The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
Réduction de 40% sur le pull zippé ...
Voir le deal
90 €

If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 487
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Mer 16 Déc 2020 - 14:10
Alors que mes lèvres descendent lentement le long de la peau douce et brûlante de son cou, je finis par atteindre une zone plus irrégulière. Des cicatrices, marquant elles aussi la chair de la blonde installée sur moi et témoignant de son vécu. Je la sens se tendre, évidemment, et je comprends l'effet que ça a dû lui faire juste avant quand nos rôles étaient inversés. C'est pour ça que je m'arrête, me redressant légèrement pour croiser son regard. J'ai pas envie d'être allé trop loin, de l'avoir gênée ou je ne sais trop quoi. Car après tout, si je peux être mal à l'aise avec mes cicatrices il est fort probable que ce soit pareil pour elle.

Ses mots me font frissonner, par leur sincérité et tout ce qu'ils peuvent bien signifier. « Tu n'as rien à cacher ». Évidemment que ça me touche. Et je me laisse attirer contre elle, fermant un instant les yeux lorsque mon oreille se colle contre sa poitrine et que les battements accélérés de son cœur résonnent dans celle-ci. Et inversement. Y'a pas de raison, après tout, pour qu'elle se cache si moi je n'ai pas le droit de le faire. Puis, lorsqu'elle recule et retire son haut, j'ai à peine le temps de l'observer et de la détailler avec une envie bien visible avant qu'elle n'attrape ma main pour venir la poser sur une cicatrice présente sur sa peau.

Encore une fois, j'ai pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit ou faire grand chose que je sens les doigts de mon amie saisir mon menton pour me faire relever la tête vers elle. Je plante mon regard dans le sien, caressant la peau douce de son ventre entourant la légère boursouflure de la cicatrice du bout de mes doigts. Et je sais pas trop pourquoi mais sa remarque – parce que j'ai pas trop l'impression que c'est une vraie question – m'arrache un très léger rire, accompagné d'un sourire qui reste gravé au coin de mes lèvres par la suite. Au moins autant que moi.

Elle revient s'emparer de mes lèvres, d'une manière bien plus pressée qu'avant, plus déterminée aussi. Et je ne manque pas d'y répondre en jetant aux oubliettes la retenue dont je faisais preuve avant. Ma main libre revient se glisser sur sa joue, mon pouce s'y attardant et mes doigts venant une nouvelle fois se perdre dans les cheveux de sa nuque pour l'empêcher de reculer. L'autre – celle qui était sur son ventre – en profite pendant ce temps pour caresser sa peau avant de remonter sur ses côtes. Je la rapproche un peu plus de moi, venant appuyer mon bassin contre le sien, tout en me redressant pour coller mon torse contre elle, sentir la chaleur de sa peau contre la mienne qui me donnait l'impression d'être en totale ébullition. Un moment, j'attrape sa lèvre inférieure entre mes dents pour tenter encore d'attiser ce feu que je devine en elle au même titre qu'un identique me consume de l'intérieur en cet instant. Pas la peine de mentir ou de se voiler la face. J'ai envie d'elle, purement et simplement. Et j'ai pas envie de résister.




« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1689
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Lun 21 Déc 2020 - 1:29
May n'avait pas honte de ses cicatrices. Physiquement, elle y accordait relativement peu d'importance. Sa réaction n'était pas de la gêne, mais plutôt de la peur. La peur qu'on la blesse, qu'on lui fasse du mal. Comme si c'était plus fort qu'elle, presque dicté par son cerveau. Elle avait vécu la merde trop de fois pour ne pas se méfier à outrance, son corps sonnant l'alerte même si elle faisait de son mieux pour ne jamais réveiller ce monstre là - enfin, pas dans une telle situation.  N'empêche, elle passait par-dessus, comme à chaque fois - et comme pour tout le reste. Tous ses sens étaient en éveil, là, de toute façon. Elle n'avait aucune difficulté à se concentrer sur autre chose. La petite ressentait tout ce que Nathan faisait de façon décuplée - du moindre souffle qu'il poussait de travers jusqu'à ses doigts qui couraient sur son ventre, comme si le temps s'arrêtait juste pour eux.

Il répondait à sa question, le pire. May n'attendait pourtant pas de réponse, mais ce qu'il disait avait le mérite de la faire craquer encore un peu plus - comme si c'était nécessaire. Et ce sourire. Ce putain de sourire pourrait à lui seul la faire dégringoler d'une dizaine d'étages en un clin d'oeil. Elle souriait elle aussi, le détaillant sans se priver, une étincelle particulièrement fougueuse dans ses yeux bleus. Il regrettait, alors, hein? Peut-être allait-il regretter d'avoir osé dire une telle chose, oui.

Dans tous les cas, Shot répondait à son baiser en lui montrant qu'il ne regrettait rien du tout, finalement. La main du brun à sa nuque la faisait frissonner tandis qu'il la pressait contre lui. Cendrillon perdait ses moyens, là, ne résistant plus à rien du tout. Toutes ses barrières étaient tombées, et elles étaient en ruines, même. Elle profitait de sa chaleur, se laissant porter par ses lèvres et ses mains à ses côtes, fermant les yeux pour l'embrasser, impétueuse. Elle avait besoin de lui sur le champ, rien de moins. Et il était trop tard pour reculer, maintenant.

Elle n'avait pas envie de reculer, de toute façon. Les doigts de Liv venaient se perdre dans le dos de Nate, et si elle n'était pas déjà complètement grisée, il l'acheva en mordillant sa lèvre inférieure. Son coeur en avait presque manqué un battement tant elle bouillait d'envie. Elle s'arrêta pourtant quelques secondes, toujours contre lui, immobile. Elle ne s'était reculée que de quelques millimètres, à peine assez pour pouvoir souffler quelques mots. « Non mais, sérieusement, si tu - » Nouveau baiser lascif. « Si vraiment tu regrettes quoi que ce soit, si tu veux qu'on arrête - » Même manège, en plus d'aller trouver son oreille pour la mordiller à son tour. « T'as qu'à le dire. » Est-ce qu'elle serait capable d'arrêter? Non. Est-ce qu'il avait besoin de le savoir? Toujours non.

Ses lèvres descendaient dorénavant sur son torse, ses mèches blondes cachant un peu son visage au fur et à mesure qu'elle entreprenait sa descente vers le nombril de Nathan. Ses doigts fins se promenaient un peu partout sur son ventre, jusqu'à atterrir au bouton de son jeans, sur lequel elle s'attarda un instant avant de relever les cils vers le principal intéressé. « Alors Nathan, faut parler à la fin. Tu regrettes? » Et avant même d'avoir sa réponse, elle déboutonna son pantalon, sans jamais le quitter du regard.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 487
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Lun 21 Déc 2020 - 9:11
Je sais pas trop pourquoi je me pose cette question maintenant. Mais est-ce qu'il y a toujours eu cette attirance envers l'autre entre nous avant ? Pour ma part, je sais que la réponse est oui. En même temps, il suffit de la regarder pour comprendre. Comment être insensible à la beauté de cette femme ? Et je tiens à préciser qu'il y a pas que ça. Sa personnalité, son caractère, sa façon d'être. On sait pas tout l'un sur l'autre, c'est vrai, mais ce que je sais d'elle me suffit pour l'apprécier.

Quoi qu'il en soit, je dois avouer que j'ai pas vraiment envie de me concentrer sur ce qui nous pousse à agir comme on le fait là tout de suite. J'ai plutôt envie de me focaliser sur ce qui se passe, sur ses lèvres contre les miennes, la peau de son corps tantôt frôlant la mienne et tantôt s'y pressant. L'avidité présente dans ce baiser qu'on échange, tant de son côté que du mien. Dire que je ne meurs pas d'envie d'aller plus loin avec elle serait mentir. Du genre mensonge bien flagrant en plus, parce que si ma façon de glisser mes doigts sur sa peau et de torturer sa lèvre inférieure entre mes dents un instant n'était pas encore suffisant pour comprendre, je crois que la réaction naturelle de mon corps est encore plus parlante. Et... oui, je parle bien de cette bosse qui s'est formée dans mon pantalon et qui serait particulièrement gênante si May décidait subitement que finalement elle n'en a plus envie.

Entre deux baisers, la blonde me redit encore une fois que je peux décider de tout arrêter si j'en ai envie. Si je regrette. A croire que j'avais vraiment choisi le pire mot à lui dire tout à l'heure parce qu'il est vraiment pas tombé dans l'oreille d'une sourde. En parlant d'oreille, la voilà qui s'approche de la mienne pour la mordiller tout en chuchotant quelques mots au passage. Je déglutis difficilement, retenant de justesse un soupir trahissant à la fois mon envie et mon excitation. Faut dire qu'elle sait s'y prendre, et que j'ai aucune envie de lui résister.

Des frissons, électrisants et intensifiant encore ce feu qui brûle en moi depuis tout à l'heure, parcourent mon corps dans son ensemble quand les lèvres de mon amie glissent sur la peau de mon torse, descendant lentement vers mon nombril. A chaque fois que ses lèvres se posent sur ma peau, je sens mes muscles se contracter par réflexe, et mon cœur a l'air de rater un battement. Il tambourine tellement fort dans ma poitrine que j'ai l'impression qu'elle pourrait l'entendre de là où elle est. Je l'observe, silencieux et avide de voir ce qu'elle a en tête, alors qu'elle finit par relever son regard vers moi. Et là ?

Là, je sais pas si c'est ce à quoi elle s'attendait. Mais sa question, je la vois presque comme une provocation. Comme s'il fallait que je lui montre que je ne regrette rien, en plus de le lui dire. Alors, venant placer mes mains sans aucune hésitation sous ses fesses, je la soulève en même temps que je me lève pour changer de position et la faire s'allonger sur le canapé en la surplombant, venant placer une main dans son dos pour défaire l'agrafe de son soutien-gorge et l'autre simplement sur le canapé pour me maintenir.

Le regard toujours planté dans le sien, j'ai un sourire charmeur aux lèvres et j'effleure les siennes au moment de parler. Je regrette rien du tout. Bien au contraire. Et au lieu de lui offrir ce baiser fiévreux que j'ai envie de plaquer sur ses lèvres, et qui serait logique vu ma position, je décide de finalement déposer mes lèvres dans son cou puis descendant sur sa clavicule et enfin redescendant jusque vers sa poitrine. Même s'il est ouvert, son sous-vêtement est encore en place et, de fait, je me contente de tracer le contour de celui-ci à l'aide de baisers à la fois sensuels et brûlants, ne laissant aucun doute quant à mes envies. De toute façon, là, je n'en ai qu'une. Et c'est elle.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1689
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Dim 27 Déc 2020 - 9:29
Un brin surprise, la petite avait immédiatement passé les bras autour du cou de Nathan dès qu'elle avait réalisé qu'il la soulevait. Elle le serrait contre elle tandis qu'il défaisait habilement son soutien-gorge, riant doucement dans son oreille avant de poser le dos sur le canapé, envoûtée. Envoûtée, oui, autant par cette envie qui la dévorait que par les réactions du brun. Son souffle, ses muscles qui se tendaient, les battements de son coeur qui tapaient trop fort contre son thorax - comme si tout se coordonnait parfaitement en une putain de formule magique pour ensorceler Cendrillon. Et elle priait silencieusement pour que minuit ne vienne jamais.

May soutenait son regard, caressant lentement l'angle de sa mâchoire du bout des doigts. Enfin, jusqu'à ce qu'il parle, collé contre ses lèvres. Il disait ne regretter rien du tout, et s'il n'avait pas immédiatement couvert sa peau de baisers brûlants, elle aurait vendu son âme pour qu'il le fasse. Liv se cambra, la peau grainée de frissons, se pressant contre lui comme un aimant qui ne tolérait pas d'être trop loin de son corps. Son crâne enregistrait chaque centimètre du trajet de ses lèvres à sa poitrine, tentant de s'ancrer dans le moment - à défaut de dérailler complètement. Elle mordait sa propre lèvre, submergée par ce désir qui l'électrisait toute entière.

Et à travers cette danse charnelle, la dentelle qui recouvrait ses seins se retrouva inévitablement au sol, dénudant encore un peu plus la blonde. Elle l'observa une seconde, laissant ses yeux clairs parler pour elle afin qu'il comprenne qu'elle non plus, ne regrettait absolument rien. Elle l'attira à lui, telle une junkie qui cherchait sa dose, pour venir à nouveau prendre possession de ses lèvres. La main gauche de May était à sa nuque, et la droite à son ventre, là où elle débutait une descente dangereuse vers le bouton de son jeans qui avait cédé un peu plus tôt.

Elle osa caresser son sexe à travers ses vêtements, d'abord excessivement lentement, presque timidement, sans précipitation - comme si elle voulait le faire crever d'envie. Mais ce n'était pas suffisant pour la miss. Elle entreprenait déjà de défaire la fermeture éclair de son pantalon - et ce n'était pas chose simple quand son bras était à peine assez long pour atteindre sa convoitise. Il faisait exprès pour la priver? N'empêche, elle parvenait à glisser les doigts sous son jeans, supprimant ainsi une barrière de plus pour explorer cette friandise qui lui faisait perdre la carte. Plus de place pour les mensonges. « Je - J'ai envie de toi, Nate. » souffla-t-elle fiévreusement, couvrant à peine le bruit de sa propre respiration qui devenait plus lourde. Il n'y avait plus de doutes, plus d'hésitation. Elle avait rangé son passé dans un coin de sa cervelle, là où tout était barré à clé. Et merde, qu'est-ce que ça pouvait faire du bien.

Mais si cette réalisation la troublait momentanément, elle refusait pourtant de s'y attarder. Elle préférait de loin garder le focus sur lui, sur cette sensation qu'il faisait naître en elle, jusque dans ses tripes. Goldenberg glissa alors les fesses pour se retrouver un peu plus bas sur le canapé - toujours sous lui - tandis qu'elle faisait tout pour faire disparaître ce jeans de malheur. Les lèvres de Liv s'attardaient maintenant à sa clavicule, oubliant presque de respirer alors que sa main baladeuse s'aventura enfin directement dans son caleçon - ne se privant pas pour jouer avec ce qu'elle avait sous les doigts, tout en rapprochant son bassin du sien. La princesse n'avait jamais été patiente - et elle n'avait plus le luxe de pouvoir attendre.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 487
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Dim 27 Déc 2020 - 15:02


« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1689
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Mar 29 Déc 2020 - 1:26
Est-ce qu'il avait la moindre idée de l'effet qu'il avait sur elle, là, tout de suite? Non parce qu'il mordait sa lèvre inférieure comme s'il n'y avait pas de lendemain, et la petite s'enflammait de plus en plus - si c'était même possible. Il l'achevait, d'ailleurs, en grognant de la sorte au moindre contact de ses doigts contre son sexe. Elle ne pouvait plus attendre. May le voulait, tout de suite, et tout entier. C'était tout ce qu'elle demandait; profiter de cette douce torture qui allait, en un sens, la délivrer.

Liv ne savait pas si c'était de se mentir à elle-même que de penser de la sorte, mais la princesse en avait rien à foutre, après tout. Elle n'écoutait plus que ses pulsions, et rien ne pouvait l'arrêter, dorénavant. Le brun s'aventurait déjà dans son pantalon, de toute façon, et elle n'allait certainement pas l'en empêcher. Elle inspira péniblement, bloquant sa respiration quelques secondes sous les vagues de plaisir qu'il lui infligeait déjà.

Les mots qu'il soufflait à son oreille ne faisaient que l'encourager à aller plus loin, d'ailleurs. Or, dans cette position, elle avait l'impression de se retrouver prise au piège, incapable de jouer comme elle l'entendait. Et putain - elle avait vachement envie de jouer. La princesse posa alors les deux mains sur son thorax pour le repousser doucement, l'obligeant à reculer jusqu'à poser le dos sur le canapé à son tour. C'était elle qui le surplombait, maintenant, et elle n'hésita pas à plaquer ses lèvres sur les siennes - l'embrassant comme si ce moment sans contact avec lui avait été beaucoup trop long.

Mais ce qu'elle avait en tête nécessitait aussi qu'elle se défasse momentanément de son emprise. Elle se redressa, se décollant un peu de Nathan pour aller faire dégager son jeans, plus bas. La miss tirait sur le tissu jusqu'à ce qu'il puisse facilement s'en libérer, retirant elle aussi à moitié ses pantalons - enfin, jusqu'à ce qu'elle capte quelque chose qui attira son attention. Tel un serpent, la princesse remonta jusqu'à ce qui pointait vers elle, à travers le caleçon de Nathan. Elle embrassa son sexe par-dessus le textile, ivre de plaisir, un sourire fauve imprimé aux traits. Ses mains parcouraient son bas ventre, et en un rien de temps, ses lèvres se retrouvèrent sous le sous-vêtement du brun - juste pour lui montrer à quel point elle voulait être sienne, ne serait-ce que pour une nuit.

Bien vite, le simple fait de le sentir se tendre pour elle la rendait cinglée. Elle traça un chemin invisible avec sa langue, de son ventre jusqu'à son thorax, puis jusqu'à son cou, qu'elle croqua littéralement. Assise sur lui, elle jouait toujours avec son sexe en plongeant son regard dans le sien. Elle ne disait rien, mais encore une fois, avait-elle seulement besoin de dire quoi que ce soit? Goldenberg bouillait de le sentir en elle. La petite se pencha donc à son cou à nouveau, l'embrassant encore tandis qu'elle lui offrait la position parfaite pour qu'il la possède enfin. Et son corps tout entier lui criait de le faire.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 487
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   Mar 29 Déc 2020 - 11:50
Je n'en peux plus d'attendre. J'ai l'impression que chaque seconde qui passe est une réelle torture, alors que tout mon corps me hurle de passer à l'action. Pourtant, une part de moi n'arrive pas à se résoudre à foncer sans réfléchir, parce que je n'ai tout simplement pas envie de brusquer la blonde. Peut-être que c'est un « mauvais » réflexe qui m'est venu de la relation qui vient de s'achever entre Madisson et moi. Puisque avec elle, je devais toujours faire preuve de retenue afin qu'elle ne soit pas mal à l'aise.

Pourtant les réactions de May viennent rapidement me rappeler à l'ordre. Les réactions de son corps sous mes doigts, le bruit de sa respiration alors que ma main s'aventure entre ses cuisses sans pour autant oser dépasser la barrière de son sous-vêtement pour l'instant, tout cela me rappelle qu'elle n'est pas elle. Et c'est suffisant pour faire voler en éclat cette retenue dont je faisais preuve jusqu'à présent.

Comme si elle l'avait senti ou qu'elle était capable de lire dans mes pensées, je sens les mains de la blonde se poser sur mon torse et me repousser afin que nous échangions de positions. Je me retrouve sur le dos, à l'observer d'un regard fiévreux et brûlant de désir alors qu'elle me surplombe. Notre baiser trahit sans mal ce feu qui nous consume tous les deux, et une forte frustration m'envahit lorsqu'elle met fin à celui-ci pour se détacher de moi. Un grognement m'échappe même, alors que je me mords la lèvre inférieure pour essayer de contenir tout ça.

Je ne résiste à l'envie de l'attraper que parce qu'elle est déjà en train de tirer mon pantalon assez bas pour que je termine de le retirer moi-même avec mes pieds pendant qu'elle en profite pour abaisser le sien également. Sauf qu'elle ne termine pas son geste, étant plutôt attirée par la bosse déformant mon sous-vêtement que je ne peux bien évidemment plus cacher.

Je sens tout mon corps tressauter lorsque ses lèvres embrassent le tissus de mon caleçon, et encore davantage lorsqu'elle passe cette barrière pour les déposer directement sur ma peau. Je me mords les lèvres, soupirant d'envie mais aussi sentant ma virilité se tendre encore davantage.

Un petit gémissement, à la fois d'excitation et de douleur, m'échappe lorsque May vient mordre mon cou sans réelle délicatesse et je glisse mes mains sur ses cuisses sans pouvoir m'empêcher d'enfoncer légèrement mes doigts dans sa peau à ce moment là. Nos regards se croisent et, sans même qu'on prononce le moindre mot, je pense qu'on se comprend parfaitement. Alors, profitant de la position dans laquelle elle se trouve, je décide de sauter le pas.

Lentement, je viens placer mon sexe à l'entrée de son intimité avant de me retrouver en elle l'instant d'après. Là, c'est comme une libération. J'ai attendu ce moment depuis tellement longtemps maintenant que la frustration décuple les sensations. Ondulant mon bassin contre le sien, laissant l'une de mes mains sur sa taille, l'autre vient se placer sur sa mâchoire de manière à pouvoir la forcer à quitter mon cou. Je rapproche son visage du mien et m'empare de ses lèvres comme si c'était la seule manière possible pour moi de retrouver mon air et de survivre. Et, porté par l'envie de la posséder et le désir qu'elle fait naître en moi, j'accélère encore légèrement le mouvement... sans me rendre compte qu'on a oublié l'étape « protection » avant de passer à l'acte.


« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\   
Revenir en haut Aller en bas  
- If you can't be happy, at least you can be drunk | /!\-18/!\ -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: