The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Le crépuscule de l'esprit
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1094
Sujet: Le crépuscule de l'esprit   Sam 7 Nov 2020 - 4:17
30 octobre

J’avais déjà croisé Selene à plusieurs reprises dans la journée, mais on avait à peine échangé quelques mots. Les préparatifs pour les combats à venir nous accaparaient tous les deux. Selene, elle, était pas mal sollicité. Je la voyais aller et venir dans l’armurerie pendant que je m’occupais avec mon père de nettoyer et passer en revue les armes. Je le faisais avec sérieux, car il n’était pas question qu’une arme déraille au moment crucial. Ca ne m’empêchait pas de glisser pas mal de regards vers Selene, dès que mon père était concentré sur autre chose, mais sans bien savoir comment l’aborder. Il y avait toujours du monde pour nous empêcher de nous parler !

J’avais pris ma résolution à peine quelques heures auparavant. Je n’avais pas encore complètement réussi à convaincre mon père de m’emmener avec lui. Je savais qu’il finirait par céder sur un ultimatum, surtout s’il craignait que je fugue à nouveau pour tenter de le suivre. Et c’était un peu ce qu’il craignait, d’autant plus depuis l’épisode de la prison. Je m’étais peut-être pris une balle, ce jour-là… Mais je m’en étais bien sorti en dehors de ça non ? Et j’avais quelques années de plus à mon compteur depuis. On avait été rompu au combat, à Gig Harbor. Si ça ne devait pas servir à défendre mon père, alors quand ?

Je remettais cette discussion à plus tard avec lui. Il y en avait une autre que je tentais tant bien que mal de provoquer, sans bien savoir comment m’y prendre… Mais je parvins enfin à trouver une bonne excuse, quand Selene se pointa aux écuries le soir venu. « Salut, Selene ! Tu vas sortir Fury ? » Je regardai à droite et à gauche. Pas de Juliet en vue ? Tant mieux ! J’aurais un peu la paix. J’essayais de ne pas avoir l’air de sauter trop sur l’occasion, ni de paraître trop intimidé non plus, mais l’équilibre entre les deux était assez incertain en vérité. Je me passai une main dans la nuque, un peu gêné. « Je devais sortir Anoki justement… Ca t’intéresse qu’on sort… Qu’on fasse route ensemble ? » J’avais failli lui raconter quoi là au juste ? Je commençai déjà à m'empourprer. « Je vais te chercher ta selle ! »

J’aurais peut-être dû attendre qu’elle me réponde, avant de lui forcer la main. Oui, mais bon… Il ne manquerait plus que je me décompose devant elle maintenant. L’idée d’une excursion à cheval me plaisait pas mal en plus. J’avais plus d’assurance une fois à cheval et… J’avais une image bien précise en tête de Selene et moi qui galopions ensemble au soleil couchant sur la plage. Ok, c’était complètement ridicule. Au moins, on serait enfin tranquille tous les deux !


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9023
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   Dim 8 Nov 2020 - 1:34
Dire qu’elle était nerveuse serait un euphémisme. Nisqually, dans sa forme actuelle, n’avait jamais connu de conflit armé et si elle considérait le duo ranch-prison… aucune confrontation depuis les Scarecrows, qui étaient plus un accident de parcours. Là, ils s’attaquaient à un morceau tellement gros que la guerre de Renton était ridicule à côté. Ça l’angoissait, car ils n’avaient pas droit à l’erreur. S’ils échouaient, dans le meilleur des cas, ils ne revenaient pas. Dans le meilleur. Car dans le pire… ils attiraient les foudres des New Eden sur leur foyer.

Les dix derniers jours avaient été épuisants, ils se lançaient le lendemain – ou le surlendemain – mais elle ne pensait pas à se coucher tôt. L’angoisse profiterait de la séparation à venir avec Juliet pour la priver de sommeil, elle se mettrait alors à gamberger. Trop. Le genre de scénario parfait pour rouvrir la porte aux voix brumeuses qui torturaient ses pensées jusqu’à il y a encore quelques mois.

Une balade avec Fury lui ferait du bien. Fuir un peu le fort, s’élancer au galop sur les kilomètres de route bitumée que leur communauté était en phase de privatiser, oublier ses appréhensions dans le vent froid d’une soirée d’automne. Selene avait noué ses cheveux à la va-vite en queue de cheval, avait enfilé sa veste rembourrée en synthétique et s’était équipée de son arbalète avant de rejoindre l’écurie – on ne savait jamais.

- Salut Joachim, lui retourna-t-elle avec un sourire sincère, euh… oui, oui, j’allais faire un tour…

Bien sûr qu’ils pouvaient l’accompagner ; ce qui la faisait hésiter, c’était la nervosité et l’embarras dans lequel semblait être le fils d’Isaac. Peut-être se sentait-il encore responsable pour la fugue ? Après tout, la musicienne n’avait pas caché sa colère à cause de leur escapade – ni le fait qu’elle et Juliet avaient risqué leur vie en essayant de les retrouver ! Néanmoins, elle en voulait moins au fils Greene. Quasiment pas en fait. Il avait probablement hérité de son père cette aura de bienveillance qui donnait immédiatement et instinctivement envie de lui faire confiance. La jeune femme était moins clémente avec Kaya et Ruben. Pas le temps de lui répondre en tout cas qu’il revenait déjà avec sa selle. Selene la réceptionna avec un léger sourire, ses joues ivoirines creusées par ses éternelles fossettes.

- Tu voulais aller où ? Questionna-t-elle en préparant sa jument, je pensais faire un aller-retour jusqu’à la pointe mais si tu as un autre programme… je peux me calquer sur le tien, proposa la pianiste ; ses yeux bleus glacier se posèrent ensuite sur l’adolescent – elle ne pouvait pas ignorer sa nervosité, tu vas bien ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1094
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   Mer 25 Nov 2020 - 19:49
J’avais peut-être un peu trop vite en affaires. Selene avait eu tôt fait de remarquer la tension qui m’habitait. Et… Merde. J’arrivais à garder mon calme, en temps normal, mais là… C’était important. Seulement, si je continuais sur cette lancée, je risquais surtout de tout gâcher. J’hésitais encore. Ce n’était peut-être pas le bon moment ? Elle devait encore avoir en travers de la gorge notre récente fugue avec Ruben et Kaya mais… Je me sentais plus sûr de moi, après ces derniers mois passés à survivre à l’extérieur. Et, surtout, nous partions demain pour livrer la guerre à New Eden. Si ce n’était pas maintenant, peut-être que ce serait trop tard ensuite.

« Allez, lance-toi… » Je tentais de me donner du courage. Je soufflai un bon coup, une fois la selle en main, avant de rejoindre Selene avec le sourire. Je lui tendis et l’aidai à préparer Fury ensuite. C’étaient des gestes simples, maîtrisés. Ca me rassurait pas mal. Quand elle m’interrogea sur notre destination, je sursautai presque. « Euh… Sur la plage, je me disais. » J’avais tellement peur qu’elle ait lu dans mes pensées ! Je me grattai l’arrière du crâne, comme à chaque fois que j’étais gêné. « Point Defiance ? Oui, c’est bien aussi. » Il y avait un superbe panorama là-bas. C’était romantique, non ? Oh mais… Pourquoi je pensais à ça, moi ?

Je me figeai, soudainement blême, quand elle me demanda de but en blanc si j’allais bien. « Oui, oui ! » Merde, Joa… Détends-toi. Je soufflai un coup, sans parvenir à maintenir son regard. « Je voulais te parler. Je me disais… Que c’était l’occasion. » Je lui souris, pour faire bonne figure, sans rien rajouter. J’étais déjà reparti chercher Anoki pour me mettre en selle. Je vérifiai rapidement que mon couteau était présent à ma ceinture, puis avançai mon cheval jusqu’aux portes du fort pour l’attendre. L’appaloosa grattait le sol dans un geste frénétique. « Arrête… » Il secoua la tête, les oreilles en arrière. D’accord… J’étais tellement nerveux que mon cheval l’était aussi. J’étais quasiment certain qu’on était tous les deux plus serein quand une horde de rôdeurs s’élançait à notre poursuite. « Tu fais pas tout foirer, d’accord ? » Il calqua aussitôt son pas sur celui de Fury, dès qu’elle nous rejoignit, pour nous engager à l’extérieur.

Je n’hésitais pas une seconde à passer au petit galop pour prendre de la distance avec le fort. J’avais besoin de retrouver un peu mon calme, et surtout de m’en éloigner pour qu’on puisse être enfin que tous les deux, seul à seul.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9023
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   Mer 2 Déc 2020 - 0:36
- Oooh… ah oui ? Fit-elle avec un sourire.

Tout en finissant de préparer Fury, la musicienne étudiait les gestes de Joachim. Il était nerveux, c’était un fait. Elle vivait avec lui depuis trois ans maintenant, elle l’avait littéralement vu grandir, elle le connaissait bien. Par ailleurs, elle avait toujours été proche des Greene et… Isaac lui avait déjà parlé du miroir qu’il pouvait y avoir entre elle et sa fille décédée. Selene se disait que l’adolescent avait probablement envie de lui poser des questions qu’on pourrait poser à une grande sœur. Par exemple… sur les filles, comment elles fonctionnent, comment attirer leur attention. Après tout… Kaya avait son âge, ils avaient passé du temps ensemble pendant leur fugue…

Uniquement équipée de ses deux couteaux – la pointe de Tacoma ne recelait plus de grand danger – la musicienne suivit son cadet et ils quittèrent le camp ensemble. Anoki semblait être aussi agité que son maître. Après une œillade complice avec ce dernier, la pianiste lança sa jument au galent sur l’ancienne route d’asphalte qui filait vers la pointe Defiance. Ils avaient besoin de ça, tous les deux : des kilomètres avalés, le vent en plein visage, un tourbillon de feuilles mortes dans leur sillage.

Environ à mi-chemin, Selene fit ralentir Fury qui passa au trot, puis au pas. Le temps était clément mais les températures impitoyables. Elle s’arrangea pour se tenir aux côtés de Joachim, épousant son rythme pour qu’ils avancent à la même allure. Par instinct, et aussi parce qu’ils avaient l’habitude de travailler ensemble, les deux montures allaient se caler et poursuivre en autonomie. La jeune femme put alors poser ses orbes azurés sur l’adolescent, les joues rosies par le froid :

- Alors… tu voulais me parler de quelque chose, c’est ça ? Touchant la vérité du doigt et pourtant à mille lieux de comprendre, elle osa gentiment, c’est… à propos d’une fille ?

Oh… peut-être était-ce une fille qu’ils avaient rencontré pendant leur périple dehors ? Une survivante de Seattle qui n’avait pas voulu ou pas pu les suivre jusqu’ici. Oui, la musicienne essayait d’anticiper en s’inventant tout sorte ne filme et passait tout simplement à côté de l’évidence.



« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1094
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   Lun 14 Déc 2020 - 1:07
Selene paraissait enjouée, plutôt même de bonne humeur vu ce qui se profilait bientôt à l’horizon. Notre départ pour George était pour bientôt, c’était le moment ou jamais. Mieux encore, elle ne devait pas m’en vouloir tant que ça pour notre fugue de plusieurs mois, sans doute parce que j’avais regretté mon geste bien plus que les deux autres. Il n’y avait bien qu’avec mon père que je n’étais pas si désolé, mais c’était une histoire qui ne concernait que nous deux.

Je me détendis un peu à la voir si ouverte à la discussion. Je me mettais sans doute inutilement la pression… Qu’est-ce qui pourrait si mal se passer ? J’avais pris un peu plus d’assurance à vivre dehors à la dure, même s’il n’y avait pas eu que ça, évidemment. C’était un peu gênant de repenser à Ellie dans un moment pareil, mais malgré tout… Selene ne m’était pas sorti de la tête un seul instant. Je leur avais trouvé bien trop de points communs pour que ça paraisse honnête, en vérité. Et sans doute que c’était ce qui m’avait convaincu de sauter le pas. Elle parvint à m’arracher un léger sourire à son œillade complice. Oui, je le sentais bien !

Partir au galop avec elle me permit de me rafraîchir un peu les idées. Tout paraissait toujours plus simple une fois en selle. Le tumulte du fort s’estompa à mesure qu’on s’engageait davantage dans la forêt avoisinante, nous forçant à ralentir un peu la cadence pour traverser ces zones plus sauvages. Selene ralentit un peu pour se placer à mes côtés à une allure plus modérée, comme une invitation muette à engager la discussion.

J’ouvris la bouche pour parler en premier, mais Selene me devança de peu. Je me figeai, le cœur battant, quand elle toucha dans le mille. « Euh… Oui. Comment tu as deviné ? » Enfin ce n’était pas exactement pour parler d’une fille mais… C’était une bonne façon d’engager la discussion, non ? Je me frottai l’arrière de la tête, comme à chaque fois que j’étais un peu gêné. Anoki continuait d’un bon pas aux côtés de Fury, sans se préoccuper du drame qui risquait de se jouer en-dessus de lui. « Disons que… » Je me penchai un peu sur ma selle vers elle, cherchant mes mots. J’avais travaillé mon discours, mais elle venait de le jeter aux orties ! « Oui, c’est une fille que j’ai en tête depuis pas mal de temps, et qui habite au camp. Elle est belle, mystérieuse et… Je ne savais pas comment l’approcher jusqu’à maintenant, alors qu’on partage tellement. » J’avais du mal à calmer les tumultes de mon cœur maintenant. Je n’étais même pas certain d’entendre sa réponse quand elle comprendrait, tellement le sang battait à mes tempes. Anoki renâcla un peu, les oreilles en arrière. Je le calmai d’une caresse. Ce serait bête de se faire jeter par terre à un moment aussi crucial !


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9023
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   Mer 16 Déc 2020 - 23:06
- Les garçons qui en pincent pour une fille sont assez facile à repérer en général, plaisanta-t-elle doucement.

Ses prunelles glaciers se posèrent sur Joachim, un élan particulier d’affection pour le jeune homme. Aujourd’hui, il était – et sera toujours – de sa famille. Pourtant, ils n’avaient plus l’occasion d’être aussi proches qu’au temps de la prison. La faute à la taille du fort, à sa fugue aussi, probablement. Il évoluait, il grandissait, il s’adaptait. Il avait bien raison. Selene, elle, était ce stupide rocher incapable de bouger. Elle était bloquée trop de temps en arrière.

- Hum…

Instinctivement, la musicienne pensa à Kaya. Elle avait son âge, ils se fréquentaient beaucoup et… elle correspondait à la description du fils Greene. Y avait-il plus mystérieux qu’une fille de sioux ? Son handicap lui donnait aussi un certain cachet de charisme, c’était une jeune fille pleine de courage, de force et de résilience. Il faudrait vraiment ne pas voir très clair pour ne pas avoir le béguin pour elle, en était adolescent. Oh… il avait dit qu’il ne « savait pas comment l’approcher ». Ça cassait un peu sa théorie ça…

- Et cette fille… tu penses que ce que tu ressens pourrait être réciproque ?

C’était peut-être parce qu’elle ne connaissait bien, mais Selene ne voyait pas non plus qu’elle adolescente avait la tête sur les épaules pourrait ne pas avoir un faible pour Joachim. Il était gentil, attentionné, jamais un mot plus haut que l’autre, toujours prêt à aider et… un excellent cavalier. Il avait les traits d’Isaac en plus jeune et dieu sait que celui-ci est sexy pour son âge.

- En tout cas, elle doit te mettre dans un état pas croyable pour que tu sois nerveux au point qu’Anoki proteste comme ça, lui glissa-t-elle non sans un léger sourire qui creusa ses fossettes.

En tout cas, cette promenade avait l’effet escompter : quoi de mieux qu’une discussion si « banale » pour chasser loin le périple qu’ils s’apprêtait à faire. Au final, ces considérations terre à terre étaient bien la raison pour laquelle ils continuaient de se battre… au-delà des grands principes et des grandes missions, vivre, c’était ça.



« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1094
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   Jeu 17 Déc 2020 - 17:13
Depuis tout ce temps, elle savait ? Je la détaillai avec surprise alors qu’elle en plaisantait comme si tout était déjà convenu. Même moi, je n’aurais pas su dire avec exactitude quand mon amitié avec Selene s’était changée en… Davantage. J’avais confondu mes sentiments pour elle avec de l’admiration au début, avant que ça me paraisse de plus en plus évident. Elle était la première à me faire un effet pareil. J’avais du mal à maintenir son regard si clair sans que mon cœur ne s’emballe soudainement, surtout sachant qu’il me perçait si facilement à jour. J’imaginais que ce serait plus évident à lui confier, non ? Alors pourquoi je commençais à sérieusement paniquer ?

Je lâchai d’une voix blanche quand elle reprit enfin la parole : « Quoi ? » Je réfléchissais à cent à l’heure sans bien comprendre pourquoi elle me demandait si je pensais que c’était réciproque. Mon cerveau avait sans doute grillé quelques fusibles après une surchauffe. Qu’est-ce que ça voulait dire exactement ? Elle voulait m’avouer ses sentiments, elle aussi ? Euh… Wow ! « Je ne sais pas… Je l’espère. Je n’ai qu’une façon de le savoir, non ? » J’arrêtai Anoki qui releva subitement la tête, aux aguets. Je ne me souvenais même pas avoir bloqué ma respiration. C’était le moment ou jamais !

Je plantai mon regard dans le sien. J’étais confus, parce qu’elle continuait de jouer à ce jeu, en me faisant pourtant croire qu’elle avait très bien compris. Ce sourire qui étira ses lèvres doucement me donna comme un signal. « C’est… C’est toi, Selene… » Je soufflai d’un coup, partagé entre le soulagement de l’avoir dit et la panique absolue qu’elle ne réagisse pas comme je l’aurais cru. Je rajoutai, pour être certain qu’il n’y aurait plus de confusion possible : « La fille… C’est toi. »

Voilà, c’était dit. Ce n’était pas exactement de la façon dont je l’avais escompté mais… J’avais trouvé le courage de le faire. J’avais l’impression d’avoir lâché une bombe, alors que je restais pendu à ses lèvres, sans bien savoir à quoi m’attendre. Selene était difficile à cerner, mais j’espérais ne pas m’être trompé. Sinon, qu’est-ce que je ferais au juste ?


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Le crépuscule de l'esprit   
Revenir en haut Aller en bas  
- Le crépuscule de l'esprit -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: