The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Drinking to wash the blood off our hands
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Drinking to wash the blood off our hands   Sam 24 Oct 2020 - 4:04
Boire pour laver le sang sur ses mains, c'était la seule chose qui lui venait à l'esprit quand il était rentré et qu'il avait vu les cadavres, c'était pas les premiers qu'il avait vu, après tout eux aussi ils avaient tués cette nuit dernière mais tout de même, au fond de lui, il se disait qu'un jour, dans un futur peut-être proche, il serait à la place des morts. Passant les doigts le long de sa barbe taillé depuis la veille, il observait bêtement l'extérieur comme si d'un seul coup tout allait s'arranger, comme si d'un seul coup le monde allait revenir à une forme de vie qui serait moins folle ou en tout cas, à minima, moins apocalyptique. En fait, pour être tout à fait honnête ce qui le dérangeait dans les événements précédents c'était la lâcheté de Fort Ward, il n'avait pas appris à tuer des gens par le poison, depuis le début de l'épidémie tous les hommes qu'il avait tué, il les avait tué en les regardant droit dans les yeux, Zack avait eu beaucoup de défauts mais il avait moins l'honneur de donner une mort décente aux gens. L'idée même que le monde pouvait redevenir comme ça, comme à l'ancienne manière de procéder, le professeur ne s'y retrouvait pas vraiment même s'il comprenait dans un sens la démarche de June. Dans un sens, elle avait cherché à protéger le maximum de ces concitoyens de cette façon et le professeur ne pouvait que lui tirer son chapeau là-dessus.

La bouteille d'alcool à ses pieds, le verre à l'étrange forme carré dont les bords étaient arrondis, l'épaule collée contre la vitre de la fenêtre, assis à moitié sur le rebord typique des maisons américaines, le professeur devait sûrement avoir l'air d'un de ces fameux yankees de Louisiane d'autant que quand l'idée lui traversa l'esprit il ne put s'empêcher de sourire. Il avait l'habitude de voir son père dans cette position fut une époque, observant le bayou avec ses yeux bleus calmes et froids, comme s'ils étaient dans l'absolu impénétrables, comme si seul le bayou et les bêtes et légendes qui le peuplaient pouvait lire en lui, son verre de whisky sur les genoux tandis qu'Aodhan et sa petite sœur venaient tenter de troubler ce beau portrait de par leurs bruits incessants de jeunes enfants. Dieu qu'il avait pu voir cette figure paternelle dans cette position et aujourd'hui, c'était lui qui était paisiblement installé en face de la fenêtre, les yeux bien moins tranquilles et bien moins froids que ceux de son père mais l'esprit toujours plus occupé par les bêtes et légendes de ce nouveau monde où l'alligator géant n'était plus maître mais où les congénères des hommes étaient devenus le véritable cauchemar.

Souriant légèrement dans le reflet de la vitre à ces songes qui semblaient bien trop complexes pour l'immédiat, il reprit la bouteille pour se servir un nouveau verre, posant ses yeux sur le bruit qui émanait de la maison, Layla était là et c'était chose surprenante qu'il se permette de boire en sa présence. Simplement, la discussion datant de quelques semaines et la mise au point sur leur confiance mutuelle l'avait rassuré et il était presque certain qu'elle comprendrait qu'après une pareille soirée le professeur avait besoin de se détendre légèrement et de ne pas continuer de faire les mille pas dans sa chambre à penser au moindre détail qui aurait pu avoir son importance. D'autant que quand il parlait de ça il faisait principalement référence à son échec de protéger Sean, il avait passé l'après-midi à se questionner sur le fait que ça aurait peut-être dû être lui à la place du jeune irlandais sous ce clebs, lui, il aurait su se défendre mais c'était l'énième problème du professeur : il se disait toujours "Et si ?" sans jamais pouvoir remonter le temps.

Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   Sam 24 Oct 2020 - 16:50

Au lendemain du banquet, l’on pouvait sentir un brouillard lourd sur Fort Ward. Rares étaient ceux qui n’avaient pas la mine basse ou insondable. Cela était en quelque sort rassurant. Rassurant de savoir qu’ils n’étaient pas dépouillés entièrement de leur humanité. On ne festoyait pas, on reconnaissait la gravité de ce qui c’était passé, de la perte d’allié, de l’horreur de toute cette histoire.

D’un point de vue pragmatique et professionnel, tout ceci était une réussite fracassante. Des chasseurs d’Hommes avaient été éliminés, de possibles cannibales peut-être aussi. Les pertes avaient été réduites au minimum autant pour leurs ressources que pour leur force armée. Ils avaient allègrement coupé la poire en deux, offert aux civils de pouvoir participer à cette purge, de pouvoir se venger de ceux qui leur avaient fait manger leurs semblables. Moins de munitions, moins de poisons, moins de nourritures, moins de risques. Ils étaient gagnants sur toute la ligne.

Néanmoins, d’un point de vue éthique, personnel et plus émotif… Ils avaient empoisonné et regardé mourir une quarantaine d’individus qui avaient une vie, des proches, des projets. Des alliés qui leur auraient peut-être été utiles d’avoir dans leur guerre. Rares étaient ceux qui étaient foncièrement vils. L’on pouvait se poser bien des questions. Les avait-on forcés ? Est-ce que quelqu’un d’autre était intervenu ? Étaient-ils tous au courant ? Aurait-il fallu leur annoncer leurs intentions, plutôt que d’abattre sans prévenir le marteau de leur justice ?

L’Anglaise était partagée comme bien des gens, humaine malgré le masque froid et calculateur qu’elle enfilait la plupart des jours. Dans les faits, les Remnants avaient agi de façon justifiée. Des chasseurs d’Hommes… Comment pouvait-on ignorer une telle menace, un tel crime. Leurs alliés s’étaient même joués d’eux, leur faisant manger cette viande taboue. Fallait-il se conforter dans l’idée qu’ils avaient en quelque sorte rendu service aux autres communautés ? Qu’ils avaient permis aux leurs de se venger de cette ignominie ?

Oui. Layla le croyait.

Pourtant, cette lourdeur persistait. Ni la lecture d’un bon livre, ni un bon bain chaud pour contrer la froideur de l’autonome, ni le travail et ni une bonne tasse de thé fumant ne semblait détendre la Britannique, lui changer les idées. L’isolation ne semblait pas la réponse à cette torpeur qui l’habitait non plus.

Sortant finalement de sa tanière, Layla descendait doucement l’escalier sans faire énormément de bruit, comme à son habitude. Une fois en bas, elle remarqua son colocataire en pleine contemplation devant l’une des fenêtres, un verre à la main. Il avait été de ceux qui étaient allés au camp de Skagits, effectué une purge bien méritée et plus frontale que l’empoisonnement. Ils y avaient eu des blessés de leur côté également, dont le jeune Finnegan. Après une année de colocation, l’Anglaise commençait à bien connaitre le professeur. Celui-ci devait s’en faire pour le jeune homme, s’en vouloir sans doute même… Layla ne connaissait pas tous les détails de cette opération en territoire ennemi, mais elle ne doutait pas un seul instant que la faute ne revenait pas sur Mister Kaines. Le savait-il ? Se voilait-il les yeux ?

Layla s’approchait doucement du professeur pour aller le rejoindre à la fenêtre. Il l’entendrait probablement approcher de toute façon, mais elle prit soin de ne pas trop se faire discrète pour ne pas le surprendre. Posant une main sur son épaule, elle relevait ses iris clairs sur lui.

- Tout va bien Aodhan ?


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   Mer 28 Oct 2020 - 0:30
Le verre d'alcool à la commissure de ses lèvres le professeur ne pouvait plus que réfléchir à tout cela, l'alcool lui réchauffait les idées en même temps que la gorge et entendant doucement sa colocataire descendre les escaliers d'un pas léger, il chassa l'alcool de ses lèvres. L'anglaise avait fait bien d'autres choses durant la funeste journée qui le tracassait, elle n'avait sûrement pas vécue les mêmes choses que lui mais elle avait vu mourir des gens elle aussi et le professeur ne pouvait que se questionner sur ce qu'elle pensait de tout cela, et surtout de si elle allait bien. Il n'avait entendu que des bribes de la soirée, enfin il ne s'y était pas vraiment intéressé pour être tout à fait honnête, il ne savait pas comment les gens réagissaient certains avaient le besoin absolu d'en parler, d'autres ne disaient rien et il ne voulait guère brusquer l'anglaise. D'ailleurs, il ne la forcerait même pas à dire un mot si elle ne voulait rien dire, chacun son jardin comme disait si brillamment Kyle fut un temps où les deux hommes partageaient la même chambre.

Mais elle vint, discrètement, c'était presque touchant comme manière de faire, posant sa main sur l'épaule du professeur qui lui esquissa un léger sourire en tournant la tête. Il n'avait peut-être pas grand monde ; ni beaucoup d'amis en dehors de Roza et de quelque connaissances, ni beaucoup de confidents mais il pouvait compter sur l'anglaise c'était déjà ça. Elle le questionna ensuite sur son état et le professeur ne put s'empêcher d'hausser doucement des épaules. "Comme quelqu'un qui a vu une dizaine de cadavres il y a quelques heures." Il ne put s'empêcher d'étendre son sourire en disant ça mais un sourire cynique, qui soulignait l'absurdité de la situation et surtout l'absurdité de simplement le dire comme s'il s'agissait de quelque chose de normal. "On a fait ce qu'il fallait." laissa t-il filer un peu plus bas, faire ce qu'il fallait après tout c'était leur travail, c'était leur façon de protéger les autres en se salissant les mains et tant pis si certains ne voulaient pas remplir leur part du contrat, le professeur le faisait même si ça lui coûtait moralement et émotionnellement.

Se tournant un peu plus l'anglaise, le professeur la dévisagea un instant. "Crois-tu que ça va s'arrêter un jour ?" La question était sincère, il se la posait à chaque fois qu'il devait y avoir de nouveau des morts. "Est-ce qu'un jour on réussira à simplement vivre paisiblement ?" Les traits creusés du professeur le trahissaient sur son avis : Non. "Je suis censé expliquer à des gosses pourquoi leurs parents reviennent couverts de sang, reviennent en chialant chez eux en leur disant que c'est le prix à payer pour une paix qui sera toujours qu'une lointaine utopie." Avalant sa salive, il réalisa qu'il s'était peut-être un peu emporté pour un ça va de la jeune femme. "Je m'excuse, c'est moi et mes stupides préoccupations.." Il l'observa un instant, avec le sentiment léger d'être un idiot. "Et toi tu vas bien ? Personne ne t'a fait de mal au banquet ?" Il savait juste que certains convives avaient été plus solides que les autres et que leur repas c'était plus éternisé que les autres.

Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   Sam 31 Oct 2020 - 14:39

Elle grimaçait légèrement à la mention des cadavres, revoyant ceux de leur propre banquet par petits flash dans son esprit. On lui avait rapporté toutefois que chez les Skagits, certains des leurs avaient reconnu ces cadavres… Layla ne pouvait qu’imaginer ce que cela avait produit dans le cœur de certains des Remnants. Ou du moins, elle s’imaginait ce que cela aurait pu lui faire à elle, vu les rares personnes qui lui étaient devenues proches…

L’Anglaise n’arrivait pas à sourire toutefois, incapable d’imiter son colocataire même pour souligner toute l’absurdité de ces mots, de cette situation. Sa main quittait donc son épaule et Layla croisait les bras, quelque peu rassurée et pensive lorsqu’Aodhan enchainait en disant qu’ils avaient fait ce qu’il fallait. Oui, effectivement, mais même s’ils avaient pris les bonnes décisions, il faudrait vivre avec le doute, la lourdeur…

Son regard glissa vers la fenêtre un instant, tandis que son esprit se tordait sous le questionnement qui ne lui laissait pratiquement aucun instant de répit depuis le banquet, depuis les objections qu’avaient crié certains. Ses iris vert gris revinrent toutefois au professeur lorsque celui-ci se retournait légèrement vers elle, la dévisageant un petit instant en silence probablement le temps de mettre les mots justes sur ses pensées, devinait-elle. Des questions étaient posées, probablement les mêmes que leurs ancêtres avaient pu formuler et que leurs propres ancêtres encore avaient pu poser avant eux. Layla offrait un sourire triste à son ami, n’ayant aucun réconfort à lui offrir dans ses réponses.

- Il s’agit effectivement d’une utopie. La paix n’existe que parce qu’il y a la guerre. L’être humain est une bête égoïste et bien plus proche des animaux que nous oserions l’accepter pour notre confort personnel. Lorsqu’il nous est possible de vivre paisiblement de nos jours, nous nous devons donc de profiter de ces moments d’accalmie, ne sachant pas combien de temps ceux-ci dureront. Quelques minutes, quelques jours, quelques mois, quelques années…

Les bras toujours croisés contre sa poitrine, son regard triste délaissait une fois de plus l’Américain pour rejoindre la fenêtre, y cherchant elle ne savait trop quoi. Réconfort à voir leur communauté vivre au-dehors ? Espace neutre sans s’attarder aux détails de l’extérieur ?

- Et ce ne sont pas de stupides préoccupations. Ne t’excuse pas. Ajoutait l’Anglaise d’un ton se voulant réconfortant, après ses déclarations sombres sur l’humanité.

Ses prunelles vertes revinrent sur le professeur lorsqu’il la questionna sur le banquet. Elle lui offrit un petit sourire pour le remercier de son inquiétude.

- Je vais… Bien ? Non. Mal ? Non plus. J’ai eu un peu plus de chance que certains au banquet, ne t’en fais pas. Elle avait plusieurs ecchymoses, mais rien de grave cette fois, malgré la violence dont elle avait dû faire preuve.

La Britannique ne rechignait pas à devoir se salir les mains, elle souhaitait au contraire prouver sa valeur et sur le terrain et derrière des dossiers. Mais les doutes persistaient. Plus sur leur légitimité dans leurs actions, mais plus sur pratique de celles-ci.

- Puisque tu n’es pas à l’infirmerie, je présume que tu n’es pas mortellement blessé non plus. Ajouta-t-elle avec une petite pointe d’humour pour alléger leur conversation, bien évidemment accompagné de son éternel petit sourire en coin.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   Mar 3 Nov 2020 - 12:30
Peut-être que c'était trop, peut-être que malgré leur relation s'avançant au fur et à mesure que le temps passait, il s'ouvrait d'un seul coup un peu trop à l'anglaise. Il avait remis en doute plusieurs choses sans vraiment réfléchir sur les quelques phrases qu'il avait prononcé, remis en doute le camp, remis en doute les décisions, remis en doute le fait d'avoir tuer même s'il le fallait. Il savait que l'anglaise était attachée à cet endroit, attachée à ce camp, du moins, elle en avait l'air en tout cas. Les paroles qu'elle lui laissa ensuite calmèrent néanmoins ses doutes et ses craintes. Elle avait raison dans un sens, il était là, à boire et à ressasser à propos d’événements qui étaient faits, peut-être devait-il effectivement profiter des moments d'accalmies un peu plus, laissait tomber ses doutes et ses craintes après cela et vivre simplement. Il aurait rigolé s'il avait été seul à cette simple pensée, il se connaissait que trop bien et il savait que ce serait sûrement impossible même en essayant le plus fort possible. Il était fait comme ça, il voulait la paix, il voulait le bonheur de ses camarades et il subissait les situations comme celles-ci en ce sens.

Posant sa main sur le rebord de la fenêtre, il haussa les épaules, autant ne pas inquiéter Layla avec ça après tout : "Je sais, je devrais profiter des moments de calme plutôt que de m'en faire pour les moments de violences qui s'en viennent." S'il était homme à écouter les conseils, il se ferait un plaisir de les appliquer. Laissant l'anglaise rejoindre la fenêtre pour observer l'extérieur il ne fit qu'hocher la tête à ses paroles avant de la questionner sur son état de santé, sa réponse, le temps qu'elle mit à formuler une phrase concrète, laissa le professeur dubitatif mais soit, c'était tout ce qu'il voulait entendre ; qu'elle allait bien. "Tant qu'ils ne t'ont rien fait de mal et que tu es là, je suppose que je me contenterais de ta réponse et de ta chance." Il esquissa un léger sourire en regardant sa colocatrice, Il ne se remettait pas trop à la chance mais après tout, si elle considérait qu'elle était en assez bonne forme grâce à celle-ci, il n'y dirait rien. Posant son regard à l'extérieur, il réfléchit un instant, peut-être devrait-il ne pas s'en faire pour elle, après tout, elle était sûrement plus forte que lui, plus forte que la plupart des hommes dans ce camp, il avait eu l'occasion de voir son caractère à l'oeuvre à plusieurs reprises.

Enfin, la responsable de l'intendance fit ensuite la démarche inverse en lui demandant s'il allait bien soulignant avec humour qu'il n'avait pas l'air blessé mortellement. "Je ne peux qu'aller bien quand vous êtes là Miss Jones." Il accompagna sa phrase d'un léger clin d’œil avant de redevenir sérieux un instant. "En dehors de ma tête qui cogite toujours plus, je vais bien." Il avait accompagné la dernière phrase en pointa le côté de sa tête du doigt comme pour souligner qu'à l'intérieur ça travaillait plus dur que ça en avait l'air parfois. "Enfin.." Il soupira doucement avant de dévisager l'anglaise un court instant. "Je n'ai ni glace ni quoique ce soit à t'offrir pour m'entendre ronchonner aujourd'hui." Un léger rire lui échappa, il était vrai que la dernière fois qu'il avait pris le temps de discuter réellement avec elle, il lui avait au moins offert quelque chose à manger en échange, petit lot de consolation pour subir le gros fardeau qu'il était quand il réfléchissait de cette façon.

Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   Dim 8 Nov 2020 - 19:04

L’Anglaise rendit son sourire au professeur. S’agissait-il de chance ? Non, la chance n’existait pas, il s’agissait simplement d’un concept qui rassurait les gens. Tout n’était que mathématique et rien n’était laissé au hasard. Elle avait su choisir le moment opportun pour attaquer ses ennemis et où frapper pour que cela soit efficace, voilà tout. Cela ne l’avait pas empêché de se prendre quelques coups, mais grâce aux entrainements d’Arizona et aux effets du poison, la jolie brune arborait que quelques colorations bleuâtres ici et là sur sa peau blanche.

Layla roulait les yeux au ciel lorsqu’Aodhan se mit à la vouvoyer en lui disant que sa présence faisait qu’il était heureux. Le genre de phrases que l’on avait sorties régulièrement à l’Anglaise fut un temps. Bien trop souvent à vrai dire. La jolie brune ficha donc une petite tape sur l’épaule de son colocataire, néanmoins amusée par cette petite phrase venant de lui. Cela n’était pas du tout son genre et c’est sans doute ce qui étirait son sourire et ne causait aucune réprimande de sa part. Layla acquiesçait cependant lors que l’Américain reprenait son sérieux, expliquant que son esprit était bien préoccupé, mais que tout allait bien. Ils se comprenaient, tout simplement, partageant le même genre d’état.

- Je n’ai pas besoin de glace ou ‘’de quoi que ce soit’’ pour apprécier ta compagnie, même lorsque tu ‘’ronchonne’’. Ne t’en fais pas. Si cela m’insupportait, je ne serais pas à tes côtés présentement. Répondait en toute simplicité la Britannique, pour rassurer son ami.

Elle n’avait cure de la plupart des gens qu’elle croisait, mais certains méritaient tout son support, toute sa présence et son empathie. Le professeur faisait désormais partie de ce groupe de personne cher au cœur de l’Anglaise. Ceux qui ne voyaient pas toujours le masque, ceux qui avaient droit à la franchise et à l’honnêteté.

- Je vois que tu as déjà pris les choses en main. Soulignait Layla tandis que son regard se posait sur le verre d’Aodhan. Je vais mettre de l’eau à bouillir pour me faire un thé et nous pourrons nous installer pour ‘’ronchonner’’ ensemble si tu le souhaites. Proposait la jolie brune un peu moqueuse, mais avec douceur.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   Ven 13 Nov 2020 - 18:10
Les mots de l'anglaise savaient toujours aussi bien le réconforter, c'était bête, peut-être de sa part, d'écouter Layla mais elle lui permettait parfois d'avoir un minimum l'impression que quelqu'un l'écoutait. C'était pas exactement similaire mais parfois, leur relation lui faisait penser à celle qu'il avait avec Kyle, c'était sincère et il avait l'impression d'avoir plus qu'une amie, d'avoir quelqu'un sur qui compter. La seule différence, c'est qu'il dormait avec Kyle et pas avec l'anglaise. Cette petite pensée, le fit presque sourire mais il se retint, c'était pas le moment de parler de ça ou de rire comme un imbécile à des pensées déplacées. "Tu dois être un peu masochiste alors pour rester à mes côtés, ou je suis particulièrement chanceux pour une fois." Il esquissa un léger sourire. "J'en connais pas beaucoup qui aimerait être à ta place, à vrai dire je crois que j'en ai connu qu'un seul." Peut-être deux s'il comptait Zack mais même si le prof et son ami blond s'entendait bien, il s'agissait plus de respect et d'amitié qu'autre chose.

Puis l'anglaise lui fit la remarque vis à vis du whisky qui trônait à ses pieds et dans son verre, ouais, le professeur avait déjà pris de l'avance, pas une grande avance, mais une avance tout de même. Une avance qui était facilement rattrapable pour l'anglaise, il en était certain. Néanmoins, elle détourna de suite cette possibilité en parlant d'aller faire bouillir de l'eau pour boire du thé, comme si le professeur allait la laisser s'en tirer comme ça et, un brin espiègle, il la défia du regard. "Si tu comptes m'écouter ronchonner, je serais toi je favoriserais plutôt ce que j'ai dans mon verre, de toute évidence, ce sera bien plus supportable qu'avec du thé." Et Dieu seul savait que c'était vrai, c'était beaucoup plus facile d'écouter le professeur grommeler avec de l'alcool dans le sang que sans, Cole pouvait l'affirmer. Se décalant légèrement, il souligna de la tête son mouvement avant d'inviter l'anglaise. "Je suis même bon prince, je te laisse une place auprès de moi pour mieux écouter." Il ne put s'empêcher de rire en ajoutant ça comme si c'était une bonne nouvelle pour elle qu'il lui laisse une place. La pauvre Layla, si Aodhan avait plus ou moins réussis sa mission de la faire s'intégrer, il était vraiment à chier dans tout ce qui concernait la relation de colocataire à colocatrice. Faut dire qu'il le reconnaissait aisément, l'anglaise était facile à vivre mais il fallait à minimum ça pour éviter qu'elle ne le tue sur place depuis le temps.

Posant ses yeux sur la cuisine, il reprit un peu son sérieux en balbutiant un peu à la recherche de ses mots. "Enfin, c'est comme tu veux, si tu préfères le thé anglais au whisky américain, je serais bien malotru de t'empêcher." Il avait peur d''être trop direct parfois, c'était bien son problème et il n'avait guère envie de mettre mal à l'aise l'anglaise. Se calant vers l'arrière, le dos contre la vitre, il posa son regard sur l'anglaise en même temps qu'il posait son verre dans un coin.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Drinking to wash the blood off our hands   
Revenir en haut Aller en bas  
- Drinking to wash the blood off our hands -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: