The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -45%
-44% sur Nike MD Runner 2 – Baskets running pour ...
Voir le deal
35.97 €

Un violon d'ingres [Tori et Edwin]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 641
Sujet: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Ven 13 Nov 2020 - 1:24
Quelques notes de musique percent le silence de la boutique. Je ferme les yeux pour mieux apprécier le mouvement de l’archet sur les cordes de mon violon. Dehors, le ciel gris et métallique ajoute une touche de mélancolie à sa situation. Cela me rappelle cette scène pour le violoniste, après que les nazis aient fait une rafle dans le ghetto où se trouvait Adonis. Il s’est retrouvé seul, sous un ciel comme celui-ci. Pour fuir sa peine, il est allé dans son grenier pour jouer un morceau de Bach… La sonate numéro une en sol mineur. Je l’avais tellement jouée, encore et encore pendant de longs mois que celle-ci faisait partie de moi.

J’ouvre les yeux, cet archet me plait, j’aime sa corde et j’aime également ce petit violon, un Ernst Heinrich. Il n’est pas dans un état parfait, l’humidité semble avoir altéré les cordes, mais je sens le potentiel de l’instrument. Je vérifie que je suis seul, en sécurité, mon fusil est à portée de main. Je ferme les yeux de nouveau, me replongeant dans la peau d’Adonis Grodis, tristesse, poésie, musique, juif… Une larme à l’œil, j’entreprends de jouer le morceau, sans fausse note, sans hésitation. A la perfection, je sens le poids de ma solitude, de mes difficultés, de ma faim s’envoler en même temps que ces nouvelles notes. Sans le vouloir, je me ferme à mon environnement, ne savourant que la poétique mélodie de cet instant présent.

Quand je rouvre les yeux encore une fois, terminant le morceau, je me rends compte alors que je ne suis pas seul. A l’entrée de la boutique, une jeune femme asiatique me regarde. Elle ne semble pas agressive, simplement elle est là. Je repose doucement le précieux instrument sur le comptoir, avoir un public n’est pas donné à tous de nos jours. L’arme est toujours là, je ne compte pas m’en servir pour autant. Je la salut poliment : « Bonjour. Je suis Adonis Grodis, soyez la bienvenue à mon concert privé. Vous venez d’assister à la sonate numéro une de Bach. Cela vous plait-il ? » Adonis et son talent, Adonis et sa tristesse, Adonis et ses manières douces. Elles sont tellement appropriées à cet instant.

Sans que je sache réellement pourquoi, cette jeune femme m’inspire une sensation de douceur. Elle n’a pas besoin de connaitre Edwin, pas tout de suite. « Vous voulez peut-être écouter un autre morceau ? Je pourrais en échange de votre nom. » Je repose l’instrument sur mon épaule en l’attente de sa réponse.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1659
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Ven 13 Nov 2020 - 10:43
Un bonnet et une capuche rabattue sur la tête, une écharpe remontée jusqu’à son nez, c’était Gabriel que Tori avait suivi jusqu’au centre de Seattle, passagère de son véhicule. Elle lui avait pourtant dit qu’elle n’irait pas au No Man’s Land. L’homme était le seul dans la confession de son objectif : elle voulait retrouver un violon. En silence, la japonaise lui avait écrite son histoire avec ce violon pour le convaincre de l’y amener, et si le mexicain n’était pas forcément celui qu’on prendrait pour un grand sentimental, Tori le savait : il était profondément gentil. Les horreurs de sa vie étaient diverses, mais au fond d’elle, elle sentait qu’il avait un bon fond.

Il l’avait laissé par ailleurs à quelques rues du centre, où elle avait repéré une lutherie qui ferait l’affaire pour l’occasion. Et avait hoché la tête lorsqu’il avait dit qu’il lui laissait une heure, deux heures maximum pour trouver ce dont elle avait besoin. Pas de temps à perdre donc. Elle avait presque couru jusqu’à l’endroit en question avant de se figer à quelques pas de lui. Si proche de son objective, et happée en plein vol par le son mélodieux d’un violon qu’on travaille. Une foule de sentiments remonta dans son ventre, un mélange de curiosité et de peur, d’une pointe d’appréhension, d’une émotion triste et joyeuse à la fois.

Elle passa la porte, resta proche. Là, un homme qui jouait sans se soucier de rien. Comme si le monde n’existait pas vraiment pour lui, comme s’il n’y avait que sa musique. Elle était prête à donner beaucoup, de ses ressources ou d’elle-même, pour avoir l’impression de ressentir cette émotion à nouveau. Descendant son écharpe, relevant sa capuche, la petite brune resta figée dans l’entrée en le fixant sans pouvoir le lâcher. Elle l’enviait et le craignait à la fois. Il s’arrêta, posa l’instrument et la remarqua enfin. Pour lui parler. Proche de son arme, mais pas défiant. Son nom contre un autre morceau ?

Tori, souffla-t-elle avec son accent marqué.

Un bref sourire perça sur ses lèvres. Elle le regarda en restant immobile. Il reprit son instrument alors et se lança. De la vibrance des cordes, au son mélodieux de l’arche dessus. Tout la happait ; elle reconnut le morceau. Mais elle fit un pas de côté, se saisissant d’un coffre qu’elle ouvrit silencieusement et avec précaution. Presque intacte, mais pas forcément de bonne facture. Celui que les filles lui avaient offert quatre avant lui ressemblait étrangement. Elle plaça l’instrument sur son épaule, se saisissant d’une arche usée, et quand elle trouva le bon tempo, l’accompagna de quelques notes glissées. Il fallait qu’elle se réhabitue.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 641
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Ven 13 Nov 2020 - 17:38
Tori, avec un accent, je lui avais demandé son nom et elle me l’avait donné, un contrat étant un contrat, j’ai commencé à glisser quelques notes discrètes. Une mélodie enjouée, issue directement de la scène d’ouverture du violoniste . Durant cette scène, je jouais devant une foule de personnes dansant pour un mariage. Quelques notes légères pour peut-être briser la timidité de mon invitée impromptue, évidemment, la prudence me demande de rester à ma place et donc je ne sors pas comptoir et je ne quitte pas mon arme.

Alors que je déroule encore et encore mes notes, n’ais-je pas la surprise d’entendre un second violon qui se joint à moi. Je regarde Tori et je la vois en train de mettre son instrument au diapason avant de commencer à jouer franchement. Je continue donc mon morceau, répétant les notes pour quelle puisse les assimiler et nous commençons une sorte de dialogue, pas besoin de plus de mots finalement. Nous nous répondons comme dans une conversation endiablée, entre deux vieux amis. Jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle est bien plus imaginative que moi, sa maitrise de l’archet, en dépit de sa qualité discutable, est largement supérieur. Même en me mettant dans la peau d’Adrian, je ne suis qu’un amateur. Je finis par cesser et sourire à la jeune femme en face de moi : « Je crains que vous soyez plus douée que moi. » Je repose le violon sur le comptoir avant de me pencher pour récupérer une corde ou deux sous le comptoir.

L’asiatique avait arrêté de jouer également et continuait à me regarder, sans un mot : « J’étais venu me chercher un nouvel archet, mais je crois que je vais repartir avec ce violon aussi, il est de meilleure qualité que celui que j’ai chez moi. » Je cherche un petit étui du regard, j’en trouve un magnifique, noir, avec une doublure bordeaux, je glisse donc ma trouvaille ainsi que l’archet et quelques cordes. Avant de me raviser et de proposer à Tori : « Peut-être pourrions-nous jouer quelques morceaux ensembles ? Ce n’est tous les jours qu’on rencontre une violoniste » Je lui fis signe qu’elle pouvait prendre la main, je la suivrais au grès de ses fantaisies.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1659
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Ven 13 Nov 2020 - 18:37
Elle laissa les dernières notes lui échapper alors, comme quelque chose de fugace qui s'égrainait. De l'eau, peut-être. De l'air, encore plus. Quelques secondes supplémentaires d'un plaisir qu'elle n'avait plus ressenti depuis si longtemps et qui vibrait entre ses doigts usés par les travaux au sein de son regroupement. Tori se sentait incroyablement sereine actuellement, tellement qu'elle mit un certain moment à retrouver contenance, à revenir sur terre avec son vis-à-vis. Adonis Grodis, c'était bien ça ? Elle abaissa son instrument, le regardant fixement, comme si elle le découvrait vraiment pour la première fois. Il avait beau lui parler, elle n'entendait pas grand chose, elle émergeait à peine.

Ses yeux se fixèrent sur lui et elle le détailla. Un bel homme, vraisemblablement américain... Ou de plus au nord, selon l'accent dans l'intonation de sa voix. Elle ne connaissait pas assez le continent pour établir des certitudes. Par exemple, elle avait très bien compris que Peter n'était pas né ici, qu'il y avait des tournures parfois bancales dans ses phrases, un accent prononcé venu de la Nouvelle-Zélande. Ils en avaient parlé tous les deux, de leurs pays respectifs, de ce qu'ils avaient laissé là-bas. Vaguement cependant, comme si le rugbyman souffrait souvent du mal du pays. Pinçant les lèvres, la japonaise s'approcha légèrement. Pas encore à l'aise, légèrement en confiance cependant, pas totalement méfiante.

Watashi wa anata o ninshiki shite imasu... souffla-t-elle d'une petite voix discrète, presque imperceptible en soutenant son regard longuement. Son visage la marquait d'autant plus, ou n'était-ce pas ces yeux clairs ? Mais elle ne savait plus d'où. Des souvenirs qui lui remontaient, elle se voyait dans la salle d'orchestre, devant le projecteur... Les mains tenant toujours son instrument, elle ne sut dire autre chose. Je crois, fit-elle alors, sans certitude.

Comme si son violon venait de lui rendre une partie de la parole. Cette capacité à discuter. Ou peut-être parce qu'il s'agissait d'un illustre inconnu, quelqu'un ou personne. Cet Adonis lui causait comme un individu venu d'ailleurs, qu'elle avait toujours connu et à la fois, qu'elle ne connaitrait jamais. Elle ne s'attarda que brièvement sur tout ça. Secouant la tête, plaçant le violon entre ses doigts. Dans le creux de son cou. Encore mal accordé, que rapidement jusque là. Les premières notes s'élevèrent, sur un tempo sec, un rythme notable et embarqué qu'elle battait de son pied au sol, sans se soucier de la poussière qu'elle soulevait.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 641
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Ven 13 Nov 2020 - 23:07
J’eu un sourire quand elle me murmura quelques mots, j’avais reconnu là du japonais. Ken Watanabe m’avait appris quelques mots quand nous étions sur le tournage de « Shiroyama » un film sur la fin des samourais. « Je suis désolé, mais je ne parle pas japonais. » Je serais bien incapable de comprendre ce qu’elle venait de me dire, je peux seulement dire qu’elle langue c’est. Tori commence à jouer et je vois clairement que cela la transporte, de son instrument sort des notes délicates, j’observe ses mouvements et puis je prends sa suite, des notes rythmées, à mon tour, je bats la mesure avec mon pieds et je prends enfin le risque de passer de l’autre côté du comptoir.

Je lance un franc sourire à Tori en m’avançant un peu vers elle et je commence à tourner pendant que je joue, entament une sorte de valse sonore. A la fois musicien et danseur, rejouant la scène finale du violoniste Mais en lieu et place d’un parterre de fleurs et d’ossement, je suis face à une jeune asiatique qui semble me regardé d’un air amusé. Du moins je l’espère, j’ai beaucoup de mal à comprendre ses expressions faciales.

Finalement, après avoir joué longtemps, au point que je commençais à avoir mal au bras, que j’en étais presque essoufflé. Je repose délicatement mon instrument sur le comptoir avant de m’assoir à même le sol et à étirer mon bras et détendre ma nuque. On oublie souvent de dire qu’il est très physique de jouer de la musique, mais ça vaut le coup. Je regarde Tori, je suis curieux de savoir : « Tu étais musicienne professionnelle avant non ? » Je ne sais pas pourquoi, mais c’est réellement l’impression qui en sort quand je la vois jouer. Cette maitrise, cette précision.

Je nous applaudis en riant un coup, mais le silence se fait rapidement entre nous, autant elle semble sûre d’elle quand nous jouons, autant j’ai l’impression que ce lien crée par la musique ne semble pas survivre une fois les dernières notes éteintes : « Tu n’es pas très bavarde à ce que je vois. » Une observation pleine de bon sens, mais qui cherche à engager la conversation.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1659
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Sam 14 Nov 2020 - 1:53
Oui, fit-elle en hochant la tête.

Lui retomba au sol. Ses yeux à elle se baissèrent sur le violon qu’elle scruta longuement avant d’esquisser un sourire. C’était si plaisant. Elle se sentait bien, véritablement. Depuis combien de mois ça ne lui était pas arrivé ? Les soucis autour de la prime lui échappaient totalement désormais, elle avait l’impression de retrouver une âme sœur, qui était la seule à pouvoir la comprendre véritablement. La pulpe ses doigts épousa la poussière sur le bois du violon avant qu’elle ne relève les yeux vers lui finalement.

Bavarde ? Elle secoua la tête. Effectivement, elle ne l’était pas. Et pourtant, elle en avait des choses à dire. Depuis toujours cependant, la musique avait été son moyen d’expression, la meilleure manière qu’elle avait de véritablement se livrer aux autres. Personne ne l’avait jamais comprise là-dessus, à part peut-être son petit frère qui l’avait encouragé, dès l’instant où il avait vu à quel point elle était entière lorsqu’elle jouait, qu’elle était faite pour ça.

Lentement, elle sortit de son sac un carnet et un stylo. Désormais, elle ne se balladait plus sans. S’approchant de l’homme, la japonaise vient glisser à côté de lui, se posant en étendant un instant ses petites jambes. Elle était sans doute bien plus petite, bien moins lourde. Elle aurait dû se sentir intimidé, voire méfiante, mais ça n’était pas le cas. Tous les deux venaient de partager quelque chose d’indescriptible et fort, ils étaient liés à tout jamais par un fait surnaturel et inexplicable.

Désolée, je parle assez mal l’anglais, écrivit-elle en lui présentant. Ma voix, c’est la musique. Je n’ai pas pu jouer depuis longtemps, expliqua-t-elle.

Peut-être comprendrait-il, peut-être pas. Elle n’en était plus à s’expliquer, c’était relativement intime, comme un nouveau pan de sa personne qu’elle lui livrait. La pointe de son stylo continua à griffonner sur les lignes du carnet et elle tendit finalement ce dernier à son voisin pour qu’il puisse prendre connaissance de ce qu’elle cherchait à lui dire :

Je vous connais, assura-t-elle Je ne sais pas d’où je vous connais, mais je suis persuadée de vous avoir déjà vu quelque part. J’étais musicienne dans un orchestre qui faisait des bandes originales de film, à Hollywood, ça n’était pas pour rien : Je crois que c’est de là où je vous ais rencontré.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 641
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Dim 15 Nov 2020 - 18:11
Tori prends un petit bout de papier et note quelques phrases dessus, pour me les faire lire. Elle fait preuve d’une certaine poésie dans ces mots, j’aime bien : « Je comprends, pas de problèmes ! En tout cas, permets-moi de dire que tu as une belle voix. » Si elle n’avait pas joué depuis longtemps, c’était encore plus frustrant pour moi, ça en disait très long sur son niveau vis-à-vis de moi. « ça faisait longtemps que je n’avais pas joué en duo, merci pour ça, vraiment. » Elle disait ne pas parler très bien anglais, mais elle me comprenait pourtant parfaitement, peut-être était-ce son accent qui n’était pas terrible.

J’avais rencontré un acteur français qui avait honte de son accent, si bien qu’il ne parlait presque jamais en dehors de ses scènes, par contre, il avait une de ses coke ! Je m’en rappelle encore comme si c’était hier… Je ne me perds pas plus dans le passé. « Tu faisais des OTS à Hollywood ? C’est assez amusant, que tu me dises cela. En réalité, j’étais acteur avant tout ça. » Autre temps, une époque dorée comme le champagne et nacré comme la cocaïne teinté du rouge des sous-vêtements d’une prostituée. Le bon temps pourraient dire certaines personnes.

Je pense qu’il est temps de se présenter correctement pour éviter les quiproquos, ce n’est pas comme si ma tête n’était plus du tout visible. On doit bien encore trouver quelques DVD avec ma tête dessus, quelques posters de moi ou bien une affiche promotionnelle pour un marathon de films. Je suis un peu gêné en réalité, première personne à qui je parles depuis longtemps et je lui mens comme ça… Ce n’est pas très malin. « Adonis Grodis c’était le rôle que je jouais dans le violoniste. Excuse-moi de mettre présenté sous ce nom, je m’étais imprégné de nouveau de mon rôle pour jouer. C’est… une façon de se mettre dans le bon état d’esprit, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux. Je m’appelle Edwin Broden en réalité. C’est probable que tu es vu ma tête à cet endroit-là en effet ! » J’aurai préféré rester Adonis pour le reste de la conversation, mais si elle m’avait reconnue, c’était différent. J’espère que ça ne va pas la faire fuir.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   
Revenir en haut Aller en bas  
- Un violon d'ingres [Tori et Edwin] -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: