The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -25%
Nouveau Fire TV Stick avec Alexa (2020) à ...
Voir le deal
29.99 €

Here we are!
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 476
Sujet: Re: Here we are!   Sam 10 Oct 2020 - 14:57
« Bonne nuit ! »
C'est le seul mot qu'elle chuchota cette nuit-là tandis que la marée de cadavres dépassait le véhicule. Après de longues heures passées à moitié recouverte d'une couverture pour pouvoir éclairer l'éclairer de sa game boy avec sa lampe torche sans attirer l'attention des coyotes, elle s'est simplement endormie. Trouver le sommeil ne fut pas forcément facile. En fait, elle a simplement fait semblent de dormir pendant les premières minutes. Elle espérait peut-être entendre un échange entre les deux garçons. Quelque chose la concernant. Ruben dire qu'elle est jolie quand elle dort comme un bébé, par exemple. Mais rien. Ils sont tous restés silencieux. Et ce n'est franchement pas plus mal vu le danger auquel ils ont été exposé jusqu'au matin.

En ouvrant les yeux Kaya peut constater que les pluies diluviennes ne se sont pas calmées. Mais la chorale des grognement, elle, n'est plus que l'ombre d'elle-même. C'est Joachim qui s'est assuré d'un regard que le plus gros de le menace avait disparue. Et c'est aussi lui qui, le premier, a rejoint le sol pour dégager le chemin. « J'ai fait un rêve tellement bizarre... On rentrait au Fort et on était obligés d'rester en équilibre sur des poteaux pendants des heures ! » Les messages que les esprits peuvent lui envoyer alors qu'elle dort sont parfois étranges. L'adolescente se frotte un oeil en lâchant un long bâillement. Et puisqu'elle n'est pas du genre à rester tranquillement à l'arrière d'un camion tandis que ses amis conduisent ou affrontent le danger, elle se retrouve bien vite à l'extérieur.

Les trombes d'eau ont au moins deux mérites : ceux de la réveiller entièrement et puis aussi de débarrasser ses vêtements du plus gros des bouts de viscères. La jeune sioux lève le visage en direction des cieux et ferme les yeux pour savourer un instant ce semblant de douche avant de se porter à l'avant du véhicule pour rejoindre Joachim. « Ca v... ? » Elle est coupée par un regard qui lui indique clairement que sa présence n'est pas désirée. « Eh ! » Mais qu'est-ce qu'elle a fait ? Il est de mauvaise humeur ou quoi ?

Le problème du coyote coincé sous les roues réglé, le duo remonte à bord du camion dans la précipitation pour éviter ses camarades. Ils peuvent alors poursuivre leur route. Une bonne chose de faite ! Kaya envisage déjà de rallumer sa game boy quand Joa' se tourne vers elle en lui signalant qu'il n'avait pas besoin de son aide. Elle reste interdite un instant et questionne Ruben du regard. « Oui mais... on s'entraide, non ? » Qu'est-ce qu'il lui prend ? Non, vraiment, quelque chose ne tourne pas rond. Se sentant agressée sans aucune raison, la jeune sioux sent la moutarde lui monter au nez ! « C'est quoi ton problème ?! » Elle esquisse une petite moue désapprobatrice puis rejoint l'arrière du camion.

Et peut-être une heure ou deux plus tard, ils font une pause devant un vieille station service. Quelques ombres se devinent à travers le prisme de la pluie, derrière des vitres sales. Avec un peu de chance les lieux n'ont pas été fouillés. Ils peuvent donc raisonnablement espérer y trouver des provisions. Mais elle sent que sa présence n'est pas la bienvenue alors elle se résigne à rester un peu en retrait. « Vous vous en occupez ? » propose-t-elle, estimant peut-être qu'ils feraient mieux de faire ça entre mecs. « Donnez-moi vos vêtements ! J'vais en profiter pour les nettoyer ! » Ils peuvent très bien explorer les lieux en caleçon, non ? Kaya se retourne vers Joa : « Ou tu préfères aussi t'occuper d'ça seul, p't-être ? » Ouais, c'est pas passé !


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2581
Sujet: Re: Here we are!   Sam 10 Oct 2020 - 15:13
Rester silencieux durant le passage de la horde, ça laisse l’occasion de voir passer les heures. Vraiment pas un grand enchantement. J’ai pas osé trop bouger de mon côté, même quand j’ai eu très envie de pisser au bout de plusieurs heures. J’ai plus tenu le coup au milieu de la nuit, l’impression de penser qu’à ça. C’est avec précaution que j’ai du passer devant, me mettre dans un coin de la Love Mobile et m’oublier dans une bouteille qui finit balancé par la fenêtre le lendemain. On a enfin pu repartir ensuite, Joachim – et Kaya – ont réussi à désembourber le camion et moi, à presser l’accélérateur pour la dégager.

Ensuite, on a tracé la route, soulagé de pouvoir enfin mettre de la distance avec tout ça. Je suis crevé par contre, on va pas le cacher, c’est très frustrant de pas avoir pu fermer l’œil et de ressentir maintenant la fatigue retomber. Comme si c’était un énorme poids à porter supplémentaire. L’avantage c’est que j’ai pas besoin de respecter le code de la route à la lettre. Le désavantage, c’est que je percute des trucs sans trop savoir d’où ils sortent et ce qu’ils foutent là. C’est que plus tard qu’on arrive à une station essence et qu’on a le temps et l’occasion de s’arrêter.

Rien de fou, mais ça va nous faire du bien. J’ai les jambes tendues tellement je suis fatigué de conduire. En descendant, j’ai même du mal à voir les tensions entre Kaya et Joachim vu que j’ai la tête dans le cul et que c’est difficile d’être attentif dans ce genre de moment. C’est en fait qu’à la remarque de la brune que je constate qu’un truc que se passe. Et que je me sens un peu con.

Non c’est bon ! Que je lance à Kaya. On lui laisse nos affaires, et c’est d’un coup de coude que je pousse Joachim à collaborer : Sois prudente et si y’a un problème, tu cris et on rapplique tout de suite !

Avec mon meilleur ami, on finit par réussir à rentrer, à se changer avant aussi en enfilant d’autres frusques sales mais qui feront l’affaire le temps de récupérer des propres. A l’intérieur, peut-être qu’on trouvera quelque chose ! La porte claque derrière nous avec une clochette, deux morts. On les termine rapidement, d’un coup direct dans le crâne chacun. Et je soupire.

Tout va bien ? T’as l’air énervé, que je souffle à Joachim dans la foulée, avec un petit sourire contrit. Mais révélation quand même : Eh regarde, des Twinkies ! Et des Sno Balls ! Une boite entière ouais ! Ohlala trop cool !





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 930
Sujet: Re: Here we are!   Mar 13 Oct 2020 - 15:38
J’étais tellement crevé, et peut-être un peu irritable. Pendant ces heures de supplices silencieux, j’avais eu largement le temps de repenser à tout ce que Kaya m’avait dit ou laisser entendre jusque là. Et ruminer autant plutôt que d’essayer de dormir ne m’avait clairement pas aidé à faire la part des choses. Pourtant, j’y étais assez bien arrivé jusqu’à maintenant. Je ne prenais pas particulièrement ombrage qu’elle trouve que tout ce que faisait Ruben était cool ou trop badass. Parce que déjà, c’était vrai, et ensuite… Elle était vraiment dingue de lui. Non, ce qui me gênait au fond, c’était plutôt ce sentiment indescriptible de ne jamais être à la hauteur. Pas assez bon, doué ou courageux, pour tenir la cadence… Je n’avais pas été formé par une guerrière sioux, mais je n’étais quand même pas un boulet pour eux, non ? Il y avait bien eu l’épisode avec ce psychopathe… Mais Kaya aussi nous avait attiré pas mal de problèmes. J’avais sans doute tué moins de rôdeurs qu’eux deux, oui… J’avais quand même trouvé des bons plans pour nous ravitailler aussi, pas vrai ? Je n’étais pas aussi convaincu que je l’aurais voulu.

Et, franchement, si elle pensait à ce point que j’allais juste tout faire rater… C’était à cause de ça qu’ils s’étaient disputés, la dernière fois ? Je ne voulais même pas y penser. Je me renfrognai un peu, sans vraiment répondre, quand elle me parlait subitement de s’entraider. « Ouais, c’est ça… » Elle m’agressa plus directement ensuite. « Parce que c’est moi le problème ? » On y venait ! Elle se défila pourtant, sans plus oser rien dire ensuite. Je conservais également le silence le reste du trajet, jusqu’à ce que Ruben décide de s’arrêter à une vieille station service. On ne voyait strictement rien avec ce temps… Impossible de savoir si c’était habité ou non. Je lançai un peu surpris à Kaya qui nous indiqua d’y aller sans elle. Pire que ça, elle voulait rester en arrière pour faire la lessive ! Bien sûr, ça cachait une nouvelle remarque acerbe. Je lui rendis un regard mauvais, sans trop savoir quoi répondre, quand Ruben me décocha un coup de coude pour m’inciter à bouger. « J’arrive. »

Je laissai mes vêtements qui puaient la mort pour en enfiler d’autres, sautant en bas du camion pour rattraper rapidement Ruben sous la pluie battante. On se dépêcha de se réfugier à l’intérieur, la clochette à l’entrée trahissant aussitôt notre présence. Ah… Merde ! « Je prends celui de droite ! » Heureusement, ils n’étaient que deux. On s’en débarrassa assez vite, sans trop de problèmes. Et, bien entendu, dès que les lieux furent sécurisés, Ruben ne rata pas l’occasion de m’interroger. J’haussai les épaules pour toute réponse, en continuant de fouiller de mon côté. Tout avait déjà été pillé, ou jeté par terre dans la précipitation. « Ca va… C’est juste… » Je poussai un profond soupir. « Kaya n’arrête pas de me donner l’impression que je vais tout faire foirer. Comme si on était incapable de s’en sortir sans elle ! » Je fouillai les rayons, assez peu convaincu par ce que j’arrivais à dégotter. « Enfin… Toi, tu n’as pas vraiment ce problème avec elle, vu comment elle en craque pour toi. » Je lui rendis un sourire amusé, avant de me pencher pour regarder sous les rayons et… « Bingo ! Des nouilles instantanées, ça te va ? » Je récupérai un peu tout ce que je trouvais. « Il y a même des chips aux crev… Aïe ! » Je retirai précipitamment ma main, en me cognant à moitié. J’avais une petite trace de morsure, rien de grave… Mais ce rat ne m’avait pas raté ! J’espérais qu’il ne traînait pas trop de cochonneries, parce que je n’avais rien sous la main pour désinfecter. Il y en avait plein sous les étals en fait. « On dirait qu’on n’est pas les seuls à s’être réfugié ici… » J’en repoussai deux autres du pied, avant de me redresser avec mes trouvailles en main, pour rejoindre Ruben. Avec tout ça, on avait de quoi se faire un repas complet avant de reprendre la route.

« Il nous faudrait de l’eau. J’ai vraiment rien trouvé… Je vais faire le tour de la station. Tu regardes si tu trouves de l’essence ? » On se précipita au dehors avec nos tâches respectives en tête. Je trouvais finalement quelques récupérateurs d’eau de pluie alignés à l’arrière, certainement laissés là pour des plantes qui avaient fini de mourir ou se répandre. Ils étaient pleins à ras bord, au moins ça nous ferait un peu d’eau à défaut de mieux. Je ramenais les bidons jusqu’à la camionnette pour les tendre à Kaya une fois arrivé. « J’ai vraiment pas trouvé mieux, mais… On a de quoi mangé ce soir ! » Je lui tendis les paquets de chips et les nouilles instantanées. Je vérifiais que Ruben n’avait pas eu de problèmes, lui non plus, avant de me glisser à l’intérieur à l’abri. Je grelottai un peu, complètement trempé de la tête aux pieds. « Je vais faire chauffer de l’eau. » J’aurais bien voulu que Ruben arrive plus vite, pour m’éviter de rester plus longtemps en tête-à-tête avec Kaya. Enfin, on n'allait pas continuer de se faire la gueule encore pendant des heures non ? « On s’en sort plutôt pas mal, non ? » Je guettais un assentiment de sa part, sans trop savoir à quoi m’attendre comme réponse. « Enfin ça risque d’être compliqué d’arriver à destination si le temps se dégage pas. »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 476
Sujet: Re: Here we are!   Mer 14 Oct 2020 - 0:19
« Si y'a un problème, j'le règle toute seule ! Comme une grande ! »
Non, elle ne va pas hurler à l'aide. Ce n'est pas son genre et ce serait humiliant. Surtout vis à vis de Ruben. Elle regarde les deux garçons s'éloigner puis s'écarte un peu de la route pour rejoindre le bord de ce ruisseau sorti de son lit. Gardant leur véhicule en vue, restant attentive à son environnement, elle fait de son mieux pour débarrasser la saleté des vêtements de ses amis. Mais le sang est trop profondément imbibé dans les tissus. Qu'à cela ne tienne. Elle frottera plus fort. Même avec un seul bras, même si ce n'est pas pratique, elle y parviendra !

L'adolescente se laisse absorber par son travail. Elle se retourne pour vérifier qu'aucun coyote ne s'intéresse à elle ou que ses amis n'ont pas besoin d'aide. Rien. « Faudra vraiment qu'il m'explique ce que j'ai pu faire de mal ! » maugrée-t-elle, ruminant le comportement de Joachim. « Un jour il m'offre une game boy et le jour d'après, il me parle comme si j'étais une chienne ! » Elle guette une réponse des esprits mais ces derniers ont visiblement décidé de ne pas se manifester. « Ca veut dire que c'est d'ma faute ? » C'est dur d'interpréter leur silence. Est-ce que cette histoire ne mérite tout simplement pas leur intérêt ? Souhaitent-ils simplement désapprouver ses actes ou ses mots ?

Elle en termine avec les vêtements du fils d'Isaac puis saisit le t-shirt de Ruben. Elle hésite. Notamment car les morceaux de tripes qui sont collés à sa surface ne l'encouragent guerre à y tremper le nez. Mais le désir est trop fort. Elle hume le tissu à la recherche de l'odeur caractéristique du jeune homme. Et c'est à ce moment-là que le plus jeune de es amis revient. Elle sursaute. Mais il ne lui demande pas ce qu'elle est en train de faire - peut-être ne l'ont-ils pas vue ? - et se garde donc de fournir une excuse qui sonnerait de toute façon d'une manière bien étrange. À la place, Joa lui tend des bidons et des victuailles. « Bien joué ! » répond-t-elle sur un ton neutre. « Et Ruben ? Il est où ? » Le tension est palpable malgré leurs efforts pour faire comme si de rien n'était. Et Kaya est tout aussi pressée que Joachim de voir leur aîné revenir. Peut-être pas pour les exactes mêmes raisons, cependant.

« Ouais ! On s'en sort très bien ! » confirme-t-elle en conservant son ton égal. « Et oui, si le temps ne se dégage pas on aura de la peine à avancer ! » Elle revient se mettre à l'abris à l'arrière du camion une fois sa tâche achevée puis considère son camarade. « Tu comptes me sortir beaucoup d'autres banalités du genre avant d'me dire ce qui te dérange vraiment ? On dirait que j'suis devenue ta pire ennemie du jour au lendemain... » Et puis elle entrevoit ce qui semble être une solution. Elle se radoucit presque aussitôt. « On est amis toi et moi, pas vrai ? Et... c'est bien comme ça, on est d'accord ? » Son coeur balance pour Ruben. Pas pour lui. Est-ce pour cette raison qu'il lui fait maintenant la gueule ? Est-ce pour cette raison qu'il l'a emmenée dans sa chambre alors qu'ils squattaient sa maison ? Parce qu'il a compris qu'il est friendzoné ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2581
Sujet: Re: Here we are!   Mer 14 Oct 2020 - 11:39
Elle a la grosse tête oui, difficile de dire autre chose que ça, j’suis assez d’accord avec Joachim.

Déjà quand on est partis, quand Joachim s’est fait attaquer. C’est une conversation qu’on a eu avec Kaya et qui a amené à une dispute entre nous. Elle se comporte comme si elle savait mieux tout que tout le monde, alors que de ma position parfois, elle fait pas comme il faudrait. J’dois même admettre qu’elle a le tomahawk un peu lourd parfois, quand il s’agit de tuer des vivants. Y’a qu’à voir quand elle a voulu s’en prendre à Idriss qui fait trois fois son poids et sa taille, comme si elle pouvait sérieusement lui tenir tête. Elle se croit immortelle et infaillible, mais elle se rend pas compte qu’on lui a sauvé plus de fois la vie que l’inverse finalement.

C’est cependant la déclaration de Joachim qui m’arrache un froncement de sourcil. J’ai pas ce problème avec elle ? Alors, si, déjà. Et comment ça elle craque pour moi ? Je fais une petite grimace d’incompréhension, je sais pas où il a vu jouer ça mais c’est sûr qu’il s’est fait des idées :

Quoi ? Je secoue la tête, ça me parait peu probable. Dis pas n’importe quoi, on est juste amis !

Enfin, je crois ! Je dis pas que Kaya est moche ou quoi, mais… Je sais pas. Je pense à Freya souvent, et je crois pas qu’elle ferait vraiment ça. Kaya et elle étaient très proches, au point de se considérer comme des meilleures amies, c’est pas trop la mentalité de l’amérindienne d’agir comme ça. Après, on choisit pas de qui on tombe amoureux il parait, je veux bien croire que si c’était vrai, elle ferait pas ça consciemment. Mais ça m’étonnerait !

De fait, mes pensées sont interrompues par Joachim, quand il retire brutalement sa main. Il vient de se faire mordre par un rat :

Ah merde ! Je reviens à côté de lui. Bon, faudra que tu nettoies ça, par sécurité. Du reste, on se répartie les tâches et on progresse ! Oui, je m’en occupe, et je hoche la tête.

Quand lui se charge de trouver de l’eau, moi c’est de l’essence. La fouille du reste du lieu me permet de dénicher un bidon qui stagne. Vu l’odeur, ça en est, c’est une aubaine. C’est dans l’arrière sale qui semble y avoir une sorte de campement de sans-abri, vu que plus personne l’occupe – et je pense de toute façon que c’était les morts qu’on a trouvé à l’intérieur – autant se servir ! Leurs affaires sont pas hyper propres mais ça fera le travail le temps de trouver mieux. Je soupire, récupère tout ce que je peux et fais demi-tour pour rejoindre la Love Mobile.

J’arrive d’ailleurs, Joachim et Kaya sont tous les deux là. J’ai l’impression d’interrompre quelque chose mais je fais comme si de rien n’était :

J’ai trouvé d’autres couvertures n’empêche, ça va nous aider, et je balance tout sur la couchette : Vous disiez quoi ?





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 930
Sujet: Re: Here we are!   Jeu 15 Oct 2020 - 13:21
Ruben parvint en même pas cinq mots à mettre l’accent sur ce qui me posait problème avec elle. J’hochai la tête, en signe d’assentiment. C’était plutôt bien résumé, oui ! Par contre, difficile de ne pas sourire quand il s’insurgea en prétendant qu’ils étaient juste amis. C’était la meilleure, celle-là ! « Arrête, ça crève les yeux ! Elle ne cherche même pas à être discrète, mais c’est juste que… » Je ne finissais pas ma phrase, perdant peu à peu mon sourire. C’était juste qu’il avait encore Freya en tête. C’était encore trop dur pour lui de tourner la page pour regarder autour de lui. Il ne le voyait pas, tout simplement. Je lui souris d’un air compatissant, pour donner le change, avant de reprendre : « C’est juste que la dernière fois, tu étais trop bourré pour t’en rendre compte. » Je partis d’un léger rire. « Tu es tombé raide mort, alors qu’elle tentait d’attirer ton attention ! » Je n’arrivais plus à m’arrêter de rire, là. « Et la crise de jalousie qu’elle a tapé aussi face à Kaycee, c’était incroyable ! » J’aurais pu en citer encore des belles comme ça. J’étais tellement hilare à voir sa tête, qu’il était impossible pour moi de m’arrêter… Sauf que la morsure du rat me rappela rapidement à la réalité. Ce n’était rien de grave en soi, mais on n’avait rien sous la main pour désinfecter. Je grimaçai un peu. « J’espère qu’ils ne trainent pas trop de saloperies surtout. » Je le saurais dans les prochains jours, si je commence à me traîner une fièvre de cheval.

Je fis demi-tour à la camionnette militaire, une fois l’eau récupérée. C’était un peu gênant de se retrouver seul avec Kaya, sans Ruben dans les parages… Notre discussion à la station service m’avait mis dans de meilleures dispositions, mais malgré tout, je ne savais pas quoi dire à Kaya. J’allais finir par parler du beau temps et de la pluie, enfin surtout de la pluie là… Je lui rendis un sourire qui peina à rester en place, quand elle me confirma qu’on s’en sortait vraiment bien avec tout ça. Tant mieux… Au moins, elle était satisfaite de quelque chose. « Ce n’est pas grave, si on ne peut pas y aller maintenant. L’important ça reste nous trois. » Je ne les mettrais pas en danger seulement pour une note mystérieuse, même si je brulais d’envie de savoir ce qui était arrivé à ma mère… Quelque part, je redoutais de le savoir aussi.

J’étais plongé dans mes pensées quand Kaya me rappela à la réalité. Je rivai un regard surpris vers elle, qui sautait les deux pieds dans le plat. Elle ne comptait pas lâcher le morceau avant d’avoir le fin mot de l’histoire… C’était Kaya, en même temps. J’appréciais cette franchise chez elle, mais elle se faisait de sacrées idées. Si elle était ma pire ennemie ? Il ne fallait pas abuser quand même ! Et pourquoi elle me demandait si on était ami ? Je cillai, sans bien comprendre où elle voulait en venir. « Je ne sais pas. On est amis ? » Je laissai échapper un léger soupir, avant de lui sourire tristement. « C’est moi qui t’ai proposé de venir avec nous, à la base… Tu sais pourquoi ? Parce que j’ai confiance en toi. Je savais que tu ne nous ferais pas faux bond, que tu serais là pour nous soutenir, même dans les pires moments, ou quand on allait décider de rentrer. Je sais qu’on peut se fier à toi. » Je la fixai longuement, avant de détourner finalement le regard. « Pour moi, c’est ça, être amis. Mais je n’ai pas l’impression qu’on parle de la même chose… Tu t’imaginais quoi ? Pourquoi tu es venue, toi ? Est-ce que c’était juste pour Ruben ? » Sans doute qu’elle avait accepté simplement parce qu’elle savait que Ruben était de la partie. Ca me laissait un goût amer, rien que d’y penser.

Et quand on parlait du loup… Je venais à peine de prononcer son mot qu’il fit de nouveau irruption. Je lui lançai un regard confus, alors que Ruben faisait comme si tout allait bien. « Super pour les couvertures ! Tu as réussi à trouver de l’essence ? Il faudrait qu’on se trouve un endroit au sec où passer la nuit, non ? Avec moins de rats surtout… » J’avais fini de faire chauffer l’eau, que je versai dans les trois bols en plastique de nouilles instantanées avant de les faire reposer. J’ouvris un paquet de chips aux crevettes en attendant pour les partager avec eux. « Euh… » Je lançai un regard à Kaya, quand Ruben nous interrogea sur notre discussion précédente. « On parlait du sens de l’amitié, de nos raisons d’être partis... » Je lui rendis un mince sourire. C’était la stricte vérité, mais parler de choses sérieuses, c’était parfois compliqué avec Ruben. Il gardait tout pour lui, bien souvent. « Ce genre de choses... T’en penses quoi ? »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 476
Sujet: Re: Here we are!   Mar 20 Oct 2020 - 9:59
« Ben.... Oui ! »
Pourquoi lui pose-t-il une question aussi bête ? Est-ce qu'il est vraiment en train de remettre en doute leur amitié ? « Non ? » Elle est maintenant guidée par le doute. Il faut dire que des amis de son âge, elle n'en a jamais eus avant Ruben et lui. Elle a l'impression que c'est le cas mais peut-être qu'elle se trompe. « Moi j'vous considère comme mes amis en tout cas ! » se défend-t-elle, évitant bien évidemment de préciser que dans le cas de Ruben, cela va encore au-delà de cette limite.

Joachim lui partage très vite sa propre vision de l'amitié. Il lui rappelle qu'elle se trouve là grâce à lui et qu'ils sont sensé s'encourager et se faire confiance. Et à l'entendre, elle est loin de correspondre à cet idéal. Surprise, presque écœurée, la lakota grimace d'étonnement. Elle observe son interlocuteur comme si elle le découvrait. « C'est pas seulement pour Ruben que j'ai voulu venir ! » Qu'il puisse penser une telle chose, franchement, ça la saoule. « C'était aussi pour toi ! T'es venue me chercher parce que vous aviez besoin de quelqu'un pour cacher nos traces et qui s'y connaissait en survie ! Et si j'ai accepté, c'est aussi parce que j'avais tout sauf envie que vous mourriez ! Parce que je vous aime beaucoup, lui et toi ! » Elle le défie du regard, l'enjoint à contester cette version des faits et à remettre en doute ses motivations. Toutefois elle finit par lâcher un soupir. Elle n'est pas entièrement honnête. « Et j'l'ai aussi fait pour moi ! C'est interdit ? » Oui, elle avait avant tout envie de retrouver sa liberté. Tant pis si ça doit faire d'elle quelqu'un d'égoïste aux yeux de Joachim...

« Et avant d'me faire la morale rappelle-toi que si t'es venu m'chercher, c'est pas parce que t'avais envie qu'je vienne mais parce que t'avais besoin de quelqu'un capable de s'évader sans se faire attraper ! Parce que tu sais très bien que sans moi ma mère vous serait tombée dessus en moins de deux ! » Et il ose lui parler d'amitié ? C'est quand même gonflé ! « Ruben et toi, vous auriez laissé autant de trace qu'une dizaine de bisons en rute ! »

Et en parlant du loup, voici Ruben qui se pointe avec des couvertures. Forcément, hein, ça impose un silence franchement gênant. Kaya se demande si l'afro-américain ne se doute vraiment de rien ou s'il fait simplement comme si tout allait bien. Il a bien dû entendre leurs éclats de voix en les rejoignant, non ? « Chouette pour les couvertures ! » maugrée-t-elle, guère douée pour cacher ses émotions ou son état d'esprit. Joachim tente un peu de noyer le poisson de son côté, présentant les choses sous un jour favorable. « Ouais Ruben, t'en penses quoi ? » relève-t-elle dans la foulée de la question de son ami-qui-n'en-est-peut-être-pas-un. « Toi aussi tu trouves que j'me comporte pas comme une amie ? » Et boum, voici Ruben qui se retrouve embarqué dans leur dispute. Il faut crever l'abcès de toute façon. « Si vous aviez pas eu besoin de moi, vous m'auriez quand même acceptée dans votre espèce de.... de.... de couple fraternel ? » Et elle le défie à son tour du regard pour lui faire comprendre que ses mots, il a intérêt à les choisir avec soin !


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Here we are!   
Revenir en haut Aller en bas  
- Here we are! -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: