The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
Lot de 3 Tasses Empilables en Céramique – ...
Voir le deal
10.49 €

Here we are!
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2585
Sujet: Re: Here we are!   Dim 25 Oct 2020 - 13:28
Ah… Pourquoi je suis revenu ici, moi ? Euh…

J’accueille le bol de Joachim en le fixant longuement, pendant que les deux me retournent des questions qui me donnent envie de laisser la couverture, la bouffe, et tout le reste derrière pour sortir et aller voir ailleurs ce qu’il se passe. J’évite soigneusement leurs regards, conscient cependant qu’ils attendent une réponse de ma part. Et avec Kaya, autant dire que je marche sur des œufs. Avec Joachim ? Un peu la même, au final. C’est pas pour me mettre en joie.

Je sais pas ce que j’en pense… que je souffle, en essayant d’éviter les emmerdes.

Même si on va pas se le cacher, c’est un peu trop tard. J’ai les deux pieds dedans, et je vais pas réussir à m’en sortir comme ça. Je souffle, rassemblant mon courage, chassant l’appréhension qui me tient en relevant le nez vers eux. Je pose même ce que je tiens dans mes mains à côté pour ne pas me laisser distraire :

Ecoutez, faut désamorcer le truc, non ? Si vous êtes tous les deux-là, je sais que c’est pour m’accompagner. Pour que je fasse pas un truc bête tout seul. C’était idiot de vous impliquer là-dedans et de vous mettre en danger, idiot et égoïste de ma part, mais vous comptez vraiment pour moi et je ferais tout pour vous protéger et vous ramener en vie, que je leur souffle.

On a besoin de remettre les bases. Mes yeux sombres se lèvent vers la jeune fille qui fait partie de l’équipe et j’esquisse un sourire déjà désolé de ce que je vais lui dire :

Tu agis comme si tu savais mieux que nous sur absolument tous les sujets et quand on te fait remarquer que c’est pas vrai, tu te vexes comme si on s’en prenait directement à ton intelligence. C’est pas le cas. On te fait confiance, et on te respecte vraiment. Alors si tu pouvais reconnaitre qu’on est, Joachim et moi, aussi compétents que toi, ça serait un pas en avant.

Je sais que ça va pas lui plaire. Mais c’est comme ça. Au bout d’un moment, faut aussi savoir mettre de l’eau dans son vin et admettre quand on agit pas bien ou alors quand notre comportement porte préjudice aux autres.

Et toi Joachim, parce que s’il pense être tout innocent dans l’histoire : Tu te dévalorises tout le temps, tu manques de confiance en toi, t’as peur qu’on t’aime moins si t’es pas là et qu’on t’abandonne alors qu’on en a jamais eu l’intention. Sans toi, Kaya et moi, on se serait probablement déjà écharpés, que j’ajoute : On y arrive aujourd’hui parce qu’on agit ensemble, qu’on est ensemble, c’est simple non ? Je serais pas allé aussi loin sans vous, alors merci pour ça.

Et je me tais, reprenant mon bol et mes nouilles dans la foulée.





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 947
Sujet: Re: Here we are!   Sam 31 Oct 2020 - 13:10
Je sentis une pointe de culpabilité me ronger, à voir avec quel naturel Kaya me répondait. Notre amitié était évidente pour elle, et jamais il ne lui serait venu de la remettre en cause. C’était seulement… On avait une vision si différente des choses, parfois. « J’avais envie que tu viennes, Kaya ! Sinon je t’aurais seulement demandé de couvrir nos traces en te mettant dans la confidence. Tu crois vraiment que je me suis servi de toi ? » Pourquoi elle en doutait ? Elle venait simplement de tout retourner contre moi. Elle n’était pas possible, celle-là !

J’étais prêt à laisser tomber, incapable de lui expliquer le fond de ma pensée. Je lâchai un soupir, sans faire le moindre commentaire, alors qu’elle continuait sur sa lancée. A l’entendre, on n’était juste incapable de se passer d’elle depuis le début. On n’aurait pas tenu deux heures sans son intervention. « Ruben et moi, on se serait débrouillé. » On aurait fait autrement. Peut-être qu’on se serait fait attraper… Ou peut-être que non. On ne pouvait pas savoir ce qui se serait passé puisqu’on lui avait proposé de venir avec nous. Et, contrairement à ce qu’elle avait l’air de croire, tout ne dépendait pas d’elle. C’était surtout qu’on s’en sortait mieux à trois que si on s’était retrouvé seul… Que si Ruben était parti sans nous. Heureusement, il n’avait pas fait ce choix-là.

Et peut-être qu’il regrettait maintenant qu’on le prenait à partie. Kaya mettait les deux pieds dans le plat auprès de lui. J’aurais peut-être dû lui demander de nous laisser régler ça entre nous, mais… On était là pour lui. Il était concerné aussi. D’ailleurs, Ruben ne niait pas son implication, loin de là. « On est venu de notre plein gré, Ruben… Parce que les amis se soutiennent entre eux. » C’était certainement complètement con d’avoir fugué, surtout vu dans quelle situation on se retrouvait actuellement. Seulement, s’il avait besoin de ça pour avoir envie de revenir… Alors c’était ok pour moi. « Et puis on va peut-être se faire détruire au retour, mais ce voyage en valait la peine. » Je baissai le regard sur l’attelle qui maintenait mes deux doigts ensemble. J’avais pris cher mais… « Franchement, je regrette rien. » On nous avait enfermés entre quatre murs en prétendant préserver notre enfance, mais la vie était là dehors. Je m’étais plus senti à ma place avec eux ces derniers mois qu’au fort ces dernières années.

Et c’était sans doute aussi pour ça que les propos de Ruben me parurent aussi blessants. Il venait d’abonder dans mon sens concernant Kaya, avant que ce soit à mon tour, sans doute pour ne pas faire de jaloux. Je relevai un regard confus vers lui, sans bien le suivre. Il avait sans doute raison concernant mon manque de confiance en moi. Je n’aurais pas aussi mal pris les remarques constantes de Kaya si j’étais un peu plus sûr de ma propre valeur. Mais… D’où lui venait cette idée que j’avais peur qu’ils m’aiment moins si je n’étais pas là ? Je n’étais pas du genre à m’imposer à eux, loin de là. Je pensais même leur avoir laissé suffisamment d’espace à tous les deux… Et Kaya en réclamait pas mal, vu qu’elle avait envie de se faire remarquer auprès de lui. Apparemment, Ruben aussi en avait besoin. Je le prenais mal venant de mon meilleur pote, qui me faisait subitement me sentir de trop. « Si c’est vraiment ce que tu penses… D’accord. » Je m’étais renfermé comme une huitre, à manger en silence mes nouilles instantanées, et même la pommade qu’il rajouta derrière n’y changea pas grand-chose. J’avais permis la cohésion du groupe, selon lui ? Je ne savais pas trop… Ca sonnait étrange après ce qu’il venait de me dire, mais je n’avais pas envie de me prendre la tête avec Ruben. Je me contentais de prendre sur moi.

Mes pâtes finies, je passai à l’avant du véhicule pour reprendre le siège conducteur. « De rien, Ruben. Si tu as besoin de moi, je serais toujours là. C’est valable aussi pour toi, Kaya… Désolé de t’avoir parlé comme ça. » Sauf qu’à l’avenir, j’attendrais qu’ils viennent me trouver d’eux-mêmes. Je mis le contact avant de me retourner vers eux. « Je vais conduire au ralenti avec toute cette pluie, profitez-en pour vous reposer d’accord ? » Ca allait être compliqué de conduire par ce temps, mais il était assez semblable à mon humeur du moment : Maussade. J’avais besoin de réfléchir un peu. La conduite, c’était presque comme monter à cheval, ça m’aidait à m’aérer l’esprit.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 476
Sujet: Re: Here we are!   Mar 3 Nov 2020 - 1:35
« Moi ? Je me... vexe ?! »
Son air bougon, ses lèvres pincées et son ton montrent pourtant clairement que c'est exactement ce qu'elle est en train de faire en cet instant. « Pas tout le temps... » corrige-t-elle succinctement en détournant le regard. Il est vrai qu'elle prend parfois les choses trop à coeur. Spécialement au sein de ce trio dans lequel elle cherche toujours un peu sa place. Elle a l'impression de devoir faire ses preuves. Et ce faisant, elle se montre parfois trop autoritaire voir même trop arrogante. Oui, Ruben à raison. Et c'est pour cette raison que la lakota détourne le regard pour le river sur ses chaussures sales. Il l'intimide, son futur mari, quand il parle comme un vieux sage de l'antiquité...

Alors elle n'est pas peu soulagée lorsque l'attention de l'afro-américain se focalise sur Joachim. Lui aussi il en prend un peu pour son grade. Mais Kaya n'a pas vraiment le coeur à se moquer. Elle lui décoche de petits regards à la dérobée pour guetter sa réaction. Au final elle garde surtout le silence. À part quand Ruben précise que sans la présence du fils d'Isaac, lui et elle se seraient sans doute déjà écharpés. « Oui enfin... Exagère pas non plus ! » Ils ne se sont battus qu'une seule fois ! Et elle doute franchement qu'une telle chose se produise à nouveau. En fait, le prochain corps à corps qu'elle envisage un peu avec lui n'a rien à voir avec un combat de boxe... Elle rougit à cette pensée et se sent un peu bête, éclaboussée par la sagesse dont Ruben fait preuve et la futilité de sa prise de tête avec son mécène ès gameboy. Sans cette fierté, elle aurait sans doute été la première à prendre la parole pour s'excuser.

Mais c'est bien Joachim qui s'exprime après la déclaration de leur aîné. Il semble accepter les remarques et puis, surtout, il présente ses excuses à la lakota. La gêne de cette dernière augmente. Elle esquisse un geste nonchalant du bras pour lui signaler qu'il n'y a pas non plus mort d'homme. « Oh, tu sais... Y'a pas d'mal ! » Elle ne parvient pas à lui en vouloir. Et en fait elle croit qu'elle commence même à comprendre son point de vue et son ressenti par rapport à son comportement. Il faut dire que Ruben a particulièrement bien résumé la situation. « Et puis moi aussi j'm'excuse ! D'avoir le sang chaud, déjà... » Cela dit c'est plutôt la faute de Nima, ça, non ? L'adolescente a du composer avec l'héritage de ses ancêtres. « Et puis aussi d'être une madame je-sais-tout, des fois ! Même si j'suis meilleure que vous, j'ai pas l'droit d'être méprisante ! » Elle laisse filer quelques secondes puis se fend d'un sourire puis d'un rire gêné. « C'est bon, j'plaisante ! » Non, vraiment, elle plaisante ! Qu'ils se vexent pas à leur tour...

On dirait bien que le calme est de retour en tout cas. Les excuses faites, les choses misent à plat grâce aux talents oratoires de Ruben, le trio semble à nouveau prêt à reprendre la route et à laisser ce bref conflit dans leur sillage. Joachim se propose d'ailleurs de prendre le volant. « C'est pas d'refus ! » Elle aime bien l'idée de pouvoir se reposer et encore plus à côté de Ruben, seuls à l'arrière du camion. Kaya se fait alors hésitante tandis qu'elle observe le conducteur volontaire. « En plus tu conduis... heu... bien ! On va pouvoir fermer l'oeil sans craindre de se manger un arbre et ça, c'est cool ! » Oui ! C'est bel et bien un compliment qu'elle vient de lui faire. Un compliment un peu forcé, d'ailleurs. Parce que si le jeune homme a de véritables talents, il est quand même pas si doué que ça un volant à la main. Mais elle ne va quand même pas lui demander de faire attention, si ? Il risque de mal le prendre !

Et donc, quelques minutes plus tard, les trois fugueurs sont à nouveau sur la route avec des provisions, de quoi se tenir chaud et des habits à peu près propres. Et puis surtout, ils sont au sec. Vu les circonstances ils s'en sortent vraiment bien. « Ca vous dit que j'vous fasse des peintures de guerre, ce soir ? » propose-t-elle quelques kilomètres plus loin tandis que, rigide, elle fait de son mieux pour résister à l'envie de rouler contre Ruben. Ce serait franchement louche, là. « Vous savez, c'est un honneur ! C'est seulement les guerriers qui peuvent en porter ! » Elle souhaite leur faire comprendre qu'à ses yeux, ils méritent ce qualificatif. Un autre compliment détourné. Qui a l'avantage d'être sincère, en plus. « Ca vous irait trop bien ! » Et puis elle pourra toucher le torse de Ruben, comme ça ! Avec une bonne raison et pas pendant qu'il dort, en plus !

Quoi qu'il en soit leur véhicule continue longuement d'avaler les kilomètres sans véritables problèmes majeurs - Joachim n'a pas planté le véhicule, miracle ! - et lorsque le temps vient de trouver un endroit où passer la nuit, ils finissent pas discerner une vielle tour qui se détache sur l'horizon aux couleurs agonisantes, au-dessus de la cime des arbres. « C'est pas une de ces tours où les gardes forestiers se mettent pour détecter les incendies, ça ? » En tout cas la petite cabane qui se niche à son sommet promet une sécurité bienvenue. « On serait au sec et à l'abri, là-haut ! »Parce que jusqu'à preuve du contraire, les coyotes n'ont pas encore appris à monter à une échelle ! « Vous avez pas le vertige, non ? » Kaya use d'un ton détendu et surtout, n'ose pas avouer qu'elle, elle est quand même assez effrayée par le vide.


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2585
Sujet: Re: Here we are!   Mar 3 Nov 2020 - 12:51
Je suis pas persuadé d’avoir vraiment régler le problème. Je sais qu’il va falloir que j’en discute en tête à tête avec Joachim à un moment donné, j’ai l’impression qu’il le prend pas ultra bien. J’veux dire qu’on est tous un peu responsable des mauvais moments. Et tous responsables aussi des bons moments. On a tous les trois nos défauts forcément. Alors… Alors c’est bien de pouvoir les trouver, les changer. Je sais que mon ami peut avoir du mal avec lui-même. Il a peur de mal faire et surtout peur de faire du mal. Mais j’aimerais qu’il sache qu’il peut penser et dire ce qu’il veut, on lui tiendra jamais rigueur d’être lui-même.

Je me couche derrière et la route reprend. J’ai du mal à fermer l’œil et à vraiment me reposer, je suis pensif. Kaya à côté par contre, elle est bavarde. Je la regarde un bref instant avant de lui rendre un sourire. C’est pas con comme idée, au moins, on pourra en apprendre plus sur ses croyances et son peuple. Surtout si on se rend chez eux, ça nous fait de la route mais… Faut pas qu’on arrive complètement ignorant et les mains vides, ou on sera très mal reçu. C’est que plus tard qu’elle parle d’un point de chute… En hauteur, et que je me raidis.

Euh… Franchement, quand Joachim ralentit la Love Mobile et la gare pas loin, et qu’on regarde ça du pare-brise, j’ai l’impression de perdre toutes mes forces en un rien de temps. Je sais pas trop si c’est une bonne idée, que je leur dis dans la foulée en essayant d’avoir l’air ultra détendu. Vous voulez pas qu’on trouve un autre truc pour passer la nuit ?

Kaya fait un peu la fière, Joachim a pas l’air d’y voir d’inconvénient. Je crois que je suis foutu. A part si je leur dis fermement non, je vais devoir me coltiner la montée en essayant de pas regarder en bas. Et ce qui me fait le plus flipper, c’est surtout la redescente. Mais je suis le seul à avoir ces appréhensions de ce que je comprends, alors… Courage, Ruben… Courage…

C’est de toute façon décidé. Je prends une grande inspiration et deviens soudainement très silencieux. Ils essaient de me faire passer en premier mais je préfère pas honnêtement. Sauf que du coup j’ai pas vraiment le choix. L’échelle est si longue. Premier pas, deuxième. Bordel, je me sens déjà super haut. Quand j’arrive à la porte, c’est presque les jambes tremblantes. Je me traine à l’intérieur et souffle longuement. Ne pas faire un malaise. Ne pas faire un malaise… Ne pas… Non, ça va aller. Si je regarde pas par les fenêtres, c’est bon !





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 947
Sujet: Re: Here we are!   Lun 9 Nov 2020 - 11:39
L’incident était clos, au moins avec Kaya. Elle arrivait même à en plaisanter, maintenant. Et moi, j’arrivais à en rigoler un peu. « Non mais… Te force pas non plus hein. » Je fis un geste nonchalant de la main vers l’arrière, comme pour balayer sa remarque. Moi, je conduisais bien ? C’était la meilleure. Mon père m’avait à peine appris les bases, Ruben avait dû repasser derrière, parce que je passais plus de temps les fesses vissées à une selle qu’à un siège conducteur. Il avait fallu tout réapprendre encore. « Les compliments sincères, c’est bien. » Franchement, à leur place, je ne fermerais pas l’œil. D’ailleurs, Ruben n’avait pas l’air de le faire vraiment. Je fronçai les sourcils en le regardant vaguement dans le rétroviseur, sans faire de commentaires. Je devais continuer de me concentrer sur la route.

Je me sentais épuisé, bien plus que j’aurais dû l’être. J’avais une bonne migraine qui commençait à pointer en prime. J’essayais de donner le change, parce que Kaya était plutôt enjouée. « Des peintures de guerre ? Ce serait cool. Peut-être que je me ferais pas scalper comme ça ! » Au moins, ma conduite était assez prudente pour qu’on arrive en vue d’un endroit où dormir sans que le camion avale trop de nouveaux rôdeurs ou que je l’encastre contre un véhicule échoué sur le bord de la route. Du coup, je ne réfléchis pas très longtemps quand Kaya nous proposa de nous réfugier dans la tour de surveillance. J’ai vraiment envie de me coucher, là.

J’haussai les épaules quand elle nous demanda si on avait le vertige. Je réalisai seulement avec un temps de retard, quand Ruben s’était déjà engagé sur l’échelle, qu’il n’était vraiment pas dans son assiette. J’aurais peut-être dû lui en dissuader, en lui disant que ce n’était pas grave et qu’on trouverait un autre endroit mais… Il avait l’air de vouloir le faire, en fait. « Je prends les sacs de couchage et tout ce qu’il nous faut. » Je préférai me charger moi-même, parce que ça n’allait pas l’aider de se sentir partir en arrière à cause du chargement. Quant à Kaya, ce serait déjà assez compliqué comme ça avec un seul bras. J’avais donc pris deux sacs sur mon dos, en plus des sacs de couchage, pour grimper tranquillement à la suite de Ruben. C’était toujours plus simple et moins casse-gueule que de tenter de suivre Milow !

Même si j’avais rabattu la capuche de mon sweat sur mes yeux, on était quand même détrempé en arrivant là-haut. Je déposai les sacs pour me ruer à la balustrade. « Woah ! » A cause de la pluie, on ne voyait pas très loin, mais c’était quand même impressionnant à regarder ! « Ca change de Seattle. On est vraiment paumé au milieu de nulle part ! » Je me retournai vers Ruben avec un léger sourire, que je perdis vite à le voir blanc comme un linge. « Euh ça va ? » Il n’allait pas me faire un malaise, hein ? « Tu sais, t’étais pas obligé… » Et Kaya, ça allait ? Elle en mettait du temps ! Je me penchai au niveau de l’échelle pour vérifier. « Ca va ? Tu as besoin d’aide ? »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 476
Sujet: Re: Here we are!   Mar 10 Nov 2020 - 5:20
« Non non, ça va ! »
Oui, si elle enlace l'échelle comme si elle cherchait à fusionner avec elle, si elle tremble comme une feuille et qu'elle s'agrippe aux barreaux comme s'ils étaient en or et qu'elle était Picsou, c'est que tout va très bien ! « J'profite juste un peu d'la vue ! » Elle essaie vraiment d'observer l'horizon qui se noie dans des teintes chatoyantes. Seulement voilà, elle a eu la mauvaise idée de regarder en bas. Et en manquant de tomber quelques secondes plus tôt, elle a l'impression que le vide l'attire avec un appétit qu'elle n'est pas sûre de pouvoir déjouer. Mais qu'est-ce qui lui a pris de proposer de dormir ici ? C'était vraiment débile !

« J'vous rejoins bientôt ! » En tout cas, elle l'espère... Parce que pour l'instant la dernière chose dont elle ait envie, c'est encore d'esquisser le moindre mouvement. Elle est bien, là, en train de câliner cette échelle. Et le moindre geste qu'elle envisage de faire est récompensé par son imagination sous la forme d'une longue chute qui l'enverrait directement rejoindre les esprits et ses ancêtres. « Tout va très bien ! » répète-t-elle à nouveau, plus pour se convaincre elle-même que Joachim ou Ruben d'ailleurs. Oui, tout roule ! Elle est juste en train de crever de peur mais sinon ça va, la vie est belle !

Seulement ses forces commencent à décliner et ça, elle le sent bien. Plus elle reste et plus elle se rapproche de cette chute qu'elle redoute temps. L'adolescente imagine sa mère qui l'encourage, le regard inquisiteur de Frances et le merveilleux sourire de Ruben. Et puis elle se hisse lentement vers le haut, coinçant ses jambes autours des échelons précédents pour ne pas tomber en arrière à chaque fois qu'elle doit propulser sa main vers le haut. Il lui faut un temps qu'elle estime bien trop long pour enfin se hisser sur la petite plateforme avec l'aide de ses amis et s'allonger sur le dos, la respiration haletante. « Les gars... La prochaine fois que j'propose un truc débile alors surtout, sentez-vous libre d'pas y adhérer ! » Bon, d'accord, Ruben a bien tenté de protester mais c'était un peu trop mou.

Et dire que demain il va falloir redescendre. Ou pire : qu'un incendie pourrait très bien ravager la forêt pendant la nuit et les forcer à descendre en vitesse. « J'dors là, moi ! » prévient-elle en désignant l'endroit le plus au centre de la plateforme, à équidistance de cette balustrade dont elle ne compte pas une seule fois s'approcher.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes, elle se sent toutefois suffisamment sereine pour entamer un petit tour du propriétaire. Il y a ce qui semble être un petit poêle et une vieille casserole, un bureau et un vieux lit rongé par l'humidité. Une lampe à pétrole ou deux, aussi. « Vous voulez bien voir si elles fonctionnent ? » Car la nuit ne va pas trop tarder, là, normalement. « J'vais essayer d'nous cuisiner un truc ! » ajoute-t-elle en fouillant dans le sac de provision. Elle en retire deux boîtes. Une de raviolis et une autre de petits pois et de carottes. « J'ai une idée ! » S'ils sont partis à l'aventure, c'est pour essayer des trucs, non ? Alors ce soir, ils mangeront des petits pois carottes aux raviolis ! Yolo ! De toute façon, l'essentiel, c'est que ça soit nourrissant. Et la voici en train de se débattre avec l'ouvre-boîte, lesdites boîtes et leur futur repas. « Les garçons ? Vous pouvez retirez vos hauts s'il-vous-plaît ? Que j'puisse déjà réfléchir aux peintures que j'pourrais vous faire ? » Et puis se rincer un peu l'œil, aussi ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2585
Sujet: Re: Here we are!   Mar 10 Nov 2020 - 12:42
Je me suis pas forcé du tout, ça va ! C’est la fierté qui parle actuellement, alors qu’en vrai j’ai l’air tellement au bout de ma vie qu’on peut largement douter de cet état de fait. Et en soi je le comprends, ça craint tellement d’être ici : J’te jure hein !

Bon, je sais pas si ça prend vraiment, vu que Joachim a pas l’air hyper convaincu mais on va faire comme si ça passait. Kaya nous rejoint de toute façon, et elle a l’air aussi flippé que moi. Vraiment la montée, ça va en fait, je crains comme elle la redescente qui viendra forcément demain. Toussant un coup, j’ai la gorge qui me gratte et un léger frisson qui me grimpe dans le dos. Bon, sûrement le fait de s’être pris une sauce tout à l’heure, là ça va, le ciel s’est un peu éclaircit, donc pourvu que ça dure…

Hahaha, oui, je le noterais pour la prochaine fois, ouais, mon rire est très faux, un brin nerveux surtout. Kaya insiste pour dormir au milieu de la pièce et je dois admettre que je visais aussi cet endroit : Je peux dormir à côté de toi du coup ? Juste pour être sûr, en tout bien tout honneur évidemment.

J’ai un coup de fatigue avec ça, rien de bien sérieux mais voilà, ça joue quand même. Me tournant vers les lampes à pétrole qu’elle montre, je pince les lèvres et essaie de me concentrer, mais mes yeux me piquent. Bon, j’arrive à les faire fonctionner donc à mesure que le jour tombe, on a encore de la lumière ici pour faire l’affaire. Même pas besoin de le dire à mes deux voisins, ils voient très bien par eux-mêmes.

Tu prépares quoi ? Je dégage mes chaussures trempées et les mets proche de la porte pour qu’elles gênent personne et surtout qu’elles sèchent un peu. Avec Joachim, on monte le campement. Nos sacs de couchage, nos couvertures, pendant que Kaya prépare la bouffe pour ce soir. Si vous voulez mon avis, il va continuer à pleuvoir un moment encore dans les jours qui viennent, j’espère juste que y’aura pas d’orage quand on sera coincé ici, ptain mais…

Pourquoi je dis ça maintenant moi ? Bien sûr quand on est coincés ici ! Bon, c’est pas grave, je vais faire comme si de rien, pourvu que ça fasse flipper personne. Je fais ce que dit la fille de notre groupe d’ailleurs, avant de sentir un autre frisson me prendre. J’espère qu’elle va faire vite quand même parce que j’ai froid pour rien là…

Vous auriez pu, vous, travailler ici pendant des semaines pour surveiller autour ? On se pose enfin. Bon, moi clairement, non ! Et je ris vaguement… Dites, on s’est jamais dit mais… Si tout ça était pas arrivé, vous pensez que vous feriez quoi aujourd’hui ?





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Here we are!   
Revenir en haut Aller en bas  
- Here we are! -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: