The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

When the plumber is unemployed
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3421
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Ven 23 Oct 2020 - 23:41
Si j’ai jamais pris trop le temps de connaitre Maes au moment de son arrivée, j’me rends compte à quel point c’est un soutien solide. Il reste discret et il en fera pas des caisses mais à sa façon, il m’aide à me sentir mieux. Ca enlève pas cette espèce de boule qui continue de me ronger de l’intérieur mais, l’espace d’un instant, ça la rend plus supportable. Et je peux arriver à donner le change sans trop de problème pour le moment. J’ai un même un sourire aux propos de Zola, avant de ricaner en même temps que Maes. « Ouais, t’en fais pas pour ça. Mec ou fille, pour nous, du moment où t’as deux bras et deux jambes, on t’embauche. » Et j’ai un bref regard en direction de Maes, alors que je pense aux filles de la distillerie. Encore une chieuse. Au moins, on est habitués. « Des terrasses ? Depuis quand il fait assez beau à Seattle pour qu’on ait des terrasses ? » J’ai un sourcil perplexe mais, après tout, pourquoi pas.

Je sors mon bloc-notes quand elle commence à décrire les lieux et les besoins, avant de jurer dans ma barbe quand je vois qu’il est trempé. Gé-nial. J’écoute Maes avec attention avant de lever un sourcil quand j’entends le murmure de Zola. Au moins, elle demande pas d’informations, ça me va bien. Mais je hoche la tête à ses propos. « Ouais, j’sais pas si ce temps de merde va durer mais bordel, ça va foutre en l’air tout le commerce. » Je pense à leur Cage qui va prendre cher si ça continue. Je lève une main pour la remercier avant de filer dans une des chambres et de me changer rapidement. Un énième sweat et un jean sec, ça ira bien. Je fouille dans le fond de mon sac pour sortir un autre bloc sec cette fois et j’attends pas pour me rendre dans leur salle commune, jetant des regards autour de moi, vaguement curieux. Et je me fais pas prier, serrant la tasse entre mes mains alors que Maes commence à se concentrer sur les plans. « Vous avez investi le coin depuis longtemps ? » Ouais, ouais, je suis en train de faire la conversation. Je me demande ce qui me prend en fait. Je lève un sourcil, fixant mon café alors que j’espère vaguement qu’elle répondra pas plus que ça. Pas de quoi alimenter une vraie discussion, je suis pas sûr d’en être capable. Et j’observe Maes, réprimant un sourire alors qu’il commence à regarder la carte. Il est déjà dans son monde, un peu comme Ruby quand elle bosse sur ses installations. C’est marrant de les voir bosser, même si j’entrave pas grand-chose à ce qu’ils font. Remarquez, je commence à piger des trucs sur l’électricité. Les canalisations par contre, c’est une autre histoire… enfin je suppose qu’il me dira le matos que je dois lui récupérer. La fameuse liste sur le frigo.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Mer 11 Nov 2020 - 19:46
Le métis est le premier à refaire apparition, ayant désormais enfilé des vêtements secs, et je lui sers une tasse de café autour de laquelle ses mains viennent se verrouiller, me laissant deviner que la pluie a dû le glacer jusqu’aux os. Fichu temps de merde aussi…quand je dis à Bill qu’on aurait dû migrer jusqu’à Miami. L’autre type, Maes, finit par nous rejoindre, et nous voilà tous trois à siroter une tasse du breuvage brûlant, les plans de l’ORB étalés entre nous. Installée sur ma chaise, je relève la jambe contre ma poitrine, laissant l’odeur enivrante venir chatouiller mes narines, les mains vissées sur le mug chaud. Tandis que celui en charge des travaux porte son regard sur les papiers avec attention, me laissant deviner sans peine les rouages qui s’activent déjà sous ses cheveux, Joaquin finit par m’adresser la parole, alors que je plisse les yeux légèrement, trahissant ma réflexion. « -Hum…juillet ? Oui, c’est ça, mi-juillet. » J’avale une gorgée de café, taisant l’inutile : les longues journées passées à virer les charognes du coin, celles passées à renforcer les lieux, celles consacrées au nettoyage, à l’aménagement, à ce mobilier volé…enfin, emprunté à droite à gauche. Ils s’en foutent sans doute, et j’ai pas spécialement envie de faire la conversation non plus. On dit pas genre « gagnant-gagnant » dans ces situations-là ?

Heureusement, Maes choisit cet instant pour intervenir, évitant à un quelconque silence gênant de s’installer. De toutes façons…il en faut beaucoup pour me gêner, et j’imagine qu’il en va de même pour ces deux gaillards. Aux paroles du survivant, je hoche la tête, avant de reposer mon pied au sol, pour me pencher sur le plan à mon tour. « -Bien sûr. Je te ferai la visite guidée après le café. Tiens, regarde, les pièces à équiper sont là, ici, ici, encore là, et enfin, les terrasses sont là. » Au fur et à mesure de mon énumération, je pointe les diverses pièces du doigt sur le plan, puis tourne mon regard vers le métis. « -Les terrasses là sont celles qui bénéficient le plus du maigre soleil de Seattle en journée, on espère réussir à y faire pousser deux trois trucs quand ce sera la période, mais on a besoin d’un système d’irrigation efficace pour ça. » Lui qui semblait s’étonner tout à l’heure du pourquoi amener l’eau jusqu’à la terrasse, je me permets en quelques mots de dissiper le mystère. Les cafés se terminent, et j’entraîne donc nos invités, pas plus loin…que dans la pièce d’à côté, qui n’est autre que la cuisine, dans laquelle je les invite à entrer d’un geste de la main : « -Je te laisse faire…tes trucs…pour les tuyaux, tout ça… » que je dis vaguement à l’attention de Maes, venant me poster épaule contre le cadre de la porte, parfaitement consciente d’être totalement…inutile à cet instant précis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maes F. Tremblay
Maes F. Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 193
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Sam 28 Nov 2020 - 1:17
Le travail, c'était le travail. A peine avait-il eu les plans que son esprit hyperactif se mit à travailler, traitant une tonnes d'informations à la seconde, écartant des possibilités, des idées, relevant des inconvénients, effaçant des absurdités. L'architecte n'écoutait plus que d'une oreille les explications de Zola et était encore moins intéressé par les papotages que son ami et la femme tenaient puisque ça ne lui apportait rien de plus comme élément à prendre en compte, du moins jusqu'à ce qu'elle lui indique où se trouvait les points des travaux et ça, c'était plutôt bien. "Tu permets ?" fit l'homme en prenant le plan, sortant son petit carnet avec un stylo pour y apposer des notes qui ne serviraient qu'à lui dans les prochains jours. Lorsque les tasses se vidèrent, l'homme se leva sagement et suivit la brune jusqu'à leur premier point de chute qui se trouvait à côté.

La demoiselle l'invita à entrer et un long sourire aux lèvres, Maes ne se fit pas prier pour faire son état des lieux, ouvrant d'abord le robinet pour s'assurer que le système était encore bon, fronçant néanmoins les sourcils lorsqu'il vit un fin filet d'eau sale s'écouler avant de s'arrêter. "Hm... C'est pas bon ça." qu'il murmurait pour lui même. De ce qu'il en savait, le système d'irrigation avait été installé mais jamais mis en marche alors ça n'était pas normal qu'un peu de liquide puisse y passer, à moins que les intempéries se soient déjà faufilées dans des canalisations ou autre récipient dédiés à l'alimentation aquatique. Néanmoins, ça prouvait que le système était pas si pourri, dans l'idée. Encore une fois, l'homme vint prendre quelques notes, s'agenouilla pour avoir accès à la plomberie sous l'évier et se mit à démonter le siphon pour en voir le fond, grimaçant lorsqu'il sentit enfin l'odeur des égouts remontant le long des canalisations. "Ok, j'crois que la pluie a bouché  des trucs parce que là, l'odeur tuerait un mort, c'est clair." qu'il fit en grimaçant, retenant un haut le coeur violent.

Après avoir remonté le tout, le brun se redressa et essuya ses mains sur son pantalon, attendant sagement auprès de la maitresse des lieux pour la suite de la visite; Son regard se dirigea vers Joaquin à qui il offrit un haussement d'épaules. "J'pense qu'on va devoir se salir pour que ça fonctionne." laissait-il entendre. Les eaux étaient vraiment pas de bonnes alliées, présentement, c'était ironique quand on savait qu'ils étaient là pour offrir un service concernant ce liquide.


Guilty all the same
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3421
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Lun 30 Nov 2020 - 10:34
Putain ce café, après notre virée sous la flotte, ça fait du bien. J’ai pas souvenir d’avoir eu un temps aussi merdique depuis longtemps et j’espère que ça va pas trop porter à conséquences, que ce soit pour les travaux ou pour d’autres trucs. Surtout que c’est pas comme si les égouts ou tous les trucs du genre étaient entretenus. Ca pue et pas qu’au sens figuré.

J’ai un bref regard en direction de Maes, tout à ses réflexions et, si je suis poli au début quand je lui demande depuis quand ils sont là, sa réponse me fait tiquer sur un truc. « Donc vous avez encore jamais passé d’hiver ici. Vous savez pas trop comment ce coin va résister au froid. » Que ce soit le chauffage d’appoint qu’ils vont trouver ou l’état des canalisations, ce qui risque de poser des problèmes à mon pote. J’ajoute, pensif. « Vous comptez vous chauffer comment ? » S’il y a moyen de leur filer des petits radiateurs ou autre, ça pourrait faire grossir la note.

Et je les écoute échanger en regardant le plan et je regarde autour de moi, plus curieux qu’autre chose, juste pour avoir une idée de l’état général du bâtiment. C’est clairement pas ma spécialité, j’suis plus là pour trouver le matos et faire les gros bras si besoin. Donc je garde le silence, hochant la tête quand Zola me parle de leur terrasse et du soleil de Seattle. J’ai un sourire en coin, parce que ouais, clairement, le soleil c’est pas ce qu’on voit le plus souvent ici. Et si je suis plutôt curieux de voir ce qu’ils vont tenter de faire pousser, je réserve ma question pour plus tard, vu qu’on est entrainés dans les différentes pièces de leur baraque.

Je lève un sourcil quand Maes reprend la parole après avoir démonté le siphon. Et je sens les relents qui remontent jusqu’à nous. « Ah ouais, violent. » Je me doutais bien que ça allait être merdique, mais je pensais pas à ce point-là. « Mmmh se salir à quel point ? » Pas que ce soit vraiment un problème, mais juste que j’ai une idée, histoire de me préparer psychologiquement. Après, l’odeur, c’est comme le reste, on s’y fait. Faut surtout éviter de trop se focaliser dessus.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Mar 1 Déc 2020 - 16:00
Ce métis là, il pose un peu trop de questions, et ça me fait froncer le nez, un peu malgré moi. Oui, on va faire des terrasses même si on sait que Seattle n’a clairement pas le même temps d’ensoleillement que Miami. Et oui encore, ça va être notre premier hiver dans le coin. Comment on a prévu de se chauffer ? En voilà une question. Mais qu’est-ce que ça peut lui faire ? « -On comptait sur la chaleur humaine. » que je réponds un peu vivement, avant de me mordiller l’intérieur de la joue. Je me retiens de ne pas lever les yeux au ciel face à mon manque d’impatience flagrant, et finis par soupirer doucement : « -On a pas encore l’électricité, mais ça vous le savez déjà. Donc on planche encore sur une solution B pour cet hiver. » Voilà, beaucoup mieux. Beaucoup plus…civilisé, j’imagine. Dommage qu’il n’y ai jamais un Bastard dans le coin pour voir comme je sais être sympa et aimable des fois. Enfin…un truc qui s’en rapproche, quoi.

J’accompagne les deux survivants jusqu’au premier endroit à inspecter, et adossée à la porte, je laisse faire Maes qui se lance dans son examen, les yeux rivés sur lui sans trop savoir pour autant ce qu’il fabrique. La plomberie, ça n’a jamais vraiment été mon domaine d’expertise, alors je laisse faire les pros, il vaut mieux. Je fronce cependant les sourcils quand il annonce que ce n’est pas bon, après avoir ouvert un robinet dont s’écoule un fin filet d’eau, sans que je sache pour autant pourquoi c’est si problématique, et ce que ça veut dire, concrètement. C’est pas bon genre il va bidouiller deux trois trucs et ça va fonctionner à merveille, ou plutôt c’est pas bon genre autant déménager tout de suite ? Mais le bonhomme ne s’étend pas sur les explications et poursuit, alors que je glisse un regard vers son comparse qui a l’air de s’y connaître au moins autant que moi. Mouais…laissons faire Maes, je crois que ça vaut mieux.

J’ai un mouvement de recul un peu malgré moi quand il fait je ne sais pas trop quoi sous le lavabo, et qu’une violente odeur vient agresser nos narines, me soulevant l’estomac au passage. Bordel, c’est quoi cette odeur ? On dirait qu’un rat a jugé cool de crever là-dedans, et est en train d’y pourrir. Maes remonte tout ça, glisse à son pote qu’il va falloir se salir les mains, alors que je les entraîne vers ce qui nous fait office de salle de bain commune jusqu’à maintenant. « -Vous serez pas tous seuls pour vous salir les mains. Et pour ce que ça vaut, on a des draps dans lesquels on pourrait découper de quoi se protéger le nez. Je ramasse la gerbe de personne, perso. » Et pendant que je leur raconte ces paroles, ô combien poétiques, j’ouvre la porte de la salle de bain, pour laisser le pro refaire ses trucs…en espérant qu’on aura pas la même chose ici que dans la cuisine. Au cas où, je m’éloigne un peu de la porte, pour ne pas me prendre la marée nauséabonde en pleine narine.
Revenir en haut Aller en bas  
Maes F. Tremblay
Maes F. Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 193
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Mar 29 Déc 2020 - 22:34
"Se salir dans le sens, va surement falloir détourner une partie de la canalisation pour les raccorder aux récupérateurs et changer des tuyaux." commençait l'architecte en remontant le siphon, grimaçant un peu plus lorsque son nez se rapprocha des raccords puants. Dégoutant, c'était le mot quand il sentait encore l'eau crade sur ses doigts qu'il vint essuyer sur son pantalon rapidement avant de suivre à nouveau Zola dans un dédale de couloir jusqu'à une salle de bain. Là encore, il fit son inspection comme il pu, ouvrant les robinets, voyant quelques gouttes puis referma le tout, prenant à nouveau des notes que lui seul comprenait.

A la fin de toute cette inspection, Maes prit le temps de tout relire pour finalement se tourner vers ses comparses et se gratta la nuque lentement. "Ok, bilan, avec cette pluie, on va rien pouvoir faire maintenant. En interne, je pourrais changer les robinets, quelques siphons et tuyaux. Essayer de vous monter une irrigation pour votre jardin. Seulement..." un long soupire s'échappa d'entre ses lèvres qui vint tapoter son carnet du bout des doigts. "Je crois que je vais devoir m'amuser à changer les clapets anti-retour. Ils sont certainement morts et ça explique pourquoi de l'eau crade remonte à travers le circuit et ça coule alors que c'est pas censé le faire." concluait l'homme alors qu'il prenait conscience du retard que tout cela engendrait.

Lentement, les mains de l'homme vinrent se glisser dans ses poches alors qu'il fixait Joaquin un instant. "J'pense que t'auras quelques trucs à trouver mais rien de trop compliqué et surtout... Tu pourras pas le faire maintenant. Va falloir attendre que ça se calme pour commencer la rénovation." disait le dakotain comme s'il était expert dans ce domaine alors qu'en réalité, il ne se basait que sur sa seule expérience de plomberie. Haussant finalement les épaules, Maes tourna la tête vers Zola et haussa un sourcil. "Vous avez pas un générateur de secours ici, quelque chose comme ça ? Si c'est le cas, on pourrait vous trouver un ou deux radiateurs d'appoint, quelque chose comme ça." qu'il proposait avec légèreté et, si l'on voulait, bienveillance. Dans tous les cas, ce qu'il fallait retenir, c'était qu'il leur faudrait plus de temps que prévu pour que le groupe de la Cage puisse vivre dans un cocon luxueux.

Spoiler:
 


Guilty all the same
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3421
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   Mer 30 Déc 2020 - 11:22
J’ai un sourire en coin à la voir se faire agressive et je fixe Zola un instant, avant de hausser une épaule. « J’voulais juste vous proposer d’autres options hein, pas la peine de sortir les griffes. » Qu’ils se démerdent donc avec leur plan B. Je me rends compte que j’suis pas encore prêt pour ce genre de virée en vrai, j’arrive pas à me glisser dans la peau du troqueur que j’ai été jusque-là. Autant suivre Maes et faire du gros œuvre, ça passe, autant le reste… ça implique d’être sociable et, au final, j’ai pas envie. Surtout devant une gonzesse comme Zola qui donne pas vraiment envie de faire des efforts.

Quand Maes me confirme que ça va être la merde – dans tous les sens du terme – je retiens un soupir et je me contente de hocher la tête. Je me tourne vers Zola et je hausse une épaule à sa remarque. « Ca fait 5 ans qu’on vit dans la pourriture. Entre les rôdeurs, la bouffe qui moisit et j’en passe. Ce sera pas forcément pire que d’habitude. C’est juste… un coup à prendre. » Une information comme les autres qu’on peut occulter. En tout cas, j’ai jamais eu trop de mal avec ça perso, c’est pas ce qui va me filer la gerbe.

L’expert finit son bilan et, quand il me dit que j’aurais quelques trucs à trouver, je me contente d’un nouveau hochement de tête. « Ca roule. Tu me feras un récap’ histoire que je réfléchisse à où je pourrais trouver tout ça quand la flotte se sera calmée. » Alors que je parle, j’ai comme l’impression que dehors, ça fait qu’empirer. « Putain de déluge sérieux. » Je marmonne entre mes dents mais, d’un autre côté, j’suis presque soulagé. Ca veut dire qu’on va devoir rentrer à la distillerie le temps que ça se calme vu qu’on va pas se taper l’incruste à rien foutre chez eux. Et j’ai envie de rentrer à … la maison. Ca fait bizarre de penser ça en fait.

Je fronce les sourcils, un peu paumé devant cette espèce de révélation et j’essaie de me concentrer tant bien que mal sur les échanges. Quand Maes évoque les radiateurs d’appoint, je peux pas m’empêcher de sourire de nouveau. « Ca fait ptet pas partie de leur plan B. Enfin, que vous vouliez de notre aide ou non, gaffe avec les radiateurs que vous prendrez. J’serais vous, je partirais plus sur des radiateurs au fuel. Les électriques, si vous avez juste un générateur, ça risque de tout faire sauter ou de vous pomper de l’énergie pour rien. Même principe que les bouilloires ou les micro-ondes. J’en ai plusieurs en stock. Si ça vous intéresse. » Attendant une réponse de la principale intéressée, je me tourne vers Maes pour reprendre, essayant de pas me faire trop bourru. « Du coup, on repart et on avise quand le temps sera moins merdique ? » Vu mon regard, clairement, il sait exactement quelle réponse j’ai envie d’entendre. Parce que ouais, au final, pour le moment, c’est trop dur pour moi tout ça. Mais j’essaie déjà, c’est pas mal non ?


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: When the plumber is unemployed   
Revenir en haut Aller en bas  
- When the plumber is unemployed -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: