The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Hellébore
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 403
Sujet: Hellébore   Lun 9 Nov 2020 - 21:58
Ces derniers jours avaient été un enchaînement d’allers-retours entre les plantations et la maison, et cette même maison vers l’hôpital dans lequel se trouvait June.  Les jours se ressemblaient toujours une fois qu’une nouvelle sorte de routine s’installait. Si Valentine n’avait jamais réellement apprécié les cliniques et les hôpitaux, elle n’aimait pas  l’espèce d’odeur de naphtaline, de propre et de médicaments. Il était rare d’y avoir des bons souvenirs et dans le cas de Valentine, elle n’en avait aucun. Entre les différentes blessures, l’épisode du vaccin et la tentative de meurtre sur sa compagne, la française avait réellement sa dose des chambres d’hôpitaux. Mais faire l’effort, elle devait, souvent chargée de vêtements et des différentes choses dont June pouvait avoir besoin, elle rentrait chez elle, retrouvait la maison qu’elle tentait tant bien que mal de garder la plus chaleureuse possible, mais celle-ci demeurait étrangement tiède et décevante.

L’habitude ne changeant pas, les plantations étaient le meilleur lieu pour que l’horticultrice se change les idées et puisse passer un moment sans être hantée par la vision du corps sans vie de June dans cette marre de sang qui avait décidé de se rendre difficile à nettoyer. Une auréole jaunâtre semblait s’être installée dans le sol du bureau, comme un souvenir de cette nuit. Le récit de cette nuit avait fait le tour du camp, tout le monde avait son avis sur la question, qu’il soit bon ou mauvais, éclairé ou non, chaque personne présente avait apporté son soutien ou simplement un mot sympathique. Valentine n’y était que bien peu habituée et apprécia sobrement les gestes de sympathie et d’empathie, chose dont elle était foncièrement incapable.

Les récoltes automnales étaient la priorités des plantations, surtout que cette année, toutes les tubercules, les racines étaient nombreuses, les gens étaient ravis à l’idée de pouvoir garnir les paniers copieusement, même si certains préféraient les récoltes estivales et son lot de fruits, ceux d’automnes avaient l’avantage de n’être composé que de légumes à observation longue. Des brouettes avaient été placées à chaque extrémités des plantations, et chacun y laissait ce qui avait été sorti de terre. Pommes de terre,  navets, citrouilles et autres courges trouvaient le chemin de leur brouette respectives, et les nombres étaient bons. Valentine prenait les bonnes nouvelles là où elle pouvait en obtenir.

Valentine s’était mise aux choux, qu’il fallait couper d’une certaine manière, en laissant une partie du pied. Quand un des volontaire l’alpagua, lui expliquant que Maya était à l’entrée des plantations. La tête de Valentine se redressa d’un coup, plissant des yeux pour voir si ce que l’on venait de lui dire était vrai. Valentine se leva donc, époussetant ses genoux terreux, après avoir couper le choux qu’elle avait en main, pour le laisser tomber mollement avec le reste. La française retira ses gants avant de la fourrer dans la moche ventrale de sa salopette, et se dirigea vers Maya. Maya, que tout le monde connaissait comme la compagne de Clyde, était-ce elle même une traitresse ou une simple jeune femme manipulée par un odieux personnage ? Avait-elle été victime du fameux syndrome de l’infirmière, se disant qu’elle pourrait le changer lui ? Était-elle seulement au courant de ce qui mijotait dans l’esprit de celui qu’elle avait décidé de considérer comme une compagnon ? Autant de questions sans réponses auxquelles Valentine comptait obtenir réponses et satisfaction. Son pas assuré la mena jusque’à Maya. Elle avait le teint pâle et semblait avoir pleurer à chaudes larmes, la mort de Clyde ? La prise de conscience de son affreuse naïveté ? Valentine ne saurait dire.

« Bonjour Maya. » déclara t-elle en retirant sa casquette qui trouva la même route que ses gants. Valentine se rattacha les cheveux, laissant tomber ses cheveux dans son dos après les avoir coiffé en queue de cheval. « Quelle est la raison de ta venue ?  » demanda t-elle d’un ton qui se serait voulu neutre, mais qui état définitivement froid.



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: Re: Hellébore   Mar 10 Nov 2020 - 12:31
Hellébore
j'aime rôder vers les fleurs perdues
dans les jardins sauvages
& m'égarer dans les ciguës
& dans les saxifrages


Depuis plusieurs jours, la chercheuse se trouvait motivée de nouveau. Petit à petit. Par des actions dans le campement. Cela avait commencé par la rénovation de son bureau, qu'elle avait littéralement saccagé deux jours après la mort du paria. Elle avait pu enfin le remettre en ordre et réparer les dommages sur les quelques dossiers qui s'étaient vu complètement souillés par ce qu'elle avait pu renverser, dont une tasse de thé et quelques plantes en pot. Elle s'était aussi afférée à la maison, à ranger tout son atelier de taille, avec lequel elle avait une relation particulière depuis la tentative de meurtre opérée par Clyde. Elle s'était sentie responsable d'avoir offert cette leçon à Clyde. Mais d'un autre côté, comme l'avant dit le père de Maya, si Clyde n'avait pas conçu cette arme en pierre, il se serait débrouillé pour trouver autre chose pour menacer ou tenter d'assassiner l'avocate. Alors, Maya commençait à se raccrocher à cette réflexion qui faisait sens.

June elle-même avait plutôt concentré ses reproches sur ce qu'elle avait faillit, plutôt qu'en la rendant responsable de l'acte du rouquin. Si l'avocate était dure et impassible, cela avait aidé à soulager la conscience de Maya, même si elle s'en voulait toujours à elle-même. Ce matin-là, Maya tournait en rond dans la maison. Elle n'avait pas besoin d'aller au bureau de médiation pour le moment, Clayton recevant déjà quelqu'un sur place pour une affaire de dispute de chambrée. La petite brune réfléchi un moment et pensa à se rendre utile pour la récolte d'automne qui avait débuté. Éric avait même quitté ses livres pour aller aider. Alors, sa cadette se prépara pour aller sur place, donner un coup de main. Un legging près du corps soulignait sa jambe de métal de la même couleur que ce dernier, noir. Maya avait passé un sweat-shirt trop larme par dessus son débardeur de la même couleur. Le jaune moutarde du sweat lui donnait meilleur mine, mais elle avait toujours les traits tirés par la culpabilité, la tristesse et la fatigue. Se tirant les cheveux en une queue de cheval, cheveux qu'elle avait légèrement raccourci pendant un élan de lucidité, Maya chaussa des bottes de pluies et se rendit sur place.

Elle aperçut son frère, penché sur un chou : Eric avait été formé comme beaucoup d'autres volontaires, comme Maya elle-même, à la récolte, ce qui lui permettait de sortir temporairement de la torpeur des anecdotes de survivants qui composerait bientôt son ouvrage. La trentenaire quant à elle, s'approcha du portillon et fit un signe de la main à une tête connue qui vint prévenir Valentine, en charge des plantations. Valentine était proche de June, aussi, inconsciemment, Maya avait eu hâte de se rendre aux plantations dans l'espoir de pouvoir la voir en personne. La chercheuse allait assez bien pour être en mesure d'expliquer les choses la manière la plus neutre possible. Elle savait ce qui était vrai, elle connaissait les faits, ses erreurs mais aussi les choses dont elle n'était pas responsable ; elle n'avait donc plus à rougir d'en parler, surtout auprès des personnes qui pouvaient avoir des doutes à son sujet. Hors de question que Clyde ait pourrit tout son travail au Fort.

« Salut Valentine.. » Répondit Maya en jetant un coup d'oeil à son frère aîné dans une rangée de chou qui lui adressa un sourire et un signe de la main. « Je viens filer un coup de main, tu sais comme l'an dernier. Et puis... Ce serait une occasion de discuter toutes les deux. je crois que c'est nécessaire. » Maya n'avait pas sourit mais parlait d'une voix calme et même plutôt douce compte tenu des circonstances. La petite brune avait forcément levé un peu le nez pour observer le visage impassible de Valentine, qui faisait une bonne tête de plus qu'elle. Alors, pour l'inviter au dialogue, la chercheuse mit une main sur le portillon pour pouvoir rentrer. Elle s'arrêta dans son geste et demanda confirmation à l'horticultrice : « Je peux ? »

Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 403
Sujet: Re: Hellébore   Mer 11 Nov 2020 - 22:45
Valentine ne savait pas comment accueillir Maya, comme une paria ? Comme une simple victime de sa propre naïveté ? La française ne voulait pas croire que les choses n’étaient pas noires ou blanches, qu’il était important de nuancer, d’accepter de voir des nuance de gris, là où son irrationalité la faisait voir noir. L’horticultrice la détailla, sans gêne aucune. Il n’était pas difficile de lire les émotions et les pensées sur le visage de la française, elle était assez expressive pour qu’elle ne soit pas réellement imprévisible ou illisible.

Un coupable avait déjà été trouvé, il en était mort d’ailleurs, achevé par une lame plongée l’oreille, la scène revint en mémoire de Valentine, elle fut sortie de sa torpeur par les déclarations de Maya, qui voulait aider et qui voulait discuter. Elle lui demanda ensuite la permission. Si Valentine était territoriale avec les plantations et responsable de celle-ci, elle n’était pas certaine de vouloir avoir un statut de toute puissance en ce qui les concernait, toujours concernée par l’image qu’elle pouvait renvoyer. Valentine soupira longuement. La française ne se voyait pas envoyer balader Maya, dieu sait qu’elle aurait put, et qui lui en aurait voulu ? Le frère de Maya, cela aurait fait une belle jambe à Valentine. Maya semblait estimer qu’il était nécessaire qu’elles discutent, que voulait-elle bien lui dire ?

D’un signe de la tête, elle décroisa ses bras de sa poitrine, faisant signe à son interlocutrice de la suivre. Chaque tête, qui dépassait des buissons et des arbustes, était concentrée sur sa tâche. Tout le monde connaissait l’importance de récolter au bonne période afin d’avoir une qualité optimale et d’éviter un maximum les pertes. Les périodes automnales étaient un moins agréable que les récoltes estivales, si la serre gardait un peu de chaleur, chaque année on voyait les corps et les têtes se couvrir au fur et mesure des semaines qui passaient. L’uniforme changeait, et s’épaissit, chacun apprends à se couvrir pour pouvoir travailler dehors. Les plantations demeuraient un lieu convivial, les tâches pouvaient être durs et ingrates, ainsi, garder le moral au beau fixe faisait partie des missions que Valentine tentait tant bien que mal de se fixer. Mais il fallait avouer qu’elle n’était pas forcément la meilleure en ce qui concernait les relations sociales.

Valentine guida Maya vers la station où elle était précédemment, tendant un couteau de sa poche avant de le lui tendre, lui indiquant qu’elle s’attèlerait à une tâche similaire à celle de Valentine. Il n’y aurait pas de discussion sans travail. La française ne supportait plus les gens qui venaient la déranger pour lui parler, oubliant qu’elle appréciait bien plus son travail que les dialogues et les discussions qui n’allaient généralement pas dans les directions appréciées par le public de manière générale. Combien de fois avait-elle été interrompue ? Il était facile de la trouver puisqu’elle était toujours au même endroit, mis était-ce une raison nécessaire et suffisante ? Valentine se pencha à son tour, après avoir remis ses gants et récupéra un petit couteau serpette glissé dans le passant de sa salopette. La responsable des plantations attrape ensuite un des chou par sa base avant de couper le pied dans un geste rapidement et le fit rouler dans la brouette derrière elle.

Valentine soupira.

« Tu savais ? Est-ce que tu savais ce qu’il comptait faire ? »

Car en réalité, c’est tout ce qui importait vraiment.



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: Re: Hellébore   Jeu 12 Nov 2020 - 22:29
Hellébore
j'aime rôder vers les fleurs perdues
dans les jardins sauvages
& m'égarer dans les ciguës
& dans les saxifrages


La jeune paléoanthropologue ne pouvait espérer un meilleur accueil de la part de Valentine. Elle vivait avec June, partageait sa vie, était la personne la plus proche de l'avocate et avait pu être aux premières loges du drame qui avait faillit se produire. Maya savait qu'elle avait dû être morte d'inquiétude pendant le séjour de June au dispensaire et pensa qu'il n'aurait pas été étonnant qu'elle la croit peut-être responsable de cette tentative de meurtre. Après tout, Maya devait s'occuper de l'inclusion de Clyde, mais aussi de le surveiller.

Elle avait échoué et au passage, elle s'était fait voler une partie de sa jovialité et de son enthousiasme, se sentant souillée d'avoir offert sa confiance à quelqu'un d'aussi vile. Au moins, le fait de se retrouver en plein air aérait l'esprit de la chercheuse qui acquiesça et la suivit parmis les rangées de culture. Sans même discuter ni même faire de commentaire, Maya prit le petit couteau que lui tendait Valentine et se mit à réaliser la même tâche : couper les choux, laisser une partie apparente et faire rouler le choux dans la brouette. Couper un choux, relever la tête pour jeter un oeil à Valentine. Couper un choux, regarder Valentine...

Après un petit moment, la jeune femme brisa le silence et lui demanda franchement si elle savait. Cette question semblait trifouiller à l'intérieur de Maya pour en sortir une culpabilité enfouie. Quelque chose d'accrocher à sa poitrine comme une tique répugnante. La chercheuse releva la tête, un chou à la main qu'elle venait de sectionner de sa base et cligna des yeux à plusieurs reprises. « Non... Il n'y avait aucun signe, rien qui m'aurait laissé le deviner. » Avait-elle répondu alors sincèrement, la voix grave et claire. En fait, la question était simple et illuminait la voie de la compréhension pour la chercheuse : Clyde avait été intégré au groupe, inclu dans des missions à l'extérieur, il avait été vu comme un bon élément auprès de ceux qui allaient au dehors, il avait même aidé à la venue des nouveaux arrivants. Il n'avait jamais plus parlé de June après leur seule et unique discussion à son propos, plusieurs mois avant cela.

« Je pensais... Comme d'autres gens qui l'ont côtoyé, qu'il avait changé. » Maya reniffla bruyamment, non pas de tristesse mais bien de mépris et fit basculer le chou d'un geste nonchallant de la main dans la brouette pour que ce dernier rejoigne ses congénères. « Mais on ne change pas une personne qui n'a jamais vécu qu'en profitant des autres. J'aurais dû me méfier. » Là-dessus, elle se mentionnait elle-même parce que Valentine était sûrement au courant de sa relation avec le paria. Maya avait éprouvé des sentiments, avait été touchée par l'histoire du trentenaire et par son air mutin mais néanmoins sympathique. Elle avait été trahie, comme tous ceux qui s'étaient allé à la sympathie avec lui. Elle fixa le visage dur de Valentine avec une expression neutre, la plus digne possible.

Elle ne voulait pas qu'on la prenne en pitié ni qu'on lui parle de cet épisode jusqu'à la fin de ses jours. Elle valait mieux que ça. Maya ne méritait pas qu'on l'abaisse à cet homme.


Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 403
Sujet: Re: Hellébore   Dim 15 Nov 2020 - 23:35
Évidemment qu’elle ne le savait pas. D’une certaine manière, ça n’aurait pas eu beaucoup de sens qu’elle se sache. Et dans tous les cas, pourquoi irait-elle dire qu’elle était au courant ? Pour s’incriminer ? Valentine voulait bien imaginer Maya naïve, mais certainement pas stupide et suicidaire. Même si sa relation avec Clyde relevait tout de même de ces deux derniers adjectifs. C’était bien cela que l’on pouvait lui reprocher, et qu’elle se rassure, elle n’était pas la seule. Cette naïveté de croire que l’on peut changer les gens, surtout ceux qui ont toujours vécu de la même manière. Les gens évoluent mais ne changent pas. Et toute cette histoire devrait être un exemple pour toutes celle et ceux qui souhaiterait changer leur conjoint en bon ou en mal, un exemple permettant d’enterrer une bonne fois pour toute ce concept du syndrome de l’infirmière.

Aucun signe ? Valentine écoutait sa justification, se disant qu’elle avait certainement été la seule à trouver Clyde particulièrement désagréable et faux. Faire confiance à un homme pareil c’était se planter soit même un couteau dans le dos en attendant qu’il vienne terminer le travail. Et à en voir le résultat sur le visage de Maya, il avait réussit à cette tâche, et cette tâche seulement. Si certains auraient eu de la compassion pour Maya, Valentine n’en avait pas en stock. Elle en avait déjà en stock particulièrement limité, elle n’irait pas fleurir les regrets et les remords de Maya.

« Qu’il avait changé ? » répéta t-elle en tournant son visage Maya, interloquée par une telle déclaration. Comment pouvait-elle avoir eu de telle certitude après si peu de temps ? Il y avait aussi une forme de prétention, croire que l’on pouvait changer quelqu’un. Cette personne le méritait-simplement ? L’avait-elle même demandé ? « Ton optimiste est louable… Même si foncièrement dangereux. » déclara Valentine.

« On ne change jamais personne vraiment. Dans ce genre de … tentative, la limite entre naïveté et prétention est fine. » reprit-elle. Changer quelqu’un ? Dans quel but ? Pour qu’il adhère à cette idée fantasmée que l’on s’en faisait ? L’horticultrice haussa les épaules. Qui avait raison, qui avait tort ? Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle n’avait jamais cherché à changer qui que ce soit, et n’avait jamais été surprise d’une quelconque trahison. Pas profonde et douloureuses tout du moins. Et puis faire confiance à un individu pareil ? Toute cette histoire lui semblait de plus en plus incongrue, mais Valentine ne s’étonnerait plus d’associations improbables, peut être même que certains estimaient que sa relation avec June était tout aussi incongrue tant elle demeurait privée et essayait de ne jamais déborder sur la sphère publique. Même s’il était vrai que les mois précédents n’avaient pas été des plus radieux, leur couple n’avait débordé autant que certains.

La française n’avait que peu de mots face aux maux de Maya. Elle n’avait pas l’empathie pour lui soulager ce fardeau, et n’en avait d’ailleurs pas la moindre envie. L’horticultrice souleva quelques feuilles de choux, avant de lui couper le pied, elle souleva le chou, le pesant machinalement, vérifiant son poids pour une raison qui demeurait inconnu, avant qu’il ne trouve le même chemin que ses collègues.

« À vrai dire, Maya, je n’ai pas de mots pour soulager ta culpabilité. Je suppose que le temps saura le faire mieux que moi. Tu payes ta naïveté, c’est comme ça.  Je ne t’estime pas comme responsable de ses actes pour autant Clyde était ta responsabilité. Mais tout ça, tu l’as déjà entendu. Après, je pense que tout le monde a été particulièrement naïfs le concernant. Même si je ne l’ai jamais senti, ou porté dans mon coeur. » Elle fit une pause, en levant lentement les yeux aux ciels, s’étirant par la même occasion la nuque. « Je ne porte pas beaucoup de gens dans mon coeur, me diras-tu. »



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: Re: Hellébore   Lun 16 Nov 2020 - 1:53
Hellébore
j'aime rôder vers les fleurs perdues
dans les jardins sauvages
& m'égarer dans les ciguës
& dans les saxifrages


Le ton de Valentine se voulait presque accusateur. En tout cas Maya voyait bien que la compagne de l'avocate faisait l'état des lieux de la situation, cherchant le pourquoi du comment. La chercheuse ne trouva pas cela juste. Oui, elle avait fait une erreur. Mais depuis le début de toute cette épidémie, c'était bien la première fois. Elle accusa le coup en donnant un coup sec dans un chou pour en trancher la base. Sans même s'y intéresser, elle le laissa tomber aux côtés de ses petits camarades et en trancha un autre sans rien dire, en laissant parler la française.

« Mmh. » Se contenta-t-elle de répondre en sectionnant un autre chou. Elle le fit faire le même trajet que ses congénères, le visage fermé, pesant chaque mots que Valentine prononçait. Elle lui parlait comme si Maya n'avait jamais rien fait de bien, comme si elle était coupable de ne pas s'être méfiez assez. Et cette dernière était épuisée. Se juger ? Elle savait très bien le faire toute seule. « Motiver quelqu'un a arrêter son cirque pour être enfin lui-même et espérer qu'il puisse vivre paisiblement, c'est ça que j'appelle espérer changer quelqu'un. Je n'ai pas à rougir d'essayer. » Maya avait prononcé ces mots un peu sèchement, sans pour autant regarder l'horticultrice. Elle avait fait une erreur en nourrissant trop d'espoir concernant Clyde. Certes. Mais jamais elle n'avait prétendu le manipuler. Elle n'était pas comme lui.

Ramenant à ses propres impressions concernant le paria, Valentine soulevait encore une fois son propre avis en confrontation avec les actes des autres. Maya s'arrêta dans son geste machinal et releva la tête vers elle. Elle n'était pas en colère et parlait calmement, mais son regard était assez éteint, las. « Écoute Valentine, tu as été plus perspicace, bravo... » Notant une pointe de sarcasme, Maya fit la grimace et se passa une main terreuse sur le visage. « Ce que je veux dire c'est que je ne demande pas qu'on me caresse dans le sens du poil. Mais je me rends compte des choses et je suis assez grande pour me rendre compte de mes erreurs. Ça ne veut pas dire que se méfier de tout le monde est une solution idéale. »

Maya s'était calmée en expliquant cela et pencha la tête sur le côté, presque suppliante auprès de la française. Serait-il possible d'avoir à faire à des individus moins froids et bornés, pour changer, se lamenta-t-elle alors intérieurement. Valentine avait au moins une once de bon sens en soulignant sa difficulté à s'attacher et à compter des personnes parmi ses proches. Maya reniffla d'un air boudeur et fini de sectionner correctement le chou qu'elle avait commencé à mutiler juste avant. « Ouais bah c'est l'problème de pas mal de monde ici... » Marmonna-t-elle sans relever la tête.

« Être d'un naturel ordinaire et optimiste ce n'est pas une faiblesse... Ça m'a sauvé les miches par le passé. » Maya releva finalement la tête et fit la grimace en observant Valentine, un chou à la main. « Comme tu dis, on est plusieurs à lui avoir fait confiance, même ceux qui au début avaient des doutes à son sujet. Et ça a mal fini. Je peux me flageller et recevoir des regards assassins jusqu'à la fin de mes jours, mais je ne vois pas en quoi ce serait très constructif pour l'avenir. » Et c'est précisément ce que lui avait suggéré la partenaire de Valentine : avancer, ne plus repenser à cet homme et simplement se tourner vers leurs objectifs prochains.

Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 403
Sujet: Re: Hellébore   Mer 25 Nov 2020 - 21:38
C’était bien sa veine. Valentine avait un mal fou à faire passer ses messages sans passer pour la dernière des garces, ou la pire des insensibles. Non pas que cela l’empêche de dormir, mais cela avait tendance à faire tourner la conversation dans une direction qui n’était pas son but premier. Valentine regarda Maya pendant quelques secondes avant d’hausser les épaules. L’horticultrice n’était pas responsable de la manière dont les gens prenaient ce qu’elle disait. Son caractère n’était pas connu pour son empathie ni même son agréabilité.

« Si tu le dis. » répondit-elle, nonchalante, en haussant à nouveau les épaules. Valentine n’avait été que franche avec elle et lui avait, sans détour, exposé son sentiment face à cette situation qui les concernaient, c'était son analyse des faits. L'accusation n'était pas forcément le but recherché. Mais si elle le prenait de cette manière, c'était qu'il y avait peut être plus de culpabilité que prévu. « Ne jette pas ta frustration sur mes choux, Maya, ils ne t’ont rien fait. »

Elle avait remarqué la manière avec laquelle elle avait tiré sur le plant, comme si celui-ci lui avait dit les pires horreurs. Oui, Valentine trouvait que l’optimisme de Maya était louable, mais au demeurant avait été l’aveuglement qui avait fait qu’elle n’avait pas vu les signes avant-coureur. Il n’était pas anodin de s’introduire chez quelqu’un, surtout chez June et Valentine. Que voulait-elle qu’elle lui dise ? Valentine ne le savait pas. Elle avait trouvé que de lui parler du temps avait été pertinent, quels mots la française pourrait-elle prononcé ? La situation faisait que d’une certaine manière, qu’elle le veuille ou non, une partie de Valentine tenait Maya pour responsable. Elle ne voyait pas ce sentiment comme quelque chose de rationnel, mais elle préférait être honnête et lui dire qu’il valait mieux faire confiance au temps plutôt qu’en des mots et des phrases qui risquaient d’être vide de sens. « Mon dieu Maya, garde ton sarcasme, c’est toi qui a voulu me parler. Je ne sais pas à quoi tu t’attendais. »

Valentine ne put s’empêcher de lui sourire, avant de secouer la tête dans un soupir. Elle se redressa, faisant craquer sa nuque, avant de regarder le nombre de choux qu’il y avait dans la brouette. Certains, encore en terre, n’était pas tout à fait mature, mais peut être était-il préférable de les cueillir un peu plus tôt histoire de ne pas les oublier plus tard. Valentine réfléchissait à cela, et ne put s’empêcher d’embrayer sur ce que venait de lui dire son interlocutrice. Elle n’avait pas vraiment eu besoin de se justifier auprès d’elle, et Valentine doutait qu’elle était la première personne à qui elle avait parlé après l’incident. La responsable des plantations gérait à sa manière ce qui était arrivé, et n’était pas allé pleurer, ou faire preuve d’attitude auprès de la sécurité, ou de qui que ce soit d'ailleurs.

« Vraiment Maya, je suis désolée que tu es à supporter quelques regards accusateurs quelques jours après que ton défunt ex-petit copain ait essayé de tuer June. » si elle voulait du sarcasme, elle allait être servie. « En attendant, je ne crois pas t’avoir entendu faire preuve d’une quelconque empathie concernant ce que j’ai vécu, les mains sur la gorge de June ce soir là. Je ne sais pas ce que tu veux Maya, mais si c’est pour pleurer sur mes choux, je suis sure que tu peux faire ça sur tes pissenlits.  » Elle voulait quelque chose qu’elle n’offrait pas aux gens. Et en plus de cela, servait du sarcasme à celle qui n’avait rien demandé à personne. Valentine fit claquer sa langue contre son palet, agacée par la situation.

« Je ne suis pas June, je ne suis pas mature comme tout ceux qui t'ont rassurée, mais en attendant, tu m’as l’air bien plus désolée de ton propre sort qu’autre chose. Ton optimiste et tes bonnes intentions t’ont empêchée d’avoir un jugement objectif, qu’est ce que tu veux que je te dise ? C’est pas grave, tu feras mieux la prochaine fois ? J’ai failli perdre June, alors désolée, si je ne passe pas à autre chose tout de suite. Putain. »

Elle s’était emportée, ce dernier mot en français était sorti de lui même. Valentine avait fait preuve d’un calme implacable tout au long des jours et des heures qui avaient suivit. Si elle avait cherché à être franche et à ne pas faire de discours vides, c’était bien pour cette raison. S’énerver, n’allait pas arranger les choses. Mais ça avait été plus fort qu’elle. Sa jauge de patience avait été mise à rude épreuve ces derniers jours et c’était bien le genre de situation qui risquait de la faire sortir de ses gongs. Ça n’a pas loupé. Valentine se releva, retirant sa casquette avant de la jeter sur la brouette, énervée. La jeune française  trouvait qu’elle s’énervait un peu trop ces derniers temps. Elle qui était de nature indolente, accusait le coup à chaque excès de colère, même s’ils avaient quelque chose de satisfaisant, Valentine les trouvait très fatigants.  

« Si c’est pour ça que tu es venue, Maya, honnêtement, je préfère que tu ailles te faire plaindre autre part. »



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Hellébore   
Revenir en haut Aller en bas  
- Hellébore -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: