The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -25%
Grosse promo sur la trottinette électrique ...
Voir le deal
374.99 €

If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1685
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Lun 30 Nov 2020 - 2:01
Comment ça? Putain, c'était pourtant pas évident? Visiblement, sobre ou pas, ses neurones étaient en très mauvais état. Il devrait se faire tester pour la sclérose en plaque, merde. Elle souffla du nez à sa propre réflexion, amusée de l'ironie de la situation - mais surtout agacée de le voir réagir de la sorte. Qu'est-ce qu'il pouvait être con. Se blâmer lui-même alors que c'était Maddie qui avait voulu mettre un terme à leur relation, très certainement parce qu'elle était incapable de voir que les gens valaient plus que le boulot. N'empêche, elle n'ajouta rien. May se doutait qu'il n'était probablement dans un état optimal pour démarrer un débat du genre. Elle ne gagnerait jamais contre lui, de toute façon. Elle le savait - parce qu'elle avait les mêmes réflexes, la plupart du temps. C'était peut-être aussi un peu pour ça qu'elle ne lui tombait pas sur la gueule.

Dans tous les cas, Nate faisait preuve de pragmatisme, là, tout de suite. Il réalisait que c'était terminé, affirmant qu'il n'allait pas s'attacher à de fausses idées - qu'il acceptait que c'était dorénavant dans le passé. Sincèrement, la blonde était un peu étonnée de ses paroles. Elle n'avait jamais eu la force de se détacher de la sorte. C'était impressionnant - surtout en considérant tout l'alcool ingéré. La princesse resta donc silencieuse, les yeux posés sur lui alors qu'il s'installait sur le canapé. « Bien sûr que c'est une bonne explication, j'ai toujours raison, moi. » blagua-t-elle ensuite à propos de son commentaire sur leur malédiction.

Le brun vida alors son verre à nouveau devant les traits surpris de Cendrillon. Comment faisait-il pour tenir, bordel? Elle avait bu cent fois moins que lui et se sentait déjà vachement réchauffée. Il en rajoutait en buvant encore dans la bouteille, le pire. Elle l'imita, enfilant même plusieurs gorgées de suite, avant de réaliser qu'il était visiblement incapable de détacher les yeux de son minois. C'était quoi le problème, sérieux? Elle avait quelque chose entre les dents? Une vieille trace de sang en plein milieu du front? « Il y a un truc qui cloche? » Elle se leva, non sans un peu de difficulté, pour aller observer ses traits devant le miroir de l'entrée.

Tout ce qu'elle voyait était la fatigue qui cernait son visage. Rien d'anormal, rien de nouveau - à son cou trônait les mêmes cicatrices offertes par Nate - le premier Nate - et Adam. Ses traits trahissaient son épuisement, d'ailleurs. Mais elle préférait croire qu'elle était la seule qui pouvait voir cette détresse. Enfin, elle retourna donc vers le canapé, se tenant debout devant Shot - pour une fois qu'elle était plus grande que lui. Il lui offrait son aide, qu'il disait.

« Ça manque pas du tout de conviction. » répliqua-t-elle sarcastiquement suite à son offre pour se rendre utile. Elle soutenait son regard, cette fois, comme pour lui prouver quelque chose - elle ne savait pas encore quoi. Liv ne savait pas accepter l'aide, en toute honnêteté. Et même si elle le pouvait, elle n'avait pas la moindre idée de ce qui pouvait effectivement l'aider. « C'est un miracle qu'il me faut, fuck. » Elle soupira avant de boire encore. « Pardon, je - ces temps-ci, j'ai tendance à être un peu - quand je bois, je - » Elle faisait un AVC, maintenant? À quoi bon terminer cette phrase, elle se couvrait déjà de ridicule sans même le vouloir. Quelle idiote. Aussi bien retourner poser son cul sur le canapé, et terminer cette bouteille au lieu de parler. Sauf qu'en voulant reprendre sa place, elle trébucha sur le coin du tapis qui se trouvait sous la table basse. Et selon ses calculs savants, elle allait s'échouer sur Nathan si elle ne corrigeait pas la situation.

Sauf qu'elle n'avait aucun contrôle sur la situation, malheureusement. La princesse n'avait donc pas eu le choix de s'accrocher aux épaules du brun en lui tombant dessus, question de ne pas tomber plus bas. Tout de suite, Goldenberg se détacha de lui pour s'installer plus convenablement, juste à côté, déposant la bouteille sur la table du salon. Certes, elle était vachement plus près de son copain qu'à l'instant précédent, mais elle ne bougea pas. Sa chaleur était même agréable. Elle tourna la tête pour s'excuser, levant les cils sur lui - et n'ayant pas la moindre envie de briser cette proximité, sur le coup. « Désolée. » dit-elle tout bas. Pour cette chute stupide, mais surtout pour tout le reste. Il pourrait l'entendre dans sa voix.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 486
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Mar 1 Déc 2020 - 13:20
Je crois vraiment que je suis plus en état de réfléchir. Je veux dire, c'est déjà pas fameux quand je suis sobre, mais là avec mon taux d'alcoolémie qui fait le yo-yo toutes les trente secondes, ça devient difficile. Alors je me contente de rire un peu quand elle me dit que c'est évident qu'elle a raison avec cette histoire de malédiction. En vérité, c'est relativement crédible. Alors pourquoi pas accuser le sort plutôt que nous, hein ? Personne le fera à notre place, de trouver du positif, alors que nous envoyer des merdes à la tronche c'est plus facile et à la portée de tous.

Sauf que je me sens particulièrement con quand elle me demande s'il y a quelque chose qui cloche. Oups, je l'ai peut-être dévisagée un peu longtemps. L'art de savoir passer pour un con, chapitre un. Ou douze. Je sais jamais si je dois continuer le décompte ou recommencer. Bref. En tout cas quand la blonde se lève et titube, j'essaie de me pencher vers elle pour essayer la rattraper comme je peux. Enfin, à part qu'il y en a pas besoin et qu'elle retrouve son équilibre toute seule pour aller regarder son reflet dans l'entrée.

Du coup ça a juste servi à ce que je me rende compte que j'ai beaucoup trop la tête qui tourne pour tenter des gestes aussi brusques. En fait, j'ai vraiment beaucoup bu quand j'y pense maintenant. Et vaudrait mieux arrêter avant que j'en arrive au point d'avoir trop bu. Alors je me contente de regarder May revenir vers moi, levant la tête vers elle puisqu'elle est toujours debout et moi assis sur le canapé.

Un petit rire m'échappe à sa remarque et je me passe la main dans les cheveux comme pour essayer d'effacer ma gêne. C'est vrai que j'aurais pu avoir l'air plus convaincu. Bah c'est juste qu'en général j'ai pas l'impression d'être très utile. J'veux dire, t'sais, au printemps, l'avant-poste, New Eden, tout ça... Non, j'ai toujours pas mis ça de côté. Je sais même pas si j'y arriverai un jour pour être honnête. Est-ce que c'est seulement possible en fait ?

Alors du coup en attendant sa réponse, je lui tends la bouteille qu'elle ne tarde pas vraiment à saisir et à porter à ses lèvres. Là elle peut se faire plaisir, je vais pas y toucher avant un moment si je veux pas que ça vire à la catastrophe. Pas trop envie de finir en mode Gerbotron 3000. Ouais, 3000, pas 2000. Pourquoi ? J'en sais rien. Quelle question franchement.

En tout cas, elle a juste le temps de balbutier quelques trucs, dont une excuse que je comprends pas trop, avant de se prendre les pieds dans le tapis. Là, je la vois tomber sur moi et le seul réflexe que j'ai c'est de poser mes mains sur sa taille pour la rattraper. Elle pose ses mains sur me épaules et je sens la chaleur de celles-ci à travers le tissus de mon haut. Mais ça tarde pas et elle reprend rapidement sa place à côté de moi, même si elle est plus proche qu'avant.

Je tourne la tête vers elle, plongeant mon regard dans le sien, et pose ma main sur sa cuisse comme si ça allait rendre mes mots plus importants. C'est pas comme si j'allais dire un truc de fou non plus, mais bon. T'as pas à t'excuser... Tu t'es pas fait mal au moins? Mon inquiétude s'entend dans ma voix, et je l'interroge du regard en prime. Et puis, toujours sans briser cette proximité entre nous, j'essaie de détendre un peu l'atmosphère. Et puis c'est plutôt à moi de m'excuser... C'est moi qui m'impose chez toi. Même si je dois dire que tu m'avais manqué. C'est vrai, ça fait longtemps qu'on avait pas passé de temps ensemble. Alors elle m'a vraiment manqué.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1685
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Mer 9 Déc 2020 - 8:50
Elle ne savait pas ce qui était le plus triste. Les histoires horribles d'avril dernier, ou le regard qu'il avait quand il en parlait. Cette façon qu'il avait de se diminuer - encore une fois - comme s'il n'était rien du tout. Sa culpabilité crevait les yeux, et la princesse n'aimait pas le voir ainsi. Surtout qu'il n'avait absolument rien à se reprocher. New Eden, eux, ne pouvaient pas en dire autant - May le savait parfaitement bien. Visiblement, Nathan le savait un peu moins. Dans tous les cas, la miss n'avait rien pu lui répondre. Elle n'avait pu lui servir qu'un soupir réprobateur qui traduisait bien ce qu'il comprenait sans qu'elle ne le dise à voix haute. Rien de tout ça n'était de sa faute, et il avait été bien loin de l'inutilité cette nuit-là.

Enfin, elle n'allait pas le lui répéter. Ce n'était pas à elle de réaliser, mais bien à lui. Et ce soir, ce genre de réalisations ne semblaient pas être la priorité. La priorité était de ne pas se casser la gueule, finalement. Liv avait évité la honte de justesse, après tout. Elle n'avait pas pu empêcher Nate de s'inquiéter, pourtant. Il demandait si elle s'était fait mal, la main à sa cuisse. « Non, non, t'inquiète. » affirma-t-elle tout de suite au brun en secouant la tête. Ses yeux bleus étaient rivés sur ses doigts à lui, mais son crâne voguait déjà ailleurs. Avoir mal était son quotidien, oui - si elle était vraiment honnête avec elle-même. Ce n'était pas une petite raideur au dos qui allait l'incommoder. « Mon dos devrait pouvoir s'en remettre. » Encore et toujours un semblant de blague pour reprendre le contrôle - c'était presque pathétique.

Cendrillon s'emparait à nouveau de la bouteille, maintenant. Elle ne laissait rien la ralentir, contrairement à son copain qui semblait avoir eu besoin d'une pause définitive. L'alcool embrouillait enfin son esprit, juste assez pour mettre un terme au boucan dans sa cervelle. Elle profitait de chaque gorgée, laissant le poison brûler sa langue à chaque fois qu'elle posait ses lèvres sur la bouteille. Et si elle affichait un air plutôt sérieux, un peu dans sa bulle, elle n'avait pas pu s'empêcher de rire à sa remarque. Il s'excusait à son tour? Mais quel taré.

« Je t'ai littéralement forcé à entrer, Nathan. Alors arrête de dire que tu t'imposes, putain. » répliqua-t-elle en levant les yeux au ciel. L'alcool la rendait encore plus franche, il fallait l'avouer. N'empêche, elle souriait quand même, se marrant de toutes les conneries qui sortaient de sa gueule. C'était jusqu'à ce qu'il dise qu'elle lui avait manqué. Goldenberg l'observa, silencieuse. Il disait ça pour être gentil, très certainement. Mais Liv entendait cette phrase pour la première fois depuis des lunes. Personne n'était là pour le lui dire, dorénavant. Et cette prise de conscience faisait aussi mal que son dos.

Pour tout dire, elle ne le croyait pas vraiment. Ce n'était pas un secret; elle n'était pas des plus agréables à côtoyer, dernièrement. Elle devait avouer que Nathan lui manquait aussi, cependant. Elle avait toujours eu l'impression qu'il serait le premier à l'aider si elle cognait à sa porte en pleine nuit pour lui demander comment cacher le corps d'un type qu'elle venait d'abattre. Bref, c'était au tour de May de détailler les traits du brun avec la même subtilité dont il avait fait preuve plus tôt. Elle avait l'impression d'être en sécurité, là, tout de suite. Moins seule. Comme si contrairement à tous les autres, lui, il restait là. Ses démons ne lui faisaient pas peur, probablement parce qu'ils se comparaient aux siens. De ce fait, elle n'avait plus envie de s'en cacher - et c'était... exaltant.

Elle le regardait toujours, n'essayant pas de camoufler quoi que ce soit, cette fois. Lentement, la blonde posa la main à son cou, presque jusqu'à sa nuque, tandis qu'elle détaillait le grain de sa peau du bout des doigts. Elle avala une nouvelle gorgée d'alcool, question de se noyer un peu plus dans ce brouillard épais, avant de déposer la bouteille sur la table. Lively approcha alors son visage tout près du sien, respirant un peu plus vite, tout d'un coup. Elle posa doucement ses lèvres sur les siennes, le goût du rhum se mêlant à son goût à lui, l'espace d'un instant. La petite se recula immédiatement, toutefois, figée par ce qu'elle venait de faire. Les idées se bousculaient dans ses méninges - ses envies, ses doutes et ses défenses se heurtant sans cesse. Alors pourquoi avait-elle envie de recommencer?


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 486
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Mer 9 Déc 2020 - 10:26
C'est plus fort que moi, forcément que je m'inquiète pour May quand je la vois qui me tombe dessus. C'est bête mais un accident c'est vite arrivé. Et j'ai pas envie qu'elle se fasse mal à cause de moi. Bon, je sais pas trop en quoi je serais responsable de ce qui pourrait lui arriver si elle se prend les pieds dans le tapis, mais d'un autre côté je sais aussi que je pourrai pas m'empêcher de m'en vouloir et de me sentir coupable alors... Autant éviter quoi.

D'accord, ça me rassure, que je lui souffle quand elle me dit qu'elle va bien et que son dos se remettra. D'ailleurs, je me contente de l'observer quand la blonde s'empare à nouveau de la bouteille. Je fais une pause moi, même un peu plus longue que prévue, parce que j'ai vraiment pas envie d'en arriver au point d'avoir envie de vomir. C'est dégueulasse en plus de pas être super agréable. Surtout que j'ai déjà un sacré coup dans l'aile alors je suis pas convaincu d'avoir vraiment besoin d'en rajouter. Pour l'instant.

Un ricanement m'échappe quand mon amie souligne – non sans lever les yeux au ciel – que c'est littéralement elle qui m'a traîné à l'intérieur tout à l'heure. Je lève les mains en signe de reddition, venant ensuite faire semblant de fermer mes lèvres avec une clé que je jette au loin. Ouais, comme ça j'éviterai de lui dire qu'en un sens, si j'étais pas venu m'écraser devant sa porte, elle se serait pas sentie obligée de me faire entrer. Eh, pas con hein le mec quand même. Mh. Par contre je vais peut-être arrêter de m'imaginer en train de secouer la tête parce que même ça, ça me donne envie de vomir. Erk.

Mais le truc c'est que je peux pas m'empêcher de rajouter un truc malgré tout. Quelque chose que je tiens absolument à dire parce que j'ai pas envie de le garder pour moi. Elle m'a vraiment manqué, et je me sens idiot de pas avoir été capable de venir la voir plus tôt. J'étais sûrement trop occupé à m'investir dans une relation qui a fini par exploser malgré tous mes efforts. Ce que je peux être con quand même.

Par contre, je me rends compte de l'effet que ça a dû lui faire tout à l'heure quand je l'observais sans rien dire. Quand elle a fini par aller voir dans le miroir si elle avait quelque chose sur le visage qui expliquerait cette observation prolongée. Le truc c'est que je suis pas assez sobre pour être gêné par ça. Et au lieu de détourner le regard, bah... je soutiens le sien et l'imite même.

Un frisson me parcourt quand je sens ses doigts effleurer la peau de mon cou, sa main fraîche venir contraster avec la chaleur que je dégage. Ouais, si j'étais gelé tout à l'heure, j'ai vite fini par avoir de nouveau chaud une fois à l'intérieur. Entre l'alcool et le fait que je sois toujours du genre chauffage ambulant, c'est pas étonnant. Enfin bref.

Je la vois qui s'approche après avoir déposé la bouteille de rhum sur la table et je me fige. Son visage si près du mien, son souffle qui se répercute sur ma peau alors que le mien s'accélère un peu également. Je suis pas en train de me faire un film là hein ? Non parce qu'avec ma chance, elle essaie juste de voir d'un peu plus près le truc que j'avais vraiment sur la tronche et qu'elle observait depuis avant.

Mais finalement, tous les doutes s'envolent quand je sens ses lèvres se poser sur les miennes. J'ai presque l'impression que mon cœur rate un battement sous la surprise et j'ai même pas le temps de répondre à ce baiser que déjà la blonde a reculé. Et on est là, tous les deux, figés, à se regarder pendant un temps qui me paraît interminable. Jusqu'à ce que deux fils se touchent dans ma petite caboche pas très remplie et me fasse agir. Et puis merde, que je souffle plus pour moi qu'autre chose. J'emmerde le monde entier. Tout ce que je veux, là tout de suite, c'est retrouver la douceur des lèvres de cette sublime blonde qui se trouve à mes côtés.

Je viens entourer délicatement son visage de mes mains et, non sans lui laisser le temps de m'en coller une si jamais elle a pas envie de recommencer, m'empare à mon tour de ses lèvres. Je retrouve ce goût de rhum que j'ai senti il y a quelques secondes à peine, mélangé évidemment au sien. Et cette fois, tant qu'elle ne me repousse pas, je n'ai aucune envie de reculer. L'une de mes mains reste sur sa joue, le bout de mes doigts venant se perdre dans ses cheveux, pendant que l'autre descend se placer sur sa taille en glissant lentement sur ses côtes auparavant.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1685
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Ven 11 Déc 2020 - 5:42
Est-ce qu'elle regrettait ce qu'elle venait de faire? La petite se posait la question, immobile devant lui. Elle était terrorisée - confuse, même. Le visage d'Adam flottait dans son crâne, rendant la situation particulièrement douloureuse pour la miss. Il lui manquait terriblement - plus qu'elle ne voulait bien l'admettre. Certains jours, la blonde pouvait ressentir son absence jusqu'au plus profond de son âme, comme un virus qui s'infiltrait sournoisement dans les moindres recoins de sa colonne vertébrale. Et cette absence la tuait à petit feu. Mais Nathan était tellement doux qu'il semblait mettre un baume sur ses blessures, l'aidant peut-être même à se rebâtir. C'était comme si son passé catastrophique n'avait plus ce contrôle asphyxiant sur elle. C'était rassurant - et Liv n'était plus habituée au réconfort.

Et puis merde. Les paroles de Nate avaient eu le mérite de la faire sortir de sa tête. Elle avait à peine eu le temps de lever les cils vers lui qu'il entourait déjà son visage de ses mains. May soutenait son regard, alors qu'il venait chercher ses lèvres à son tour. Son petit coeur ne pouvait que battre plus vite alors qu'elle sentait ses doigts dans ses mèches - et son autre main à sa taille. Si le brun se questionnait ne serait-ce qu'un peu sur les intentions de Goldenberg, sa façon de répondre au baiser devait assurément faire taire ses doutes.

Elle avait l'impression de planer, comme si son corps pouvait enfin profiter de cette chaleur qu'elle ne croyait pas pouvoir retrouver un jour. Il la délivrait, rien de moins. Sa main se posa donc sur le torse de Nathan, incapable de décoller ses lèvres des siennes tandis qu'elle se pressait contre lui, sans vraiment s'en rendre compte. Il était bouillant, tellement bouillant qu'elle se demanda un instant s'il allait bien. Elle recula à nouveau le visage, comme pour vérifier qu'il n'allait pas exploser. Peut-être avait-elle aussi besoin de l'observer, de s'assurer qu'il n'allait pas disparaître. L'abandonner, comme les autres.

Cendrillon baissa les yeux, se détestant aussitôt de ressentir cette crainte stupide. Peut-être regrettait-elle tout ça, finalement. Elle ne savait pas pourquoi elle avait accepté de se montrer aussi vulnérable, sur le coup. La princesse n'avait pas envie de se détacher de lui, pourtant, là n'était pas la question. Elle avait du mal, tout simplement. Et la miss le cachait très maladroitement. Enfin, elle ferma les yeux quelques secondes, comme pour se reprendre. Doucement, May grimpa sur Nathan, ses jambes se retrouvant maintenant collées de chaque côté des hanches du brun. Elle n'arrivait pas à résister à sa présence, à sa façon de la toucher, que pouvait-elle y faire? Elle en voulait plus - plus de cette drogue qui était aussi apaisante qu'euphorique, et qu'elle découvrait tout juste.

Et en plantant son regard bleu dans le sien, elle avait fait passer ses mèches dorées d'un seul côté de son cou, avant de se pencher pour poser les lèvres à sa mâchoire, puis à son oreille. Le bout de son nez devait être froid contre sa peau brûlante, mais elle n'était pas en état de le réaliser. Grisée, May en profitait plutôt pour prendre son temps et explorer sa peau - un centimètre à la fois. Ses doigts fins se perdaient parfois dans les cheveux de Shot, et parfois à ses épaules qu'elle venait embrasser à leur tour. Elle pouvait même sentir le relief de ses cicatrices à travers son t-shirt. Elle s'arrêta, passant la main sur sa peau à plusieurs reprises pour mieux tracer les entailles. Pourquoi éviter de les toucher? Ces marques de guerre méritaient tous les honneurs. En un sens, Liv était complètement outrée et attristée de réaliser à quel point il avait pu souffrir, mais elle souriait. Elle souriait parce que ces cicatrices faisait de lui un putain de survivant.

Pour tout dire, la petite avait seulement envie de l'embrasser plus fort. Comme pour lui montrer que c'était magnifique. Show me yours, I'll show you mine. Elle passa les doigts sous son haut, suggérant silencieusement qu'il le retire, question de lui prouver qu'elle n'avait pas peur. La blonde était aussi couverte de cicatrices, après tout. À eux deux, elle était même prête à dire qu'ils étaient parfaitement imparfaits.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 486
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Sam 12 Déc 2020 - 20:20
Alors que mes lèvres reviennent s'emparer de celles de May après ce rapide baiser volé, j'ai du mal à savoir si je fais le bon choix. J'en ai envie, c'est certain, mais est-ce que c'est son cas ? Je veux dire, vu sa manière de reculer juste avant elle avait peut-être juste eu une pulsion qu'elle regrettait déjà. En un sens, je pourrais pas vraiment lui en vouloir. Ce sont des choses qui arrivent et je comprendrais qu'elle se soit rendue compte après de qui elle venait d'embrasser. C'est pas trop difficile de vouloir mieux même pour une simple soirée.

Pourtant, je sens sous mes doigts sur son cou son pouls qui accélère en même temps que le mien, et sa façon de répondre à mon baiser finit d'effacer bien vite les doutes qui étaient en train de venir s'accumuler dans mon esprit. Comme si, d'un simple claquement de doigts, elle avait réussi à les faire disparaître comme s'ils n'avaient même jamais existé.

Sa main glissant sur mon torse me fait frissonner malgré moi, et bon sang ce que je peux sentir tout mon corps en alerte au moindre de ses gestes. Désireux de sentir ses doigts glisser sous le tissus de mon haut, avide de ses lèvres contre les miennes, de son corps contre le mien. Je serre légèrement la prise que mes doigts ont sur sa taille lorsqu'elle se presse contre moi. Je n'ai aucune envie de rompre ce baiser. C'est comme s'il parvenait à faire fuir tous ces démons qui m'ont poussé à boire ce soir. Et, je sais pas pourquoi, j'ai l'impression que c'est pareil pour elle. C'est bizarre, je sais, mais je sais qu'elle va pas forcément mieux que moi dans le fond.

Sauf qu'elle se détache de moi. Ou en tout cas, elle met fin au baiser. Et si ça me permet au moins de reprendre mon souffle, j'ai l'impression qu'elle vient de le faire parce que les regrets arrivent. Elle baisse le regard et je l'observe, sans trop comprendre. Mais pourtant je ne romps pas le contact avec elle. Délicatement, je caresse sa joue avec mon pouce, de ma main restée sur son cou auparavant. Est-ce que ça va ?.. Si... Si tu regrettes on... Je m'arrête au milieu de ma phrase parce qu'en guise de réponse, elle se déplace et vient se mettre sur moi en glissant ses jambes de part et d'autre de mes hanches.

J'arrive pas à détacher mon regard d'elle, encore moins quand elle plante ses yeux dans les miens. Et je me rends même pas compte que j'attrape ma lèvre entre mes dents pour la mordre, histoire de bien confirmer que je suis pas en train de m'imaginer tout ça. Et aussi parce que bon... elle est magnifique. Et quiconque dirait le contraire serait un menteur.

Lorsque ses lèvres viennent se poser sur ma mâchoire, je penche la tête sur le côté pour lui donner un meilleur accès alors que je ferme les yeux, tout le corps parcouru de frissons électrisants et un véritable feu s'écoulant dans mes veines. Mais quand ses doigts viennent passer sur mes cicatrices – bien que ce soit à travers mon haut – je me fige d'un coup malgré moi. Même si les mois ont passé, j'ai toujours du mal avec ces marques qui me rappellent sans mal ce que j'ai pu vivre cette nuit là. Et si en temps normal, c'est avec une certaine fierté que je devrais les porter, je n'arrive pas à m'empêcher d'avoir honte.

Mais quand je relève le regard vers elle, après l'avoir détourné un instant, je vois qu'elle sourit. Et ça me surprend. Parce qu'elle fait ça tout en passant ses doigts sur ces marques profondes dans ma peau. Comme si elle n'y voyait rien de négatif. Contractant instinctivement les muscles de mon ventre en sentant les doigts de May passer directement sur ma peau, je viens décoller mes mains de ses hanches – puisqu'elles s'y trouvaient depuis que la blonde était sur moi – et me redresse uniquement le temps de retirer mon haut. Le balançant plus loin, je n'ai maintenant plus rien pour dissimuler toutes ces cicatrices sur mon torse. La profonde courant sur mon épaule, là où tout un lambeau de peau m'a été arraché, celles marbrant mon torse de part en part et déformant mes tatouages. J'espère simplement que ça ne la repoussera pas.

Si jamais tu préfères que je les cache... Hésite pas. Je préfère préciser. Parce qu'on sait jamais. Pourtant, je reviens m'emparer des lèvres de mon amie avant de m'en séparer pour venir déposer d'ardents baisers sur son cou là où il est dégagé de sa chevelure. Mes mains reviennent se placer sur sa taille, glissant sous son haut pour caresser sa peau bien douce en comparaison à mes mains abîmées par la survie et mon ancien métier. Je ne peux pas le cacher. J'ai vraiment envie d'elle.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1685
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Dim 13 Déc 2020 - 9:32
Il n'aimait pas ça. C'était la seule conclusion qu'elle pouvait tirer. Il était figé - comme tétanisé, tout d'un coup. C'était étrange, finalement. La seconde d'avant, elle aurait pu jurer qu'il lui offrait son cou - et qu'elle pouvait même sentir le sang qui bouillait dans sa jugulaire, sous ses lèvres. C'était les cicatrices? Peut-être allait-elle trop loin. Peut-être que tout ça était trop rapide pour lui, qu'elle le précipitait vers quelque chose auquel il n'était pas prêt. Et elle, l'était-elle? May n'avait pas envie de se poser la question. Elle n'avait plus envie de douter, plus envie de se torturer.

Sauf que Nathan ne disait rien. Il enlevait plutôt son t-shirt en demeurant vachement silencieux. Et une fois son haut hors d'état de nuire, Cendrillon l'observa longuement, fascinée. Ses petits doigts couraient sur son torse, traçant les contours de ses blessures pour terminer leur course à la cicatrice la plus importante, à son épaule. Le brun parla enfin - mais pour raconter des bêtises. Si elle voulait qu'il se cache? Il pensait quoi, là? Qu'elle allait lui demander de couvrir ce qui le rendait encore plus beau? Putain, elle allait se fâcher. Elle fronça même les sourcils, prête à lui casser les couilles avec ses commentaires. « Mais qu'est-ce que - »

Elle n'avait pas eu le temps de terminer sa phrase. Décidément, les deux idiots n'étaient pas les plus fervents admirateurs de la liberté d'expression. Peu importait, parce que la princesse pouvait au moins retrouver ses lèvres. Elle passa les mains à sa nuque, l'attirant encore plus près pour répondre à son baiser. Il se détacha pourtant ensuite pour attaquer son cou, sans pitié. Elle leva le menton vers le ciel, respirant lourdement en fermant les yeux, le laissant goûter sa peau. Sauf qu'il se heurta bien vite à ses cicatrices à elle. D'un côté, le morceau de peau manquant suite à la morsure d'Adam, et un peu plus bas, la fine empreinte encore visible de la tentative d'étranglement du premier Nate qui avait chamboulé sa vie. La petite se figea de la même façon que lui précédemment, ouvrant péniblement les yeux pour le regarder. Il comprendrait, si?

« Je veux pas que tu te caches. T'as rien à cacher, tu m'entends? » souffla-t-elle en l'attirant encore à elle. Elle le serra, l'oreille de Nathan se collant tendrement sur sa poitrine, l'espace d'une seconde. L'instant d'après, elle reculait déjà légèrement les fesses pour embrasser sa cicatrice, avant de se détacher pour l'imiter. Elle retira son top, les deux bras dans les airs tandis qu'elle prenait la main de Shot pour la coller contre son ventre. Une autre cicatrice - celle d'une balle, jadis déformée par une grossesse surprise. Ce n'était pas simple pour la princesse d'agir de la sorte - mais il ne lui donnait pas le choix.

Elle s'empara alors de son visage, le menton du brun entre ses doigts, pour s'assurer qu'il la regarde. La lumière feutrée cacherait peut-être ses traits qui ne faisaient que rosir de plus en plus. « Et d'ailleurs, est-ce que j'ai l'air de regretter quoi que ce soit, là, tout de suite? » demanda-t-elle en revenant sur ce qu'il avait dit plus tôt. Sa voix était presque provocante, et son regard voulait tout dire. Elle voulait à nouveau son pouce contre sa joue, et ses mains qui s'enfonçaient dans sa peau. Elle voulait plus. Liv le voulait lui, et le voir encore se mordre la lèvre devant ses yeux clairs. Sans se priver, elle l'embrassa donc à nouveau - fiévreuse, cette fois. Il venait d'allumer un feu qu'elle ne voulait pas éteindre. Come out and haunt me.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   
Revenir en haut Aller en bas  
- If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\ -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: