The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Digging in the dirt
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 138
Sujet: Re: Digging in the dirt   Sam 17 Oct 2020 - 21:32
Il y avait définitivement trop de monde et l’arrivée surprise d’une adolescente bougonne le lui confirma. Sa remarque laissa la grecque de marbre qui se demanda plutôt si Tori prévoyait d’inviter tous les survivants du coin pour assister au règlement de compte entre le blond et elle. Peter distribuait-il des tickets au No Man’s Land ? Naturellement peu expansive sur ses sentiments, le contexte ne rendait la jeune femme que plus réfractaire à l’initiative de la japonaise. Rapidement, ses bras fins se croisèrent contre son buste pour manifester son agacement face à la situation. D’autant plus qu’elle avait l’impression désagréable d’être infantilisée au même titre que Zack dont elle partageait l’avis pour une fois. La cohabitation était déjà miraculeuse, exiger d’eux qu’ils s’apprécient et passent l’éponge sur un passé lourd de pertes de chaque côté relevait de l’utopie. Elle ne doutait pas qu’ils fassent d’excellents sujets d’étude pour la psychologue -quoiqu’elle commençait à nourrir de sérieux doutes quant à la réelle profession de leur hôte- mais pour se faire aider, encore fallait-il le vouloir, et ni elle ni Zack n’étaient prêts à y mettre du sien, ce que semblait réaliser doucement Tori qui offrait une mine désolée à son amie.

Elena était à deux doigts de hausser les épaules et d’offrir un remerciement du genre « c’est pas faute d’avoir essayé » avant de filer d’ici sans s’attarder davantage, mais Faith ne semblait pas décidée à lâcher l’affaire immédiatement. Evidemment qu’elle ne pouvait s’empêcher de poser un diagnostic basé sur le résumé on ne peut plus simplifié que lui avait fait Zack concernant leur histoire commune. La brune retint avec politesse et respect un soupir, sa mâchoire se verrouillant même instinctivement à l’évocation des membres absents de son groupe. Comme si les désigner en présence de leur ennemi pouvait leur nuire, comme si parler d’eux ici pouvait les exposer à ce prédateur inqualifiable qu’était Atkins. Elle fusilla presque du regard Faith, lui reprochant silencieusement de mêler ses amis qui n’avaient que trop souffert, en partie à cause de lui, à cette mascarade, ce simulacre de thérapie qui ne mènerait évidemment à rien, sinon à raviver de vieilles blessures, des rancoeurs virulentes. Un instant, elle dévia ses prunelles sombres sur Tori, assise dans son coin ; c’était son idée, sa faute. Pourtant, Elena ne dit rien, ravala sa colère, ne chercha pas à déverser sa frustration d’être ainsi piégée avec l’homme qu’elle détestait le plus sur elle. Parce qu’elle en était incapable, sans vraiment pouvoir se l’expliquer. La jeune femme bénéficiait de l’indulgence de son aînée. Comme Ludwig avant elle.

Aussi, elle ramena ses orbes cuivrées sur celle qui officiait en médiatrice ici. D’ailleurs celle-ci jouait un peu plus avec le feu, demandant à Gabriel de lever la barrière symbolique et physique qu’il représentait entre Zack et elle. Aussitôt, presque implorante, la grecque s’était tournée vers lui, l’avait supplié des yeux de ne pas s’exécuter. Vainement. Elena le maudit à l’instant où sa silhouette s’éloigna pour ne laisser qu’un espace vide, glacial entre le blond et elle. Elle détourna spontanément le visage, incapable de le regarder, son corps se raidissant dans un mécanisme de défense absurde. C’était un cauchemar. À la mention de son prénom, elle darda ses iris dans celles de Faith, domptant ses humeurs pour tâcher de l’écouter sans se lever et décamper d’ici. Est-ce que ses morts réclameraient vengeance ? Elle secoua la tête, abasourdie. « Je ne sais pas ce qu’ils voudraient, c’est justement le problème ; ils ne sont plus là pour nous faire part de leurs envies, pour nous faire part de leurs conseils, leurs approbations ou leurs désaccords. Ils ne sont plus là à cause de lui. » siffla la méditerranéenne entre ses dents. « Quant à savoir ce que ça m’apporterait, ça m’aiderait certainement à dormir la nuit sans craindre parce qu’un meurtrier sans scrupules rôde sous le même toit. » trancha-t-elle en ignorant le regard appuyé de l’hispanique en face. Elle savait où il voulait en venir, elle refusait de comparer les deux hommes pour autant. « Comme Zack l’a si bien dit, et sur ce point félicitez-vous tous les trois pour l’exploit de nous avoir mis d’accord ; nous nous tolérons. » Et elle se garda de rajouter que c’était bien plus que ce qu’il méritait.

Elena retint un rire moqueur quand Faith questionna le blond sur d’éventuels regrets. Comme s’il connaissait seulement la signification de ce mot. La survivante se pencha pour se saisir du gobelet d'alcool et en boire une longue gorgée. Il faudrait au moins ça pour faire passer plus vite ce moment-là.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Emily M. Dawson
Emily M. Dawson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 268
Sujet: Re: Digging in the dirt   Dim 18 Oct 2020 - 16:35
Revoir Tori après ce qui me semble avoir été une éternité, ça me fait vraiment bizarre. Surtout que bon, faut le faire quoi pour que comme par hasard on se retrouve toutes les deux dans l'appartement de Faith au même moment. Au moins, elle a l'air au moins aussi surprise que moi. Donc elle était pas au courant. De toute façon, comment est-ce qu'elle aurait pu l'être. C'est pas non plus comme si elle s'était pas tirée y'a deux ans en me laissant seule dans un musée alors que des types avaient promis de revenir se venger de la mort de leur pote. Sauf que le problème, c'est que dans le fond je suis quand même contente de la revoir. Savoir qu'elle est toujours en vie et qu'elle a l'air d'aller bien. C'est déjà ça.

Je sors de mes pensées malgré tout en entendant la réponse de la sexologue face à ma question. Moi qui pensais qu'elle allait m'envoyer sur les roses en me faisant remarquer que c'était pas le moment de parler de ça vu qu'elle avait des clients. Je peux pas vraiment retenir une grimace de dégoût quand elle m'explique qu'il s'agit de gang bang et qu'il y a des « fans de Furry ». Là, je suis vraiment contente qu'il y ait pas d'images dans ce bouquin pour expliquer ce qui y est écrit. Franchement ? Flemme de devoir me crever les yeux en espérant oublier cette image. Je hausse un sourcil en entendant sa recommandation de ne pas aller voir la page parlant de bukkake. Je sais pas pourquoi, mais rien qu'au nom ça me donne pas super envie. Même si forcément ça pique ma curiosité.

J'ignore magistralement les regards des trois que je connais pas et qui sont assis sur notre lit, je m'occupe plutôt de récupérer mon gobelet Clochette et d'aller le remplir avec un peu d'eau avant d'observer de loin la scène. Ils ont vraiment pas l'air ravi d'être là ceux là. Du coup je les écoute un peu, silencieusement, avant de repérer qu'il y en a un qui a quasiment ses grosses fesses sur Pwic. Je fronce les sourcils, bois une gorgée d'eau avant de m'avancer vers eux. Sans vraiment leur demander l'autorisation, je grimpe derrière eux et me faufile pour récupérer mon précieux poulet avant de redescendre de l'autre côté. Voilà qui est mieux.

Je profite du fait que les autres soient trop occupés à parler pour reporter mon attention sur Tori. J'attends de capter son regard avant de fouiller au plus profond de ma mémoire pour me souvenir de ce qu'elle m'avait appris en langage des signes. Du coup, discrètement et certainement avec plus de fautes et d'hésitation que j'aurais voulu, je signe dans sa direction. Cool de te voir en vie. Bah ouais, je vais quand même pas dire le contraire. Même si j'ai trop de fierté pour lui sauter au cou.

Quand Faith m'invite à le faire, je la rejoins et me mets à côté d'elle. Mon verre d'eau dans une main, Pwic dans l'autre, j'écoute ce qui se dit avant de pencher légèrement la tête sur le côté. Je comprends pas trop sur ce coup là. Son boulot, à elle, c'est pas plutôt de gérer tout ce qui se passe en dessous de la ceinture ? Pourquoi elle joue les psychologues là ? Nan mais, en vrai, du coup qui couche avec qui là ? Et c'est quoi le souci, il a le kiki flasque ? Ou elle est sèche comme un vieux sablé qu'on a laissé trop longtemps à l'air libre ? Quoi ? J'essaie juste de comprendre moi !



I miss my childhood

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Zack M. Atkins
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 62
Sujet: Re: Digging in the dirt   Jeu 5 Nov 2020 - 20:49

Le quarantenaire ne portait pas plus d'attention que cela à la réaction des autres lorsque la gamine était entrée, aussi n'avait-il pas vu la palette d'émotions opposées qui avait défilé dans le regard de Tori. De même, il s'était pas mal désintéressé de l'échange concernant les Furry, se contentant de soupirer brièvement le temps que la conversation bien futile se termine. En revanche, il captait clairement le fait que l'asiatique écrivait dans son petit carnet, refilant l'objet à l'hôte du lieu. Celle censée les réconcilier. Presque une blague à ce stade, un projet lourd d'une ironie telle qu'il était voué à un échec certain. Et ce n'était pas les mots qu'il balançait pour expliquer l'origine de leur discorde qui aiderait à apaiser les tensions. Mais à quoi bon enjoliver les choses ? Autant être réaliste plutôt que de faire comme si. Quoi que, tu serais capable de faire semblant juste pour qu'on te foute la paix. Ce qui n'arrangerait pas la situation avec Elena, mais au moins seraient-ils en accord sur ce point, au grand dam de Tori qui semblait de plus en plus désemparée par leur mauvaise volonté évidente.

Faith reprenant son sérieux, elle ne tardait pas à réagir aux propos du blond après un échange de gestes adressés à la pseudo-muette. À peine eut-elle commencé à parler qu'Atkins se trouvait agacé, inspirant profondément pour essayer de rester calme. Déjà dans sa vie d'avant, il s'était toujours appliqué à éviter les psy. Pas sa tasse de thé, il se gérait parfaitement tout seul. Alors à l'entendre parler, là, il avait clairement l'impression de se faire psychanalyser, de quoi le foutre en rogne. Sauf que tu fais un effort, parce-qu'au fond, t'as rien contre ces gens -hormis Elena-, alors si tu peux faire en sorte de pas avoir à trop craindre d'autres couteaux dans le dos, autant prendre sur toi. La fin de sa phrase appuyait précisément où il fallait. Il était difficile de repenser aux siens, à ce qu'il avait perdu, et même s'il s'était fait une raison, tirant un trait sur ce passé, force était de constater qu'il était bien plus simple de ne simplement pas y penser. N'ayant pas réagi aux paroles de sa vis-à-vis, il fronçait néanmoins les sourcils alors qu'elle demandait à Gabriel de se lever afin de les laisser seuls. Pas un problème en soi, ils s'étaient déjà retrouvés dans une telle proximité et, même si l'ambiance n'était clairement pas au beau fixe, ils n'avaient pour l'instant pas encore franchi le pas de l'attaque directe.

Leur hôte s'adressant d'abord à Elena, il avait repris une gorgée de son verre, sachant pertinemment que son tour arriverait. Laissant le temps à la Grecque de répondre d'abord, il écoutait sans toutefois la regarder. Ce n'était de toute façon pas comme elle verrait une sorte de compassion dans son regard, il était simplement blasé et froid. ''Ils ne sont plus là à cause de lui'', propos qui lui tirèrent un soufflement du nez mi-amusé mi-dédaigneux. Réalité qui ne serait pas arrivée s'ils n'avaient pas joué aux cons, s'ils ne s'étaient pas opposé aux conditions mises en place. Facile à dire quand on se trouvait du côté des bourreaux mais leur monde d'avant suivait déjà le même mécanisme : les puissants qui contrôlaient les autres, aussi simple que cela. Hochant la tête à la conclusion d'Elena, il fixait ses prunelles claires sur Faith, prêt à répondre à son tour à la question qui lui était adressée. Alors, est-ce que tu regrettes, Atkins ? « Non. » Un unique mot, simple mais bien trop brutal de par tout ce qu'il comportait. « Il n'y aurait pas eu de morts s'ils n'avaient pas essayé de jouer aux plus malins à un moment donné. Peut-être que certains arrivent à survivre sans imposer une quelconque oppression aux autres, mais je pense qu'il est évident que la loi du plus fort prime dans ce monde. Les chasseurs et les gibiers. Personne n'aurait choisi ce second camp. » Pas de regret donc, pas concernant l'attaque de ce groupe d'Issaquah. En revanche, il regrettait d'avoir mené son groupe jusqu'à Fort Ward. Peut-être seraient-ils encore là si les choses s'étaient déroulées différemment.

Ce fut alors la voix de la gamine qui s'était élevée, le poussant à arquer un sourcil. Les gosses aussi lui tapaient sur le système, sa patience bien trop limitée pour cela. Est-ce qu'y a seulement un seul truc qui t'agace pas, Zack ? « S'il s'agissait de soucis aussi futiles on en serait pas là » rétorquait-il à la concernée. Peut-être n'était-elle pas dans le faux, cependant. S'il était question d'un souci de coucherie, son corps ne réagirait pas le moins du monde face à la Grecque. Quant au fait qu'elle soit ''sèche comme un vieux sablé''... c'était une information qu'il n'avait clairement pas envie d'avoir. Reportant son attention sur les autres, son regard filant brièvement sur Elena, il soupirait. « Je suppose que si on avait dû en venir à se sauter à la gorge durant la nuit, ce serait déjà arrivé. » Ce qui n'excluait évidemment pas l'appel de la vengeance, ni les risques, mais s'ils avaient su se tenir jusque là ils pourraient tout à fait poursuivre de la sorte. S'éviter soigneusement. Le fait que l'ambiance soit juste trop lourde pour les autres t'a pas effleuré l'esprit ? Qu'importait.





xxx
x x
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1605
Sujet: Re: Digging in the dirt   Jeu 5 Nov 2020 - 22:26
Tu t’en souviens, sourit-elle en relevant un regard surpris vers Emily et mêlée d’un sentiment fort qu’elle ne saurait définir.

Comme si finalement, l’adolescente était quand même en train de l’accueillir. Comme si elle n’était pas totalement une pestiférée. C’était agréable. Très agréable. Son sourire s’étendit, et elle baissa la tête humblement pour la remercier de cet effort. Elle se sentait touchée. Ses yeux se détournèrent de l’adolescente, et elle adressa un regard troublé et curieux à Faith quand celle-ci demanda si Zack avait des problèmes d’érections et Elena de lubrification. Ou avait-elle entendu tout ça ? Est-ce que l’hote des lieux lui enseignait vraiment des mots ainsi ?

Elle papillonna des cils, confuse. Mais au moins, ils s’exprimèrent. Ils parlèrent. Ça n’était pas forcément ce qu’ils avaient envie d’entendre, ni ce qu’ils avaient envie de dire. Tori n’en savait rien, elle comprenait que les deux sur le canapé avaient vécu des choses véritablement terribles, qu’elle ne saurait imaginer. Pinça les lèvres, elle attendit la fin déclaration de Zack pour prendre « la parole ». Ses gestes restèrent énigmatiques, et elle soupira avant de lever les yeux au ciel. Récupérant son carnet, elle annota quelques phrases et ce fut Gabriel qui les prononça à haute voix à sa place :

Dans mon pays, on dit une chose : Le corps meurt, mais les écrits et le souvenir lui survivent. lut-il avec sérieux.

Elle prit le temps de continuer à écrire, tentant de faire des lettres suffisamment jolies pour que Gabriel ne butte pas sur chacun de ses mots. Paradoxalement, Tori trouvait ça très agréable d’avoir une voix pour parler. Même si ça n’était pas la sienne. Même si ça faisait au bas mot deux ans qu’elle n’avait pas entendu celle qui venait du fond de sa gorge. Et qu’elle n’était plus bien sûre de savoir si elle existait toujours :

On dit aussi… Pardon, c’est écrit petit, fit-il en plissant le regard, attrapant le carnet pour le rapprocher de son regard : En voulant perdre son ennemi, souvent on se perd soi-même.

Gabriel fronça les sourcils. Peut-être que ça lui parlait à lui aussi. Tori l’encouragea à poursuivre, elle n’avait pas terminé !

Vous avez perdu suffisamment tous les deux. Si le calme présage la tempête, vous ne ferez que perdre davantage et même si vous pensez que vous avez déjà tout donné, vous savez très bien que c’est seulement le cas lorsqu’on n’est plus là, souffla-t-il alors avant de relever les yeux vers elle pour s’assurer que c’était bon.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Faith Williams
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 204
Sujet: Re: Digging in the dirt   Mar 10 Nov 2020 - 11:54

Ils étaient pas mal barrés tiens. Entre Elena qui sermonnait le fait que les morts n'avaient plus droit à la parole et Zack qui jouait parfaitement son rôle de Diva ne regrettant rien, elle s'attendait presque à le voir chanter du Piaf pour appuyer au mieux ses propos. Retenant de passer les mains contre son visage et hurler dedans pour montrer à quel point les deux méritaient d'être secoués, restant calme et neutre. Rester. Neutre. Très important.

Emily. Avait-elle lancé brièvement à l'attention de l'adolescente en mal de question, craignant une explosion au sein même de son sanctuaire. Plus tard. Promis, elle lui expliquerait en détail. Et rajouterait pourquoi on ne posait pas ce genre de questions à des bombes à retardement, aussi.

En réalité, c'est plutôt toi qui à joué. Avait-elle fait remarquer à Zack, alors qu'il assurait que la loi du plus fort primait. Tu n'étais visiblement pas le plus fort, tu as joué et tu as perdu. Visiblement beaucoup plus que ce qu'il ne voulait bien le dire. Quand au fait de se tolérer...

C'est bien ça le souci. Vous ne vous tolérez, que parce que vous avez une barrière constante pour empêcher l'explosion. A savoir Gabriel, qui venait de prendre place derrière Tori qui commençait à écrire. Et si cette barrière venait à disparaître, qui peut s'assurer que vous ne tenterez pas cette fois de vous égorger dans votre sommeil ? Ce risque serait toujours présent, à ses yeux. Vous avez tous les deux beaucoup perdu. Et actuellement, vous avez tous les deux trouvé un groupe qui veut de vous, et vous protège. Ne faudrait-il pas commencer à vous inquiéter des vivants désormais ? Les laisser se taper dessus ne ramènerait pas les morts. Elle ne le savait que trop bien. Avoir enfoncé encore et encore sa dague dans la poitrine de cet homme jusqu'à la réduire en charpie, n'avait pas ramené John. Il était resté immobile, et elle avait senti son corps refroidir au fur et à mesure qu'elle était restée allongée à ses côtés, incapable de se dire qu'elle devrait un jour s'en aller. Mais ses souvenirs devaient quitter le lieu. La prise de parole de Gabriel fût excellente d'ailleurs à ce sujet, alors qu'il citait les mots écrits de Tori.

Exactement. Avait-elle soufflé pour confirmer les dires de la Japonaise, lui jetant un petit sourire. Vous pouvez soit, continuer de vous haïr jusqu'à commettre l'irréparable. Soit, accepter l'idée de ré apprendre à vous connaître. Faire table rase du passé prendra du temps, c'est indéniable. Mais c'est possible, si vous êtes d'accord avec cette idée.

A nouveau, ses yeux dérivèrent sur Tori et Emily. Signant brièvement. Ca va être très compliqué. Il faudra être patient.

Et pour illustrer son propos, elle vint vider d'une traite son verre d'alcool. Resservant immédiatement la petite assemblée pour la suivre dans son chemin, avant de reprendre.

Vous ne devez pas perdre de vue une chose. Vous êtes toujours en vie. C'est à ça que vous devez penser en priorité, pas à vos fantômes.


'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 138
Sujet: Re: Digging in the dirt   Sam 14 Nov 2020 - 22:54
Si Elena avait de l’humour, sans doute aurait-elle au moins esquissé un sourire aux questions impudiques de la jeune fille, loin de l’innocence présumée des enfants. Mais la grecque resta impassible, exprimant sûrement ainsi du mieux qu’elle le pouvait l’absence absolue et catégorique d’attirance quelconque envers cet individu qui ne lui inspirait qu’un profond mépris. C’était le sentiment le plus chaleureux dont elle était capable le concernant. Sentiment renforcé lorsqu’il reprit la parole, fidèle à lui même, arrogant et pétri d’une mauvaise foi digne d’un oscar. La brune eut un hoquet moqueur quand il évoqua la situation, quand il déblatéra une politique bien à lui de survie ; écraser les autres pour mieux survivre. Et on la traînait ici pour espérer une réconciliation au terme d’une médiation grotesque ? Zack était un prédateur, de la pire espèce. Il n’y avait rien à tirer de lui sinon plus de condescendance. Il n’avait aucun considération pour la vie humaine, aucune respect pour ceux qui étaient morts par sa faute. Il recommencerait s’il le pouvait, et personne ne semblait s’en offusquer. Elena avait le sentiment d’être plongée dans un monde parallèle, une dimension aux pôles inversés peut-être. La détresse piégée dans le regard, elle croisa celui de Gabriel d’abord, puis Tori, puis Faith, n’importe qui.

Allaient-ils réellement continuer cette mascarade ? Pensaient-ils éveiller un soupçon de remords chez cet homme dont l’âme avait été troquée contre quelques rations ? Ils avaient un lion sauvage face à eux, et ils s’acharnaient à croire qu’en lui limant les dents il deviendrait inoffensif. Mais le blond ne le serait jamais ; il aurait toujours cet instinct primitif gravé en lui, cette malveillance imprimée dans son ADN. C’était sa nature profonde qu’ils ne parviendraient jamais à modifier. Pourquoi diable ne voulaient-ils pas l’entendre ? « D’autres l’ont fait. Ils ont choisi notre camp et résultat des courses : nous vous avons repoussé. » rappela la grecque, cinglante. Le soir de l’assaut, elle n’avait pas pu aller jusqu’à Renton, elle avait lutté toute la nuit pour sa propre survie, bataillant entre les doigts tremblants des Moires, sa vie suspendue à un fil. Mais les siens étaient allés déloger leurs oppresseurs jusque dans leur tanière, et ce soulèvement avait mené à leur liberté. Zack semblait oublier que le chasseur ne l’emportait pas toujours sur le gibier.

Elena se mit à pianoter nerveusement des doigts sur sa jambe, elle commençait à perdre patience, et remuer des souvenirs aussi douloureux en présence de l’homme qui les avait causé relevait de la mise à l’épreuve. L’intervention de Tori eut le mérite de capturer son attention, de détourner ses songes des réminiscences pénibles qui s’imposaient à elle. Elle s’accrocha à la voix de Gabriel, calquée sur les mots rédigés à la main par la japonaise. Des mots d’une sagesse évidente, d’une candeur propre à la brune. Ils forçaient la réflexion. Elena baissa les yeux un moment, s’imprégna des préceptes sans pour autant parvenir à trouver des échos en elle. Faith reprit la parole dans la continuité de Tori. La grecque savait qu’elles étaient au moins un peu dans le vrai, dans une démarché positive, bénéfique pour tous. Mais c’était plus fort qu’elle, comme une pulsion qu’elle ne pouvait faire taire.

« Je ne veux pas oublier ce qu’il a fait. Je ne peux pas l’oublier. Quand je le regarde je vois des amis perdus, je me rappelle de la douleur, du chagrin. Je me souviens de la peur avec laquelle les miens vivaient sous leur joug, je ressens encore l’appréhension précédant chacune de leurs visites. Comment pourrais-je seulement me regarder dans le miroir si je décidais de les renier ? » Elle secoua la tête. C’était tout bonnement impossible. Faire table rase du passé ne prendrait pas seulement du temps, mais une éternité.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Zack M. Atkins
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 62
Sujet: Re: Digging in the dirt   Mar 24 Nov 2020 - 14:07

Elle était aussi désagréable qu'agaçante, cette impression de participer à une sorte de thérapie de couple complètement inutile et malvenue, comme si tout ce qui était arrivé pouvait être réglé en à peine quelques mots et une poignée de main complice. Pour autant, tous deux avaient répondu aux questions posées par leur hôte, l'amertume et le poids de ce que chacun avait perdu clairement perceptible dans leurs tons même si aucun ne s'étendait sur les émotions que levaient réellement tout ce qui était arrivé. Ne pas s'exposer trop, comme une crainte de dévoiler des faiblesses qu'il valait mieux garder pour soi. Il ne prit d'ailleurs pas la peine de répondre aux paroles d'Elena, peu envieux de commencer à batailler avec elle directement alors qu'il ne faisait qu'exposer les faits. Leur hôte mettant un terme net aux questions de l'adolescente, elle était rapidement revenue sur le sujet de leur présence, affirmant que c'était précisément lui qui avait voulu jouer. Jouer pour finalement perdre. Arquant un sourcil sans prendre la peine de répondre, bien conscient au fond qu'il y avait une part de vrai dans ce qu'elle disait même s'il ne ressentait toujours pas de scrupule pour autant, le quarantenaire attendait la suite, faisant doucement tourner le verre entre ses doigts. Se toléraient-ils réellement parce-qu'il y avait une barrière pour empêcher les débordements ? Peut-être bien. Peut-être que le cadre que représentait le groupe suffisait à canaliser le blond, sans doute même que s'il avait croisé la Grecque en dehors de ce cadre, il n'aurait pas hésité une seule seconde à lui loger une balle dans le crâne. Mais il ne l'avait pas fait et ne le ferait pas tant que cet équilibre -pourtant précaire- était maintenu, n'était-ce pas là le plus important.

Visiblement pas. Silencieux, le grand était simplement attentif à ce que disait la brune, ne retenant pas un discret soufflement un brin dédaigneux alors qu'elle avançait qu'ils avaient trouvé un groupe qui voulait d'eux, comme si elle sous-entendait qu'il avait passé des mois à toquer à la porte de chaque groupe pour demande l'asile. Il n'en n'était rien, et il aurait pu continuer seul s'il l'avait fallu, le groupe n'était qu'une opportunité de se rendre la vie un peu moins compliquée. Être protégé, assurer leur protection également, mais prendre bien soin de garder une distance émotionnelle suffisante pour ne pas que leur sort pèse dans la balance si son propre sort en dépendait, pour ne pas être déçu de se prendre un jour un couteau dans le dos. Ne fallait-il pas commencer à s'inquiéter des vivants, question qui le poussait à planter son regard sur elle. Bien sûr qu'il savait tout cela, que les fantômes avaient encore bien trop d'emprise sur le présent, mais il y avait de ces choses qui étaient difficiles à balayer, et s'il avait d'une certaine manière fait le deuil des siens, la rancune envers ceux qui avaient causé leur perte était encore bien tenace.

Ce fut alors Gabriel qui prit la parole, lisant à voix haute ce que Tori avait écrit à leur attention. Un nouveau soupir filait de ses lèvres, suivi d'une nouvelle gorgé du contenu de son gobelet. Ne s'était-il pas déjà perdu lui-même, depuis le temps ? Oui et non. T'as perdu beaucoup, mais tu t'es pas perdu toi. T'as évolué plutôt, alors ouais, peut-être que t'as encore quelque chose à perdre, au fond. Fait que les mots prononcés par l'homme soulevait aussi. Ils avaient tous deux encore à perdre, d'une manière ou d'une autre. Hochant la tête en inspirant, Faith reprit à nouveau. Apprendre à se connaître, faire table rase du passé. Était-il d'accord ? Bof. Y parviendrait-il seulement ? Avec le temps, comme elle le disait, peut-être. Elena semblait au moins de son avis sur cela. Certes, le blond n'avait pas vécu la situation de la même manière, ils n'avaient pas les même reproches à se faire et rien n'était vraiment comparables, mais la finalité était la même : ils devaient désormais cohabiter, avec tous les griefs que cela comportait.

Alors qu'elle en eut terminé, affirmant qu'elle ne pourrait se regarder dans une glace si elle reniait ses fantômes, l'ancien homme d'affaires inspirait une nouvelle fois, passant une main nerveuse dans ses mèches. « Je ne suis pas certain de pouvoir faire entière table rase du passé, pas maintenant, peut-être jamais. Mais je peux m'engager à ne pas envisager de lui sauter à la gorge à la moindre occasion. » Une proposition peut-être bancale, trop maigre, mais il ne pouvait pas faire mieux pour l'instant et il fallait bien que l'un des deux baisse un minimum les armes, pas vrai ? Autant rester maître de la situation et jouer de raison plutôt que de pulsion dangereuse. « Je ne peux que donner ma parole, mais tu dois te rappeler que je ne balance pas de mots en l'air » ajoutait-il en posant enfin ses prunelles claires sur la Grecque afin de lui laisser entendre son sérieux. Oui, ils avaient eu son groupe sous leur emprise, en avaient abusé, mais jamais il ne leur avait fait miroiter quoi que ce soit, jamais il n'avait fait de fausses promesse. Il n'avait qu'une parole, restait à savoir si cela calmerait suffisamment le jeu.





xxx
x x
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Digging in the dirt   
Revenir en haut Aller en bas  
- Digging in the dirt -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: