The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -33%
-100€ sur JBL XTREM 2 -Enceinte Bluetooth ...
Voir le deal
199.99 €

A deal's a deal. - Zola
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Faith Williams
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 212
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    Sam 7 Nov 2020 - 16:39

Zola ne s'en rendait peut-être pas compte, et pourtant. Elle venait de viser parfaitement juste, en évoquant son coeur qui semblait bien incapable de se briser. Habituée au rôle de reine des glaces dans lequel elle se pliait avec plaisir, pour ne plus avoir à subir le froid du deuil, ou les tressautements du chagrin. Un instant, son regard se fit plus dur, plus fermé. Repensant au visage de John, à celui de son frère. Au râle d'agonie de ses parents dans cet ultime message vocal.

La vérité c'est qu'il s'est brisé suffisamment pour que plus rien ne m'atteigne. Avait-elle lâché presque froidement, ressentant comme un soulagement de l'admettre à voix haute, l'alcool aidant certainement dans cette quête de vérité. Et de toute manière, elle préférait amplement parler de cet arrangement, que de son passé qu'elle ne demandait qu'à oublier.

Hm. Avait-elle émis laconiquement quand elle parlait de cette histoire de bon vieux temps, ou de tendre la main à une amie ancienne.
Tu as raison. Partons sur un soir par semaine pour le moment. Et de toute manière, elle n'était plus d'humeur à jouer. Pas après avoir pris cette flèche de glace en pleine poitrine qui faisait raviver en elle de bien mauvais souvenirs. Et en même temps, il y avait bien longtemps qu'elle s'était promis de ne plus voir les fantômes du passé ressurgir dans sa demeure. Ignorant l'aura de John qui semblait désormais dans son dos alors que l'alliance à son cou semblait désormais plus lourde à porter.

L'évocation de ses patients de leurs faux plans eu au moins le mérite de lui arracher un sourire bref; alors que Zola reprenait une lampée d'alcool et qu'elle récupérait la bouteille bien volontiers pour en vider d'un bon quart le contenu. Laisse moi 5 minutes, et on retourne aux rires gras. Promis-elle à la brune sans vouloir évoquer les raisons de son revirement d'humeur, rallumant une cigarette pour en tirer une longue bouffée.

Un soir par semaine donc. Et quand est-ce qu'on se voit pour parler business et échanges de denrées ? s'était-elle enquise immédiatement pour reprendre le thème de la soirée, non sans revenir boire une gorgée d'alcool pur. Elle aurait de toute manière besoin d'un peu plus ce soir. Soulevant le bois de la table basse pour récupérer la cigarette roulée qu'elle vint humer un bref instant avant de la proposer à Zola.

On partage ?


'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    Lun 9 Nov 2020 - 11:32
Un léger haussement de sourcils me vient à ces mots froids, presque implacables, que Faith fait claquer dans le silence du petit studio, avouant que son cœur qu’elle s’évertue chaque jour à montrer glacial, impénétrable, a déjà été si souvent malmené que désormais plus rien ne peut l’atteindre. Je reste à la fixer quelques secondes sans rien répondre, comprenant que ces mots pas forcément voulus, peut-être simplement poussés par l’alcool qui coule désormais dans nos corps, sont pourtant criants de vérité. Faith a été blessée, l’est d’ailleurs toujours, mais comme moi, comme beaucoup d’entre nous, elle s’évertue chaque jour à porter le masque de celle qu’elle n’est pourtant pas. Pour autant, je devine sans peine qu’elle n’a pas envie de s’attarder sur le sujet, pas ce soir en tout cas, et toute envie de la taquiner sur le fait que je connais une bonne psy qui pourrait l’aider à régler ses soucis tut par sa mine fermée, je reste silencieuse, et soupire doucement. L’apocalypse a fait plus d’une victime, et toutes ne se comptent pas en nombre de morts, en corps putréfiés qui se traînent inlassablement dans les rues de notre autrefois belle Amérique.

Mais déjà, la conversation glisse de nouveau vers cette proposition que je lui ai faite, et Faith semble s’accorder au fait qu’un soir par semaine est une bonne manière de débuter notre petite affaire ensemble. Une décision que je salue d’un signe de tête, sans pour autant afficher un quelconque air triomphant, alors que mes lèvres se posent l’espace de quelques secondes sur la bouteille d’alcool. Bouteille qui est d’ailleurs aussitôt récupérée par Faith, qui enchaine les gorgées jusqu’à faire descendre sacrément le niveau du liquide, au point que je lève les sourcils pour marquer ma surprise…ou mon inquiétude. « -Tu devrais peut-être ralentir. Je veux bien te tenir les cheveux si tu dégueules tes tripes, mais compte pas sur moi pour essuyer derrière toi… » Pour autant, je la couve d’un nouveau regard alors qu’elle embrase une autre de ses tiges de nicotine, remarquant sans peine que son humeur s’est assombrie. A quel point ais-je tapé là où c’était particulièrement douloureux en évoquant ce cœur soit disant incassable ?

Tandis que ma comparse reprend la parole sur les négociations en cours, je la vois récupérer quelque chose dans sa table basse, et devine immédiatement à ses gestes ce dont il s’agit, un mouvement anodin en apparence, qui me renvoie pourtant des années en arrière, avant toute cette merde. « -Euh…tu peux passer à la Cage demain soir, si tu veux. Elle est fermée pour l’instant, la pluie et les rats ont fait des dégâts, mais tu pourras te faire une idée des lieux au moins. » Pour toute réponse à sa question, je lui prends la cigarette roulée des doigts, la porte à mes lèvres, et l’allume rapidement, tirant dessus aussitôt. Une bouffée de fumée quitte mes lèvres en légères volutes, et je retire rapidement mes chaussures pour mieux m’installer sur le canapé. La tige retrouve mes lèvres l’espace d’une aspiration, et je la tends finalement à Faith, restant silencieuse encore quelques instants. « -Bill a plein de projets pour varier, disons…l’offre qu’on propose. Je te jure, son cerveau est toujours à l’affût d’un nouveau moyen de faire entrer de l’oseille. Et des idées, il en a des tas. A tel point que parfois, tout tourne autour de ça. L’époque où on était que tous les deux me manque parfois… » Je n’avais pas prévu les derniers mots, ni même ce sourire un brin nostalgique qui glisse sur mes lèvres, et pourtant, c’est la stricte vérité. La Cage prend tout notre temps, une énorme partie de notre énergie, et parfois, j’aimerai que tout ne se résume pas à ça.
Revenir en haut Aller en bas  
Faith Williams
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 212
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    Mar 10 Nov 2020 - 13:54

Elle avait encore un peu de marge, avant de devoir rendre l'intégralité de ce qu'elle ingurgitait. Offrant un bref sourire à Zola, avant de reprendre. T'inquiète, je gère.

Tout, pour combler le gouffre au fond d'elle même, y était passé. De l'alcool aux cigarettes, en passant par quelques rails de cocaïne. N'importe qui ramenait de l'adrénaline, et la sensation d'ivresse. Pas suffisamment violente pour basculer dans l'addiction, fort heureusement. Mais assez pour savoir que son corps ne la remerciait pas.
Passer à la Cage le lendemain soir restait une bonne idée. Remerciant d'un signe de tête Zola qui lui tendait le joint pour venir à son tour tirer dessus, recrachant la fumée en un "o" passable, attendant d'en recracher l'intégralité pour reprendre.

Va pour demain. J'dois encore avoir un peu de mort aux rats qui traîne, si ça peut vous aider à faire le ménage.

Elle même s'était fait un joie de trouver tous ces produits anti nuisible qui lui avaient semblé de première nécessité. Au moins à l'heure actuelle, la moitié du quartier flottait parmi les rats et les nuisibles, quand elle même profitait de la propreté impeccable de son petit studio.

Elle retendait à Zola le joint, quand elle avait repris la parole concernant Bill. L'écoutant en silence, évoquer cette époque ou ils n'étaient que tous les deux et certainement avec un rythme de vie plus calme.

Je comprends. Souffla la brune en revenant tirer sur la roulée. Mais qu'est-ce qui t'empêche de retrouver votre duo ? Rien vous empêche de tout plaquer et reprendre à vos débuts, non ?

Le concept même de groupe, ou de réelle fraternité lui était devenu depuis longtemps inconnu. Si demain, elle décidait de se tirer, elle n'avait personne à qui rendre des comptes. A part peut-être Zola, qui serait venue l'engueuler, sans doute. Mais le reste ? Pas d'attache, pas de cris, pas de larmes. Rien qui ne l'empêche d'aller ou elle en avait envie. Qu'il s'agisse d'un nouvel endroit ou de se jeter du haut d'un immeuble.

Ca à l'air d'être un sacré personnage ce Bill en tout cas. Pouffa t-elle en douceur en imaginant le garçon, se laissant tomber un peu plus confortablement dans le canapé alors que l'ivresse reprenait ses droits sur sa tête en constante réflexion, lui offrant un peu de répit. Et les autres de ton groupe ? Comment àa se passe avec eux ?

Si sa solitude lui convenait, ce n'était pas pour autant qu'elle la souhaitait forcément aux autres. Zola avait trouvé son équilibre, sa manière de vivre. C'était le plus important, finalement.


'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    Mer 11 Nov 2020 - 19:03
L’arrière de ma nuque vient épouser le repose tête du canapé, alors que je laisse un long soupir quitter mes lèvres, et fixe le plafond quelques secondes. Qu’est ce qui m’empêche de retrouver notre duo ? De tout plaquer pour tout recommencer ailleurs ? Ses questions m’arrachent un bref éclat de rire, plus désabusé qu’autre chose, dans lequel ne perce aucune joie, et je finis par me lever pour aller porter mon regard sur l’extérieur, à travers la fenêtre. « -Tu comprendras pourquoi je peux pas faire ça demain, quand tu viendras. » Plus aucune trace de chaleur dans ma voix, et je ne sais pas si c’est à cause de l’alcool, ou juste un besoin d’en parler à quelqu’un qui n’est pas un Bastard, mais les mots semblent venir facilement. « -Tu comprendras en parlant avec Bill. La Cage, c’est son petit trésor. Elle lui assure ce pouvoir qu’il aime, une renommée, un nom au No Man’s Land. Alors…j’ai pas envie de lui faire renoncer à ça. » Je hausse les épaules, toujours dos à Faith, alors que mon regard s’égare sur les rues de Seattle quelques secondes.

Je finis par me détourner pour tourner mon regard plissé vers elle, l’observant quelques secondes d’un œil suspicieux, comme méfiante : « -T’es pas en train de me faire une de ces analyses que tu réserves à tes clients, j’espère ? » Je sais bien que non, mais étrangement, parler de la Cage, de Bill, des autres Bastards fait remonter des choses que j’aurai préféré laisser sur le pas de la porte. Pour autant, Faith reste Faith, et même si on aime se moquer des autres, et jouer les langues de pute ensemble, j’ai une confiance aveugle en elle. En son jugement aussi. Alors en guise de réponse, je me contente tout d’abord de hausser les épaules, peu désireuse de m’étendre sur le sujet. A quoi bon, de toutes façons ? Ma vie est ce qu’elle est, point barre. Mais les mots sont là, et ils butent contre mes lèvres que je finis par entrouvrir pour lâcher sans filtre : « -J’essaye de les détester, de pas m’intéresser à eux, de pas me lier. Putain, je te jure que j’essaye de toutes mes forces, mais…je crois que je me ramolli, bordel. » Et essuyant un geste à peine contenu de colère contre moi-même, je m’empare de la bouteille pour en boire à mon tour de longues gorgées, qui m’arrachent une quinte de toux.

Je me laisse tomber aux côtés de Faith, retour à la case canapé, lui pique le joint des lèvres pour venir en tirer une longue latte, avant de rager à voix haute, laissant la fumée s’échapper à chaque mot prononcé : « -Argh, je te jure que certains jours, j’aimerai juste…juste remonter le temps, ou une connerie comme ça, et dissuader Bill dans ses idées. J’ai beau me dire que survivre en groupe nous apporte plus de sécurité, de ressources, de confort, et tout ça, cette fichue leptomachin m’a fait prendre conscience que quelqu’un peut être là un jour…et pouf, y’a plus personne le lendemain. Et je veux pas de ça. Je veux pas…je veux pas avoir à vivre avec cette idée. » Je veux pas m’attacher, et prendre le risque d’avoir à pleurer la mort de quelqu’un qui aura finalement réussi à percer ma carapace pour s’y trouver une place. Je veux pas que qui que ce soit puisse savoir qu’il existe une autre personne que celle que je prétends être tous les jours, derrière le masque de Zola, le fidèle bras droit de Bill. « -Je veux juste continuer à être lâche, et être certaine de pas avoir à gérer le bordel qui pourrait se déclencher là-dedans… » Je tapote de l’index ma tempe, avant de tirer une nouvelle bouffée de la roulée, la lui tendant dans la foulée : « -Mais j’y arrive pas…plus. Et ça me fait chier. » Voilà la conclusion parfaite à tous ces mots superflus.
Revenir en haut Aller en bas  
Faith Williams
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 212
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    Dim 22 Nov 2020 - 17:27

Lui faire une analyse ? Ses sourcils s'étaient froncés à cette question, alors qu'elle l'observait avec un air presque réellement vexé. J'en ai l'air ? s'était-elle enquise alors qu'elle ne doutait pas un instant qu'entre l'alcool qui circulait librement dans son sang et la drogue, elle ne devait pas du tout être en état de jouer les psy, avant de reprendre à la volée.

Tu sais que les amies peuvent aussi seulement écouter ? Sans parler de thérapies. avait-elle précisé pour la forme alors que l'hispanique s'épanchait déjà de Bill, de son amour pour la cage et tout ce qui en découlait. Alors, elle l'écouta. Restant silencieuse, face à cette frustration que lui dévoilait Zola. Cette peur de l'attachement qui résonnait en elle comme un étrange écho, similaire à ses propres ressentis auxquels elle s'interdit si fort de penser. D'oublier le regard tendre de John. Le rire de Dean, ou les paroles affectueuses de sa mère à chaque fois qu'elles se croisaient.

Je comprends.

C'était sincère, bien que peu utile.

Mais quelque part... Si tu les apprécie autant, ça ne doit pas être pour rien, non ? s'était-elle enquise en revenant à son tour tirer sur le joint, laissant la fumée s'échapper de ses lèvres sans chercher à la retenir, reprenant.

Si un jour t'en as vraiment marre, viens ici. Regarde c'que j'ai retrouvé. Il ne lui fallût pas longtemps pour remettre la main sur le jet de clé qu'elle avait trouvé dans la conciergerie, qui venait ouvrir la porte gondolée d'humidité de son appartement .Comme ça, si un jour tout le monde te gonfle. T'as ce qu'il te faut ici.

Quand à ces émotions qui venaient distiller le doute dans l'esprit de la brune... Faith hésita un instant, avant de reprendre. Je pense que je suis la mieux placée pour te comprendre. L'envie de rester seule, de ne pas s'attacher. Ca me parle bien. Mais du coup, je ne suis pas sûre d'être la mieux placée pour pouvoir te conseiller. s'en excusant même d'un regard à son attention, haussant les épaules l'air de dire qu'elle n'y pouvait rien, avant de reprendre d'une voix plus douce.

Si vraiment je devais te conseiller, je te dirai de parler à Bill. De lui dire ce que tu ressens réellement. Pas de juste hocher la tête parce que ça lui fait plaisir.



'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    Mer 25 Nov 2020 - 13:59
Groumpf. Voilà ma réponse tout ce qu’il y a de plus élaborée quand elle me demande si elle a l’air d’être en pleine psychanalyse, alors que je me doute bien que non. De toutes façons, je crois que ni elle ni moi ne sommes encore en pleine mesure de nos facultés mentales, et je n’ai pas envie de me confier à une psy, mais à mon amie, et là est toute la différence. Je glisse une main dans ces longs cheveux bruns qui me couvrent la tête, avant de laisser échapper un soupir sonore à sa remarque, que je ponctue d’un haussement d’épaules quand elle évoque qu’il doit bien avoir un truc qui explique pourquoi je suis attachée à eux. « -J’en sais rien. J’évite d’y penser la plupart du temps…trop flippant. » Et comme je lui ai dit, je me fais sacrément l’effet d’une lâche ces derniers temps. Je ferme les yeux quand leur tronche de Bastards s’impriment sur mes rétines, et je presse dessus, jusqu’à voir des petites étoiles pour chasser leurs visages.

C’est Faith qui me ramène à la réalité du studio quand j’entends un tintement de clés, sur lequel je pose un regard peut-être un peu flou, avant de me redresser. « -Attends, y’a un double des clés de ton appart, là-dedans ? Tu me proposes d’être…ta coloc par intérim ? » Histoire qu’il n’y ai pas de malentendus quoi. Je tends le bras, et attrape les clés, avant de hausser les sourcils, sans pouvoir me mentir. Ouais…l’idée d’avoir un endroit dans lequel me réfugier quand tout devient tout bruyant autour de moi au point que j’arrive plus à réfléchir n’est pas une si mauvaise idée que ça. Avec des gestes maladroits qui contrastent avec ma dextérité habituelle, je récupère l’une de ces clés, lisant le numéro de l’appart écrit dessus auquel j’ai jamais trop fait attention. « - Merci…mais je te garantis pas que je me trimballerais pas à poil dans le studio de temps en temps. » Une occasion que je n’ai plus à l’ORB, et que je ponctue d’un sourire arrogant, parce qu’elle sait très bien que ce ne sont pas des paroles en l’air.

Tout sourire disparait cependant de mon visage quand je serre la clé dans ma paume, qui me parait étonnement lourde. Est-ce que c’est une trahison envers Bill, que d’avoir un endroit où me réfugier quand ce qu’il se passe dans ma tête devient trop gros pour moi ? Je n’ai pas le temps de m’y pencher que la sexologue accapare mon attention, alors que je tourne le regard vers elle. «  -Hé…t’as déjà pris le temps d’écouter mes jérémiades. J’en demandais pas plus… » Et je lui adresse un vrai sourire, un sourire sincère, reconnaissant, parce que je le pense vraiment. Je le pense tellement que j’ajoute un « -Merci. » Comme quoi, l’alcool et la drogue seraient peut-être la solution pour me rendre sympa. Ou à défaut…polie. Je joue avec la clé, comme je le fais avec ce jeton de poker qui traine toujours dans ma poche depuis des années, et que je ressors quand je me mets à réfléchir intensément.

La voix de Faith envahit une nouvelle fois le calme du studio, alors que je ne prends pas la peine de répondre tout de suite. Parler à Bill…ouais, je pourrais faire ça…j’imagine. Mais je veux pas qu’il se sente déçu, ou qu’il renonce à ses innombrables projets juste parce que j’ai un coup de mou en ce moment, et que notre vie en tête à tête, où on avait à se préoccuper que l’un de l’autre me manque trop. Je reste à fixer longuement la clé, avant de tourner mon regard vers la jolie sexologue : « -Tu sais quoi, ça vaut pas le coup. C’est sans doute rien d’autre qu’une sale passade, et ça ira mieux. Pas besoin de discuter avec Bill, ou de rameuter la moitié des Bastards parce que je saute pas de joie à l’idée d’installer un cabaret à la Cage, ou d’y faire un tripot…Tu me connais, ça me passera. » Et je salue ces paroles d’une rasade d’alcool, sans pour autant croire réellement à mes propres paroles, parce que la sale passade dure depuis de longues semaines déjà, mais qu’il n’y a que ce soir que j’ai réellement réussi à mettre des mots dessus. « -Sinon, je te prends sous le bras, et on se casse ailleurs…on vivra d’amour, de ragots, et d’alcool. Enfin…surtout de ragots et d’alcool quoi. » Douce illusion, parce que jamais je ne quitterais Bill, ni Chris de mon plein grès, et Faith le sait sûrement. Je soupire lourdement, et me relève finalement, chancelant bien malgré moi. "-Je vais rentrer avant d'être tellement torchée que je vais me perdre dans les rues de Seattle. Demain, la Cage. Ramène tout ton sarcasme et ton ironie, on va bien s'amuser." Et je repars comme je suis venue, telle un fantôme, mais un fantôme dont le léger sourire sur le visage est indélébile.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A deal's a deal. - Zola    
Revenir en haut Aller en bas  
- A deal's a deal. - Zola -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: