The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Parce qu'une rencontre peut changer toute une vie. [Clay]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Clayton Buchanan
Clayton Buchanan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Christ Cosmique
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1909
Sujet: Re: Parce qu'une rencontre peut changer toute une vie. [Clay]   Dim 20 Déc 2020 - 19:53
- « Je vais regarder dans ce placard … » Déclara alors Clayton à la fillette qui était restée légèrement en retrait. - « … je suis persuadé qu’il doit bien y avoir de la nourriture quelque part … » L’homme chercha alors ledit placard avant de fouiner dans un nouveau meuble et puis encore un autre jusqu’à ce que la gamine n’ouvre le réfrigérateur et qu’une odeur pestilentielle n’empeste la pièce dans laquelle ils se trouvaient. - « Pouah ! » Déclara alors Clayton tout en grimaçant. Parce que l’odeur était véritablement horrible. Elle était d’ailleurs tellement répugnante qu’elle donnait envie de vomir à Clayton. C’est pour cette raison que le routier aéra aussitôt l’endroit en ouvrant la fenêtre barricadée de l’extérieur qui se trouvait juste au-dessus de l’évier. Et puisque Kassandra éclata de rire, l’homme ne tarda pas à l’imiter. Parce que la journée avait été longue, épuisante et stressante.
 
- « Je ne trouve pas grand-chose à part de la vaisselle et des couverts … » Marmonna ensuite Clayton à la fillette. Quant à la boite de céréales le barbu n’y avait pas vraiment prêté attention jusqu’à ce que la blondinette ne lui dise que sa mère lu eni achetait régulièrement. - « T’en veux ? » Lui demanda alors le barbu tout en s’emparant de la boite. Après avoir vérifié la date de péremption qui n’était pas encore arrivée à son terme Clay donna alors ladite boîte à moitié vide à l’enfant en poursuivant : - « Tu as de la chance c’est pas périmé » Avant de rajouter : - « Tu devrais t’asseoir un peu sur cette chaise … » Il lui désigna alors avec sa main droite une des quatre chaises présentes dans cette pièce, en l’occurrence celle qui était le plus proche de lui, en poursuivant : - « … de mon côté je vais continuer à chercher si je ne trouve pas … » Et là, jackpot il trouva plusieurs boites de conserves.
 
- « Yes ! » S’écria-t-il alors avant de commencer à sortir toutes ses trouvailles et à les répartir sur la table à proximité de la fillette. Et parmi ces conserves il y avait des boites de thon, de haricots verts, blanc, rouges à la sauce tomate il y avait également quelques boites de tomates concassées, de cornichons, de maïs et même de fruits, etc... Satisfait de sa découverte Clay demanda alors à la fillette : - « Tu pourrais regarder si les dates sont encore valides s’il te plait … » Parce que sans ouvre boites cette nourriture ne remplirait pas leurs estomacs. - « … pendant que je cherche de quoi ouvrir ces satanées conserves » Le barbu chercha alors encore pendant plusieurs minutes son sésame avant de finalement le trouver. - « Je l’ai ! » S’empressa-t-il alors de reprendre avec le sourire aux lèvres.
 
Après être revenus aux côtés de la gamine, qui vérifiait toujours les dates inscrites sur les conserves, le routier vérifia ensuite si la bouteille de gaz de la cuisinière était encore pleine. Et puisqu’elle l’était, il s’empressa de commencer à faire chauffer de l’eau dans une casserole pour faire cuir un énorme paquet de Spaghetti qu’il avait trouvé quelques secondes auparavant ainsi qu’une peu de sauce tomate dans une autre casserole. Et puis il commença à disposer les couverts sur la table avant de demander à la fillette avec une certaine hésitation : - « Tu … tu vivais par ici ? » En fait il souhaitait savoir d’où elle venait exactement et surtout où était sa mère ou sa famille. - « Je suis né à Seattle » Lui déclara t-'il alors pour mettre l’enfant en confiance. - « Et j’étais routier … »
 
 Là, il esquissa un magnifique sourire à la gamine avant de continuer : - « … ça m’a permis de voyager un peu partout et de rencontrer plein de gens … » Et puisque leur repas était prêt Clay égoutta les pâtes avant de les servir dans leurs assiettes respectives en faisant de même avec la sauce tomate. - « Tu veux du sel ? Du poivre ? » Lui demanda-t'il ensuite tout en servant un verre d’eau à l’enfant. Et puisqu'il êtait curieux il continua :  - « Alors, c’est bon ? » Parce qu’il n’avait pas vraiment l’habitude de faire de la cuisine et que leurs spaghettis risquaient d’être collants.
 
Quoiqu'il en soit, après le repas l’homme déposa les assiettes, les verres et les couverts dans l’évier. Et puisqu’il était mort de fatigue il baîlla tout en s'étirant. - « Je suis crevé … » Déclara-t-il alors à Kassandra qui devait certainement l’être encore beaucoup plus que lui. - « … Il y a des lits à l’étage … » Il y avait d’ailleurs plusieurs chambres là-haut, dont deux d’enfants. - « … je crois que tu devrais aller dormir un peu … » Déclara-t-il ensuite à l’ado. - « … je vais te préparer un lit, celui que tu voudras … » Kassandra choisirait et il le préparerait. - « … quant à moi je resterais ici si tu veux, comme ça tu pourras dormir tranquillement » A moins bien entendu que la gamine ne lui demande de rester à ses côtés vu que l’étage était totalement plongé dans l’obscurité ?



☠️ I swore to protect and defend the constitution against all ☠️
enemies foreign and domestic. I'm honored to be
one of this Great nations guardians.
Revenir en haut Aller en bas  
Kassandra Taylor
Kassandra Taylor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 789
Sujet: Re: Parce qu'une rencontre peut changer toute une vie. [Clay]   Dim 31 Jan 2021 - 0:30
Son rire était nerveux, pas vraiment contrôlé. L’odeur du frigo lui donnait aussi la nausée, c’est pour cette raison qu’elle choisit plutôt de reculer... mais la réaction de Clayton avait tout d’une réaction de dessin-animé. Il se bouchait le nez, agitait sa main devant son visage... Forcément, la petite fille s’est sentie obligée d’éclater de rire avant que Clayton ne se décide de la suivre. Sur le moment, peut-être qu’ils ne s’en rendaient pas compte, mais de simples éclats de rires étaient suffisants pour raviver un peu la lumière dans une journée qui leur aura à tous les deux été bien sombre.

Même en fouillant les moindres recoins de cette cuisine, ils ne trouvaient pas grand-chose... rien d’étonnant à ça, la maison présentait le quelques signes d’un départ précipité. Comme beaucoup, la famille qui vivait dans cet endroit avait probablement fait ses valises à la dernière minute pour prendre leur voiture et essayer de quitter l’état en vitesse à la recherche d’un safe heaven. Ils étaient nombreux à le faire. Mais heureusement, même si cela signifiait que le repas de la petite fille ne serait pas festif, elle allait au moins pouvoir se remplir le ventre avec des céréales qu’elle affectionnait tout particulièrement, celles qu’elle aimait dévorer chaque matin devant ses dessins-animés avant de filer à l’école. Elle avait la chance de tomber dessus et comme n’importe quel gamin, n’allait certainement pas refuser de manger des céréales pour le dîner.

La date de consommation vérifiée, Kassandra s’attarda sur le paquet à moitié vide sans même avoir pris le temps de s’asseoir. Elle s’exécuta uniquement lorsque Clayton lui conseilla de le faire, prenant place autour de cette table un peu poussiéreuse qu’il avait nettoyée un peu plus tôt. Et elle se goinfrait, la gamine. Sans bol, sans couverts, elle mangeait en plongeant sa main dans le paquet et en ramassant autant de céréales qu’elle le pouvait dans sa paume.

C’était bon, c’était délicieux. Ça manquait un peu de lait, mais elle n’allait pas faire sa difficile... c’était pas son genre, même si comme pas mal d’autres gamins, elle était du genre à constamment trier son assiette lorsqu’il s’agissait de manger des légumes. « Mhm ? » Elle souleva un peu la tête des jeux qui étaient imprimés sur la boîte pour observer l’homme qui avait trouvé quelques boîtes de conserve. Du thon, des haricots, de la sauce tomate... Cette simple vision fit se réjouir la gamine : parce qu’elle allait peut-être pouvoir manger des pâtes, mais aussi parce qu’elle n’aurait pas à partager ses céréales. « Voui, je peux faire cha. »

Elle récupéra l’intégralité des boites qu’il avait posé sur la table, puis les rapprocha d’elle avec ses bras jusqu’à pouvoir les manipuler et déchiffrer chacune des dates imprimées sur chaque boîte. « Je crois que... tout est encore bon... sauf ça. » lui fit-elle remarquer en tapotant le pot d’haricots blancs avec son index. Elle en était pas sûre, alors elle l’invita à vérifier ses dires avant qu’il ne se mette à les ouvrir et à leur cuisiner un bon plat comme Papa avait l’habitude de le faire après une longue journée de travail. « On va les garder pour plus tard... » Elle préféra replier le sachet de céréales presque vide pour ne pas se goinfrer davantage et pouvoir se remplir le ventre avec quelque chose de solide, quelque chose qui lui rendra de cette énergie que cette folle journée lui aura volé.

Assise correctement sur sa chaise, elle l’observait cuisiner silencieusement. Remuer la sauce, verser les spaghettis... « Moi et mes parents, on habite à Redmond. C’est... pas trop loin. » répondait-elle à sa question avant de sentir un léger pincement au cœur en parlant de ses parents, de son père décédé, de sa mère disparue. Peut-être aurait-elle dû tourner sa phrase au passé.

Il lui confiait qu’il était routier. « Comme... ceux qui conduisent les gros camions ? » Elle n’y connaissait rien, savait qu’une copine avait un père qui faisait un job similaire. Elle ne le voyait pas souvent parce qu’il passait beaucoup de temps sur les routes... « J’aime bien voyager aussi, même si on va nulle part avec mes parents. » Ce n’était pas un reproche, elle aimait aussi la belle pelouse de la maison et de la plage la plus proche à laquelle ils allaient souvent.

Quelques minutes plus tard, leur repas était prêt. Elle haussa simplement les épaules à la question du brun. À dix ans, c’était souvent Maman qui épiçait ses plats parce qu’elle ne savait pas ce qu’elle voulait. Alors, elle lui fit confiance, le laissa saupoudrer son assiette de sel, de poivre. Un verre d’eau, des spaghettis... elle était comblée et n’aurait pas pu réveiller d’un meilleur dîner ce soir-là. Elle mangeait avec le sourire, tournait, tournait, et continuait de tourner sa fourchette jusqu’à ce qu’elle soit entourée du plus de pâtes possible avant de l’enfourner dans sa bouche avec les joues gonflées, regardant Clayton avec son plus gros sourire... Triste, elle trouvait quand même un moyen de s’amuser.

Elle mangeait, se régalait même si le plat n’était pas aussi bon qu’à la maison... mais elle ne se plaindrait pas. « Oui... tu cuisines souvent, toi ? T’aimes bien ça ? » Elle était curieuse, la jeune Kassandra. Et elle voulait en savoir plus sur cet homme qui allait très certainement devenir important pour elle, maintenant qu’elle n’avait plus rien.

Le repas passé, ils laissaient la cuisine dans le même état qu’ils l’avaient trouvée. Les assiettes, les couverts et le verre d’eau à moitié vide de Kassandra sont allés dans l’évier. Elle montrait déjà depuis quelques minutes des signes de fatigue et fut amusée de voir qu’elle n’était pas la seule.

Elle hocha la tête calmement et prit la main de Clayton pour mettre le plan dodo à exécution. Après avoir visité les chambres à l’étage, elle en conclut qu’elle préférait cette chambre rose, pleine de jouets qui devait certainement appartenir à une fille un peu plus jeune qu’elle au vu de la décoration. Le lit était d’une taille normale. Elle laissa Clayton la border, puis insista presque pour qu’il reste lorsqu’il aborda le sujet. « Tu peux... Reste avec moi, s’il te plait. » qu’elle lui a chuchoté, comme si elle le suppliait. « Câlin... » Elle le laissa glisser sur le lit, lui par-dessus la couverture, elle bien enveloppée dessous. Elle s’est glissée dans ses bras, a, dans le plus grand des silences, profité de sa chaleur jusqu’à ce qu’elle finisse bercée par les bras de Morphée... espérant que tout ceci n’était qu’un simple vilain rêve.


    Life After God
    “And then I felt sad because I realized that once people are broken in certain ways, they can't ever be fixed, and this is something nobody ever tells you when you are young and it never fails to surprise you as you grow older as you see the people in your life break one by one. You wonder when your turn is going to be, or if it's already happened.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas  
- Parce qu'une rencontre peut changer toute une vie. [Clay] -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: