The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-33%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur JBL XTREM 2 -Enceinte Bluetooth portable et étanche
199.99 € 299.99 €
Voir le deal

When you have nothing, you have nothing to lose × Chris ;
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thaïs Davis-Saltzman
Thaïs Davis-Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 355
Sujet: Re: When you have nothing, you have nothing to lose × Chris ;   Mer 2 Déc 2020 - 23:41
Thaïs étira ses bras en lui répondant : "T'auras qu'à me dire s'il y en a d'autres d'intéressés, oui. On peut faire ça à deux ou à plusieurs, ça me va aussi." Elle n'avait pas vraiment de préférence en fait. Elle avait des connaissances pouvant être utiles, autant les partager au reste de son groupe. La militaire n'attendait même pas de retour, si Chris pouvait la tatouer, c'était tant mieux, mais si les autres n'avaient rien à lui offrir en échange, ce n'était pas bien grave. Plus tôt ils sauraient tous se battre dans à l'ORB et plus vite elle pourrait dormir sur ses deux oreilles. C'était limite égoïste de sa part. Concernant le tatouage, elle souleva son t-shirt pour lui montrer ses côtes, juste sous le soutien-gorge : "ça sera deux phrases, juste là." Son doigt caressa sa peau, là où elle verrait bien son futur tatouage. "ça ne devrait pas être long je pense, non ?" Thaïs n'était pas tatoueuse mais elle pouvait comparer avec la durée de ses anciens tatouages.

"Oui, on m'a déjà dit que j'avais plus de couille que certains hommes." ça l'amusait, en quelque sorte, mais elle n'en avait aucun mérite. Elle était une ancienne militaire, elle savait se battre grâce à son ancien boulot. Si elle avait été une ancienne cuisinière, elle aurait su concocter de bons petits plats, si elle avait été architecte, elle aurait pu concevoir des bâtiments... Chacun avaient des compétences liés à son ancien job, elle estimait n'avoir aucun mérite à pouvoir rivaliser avec des hommes sur la force.

Apparemment virer des poivrots tous les soirs n'était pas le job le plus passionnant au monde. "Oui, je m'en doute." Ce boulot finirait par la lasser probablement, mais actuellement, elle n'avait guère mieux. La brune se contenterait de ça et puis, elle pourrait toujours continuer à donner des cours au No Man's Land pour ceux qui étaient intéressés. En général, ils étaient assez nombreux à vouloir savoir se battre ou à tirer. "Tu vendais tes services de mercenaire avant ?" Elle ne savait même pas qu'il y avait ce genre d'offres là-bas. Un jour, il faudrait qu'elle aille se renseigner sur tout ça.

Chris et Thaïs évoquèrent les habitants de l'ORB. Elle esquissa un sourire, c'était vrai que le banquier n'était pas des plus avenants, mais c'était ainsi. "Tu auras toujours des gens qui te prendront de haut, c'est comme ça. Faut que ça te passes au dessus." Pour sa part, ça lui passait loin au dessus de la tête. Elle savait ce qu'elle valait et de quoi elle était capable donc ce que les autres pensaient d'elle, c'était loin, très loin d'être sa priorité. "Quoique tu en penses, t'es toujours en vie après 5 ans dans ce monde pourri, c'est que tu en vaux la peine, alors laisse pas les autres te juger ou je ne sais pas quoi." Elle lui fit un petit clin d’œil. La militaire comprenait que Chris n'était pas des plus à l'aise face aux autres. Elle avait du mal à saisir pourquoi, il était intéressant, débrouillard, il l'intriguait beaucoup à vrai dire.

Thaïs le remercia du regard et attrapa le calepin. Elle le feuilleta, s'attardant sur certains dessins. Elle vit Aamir à plusieurs reprises et elle regarda Chris avec un petit sourire en coin. "Il est beau gosse lui aussi." se contenta-t-elle de souligner. C'était vrai, Aamir était un bel homme, tout comme Chris. Est-ce que le tatoueur et l'indien se fréquentaient ? C'était possible vu les dessins, ou peut-être qu'il n'était qu'un modèle pour Chris. "T'es doué." dit-elle en refermant le calepin. "Je signe où pour le tatouage ?" rajouta-t-elle en plaisantant. Elle lui confierait sa peau sans hésitation vu ce qu'elle avait vu.

Thaïs écouta son récit sur la cage. "T'as pas à te sentir humilier. Les KO ça arrive. C'est pas n'importe qui qui peut se battre devant un public, il faut gérer la pression, son adversaire. Tout ça, ça s'apprend." Elle-même ne savait pas comment elle se débrouillerait dans la vieille piscine. Se battre devant un public ne lui faisait pas peur, elle s'en amuserait peut-être même aussi, mais là n'était pas la question. Tout le monde avait des faiblesses et que Chris lui avoue les siennes l'aidait à mieux le cerner.

Bon, apparemment, ce genre de confessions devait être réciproque, non ? La brune tira nerveusement une dernière fois sur sa cigarette qu'elle vint ensuite éteindre contre le mur. Elle se retourna et descendit sa veste pour laisser aperçevoir le haut de son dos, et plus précisément ses cicatrices profondément ancrées dans sa peau. Elles seraient sur son corps à vie, s'étendant de ses épaules jusqu'au bas de son dos. "Tu vois ça, et bien, c'est mon ex-mari. Peu de temps après le début de l'apocalypse, il a commencé à devenir violent. Il a profité d'un de mes moments de faiblesse pour prendre le dessus sur moi. Je l'ai laissé faire pendant de longs mois, je me sentais faible, humiliée et puis un jour, j'ai repris le dessus. On a tous des moments de faiblesse, il faut juste savoir se reprendre." Elle haussa les épaules. Voilà, elle aussi lui avait avoué un de ses plus gros secrets.

Est-ce qu'elle était tentée par la cage ? "Pourquoi pas. Mais la majorité des survivants que j'y ai vu ne savent pas se battre, ça ne serait même pas drôle." glissa-t-elle avec un petit sourire, se moquant légèrement. C'était surement très présomptueux de sa part, mais c'était la réalité, beaucoup de personnes descendaient dans la piscine car elles avaient besoin de ressources, voulaient gagner des paris, mais peu étaient de vrais combattants. Elle ne doutait pas non plus qu'elle se ferait aligner par quelques KO elle aussi. C'était le jeu.


Why so serious ?

You see, in their last moments people show you who they really are
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 488
Sujet: Re: When you have nothing, you have nothing to lose × Chris ;   Ven 4 Déc 2020 - 22:38
When you have Nothing, you have Nothing to lose
Fais tes preuves...

J'ferai le tour des Bastards pour leur proposer dans c'cas. Autant qu'ton expérience profite au plus grand nombre. Je lui souris un peu gauchement, avant de m'approcher quand elle souleva son t-shirt. Par réflexe, je voulus effleurer sa peau, en tester la finesse, en deviner l'élasticité. Mais on ne se connaissait pas encore vraiment, et même si je ne cachais pas mon homosexualité, je ne voulais pas qu'elle prenne mal mon geste. Aussi je le suspendis, la main en l'air avant qu'elle ne retombe mollement. Effectivement, ça devrait pas être trop long à faire, faudra juste qu'on se prenne un moment pour définir le style d'écriture que tu veux. Tu comptes inscrire quoi ?

La discussion se poursuivant, elle revint sur mon passé de mercenaire, et je ne pus qu'acquiescer. J'en n'étais pas forcément fier, mais ça faisait partie de moi. Yep, c'est comme ça qu'j'ai rencontré Bill et Zola d'ailleurs. Si c'est la question que tu t'poses, ouais, j'ai fait des trucs moches, pour avoir de quoi bouffer. J'suppose qu'on en est tous là. Et je ne souhaitais pas m'étendre sur le sujet, de toute manière aujourd'hui je ne bossais plus que les Bastards, ou quasiment. Bastards dont je n'appréciais pas tous les membres, et les mots de Thaïs m'arrachèrent un sourire. C'était des encouragements, une incitation à avoir confiance en moi, et même si ces mots ne faisaient pas mouche, l'intention était louable et sympathique de sa part.

- Tu sais, la confiance en soi et moi, on est pas super pote, et ça n'a jamais été. Et puis.. j'aime pas les gens, en général. J'suis pas à l'aise avec eux. En même temps, aujourd'hui c'est plus simple, on va... droit au but quand on veut quelque chose, en général. Encore qu'avec Bill, les ronds de jambes et les petites courbettes avaient la place belle, mais fort heureusement, ce qu'il attendait de moi était de rester silencieusement dans son dos, ce qui me convenait parfaitement.

Je scrutai un moment les réactions de la jeune femme pendant qu'elle feuilletait mon carnet de dessins. Visiblement, les esquisses lui plaisaient. Et de mon côté j'avais oublié de retirer les portraits d'Aamir, un peu trop nombreux pour être innocents. Faut dire qu'il m'inspirait... Je me raclai la gorge dans un vague hochement d'approbation. Il est pas mal dans son genre, oui.
Mais pour l'heure notre relation était encore sous le sceau du secret, aussi je m'empressai d'enchaîner pour ne pas m'étendre sur le sujet. Je ris à ses mots en secouant la tête. T'as d'la chance, on n'fait plus signer de décharge aujourd'hui.. Même pas besoin de me montrer ta carte d'identité pour prouver que t'es majeure.

Je perdis le sourire en me remémorant ma lamentable prestation dans la Cage. J'y serais jamais allé si j'avais été moins con, surtout. J'ai jamais su réagir devant un public, quel qu'il soit. J'étais du genre à bégayer devant mes camarades de classe, tu vois l'genre. Je haussai les épaules, alors que la militaire terminait sa clope... avant de l'écraser contre mon mur. Je la regardai faire en haussant les sourcils, avant de la pointer du doigts.
Plus jamais tu fais ça ici, j'te préviens ! j'en ai trop chié pour avoir un local à peu près correct en terme d'hygiène !

Je n'avais pas parlé méchamment ni violemment, mais avec suffisamment de véhémence pour qu'elle comprenne l'importance des lieux pour moi. Pourtant ma contrariété ne dura pas quand je la vis se tourner pour me dévoiler son dos et les blessures qui le parsemaient. D'instinct, je vins en effleurer et suivre une du bout d'un index. Je n'étais pas tactile, mais suffisamment empathique pour ressentir toutes les émotions qui découlaient de ces 'tatouages' non voulus. Et je finis par lâcher, sans filtre :

- J'comprends que cet enfoiré te manque pas, effectivement. J'suis désolé.

Pourquoi désolé ? Parce que j'étais la moitié de population qui avait passé des siècles et des siècles à rabaisser et dominer l'autre moitié de l'humanité. J'étais dans la moitié de l'humanité qui me dégoûtait. Quand elle me refis face, j'esquissai un bref sourire navré.
Mais je ne poursuivis pas sur le sujet, par pudeur envers elle.

- Kendale, j'crois. Est un bon combattant, si t'as l'occasion de te mesurer à lui. Et si un jour tu veux vraiment, vraaaiment m'rendre heureux, provoque Vaughn et fous-lui une raclée.

Et je serai là, perchée sur les gradins, pour encourage Thaïs, sans aucun doute.

- On r'tourne en bas ?

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Thaïs Davis-Saltzman
Thaïs Davis-Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 355
Sujet: Re: When you have nothing, you have nothing to lose × Chris ;   Mer 9 Déc 2020 - 15:20
"Ok !" lui répondit Thaïs. Elle le laisserait organiser ça, Chris était là depuis plus longtemps qu'elle et pourrait donc estimer qui parmi les Bastards pourrait être intéressé par ses compétences en combat. Quant à la phrase qu'elle comptait marquer sur sa peau, elle haussa les épaules. "Je te le dirais le moment venu." La militaire hésitait toujours entre deux phrases, une faisant référence à son passé, une autre au futur, mais à la réflexion, elle demanderait peut-être à se faire tatouer les deux. Pourquoi ne pas profiter d'avoir un tatoueur dans son groupe ?

Chris évoqua rapidement ce qu'il faisait avant. Thais ne le jugerait pas pour cela. Elle-même était loin d'avoir les mains propres. "On en est tous là" lui répondit-elle en reprenant ses paroles. Chris avait raison, ils avaient tous fait des trucs moches pour arriver là où ils en étaient. Ils étaient en vie mais souvent au détriment de la vie d'autres personnes. C'était comme ça, ils ne pouvaient pas changer le passé et même s'ils le pouvaient, le feraient-ils ? Ce serait non pour la militaire. Chacun de ses gestes passés faisaient d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Un choix différent aurait pu l'envoyer tout droit vers la mort.

En feuilletant le carner de Chris, elle remarqua qu'Aamir revenait souvent. "Pas mal, oui." La brune garda un petit sourire aux lèvres, elle ouvrirait l'oeil pour ces deux-là. "Hmm. Je fais si jeune que ça ?" Thaïs eut un petit rire. Bon, certes, on lui avait déjà dit qu'elle faisait jeunette mais quand même.

"O.K" répondit-elle surprise quand il la reprit sur sa cigarette. Elle resta indécise quelques secondes avant de se reprendre. "Désolée, c'était stupide. Mauvaises habitudes." Oui aujourd'hui, plus rien n'était aseptisé, désinfecté.. "Je vais laver." Elle avisa une éponge et une cuve d'eau propre. Elle trempa son éponge dedans et entreprit de nettoyer les cendres qu'elle avait mises sur le mur. C'était vraiment pas malin de sa part mais heureusement, la gaffe fut vite réparée.

Thaïs sentit ses doigts effleurer ses cicatrices et elle retint un frisson. Ces marques, elle ne les cachait pas, elle n'en avait pas honte. La militaire avait tout à fait conscience qu'elle était humaine et qu'elle avait des faiblesses. Son ex-mari avait trouvé l'une d'elles, il s'y était engouffré, réussissant à la traîner plus bas que terre. Elle avait su remonter la pente et retrouver confiance en elle. Alors pourquoi en aurait-elle honte ? C'était au contraire, la preuve de sa force, non ? Habituellement, Thaïs faisait preuve d'une grande confiance en elle, ça se voyait dans ses gestes, dans ses paroles, ces cicatrices la rendaient plus humaines et contrastaient avec cette assurance. Ces marques faisaient et feraient éternellement parties d'elle. C'était comme ça, elle ne pouvait pas les enlever, alors autant les assumer. "Non, en effet, il ne manque pas." répondit-elle en haussant les épaules. Un instant, l'image de son ex-mari mort lui revint en tête. Elle n'avait aucun regret pour son geste.

Thaïs laissa échapper un petit rire en entendant ses paroles. "Kendale, Vaughn, je prends note." Si elle pouvait l'aider à se venger du barman, elle le ferait. "Mais un jour, tu pourras prendre ta revanche, toi aussi." Certes, peut-être pas en se battant, mais il y avait une multitude de façons de se venger. "Penses au laxatif dans un de ses cocktails.. glissa-t-elle avec un petit sourire malicieux en coin.

Au moment où Chris lui proposa de redescendre, du raffut ce fit entendre en bas. A priori, une bagarre était en train d'éclater. "On y va ! Le boulot nous appelle !" Elle laissa échapper un soupir avant d'emboiter le pas à Chris. La brune n'était pas mécontente d'avoir pris cette petite pause. Ils avaient pu discuter et faire plus ample connaissance. Il était un allié de plus, ici.


Why so serious ?

You see, in their last moments people show you who they really are
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: When you have nothing, you have nothing to lose × Chris ;   
Revenir en haut Aller en bas  
- When you have nothing, you have nothing to lose × Chris ; -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: