The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Intendance.
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Intendance.    Mer 30 Déc 2020 - 17:26

Terminant sa prise de notes, l’Anglaise était fin prête à suivre le responsable du pôle scientifique aux sous-sols. Layla ne pouvait simplement que présumer ce qui s’y trouvait, mais on l’avait tout de même mise au courant de certaines spécificités au préalable. Ce qui ne l’avait pas même fait sourcilliez. Ce n’était pas d’hier qu’il fallait faire des tests, même de ce genre.

La jolie brune suivait donc l’Autrichien dans les dédales des couloirs jusqu’à l’entrée des sous-sols. Descendants l’escalier de métal, les yeux clairs de Jones fouillait l’endroit avec une curiosité polie, mais bien présente. Il semblait y avoir plusieurs zones d’observation, des espèces de box même. Il était aisé de deviner à quoi servait cet aménagement. Écoutant attentivement le scientifique, l’Anglaise observait ledit bois gonflé par endroit vu les infiltrations d’eau récentes. Ce n’était pas du tout idéal et il faudrait renforcer tout cela au plus vite. Ce que soulignait Mister Eden d’ailleurs.

- Effectivement, il faudra voir avec Mister Maverick, mais nous détenons déjà quelques matériaux sur place pour l’optimisation de vos box et leur renforcement. J’irai consulter notre responsable des sorties pour combler les manques.

Prenant doucement des mains les plans de l’assistante du responsable, Layla laissait ses yeux découvrir les suggestions sur le papier. Rien d’exagéré bien entendu, mais de quoi s’assurer de la sécurité de leur personnel pour leurs recherches et tests plus… délicats.

- Ces travaux devront être effectués en priorité afin que vous puissiez reprendre vos recherches correctement. Nous ferons installer d’abord ici le premier générateur, puis nous nous occuperons de celui au rez-de-chaussée. Nous pourrons par la même occasion nous occuper des box. Il n’y avait certes pas d’urgence comme le soulignait Mister Eden, mais il fallait prioriser ce qu’il se passait ici, bien plus qu’ailleurs.

Venait bien évidemment le sujet sensible qui les avait menés aux sous-sols du pôle scientifique. Faisant toujours preuve d’un pragmatisme implacable, la Britannique offrait toute son attention au responsable qui lui soumettait une demande délicate.

- Certes, logiquement des cobayes sont nécessaires. Cela ne doit pas être des plus agréables pour vous et votre équipe, je le conçois allègrement. Il s’agit d’un sujet épineux, secouant notre éthique et notre morale. Il faut cependant à mon avis, faire preuve de praticité, de pragmatisme. Les résultats sont le plus important, même s’ils peuvent couter cher. Pas que la brune soi complètement perméable à la problématique morale que cela posait, mais elle choisissait d’en voir le potentiel, l’utilité. De repousser l’émotivité inutile. De quels types de cobayes avez-vous besoin exactement Mister Eden ?

Mort-vivant ou bien vivant, telle était la question sous-entendue.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 286
Sujet: Re: Intendance.    Jeu 28 Jan 2021 - 11:52
« Nous sommes d’accord, certains sacrifices éthiques et moraux sont parfois nécessaires dans le cadre de nos recherches. » Commente-t-il, presque laconique. Ils arpentent ce laboratoire, interdit d’accès à de très nombreuses personnes au sein du campement. Cette zone noire dont les gens connaissent l’existence, mais l’ignorent pour leur bien à tous. Vu ce par quoi cette équipe était passée pour en arriver à de tels résultats, il ne valait mieux pas trop s’intéresser à ce qui se tramait dans ces sous-sols. Layla avait raison, le sujet est épineux mais le mal nécessaire. Encore une fois, il ne pouvait qu’apprécier le détachement dont l’intendante pouvait faire preuve dans ce genre de cas. S’il pouvait éviter d’heurter les sensibilités, argumenter sur ce qui était nécessaire à leurs avancées demandait une patience qu’il n’avait pas toujours.

Alors éviter cette conversation gênante avec Layla l’arrangeait plutôt bien. Inutile de prendre plus de gants pour la suite. « Nous avons besoin de personnes vivantes, pour tester la prochaine formule du vaccin. Si nous pouvons remettre les box en état et les sécuriser d’ici là, nous aurons besoin de cinq sujets, pour commencer. » Cinq sujets vivants, pour suivre les différentes phases de test, il serait toujours temps plus tard d’évaluer la suite, en fonction des résultats, mais ils avaient établi ensemble le choix d’un panel dont ils avaient besoin pour commencer les recherches. D’ici à ce qu’on leur ramène leurs cobayes, il espérait avoir déchiffré suffisamment des disques durs pour établir un protocole détaillé. Beaucoup d’espoirs reposaient sur cette électronique. « Nous aurons également besoin d’au moins deux morts, pour étudier la réaction du virus actif au nouveau vaccin. Il est inutile d'espérer pouvoir soigner quiconque est passé à l’étape de la transformation, mais nous espérons, en parallèle de la création du vaccin, trouver une souche suffisamment agressive pour stopper le processus de transformation en cas de morsure. Jusqu’ici, nous n’avons pu que ralentir la transformation, j’aimerai parvenir à trouver une solution pour inverser le processus sur les personnes non-vaccinées. D’autant plus que, même pour les autres, les effets du vaccin ne sont réellement efficaces qu’après quatre à cinq semaines. » Continue-t-il ensuite, pour lui expliquer le but de tout ceci. Ils avaient tant à faire, et si peu de moyens. S’il savait établir les priorités du complexe, cela ne l’empêchait pas de réfléchir plus loin, à l’après. Mais il s’égarait un peu, l’importance n’était pas les recherches qu’il avait prévu de mener, mais bien ce dont il avait besoin pour y arriver.

D’un geste de la main, il envoie valser ses derniers mots avant de reprendre : « Alors oui, il nous faudrait deux sujets transformés et cinq sujets vivants, en essayant de varier les âges et les constitutions, dans l’idéal. Pas d’enfants, ni d’adolescents. »  C’était une évidence, une limite qu’ils n’étaient pas prêts à franchir encore. Ils y viendraient – sans doute – mais pas maintenant. Parce qu’un vaccin ne se dosait pas de la même manière sur un adulte que sur un enfant, ou un adolescent. Il prend néanmoins le temps de regarder Layla un instant. « Je pense qu’aucun d’entre nous n’aurait pensé en arriver à ce stade d’expérimentation, mais c’est pourtant pour ça que nous sommes là. Parce que nous sommes les seuls personnes capables de mettre notre éthique et notre moral en sourdine, pour la survie des nôtres. Même si cela nous vaut tous ces regards noirs d’incompréhension. » Peut-être que par moment, il avait lui-même besoin de se rappeler qu’il n’était pas ce scientifique sans cœur et sans âme qu’on lui prêtait si facilement. Lui et son équipe faisaient ce qu’il fallait pour protéger les leurs, pour remporte cette course contre la montre, contre un virus qui avait ravagé la majorité de la population mondiale. Ils se battaient d’une manière différente que tous ceux qui posaient le pied hors de ces murs pour les protéger de la menace extérieurs, mais ils se battaient eux aussi. Quitte à y laisser quelques plumes au passage.

Cela étant, le généticien n’était pas vraiment là pour se plaindre, il se reprit d’un léger sourire un peu cynique. « Enfin, il fallait bien quelques grains de folies – et de génies – pour en arriver où nous en sommes aujourd’hui, ne croyez-vous pas ? » Dit-il, sous des airs plus charmeurs. Un masque de sociabilité, cachant les doutes, les questions sans réponses et les peurs. Comme la plupart des gens, finalement.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Intendance.    Sam 30 Jan 2021 - 13:52

Ce n’était certainement pas agréable ni même voire facile d’aller outre l’éthique et la morale mise en place depuis des décennies. Il s’agissait bien d’un choix cependant, le choix de sacrifier une partie de soi-même pour le bien commun, pour la survie de la race humaine. Lourd fardeau que tout ceci.

L’Anglaise écoutait Mister Eden répondre à sa question, se crispant subtilement en entendant les mots qu’elle redoutait, mais dont elle se doutait. Des vivants. Impossible d’argumenter contre cette nécessité. Il était effectivement impératif de tester sur des êtres vivants dans une santé relative, avant de tester sur leur propre population. Cela ne rendait pas la chose évidente pour autant. Jones prenait des notes dans son fidèle carnet noir. Cinq cobayes vivants, non contaminés. Relevant ses yeux gris vers le responsable scientifique, Layla écoutait avec attention les explications supplémentaires qu’on avait la générosité de partager avec elle. En l’état donc, elle comprenait que le vaccin n’immunisait pas les leurs, mais ralentissait simplement l’infection. Ce qui expliquait bien des choses à vrai dire, ce que la jolie brune avait passablement deviné depuis l’attaque d’avril…

Reprenant sa prise de notes, Layla ajoutait les deux infectés supplémentaire demander par l’Autrichien de renom. Se pinçant les lèvres imperceptiblement, elle se détendit lorsque Mister Eden précisa qu’il ne souhaitait pas obtenir de cobaye en bas âge, ni même adolescent. Même si de fournir des gens pour ces expériences n’était déjà pas des plus aisé, s’il avait fallu en plus que… Bref. À nouveau, la Britannique relevait ses cils noirs vers le scientifique qui lui faisait face, lorsque celui-ci mentionnant les regards noirs dont ils bénéficieraient lorsque les petits secrets éclateraient au grand jour. Oui, il y aurait de l’incompréhension, de la haine même. Ils seraient très certainement trainés dans la boue, condamnés peut-être même ? Toutefois, cela aura permis l’élaboration d’un antidote contre ce poison ranimant leurs morts…

Jones arquait cependant un sourcil à l’ajout finalement de Mister Eden et face au ton qu’il employait. Amusée, l’Anglaise laissait un léger sourire étirer la commissure de ses lèvres, restant néanmoins fidèle à elle-même, toujours dans la mesure et le professionnalisme.

- Je n’aurais pas mieux dit moi-même Mister Eden. Le génie ne frôle-t-il pas la folie après tout ? Pure rhétorique ici. Nous serons peut-être incompris dans notre temps, mais les avancées dont nous avons besoin pour élaborer ce vaccin nécessitent le dépassement des normes de l’ancien monde malheureusement. Cela ne sera pas facile, un mal nécessaire en quelque sorte. Ni plus ni moins. Comment prenez-vous les choses Mister Eden ? Le poids sur vos épaules est incommensurable, j’espère que vous avez le soutien nécessaire ?

Nulle empathie ou inquiétude ici, mais pur pragmatisme. Si le responsable du pôle scientifique ne va pas bien, c’est tout l’avenir des recherches et du vaccin qui est en danger.



A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 286
Sujet: Re: Intendance.    Mer 17 Fév 2021 - 19:41
Le génie ne frôle-t-il pas la folie, après tout ? Réflexion intéressante qui lui était donné alors, à laquelle il répondit d’un léger sourire. Finalement son métier, celui de ses confrères et consœurs était redevenu celui des fous et des idéalistes, mais également des sorciers et des charlatans. La peur de ce qu’ils étaient en train d’affronter les reléguait sur le banc marginal de la société. Des fous, sociopathes se prenant pour Dieu. Pour une certaine communauté même, ce qu’il faisait n’était que pure hérésie. Qu’aurait été sa vie s’il n’avait pas atterri entre ces murs, dès le début de cette épidémie mondiale ? Il n’en avait aucune idée, ne s’en préoccupait pas vraiment. Parce qu’il était ici, et maintenant, et qu’on attendait de lui de trouver une réponse au mal dont ils souffraient tous – vaccinés ou non.

« Oh, tout ceci se faisait aussi dans cet ancien monde… Simplement, c’était plus facile à ignorer. Nous sommes plutôt revenus aux tous débuts de la Science et de ses découvertes : les gens ne comprennent pas et ont peur. C’est normal. Plus tard, ils comprendront. » Dit-il avec une abrupte clairvoyance. Plus tard en effet, quand leurs recherches auront portés leurs fruits et que les répercussions pour leur communauté – et les communautés alentours – auront été démontrées, ils comprendraient. En attendant, il encaissait. Lui et tous les autres au complexe, ils encaissaient. Comment le faisait-il, oui. C’était une bonne question. Depuis longtemps son esprit était taillé à séparer son travail de ses émotions trop humaines, alors certes, certaines… expériences… demandaient un sang-froid à part, une retenue salutaire, un compartimentage parfait. Ou presque. Mais les moments de faiblesse, le généticien les gardait pour l’intimité de sa demeure si terriblement – ou salutairement –  vide depuis quelques mois.

« Ne vous en faites pas pour moi, je sais où aller chercher du soutien quand j’en ai besoin. » Répondit-il, du tac au tac, avec un léger sourire. A cette époque encore, sa relation avec Adrienne n’était plus un secret pour personne. Le soutien n’était peut-être pas psychiquement réconfortant, mais il était loin de son point de rupture. « Je fais ce métier depuis de longues années déjà. Certes, il ne me mettait pas autant à l’épreuve que celui que j’effectue ici mais je n’éprouve aucune difficulté à compartimenter les choses. Ce que je fais est peut-être discutable à d’un point de vue moral ou éthique, mais il est nécessaire. » Dit-il, pensif, en regardant autour de lui les box qui, il y a peu, abritait encore quelques survivants récoltés sur les routes, des morts en sursis, étudiés sous toutes les coutures, testés sans état d’âmes avec pourtant la conscience professionnelle entière de ne pas faire souffrir inutilement. Le métier qu’ils avaient choisi était difficile, surtout dans une époque où les technologies n’étaient plus et qu’ils étaient réduits à utiliser ces méthodes, à l’ancienne. « De même que le vôtre, à connaitre tous les rouages de cette communauté, le poids du secret peut être pesant… Mais je suis sûre que vous vous en sortez aussi bien que moi sur cette question Miss Jones. » Dit-il, en posant sur elle son regard acéré. L’intendante avait son bagage aussi à porter, et elle s’en sortait magnifiquement bien. C’était du moins ce qu’il pensait d’elle. Layla avait les épaules pour le poids de ces secrets, Phelbs savait s’entourer des bonnes personnes.

« Qui d’autre le ferait, sinon nous ? » Demanda-t-il ensuite, de façon rhétorique.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 515
Sujet: Re: Intendance.    Sam 20 Fév 2021 - 17:41

La justesse des mots de l’Autrichien fit sourire Jones. Il avait tout à fait raison, depuis l’aube des temps l’on reprochait aux chercheurs leurs avancées prétextant d’abord du paganisme, de la sorcellerie, de l’hérétisme, le manque d’éthique et le manque de moral plus récemment. Pourtant, chacune de ces avancées avait fini par être totalement acceptée par le grand public.

- Vous avez tout à fait raison Mister Eden. Commentait la jolie brune avec simplicité. Je suis d’ailleurs ravie d’apprendre que la pression ne vous accable pas outre mesure. Vous ne serez pas sans savoir que vous êtes primordial à ce projet et au futur de notre communauté.

Inutile de cacher qu’il ne s’agissait de rien de plus que de praticité. L’Anglaise doutait que le scientifique puisse être du genre à s’offusquer de cette approche plus pragmatique. Il n’était donc pas la peine aux yeux de Layla d’enrober ses questions dans du sucre pour camoufler ses réelles intentions. Un petit sourire naquit d’ailleurs au coin de ses lèvres lorsque le responsable lui renvoya la question.

- Ne vous en faites pas pour moi Mister Eden. Effectivement je crois que nous partageons le même genre de capacité à compartimenter ce qui doit l’être.

Preuve étant qu’elle n’avait pas bronché à chacune des divulgations et demande de l’Autrichien. Révisant rapidement les notes qu’elle avait prises dans son petit carnet, Layla s’assurait que tout avait été vu aujourd’hui avec le responsable. L’efficacité avant tout, il serait bien mal vu de revenir dans quelques jours pour un oubli. Cela Jones ne le supporterait pas. L’excellence et rien de moins, voici ce qui avait toujours mené sa vie.

- Excellent Mister Eden, je vous remercie du temps que vous m’avez accordé aujourd’hui. Ce fut informatif et il est temps pour moi de prendre les mesures nécessaires pour vous offrir le matériel et les ressources nécessaires dont vous aurez besoin pour vos recherches.

Oui, il était temps d’aller consulter ses différents registres, temps d’aller informer Mrs Phelbs et Mister Maverick pour la planification des enlèvements qu’ils devraient accomplir pour produire quelques cobayes. Un sujet qui serait sans aucun doute très délicat.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Intendance.    
Revenir en haut Aller en bas  
- Intendance. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: