais maintenant que la petite repartait avec son père, elle avait l'impression qu'elle n'avait plus le choix - elle ne pouvait plus fuir. Et ça lui en donnait mal au ventre, vraiment. Que pouvait-elle faire désormais ?

Etait-ce évident ? Parce que Lisandro donna l'impression de lire en elle. Dans son intervention, elle releva son regard perdu vers lui. Elle chassa les pensées décousues qui la parasitaient et se concentra sur la voix de son ex compagnon pour comprendre. Elle savait qu'après son départ, elle aurait très probablement retrouvé rapidement Corray pour voir comment il s'en sortait. Elle ne serait pas restée néanmoins, c'était davantage pour se rassurer et vérifier qu'il n'y passait pas, même si son état s'améliorait définitivement depuis qu'ils étaient rentrés.

Je... Elle souffla, fermant les yeux un bref instant. Que pouvait-elle dire ? Vraiment ? Demanda-t-elle alors.

Est-ce qu'il le pensait ? Parce qu'elle-même n'était pas du tout capable de s'en convaincre. Elle avait l'impression d'avoir rater une information importante, sans être capable de retrouver l'élément manquant, incontournable, qui avait fait pencher la balance dans le mauvais sens.

J'ai du mal à y croire, admit-elle alors d'une voix enrayée. Je n'ai pas assisté à l'auditoire, mais j'ai l'impression que si j'avais été là, peut-être que je comprendrais mieux pourquoi ces gens refusent de nous suivre, admit-elle.

Non mais qu'elle pensait les autres incompétents, c'était surtout qu'elle ne comprenait pas les mots qui lui avaient été rapporté. Elle n'arrivait pas à saisir pourquoi. Tout ça n'avait aucun sens pour elle, aucun.

Et Damon... Elle soupira. Là encore, inutile de mettre des mots. Elle avait abattu sans réfléchir l'homme qui avait tué son compagnon de route. Le jeune homme s'était effondré comme une poupée de chiffon. D'une seconde à l'autre, il n'était plus. Tout ça pour quoi ? Les morts, les victimes. Pour... Rien. Je ne suis plus bien sûre que cette expédition ait été nécessaire, j'ai l'impression d'avoir arnaqué tout le monde dans l'histoire, moi la première, admit-elle. Je dois des explications, des réponses, à nos Hommes, souffla-t-elle ensuite, confuse. Et je n'ai rien à leur dire, rien de rien.

C'était sans doute le plus tragique dans tout ça. Elle séchait totalement sur les raisons qui les avaient poussé à partir.


Oh, my eyes are seein' red. Double vision from the blood we've shed. The only way I'm leavin' is dead : That's the state of my, state of my, state of my head
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 963
Sujet: Re: All of this wrong   Mer 2 Déc 2020 - 11:56
Le regard qu’elle lui lança ne le trompait pas. Il y avait des choses qui ne changeraient probablement jamais. Alors il déposa le sac d’Annabella par terre, avant de revenir sur ses pas et de la rejoindre. Il posa leur fille se hissa sur la table qui les sépara, trop heureuse de se retrouver soudain entre ses deux parents puisqu’à l’un puis à l’autre, elle présenta son doudou en babillant quelques syllabes inintelligibles. Ce n’était pas tant pour lui qu’il s’était attardé un peu plus, mais parce qu’il voyait bien comment Andrea regardait leur fille.  « Eh bien, je n’étais pas présent. Mais c’est quelque chose dont je suis sûr, néanmoins. » Dit-il, avec un mince sourire que se voulait confiant.

Elle s’épancha ensuite, expliquant ses doutes et son désarroi face à cette situation. Elle prenait toute la faute sur elle, parce qu’elle était celle sur laquelle – avec Isaac et Duncan – tout le monde se reposait ici. Il savait le tourment qu’elle vivait parce que ce n’était pas le premier auquel il faisait face. « Ce n’est pas de ta faute… Personne n’a songé un seul instant que peut-être… ces gens-là étaient… satisfaits, si on peut dire, de leur façon de vivre. » Ce n’était pas facile à dire, mais ils s’étaient trompés. Sans doute par orgueil, chacun d’entre eux étaient pourtant persuadés d’avoir bien fait. Leur déconvenue était douloureuse parce qu’ils étaient venus en force… pour des gens qui au final leur en voulait de toute la violence qu’ils avaient semée sur leur passage.

Il ancra son regard dans le sien, en se voulant rassurant et sûr de lui. Il aurait aimé qu’elle le croie quand il lui disait que ce n’était pas de sa faute. « Nous avions des informations terribles entre nos mains, leur mode de vie était inconcevable pour nous… Il l’est toujours. Jamais je ne voudrais sacrifier ce que nous avons pour… une vie presque normale. Jamais je ne voudrais sacrifier l’avenir d’Annabella ou le tien, pour cette vie-là… Ou celle de n’importe quelle autre femme du camp. » Se rattrapa-t-il, un peu rapidement. Il baissa les yeux, s’empressant d’empêcher Annabella de trop s’approcher du bord de la table. « Mais peut-être que je pense ainsi parce que cela fait cinq ans que je mène cette vie-là. » Puisque la miss s’évertuait à jouer les casse-cou en bord de table, le chilien finit par la reprendre à bras et la caler contre sa hanche.

« Ce que je veux dire, c’est que nous avons construit nous-mêmes nos règles, notre mode de vie, tout le monde se retrouve ici, tout le monde à un rôle et une place égale. Je crois que chez nous, l’égalité homme-femme n’est plus à prouver. » Dit-il, expliquant tout le fond de sa pensée. « En allant à George, nous avons fait quelque chose au final de… très humain. Nous sommes allés délivrer un peuple qui n’avait pas besoin qu’on le sauve. Mais… Mais renoncer, partir après leur refus – et malgré tout ce qu’on a pu faire avant d’en arriver là – ça reste toujours mieux que d’avoir exécuter ces gens, sous prétexte qu’ils refusaient de nous suivre. Tu vois où je veux en venir ? » Il faisait notamment référence à un certain groupe qui n’aurait sans doute pas hésité à éliminer la menace que représentait ces habitants pour ne pas avoir voulu les suivre dans leur société idéale. The Haven n’en ressortait pas les mains blanches pour autant, mais ils n’avaient pas pour autant pas perdu toute leur humanité dans l’histoire. Cela étant, ce qu’il s’était passé à cet avant-poste pèserait lourd dans la conscience de tous ici. Même pour ceux restés à Nisqually.

Il fut tenté de venir presser sa main, pour la soutenir, mais c’était franchir une limite qu’il n’était pas prêt à franchir encore, alors il se contenta de serrer Annabella un peu plus contre lui, déposant un baiser sur le sommet de son crâne, avant de regarder à nouveau la mère de sa fille. « Ce n’est pas ta faute, Andrea. Cette erreur, nous la porterons tous dans nos consciences. »




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.



The badge:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
Andrea West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
membre du conseil | The Haven
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3459
Sujet: Re: All of this wrong   Mer 2 Déc 2020 - 12:20
Les mots de Lisandro trouvèrent leurs chemins. Andrea baissa le regard, ferma les yeux, l'écouta cependant. Sa main s'aventura jusqu'à celle de sa fille qu'elle tint maladroitement, la laissant lui échapper dans la foulée. Elle ne savait pas quoi lui répondre. Elle comprenait tout ce qu'il lui disait et en même temps se sentait encore plus démuni face à ses mots sages. Elle secoua la tête alors :

Je sais que tu as raison, je le sais, appuya-t-elle avec sincérité. C'était intelligent : C'est censé, pragmatique, nous avons agi parce que nous devions le faire, ça nous a semblé évident, et d'une certaine manière, si elle doutait, Andrea pensait toujours qu'ils avaient agi pour le bien commun. Mais si on s'était joué de nous ? S'enquit-elle.

C'était ça aussi qui la rongeait. De ne plus rien percevoir. Que quelqu'un ait la main sur son cerveau et ses décisions, qu'il joue avec sans lui laisser la maitrise de ses faits et gestes. Cette simple idée lui était terrifiante à dire vrai, plus angoissante que le reste. Sans son libre arbitre, que pourrait-elle faire ? Quelle était réellement sa marge de manoeuvre ?

Si June avait fait ça pour essayer de se débarrasser d'un ennemi ? Suggéra-t-elle. La rouquine pouvait être stratège, mais elle l'imaginait mal aussi diabolique en fait, qu'importait son ressentiment envers elle. Je ne peux pas m'empêcher de penser que j'ai pu être manipulé, je crois que c'est ça qui me rend folle. Ne pas savoir qui est en train de me retourner le crâne : New Eden qui se montre toujours ouvert et avenant depuis le début, June qui nous amène des nouvelles vraiment inquiétantes ?

Finalement, les deux pouvaient jouer dans la balance. Les deux pouvaient avoir un impact. Son instinct lui disait que New Eden avait un pouvoir de persuasion plus grand encore qu'elle ne l'imaginait pas... Qu'est-ce que valait son instinct face à ses échecs ? Quand elle rendrait des comptes devant Dieu, que lui dirait-elle ?

Parce que je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce qu'on voit comme des événements et des actes terribles paraissent acceptables pour ceux d'en face, souffla-t-elle, démunie. Ces photos, elle ferma les yeux encore et souffla. Je ne peux pas me les retirer de la tête, je me demande s'il y a autre chose. Si c'est la loyauté qui parle ou la terreur ? Elle s'interrogeait. Valident-ils tous ce système ? Ou y sont-ils soumis par la crainte ? Et est-ce que nous, un jour, on pourrait être comme ça ? S'enquit-elle. Avoir un mode de pensées qui serait contraire à toutes les valeurs d'un groupe de personnes ? Qui pourraient débarquer chez nous, tuer nos hommes, saler nos terres pour nous affaiblir ?


Oh, my eyes are seein' red. Double vision from the blood we've shed. The only way I'm leavin' is dead : That's the state of my, state of my, state of my head
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 963
Sujet: Re: All of this wrong   Lun 14 Déc 2020 - 21:24
Le dilemme d’Andrea était palpable presque. Ses inquiétudes et ses doutes remontaient à la surface alors que dans quelques minutes, leur fille passerait cette porte, la laissant seule avec le ressassement de ces dernières semaines. Pour un peu, il était gêné de la lui prendre mais… Mais elle lui manquait, mine de rien. Ces quatre semaines passées avec elle lui avaient fait du bien, il était d’ailleurs soulagé qu’un système se mette en place entre les deux parents. Plus juste, plus sain pour eux deux. Et puis pour Annabella qui réapprenait à vivre avec son père et à se faire – déjà à son âge – à tous ces changements. Il fallait dire qu’à cet âge encore, ils étaient si malléables. Mais c’était finalement la fin des tensions entre les deux adultes qui changeait la donne, et apaiserait certains caprices avec le temps – espoir !

Il l’écouta, avec attention et compassion aussi. « Nous n’avons pas agis que par pragmatisme, il n’y a pas que ça… Tu le sais bien. » Le pragmatisme pure les aurait probablement poussé plus loin, à franchir des limites que leur cœur n’était pas prêt à franchir. Parce que c’était aussi ce cœur qui leur avait servi de moteur. Dans le fond, s’ils avaient été persuadés de les délivrer, ce n’était pas par arrogance de savoir leur société meilleure que la leur, c’était un sentiment d’injustice qui les avait poussés à prendre la route. Pour les dirigeants de The Haven, du moins. « Si tu penses qu’on a été manipulé, alors il nous faut se faire nos propres opinions, notre propre enquête… Non ? Nous n’avons que la parole de June, et ces photos finalement. C’était peut-être peu, d’un certain point de vue. » Suggère-t-il. Mais… Ce qui est fait est fait. Il avait vu les traumatismes psychologiques qu’avaient causé cette expédition, personne n’en était ressorti réellement indemne. Certains peinaient à encaisser cette victoire amère.

Pour autant, il ne pouvait pas croire qu’ils s’étaient réellement trompés. Après tout, il n’y avait pas eu que les mots de la dirigeante des Remnants. Il y avait eu d’autres échanges, avec New Eden et aussi l’expérience d’Eli et d’Elena. Malgré la main tendue qu’ils leur avaient offerte, New Eden avait une ombre sur leur tableau – même s’ils ne pouvaient pas réellement le savoir, il y avait des choses qui se sentaient, non ? Lisandro y croyait. « Mais de l’autre… Il y a également ce que nous ressentons. Ça compte. Ouvert et avenant, je suis d’accord, mais je… je n’étais déjà pas à l’aise avec eux bien avant qu’on en apprenne davantage. Les paroles du pilote n’étaient pas une invention de June. Mais ses mots prennent plus de sens avec ce qu’elle a pu nous apporter comme information. » Les dernières paroles du mourant l’avaient longtemps laissé perplexe. Peut-être n’osaient-ils pas mettre des mots dessus à l’époque, et que ses inquiétudes avaient été un peu mises de côtés par ce qu’ils avaient à offrir mais, ça n’avait jamais vraiment quitté son esprit.

« Nous avons peut-être eu tort d’attaquer l’avant-poste de George, mais nous avions peut-être quand même raison de le vouloir. » Encore une fois, l’instinct. La volonté de faire quelque chose de bien, parce que ce qu’ils avaient découverts – ou croyaient avoir découvert – était impensable pour leur communauté, incompréhensible. En témoignait l’attitude un peu perdue d’Andrea qui se débattait avec ses questions. « Il y a de nombreuses religions qui ont su instaurer la peur auprès de leurs adeptes, pour mieux les contrôler et les amener là où ils veulent. Du coup, entre la loyauté et la terreur… On pourrait dire qu’il n’y a qu’un pas. Nous n’avons peut-être pas regardé New Eden du bon œil. » Leur fille dans les bras il commença à faire quelques pas, il réfléchissait en même temps qu’il parlait. Cela semblait ravir Annabella, un peu d’action. « Je ne sais pas si j’ai raison, mais je… je sais à quel point il est facile de rester dans sa zone de confort, au détriment de la vie – souvent meilleure – qu’on voudrait vraiment. » Et là, il parlait d’expérience personnelle. Difficile d’ignorer que le chilien avait vécu la majorité de sa vie dans l’ombre des autres, du moins, depuis qu’il avait dû renoncer à ses études de médecine. Dans l’ombre de la grande ville, de son funérarium, dans l’ombre de personnalité plus fortes et plus confiantes que lui, jusqu’à l’ombre de son ex-compagne. C’était plus facile, mais ça ne voulait pas dire que c’était la meilleure décision.

« Si cela fait cinq ans qu’ils vivent de cette manière, alors ils ne connaissent rien d’autre… » Reprit-il, ensuite, dans le même ordre d’idée. « Cette secte est probablement la seule bouée de sauvetage qu’il leur reste. La lâcher, c’est sauter dans le vide. Tout le monde n’est pas prêt à ça. Parfois, il faut du temps… Et beaucoup de courage » Ces derniers mots sont adressés principalement à Annabella, dont il embrasse le front avec tendresse, avant d’offrir un petit sourire à Andrea. Bien sûr, il aurait aimé que ce courage lui vienne plus tôt, beaucoup plus tôt. Mais il n’était pas temps de ressasser ce sujet-là.

Alors il embraye, change de sujet. « Quant à June… je ne suis pas certain que son ambition est de nous envoyer éliminer New Eden à sa place. Ils sont trop arrogants pour ça. Je pense plutôt qu’elle ne se sent pas de taille à affronter ce monstre seule, malgré les moyens qu’ils prétendent avoir. Mais je comprends que New Eden les considèrent comme une menace » Dit-il, avec un air de celui qui y avait déjà songé depuis un moment. « Un vaccin serait un espoir qui nuirait à une religion axée sur un Faux-Dieu Immunisé. » Annonce-t-il, ensuite avec sérieux.

« Tu paries combien qu’elle a la trouille la mégère ? » Termine-t-il, avec un sourire amusé.  




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.



The badge:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
Andrea West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
membre du conseil | The Haven
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3459
Sujet: Re: All of this wrong   Mar 15 Déc 2020 - 15:32
Elle eut un bref sourire, troublé l'espace d'une seconde. Imaginer June avoir la trouille était sans doute d'avantage pour l'inquiéter que l'amuser. Parce qu'en vérité, Andrea était prête à parier énormément de choses sur cet état de fait, et si la rouquine - qui se pensait qu'importait où elle allait en véritable terrain conquis - n'était plus aussi sûre d'elle en l'occurrence, ça avait le mérite d'être véritablement inquiétant.

Elle a de bonnes raisons d'avoir peur, souffla-t-elle à Lisandro.

Elle ne pouvait pas lui dire mieux que ça. Elle avait raison d'avoir peur. A sa place, Andrea n'en mènerait probablement pas plus large que June, mais en même temps, elle savait aussi qu'à sa place, ces choses ne seraient pas arrivées du tout. Ce qui avait amené New Eden dans les environs de Seattle, notamment, n'aurait pas été de son fait, de ses actions, des actions de son groupe. Au final, June avait battu des ailes à l'autre bout du monde, et s'étonnait aujourd'hui que le tsunami lui revienne en pleine poire. Pleurait-elle pour elle ? Absolument pas. Il n'y avait rien à faire, Andrea n'éprouvait aucune pitié pour cette femme et sa mentalité.

Surtout si New Eden sait où ils se trouvent, ajouta-t-elle. Nous ne pouvons clairement pas nous accorder ce luxe : l'avant-poste de George était mieux équipé que nous ne le sommes ici, alors qu'il s'agit de notre campement, de notre lieu de vie, elle poussa un soupir. Lourd de sens. Si nous tombons, nous ne nous relèverons pas...

C'était une certitude qu'elle avait désormais, une certitude forte et ancrée dans sa poitrine. Si encore elle avait pu rallier les gens là-bas, leur expliquer, les amener à l'abri. Mais là, c'était un échec, tout simplement. Et si cette loyauté était acquise, achetée ou exigée, alors comment parviendraient-ils à faire pencher la balance en leur faveur ? Comment pourraient-ils inverser la vapeur ?

Je crois qu'à terme, nous ne ferons pas le poids. Alors quelles sont nos options ? Demanda-t-elle vraiment à Lisandro. Elle ne pouvait pas trouver les réponses par elle-même, à l'évidence. Parce qu'elle ne lisait pas l'avenir, et ce qu'elle entrevoyait comme option lui faisait peur également. Nous battre en sachant que nous perdrons ? S'enquit-elle. Nous cacher avec l'espoir qu'on ne nous trouvera jamais ?

Et encore, cette possibilité n'était pas envisagée. Pas sérieusement. Tout finissait par se savoir. Il n'y avait aucun secret autant connu qui le restait aux bonnes oreilles.

Je crois que j'envisage de les infiltrer, d'une manière ou d'une autre. Nous devons apprendre à les connaitre et à les comprendre. Ce qu'en disent Eli et Elena est déjà dense, mais nous devons en savoir davantage, suggéra-t-elle soudainement, pensive. Elle pinça les lèvres et releva le nez vers Lisandro. Il tenait leur fille contre lui, la fixait. Merci de... De prendre ce temps, lui fit-elle. Je crois que ça me fait du bien d'en parler. J'ai encore du mal à comprendre tout ce qu'il s'est passé. Et si je flanche aujourd'hui, alors les autres le sentiront et ça en sera fini de moi, ajouta Andrea avec un bref sourire.


Oh, my eyes are seein' red. Double vision from the blood we've shed. The only way I'm leavin' is dead : That's the state of my, state of my, state of my head
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 963
Sujet: Re: All of this wrong   Dim 27 Déc 2020 - 15:02
Elle avait souri, légèrement mais, elle avait souri. C’était plus qu’il ne lui en fallait. Le sien s’efface peu à peu quand elle reprend la parole. L’intention était de la dérider un instant – une mission réussie – mais il ne se permettait pas non plus de minimiser le danger que représentait New Eden pour eux. Depuis qu’il avait appris l’alliance pour le moins bancale entre The Haven et The Remnant, le chilien était inquiet. Il avait raison, June Phelbs avait peur de ce que cette communauté était capable de leur faire. Ce n’était ni un sujet de plaisanterie, ni de moquerie. C’était effrayant, en réalité. Parce qu’après tout ce qu’ils savaient des gens de Bainsbridge, que New Eden leur fasse suffisamment peur pour leur demander de s’allier était une mauvaise nouvelle. « Je sais bien. » Dit-il, doucement. Cette communauté menaçait tout ce pour quoi ils s’étaient battus. Ces murs, ces maisons, tout ça était menacé par New Eden… et par ce qu’ils avaient fait à George également.

« J’aimerai avoir les réponses à tes questions… Avec ce qu’il s’est passé à George, j’ai peur des conséquences que ça aura sur notre avenir à tous… ça a déjà commencé, à nous affecter, même ceux qui sont restés au campement. » Commença-t-il, avec sincérité. Il pensait notamment à Nolan, revenu à l’infirmerie dans un état psychologique qui l’inquiétait particulièrement. Le jeune homme avait été seul responsable sur le terrain, secondé par Joséphine, il n’en avait pas été moins le responsable de leur infirmerie. Certaines décisions qu’il avait prise semblaient lui peser sur la conscience, le chilien se tenait prêt pour le jour où le pédiatre aurait envie de lui parler. Mais il n’y avait pas que lui, tout le monde était rentré épuisés et amers. Et comme Andrea ce soir, ils étaient perdus entre le bien qu’ils pensaient avoir fait, et la réalité.

Quand elle le remercie d’être là, pour l’écouter, il a un léger sourire. Il sera toujours là, il fera tout pour. C’est une promesse qu’il n’avait pas tenu il y a quelques temps, mais il s’était promis de tout faire pour la tenir à présent. Être là pour elle, quand elle en aurait besoin, et plus encore. « Ne me remercie pas pour ça… Si j’ai pu t’aider un peu… Enfin… Je serai là, quand tu en auras besoin. On reste malgré tout une famille… toi, moi, Annabella… et toute cette communauté autour de nous. » Les derniers mots sont rajoutés pour minimiser le sens réel de ses mots. Ils étaient une famille, il y croyait, même séparés, Annabella ferait toujours d’eux une famille.

En parlant d’elle, l’enfant bailla, avant de s’agiter à nouveau. « Je pense qu’on devrait y aller, sinon je vais rater l’heure de la coucher. » Et il risquait de passer une nuit agitée s’il ne parvenait à la coucher à temps. Annabella pouvait faire de belles nuits, à condition d’être couchée à l’heure dite. Il se rapproche alors de son ex-compagne, pour lui permettre de dire au revoir à leur fille. Juste avant de s’écarter, pour la laisser, il cherche son regard. « Andrea… Ne perds pas espoir… On réussira à s’en sortir. Comme toujours. » Cinq ans qu’ils survivaient à tout ça, il y avait bien une chance pour que cela continue encore, non ?




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.



The badge:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: All of this wrong   
Revenir en haut Aller en bas  
- All of this wrong -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: