The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Soldes Converse : -50% de réduction sur une sélection d’articles
Voir le deal

De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Mar 3 Nov 2020 - 19:19
Cela faisait un certain temps que Mal n'était pas sortie. Sauf pour aller voir Lisa qui l'aidait toujours à manger et les résultats étaient probants: en montant sur la balance elle eut le plaisir de constater qu'elle avait pris 2 kilos; de 33, elle était passé à 35 !
Certes, elle était toujours maigre à faire peur mais au moins tenait-elle debout, ce qui la motivait à persister dans ses efforts.

Presque de bonne humeur face à ce succès, elle décida d'aller boire son jus de fruits du matinée au bar où elle n'avait encore jamais mis les pieds.
Assez peu sociable, elle avait toutefois décidé d'y aller pour grosso-modo 10h30, heure où il n'y aurait probablement aucun client.
Elle attrapa son sac à dos, son blouson noir et franchit le seuil de la maison qu'elle partageait avec Eve-Madeleine.

Le ciel était carrément plombé mais il ne pleuvait pas. Toutefois l'humidité ambiante donnait une sensation de froid qui pénétrait dans tous les os. L'air sentait les feuilles mortes qu'elle piétinait sans se soucier de leur beautés automnales; elle n'avait jamais été très sensible aux beautés de la nature, d'autant que de là où elle venait l'atmosphère puait plutôt la charogne, été comme hiver, l'unique différence étant les hôtes qui venaient becqueter les cadavres: aux beaux jours c'étaient les mouches à merde, sinon c'était les corbeaux qui lui cassaient la tête avec leurs cris rauques.

Enfin, elle arriva devant le bar et en poussa rapidement la porte; elle avait hâte de se mettre au chaud.
L'intérieur était sympa mais sans plus, par rapport à sa Taverne dont elle avait foutu le feu mais elle n'était pas là pour comparer la déco, juste pour boire un verre histoire d'être un peu moins seule; quoique. La salle était déserte et au comptoir se tenait la demi portion qu'elle avait aperçu plusieurs fois aux deux banquets. Ils laissaient faire le service aux gamins par ici ?!

Mal n'aimait pas les enfants. Les ados non plus d'ailleurs. Quant aux adultes... Pas forcément non plus, cela dépendait qui.
Elle regrettait déjà d'être venue jusque là mais ne pouvait pas rebrousser chemin sans passer pour une andouille ce qui n'était pas envisageable étant donné l'orgueil démesuré qui la caractérisait.

'lut, lança t-elle en guise de bonjour. Je voudrai un jus de carottes ou si y'en a pas, un jus de pomme.

Elle se dirigea vers le dernier tabouret du bout du zinc et tourna le dos à la serveuse histoire de bien montrer qu'elle n'était pas là pour parler de poupées barbie.
D'un autre côté, si elle voulait s'intégrer un tant soit peu à ce camp dont elle ne connaissait encore pratiquement rien, il faudrait bien qu'elle fasse un peu d'efforts...
Sur un soupir annonçant un manque de motivation évident, elle fit face à la gamine en se disant qu'elle n'avait qu'à lui poser une question à peu près polie pour lui prouver qu'elle n'était pas un robot et le tour serait joué.

Ayant très peu de culture générale et donc peu de conversation, elle choisit une phrase plus que banale en guise d'introduction, ce qui n'avait aucune importance en soi puisque d'avance elle se fichait royalement de la réponse.

Ça fait longtemps que tu habites ici ? Demanda t-elle comme qui aurait lancé « on peut avoir l'addition ?» dans un restaurant 3 étoiles en sachant qu'« on » paierait avec un chèque en bois volé.
C'était pas mal comme introduction. C'était presque de l'héroïsme pour Mal.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5053
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Mer 4 Nov 2020 - 6:29
« Putain... »
C'est au moins la troisième fois que son menton glisse de sa paume et qu'elle manque de s'éclater la tronche sur le bar. Quelque part elle l'a bien cherché... C'est elle qui a demandé à Arizona de ne pas la ménager aux entraînements et de l'épuiser. La fatigue s'est accumulée, accentuée par ses difficultés à trouver le sommeil. C'est encore le matin mais son corps l'encourage à retourner dans le merveilleux pays des songes, là où les soucis de la réalité ne peuvent pas l'esquinter. Franchement ? Zelda est plutôt satisfaite. C'est exactement ce qu'elle voulait : être naze pour échapper aux morsures de sa conscience. L'inconvénient c'est que c'est encore le matin et que son lit, lui, est plutôt loin. Et puis, surtout, qu'elle est de service au Summer's...

Cela dit il n'y a pas beaucoup de clients. En fait, il n'y en a même aucun. C'est plutôt normal dans la mesure où les gens sont occupés en journée. Le travail ne manque pas et la sécurité a été sagement renforcée. Ceux qui peuvent se permettre de glander sont plutôt rares. Et pas forcément bien perçus par la communauté. Alors l'adolescente est tout de même un peu surprise lorsque la porte s'ouvre sur ce qui semble être l'une des rescapées de ces camps allemands en Europe, ceux dont Aodhan leur a parlés en cours. Zelda la regarde s'approcher, lâche un petit « 'Lut ! » accordé aux salutations de celle qui se pose en cliente et prête poliment attention à sa commande. « Et le s'il-te-plaît, il est en option ? » maugrée-t-elle tandis que l'autre tourne le dos. Et bien évidemment, assez fort pour que cette dernière puisse l'entendre.

Toutefois l'australienne se plie plus ou moins de bonne grâce aux exigences de son rôle et ne tarde que vaguement avant de se saisir avec difficulté d'un verre, de le remplir de jus de pomme et de l'agrémenter d'un peu de... rhum. D'un peu beaucoup, même. L'idée, c'est quand même que ce soit dégueulasse ou suffisamment imbuvable pour que l'autre comprenne que la politesse, ici, c'est pas forcément en option. Surtout quand c'est l'adolescente qui se trouve derrière le comptoir.

Et alors qu'elle s'approche de la table pour y déposer le verre, grimaçante à cause de la pression que le poids de ce dernier exerce sur ses blessures, elle est accueillie par une question qui lui arrache un petit sourire. Depuis combien de temps elle vit ici ? « Essaie au moins de faire comme si la réponse t'intéressait... » lui reproche-t-elle, usant d'un ton égal. « Et toi ? Depuis combien d'temps t'as quitté la Somalie ? » Dans les discussions entre certains adultes, la maigreur est affiliée au peuple de ce pays. C'est probablement un peu raciste. Mais l'essentiel, c'est quand même que cette fille comprenne l'allusion à sa silhouette cadavérique...

Au final Zelda n'attend pas vraiment de réponse, elle non plus. La voici qui retourne déjà derrière le bar pour y chercher l'un des sandwichs de la veille, grossièrement emballé dans du papier journal. « Hey, le phasme ?! » Elle ne va quand même pas le lui lancer à la tronche par surprise. On ne joue pas avec la nourriture ! Si c'était vrai avant, ça l'est encore davantage maintenant... « Attrape ! » Voilà pour la bonne action de la journée ! L'adolescente peut cocher la case Nourrir un cadavre sur sa liste des choses à faire avant de mourir !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Mer 4 Nov 2020 - 19:27
Mal avait très bien entendu la réflexion mais ne s'était jamais résignée à ces genres de politesses débiles et ce n'était pas une ado qui allait la faire changer d'avis sur le sujet.
dire s'il te plaît c'est de l'hypocrisie et dire merci c'est une soumission, lâcha t-elle tout en se tournant légèrement vers son interlocutrice.
Elle laissa passer un léger temps et expliqua:
en admettant que tu me répondes « ça ne me plaît pas », je fais quoi ? Je me mets à genoux devant toi pour te supplier de me servir quand-même ?
En réalité, tout le monde en a rien à foutre que ça te fasse plaisir ou non de servir puisque derrière ce bar tu es obligée de le faire. C'est de la politesse de merde ça.

Elle n'allait pas refaire toute l'éducation de cette gosse quand-même. C'était pas sa môme et elle n'était pas responsable des conneries que les parents inculquaient à leurs rejetons !

Quand le verre fut posé devant elle, Mal eut à peine besoin de se pencher dessus pour sentir les effluves d'alcool. D'abord parce qu'il y en avait beaucoup mais aussi parce qu'elle n'avait pas été patronne de taverne deux fois dans sa vie pour rien.
C'était petit. C'était mesquin. C'était fait exprès pour la faire chier mais elle ne broncha pas. Elle en avait maté d'autres et des bien plus durs à cuire, à commencer par Isha à ses débuts.

Elle la laissa causer, mit de côté la question sur ses origines géographique pour plus tard et répondit:
t'as raison. J'en ai rien à foutre de savoir depuis quand tu es là, c'est pas intéressant. Je vois que tu commences à comprendre cette histoire de conneries dans la politesse.
Puis, d'un coup, elle planta un regard aussi glacial qu'une lame d'acier dans celui de la jeune impertinente et demanda insidieusement en repoussant son verre lentement:
Faut-il que je rende compte à June du fait que tu gaspilles inconsidérément les réserves du camp quand tu bosses ici ?
Après un temps de pose afin que l'ado comprenne bien la portée de sa question, elle continua:
tu ne sembles pas savoir que le rhum est l'un des alcools les plus chers du marché noir, alors, même s'il vous en reste beaucoup de bouteilles, faut que tu prennes conscience que quand tu auras vidé la dernière dans un jus de fruit, il n'y en aura plus pour la simple raison que ça se fait avec de la canne à sucre et que la canne à sucre ça pousse pas à Seattle, il fait trop froid.
Maintenant donne moi un jus de pommes normal,
ordonna t-elle sèchement, que ça te plaise ou non, conclut-elle sarcastique.

Elle repoussa d'un geste négligent le sandwich sans même le déballer. La môme la cherchait, c'était évident mais elle ne la laisserait pas la trouver, elle avait passé le temps des enfantillages. A la place, elle répondit à la question précédente.
Elle ne connaissait pas la Somalie ni ses problèmes et n'aurait pas su où situer un tel endroit sur une carte. Elle aurait pu en apprendre davantage par le biais des infos à la télé mais les news internationales ne l'avaient jamais intéressée; elle préférait les meurtres, cela faisait comme les séries avec suspens et rebondissements sauf qu'en plus c'était vrai.

Je viens de l'arène de Detroit.
Répondit-elle.
Sciemment elle ne rajouta pas de détails. Elle avait envie de piquer la curiosité de la gosse au risque que celle-ci ne soit pas intéressée pour en savoir plus au final.
Pourquoi tout à coup Mal l'associable, la désagréable jouait-elle soudain à ce jeu ?
Elle n'en avait peut-être pas encore conscience mais quelque part, le caractère de la jeune fille lui plaisait. On pouvait presque dire qu'intérieurement elle s'amusait et surtout, elle la désennuyait, ce qui n'était pas banal.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5053
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Jeu 5 Nov 2020 - 7:41
« Obligée ? »
L'australienne plisse les yeux et darde son regard sur cette cliente un peu trop arrogante à son goût. « C'est c'que tu crois ? Que j'suis obligée de te servir ? » répète-t-elle à nouveau, partagée entre l'amusement et l'irritation. Franchement ? Elle est tentée de lui prouver le contraire. Elle suppose d'ailleurs que Casey n'y verrait pas d'inconvénient puisqu'elle ne goûte pas non plus à ce genre de suppositions réductrices. « Ah ouais d'accord, j'ai compris... » s'amuse-t-elle dans la foulée. « T'es une rebelle, toi, en fait ! Fuck le système tout ça, tout ça ? » Le sourire de l'adolescente disparaît plutôt vite. « Personnellement j'ai rien contre les gens qui veulent s'la jouer comme ça mais bon, faut qu'tu saches qu'ça n'impressionnera pas grand monde par ici... » À commencer par elle, d'ailleurs. « M'enfin c'est toi qu'ça regarde ! » Un jour, cette fille aussi sortira de sa crise d'adolescence. Elle est juste un peu plus lente que les autres...

Bref, il est temps pour elle de passer derrière le bar pour préparer ce fameux jus de pomme au rhum et le rapporter à cette cliente un brin difficile. Et puis de retour à sa table, la discussion se poursuit au rythme où elle a commencé. C'est à dire sans grandes marques de politesses et avec les allures d'un joute verbale. Le genre d'exercice que Zelda apprécie tout particulièrement. « Tu es là depuis combien de temps, déjà, toi ? Un mois ? P't-être un peu plus ? » l'interroge-t-elle lorsque la blonde menace d'aller la dénoncer à June pour le gaspillage de rhum. « Pas suffisamment longtemps, en tout cas, pour t'rendre compte que la Boss se fout complètement d'ce genre de trucs... » Qu'elle aille tout lui rapporter si ça lui chante ! Elle va même lui faciliter la tâche. « Après si tu veux quand même jouer à la balance, le plus simple ce serait que t'ailles tout rapporter à Layla ! Tu vois qui c'est ? Une grande anglaise, avec les cheveux noirs et des bonnes manières ? » Un peu l'exacte opposée de son interlocutrice, en fait.

« Et t'en fais pas pour la canne à sucre, va ! J'imagine que c'est un peu dur à concevoir pour une gueuse mais ici, on a des serres et la technologie suffisante pour y faire pousser tout ce qu'on a envie ! » Dans les faits - et même si elle ne l'apprécie pas - Zelda fait suffisamment confiance à Valentine pour parvenir à gérer une éventuelle pénurie de rhum. L'australienne s'arme ensuite d'un regard d'inquiétude bien trop exagéré pour être réel.  « Rassure-moi : Tu sais c'que c'est, hein, d'la technologie ? » Elle ne doute pas que ce soit le cas. Mais l'adolescente n'allait tout de même pas se priver d'une opportunité de lui rappeler qu'à ses yeux, elle est surtout un insecte qui va devoir gagner sa place dans son estime et dans la coeur du groupe. C'est le fardeau de tous les nouveaux arrivants...

Toutefois cette fille, bien que désagréable, n'est pas non plus une adversaire. Et c'est ce qui motive Zelda, à défaut de changer son verre par un vrai jus de pomme, à lui lancer un sandwich. Et même si cette dernière repousse la nourriture, l'australienne ne daigne pas aller la récupérer. « T'as peur de grossir ou quoi ? » Qu'elle se rassure : elle a de la marge. Une bonne trentaine de kilos, à vue de nez. Mais l'adolescente ne compte pas insister. À la place, elle écoute avec un semblant d'intérêt l'annonce de sa cliente. Elle vient donc de l'arène de Detroit ? « 'Connais pas ! » La jeune espionne n'est même pas sûre de pouvoir situer cette ville sur une carte...  « Et tu y faisais quoi ? Office de drapeau ? » Ce qui semble évident c'est qu'elle ne s'y battait pas, en tout cas. Par contre, vu sa masse, elle l'imagine fort bien flotter au sommet d'un mât. « Donne-moi plutôt ton prénom au lieu d'me raconter des conneries ! » Ce serait un bon début !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Sam 7 Nov 2020 - 19:04
Mal leva les yeux aux ciel comprenant très vite que l'ado était tellement conditionnée que cela ne valait même pas la peine de lui répondre. Encore une qui avait dû apprendre dès le plus jeune âge à cirer les pompes des forts et à mépriser les faibles par le biais de jolies formules de politesse pour les premiers et des remarques désobligeantes, teintées de sentiments de supériorité pour la piétaille; Si c'était ça le « système » auquel apparemment il fallait adhérer sous peine de se faire mal voir alors oui, fuck.
Je ne cherche pas à impressionner, répondit-elle seulement avec lassitude.

Toujours est-il que dans ce bar la jeune inconnue s'y posait en maître, ne se sentant pas obligée de servir la clientèle, versant dans les jus de fruits des doses d'alcool digne d'un banquet de VIP, jetant à la figure des casse-dalles gratos sous prétexte qu'ils étaient de la veille, tout cela sans avoir besoin de rendre des comptes à quiconque. Cette légèreté dans la gestion des stocks, cette gabegie insolente étaient-elles le revers de la médaille de ce camps ?
Je ne cherche pas à jouer les balances lança t-elle froidement, je ne t'espionne pas, je constate c'est tout.

Mal était sceptique. Ce n'était pas l'état d'esprit qu'Eve-Madeleine lui avait dépeint à son arrivée, ni même Oswald ou Lisa. Naturellement personne ne mourrait de faim ici mais elle avait souvent entendu la petite phrase « il ne faut pas gaspiller ». Y avait-il un passe-droit pour le troquet ? Fallait croire.

Non, Mal ne savait pas qui était Layla et n'avait absolument pas envie de la rencontrer dans ce genre de circonstance par contre, quand la mioche commença à parler de cannes à sucre à planter sous serres avec toute la technologie nécessaire, elle faillit éclater de rire devant tant de bêtise. En fait, elle était prête à parier que la môme racontait n'importe quoi histoire de sentir plus forte que les autres.
Non, je ne connais pas toutes les technologies, loin de là, rétorqua t-elle presque moqueuse, mais quand on sait qu'il faut 8,5kg de canne à sucre pour un litre de rhum, il faudrait au moins un hectare de plantation pour pouvoir distiller cet alcool de manière à peut-près rentable.
Vous possédez un hectare de serres couvertes avec suffisamment d'énergie pour la chauffer de manière tropicale, genre 30° jour et nuit, été comme hiver et suffisamment de tuyauteries pour reproduire l'humidité adéquate pour que cette plante pousse ? Vous avez beaucoup de chance, faudrait que tu me dises où elle se trouvent pour que j'aille y faire un tour.
Décidément cette fille l'amusait beaucoup, elle n'était pas banale !
Mal manquait de culture générale mais possédait une dose de bon sens et surtout elle était curieuse. Elle avait appris tout cela dans un petit dépliant publicitaire ventant une marque de rhum.

De plus en plus hilare, intérieurement seulement, elle décida de ne rien raconter de l'arène. L'ado ne semblait pas plus intéressée que cela elle aurait juste perdu son temps et de la salive. Avec un petit rictus goguenard elle annonça:
y'avait pas de drapeaux. Par contre, je sais très bien manier le fouet, si tu m'en trouve un bien grand, je te montrerai et je pourrais même te mettre une fessée !

Elle laissa passer un temps de silence avant d'ajouter:
sinon je m'appelle Mal. Et toi ?
Pour le reste, je suis malade c'est pour ça que je ne pourrai pas manger ton sandwich mais je vais l'emporter pour Eve-Madeleine, elle sera contente. Et comme je me soigne, j'ai absolument besoin de ce jus de pommes mais sans alcool. T'as ça dans tes réserves ? A moins que dans tes serres il y ait aussi des mangues et des papayes auquel cas, je veux bien un jus de mangue.
Mal plaisantait à présent. Elle ne souriait pas car elle avait oublié comment faire depuis longtemps mais le cœur y était.
Quand je serai rétablie je serai sentinelle. J'irai m'entraîner au krav maga, chose que je pratiquais tous les jours avant, et j'aimerais apprendre le tir. Et toi ? Tu fais quoi quand tu n'es pas derrière ce bar ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5053
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Dim 8 Nov 2020 - 6:20
« Si tu l'dis... »
Alors si ce n'est pas pour se donner un style, Zelda ne voit pas vraiment ce qui peut décemment expliquer le comportement de cette cliente. Même le ton las de la jeune femme lui fait penser à quelque chose de savamment étudié. C'est peut-être une sorte de moyen de défense ? Après tout l'australienne l'a déjà expérimentée elle-même, cette technique. Laisser croire aux autres que rien n'est en mesure de vous atteindre, c'est encore le meilleur moyen d'éviter les remarques désobligeantes... « Tu constates plutôt mal, alors, si j'peux m'permettre ! » répond-t-elle sèchement à son interlocutrice lorsqu'elle cette dernière se défend de l'espionner. Est-ce que June en aurait aussi fait un petit oiseau ? L'adolescente en doute mais elle se rappelle aussi que la force de la Boss, c'est encore de se manifester là où ne l'attend pas forcément.

Et voici l'australienne gratifiée d'un véritable exposé sur la canne à sucre et sa transformation en rhum. Sincèrement intéressée, quelque peu surprise aussi, elle laisse sa cliente s'exprimer. Celle-là, elle ne l'avait pas vue venir. Au final un léger sourire se dessine sur les lèvres de la jeune espionne. Même si, effectivement, elle doute que la surface couverte par les serres soit franchement suffisante pour combler la production d'alcool. « J'me suis pas vraiment amusée à compter les mètres carrés... » élude-t-elle, peu désireuse d'accorder un quelconque point à son interlocutrice. « Et puis je n'suis pas sûre qu'on essaie d'être rentables, non plus. Ici, on ne paie pas son verre et à défaut d'avoir du bon rhum, on préférerait sûrement en avoir en quantité. Surtout avec les soiffards qui traînent dans l'coin... » s'amuse-t-elle dans la foulée. « Et puis franchement j'imagine qu'il y a encore bien assez de bouteilles de rhum qui ne demandent qu'à être récupérées dans la ville pour qu'on en vienne à devoir produire nous-même notre propre alcool ! L'un des avantages de la faim du monde, c'est qu'on a hérité de tout ce qui appartenait aux morts... » Et ça en fait, ça, des réserves d'alcool ou d'armes !

Ce qui semble cependant sûr, c'est que cette nouvelle-arrivante à une certaine dose de répartie. Tant mieux ! Zelda n'accorde que peu d'intérêt à ceux qui se laissent marcher sur les pieds et répliquent avec la mollesse d'un glaire. Les faibles, franchement, ne méritent pas l'attention que certains leur prêtent. « Un fouet, ça doit pouvoir s'trouver ! Même si j'vois pas trop en quoi ça peut être utile contre des rôdeurs... » Et même si elle doit sûrement faire très mal aux vivants, elle ne peut décemment pas remplacer un bon flingue chargé. « Et j'ai passé l'âge des fessées, merci ! Si t'essaies d'm'en donner une, j'préfère te prévenir : j'serai obligée d'te péter la gueule en retour ! Et pas qu'un peu ! » Pour l'éduquer, notamment. Mais elle n'en veut pas vraiment à cette fille : elle ne la connait pas et elle doit sûrement voir en elle une bête serveuse incapable de se défendre. Il faut dire qu'avec ses bandages et dans son état, elle ne renvoie pas non plus une impression de puissance...

Toujours est-il que la conversation reprend une tournure plus normale lorsque la cliente lui donne enfin son prénom. Elles auraient sans doute pu commencer les deux par les présentations d'usage, non ? « Mal' ? C'est un diminutif pour quoi ? » demande-t-elle en tentant de faire preuve d'un peu d'intérêt. « Moi c'est Zelda ! » Et qu'elle ne s'avise pas de faire un commentaire sur les jeux vidéos ou un truc du genre. Des blagues là-dessus, l'adolescente en a bien trop bouffé pour une seule vie... « T'es vraiment malade ou c'est juste une excuse débile pour n'pas bouffer mon cadeau ? » demande-t-elle en désignant du regard le sandwich entre elles deux. « Dis, par curiosité... C'est quelle maladie qui te force à boire du jus d'fruit et à n'pas manger ? » L'australienne a de la peine à se faire un avis : est-ce que cette fille se fiche d'elle ou souffre-t-elle vraiment d'un mal étrange ?

Quant à ses motivations pour l'avenir... « T'es pas prête de devenir une sentinelle si tu sais pas du tout utiliser un flingue... » la modère-t-elle gentiment, estimant qu'il vaut mieux être honnête avec elle. « Mais on a de bons instructeurs et des balles en quantité. Si le recul t'éjecte pas comme le nain dans Pirates des Caraïbes, t'as d'bonnes chances de devenir une bonne tireuse. T'inquiètes ! » Zelda ne juge pas particulièrement utile, en revanche, d'émettre ses doutes sur le sporte de combat. Pour ce qu'elle en sait et malgré sa corpulence, Mal' pourrait effectivement être plutôt douée. « Je fais pas mal de truc, en fait ! » explique-t-elle quand c'est à son tour de se confier sur son emploi du temps. « J'aide le groupe en servant ici donc ou encore en fabriquant des balles. Je suis encore certains cours à l'école mais sinon je passe le plus clair de mon temps à m'entraîner avec Arizona ou n'importe quel militaire qui me tombe sous la main. Et puis des fois je pars en expédition ou je passe quelques jours à Agathe. » Et la liste n'est pas vraiment exhaustive. « Le moins que l'on puisse dire c'est que les jours, ici, se suivent mais n'se ressemblent pas ! »

Et la voici qui se lève pour récupérer le verre de sa cliente et en balancer le contenu à l'extérieur. « Bon ! Du jus de pomme, on a dit ? » Par contre elle peut oublier les mangues ou la papaye. La jeune espionne disparaît à nouveau derrière le bar puis revient quelques poignées de secondes plus tard avec la - vraie - commande de la jeune femme. « T'habites avec Eve-Mad', alors ? » l'interroge-t-elle en reprenant place sur la chaise en face de sa cliente. « Elle va comment ? J'ai pas vraiment eu l'occasion de la voir depuis qu'elle s'est fait défoncer l'crâne à coups d'bassine... » Et il faudra qu'elle corrige ce triste constat au plus vite, d'ailleurs.


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   Lun 9 Nov 2020 - 21:35
Mal laissa l'ado causer des mauvaises constatations et des mètres carrés non comptés. Pour sa part elle en avait assez dit et elle ne cherchais pas non plus à enfoncer la môme, juste à se défendre, elle n'était pas une guimauve.
Par contre elle fut complètement bluffée par ce qu'elle entendit. Ainsi dans ce bar les verres étaient gratos et Fort Ward avait réussi à récupérer tout ce que possédaient les morts ? Cela signifiait t-il: dès le début de l'apocalypse ?
Pas étonnant qu'elle avait eu tant de mal à trouver certains alcools au NML !
Bah, tu sais en fait, du rhum y en presque plus « dehors ». Au troc du No Man's Land j'avais un mal de chien à en trouver. Informa t-elle soudain sérieuse.
Je tenais une taverne à côté et le rhum était l'alcool le plus cher...

Les hostilités étant apparemment levées ou presque et les yeux de Mal se mirent à pétiller quand la jeune serveuse lui annonça qu'un fouet pourrait se trouver ici.
C'est vrai ? Demanda t-elle un peu incrédule, il m'en faut un bien long tu sais.
Ce qui pouvait ressembler à un détail avait une énorme importance car avec une simple cravache elle n'aurait rien pu faire.
En fait, c'est pas pour donner des fessées, même s'il m'est arrivé d'en mâter certains à l'arène avec ça, ni même pour les amngeurs dd'hommes, c'était pour le spectacle. Je sais manipuler un fouet comme un lasso ou comme un serpent qui s'enroule autour de ton buste ou de ta cheville pour te faire tomber et plein d'autres choses. Si tu veux, un jour je te montrerai.

Oui, Mal est un diminutif, mon nom c'est Mallowe, répondit-elle, et je trouve que ça va très bien vu que je suis petite et maigre; ça veut juste dire: «  méfie-toi quand-même » pour tous les cons qui pourraient conclure que je ne peux rien faire.
L'ex proprio de taverne ne releva pas le rapport entre Zelda et le jeu vidéo, déjà parce qu'elle n'y avait jamais joué mais aussi parce qu'elle trouvait que ce prénom était joli.
Ok, répondit-elle seulement.

Sans le savoir l'adolescente commençait à parler du sujet qui fâche. Non que cela mette Mal en colère mais parce que systématiquement tout le monde lui demandait ce qu'elle pouvait bien avoir pour être comme ça (un peu comme comme Zelda et le jeu vidéo en fait). Et quand elle nommait sa maladie, tout le monde s'empressait de lui donner des conseils qui non seulement ne servaient à rien mais qui pouvaient être dangereux.
Oui je suis vraiment malade et non, ne je cherche pas à éviter ton casse-dalle. Franchement, je préférerai pouvoir le bouffer vu qu'il a pas l'air trop dégueulasse mais c'est pas possible pour l'instant.
Répondit-elle sur un soupir un peu excédé.
Malheureusement la môme insistait. Elle voulait savoir... Par curiosité.
Je fais une crise d'anorexie. Lança t-elle pour avoir la paix. Pas pour maigrir; c'est juste que j'ai ça à chaque fois que je subit un choc très dur. Après, j'arrive plus à avaler. Mais je me soigne; Lisa m'aide. Donc oui, il me faut des jus de fruits pour les vitamines et non, je ne peux pas mâcher du pain car mon estomac est trop rétréci. En ce moment j'en suis aux bouillies de légumes six fois par jours comme un bébé.
Et afin de minimiser la situation elle lança:
le jour où je serai guérie, je t'en commanderai deux, des sandwichs !

La révélation de Zelda à propos des flingues n'avait rien de réjouissant même si elle disait vrai. Mal baissa les yeux attristée. Elle avait tellement hâte d'accéder à cette fonction, pourtant, une chose était sûre: ce ne serai pas pour demain.
Je sais répondit-elle fataliste. Non seulement je ne sais pas tirer mais je ne pourrai pas être sentinelle tant que je ne pèserai pas 38kg...
Elle laissa passer un temps de silence et pour détendre l'atmosphère elle rétorqua:
en ce moment je peux juste faire de la gymnastique douce comme les mémés !

Wow, tu fais énormément de chose !
S'écria Mal admirative. Tu arrives à trouver le temps de dormir avec tout ça ?
Elle réfléchit quelques instants et demanda:
tu crois que tu pourrais m'aider à m'entraîner un peu ? En échange je te montrerai des trucs de krav maga qui peuvent sauver la vie sans avoir besoin de forces.
Mal savait qu'elle ne pourrait pas avoir de rendez-vous avec Arizona ou d'autres avant un bon moment mais elle s'ennuyait tellement à rien faire, toute seule dans la maison qu'elle partageait avec Eve.
Et si tu veux, je pourrais même te donner un coup de main au bar quand tu y es.

Enfin le vrai jus de pommes arriva. Elle le bu à petites lampées. A midi précise, elle devrait partir pour avaler sa bouillie, Lisa était intraitable sur le sujet et elle avait raison.
Zelda s'installa sur un siège à côté d'elle, c'était peut-être le signe d'une armistice ou les prémices d'une camaraderie future; ou plus si affinité bien que Mal ait décidé de ne plus avoir d'ami.
En attendant, elle avait oublié l'âge de l'adolescente et lui parlait comme à quiconque avec qui on s'entend bien.
Oui, j'habite avec Eve. Il y a Clarke aussi, mais on ne la voit jamais, répondit-elle avant d'ajouter: elle va bien mais elle est très occupée en ce moment, elle n'est pas souvent à la maison mais... Comment ça elle s'est fait fracasser la crâne à coups de bassine ? Elle ne m'a rien raconté, ça c'est passé comment ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites   
Revenir en haut Aller en bas  
- De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: