The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-50%
Le deal à ne pas rater :
Echo Flex : contrôle des appareils connectés par commande vocale ...
14.99 € 29.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -40%
Remise de 40% sur le sac à dos en cuir Lacoste ...
Voir le deal
156 €

The anarchist [+18 /!\ violence]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 478
Sujet: Re: The anarchist [+18 /!\ violence]   Mer 25 Nov 2020 - 12:19
Peu importe les supplications de l'homme pendant que le découpe sans aucun remord ses paupières pour les laisser tomber au sol. Mon pied toujours posé sur sa gorge le prive d'air un temps avant que je n'entende les pas de Oxana et Lucy arriver près de moi. Jetant un rapide regard par dessus mon épaule pour les voir, je garde les sourcils froncés alors que j'observe la rousse. Rien qu'à voir son état, j'ai du mal à imaginer ce qu'il a bien pu lui faire. Et ça ne fait qu'augmenter encore la rage qui coule dans mes veines.

La chaleur du sang de cet homme coulant de mes doigts pour goutter sur le sol me donne envie de plus. L'écho de ses cris se répercutant encore dans mes oreilles en appelle encore davantage. Je veux l'entendre nous supplier, hurler, prier pour qu'on l'épargne. Uniquement pour le priver de ce privilège. Comme lui a privé Lucy de celui d'être libre.

Je relâche uniquement la pression de mon pied pour qu'il puisse regarder Oxy s'avancer vers lui. Et lorsqu'il crache dans sa direction, je ne perds pas de temps et lui donne un coup de talon en pleine mâchoire. Pas de quoi lui briser quoi que ce soit, juste assez pour lui faire mal et lui passer l'envie de cracher encore une fois dans la direction de l'ukrainienne.

Lorsque j'entends d'ailleurs qu'elle prononce mon prénom, un frisson me parcourt. C'est pas de la peur. Juste de l'excitation. L'appréhension malsaine et jouissive de ce qui va suivre. Je tourne lentement la tête vers la proxénète sans pouvoir retenir un sourire froid au coin de mes lèvres. Arrache-lui ses fringues et brise lui les jambes. Il n'en faut pas plus pour que mon attention se porte à nouveau sur l'homme au sol.

Sans pouvoir m'en empêcher, je laisse un petit ricanement presque dérangé m'échapper alors que je me penche vers ce violeur écœurant afin de lui arracher ses habits. Pas de ménagement, ni pour son esprit ou pour son bras au coude disloqué. Je me fiche qu'il ait mal. Au contraire, c'est même mon principal objectif. Qu'il souffre comme jamais il n'a souffert avant.

Dès qu'il est nu, je me redresse et envoie valser ses habits un peu plus loin. Avec une lenteur sadique, je m'empare à nouveau de ma hache que j'observe un temps avant de la saisir fermement dans mes mains. Attention, ça risque de piquer... Au dernier moment, je retourne mon arme afin que le tranchant de la lame ne soit pas en contact avec la jambe de l'homme. Et avec force, j'abats le plat métallique de ma hache en plein sur son articulation. Une fois. Deux fois. Autant de fois qu'il le faut pour que ses jambes prennent toutes deux une position parfaitement improbable pour quiconque posséderait encore le luxe de pouvoir se tenir debout.

J'ai l'impression que ses hurlements résonnent encore entre les murs. Peut-être qu'on risque d'attirer du monde ici, mort ou vivant. Mais là, tout de suite, je ne me concentre que sur une chose. Faire payer le prix fort à ce sac à merde.

Je recule légèrement, essuyant du revers de ma manche les gouttelettes de sang qui ont éclaboussé mon visage lorsque la peau de l'homme a éclaté sous les coups répétés de mon arme. Il ne peut plus se lever, n'a plus qu'un seul membre valide. Nu comme un ver, incapable de fermer ses yeux pour éviter d'assister à ce spectacle, je finis par le quitter du regard pour le poser sur les yeux clairs et froids de Oxana. Dis moi ce que tu veux faire de lui. Il est tout à toi et quoi que t'aies en tête, je le ferai avec toi. Ma voix trahit à la fois ma colère et ma sincérité, me donnant un air sérieux et froid encore différent de celui que je peux avoir d'habitude. Car il faut l'avouer, la situation n'a rien d'habituel.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 601
Sujet: Re: The anarchist [+18 /!\ violence]   Mer 25 Nov 2020 - 12:52
Il n’y avait que du mépris dans les yeux bleus de l’ukrainienne pendant qu’Amalia commençait à humilier le violeur. Ce n’était que le début. Une fois nu, assommé par la douleur de son bras et de ses yeux probablement, il ne put résister à la poigne de la bucheronne et sa hache eut tôt fait de lui pilonner les genoux. Les craquements osseux résonnèrent, les hurlements de souffrance les assourdirent, mais Oxana ne bougea pas d’un centimètre. Le gars était déjà une loque condamnée à la mort, elles pourraient le laisser là, enfermé. Il moisirait dans son mal, crèverait de faim et de soif, gémirait à chaque mouvement. Elles pourraient. Et même s’il était plaisant de s’imaginer vivre sa vie au motel pendant qu’il agonisait ici… ce n’était pas suffisait. Rien ne serait suffisant.

La proxénète impassible hocha la tête après la promesse de complicité de la benjamine de la pièce et regarda en arrière, la rouquine qui se mutilait. Putain… il ne fallut qu’un regard pour qu’Amalia comprenne la demande : aller se pencher sur leur protégée pour l’empêcher de se faire mal. Pendant ce temps, l’ukrainienne s’approcha encore, jusqu’à écraser les épaisses semelles de ses bottes sur le torse tatoué de l’homme.

- F…f… f… uck… y… o…ou… b… bi… tches…, grogna-t-il entrecoupé de hoquet de douleur.

Il n’en fallut pas plus pour qu’Oxana assène un coup de talon dans ses cotes. Le type gémit, toussa, cracha de la bile, s’étrangla dans de nouvelles insultes. Elle recommença alors. Encore. Encore. Encore. Laissant exploser la partie la plus sulfurique de sa colère. La moins sourde, la moins perfide. Elle cessa quand le biker arrêta de remuer, prise d’une crainte : merde… elle l’aurait tué ?

Ah non. Ouf. Son pouls était toujours là, son cerveau avait simplement décroché pour lui épargner la souffrance, mais il ne s’en sortirait pas si facilement. Elle souffla les mèches blondes tombés en rideau devant son regard dément et fit signe à la bucheronne de l’aider à le déplacer. Juste le trainer, contre le mur, pour qu’elle puisse s’accroupir à sa hauteur et lui mettre des petites claques.

- Hey, hey, hey… tu restes avec nous, hein ? On a pas terminé.

Elle dut s’acharner quelques minutes avant que les yeux écorchés du tatoué ne semblent les voir à nouveau. Là, enfin, il parut pâlir et un éclair de terreur traversa ses prunelles. Ils avaient tous ce moment quand ils réalisaient qu’ils étaient foutus. Ils le réalisaient tous trop tard. Un sourire sadique fendit le visage d’Oxana qui saisit sans ménagement la peau du prépuce de sa victime, pour tirer son sexe vers le haut et le tendre au maximum. De l’autre main, elle sortit sa lame de son étui et la tendit à Amalia.

- Ne le tue pas, précisa-t-elle ; autrement dit : ne coupe pas trop.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 405
Sujet: Re: The anarchist [+18 /!\ violence]   Jeu 26 Nov 2020 - 12:15
Lucy regarda les doigts d’Amalia entourer sa main et lui prendre le couteau. Ce n’était pas le moment de faire ça ? Si ? Par réflexe, la rousse tenta de reculer, même si le geste de la blonde n’était que pour la protégé, le simple fait de se retrouver privé, même d’une part infime de liberté fit frissonner Lucy, qui tenta de se soustraire à la poigne de la blonde.  Elle eut peur d’Amalia à cet instant, même si c’était son amie, elle avait peur qu’elle lui fasse du mal, qu’elle la force à faire un truc ! Elle ne voulait pas ! ELLE NE VOULAIT PAS ! La rousse lâcha le couteau avant de reculer en rampant, les yeux pleins de terreur, fixant Amalia comme si elle était une démente.

Prostrée contre le mur,elle ferma les yeux en entendant les hurlements de panique de l’homme, il comprenait enfin la terrible erreur qu’il venait de commettre. Les deux blondes faisaient preuve d’une cruauté extrême envers lui. Lucy ressentait physiquement les cris que l’autre poussait, à la fois comme un délice et comme une horreur. C’était rassurant de voir qu’il payait pour ses crimes, mais c’était effrayant de voir ce que ses amies pouvaient faire sous le coup de la colère. L’une comme l’autre, elles s’étaient précipitées pour faire du mal à l’homme comme poussées par un besoin de violence.

Son sang coulait de long de sa main, ses yeux se perdaient sur le sol, où trainaient quelques lambeaux de peau, des cils… Lucy fut prise d’une nausée et vomit de la bile acide, c’était trop pour elle, finalement elle aurait dû accepter la proposition d’Oxana et de rentrer au motel. Lucy se remit en boule, dans un coin de la pièce, les yeux mi-clos attendant que les deux sauvages aient terminé leur œuvre. Frissons après frissons, du bruit d’une lame en acier dans la chair, des os brisés. La rousse finit par se boucher les oreilles et gémissant, elle aurait dû accepter de rentrer. Elle voulait rentrer, se laver, et faire glisser toutes ces sensations de crasse et d’horreur.

Elle revenait des années en arrière, revivant des souvenirs et des douleurs qu’elle pensait avoir enfin surmonter.

Il eut un nouveau hurlement et Lucy poussa un gémissement… Elle saisit le regard d’Oxana et la supplia sans un mot de l’aider. La rousse se  sentait effroyablement seule et vulnérable… Elle voulait qu’on l’aide, pas qu’on la venge.


Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 478
Sujet: Re: The anarchist [+18 /!\ violence]   Jeu 26 Nov 2020 - 19:07
Tout se bouscule dans ma tête. Je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que toute la rage que j'ai pu emmagasiner en moi depuis des années est en train de prendre le contrôle de mon esprit. Comme si j'avais jamais su comment faire avant pour évacuer toutes ces tensions, ces démons qui me hantent et ces souffrances qui m'empêchent de fermer l’œil la nuit. Comme si ça allait me permettre d'assouvir sur cette homme une vengeance qui ne lui est pas destinée.

J'ai jamais été dans un état pareil. Je fais même plus attention à ce qui se trouve autour de moi, tant et si bien que je ne remarquerais même pas si une dizaine d'hommes ou de morts nous tombaient dessus d'un seul coup. C'est d'ailleurs uniquement parce que Oxana me fait sortir de mon espèce de léthargie que je me rends compte de ce qui se passe avec Lucy. C'est quoi ce regard qu'elle a ? On dirait une tarée, sérieux. Et qu'est-ce qu'elle fout avec cette lame contre son bras ? Ah non hein, elle va pas se mettre à découvrir les plaisirs de la scarification maintenant. Non mais vraiment quoi c'est pas le moment de jouer à ça putain.

Je peste, lâche quelques jurons entre mes dents et détourne mon attention du type quelques instants le temps de m'approcher de la rousse. Faut dire que j'ai pas vraiment pris la peine de prendre un air rassurant ou je ne sais quoi en venant près d'elle. Ce qui a pas forcément joué en ma faveur parce que j'ai bien vu la peur dans ses yeux quand je me suis accroupie face à elle pour lui prendre le couteau des mains. Pourtant j'y ai été doucement, mais c'était pas suffisant. A l'instant même où j'ai récupéré l'arme, Lucy s'est précipitée en arrière comme si elle avait le diable au corps et sans me quitter des yeux.

Bon. Au moins elle est à l'écart et on va pouvoir terminer ce qu'on a commencé avec le type qui continue de gémir de douleur. Je me redresse et retourne auprès de ce dernier et de l'ukrainienne, rangeant le couteau pris à Lucy à ma ceinture. Posant un genou à terre pour avoir un meilleur appui, je vois Oxana saisir le sexe de l'homme et le tirer vers le haut d'une main avant de me tendre sa main de l'autre. On a pas besoin de parler. Je sais ce qu'elle veut.

Un simple hochement de tête suffit à montrer que j'ai compris lorsqu'elle me demande de ne pas tuer cet homme. En gros, faut pas que j'y aille trop fort. On y était déjà pas allées de main morte jusqu'ici et j'en viendrais presque à me demander comment il fait pour être toujours conscient.

Tenant fermement l'arme entre mes doigts, je ne perds pas de temps et viens commencer à entailler la peau qui se détache sans mal du membre tendu vu à quel point la lame est aiguisée. J'ai presque l'impression de tailler dans du beurre. Le sang coule sur mes doigts et le long de la lame, les hurlements de l'homme deviennent presque assourdissants. C'est au point que je ne les entends même plus. C'est devenu comme un bruit de fond. Jusqu'à ce que finalement le silence revienne quand il est tombé dans les pommes. Une nouvelle fois.

Je me redresse, soupire un peu et essuie mes doigts ensanglantés sur mon pantalon avant d'essuyer aussi le sang qui a giclé sur mon visage. Franchement, c'est pas pour être crade mais... moi au moins c'est du sang qu'il m'a giclé dessus. On a pas toutes eu cette chance quoi. Hm. Bref. Mes yeux quittent le corps pour l'instant inerte du violeur pour se poser sur Oxana. Et maintenant ? Quoi qu'elle décide, je le ferai. Si elle veut que je le démembre pour l'éparpiller aux quatre coins de la ville, si elle veut que je le laisse agoniser ici, que je trouve de quoi le ligoter pour l'accrocher derrière la bagnole et qu'on le tire jusqu'à chez nous, je le ferai. Je chercherai pas plus loin. Il mérite ce qu'on lui fait.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 601
Sujet: Re: The anarchist [+18 /!\ violence]   Jeu 26 Nov 2020 - 22:34
Et maintenant ? Très bonne question. L’ukrainienne dévisageait leur victime défigurée qui perdit encore connaissance. Une odeur immonde lui agressa les narines, se mêla à celles de la bile et du sang : il s’était fait dessus. A ce stade, elle aurait pu avoir pitié, elle aurait pu cesser la boucherie. C’était certes un violeur, une raclure de la pire espèce, mais méritait-il de se trouver là, nu, mutilé, désarticulé, souillé ? Oxana se redressa, pensive. Elle brûlait de rage. De dégoût. Mais pas de remord. Était-ce le criminel qu’elle punissait ou était-ce toute son aversion du genre masculin qu’elle laissait éclater ? Vengeait-elle Lucy ou se vengeait-elle elle-même d’une vie entière d’humiliations ? Le sourire qui fendit son visage était carnassier, effrayant. Elle n’allait pas s’arrêter là, c’était ça le pire.

- Réveille-le et tiens le face par terre, exigea alors la proxénète à sa complice.

Ses yeux bleus se posèrent alors sur Lucy. Celle-ci était recroquevillée dans un coin, horrifiée, suppliant du regard qu’on vienne l’aider. Oxana connaissait cet air, cet état catatonique. La rouquine vivait un cauchemar éveilla et ce dont elle avait besoin, c’était qu’on l’éloigne le plus vite possible de cet aquarium. Elles le feraient. Bientôt. Arpenta le local en direction d’un objet qu’elle avait repéré depuis son arrivée, l’ukrainienne l’assura :

- J’en finis et on y va.

Cœur accroché only:
 

- Ti govniouk, grinça-t-elle en russe avant de lui cracher dessus, viens Lucy, on s’en va, fit-elle ensuite en se tournant vers la jeune femme.

Qu'Amalia le finisse comme elle voulait.

Le russe pour les nuls:
 


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The anarchist [+18 /!\ violence]   
Revenir en haut Aller en bas  
- The anarchist [+18 /!\ violence] -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: