The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

We don't have to Dance
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1084
Sujet: We don't have to Dance   Lun 16 Nov 2020 - 10:47
We don't have to Dance

Kaz & Milow


Il s'était emmitouflé dans son plaid. Le regard fixant l'obscurité, couché sur le côté, de sombres pensées venaient le tarauder. Cette solitude qui ployait lourdement sur ses épaules, finalité dont il avait écopé de lui-même, pour lui-même, et dont il se trouvait être le propriétaire maudit. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Refuser chaque main tendue, montrer les dents à chaque approche, s'évertuer à se montrer toujours plus detestable … il y avait quelques résistants, malgré tout, qui étaient parvenus à s'imposer dans sa vie. Malheureusement … chacun avait plus important. Milow n'était l'Unique de personne.

Il reconnut Kaz sans même le voir quand il entra, sans doute grâce à une quelconque intuition, peut-être parce que le medium avait entendu son appel silencieux.
Il ne remua pas à son contact. Docile en sa présence, oubliant déjà sa jalousie dévorante. Sa main tira sur le plaid pour l'inviter à s'y glisser, geste étonnant venant du jeune Lewis. Kaz était tactile, câlin même. Milow avait fini par s'y faire, même si c'était compliqué, au début. À présent, même s'il prenait sur lui pour mettre de côté son instinct sauvage, il ne pouvait qu'admettre que sa douceur faisait du bien.

Sa chaleur aussitôt, enveloppa le corps de l'adolescent et lui arracha un frisson. Peu habitué à ce genre de contact. Ne pouvait plus cacher le fait que ce soit agréable. Las de repousser.
Ses mains glissèrent sous ses bas pour attraper ses poignets. Lorsque la voix, chaude, grave de Kaz lui parvint, le jeune garçon eut, dans la pénombre, l'esquisse d'un sourire amère. Il déglutit, refoula la vague d'émotions qui il le submergeait petit à petit.

- Si, je le suis, murmura-t-il après quelques secondes.

Il ferma les yeux, soupira lentement par le nez. Kaz devait le comprendre. Il devait comprendre que ce n'était pas encore une manière de repousser, ou de se faire plaindre, que c'était juste un fait, un constat qu'il faisait maintenant qu'il se trouvait devant ce qu'il avait lui-même créé. Le néant. Le mépris des autres. L'indifférence. Il se demandait même pourquoi est-ce que le saltimbanque se montrait toujours si gentil avec lui.

- Je sais même pas pourquoi je vais me battre.

Il secoua la tête. Son corps balança légèrement pour se retrouver sur le dos. Malgré l'obscurité, il parvenait à distinguer brièvement les traits du visage de Kaz. Peut-être était-ce justement cette pénombre qui l'incitait à parler, qui l'incitait à retirer son masque. Ça avait quelque chose de rassurant. Comme s'il n'avait pas besoin d'être lui.

- Pourquoi tu y vas, toi ? Tu connais personne. Encore moins que moi.

Depuis le début, Milow avait l'impression d'être au cœur d'un combat qui n'était pas le sien. De s'attacher à des ambitions qui ne valaient pas un rond pour lui. À présent, savoir qu'il risquait sa vie pour des inconnus... il ne savait même pas s'il avait envie d'y aller, au fond. Peut-être devait-il partir. Reprendre la route seul.

- On va peut-être mourir pour des gens qui connaissent même pas notre existence, souffla-t-il encore, presque pour lui-même.




And I was running far away
Would I run off the world some day ?

Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: We don't have to Dance   Mar 17 Nov 2020 - 3:52

I'll give you something to believe in. I'd rather fail than never try --We all wish for a miracle that shines bright in the dark. Never fall for the ritual of pride, killing the art. Broken pieces will fall apart. Promises will tear down the trust. Find a reason to give your heart.

Je suis presque étonné d'être si bien accueillit quand il relève la couverture pour que j'y trouve ma place. Je me glisse contre son dos, mon bras qui passe autour de lui et je peux sentir tout ce qui fait mal en lui. Comme quand il est passé à coté de moi, mais en plus fort encore. Ça se tord au fond de mon ventre. Qu'il puisse se sentir si seul. L'ombre qui glisse sous sa peau, envahit tout son être. J'ai été touché dès le départ par Milow, dès nos premiers échanges par ce qui se cache en lui. Cette douleur, ce mal être. Et plus je passe du temps avec lui, plus je voudrais qu'il puisse ressentir autre chose. Au moins par moment. Comme son sourire au cirque, cet éclat de rire qui résonne encore dans ma tête si je ferme les yeux. Je suis comme ça depuis toujours, défaut ou qualité de l'empathie. L'un autant que l'autre en vérité. Je ne peux juste pas m'empêcher de vouloir aider, de chasser ce qui fait mal. Je ne le fais pourtant pas avec n'importe qui. Seulement avec ceux qui semblent en valoir la peine. C'est le cas de Milow. Sa fêlure qui laisse entrevoir au fond quelqu'un qui demande simplement à être aimé et considéré en dépit des tout ce qu'il pourra faire pour l'empêcher. C'est un combat Milow. Quelqu'un qu'il faut gagner en se battant férocement.

J'ai eu de la chance de le prendre correctement dès le départ, mais je vois comment il est avec les autres. Je connais aussi la valeur de ce que j'ai entre les mains du coup. C'est rare, c'est précieux. Unique aussi et a ne surtout pas brisé. C'est un jeu dangereux. Je sens déjà le poids des risques que je vienne à le décevoir un jour. Son regard qui s'est posé sur Alan et moi. Ce regard dont je ne m'explique pas réellement l'ampleur et le sens. Il faut que je sois prudent avec lui. Que je trouve le bon équilibre parce que je ne veux surtout pas qu'il s'éloigne, se renferme et finisse par m'exclure moi aussi de son monde. C'est pourquoi je lui murmure qu'il n'est pas seul.

- Si, je le suis

Je sers les dents. Il voit tout en noir et blanc. Ne saisissant pas toutes les nuances qui se trouvent au milieu. Mes bras autour de lui par exemple. Ce n'est pas parce que j'offre aussi mon étreinte a d'autres qu'elle n'a pas de valeur quand je le fais pour lui. Probablement que ce n'est tout simplement pas suffisant pour lui. Et pas forcement lié à moi en particulier non plus. Il doit comprendre aussi qu'il n'est jamais trop tard pour changer, pour faire des efforts et ouvrir la porte aux autres comme il le fait avec moi. Il a trop peur d'avoir mal. Trop de choses que je voudrais lui dire, mais je sens qu'il en a plus sur le cœur alors je le laisse venir. Je le laisse parler.

- Je sais même pas pourquoi je vais me battre.

Il se retourne alors et mon bras suis son mouvement pour se poser contre son ventre. Mon autre bras qui glisse sous mon corps et ma tête qui vient prendre appuis sur ma main pour le surplomber un peu. Il fait sombre, mais en s'habituant un peu on distingue les contours. Un reflet dans le regard. Il fait calme et on pourrait presque oublier où on est. Une bulle qui se forme autour de nous. Et les bulles c'est ma spécialité d'en créer. Des univers bien particulier et chacun totalement unique. Ne suivant pourtant aucun but et aucune règle. Seulement c'est toujours fort, toujours important. Car quand je suis en présence de quelqu'un que j'apprécie, je me concentre exclusivement, sans concessions. C'est le cas avec Alan, avec Chester, avec Chris et avec Milow aussi. Et pourtant toutes ces relations sont diamétralement opposées. Essentielles toutes à leur façon.

- Pourquoi tu y vas, toi ? Tu connais personne. Encore moins que moi.

Ma main sur son ventre approche de son bras et mes doigts viennent s’y serrer avec douceur.

- On va peut-être mourir pour des gens qui connaissent même pas notre existence

J'inspire profondément. Je pourrais réfléchir aux bons mots, mais je n'en m'en encombre pas. Toujours rattrapé par mon éternelle spontanéité.

J'y vais parce que je suis convaincu que c'est ce qu'il faut faire. Se battre pour les bonnes valeurs et que si on ne le fait pas ça nous rattrapera. Mais je le fais avant tout pour nous tous. Les gâteaux de Bruce, les dessins et les sourires timides de Otis. Les discours de Connor. La magie de Chester. Les mots et les regards d'Alan... Mais pour toi aussi Milow et la place particulière que tu prends dans mon monde. Je ne veux pas que t'en sorte, tu y as ta place. Et parce que on n'a jamais une famille parfaite, mais vous êtes ma nouvelle maison.

Mes doigts sur son bras jouent doucement avec la peau dans une caresse répétitive et réconfortante.

Et si je meurs c'est pour vous aussi. Pour toi aussi. Pour une cause. Alors, ça fait une putain de belle jambe une fois mort, mais c'est mieux que l'inverse. Vivre uniquement pour sois en fermant la porte à tout le monde.

Je ne veux pas du tout que ça sonne comme un reproche, ce n'est pas le cas. Je suis certain qu'il va pouvoir comprendre ce que je tente de lui dire en utilisant ces mots-là. Il se sous-estime, je suis persuadé qu'il a tellement de choses à offrir. Il est courageux aussi, bien plus qu'on pourrait le croire au premier regard.

Tu dois avoir des raisons d'y aller toi aussi tu ne penses pas? Même si tu fais tout pour ne pas vouloir les voir. Et si t'en a vraiment aucune alors on trouve un moyen pour que tu fasses demi tour et que tu attendes notre retour.

Je me doute qu'en réalité, il aurait probablement trop de mal se regarder en face s'il partait maintenant et que ça ne ferait que l'enfermer encore plus loin dans sa solitude. Et indirectement ça me fait chier de l'encourager parce que je ne supporterais pas qu'il lui arrive quelque chose. Il ne se rend probablement pas compte que si il devait lui arriver quelque chose on serait plus nombreux qu'il le croit à pleurer son départ.



    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1084
Sujet: Re: We don't have to Dance   Mar 17 Nov 2020 - 20:23
Peut-être qu'en plus d'être medium et empathe, Kaz était un peu magicien. Parce qu'il possédait un réel pouvoir sur l'adolescent, un truc apaisant qui l'aidait à mettre toute sa fierté et sa méfiance de côté. Et c'était reposant. Vraiment reposant. Ça donnait à Milow enfin l'impression de pouvoir être normal, comme les autres. Ça lui donnait cet aperçu, furtif, de qui il pouvait être quand on l'aidait et ce qu'il pouvait ressentir. Et il découvrait le plaisir de pouvoir ressentir de la joie et d'autres émotions positives.

Alors les questions de Milow lui viennent du cœur, sans aucune colère. De l'amertume, beaucoup d'amertume. Des questions que Kaz ne jugea pas. Jamais.
Les prunelles du garçon le détaillèrent à travers l'obscurité alors qu'il parlait, s'attardant sur certains détails de son visage, ses cheveux, son piercing, qui accrochait le moindre rayon de lumière invisible à l'oeil nu.

Il déglutit, laissa une seconde son regard se perdre dans la contemplation du geste répétitif de la main de Kaz sur son bras, hésitant à le repousser par principe. Pas certain de comprendre sa manière de voir les choses. Il replanta ses yeux sur lui quand il reprit la parole.

- Je veux pas que tu meurs, marmonna-t-il.

L'idée lui apparaissait subitement affreuse, car jusqu'à présent, Milow ne pensait qu'à sa propre mort, sans doute pour se protéger de ce qu'il pouvait ressentir s'il songeait à celle des rares personnes à avoir un intérêt pour lui.

Avait-il des raisons, de vraies raisons, pour y aller, lui ? Quelque chose à prouver ? À se prouver ? De la fierté, toujours, de montrer qu'il n'avait pas peur, et qu'il n'était pas moins fort qu'un autre ? Ça, c'était sûr. Combien de fois avait-il risqué sa vie par pure provocation ? Mais, ce soir-là, est-ce qu'il s'agissait des seules raisons ? Même s'il n'arrivait plus à refouler le fait qu'il pouvait mourir ?

- Je veux pas faire demi-tour, répliqua-t-il après un silence. Je … je vois pas pourquoi j'irais pas, et vous oui, c'est tout. Ça serait pas... juste. Et j'suis pas un lâche.

Il haussa une épaule et eu un demi-sourire.

- Et puis ce serait trop la honte que je rentre et qu'Otis y aille.

Un petit rire un peu nerveux lui échappa. Il secoua la tête pour lui-même, soupira doucement alors que la chair de poule lui remontait le long du bras. D'un seul coup, le geste de Kaz prit toute sa place dans sa tête. Alors qu'il tentait de ne pas y penser, toute son attention était penchée sur ce contact, léger, doux, sensible, à tel point que son rythme cardiaque s'accélera un peu. Il demeura un instant ainsi, presque à retenir son souffle, surpris de toutes les sensations que cela pouvait créer chez lui. Un simple contact. Si simple.

- Tu me chatouilles, baragouina-t-il en ramenant son bras contre lui, presque à contre-coeur.

Il se força à inspirer lentement, les pensées embrouillées. Au moins les sales émotions qui le taraudaient s'étaient considérablement amoindries. Cela l'aida à mettre des mots sur tout ça.

- J'sais pas … j'me dis que … que j'ai peut-être un truc à prouver. À prouver à Connor et aux autres. J'ai pas fais grand chose dont je suis fier, dans ma vie, tu sais.

Et ça lui faisait mal de l'admettre. Que même s'il n'était pas fier de toutes les mauvaises actions accomplies, les vies enlevées, les vols commis, il n'en retirait pour autant aucune honte. Peut-être vaguement de la culpabilité. Pour avoir cette envie, même moindre, de se racheter, c'était bien qu'il aurait aimé que tout ça soit différent. Que d'autres issues lui soient proposées avant qu'il ne tombe définitivement dans le monde des 'mauvais'.

- J'ai jamais aidé personne. Je … j'suis pas dans la catégorie des 'bonnes' personne. C'est … c'est la vie, tu vois. Mais j'sais pas. Peut-être que pour une fois … j'peux essayer. Un truc bien.

Il marqua une pause.

- Ce serait sacrément con de crever en essayant de faire la première bonne action de ma vie.


And I was running far away
Would I run off the world some day ?

Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: We don't have to Dance   Mar 24 Nov 2020 - 19:25

I'll give you something to believe in. I'd rather fail than never try --We all wish for a miracle that shines bright in the dark. Never fall for the ritual of pride, killing the art. Broken pieces will fall apart. Promises will tear down the trust. Find a reason to give your heart.

Je veux pas que tu meurs

Il le dit, mais ce qui compte le plus c'est que je peux ressentir que ce ne sont pas que des mots. Pas juste pour la forme, il le pense réellement. L'obscurité qui lève le voile sur les apparences. Pas besoin de jouer au plus fort, de faire croire qu'on maîtrise tout. Les faiblesses et les peurs peuvent s'avouer et s'assumer dans l'ombre. C'est une évidence qu'on s'est trouvé avec Milow. Que le lien qui se crée entre nous semble presque déconcertant de facilité. Comme s'il était déjà écrit quelque part que nos chemins viendraient à se rencontrer. Ma main se sert sur son bras et je murmure en retour.

Je ne veux pas que tu meurs non plus.

Simple évidence. Je ne veux même pas y penser. Aux risques qu'on va tous prendre et certains d'entre nous en particulier. Je ne peux pas le concevoir et si je me laisse aller à y penser trop fort, je risque de me perdre. Il ne faut pas que je m'handicape avec tout ça. Ça revient simplement à tenter d'ignorer la boule dans le ventre, les craintes sous la peau, le parasite sous les tempes.

Je veux pas faire demi-tour

Je le sais . Même en lui évoquant la possibilité, j’en ai la certitude que ce n’est pas son genre de faire demi tour.

Je … je vois pas pourquoi j'irais pas, et vous oui, c'est tout. Ça serait pas... juste. Et j'suis pas un lâche. Et puis ce serait trop la honte que je rentre et qu'Otis y aille.

J'en suis convaincu aussi qu'il n'est pas un lâche. Ça se devine dans le fond de son regard, cette détermination. Même si elle prend souvent la forme de rejet, elle est tenace, vive. Je rigole doucement à sa réflexion sur Otis. Le pauvre, j'espère de tout cœur que lui aussi va tenir le coup et la distance. Que tout ça lui apportera un peu de confiance. Je pousse un soupir alors que Milow se laisse aller à un rire nerveux. Nous sommes assez proche pour que je puisse remarquer les changements de rythme en lui. Respiration qui se bloque, cœur qui s'accélère. Est-ce que j'en suis la cause ? Dans qu'elle mesure ? Le simple geste ou le fait qu'il vienne de moi ?

Tu me chatouilles

Il récupère son bras et je le laisse faire. Je n'ai aucune intention de l'envahir d'avantage si ce n'est pas ce qu'il souhaite. Ma main repart lentement vers moi et se pose sur le côté de ma jambe. Le corps qui reste près du sien, mais ne se laisse plus aller à ce qui me vient naturellement. Je sens une retenue en lui et parfois d'une certaine façon ça me rappelle un peu ce que je ressentais en Chris quand on s'est rencontré. Cette envie de se laisser aller, mais cette incapacité à le faire. C'est dangereux, je ne sais plus trop comment je dois agir face a tout ça. Prendre ma place ou rester en recul. Envahir ou laisser du terrain. Je secoue lentement la tête tout en posant les yeux sur lui.

J'sais pas … j'me dis que … que j'ai peut-être un truc à prouver. À prouver à Connor et aux autres. J'ai pas fais grand chose dont je suis fier, dans ma vie, tu sais. J'ai jamais aidé personne. Je … j'suis pas dans la catégorie des 'bonnes' personne. C'est … c'est la vie, tu vois. Mais j'sais pas. Peut-être que pour une fois … j'peux essayer. Un truc bien. Ce serait sacrément con de crever en essayant de faire la première bonne action de ma vie.

Je secoue la tête plus vivement cette fois. Langue qui vient claquer contre les dents. Je ne suis pas d'accord avec lui. Il ne voit les choses que de son point de vue. Oubliant toutes les nuances. Je me penche un peu plus près de lui, que la discussion reste bien entre nous.

C'est à toi-même avant tout que tu cherches à prouver quelque chose. Tu peux être fier d'avoir survécu, ça demande un paquet de sacrifices. Un paquet de saloperies que tu n'aurais jamais eu à faire dans un autre contexte. Si t'es pas dans la catégorie des bonnes personnes, t'es certainement pas dans celle des mauvaise Milow. Je le sentirais.

Ça me semble évident qu'il n'est pas mauvais. De nos jours le baromètre qui défini la bonté est d'ailleurs complément fucked up. Ok, il a certainement fait des trucs pas jolis du tout, mais on l a tous fait. Il n'est pourtant pas du genre à se réjouir de faire du mal non ? C'est pas son but de semer l'horreur sur son chemin. Il fait de son mieux, avec ses mécanismes de défense, ce que la vie lui offre. Il est si jeune encore.

Dans tous les cas ça reste toi qui décide de l'homme que tu deviens. Et là il semblerait que tu choisis de faire le bon choix. Une bonne action comme tu le dis alors tu ne peux pas être mauvais au fond.

J'espère qu'il aura l'occasion d'en retirer quelque chose de ce choix. Je ne sais pas trop quoi faire, quoi dire.

En tout cas moi, je le vois.

Je viens le pincer à hauteur des côtes tout en rigolant doucement avant d'ajouter d'un air plus sérieux.

Tu reviens Milow. Tu t'accroches, tu te bats. Je veux pouvoir te voir devenir quelqu'un de bien, que tu puisses t'en rende compte. Tu ne me laisse pas tout seul avec les autres, on a encore plein de choses à vivre. Hors de question qu'il en soit autrement. J'ai confiance en toi.

Ma main remonte sur le haut de son épaule où j'appuie mon index. Je glousse doucement, je ne sais pas si c'est une bonne idée, si j'en mesure les potentielles conséquences. Je me laisse porter, l'envie de lui donner du courage. De le distraire aussi. Ma main viens se poser sur le côté de son visage que je tourne lentement vers moi. Doigts qui caressent sa joue. Je continue à glousser avant de souffler sur ses lèvres.

Tu m'as dis que t'as jamais été amoureux. OK...mais on t'as déjà embrassé Milow ? Va pas voir plus loin que ce c'est...juste que tu peux pas prendre autant de risques sans savoir ce que ça fait. Un vrai baiser. Un dernier frisson avant le danger !

Mon visage s'approche du sien. Mes lèvres proches des siennes, encore un gloussement. Je murmure.

Je te le prends que si tu me le donnes Milow.

Bien conscient qu'il est exclu que je le lui vole ce premier baiser. Je suis prêt à essuyer un refus. Peut-être qu'il n'en a aucune envie. Peut-être même que je ne l'attire pas du tout. Bien que j'aie pu capté certains regards qui laissent planer le doute. Je ne me laisserais pas aller à ce petit jeu sans l'urgence de ce qui nous attend.




    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1084
Sujet: Re: We don't have to Dance   Mar 24 Nov 2020 - 22:53
Il se grignotait l'intérieur des joues, pensif, tout en écoutant les sages paroles de Kaz. Fier ? Non, il n'était pas fier. Il savait pertinemment que ce qu'il avait fait de mauvais, il aurait pu éviter. Il savait qu'il y avait d'autres choix. Toujours. Qu'il aurait pu accepter les mains que les inconnus lui tendaient plutôt que leur trancher sans pitié. Il avait préféré toujours montrer les crocs en premier, quittte à sacrifier des gens réellement bien-intentionnés. C'était un méchanisme de défense qui lui collait encore à la peau. Par égo ? Par peur ?

- Peut-être bien, oui.

Il n'ajouta rien, mais n'en pensait pas moins.
Dans l'obscurité, il étira ses lèvres dans un furtif sourire avant que son corps ne se tende sous un spasme face à l'attaque en traite de Kaz contre ses côtes. Un rire lui échappa alors qu'il refermait vivement ses bras contre son buste, en protection.

Devenir quelqu'un de bien. Cette phrase lui donnait envie de rouler des yeux. Il ne savait même pas pourquoi il se sentait toujours si blasé quand on lui parlait de bienveillance et de gentillesse. Pourquoi ça lui donnait presque la nausée. Pourquoi le simple fait de reconnaître une erreur le tendait des pieds à la tête. C'était sans doute un travail à faire sur soi, de plus en plus pénible à mesure qu'il prenait de l'âge. Connor l'aidait à sa manière, à coups de gros yeux de daron ou d'éclats de voix graves.

- Tu devrais pas mettre autant de confiance en m- …

Il se figea et la fin de sa phrase mourut lamentablement au fond de sa gorge au contact des doigts de Kaz sur son visage. Un truc changea, dans l'atmosphère. Ou alors était-ce simplement Milow qui s'imaginait trop de choses ? Toujours est-il qu'il en perdit de son arrogance et de sa confiance. Entre les mains du medium, il se retrouva malléable. Tournant doucement le visage vers lui à sa demande silencieuse. Accrochant son regard sans s'en empêcher. Il ne se passait rien et pourtant, il en avait déjà du mal à respirer, comme envoûté par son souffle sur ses lèvres. Trop prêt de ses lèvres.

Ses yeux glissèrent inconsciemment sur ses lèvres à lui qui se dessinaient dans l'ombre. Son cœur tapait jusqu'à dans ses oreilles. C'était idiot, et s'il n'était pas ainsi hypnotisé par sa voix et son aura, il se serait sans doute mis une gifle. Parce qu'il ressentait le jeu du saltimbanque. Et il lui disait. Que ce n'était rien. Peut-être juste pour jouer ? Pour le tester ?
Il redressa le menton quand le visage de Kaz s'approcha, sans pour autant franchir la limite interdite. Acceptant beaucoup trop docilement le jeu et le peu qu'il lui offrait.

- J'ai … j'ai déjà embrassé, se sentit-il stupidement forcé de répondre.

Comme s'il devait s'en vanter, comme s'il voulait montrer qu'il avait de l'expérience. Parce qu'il se sentait si jeune, si idiot à côté de lui ! Pour autant, il songeait à Lucy, qui avait plus d'une fois, elle, goûté à ses lèvres, cherchant une fois à aller plus loin. Et si embrasser la jolie rousse avait été agréable, Milow ne se souvenait que trop bien la vague de dégoût qui l'avait envahi quand il avait imaginé la suite qu'elle désirait. Il avait fui, lâchement, comme si elle avait tenté de le violer.

Là … ça remettait beaucoup de choses en question. Beaucoup de certitudes qu'il continuait de se marteler seul à l'intérieur de son crâne.

Il se mordilla la lèvre inférieure sans s'en rendre compte, laissant planer un silence. Les muscles tendus, luttant contre des démons invisbles qui riaient à ses oreilles. Un frisson glissa le long de ses reins, lui donnant l'ultime élan, comme s'il le poussait en avant.
Hésitant, l'adolescent finit par capturer les lèvres de Kaz, en retenant son souffle, tous ses sens en alerte, tout son corps s'éveillant face à l'assaut de sensations que cela éveilla en lui.

Sa main quitta la couverture pour s'arrêter à quelques centimètres du visage de Kaz. Une seconde, elle demeura ainsi, avant qu'il n'ose poser ses doigts sur sa peau de lait. Comme s'il touchait quelque chose de fragile et d'interdit, à peine osa-t-il l'effleurer. Il la remonta jusqu'à glisser dans ses cheveux d'ébènes, manquant de s'abandonner pour de bon à ce baiser.

Il rompit le contact en détournant la tête, une expression de regret passant sur ses traits. Il fronça les sourcils, avala sa salive et prit une seconde pour reprendre son souffle.

- J'suis pas … j'suis pas gay, marmonna-t-il sans plus oser regarder le saltimbanque.

C'était de la honte qu'il ressentait. Comme s'il avait craqué alors qu'il ne devait absolument pas, comme s'il avait fait une bêtise. Il avait l'impression que Kaz était la pomme à ne surtout pas croquer. Et sentir qu'il était le seul des deux à être si tourmenté par tout ça le frustrait d'avantage.

Il gonfla ses poumons d'air et expira lentement par le nez pour s'en remettre, se maudissant d'avoir ainsi baissé sa garde. Il aurait pu se montrer désagréable envers Kaz. Après tout, c'était de sa faute. C'était de sa faute s'il ressentait ce genre de choses, n'est-ce pas ? Il le provoquait. Il cherchait à le faire craquer.

- Pourquoi tu me fais ça … ? souffla-t-il encore, presque d'une voix suppliante.

Sa main se passa sur son visage pour le ramener un peu plus à la réalité. Tout était si simple dans le monde du medium. Il l'enviait et le maudissait pour ça. Parce que lui était incapable d'en faire autant.


And I was running far away
Would I run off the world some day ?

Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: We don't have to Dance   Jeu 3 Déc 2020 - 0:47

I'll give you something to believe in. I'd rather fail than never try --We all wish for a miracle that shines bright in the dark. Never fall for the ritual of pride, killing the art. Broken pieces will fall apart. Promises will tear down the trust. Find a reason to give your heart.

 Tu devrais pas mettre autant de confiance en m- …

Il faut croire que je ne suis pas destiné à connaître la fin de cette phrase lorsqu'elle se meurt entre ses lèvres. L'instant qui prend une tournure bien plus solennelle que mes intentions. Le temps qui s'étire et se suspend alors qu'il se laisse faire, son visage qui se tourne vers le mien. Probablement en un test plus pour lui que pour moi. Et tout de même ça tire au fond de mon ventre. Je ne veux pas le brusquer, je ne suis pas certain d'être légitime dans ma requête. L'envie de l'aider, mais aussi la crainte de lui faire du mal. Il est pourtant trop tard pour reculer. Les émotions qui l'envahissent me contaminent. Je ne sais plus très bien où je suis, pourquoi je fais ça. Mon attention qui se tourne sur ses lèvres. Uniquement ses lèvres. Alors, je m'approche, prêt à les cueillir si il m'en donne l'autorisation.

 Tu devrais pas mettre autant de confiance en m- …

Ok, je le crois sur parole. Un léger sourire qui appairait furtivement sur mes lèvres. Hochant la tête. Je devrais peut-être me reculer dans ce cas. Si il il y a déjà goûté. Pourtant, quelque chose au fond de moi semble me dire que si il y a goûter ce n'étais pas non plus forcément exactement ce qu'il cherchait. La lutte en lui me paraît évidente depuis le premier jour. Milow ne trouve pas sa place, il n'est pas prêt à admette qui il est et la vérité sur ses envies. Nos souffles se mélangent. Peut-être que mon rôle c'est de lui montrer la voie. Lui montrer qu'il est en droit d'avoir envie des lèvres d'un garçon. J'ai eu la chance de ne jamais me poser trop de questions à ce sujet. L'envie se fait pour l'humain quelque soit le genre. Ma famille n'était pas regardante sur ce genre de détail. Toujours en droit de faire ce dont j'avais envie sans me poser des questions. Le reste du monde, je n'en avais pas grand-chose à faire. Persuadé même avant la fin de notre monde qu'il ne faut pas se refuser ce qui est bon pour nous. Alors homme, femme, tout ce qui se trouve au milieu, cela n'est jamais rentré en ligne de compte. J'aimerais que ce soit aussi simple pour tout le monde, pour Milow aussi.

Il se mord la lèvre, mon visage s'approche un peu plus proche du sien. Ma main se pose sur bras comme pour l'inviter à se calmer, prodiguant du bout des doigts une caresse réconfortante. Il hésite, je n'ai pas la moindre idée de s'il va se laisser tenter. L'impulsion se fait finalement soudaine, lorsqu'il vient s'emparer de mes lèvres. Je ne me retiens pas un seul instant de lui rendre ce baiser, prenant soin d'y mettre autant de douceur que je le peux. Pas d'empressement, pas de pression. Loin du Kaz qui s'enroulerait habituellement autour de sa proie avec la délectation évidente de la piéger entre ses filets. Ce baiser est empli de bienveillance. Cela ne veut pas dire qu'il me laisse indifférent, simplement que j'ai bien conscience qu'il est exclu que je pousse les choses plus loin. Les sensations s'éveillent en Milow et se répercutent en moi, sa peau sous ma main. La douce nostalgie de cette innocence des premiers émois qui me paraît si lointaine, mais me reviens de plein fouet. Faisant papillonner les entrailles, accéléré le cœur. Hésitant, adorable. Il porte sa main à mon visage, s'égare dans mes cheveux. La mienne se pose sur sa hanche, l'attirant doucement à moi par une légère pression. Les lèvres se caressent et l'instant paraît étrangement doux aux vues des circonstances. Presque trop rapidement, il se détache et tourne la tête. Je m'avance de quelques centimètres avant de faire marche arrière. Rattrapé par la raison qui m'emporte brusquement loin de cet instant hors du temps. Il semble regretter. Ça me pince au fond des tripes.

J'suis pas … j'suis pas gay

Je relève un sourcil. Incapable de masquer mon incompréhension face à cette réflexion. Il a honte, c'est évident. Et ça me révolte au plus profonde moi, qu'on vive dans un monde où il ne sent pas libre d'être attiré par qui il a envie sans prendre le reste en considération.

Pourquoi tu me fais ça … ?

Je secoue la tête. Un geste de recul avant de me raviser et de saisir sa main dans la mienne.

Milow. Je suis désolé. Je ne veux pas te faire de mal. Je pensais qu'on en avait envie tous les deux et je ne vois pas plus loin que ça. Jamais assez loin d'ailleurs.

Je me mords l'intérieur de la joue. Je ne réfléchis pas assez avant d'agir, toujours à céder à l'impulsion du moment sans tenir compte des conséquences. Saisir tout ce que la vie offre. Tenter pour ne rien regretter. Apprendre à se connaître pour mieux comprendre les autres.

Que tu sois gay ou pas ça ne regarde personne d'autre que toi. Ceux qui pourraient te juger ne comprennent rien et le pire de tout c'est si tu te juges toi-même. Tu te fais du mal alors qu'il n'y en a aucun à choisir cette voie. On parle d'amour, de désir, d'attirance...pourquoi ce serait mal si il s'agit de deux hommes ? Et pas pour un homme et une femme ?

Ma langue claque contre mes dents et ma main se serre un plus fort autour de la sienne.

T'as moins d'estime pour moi depuis que tu sais que j'aime aussi les hommes ?



    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1084
Sujet: Re: We don't have to Dance   Dim 13 Déc 2020 - 17:50
Il laissa Kaz attraper sa main, encore, si docile, si vulnérable sous son regard clair. Taraudé par cette honte stupide qu'il n'arrivait pas à mettre de côté, incapable d'accepter ce qu'il pouvait être vraiment.

Son visage oscilla de bas en haut à ses mots. Bah ouais c'était bien ça le problème. De pas voir plus loin. Le medium ne se rendait sûrement pas compte des efforts qu'il fallait à Milow, de base, pour se montrer sympathique. Sans doute qu'il ne se rendait pas compte d'à quel point c'était un miracle qu'il baisse ainsi sa garde, au point d'accepter de l'embrasser, d'en avoir envie, même. Et ça le tuait, Milow, de constater que tout ça n'avait d'importance que pour lui. Que pour Kaz tout était plus simple, plus facile, plus léger.

- J'sais pas c'est juste … j'veux pas de ça … baragouina-t-il en fuyant son regard.

Pour une raison obscure, d'ailleurs. Ce n'était pas que les hommes. Enfin, si. Mais il aurait pu juste se contenter de grandir sans se poser de question, ressentir vaguement du désir de temps en temps et agir en fonction de celui-ci. Mais non, il fallait qu'il se pose des questions, il fallait qu'il ne comprenne pas, qu'il n'arrive pas à se contrôler et contrôler les regards qu'il lançait aux hommes qu'il jugeait beaux.
L'adolescent ne se jugeait pas comme quelqu'un d'homophobe. Il n'avait jamais reproché à sa sœur d'aimer chaque humain de la même manière. Il avait toujours accepté avec une simplicité déconcertante les désirs des autres. Peut-être s'était-il imaginé pouvoir passer au-dessus de ça en règle générale.

- T'as moins d'estime pour moi depuis que tu sais que j'aime aussi les hommes ?

Il replanta ses yeux dans les yeux et agita sa main pour qu'il la lâche.

- Ca n'a rien à voir ! Pesta-t-il en se tortillant un peu pour se détacher de son étreinte.

Au contraire, même. Il avait trouvé un nouvel intérêt à Kaz dès lors qu'il avait compris. Comme si cela le rendait plus attirant encore, plus curieux aussi. Peut-être qu'il s'en était rendu compte dès le départ, d'ailleurs.
Il se redressa en position assise et recula pour poser son dos contre le mur, sentant le colère lui chatouiller le nez. Il n'avait pas de mots pour s'exprimer, parce qu'il ne savait même pas pourquoi est-ce que ça le touchait autant. Pourquoi, de nouveau, c'était la colère qui répondait à son incompréhension.

- C'est pas comme si ce voyait pas dès le départ, ajouta-t-il plus séchement que ce qu'il voulait sûrement.

C'était sans doute plus méchant que ce qu'il pensait également, mais ça, il ne s'en rendit compte que lorsque les mots franchirent sa bouche. Aussitôt, il se tut et coupa sa respiration. Ses yeux papillonnèrent avant de regarder le sol.

- Désolé … c'est pas ce que je voulais dire.

C'était maladroit et aussi confus que son esprit l'était. Glissant une main dans ses cheveux, il prit une grande inspiration.

- Je veux pas parler de ça, c'est tout. Et si pour toi, tout ça ne signifie rien, alors c'est pas ce que je cherche, okay ? Parce que je ... je sais que je peux m'attacher. Et j'ai pas envie. Encore moins de m'attacher à quelqu'un qui s'en fiche.


And I was running far away
Would I run off the world some day ?

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: We don't have to Dance   
Revenir en haut Aller en bas  
- We don't have to Dance -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: