The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Are you mad ? No I'm not. You sure ?
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 159
Sujet: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Jeu 5 Nov 2020 - 22:59
Étrange était ce nouveau sentiment qui parfois l’effrayait. Ce n’était pas le confort matériel, c’était cette petite voix dans sa tête qui il y a encore quelques semaines de cela lui hurlait qu’il était impossible de relâcher la garde ou de se reposer sur ses lauriers. C’était le confort psychologique, cette idée selon laquelle, elle n’avait pas forcément autant à faire que précédemment. Depuis quelques mois, la nécessité s’était transformée en une forme de sobre entraide, et la possibilité de compter sur quelqu’un, ou quelqu’une dans le cas présent pour veiller sur ses enfants quand elle sortait. Eden s’était octroyé le droit de pouvoir rester dans son lit avec ses enfants, le temps qu’ils se réveillent. Ce sentiment elle ne voulait pas s’y habituer, personne ne savait de quoi demain pouvait être fait, c’était la raison pour laquelle Eden mettait un point d’honneur à continuer ses sorties, ses expéditions à la recherche de nourritures aussi bien fraîches qu’en conserve, de matériels ou de médicaments.

La vie était plus simple quand on était entouré, c’était évident.

Perdre tout ce qu’elle avait appris durant ces dernières années n’étaient pas envisageable. Elle soupira en regardant le plafond qui craquelait sous le poids du temps, la chambre avait été aménagée de manière sobre et simple, sans pour autant que le confort ne paraisse sommaire. Eden n’était pas du genre à se lover dans son lit pour attendre que le temps passe et que les choses lui tombent dans le bec. Ce n’était pas de cette manière qu’elle avait survécu. Une fois la routine matinale de ses enfants terminés, les instructions avaient évolué mais demeuraient données. La transition n’avait pas été difficile, et le changement avait été accueilli relativement bien par Poppy et Adriel qui avait pu trouver une nouvelle compagnie en la jeune personne de Mary-Abigail. Pour l’heure, elle enfila son manteau, ouvrit la porte de sa chambre, regarda par dessus son épaule alors qu’elle voyait déjà son fils se rallonger pour se rendormir jusqu’à ce qu’une autre tête que celle d’Eden pointe son nez.

Le lieu avait toujours cette même ambiance, entre irréelle et parfaitement ancrée dans l’époque dans laquelle toutes vivaient. Les liens qu’Eden créaient demeuraient … timides, elle n’était pas fermée à la discussion mais ne voulait certainement pas la forcer. Son métier avait déjà tendance à délier les langues, elle n’avait pas besoin de faire un effort de ce côté là. Même si son sens de l’écoute s’était rouillé avec le temps et les intempéries. Une personne qui étrangement animait de manière régulière son quotidien était Amalia. Déjà rencontrée dans d’improbables circonstances, il était difficile de savoir si oui ou non les deux femmes s’appréciaient. La réalité était qu’Eden trouvait Amalia foncièrement distrayante et aussi impulsive qu’on pouvait l’être, sang chaud et emportée, tout son contraire. Eden descendit les marches, avant de se trouver dans l’avant-cour, voyant au loin la fine silhouette de son acolyte du jour.

« Hey, prête à partir ? »  fit-elle mollement à la jeune blonde, en boutonnant le haut de son manteau. Son sac à dos et son sac en bandoulière autour du torse, Eden comptait relever les différents pièges qu’elle avait mis autour de son ancienne cabine. Une tâche qu’Eden gardait, au même titre que la cueillette et les différentes choses qu’elle avait pu apprendre en vivant dans les bois. « Nous avons un peu de marche. » 


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 497
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Sam 7 Nov 2020 - 7:41
C'est bizarre comme parfois j'ai l'impression que tout change beaucoup trop vite, alors qu'en réalité c'est pas du tout le cas. Je sais que ça doit avoir l'air fou ce que je raconte, mais c'est juste que ça me fait bizarre que Kara et Monroe soient parties. C'est pas que j'avais noué des liens particuliers avec les deux là, mais j'avais pris l'habitude de les voir, de les croiser à table, ce genre de choses quoi. Je saurais même pas dire du coup si je regrette de pas avoir fait l'effort de mieux les connaître. Surtout la mécano en fait. Avec Kara, on avait passé du temps ensemble sur les barricades du motel et celles de la distillerie. Enfin, bref. C'est pas ça qui va changer grand chose à mon quotidien, dans le fond.

C'est plutôt tout ce à quoi je dois faire face maintenant, qui me perturbe. Les informations qu'on a reçu concernant New Eden et leurs tendances relativement... fanatiques. Doublées d'une putain d'habitude à forcer les femmes à faire des gosses, évidemment. L'annonce assez surprenante de Johanna qui veut se lancer dans les chasses à la prime avec – évidemment – son vieux crétin dégueulasse et mou du zob – parce que ce connard d'Anton est toujours dans tous les plans foireux la concernant, et donc arrêter de coucher. Et évidemment le départ du couple qui a fait que Oxana m'a officiellement demandé de devenir son bras droit à la tête du groupe. Comment dire ? C'est... beaucoup. Beaucoup trop, d'un seul coup.

Sérieux, il est vraiment trop tôt pour me prendre déjà la tête avec tout ça. Et j'en ai déjà mal au crâne en prime. Franchement c'était pas le moment. J'arrête pas de réfléchir, j'essaie de digérer toutes ces nouvelles, et comme j'ai l'impression de tourner en rond ça m'énerve. Évidemment, je suis honorée que Oxy m'ait demandé ça. Et je sais aussi que je vais prendre sur moi pour compenser la perte d'une autre fille. Après tout, c'était la raison pour laquelle j'avais pu arrêter. Parce qu'elles étaient assez à pouvoir assurer sans moi. Sauf que là ? J'en sais trop rien. Et je sais pas non plus si je dois en parler à l'ukrainienne. Bordel de merde, ça me gave toutes ces histoires.

Remontant le col de ma veste pour m'isoler un peu mieux du petit vent qui me passe dans le cou et me fait frissonner, je souffle la fumée de ma clope par le nez en attendant dans la cour que Eden veuille bien se donner la peine d'arriver. Bon, ok, c'est pas parce que je suis réveillée au milieu de la nuit pour prendre la relève d'Alba pour monter la garde que ça veut forcément dire que la doc est en retard. C'est juste que j'ai du mal à savoir quelle heure il est et que j'ai jamais vraiment été connue pour ma patience.

Puis, quand j'entends des bruits de pas, je tourne la tête et voit enfin sa silhouette. Ok, je suis déjà pas du matin en général, mais avec tout ce que j'ai en tête en ce moment je tire une tronche encore moins accueillante que d'habitude. Depuis plusieurs heures déjà, ouais. Ouais, c'est tout ce que je trouve à lui répondre alors qu'elle se montrait sympa. Enfin, je crois. Je soupire un peu, remet correctement la lanière de cuir – retenant ma hache dans mon dos – autour de moi, et tire une dernière fois sur ma clope avant d'écraser le mégot dans le cendrier le plus proche. J'te suis, c'est toi qui connais le chemin. On en a pour longtemps tu crois ? J'essaie un peu de le calmer, même si c'est pas simple. Le truc c'est que c'est pas de sa faute et c'est moi qui lui ai imposé en quelque sorte de l'accompagner pour chercher ce qu'elle voulait près de son ancien chez-elle. Et puis, avec un peu de chance ça me changera les idées de partir loin du motel pendant quelques heures.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 159
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Mer 11 Nov 2020 - 22:12
Amalia était bien souvent à l’opposé de ce qu’était Eden. Les deux jeunes femmes pouvaient être foncièrement différentes, surtout en matière d’impulsivité, la coréenne était très loin d’être capable de s’emporter de la manière dont Amalia pouvait le faire. Si bien qu’il pouvait être assez distrayant de les voir en duo tant Eden avait parfois du mal à comprendre la colère complètement infondée de la blonde même si dans la tête de celle ci chacune d’entre elle devait avoir une fondation particulièrement solide. Il n’était pas rare de voir l’incompréhension d’Eden sur son visage quand elle voyait à quelle vitesse Amalia pouvait s’énerver. La coréenne y reconnaissait une forme de talent, et d’ailleurs, il était certain que le côté exutoire de la colère devait être particulièrement satisfaisant.

Elle pencha la tête sur le coté, avant de la secouer pour afficher sa désapprobation quand à cette interjection d’Amalia. Il était trop tôt pour être dans ce genre d’humeur. Il fallait lui reconnaître qu’elle ne semblait jamais fatiguée d’être d’être mal lunée, peut être le regrettera t-elle quand les premières lignes s’expressions s’afficheront sur son front de manière prématurée. Eden leva les yeux au ciel à cette pensée qui l’amusa. Si les premières heures d’Amalia ne s’était pas passées de la meilleure manière, Eden ne pouvait pas dire le contraire, mais s’abstenait de faire le moindre commentaire, il était préférable de ne pas mettre de l’huile sur le feu. « Nous allons à Seward Park. » ajouta t-elle, avant de vérifier le laçage de ses chaussures et d’emboiter le pas.

Elles quittèrent les enceintes du motel, avant de commencer à marcher vers l’ancien territoire qu’occupait Eden et ses enfants. La jeune femme avait gardé l’habitude d’y retourner, sans aucun sentiment de nostalgie ou même avec un sentiment de pèlerinage, elle y avait simplement laissé les pièges qui avaient longtemps rythmés sa survie et sa vie dans la cabine, elle estimait dommage de ne pas s’y rendre de temps à autre, surtout pour le piège à poissons qui gardaient les animaux dans l’eau, simplement parqué dans une sorte de panier à trous.

Depuis son arrivée, quelques changements avaient été fait. Eden n’avait pas vraiment été particulièrement influencée par les différents changements et les départs. Elle n’était pas dans leur rang depuis assez longtemps pour cela, et n’avait pas vraiment eu besoin de montrer une quelconque émotions concernant toute cette situation évitant ainsi toute gêne qui aurait pu être véritablement déplacée. Le médecin qu’elle était, s’était rendue à l’évidence que les dynamiques de groupes demandaient une autre manière de se comporter. Pour autant, elle ne pourrait pas changer du jour au lendemain, habituée à se faire discrète et vivre pour ses enfants, elle s’imaginait pas taper du poing sur la table autrement que pour une situation médicale d’urgence. Au delà de cela, elle préférait observer et aviser en fonction de ce qu’on lui demandait.

« L’air de la forêt fera forcément du bien à cette délicieuse humeur. » fit-elle avait un ton neutre. Il y avait bien longtemps qu’elle avait pu se permettre d’avoir une relation aussi étrange fut-elle avec un adulte. Amalia lui tiendrait forcément rigueur de son commentaire, mais Eden s’en amusait, et la blonde devait forcément y trouver son compte, sinon, elle n’aurait pas décidé de la suivre vers son ancien foyer.

« Tout dépend de ce que l’on rencontre en chemin, trois heures ? Autant voir large. »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 497
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Ven 13 Nov 2020 - 10:05
Ce serait cool que j'arrive à oublier, ne serait-ce que quelques minutes ou quelques heures – l'espoir fait vivre – tout ce qui me prend la tête depuis des heures voire même des jours. Je sais pas vraiment si j'ai les épaules pour soutenir toutes les responsabilités qui risquent de peser dessus d'ici quelques temps. Faut dire que je m'attendais pas du tout à ce que Oxana vienne me dire que j'allais prendre la suite de Kara et l'épauler à la tête de notre groupe. En même temps, avec les histoires qu'il y avait eu aussi au banquet là cet été, je me dis que je suis pas forcément le meilleur choix pour tout ce qui touche au côté diplomatique qui peut être en lien avec nous. Enfin, ça je me dis aussi que Oxy saura le gérer. Enfin j'espère.

Un long soupir m'échappe et je regrette déjà d'avoir terminé aussi rapidement la clope que je fumais tout à l'heure. Quelque chose me dit que mon addiction va pas aller en s'arrangeant avec tous les soucis que je me fais ces derniers temps. Enfin, comme je le dis tout le temps : fume avant que la vie te fume ! De toute façon, encore une fois, j'ai plus de risques de crever de n'importe quoi d'autre avant de crever d'un cancer des poumons. Alors bon, soyons fous.

Quand Eden se met en marche, je me fais pas prier pour la suivre. J'ai les mains dans les poches, ma hache – attachée comme toujours à la lanière de cuir qui me permet de la tenir ainsi – qui rebondit contre mon dos à chaque pas que je fais, et j'en profite pour demander à l'asiatique où est-ce qu'on va comme ça. Seward Park. Ça va, c'est pas super loin si ma mémoire est bonne donc au moins on s'absentera pas trop longtemps. Enfin, tout dépend de ce qu'on va trouver en chemin.

Je lève les yeux au ciel quand la coréenne suggère le fait que l'air de la forêt ferait certainement du bien à mon humeur. Alors déjà, mon humeur va très bien ! Et ensuite, elle croit quoi que je faisais partie de ces filles de la ville qui ont jamais vu un arbre à part pour aller poster une photo sur Instagram et faire semblant d'être super écolo ? Bon ok, elle sait pas forcément que j'ai passé toute ma vie avant ce putain de merdier à vivre dans un chalet en forêt. Mais quand même. Et puis d'un autre côté elle a pas tort. C'est vrai que ça m'a toujours fait du bien, de me retrouver dans la nature. Seul truc c'est que là, c'est devenu comme partout. Y'a la mort qui guette derrière chaque obstacle. Et niveau détente, on a connu mieux quoi.

Elle va très bien mon humeur. Ouais, fallait quand même que je le dise à voix haute. Même si je l'ai pas forcément dit sur un ton super apaisé et donc pas super convaincant. Je m'étire un peu tout en marchant, jetant un coup d’œil à la brune à mes côtés. J'espère bien qu'on va pas tomber sur j'sais pas quelle merde en chemin. J'ai plutôt intérêt à te ramener en vie. Les docs, ça court plus les rues et y'a tes gosses qui t'attendent. Ouais, c'est ça les principales raisons qui ont fait que je lui ai pas laissé le choix et que je lui ai dit que j'allais l'accompagner. Le groupe a besoin d'elle, mais elle a surtout ses mioches qui l'attendent. Hors de question qu'ils soient privés de leur mère pour un putain de lapin dans un piège. Ils ont la chance d'en avoir une encore alors faut pas prendre ça à la légère.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 159
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Dim 15 Nov 2020 - 23:37
Oui, en effet, une humeur qui allait très bien. Peut être qu’Eden allait devoir s’inquiéter des possibilités d’un ulcère chez Amalia plutôt qu’une mort prématurée sous les dents d’un infecté. Peut être entretenait-elle un bouillonnement constant qui lui permettait d’éviter tous risques de maladies liées à la frustration, même si parfois l’impulsivité de ses colères pouvaient aller à l’encontre de cette première supposition. Ou peut être qu’au contraire, elles s’expliquaient de cette manière.

Il était à espérer, en effet, que leur expédition ne se termine pas en mission impossible. Eden n’avait aucun intérêt à se retrouver dans une situation dangereuse, et comme le pointait Amalia, elle avait des enfants qui l’attendaient, et qui dépendaient d’elles. S’ils avaient eu l’âge de Mary-Aby, peut être auraient-ils eu une chance, mais vu l’âge qu’ils avaient, s’ils ne mourrait pas sous les dents des infectés, ce serait bien d’autre chose. Cette idée lui glaça le sang, elle ne les avait pas mis sur cette terre pour les abandonner. S’il était évident qu’elle ne pouvait pas tout contrôler, elle devait tout de même faire le nécessaire pour mettre toutes les chances de son côté pour rentrer.

Eden ouvrait la marche, demeurant sur ses gardes. Les rues, si on pouvaient encore les appeler comme ça, avaient des aspects de jungle, et désormais le terme de jungle urbaine prenait un sens beaucoup plus littéral que précédemment. Les crevasses au milieu des routes, desquelles s’échappaient toutes sortes de mauvaises herbes, les plantes vivaces qui ne faisaient que grandir, et ces racines qui, désormais, ne faisaient plus timides se déformer les bords de trottoirs. Un spectacle auquel elle s’était habitué, l’ayant vu évolué sous ses yeux. Elle connaissait le chemin, fait à plusieurs reprises, et gravé dans sa mémoire, elle connaissait les maisons où rampaient encore quelques infectés, certains plus frais que d’autre.

L’épidémiologiste hocha la tête, les médecins ne courraient pas les rues, les mères non plus. Surtout si l’on croyait ses deux dernières expériences, ou même trois, si l’on comptait la fausse alerte d’Amalia. Le projet d’enfanter était considérer comme une malédiction, une condamnation à mort, ou celle de se traîner un poids ayant déjà l’odeur du trépas. Elle comprenait, elle comprenait mieux que quiconque sans jamais pouvoir regretter son choix.  « Et il est préférable que je te ramène en vie, si je ne veux pas encore priver le groupe d’un de ces membres. Les départs ont été nombreux. » déclara t-elle sur le même ton et la même cadence que sa cadette. La Coréenne avait commencé à observer les dynamiques de groupe, et si Oxana se plaçait en haut de la pyramide hiérarchique sur microcosme du motel, elle n’en demeurait pas moins une figure maternelle et maternaliste pour certaines. Un point de stabilité et d’autorité bien nécessaire surtout lorsqu’il s’agissait de sécurité et protection. Il était préférable d’imposer le respect par la crainte que par la compassion.

Elles marchèrent plusieurs dizaines de minutes, à pas rapides, quand elle y réfléchissait son déménagement entre Seward Park et le motel avait été l’épreuve la plus stressante de toute son existence. Elle avait passé son temps à prier pour que rien, rien ne se passe pas comme prévu, une roue qui pète, un pleur, une horde … Un soupir tune nuque craquée plus tard, elle porta son attention sur le reste du trajet et non plus que ces pensées intempestives. L’orée du parc vu enfin visible, soulagée que l’aller ce soit passé sans embuche, Eden s’octroya un soupir soulagé.

« On commence par les pièges en forêt, et on termine sur les paniers à l’eau. Je passerais récupérer les dernières affaires de la cabine. Ne perdons pas de temps.  »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 497
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Ven 20 Nov 2020 - 7:33
La route est pas extrêmement longue jusqu'à ce qu'on finisse par arriver au petit chalet dans lequel vivait Eden avant de nous rejoindre. Le plus étrange c'est qu'on a même pas eu tant de problèmes que ça pour parvenir jusque là. Quelques changements d'itinéraire au dernier moment pour éviter un groupe de macchabées, une ou deux petites exécutions de décomposés bien solitaires, et le tour était joué. La hache posée sur mon épaule, l'avant-bras reposant sur l'extrémité du manche de cette dernière pour la tenir en équilibre, je suis l'asiatique sans vraiment chercher à prendre la parole. Pour discuter de quoi ? C'est pas comme si j'allais commencer à me confier sur tout ce qui me prend la tête. C'est pas mon genre.

T'en fais pas va, même avec la tête sous le bras je rentrerai au motel. On se débarrasse pas de moi aussi facilement. Ouais j'essaie quand même de faire une petite boutade pour détendre l'atmosphère. J'ai l'impression qu'elle est plus tendu qu'un string taille 36 entre les deux fesses joufflues d'une obèse. Ça donne une idée quoi. Mais je suis pas particulièrement convaincue que ça fonctionnera. Faut dire que j'ai jamais vraiment été connue pour mon humour ou ma joie de vivre. Enfin, plus depuis presque une vingtaine d'années. C'est pas ça le souci pour l'instant.

Quand on arrive enfin à l'orée du parc, Eden reprend la parole pour m'indiquer l'ordre dans lequel elle veut faire les choses. D'abord vérifier les pièges en forêt, ensuite les paniers à l'eau. Ok, ça me va. Et pour le lui faire comprendre je me contente d'un hochement de tête silencieux. C'est toujours mieux que rien. Sauf que c'est bien mignon mais moi je sais pas où ils sont disposés ses pièges. Donc à part la suivre je peux pas faire grand chose. Et de toute manière, je crois que c'est le mieux à faire. J'ai aucune envie de prendre le risque qu'on se sépare et d'être trop loin pour l'aider s'il devait se passer quelque chose.

J'avance donc vers les bois avec la brune, le regard balayant les environs pour repérer une potentielle menace. Faut dire que si ses pièges ont fonctionné, on a de grandes chances que quelque chose ait été attiré avant nous par de la viande gratuite et pas difficile à chasser puisqu'elle est déjà prise au piège. Je décale mon avant-bras qui était sur ma hache pour que ce soit ma main qui vienne enserrer le bois du manche. Mieux vaut me tenir prête à toute éventualité.

Quand on arrive au premier, c'est pas de chance. Un lapin, certes, mais complètement déchiqueté et dévoré par endroits. Celui-là, c'est foutu. Mais on a pas trop de temps à perdre. Je laisse la doc s'occuper de libérer le piège et de le remettre correctement pour une potentielle future prise, avant qu'on progresse vers le second piège. C'est là que j'entends un bruit qui me plaît pas. Du genre pas vraiment logique dans la nature. Un bruit de clés. Comme un trousseau qui cliquette pendant qu'on marche. Alors j'attrape le bras de Eden et la tire avec moi pour qu'on se planque près d'un arbre, la forçant à se baisser et la plaquant contre le tronc pour qu'on la voit pas. Au pire, c'est à moi qu'il arrivera des bricoles.

Presque collée à elle, je plante mon regard dans le sien avant de poser mon index sur ma bouche pour lui dire de garder le silence sans avoir moi-même à prononcer le moindre mot. En alerte, je tourne la tête sur les côtés pour essayer de repérer d'où vient exactement ce bruit. Parce que ça me dit vraiment rien qui vaille.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 159
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   Mer 25 Nov 2020 - 21:43
Après quelques changement d’itinéraires et quelques pauses en silence, Eden et Amalia arrivèrent à l'entrée des bois. Eden le revoyait assez souvent, il n’y avait pas encore de moment où elle se sentait nostalgique, elle ne l’avait pas quitté il y a si longtemps de cela.Elle revenait souvent, pour le même programme qu’elle avait donné à Amalia il y a quelques minutes. Le petit chalet était là, mais elle ne donnerait pas cher de sa structure si personne ne venait pour l’entretenir. Chaque survivants avaient du voir à quel vitesse la nature reprends ses droits quand il n’y a personne dans les maisons. Les vitres cassées, les portes laissées ouvertes dans la précipitation avaient laissé entrer faune, flore et infectés, chacun avait contribué à rendre les rues méconnaissables. Il était difficile parfois de se souvenir de ce à quoi ressemblait la vie.

Eden n’avait pas besoin qu’Amalia lui parle beaucoup. Elle n’était d’ailleurs pas forcément certaine de vouloir partager les pensées les plus profonde de la jeune femme, Eden se demandait si elle ne serait pas capable de lui faire peur avec tout ce qu’elle pouvait penser. Après tout, il devait bien y avoir une raison pour laquelle la blonde était tout le temps sur les nerfs. Jeune femme à fleur de peau, Eden doutait sincèrement que de simplement vider son sac fasse quoique ce soit. Après tout, tous les survivants avaient prit plus ou mons l’habitude de reléguer au second plan leur santé mentale pour se concentrer sur ce qu’ils considèrent, à raison ou à tort, comme des problèmes plus pressants, et qui en allait de leur maintient en vie.

Eden sortit le couteau de chasse qu’elle possédait de sa ceinture, leurs pas pouvaient  trahir leur position, et Eden savait une chose c’était que les infectés étaient avant tout attiré par le bruit. C’était la première chose qu’elle avait observer. Non pas qu’ils aient un sens accru, mais le moindre bruit les fera se retourner, et marcher dans cette direction. Qu’ils aient un but ou non n’avaient que bien peu d’importance, ils semblaient se satisfaire de la possibilité d’un repas, assez pour qu’ils se mettent en route. Et c’était pour cette raison parfaitement futile que certaines hordes se formaient. Attirer par le bruit, ils s’attiraient les uns les autres.

Eden peste lorsqu’elle arrive au premier piège. Elle ne devrait pas être aussi surprise que cela, ce n’était pas la première fois que cela arrivait, mais la coréenne n’aimait pas rentrer bredouille, surtout lorsqu’il s’agissait de prendre le risque de faire autant de route, quitter les enceintes du motel pour au final ne revenir avec rien. Les deux femmes avaient été battues par les infectés si l’on en croyait l’état du pauvre animal qui avait été déchiqueté. La mère de famille, s’agenouille, retire l’animal du piège et remet en place le reste du piège. Les gestes étaient rapides, et rapidement, elles purent partir à la recherche du deuxième en espérant que cela là n’allait pas être retrouvé dans le même état que le premier.

Elle se sentit attrapée par le bras, et recula dans un mouvement, avant de se retrouver contre un tronc d'arbre et le doigt sur la bouche comme un enfant à qui l’ont dit de se taire. Eden hocha la tête avant d’abaisser le doigt d’Amalia, lui faisant comprendre qu’elle pouvait se taire sans cela. De toute manière, elles ne pouvaient rester là à attendre sans savoir ce qu’il y avait dans le coin. Si c’était des infectés, elles n’auraient pas beaucoup de mal à soit s’en débarrasser, soit les contourner. Eden avait souvent utiliser la non-confrontation, leur donnant le bruit nécessaire pour que leur attention se porte sur autre chose.

« On peut rester à attendre comme ça. Ne joue pas les héroïnes sans peur et sans reproches Amalia. »  murmura t-elle, c’était à fait si on attendait sa voix, de toute manière celle ci était couverte par les bruits de la forêt. Certains oubliaient à quel point les forêts étaient bruyantes, d’une manière bien différentes, mais silencieuse certainement pas. Eden attrapa une pierre qui était à ses pieds. De toutes manières, soit elles faisaient demi tour, soit elles menaient l’enquête de savoir ce qui cachait derrière ce bruit. Elle mima de le lancer dans une direction, laissant Amalia juge de la situation.


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Are you mad ? No I'm not. You sure ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Are you mad ? No I'm not. You sure ? -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: