The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
-20€ dès 299€ en plus des SOLDES
Voir le deal

Hey, heartbreaker
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Seum 1er
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Mar 8 Sep 2020 - 21:56
Tori était expressive, et heureusement. Plus que ses gestes, c'était son visage qui permettait à Eddie de comprendre ce qu'elle lui disait.

- J'étais militaire. Et j'ai longtemps pratiqué de la boxe thaï. Enfin, j'ai toujours été assez sportif. Ça aide.

Les deux échangèrent un sourire lorsqu'en dix secondes, ils choisirent naturellement de faire route ensemble. Ça perturbait quelque peu les plans de Cohen, mais soit. Il ne savait pas ce qu'il pouvait découvrir, et s'il ne découvrait rien, et bien c'était le destin qui avait choisi qu'il rentre bredouille.

Le regard que Tori lui lança lorsqu'il lui tendit la barre le mit partiellement mal à l'aise. Par-dessus tout, il détestait qu'on le regarde avec cette lueur d'espoir et de reconnaissance dans les yeux. Cette fausse impression d'être vu comme un Jesus Christ revenu sur terre pour aider les siens, ça lui donnait presque des frissons.
Il cacha sa gêne par un petit rire, accentué par le tube de dentifrice qu'elle lui tendait en échange. C'était inédit, ça. Il n'en avait pas besoin. Pour autant, il le prit malgré tout, soucieux de ne pas, à son tour, mettre la jeune femme mal à l'aise.

Finalement, les deux se mirent tranquillement en route, sans se presser. Aucune raison de se presser, n'est-ce pas ? Le No Man's Land n'était pas bien loin, la route, normalement, était sécurisée, et Edward, même s'il restait toujours sur ses gardes, ne redoutait pas une possible agression.

- Y'a d'autres manières d'obtenir des denrées, autres qu'en allant là-dedans
, répliqua-t-il en désignant la Cage d'un bref mouvement de menton un peu dédaigneux. Y'a des communautés, un peu partout, qui voient le jour et prospèrent. Tu dois être au courant, non ?

Il la dévisagea avec une certaine curiosité alors qu'il balançait son sac de la victoire sur son dos, à côté de celui qu'il avait apporté avec lui.

- Hm ?

Son regard se reposa sur elle. Petit à petit, la foule s'amenuisait et le calme prenait doucement la relève. Ça ne lui déplaisait pas, au contraire.

- J'ai plus de vraie famille depuis longtemps.

Il lui sourit, comme pour dédramatiser cette phrase.

- Mais oui, j'ai la chance d'être dans un groupe. On s'en sort … plutôt bien. On se plaint pas. Et toi ? T'es seule depuis longtemps ?

Ils contournèrent une petite rue. La lumière de la Cage n'étant plus là, ils ne comptaient plus que sur le reste de lumière du jour pour les éclairer. Après ça, Eddie sera contraint de s'armer de sa lampe torche, et il sera plus compliqué pour eux d'échanger.

- Comment tu vis tout ça ?

Il était réellement curieux d'en apprendre plus. Toujours trop concentré sur ses missions, il en oubliait parfois de juste parler aux gens, simplement. À force de tous les considérés comme des cibles potentiels, il en oubliait qu'ils avaient également une histoire. C'était plus simple d'effacer le côté humain de ses victimes.


Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1617
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Mer 9 Sep 2020 - 10:22
Je travaille parfois, chez des gens. fit-elle entre deux bouchées de chocolat. Mais durant le printemps ou l’été surtout, précisa-t-elle.

Elle s’investissait même énormément dans ces communautés pour gagner sa croute. Depuis l’année dernière qu’elle faisait ça, Tori s’était fait une belle réputation de travailleuse. Certains la connaissaient très bien et appréciaient sa compagnie et son investissement, la réclamant même quand la saison venait. D’autant qu’elle ne débattait pas des prix, elle prenait ce que les fermiers convenaient de lui donner initialement. C’était comme ça qu’elle parvenait à obtenir quelques bonus à mettre de côté. Ça ne lui permettait jamais de passer l’intégralité de la saison froide évidemment mais au moins, elle arrivait à joindre les deux bouts avec un peu d’investissement.

L’hiver, il n’y a pas grand-chose à faire, ou alors c’est très compliqué, et j’ai été très malade dernièrement, ajouta-t-elle en tentant des gestes simples à nouveau. Maintenant que ça allait mieux, Tori sentait quand même que son corps n’était plus autant en forme qu’avant. Si elle ne faisait pas attention, elle risquait de ne pas passer le prochain nouvel an. Je ne veux pas m’éterniser dans des communautés, je ne les aime pas, précisa-t-elle.

Elle haussa les épaules en signe de dépit, ça n’était pas spécialement intéressant de toute façon. Et puis, ça ne changerait rien à tout ce qu’elle avait déjà vécu. Avisant Eddie du coin de l’œil, il lui signala qu’il n’avait plus de famille depuis longtemps mais qu’il avait la chance d’être dans un groupe qui s’en sortait bien. Elle approuva de la tête, signe qu’elle était contente pour lui car après tout, elle ne pouvait pas lui souhaiter du mal. Il avait été chanceux oui, et finalement aujourd’hui, la chance comptait autant que savoir se battre.

Depuis… Deux ans, à peu près. Elle fit un signe de la main pour signifier qu’elle n’était plus sûre de ça. En fait, elle croisant des gens seuls la majorité du temps, elle restait avec des femmes surtout parce qu’elle risquait moins qu’avec des hommes, mais en majorité, elle ne s’attardait pas. Tu es avec ce groupe depuis le début ?

La seconde question d’Eddie lui arracha un froncement de sourcil. Elle termina sa barre chocolatée et réfléchit un temps pour éviter de dire des idioties. Comment elle le vivait ?

Parfois c’est dur et on ne peut compter que sur soi, les gens peuvent être violents comme tu as pu le voir. De la tête, elle fit un signe vers la cage : Mais j’ai l’habitude maintenant, comme beaucoup. C’était plus compliqué au tout début, quand je me suis retrouvée seule sans mon mari ou mon premier groupe. Elle fit un sourire contrit avant de lui retourner la question : Et toi ?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Seum 1er
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Mar 22 Sep 2020 - 21:34
Eddie guettait ses gestes et faisait son possible pour la comprendre au maximum. Il n'avait pas l'impression d'être trop mauvais ou trop à côté de la plaque, même s'il y avait des mots qui lui échappaient totalement. Dans l'ensemble, il comprenait le sens d'une phrase. Heureusement que le visage de Tori l'aidait.

- Ah oui ? C'est le fait d'être sédentaire ? Ou parce que tu n'as plus confiance ?

C'était un fait qu'il n'arriverait sans doute jamais à comprendre. Comment refuser l'hospitalité d'une communauté moderne et saine ? Pourquoi préférer la crasse, la faim, la peur et le danger ? Dans son esprit, les gens qui préféraient ça n'étaient rien d'autres que des perdants. C'était ainsi qu'on le lui avait appris. C'était ainsi qu'il voyait la vie. S'ils ne souhaitaient pas refaire une communauté, alors ils ne l'aidaient pas et la tiraient inexorablement vers le bas.

De la poche de sa veste, il sortit sa lampe torche, qu'il garda pour le moment éteinte.

- Depuis le début, oui. Mais je passe beaucoup de temps à l'extérieur. J'essaie d'apprendre un peu.

Il lui sourit, désigna autour d'eux comme s'il s'agissait du monde extérieur en règle générale.

- C'est important de rester informer sur ce qui nous entoure. Sur comment évolue le monde.

Les dernières phrases de Tori furent plus complexes pour le militaire. Il eut beau retourner les gestes dans sa tête, il eut beaucoup de mal à en comprendre le sens. C'était frustrant.

- Je … j'ai pas compris. Tu t'es retrouvée seule ? Non … au début ? Ah, au début, quand tu étais seule ?

Un soupir lui échappa.

- Désolé j'ai dû sécher les cours de langue des signes.

C'était déjà un miracle qu'il se rappelle d'autant de signes et de pouvoir faire une conversation presque normale avec elle.

- Dans tous les cas, je trouve que t'as beaucoup de courage. Survivre seule, à l'extérieur … Vraiment, ça m'impressionne. J'sais pas si j'en serais capable.

Par là, il entendait sans aucune affaire venant de son groupe, sans les armes, sans la réserve de nourriture, juste lui et ses compétences. Sans doute qu'il serait capable oui, mais il lui faudrait un gros temps d'adaptation. Histoire de savoir comment se comporter et où se positionner vis à vis de tout ça.

- Et tu vis au No Man's Land du coup ou tu es juste de passage ?

En parlant du loup, au loin, ils commençaient à apercevoir le célèbre hangar. Les survivants avaient tenté d'en faire un truc pas trop dégueu, à la manière d'un jeu vidéo apocalypse en pleine reconstruction, et au final c'était pas si affreux, même si ça l'était toujours pour Eddie.

- Tu t'y fais pas emmerder ?


Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1617
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Mer 23 Sep 2020 - 13:40
La confiance, fit-elle naturellement.

Elle n’arrivait plus à avoir confiance et à se sentir bien quelque part, entourée de gens. C’était à force d’être dehors toute seule, de rencontrer des opportunistes qui faisaient du mal autour d’eux, qui ne pensaient qu’à eux et à leur survie. N’était-ce pas tout naturel au bout ? Peut-être, mais Tori n’arrivait pas à s’y faire. Finalement, souffrir de la solitude était un moindre mal comparativement.

J’étais dans un groupe, et des gens sont venus tuer tout le monde. J’étais avec mon mari, et en disant ça, elle montra sa bague toujours en place. Il est mort, signala-t-elle évidemment.

Ça n’était pas une histoire joyeuse, et de toute façon son mariage était fini avant la mort de Jun. Si l’apocalypse n’était pas arrivée, combien de temps aurait-elle toléré sa situation ? Elle se le demandait souvent. Jun l’avait-il aimé ? Avait-il désiré un jour se soulager dans le creux de ses bras ? Pourquoi, sur les derniers temps, l’avait-il abandonné ? Qu’avait-il vécu pour se défaire d’elle de cette manière ? Tori n’avait plus que des questions à poser, mais aucune réponse possible pour se soulager la conscience et comprendre.

De passage, fit-elle en haussant les épaules : Non, ça va, et c’était vrai.

Certes, Eddie l’avait trouvé au milieu des galères, et si c’était réguliers, ça n’était pas non plus son quotidien. Elle avait vécu des moments pires, qu’elle espérait derrière elle…

Je travaille beaucoup chez les autres, ajouta-t-elle. Bon, le No Man’s Land étant en vue, et Edward étant visiblement incertain de la suite des choses, Tori se posa un regard sur lui avant de lui demander : Tu connais la taverne ? S’il venait d’un groupe en dehors d’ici, peut-être pas. Mais il avait découvert la cage, alors…

Elle attendit tout juste la réponse du jeune homme avant de lever un regard vers lui. Elle repensait à ses propos, quand il disait qu’elle était courageuse. Pour tout dire, Tori n’était vraiment pas convaincue de ça. Mais Eddie ne savait pas les détails de sa survie, et de combien ça n’était pas le cas.

Chez toi, ça doit être un gros groupe, très fort, si tu peux sortir comme ça, constata-t-elle avec curiosité.

Une manière de poser les questions sans les poser vraiment. Elle ne savait pas si ça tenait de l’ordre du privé ou si elle pouvait se montrer curieuse à ce sujet. Car après tout, Eddie était visiblement en bonne santé, bien propre malgré les coups, et relativement compétent. Qu’est-ce que ça coutait d’avoir tout ça ? Et qu’est-ce que ça impliquait surtout ?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Seum 1er
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Dim 1 Nov 2020 - 14:00
Il acquiesça d'une moue pincée, pensant comprendre son raisonnement. Son regard glissait sur elle. Il voulait pouvoir comprendre qu'elle disait, mais c'était compliqué et ses connaissances en langue des signes étaient beaucoup trop superficielles pour réussir à tenir une vraie conversation. Encore que Tori n'était pas sourde, il pouvait se permettre de lui parler, elle comprenait.

Grossièrement, il comprit son histoire car elle était semblable à beaucoup d'autres à leur époque.

- Je suis désolé, souffla-t-il quand elle désigna sa bague.

Plus pour la forme qu'autre chose. C'était tellement normal, à présent, que les gens étaient plus du genre à être surpris lorsqu'une famille entière parvenait à rester en vie que l'inverse.

- Tu travailles, du coup ? Ou tu fais du troc ? T'as une spécialité ?

Difficile pour le militaire d'imaginer un bout de femme comme elle, muette de surcroît, survivre en milieu hostile. Il imaginait qu'elle devait avoir un sacré potentiel, ou du moins un hargne de vivre à toute épreuve, surtout si elle n'avait pas de compétences utiles.

- Hein ?

Il fronça les sourcils, n'ayant pas saisi son énième phrase. Il mima le geste qu'elle avait fait.

- T'as soif ? Tu veux boire un coup ? Non ? De l'eau ? J'ai de l'eau si tu veux.

Un soupir frustré lui échappa alors qu'il plongeait une main dans sa tignasse emmêlée.

- Je comprends pas … Ca doit être tellement pénible pour toi de pas pouvoir te faire comprendre.

Ça lui rappelait son enfance, lorsque son bégaiement était si prononcé qu'il n'ouvrait plus la bouche. À cette période, l'orthophoniste lui avait appris une base de langue des signes, des choses très simples, pour qu'il puisse s'exprimer malgré tout en période de crise. Il se souvenait de sa colère dirigée vers lui-même.

Il capta au visage de Tori ce qu'elle voulait lui dire, les suppositions silencieuses qu'elle faisait. Elle faisait référence à son groupe, il l'avait compris.

- J'ai beaucoup de chance, oui. Je vis dans un certain confort. Mais ça nous empêche pas de sortir pour nous mettre au courant de ce qu'il se passe, à l'extérieur. On reste pas enfermé dans notre monde.

Il lui offrit un sourire alors que, devant eux, les lumières des bras zéros du No Man's Land commençaient à briller. Quand il sortait de son camp, il ne mentionnait jamais le nom de son groupe, car il était parfaitement au courant de l'hostilité que les survivants avaient à son encontre. Oh, il n'était pas idiot, il savait aussi pourquoi est-ce qu'ils étaient si hostiles. Généralement, il se contentait d'admettre être dans un groupe à la bonne hygiène de vie. En vérité, il ne mentait jamais. Il ne disait seulement pas tout.


Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1617
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Dim 1 Nov 2020 - 14:56
Le No Man’s Land en vue, Tori sentait qu’elle perdait un peu son interlocuteur. Tout du moins, que ses méthodes pour discuter trouver leurs limites parfois. Elle secoua la vivement la tête lorsqu’il comprit qu’elle lui demandait à boire :

Non, enchaina-t-elle. L’instant d’après, elle lui fit un signe de la main. Le No Man’s Land n’était pas leur étape finalement : Viens !

Ils reprirent la route, sous les remarques étonnés d’Eddie. Elle tenta de la rassurer pour lui dire que tout allait bien et qu’il ne risquait rien. De toute façon, elle ne cachait aucun ennemi dans sa poche pour lui envoyer à la figure. Tori était le genre d’élément discret dans le coin, qui faisait juste parti du décor depuis le temps. Autant dire qu’elle était oubliable pour beaucoup de gens. Elle hocha tout simplement la tête pour lui répondre : elle troquait mais c’était trop court et trop arbitraire de lui expliquer maintenant.

Ils se présentèrent rapidement devant un bar, la devanture ne payait pas de mine mais l’intérieur était accessible et relativement propre. Elle l’encouragea à rentrer, et devant son hésitation lui montra l’exemple. Il y faisait bon, une personne qu’elle ne connaissait pas était de l’autre côté du bar. Elle esquissa un sourire et tous deux se placèrent sur une table, où Tori eut l’occasion de sortir de son sac son journal Hello Kitty sur lequel elle griffonnait beaucoup de choses.

Je peux écrire comme ça maintenant, fit-elle en glissant le journal à Eddie. Je voulais t’amener ici, c’est beaucoup plus propre que le No Man’s Land et tu peux dormir à l’étage si tu veux passer la nuit.

Ça n’était pas grand-chose mais ça pourrait faire la différence. Tant qu’il payait bien entendu ! Elle prit une profonde inspiration et se remit à écrire :

Je troque, et je travaille beaucoup chez des gens, dans les champs, expliqua-t-elle. Durant la haute saison, les récoltes sont abondantes, ça permet de mettre de côté pour l’hiver et de pouvoir recommencer dès le printemps revenu. Tori organisait son année ainsi. Tu peux prendre à boire si tu veux. Ils n’ont pas beaucoup de choix mais tu devrais trouver ton bonheur. Il faut fêter ta victoire !

Elle lui adressa un sourire d’ailleurs, en se redressant. Elle ? Elle prendrait un alcool léger, Tori n’était pas vraiment une grosse buveuse mais son passé d’hôtesse au japon lui avait permis de mieux résister à la boisson. Il y avait par ailleurs un alcool de riz qu’elle appréciait bien et qui était disponible. Un fond, couteux, mais elle se sépara sans peine de quelques barres de céréales pour savourer son met.

Je suis sûre que je tiens mieux que toi, plaisanta-t-elle ensuite.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Seum 1er
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   Ven 27 Nov 2020 - 12:45
Il fronça les sourcils et finit par accepter de la suivre. Au final, tout ça, c'était peut-être un piège. Une fille en détresse, c'était la base pour attirer les pseudo preux chevaliers comme Eddie. Alors, il choisit de garder une certaine méfiance à son égard. Il avait toujours son arme à portée de mains.

Finalement, un air réellement étonné se peignit sur son visage quand ils se retrouvèrent devant un bar. Croisant le regard de Tori, il fronça les sourcils. Ça, pour le coup, elle l'avait laissé sur le cul. Depuis quand ? Pourquoi n'était-il pas au courant ? Merde alors. Au moins, il aurait quelque chose à ramener. La population hors de l'Île commençait à reprendre une vie un peu plus civilisée. Est-ce qu'ils apprenaient à se faire confiance entre eux ? Pas sûr. Eddie était prêt à parier, alors qu'ils entraient, que ce lieu n'allait pas tenir. Il connaissait trop les hommes et cette époque pour savoir comment ça allait finir.

- Depuis quand il y a un bar, ici ? S'enquit-il une fois qu'ils furent installé.

Il observa autour de lui, remarqua certains visages qu'il reconnaissait, d'autres inconnus, tandis que Tori écrivait sur un petit carnet.

- C'est impressionnant … remarqua-t-il après avoir pris connaissance de ce qu'elle notait. J'aurais jamais pensé les hommes capables de reprendre une … une pseudo routine, je vais dire. Y'a pas eu d'histoires, ici, encore ?

Les moments où la jeune femme écrivait laissaient des blancs, mais Eddie ne s'en formalisait pas et en profitait pour détailler le lieu. Il ne voulait pas la brusquer, ni lui donner l'illusion que cela l'agaçait, déjà car c'était faux, et parce que ça le ramenait à sa propre condition, quand il était enfant.

- Ah oui, je vois. Tu es … saisonnière, quoi, lâcha-t-il dans un sourire.

Quant à sa proposition pour prendre quelque chose à boire, il déclina en premier lieu, mais sa dernière petite pique lui arracha un petit rire.

- Je sais pas si j'ai envie de te mettre au défi, plaisanta-t-il. Mais allez, j'vais prendre un truc pour t'accompagner.

Non, il ne préférait pas pousser le vice trop loin. Il n'oubliait pas qu'il n'était pas sur l'Île, qu'il n'avait, actuellement pas d'allié avec lui, et qu'au final, il ne connaissait pas Tori. Il pouvait très bien être au plein cœur d'une mise en scène. Peut-être que quelqu'un l'attendait à l'étage pour le dépouiller. Peut-être que l'asiatique n'était même pas muette. Il avait accepté sa proposition en gardant en tête ces possibilités.

Il l'abandonna un instant, faisant un aller-retour au bar pour commander les boissons, avant de revenir et de poser la consommation de Tori devant elle et de se réinstaller. Il leva son verre pour trinquer avec elle. Fêter sa victoire ? C'était loin d'être une fierté. Juste un passage qu'il avait dû traversé durant une mission pour éviter de créer des histoires.

- Du coup … Tu dors à l'étage ? Tu dois commencer à connaître du monde, quand même. Je suis étonné qu'il n'y ait pas de réelle communauté, ici. Juste des petits groupes. Des … factions. Ça aurait pu être intéressant de créer un truc solide au No Man's Land.



Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Hey, heartbreaker   
Revenir en haut Aller en bas  
- Hey, heartbreaker -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: