The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Soldes Converse : -50% de réduction sur une sélection d’articles
Voir le deal

De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Sam 21 Nov 2020 - 18:54
« Et moi je te dis que même si c'était une patinoire à la base, c'était pareil ! »

Mal n'aimait pas qu'on s'en prenne à SON arène même de manière indirecte.
Et puis je t'ai dit qu'on patinait pas dedans, on s'y battait sur du sable exactement comme dans un colisée.
La jeune fille fut heureuse que Zelda abandonne la partie en avouant qu'elle était trop pointilleuse car la querelle aurait pu durer longtemps d'autant que ni l'une ni l'autre ne semblaient avoir en tête une image très précise de ce genre d'édifice.

Mais la conversation sur le sujet n'était pas terminée et Mal leva des yeux surpris vers ceux de l'adolescente qui prétendait vouloir obliger les habitants du camp à accepter plutôt malgré que bon gré son colisée.
Pourquoi ? Demanda Mal en se grattant la tête d'un air perplexe, tu as l'intention d'en faire construire un ? Avec qui ? Et où ? Dans la forêt ?
Puis Zelda partit de ce prétexte pour s'échauffer encore, non plus sur l'arène mais sur César cette fois. Elle dépassait les bornes, la rétorque serait douloureuse, elle l'avait bien cherché !
Et alors ? S'écria Mal, et vous avec votre camp ? tu n'arrêtes pas de me dire qu'ici « c'est la civilisation », laquelle ? Celle d'avant ? Mais celle d'avant elle est morte avec l'apocalypse alors vous non plus vous n'avez pas d'imagination à vouloir refaire ce qui n'existe plus et qui a foiré. Et puis ton prénom, c'est pareil, c'est du plagiat sur un jeu et pourtant je ne t'ai rien dit !
Elle laissa passer un temps de silence et ajouta:
a ce compte là, presque tous les films qu'on voyait avant, y avait aucune imagination non plus dedans et c'était du plagiat.

Mal poussa un soupir excédé. Zelda voulait construire un colisée et elle n'avait pas réfléchi ni à comment il serait, ni à ce qui s'y passerait dedans... Fallait croire qu'elle n'était pas si motivée que ça ou alors elle manquait complètement d'imagination.
Et c'est quoi aussi moderne que possible ? Parce que les colisées c'est pas moderne comme truc... Comme une patinoire olympique alors ? Ou un bâtiment qui a de drôles de formes et des murs en vitres teintées comme des miroirs, avec le soleil qui se reflète dedans ?

Et puis tout de même, un colisée était conçu pour qu'il y ait des combats, le thème des spectacles étaient tout trouvé à moins que...
Tu voudrais peut-être faire combattre des taureaux avec des toreadors ? Ou alors tu voudrais que ceux qui se battent dans ton colisée soient habillés comme des extra-terrestres ? Ça fait « moderne », ça... Souffla t-elle histoire de donner des idées ou en faire jaillir d'autres.
¨Par contre, la jeune fille lui expliqua que des exécutions ce n'était pas à proprement parlé un spectacle car à moins de torturer la personne pendant des heures, ce genre de procédé était beaucoup trop rapide.
Sauf s'ils se battent entre eux jusqu'à la mort, comme dans mon arène. Conclut-elle.
Grosso-modo, tout revenait au même: un colisée, des combats, des morts. Seul le cadre et les costumes changeraient.
Et à la place des chars, tu mets des bagnoles et des motos avec des épées qui dépassent pour embrocher les adversaires.
Sur ce sujet, Mal pouvait avoir plein d'idées. Il suffirait qu'elles se fassent un débriefing pendant une journée complète au calme pour qu'une paire de projets voient le jour dans leurs tête et sur papier.
Si tu veux, je pourrai dessiner des plans de bâtisses et des costumes, proposa t-elle, comme ça y aurait plus qu'à choisir.
Mal regarda à nouveau sa montre. Le temps était passé vite et il était trop tard pour aller manger chez Lisa. Cela n'avait pas beaucoup d'importance puisqu'elle était invitée par Zelda.
L'adolescente semblait se focaliser sur l'anorexie comme si c'était une maladie orpheline. Ce n'était peut-être pas courant mais tout de même, de là à penser que l'estomac éclaterait... Elle devait suivre ses cours à l'école comme Mal suivait les siens jadis: en rêvassant et en faisant des conneries plutôt qu'écouter et travailler.
Mais non, mon estomac ne va pas exploser, rétorqua t-elle en haussant les épaules. C'est juste que si je mange trop cela me fera très mal et je risque de faire un arrêt cardiaque. Je ne sais pas trop pourquoi, je ne suis pas toubib. Et t'inquiète pas, ça va mieux là, ajouta t-elle pour la rassurer.

Non je ne suis pas vexée ! S'écria t-elle excédée mais on pourra aussi revoir ça quand ce sera moi qui t'aurais mis par terre !
Mal était maintenant certaine que Zelda était moins forte ou alors moins agile qu'elle sinon elle ne se vanterait pas à ce point y compris en parlant de ses petits bobos.
Moi j'ai une une fracture du crâne et une balle dans la cuisse en même temps un jour. L'informa t-elle pour bien montrer qu'elle aussi avait eu des blessures de guerre. Alors tu vois, tes égratignures, c'est rien.
Quant au choix du Krav maga, l'adolescente insinuait à peine que Mal avait été assez nulle pour ne choisir que le deuxième sport le plus dangereux au monde aussi s'empressa t-elle de préciser:
le premier sport il n'est pas pratiqué par ici, c'est du « je-sais-plus-quoi-thai » qui est enseigné seulement chez les bridés.
Par contre la jeune fille était contente, son idée d'entraînements avant un combat semblait être accepté et elle avait hâte d'aller mieux.

Ah bon, Lisa est nulle ? Demanda Mal perplexe. Elle n'avait pas remarqué et la prenait plutôt pour une intello.
Pourtant, elle doit lire beaucoup avec son boulot donc elle doit savoir plein de choses, non ?
Elle ne broncha pas et termina son verre elle aussi tandis que l'ado montrait son énervement face à la sempiternelle question sur les kangourous, ce à quoi Mal finit par demander, histoire d'en savoir plus sur ce pays inconnu:
mais alors... Y a quoi d'autre à part des villes, des scouts, des koalas et des kangourous en Australie ?
Si tout le monde ne parlait que de ces deux bêtes là, c'est qu'il ne devait pas y avoir grand chose d'autre.

Elle n'osa rien dire quand Zelda évoqua ses parents. S'ils n'étaient pas ensembles au moment de son kidnapping et s'ils n'avaient pas reparus c'est qu'il y avait une forte hypothèse pour qu'ils soient morts à moins qu'ils zonent encore dans les forêts ou au NML ?
Elle aurait pu poser la question mais préféra ne pas insister; elle sentait que le sujet était douloureux et elle le comprenait fort bien. Par contre elle tenta tout de même de la rassurer:
tes parents seraient fiers de toi de voir comment tu te débrouilles ici. C'est l'apocalypse maintenant, plus personne ne vit comme avant... Alors les anciennes valeurs... C'était un peu comme les arènes ou les César, c'était dépassé; il fallait bien défendre sa peau ou piller si l'on voulait manger.

Mes parents sont morts au début de l'épidémie, répondit-elle sans préciser que pour sa mère c'était une évidence vu qu'elle était ivrogne et obèse.
Mon frère aussi est mort. Lui je l'ai vu transformé en mangeur d'homme. C'est un ami qui a dû l'achever, moi j'y arrivais pas, j'étais comme paralysée.
Il fallait dire qu'elle avait adoré Eric, le seule à s'être un peu occupé d'elle quand elle était petite. Tu as des frères et soeurs, toi ?.

Non, j'ai pas d'accent,
affirma t-elle. Tu penses ça parce que tu es Australienne mais je suis d'ici, je suis née à Seattle. Je suis partie à Detroit environ un an après l'épidémie, juste après que mon frère et mon amoureux soient morts en fait.

Mal ne comprenait rien à ce que Zelda tentait de lui expliquer. Un kidnaping, c'était un kidnaping ou alors c'était un autre truc mais le « pas vraiment », qui situait les choses entre les deux n'était pas concevable pour son esprit un peu trop brut. Quant à Ela... Il lui avait semblé comprendre qu'elle était du camp. Depuis quand il y avait des kidnappeurs d'enfants ici ?
Mais... Du coup, riposta t-elle, Ela c'est qui ? Et qu'est-ce que qu'ils ont fait les Remnants pour que tu croies qu'ils étaient oppresseurs ?

Mal écoutait avec grande attention la façon dont Zelda faisait habituellement la cuisine. Cela ne la choqua pas véritablement puisqu'elle avait eu ce genre d'expérience récemment.
C'est comme Oswald, alors ! J'ai fait des bonbons pour Halloween avec lui et on a mélangé plein de choses.
Et quand l'adolescente commença à évoquer un menu, elle s'écria:
des pâtes ce serait bien ! C'est ce que j'ai mangé avec le scientifique, ça passait plutôt bien, d'autant qu'on peut mettre plein de trucs dedans, je t'aiderai si tu veux. Et puis, j'ai bien le droit de pas aimer les salsifis encore plus que le reste !
Zelda avait tout de même un petit côté dictateur agaçant.
Du coup on fait quoi ? Quelqu'un va venir te remplacer pour le déjeuner ou bien il y a une cuisine derrière ton bar ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Sam 21 Nov 2020 - 23:32
« T'es du genre têtue, toi, hein ?! »
Mais pourquoi est-ce qu'elle tient absolument à dire qu'une patinoire est un colisée ? Ca pouvait y ressembler, oui, mais dans les faits le bâtiment a été conçu pour le hockey ou le patin, pas pour être rempli de sable et y faire couler le sang ! « T'sais quoi ? On a qu'à dire qu't'as pas entièrement tort et qu'j'ai complètement raison ! » Et voilà qui devrait clore ce débat un brin stérile quoique amusant. Toutefois Malou a l'air sincèrement intéressée par le colisée que l'australienne entend construire un jour, lorsqu'elle sera devenue reine des remnants. « J'sais pas trop encore où mais j'le ferai construire par mes sujets ! Et p't-être un esclave ou deux si on arrive à en trouver ! J'sais pas, c'est un détail tout ça ! » Et puis surtout de la musique d'avenir car elle est encore loin de porter la couronne. June atteindra un âge vénérable, c'est certain Un peu comme Elisabeth II, quoi.

« C'est simple ! Ici, c'est la civilisation du turfu ! » explique-t-elle sur un ton un brin théâtrale quand sa cliente l'interroge sur le sujet. « On innove ! On invente ! On construit ! » Oui, ils rebâtissent le monde, faisant du neuf avec du vieux. Cette épidémie, c'est aussi une chance de reconstruire un monde meilleur. « Mais bon, on a quand même gardé les trucs cool ! Genre les douches ou les lits ! Faut pas déconner non plus ! » Alors oui, si on veut, c'est peut-être un peu du plagiat. Tout comme son prénom. Mais les remnants ne vont pas jusqu'à imiter une civilisation éteinte depuis des siècles. Malou s'en rend bien compte de ça, pas vrai ?

Toutefois Zelda a compris que cette arène de Détroit compte encore beaucoup aux yeux de cette fille et c'est précisément pour cette raison qu'elle ne compte pas davantage débattre dessus, se focalisant plutôt sur la bâtisse qu'elle fera construire un jour. Sujet qui intéresse par ailleurs Mallowe puisque cette dernière la question sur sa future apparence. « J'sais pas ! Il évoquera le futur, c'est tout c'que j'peux te dire ! J'vais dégoter un architecte et on verra bien ce qu'il me pond ! » Elle n'a pas réfléchi jusque-là. Alors si elle apprécie l'enthousiasme de son interlocutrice, elle ne sait pas vraiment quoi lui répondre. « Dans l'idéal on les fera combattre à poil histoire de se rincer un peu l'oeil mais si tu veux inventer un costume, vas-y, te gêne pas ! On sait jamais, ça peut être cool ! Et puis on verra pour les chars-voitures, les taureaux, les plans et tout ce bordel ! » Elle ne sait même pas où trouver une de ces bestioles ni même si elle a envie de jeter des animaux en pâture dans une arène. « T'emballes pas ! » conclue-t-elle en souriant.

L'anorexie étant un sujet complexe et que l'adolescente est loin de maîtriser, elle hoche simplement la tête quand sa cliente lui fournit des informations complémentaires. Par contre, quand elle lui demande si elle est vexée et que l'autre affirme qu'elle la mettra à terre, elle arque un sourcil incarnant à la perfection le doute. « Ouais, c'est ça ! Rêve toujours ! » Elle est tenace, Malou, dans son genre. Et en plus, elle semble considérer que ses blessures ne sont que « Des égratignures ?! » Zelda plisse les yeux. « J'ai pris une balle dans l'épaule, une douche de machin caustique par-dessus et cette main-là, c'est un couteau qui l'a traversée le mois passé ! » Et elle ne compte pas les innombrables claques ou coup qu'elle a pu prendre par les autres résidents du camp. « Et toi, au même âge que moi, tu t'étais déjà fait shootée combien de fois ? » C'est vrai, quoi !

« Chez les... bridés ? » s'étonne-t-elle quand elles évoquent le sport de combat thaï. « T'es raciste ? Parce que j'veux pas d'ça dans c'bar, hein, j'te l'dis direct ! » Ces gens-là n'ont pas leur place ici ! Le racisme, Zelda déteste ça ! Et il en va de même pour les allusions sur des particularités physiques. « À la limite t'as l'droit de dire du mal des français si tu veux parce qu'eux, ils méritent ! Ou des autrichiens ! Mais c'est tout ! » Non, vraiment, on ne plaisante pas avec la xénophobie !

La discussion dérive sur Lisa et ses capacités. Ou plutôt, son absence de capacité. Ce qui semble d'ailleurs étonner Malou. « Non mais après j'dis pas qu'elle est toute nulle non plus ! Juste qu'elle sert à rien ! » Elle lit des livres, oui, mais lesquels ? « Ca m'étonnerait qu'elle lise des traités de physique, hein ! Déjà parce que je vois pas qui voudrait s'infliger ça ! Et ensuite parce que vu son délire sur le romantisme, elle doit bouquiner que des machins à l'eau de rose ! Et l'amour, clairement, ça sert à que dalle ! » À part à faire souffrir et à rendre les gens jaloux. C'est une faiblesse que l'on a trop vantée, érigée en valeur absolue. Tu parles ! C'est de la grosse daube et puis c'est tout !

« Ben y'a des aborigènes, des magasins, l'océan, des émeus, des lapins, des... des... » Non mais c'est quoi cette drôle de question sur son pays ? « Y'a tout ce qu'il y a dans les autres pays, quoi ! » Elle imagine quoi ? « C'est pas la zone, hein, là-bas, si jamais ! On était aussi évolué qu'ici ! » Voir même plus ! Et puis concernant ses parents et le fait qu'ils seraient fiers d'elle... « Tu les connais pas ! T'en sais rien ! » tranche-t-elle, acerbe. Et puis elle hoche la tête pour signifier à son interlocutrice qu'elle comprend sa douleur même si elle ne la partage pas. Perdre sa famille, c'est certainement l'épreuve la plus compliquée qui soit. Mais c'est aussi la plus à même de vous rendre plus forte. Plus la souffrance est forte, plus le gain est important !

« Ela c'est un peu... ma mère adoptive, si on veut ! C'est elle qui s'occupe de moi et qui a son mot à dire à mon sujet. Comme Clayton en fait même si elle, elle s'est pas montrée très présente ces derniers mois... » Tout ceci doit sembler un peu confus pour Malou mais elle s'y fera. Si si, elle s'y fera vraiment ! Le temps d'assimiler un peu les têtes et leur associer les bons prénoms. « Et en gros les remnants ont attaqué le groupe dans lequel je me trouvais à l'époque. Des gens qui m'avaient recueillis dans un ranch. Mais en fait ils ont juste voulu les sauver et eux, ils ont été trop bêtes pour le comprendre. Ils ont voulu se rebeller et forcément, ils ont douillé ! Et puis quand j'ai été prise en otage pour les forcer à se calmer, ces crétins m'ont carrément abandonnée à Renton ! Il m'a fallut un peu de temps pour comprendre que les remnants voulaient simplement pacifier la zone et rallier les gens pour leur bien-être. Mais c'est un peu philosophique tout ça et toi, t'as pas l'air hyper éduquée alors... On peut p't-être en parler quand tu seras plus grande ? » À ce sujet, Malo pourra d'ailleurs bénéficier des bienfaits d'une école à Fort Ward. « Tu rencontreras p't-être Ela là-bas, d'ailleurs ! » Et Aodhan, aussi. Mais elle ne va pas lui donner un prénom qui l'embrouillerait...

Quoi qu'il en soit Mallowe semble vraiement motivée à l'idée de manger des pâtes. Ses pâtes ! C'est louche ! Zelda plisse les yeux et se demande si elle est suicidaire ou simplement bête. Elle va vite regretter. « Si tu m'aides ce s'ra plus vraiment ma cuisine ! Par contre j'peux pas trop cuisiner dans cet état alors on peut dire que j'te dis comment faire et qu'toi, tu exécutes à la lettre mes ordres ? » C'est un bon compromis, ça, non ? « C'est quoi des salsifis par contre ? C'est les trucs qu'on bouffe à l'église, ça, non ? » demande-t-elle, curieuse, avant de jeter un regard vers l'horloge. « Normalement Casey d'vrait pas tarder à débarquer mais bon elle a une gosse et des fois elle a des petites urgences, tu vois ? Donc j'sais pas trop... » explique-t-elle, espérant que son amie ne tardera tout de même pas trop avant de prendre son service. « Mais parce que tu veux v'nir manger chez moi maintenant ? T'avais pas un rendez-vous ?! » D'ailleurs elle ne devrait sûrement pas trop tarder à y aller, non, si elle veut être à l'heure pour bouffer les trucs de Lisa.


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Lun 23 Nov 2020 - 22:33
Oui, Mal était têtue mais il ne fallait pas critiquer son arène. Cela avait été le lieu idéal pour elle et elle continuait de le défendre bec et ongle.
A présent, il était question du futur colisée de Zelda dont elle affirmait pouvoir faire bâtir les structures avec un ou deux esclaves seulement.
La jeune fille leva les yeux aux ciel; cette gamine n'avait vraiment pas le sens des réalités !
Et pour la suite du discours, Mal fut déçue. Elle n'avait réfléchi à rien en fait, pas même aux costumes des combattants.
Se rincer l'oeil... ça dépend quand-même avec qui, avait-elle répondu du bout des lèvres plus très motivée pour parler de ce projet brumeux. Quant aux dessins, elle ne voyait pas pourquoi elle perdrait son temps là-dessus puisque Zelda ne savait absolument pas quoi faire dans son arène ultra-moderne.
Nan, nan, je m'emballe pas, t'inquiète, rétorqua la jeune fille avec un soupir de lassitude.

Zelda était vexée pour les égratignures. Bien fait ! Elle n'avait qu'à pas la chercher en prétextant qu'elle serait plus forte au combat.
La môme détailla de long en large ses blessures de guerre devant Mal qui regardait tout ça d'un œil blasé. Puis, quand l'adolescente lui demanda combien de fois elle s'était fait shooter au même âge elle répondit:
par mon père, Je sais pas; je m'en rappelle plus, c'était tellement souvent.

Ta race ! Je suis certainement moins raciste que toi ! Rétorqua Mal du tac au tac. C'est juste que je sais pas où le machin thai se pratique. Je sais juste que c'est pas en Chine ni au Japon alors j'ai dit « les bridés » pour généraliser !
La jeune fille n'avoua pas qu'elle ne se souvenait plus non plus comment se nommait le continent où habitaient les fameux « bridés ». Elle avait dû apprendre ça en classe un jour où elle rêvassait.
Ouais ok, tu n'aimes pas les Américains, tu n'aime pas les Français, et n'aimes pas les Autrichiens non plus et t'es pas raciste ? À part toi, t'aime qui ?
Mal était vexée, c'était bien la première fois qu'on la traitait comme cela.

Quand la conversation vira sur les hypothétiques lectures de Lisa, la jeune fille ne sut pas trop quoi dire. En fait elle s'en fichait pas mal des bouquins et du niveau intellectuel de cette femme. Elle était gentille, elle cuisinait bien, c'était déjà pas mal.
Par contre l'amour... Dans un sens Zelda n'avait pas complètement tort mais quand-même, c'était bien agréable parfois d'aimer et d'être aimé.
Tu n'as jamais été amoureuse ? Demanda t-elle ? Tu n'as pas de petit copain ?
C'était pourtant de son âge, ça.

Ainsi donc l'Australie c'était comme partout. Il n'y avait donc pas de quoi en faire un plat et trouver les Américains bizarres...
Et ses parents ? Bah non, elle ne les connaissaient pas donc elle laissa choir mollement le sujet qui paraissait tendu pour plutôt s'intéresser à ce que Zelda venait de lui confier.
Une ex-kidnappeuse d'enfant qui devient une mère adoptive ? Mal était interloquée. Comment cela pouvait-il être possible ? Cette fille devait vraiment avoir un grain...
Mais le plus surprenant furent les révélations sur le passé du camp.
Bah ils n'étaient quand-même pas cool les Remnants avant... laissa t-elle tomber un peu déstabilisée.
Du coup elle ne releva même pas la savonnette à propos de sa culture générale, peut-être aussi parce qu'elle était persuadée que Zelda était au moins aussi nulle qu'elle.
Je n'ai pas besoin de rencontrer Ela pour l'instant, lâcha t-elle froidement pour s'intéresser aux détails du repas, sujet qui commençait à l'angoisser. Elle devait manger à heure fixe, c'était important lui avait dit Lisa et là, elle avait une demi heure de retard sur son menu. Si la gamine ne se décidait pas dans l'instant, elle irait se débrouiller chez Eve-Madeleine.

Tu manques pas d'air toi ! S'écria Mal quand Zelda lui proposa de cuisiner sous ses ordres.
Tu m'invites et ce serait à moi de faire la bouffe alors que tu m'as dit tout à l'heure que ta blessure datait d'un mois ? Ça doit être bien cicatrisé là ou alors t'as attraper la gangrène et il faut te couper la main !
Elle lui parlait d'une Casey qui devait venir la remplacer avant de s'étonner qu'elle veuille manger chez elle.
La jeune fille se gratta encore la tête comme toujours quand elle était perplexe et là c'était rien de le dire ! La gamine n'avait pas un grain, elle était carrément frappadingue ou quoi ?
J'ai jamais dit que je voulais manger chez toi puisque je t'ai demandé s'il y avait une cuisine derrière ton bar.
Après, si chez toi c'est tellement en bordel et dégueulasse au point que tu aies honte de m'inviter, c'est clair que je n'aurai pas envie d'y aller !
En tout cas, tu te décides maintenant sinon je retourne chez Eve, chez elle aussi il y a des pâtes et le ménage est fait.

Non mais sans blague.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Mar 24 Nov 2020 - 7:57
« Pour le coup, t'as plutôt raison ! Ca fonctionne pas avec n'importe qui ! »
On ne peut pas se rincer l'oeil sur un corps malformé ou handicapé, par exemple. Ce serait franchement pervers. Et puis aussi, révélateur d'une forme de mauvais goût ou d'absence de moral. Malou marque un point ! On ne peut pas fantasmer sur n'importe qui ! « Tu sais quoi ? On dénudera qu'les plus beaux spécimens ! Et les moches, on les obligera à porter un costume ! » Voilà qui devrait résoudre le problème !

« Ton père te tirait d'ssus ? » Non, c'est improbable. C'est pas le genre de truc qu'on peut faire plusieurs fois vu qu'en général, les balles, ça tue ! Sa cliente doit plutôt faire référence à des coups. Cette fois Zelda garde le silence, gênée. Elle a eu la chance d'avoir des parents aimants. Mais elle sait que pas tout le monde à ce privilège. Sean se faisait battre par son père. Et Malou aussi, visiblement. Quand l'une des personnes de votre propre sang s'acharne sur vous, qu'est-ce qu'on peut ressentir ? L'adolescente n'en a pas la moindre idée. Mais elle pressent que le plus douloureux, ce n'est pas les coups. Mais plutôt la souffrance psychologique qu'une telle chose peut vous insuffler. « J'suis désolée, j'savais pas ! » souffle-t-elle, résistant à cette envie un peu trop humaine de déposer sa main bandée sur celle de la jeune femme. Alors à défaut, elle préfère simplement changer de sujet.

« Eh, j'suis pas raciste ! » se défend-t-elle, outrée. « Dean, un d'mes meilleurs amis, est black ! » Si ça ce n'est pas la preuve qu'elle n'a rien contre les races inférieures, hein ! « En tout cas, à mon avis, cette boxe thaï doit se pratiquer en... Thaïlande ! Vu que ça commence par les mêmes lettres et tout, tu vois ? » L'australie étant proche de l'Asie, Zelda a un peu étudié sa géographie pendant ses premières années scolaires. Et voici Malo qui revient sur ses accusations de racisme, arguant qu'elle déteste les américains, les français et les autrichiens. « Mais ?! » s'offusque-t-elle à nouveau. « Alors déjà, j'ai rien contre les américains ! Vous êtes bizarres, oui ,mais c'est pas forcément une mauvaise chose ! » Ce n'est pas parce qu'on adore les flingues et la malbouffe qu'on est mauvais, si ? « Les français j'les supporte pas parce que j'suis australienne et donc, proche des anglais ! Et qu'chez nous, c'est une espèce de tradition de pas aimer les bouffeurs d'grenouilles, tu vois ? Et puis tu m'comprendras l'jour où tu rencontreras Adrienne, notre pilote ! » Elle lui souhaite d'ailleurs bien du courage ! « Et pour les autrichiens, c'est parce qu'ils ont créé Hitler et l'docteur Friedenstein, l'chef du complexe scientifique ! Et toi aussi tu d'viendrais autrichiophobe si t'avais passé du temps avec lui, tu peux m'croire ! » Donc non, c'est pas du racisme. C'est du bon sens !

Et sans vraiment comprendre pourquoi ni comment, elles se retrouvent à parler de l'amour. Malo lui demande même, dans un élan de curiosité, si elle n'a jamais été amoureuse et si elle n'a pas eu de petit copain. Zelda fronce les sourcils, un brin étonnée. Et puis elle devient un peu rouge, aussi. Parce que la gêne. « J'avais un gros crush sur Justin Bieber... » avoue-t-elle. « Mais j'imagine que ça compte pas ? » Elle ne l'a jamais rencontré, en plus. Elle saoulait ses parents pour aller le voir en concert mais puisque les mots se sont relevés, ça n'a malheureusement jamais pu se faire. « Mais oui, j'ai déjà eu un vrai petit copain. Enfin maintenant c'est mon ex, en fait. Mais du coup l'amour, j'connais un peu ! » explique-t-elle, détournant le regard. « Assez pour savoir qu'ça pue la merde ! » Et que ça fait beaucoup trop mal !

Une chose en amenant une autre, elles se retrouvent à parler des circonstances qui ont menées l'australienne à rejoindre le camp. Et Malou y va de son petit commentaire, arguant que les remnants n'étaient pas cool. Zelda observe machinalement autours d'elle puis se penche en avant. « Ca, c'est pas l'genre de truc que tu devrais pas trop balancer à haute voix ! Tu sais jamais qui peut t'entendre ! » June a des espions et il se trouve d'ailleurs que cette fille est en train de discuter avec l'un d'entre eux. « Et oui, parfois, on fait pas dans l'sentimentalisme. Mais ça, c'est parce qu'on a une mission sacrée : restaurer la civilisation ! » explique-t-elle, radoucie. « Et que parfois l'seul moyen d'convaincre des cons, c'est encore d'leur taper dessus... Les idées, ça peut très bien rentrer dans l'crâne à coups d'poings ! » C'est la nature humaine qui veut ça. Et puis la fin justifie les moyens, non ?

Et puis sans vraiment comprendre pourquoi, Malou s'énerve lorsqu'elle lui propose de cuisiner sous ses ordres. « Ben t'as dit qu'tu voulais qu'on fasse ça à deux alors j'essaie d'trouver un moyen pour qu'tu puisses participer un peu, quoi ! » C'est quoi, le soucis ?! « Le but c'est qu'la bouffe soit dégueulasse pour qu't'aies envie d'manger, j'te rappelle ! Donc j'suis bien obligée d'te dire comment faire, non ? Sinon tu vas faire un truc correct ! » Elle a déjà oublié leur stratégie ? Et la voici qui surenchérit, qui lui pose une sorte d'ultimatum. Il faut cuisiner ici ou alors, elle se barre. Et au passage, elle en profite pour supposer que chez elle, c'est le gros bordel. Ce qui n'est pas tout à fait inexacte vu que l'ambiance dans la colocation est électrique en ce moment et qu'entre les blessures et les déprime, personne n'a franchement envie de perdre du temps en ménage... « Bah t'as qu'à t'casser et retourner chez Eve, alors ! » siffle-t-elle, agacée. « Si tu veux pas d'mon aide, t'as qu'à r'tourner bouffer des trucs qui t'donnent la gerbe, non mais oh ! » C'est quoi ces manières ?!


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Mer 25 Nov 2020 - 20:41
D'accord pour dénuder que les canons, répondit-elle, et du coup je veux bien dessiner des costumes pour les moches, je te montrerai quand ça sera fait.
Zelad ne savait pas que Mal avait un coup de crayon impressionnant; elle aurait des surprises quand elles se reverraient sur ce sujet.
Non, mon père ne me tirait pas dessus, répondit-elle avec l'envie de rire face à une telle naïveté mais laisse béton, c'est pas intéressant et je m'en fous maintenant; ça m'a appris à encaisser les coups, c'est tout bénef !

Si Dean était un black alors ok, elle n'était pas raciste, ce qui rassura Mal car dans son quartier des blacks il en avait beaucoup et elle les aimait plutôt bien.
Quant au côté soi-disant bizarre des Américains, cela ne semblait pas la gêner donc tout aurait pu bien aller jusqu'au moment où elle appris que les Français mangeaient des grenouilles, les dégueulasses et que les Autrichiens avaient créé Hitler...et qui ?
De Hitler, elle en avait entendu parler à l'école, les profs d'histoire n'en pouvant plus de rabâcher de que « les bons Américains étaient allés sauver l'Europe entière d'une barbarie sans nom », sic dans le texte. Mais pour l'autre, elle avait un doute. Le docteur Frankenstein, ce n'était pas plutôt un film ça ? Et Frankenstein n'était pas docteur, c'était l'autre, non ?... Bref.
Rapide calcul mental: Hitler aurait quel âge aujourd'hui ?
En admettant qu'il ait été élu au pouvoir à l'âge de dix huit ans, quel âge aurait-il actuellement ?
Grosse colle. Et Mal ne trouva pas la réponse car elle était nulle en maths de ce genre. Donc, elle demanda:
Parce que tu as passé du temps avec Hitler et le docteur Frankenstein, toi ?
Elle était prête à plaindre cette pauvre fille de tout son cœur même s'il n'était pas bien gros niveau empathie mais là quand-même...

Ouaiaiais... Justin Bieber était pas mal... Mais ce n'était pas son genre. Alors elle répondit:
ça compte pas !
Puis quand Zelda lui confia son histoire de cœur, mal baissa la tête car elle avait raison: bien souvent ça puait la merde en effet. Entre « Nounours » qui s'était fait mordre, Vaughn qui couchait avec elle sans l'aimer et Tyler adepte du sado-maso, elle n'avait pas été gâtée non plus.
Malgré tout, afin de ne pas décourager l'adolescente qui était au tout début de sa vie elle souffla:
un jour tu rencontreras certainement la bonne personne... ça arrive à plein de monde ça.
Elle ne lui parla pas des des hypothétiques divorces après quelques années d'amour fou, ceux qui s'envoyaient en l'air dès que bobonne avait le dos tourné ni... En fait oui, l'amour ça pue vraiment la merde; changeons de sujet.

Mal qui avait une forte tendance à s'énerver rapidement embraya tout de suite sans attendre la fin de la conversation:
si j'ai envie de dire tout fort que les Remnants n'était pas cools, personne ne m'en empêchera !
Mais après, elle fut bien obligée d'être d'accord avec Zelda. Il fallait bien défendre le camp et puis les cons, ils ne comprenaient véritablement que quand on leur cognait dessus, elle en connaissait un rayon !
Ouaip, conclu t-elle t'as raison pour la défense. Et pour les cons.
C'était une affaire réglée d'autant qu'elle aussi travaillerait bientôt pour June, il ne fallait pas déconner.

La jeune fille s'était encore échauffée un peu vite sur l'histoire de la bouffe. Mais après tout, c'était à Zelda de s'habituer à son caractère, pas à elle de faire un effort quand-même.
J'ai pas dit que je voulais pas t'aider, j'ai dit que je ne voulais pas tout faire ! D'autant qu'il te reste une main gauche pour touiller dans la gamelle et tout.
Mal était triste. Elle aurait eu bien envie de vérifier la véracité de l'hypothèse de l'adolescente.
Pour cela, il suffisait de faire amende honorable, de dire que les nouilles dégueulasses, que ce soit ici ou chez elle, cela n'avait aucune importance et surtout que le bordel ne la dérangerait pas vu qu'elle était elle-même d'une nature hyper bordélique (fallait voir sa chambre chez Eve !). Mais...
La jeune fille était affublé d'un orgueil tellement démesuré que rien de tous ces mots ne sortirent de sa bouche. A la place, elle remit son sac à dos sur ses épaules et lança:
bon ben... Si tu le prends comme ça...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   
Revenir en haut Aller en bas  
- De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: