The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Les artistes cartographes de l'extrême.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 446
Sujet: Les artistes cartographes de l'extrême.   Ven 31 Juil 2020 - 0:07
C'est en revenant de leur mission de récupération près de la Marina, que l'évidence avait frappé Teresa. Les cartes n'étaient plus à jour. Les plans routiers, datant d'avant l'invasion, détaillaient évidemment les voies de trafic, mais restaient très vagues sur les chemins tout comme sur l'environnement des lieux. On n'y différenciait pas les champs et les plaines des forêts ou des massifs rocailleux.

En cinq ans, la nature avait doucement mais surement repris ses droits sur les restes d'activité humaine. Bien sur, le goudron n'avait pas été totalement envahi par les ronces, du moins pas partout. Mais pour autant, entre cette absence d'entretien et les dégradations des infrastructures dans les zones anciennement habitables, il devenait parfois délicat de rouler en suivant les cartes pré-apo. Et au prix du gazole, si vous voyez ce que je veux dire, ce n'est pas comme si on pouvait se permettre de faire tous et détours pour trouver une voie correcte.

Après quelques jours à mûrir l'idée, Teresa s'était donc décidée à aller porter cette réflexion au conseil, par le biais d'Andréa comme souvent, et s'était dans la foulée proposée pour y remédier. Bien sur la tâche était un poil trop ambitieuse pour qu'elle l'effectue seule, et son choix pour être accompagnée se porta sur un des membres du camp qu'elle connaissait peu, mais qui présentait d'indéniables qualités de graphiste : Janek.
Le jeune homme, qu'elle ne côtoyait qu'occasionnellement, lui était pourtant naturellement sympathique. Il dégageait une sorte de douceur qui la mettait en confiance.

Janek accepta le road-trip en compagnie de la bavarde cubaine, et ils seraient accompagnés de Skyler, qui serait leur atout "gros bras" en cas de souci.
La brune avait fini d'organiser la mission, qui durerait sans doute quelques jours : vivres, couvertures, armes.. et bien sur le nécessaire pour retracer les cartes, en se basant sur celles déjà existantes.

La tâche était de taille, et c'était surtout une grande première pour la couturière. L'excitation se disputait avec une pointe d'appréhension, ce qui, dommage pour Janek, la rendait un peu plus survoltée encore qu'habituellement, alors qu'elle s'assurait une dernière fois que tous les niveaux de la voiture étaient bons.
Un large sourire aux lippes, elle se tourna vers sa victime-futur compagnon de route. Skyler, lui, s'installait déjà à l'arrière du véhicule, et la trentenaire ouvrit largement les bras vers le dessinateur.

- Les chevaux sont brossés et harnachés.. En carrosse, Señor !

Elle grimpa côté conducteur et attendit qu'il s'installe à côté d'elle pour démarrer le moteur.



 "Je suis perdu dans ta bouche,
 Comme une bouteille à la mer
 Comme un clodo sous la douche,
 Comme un soleil en hiver
 Je nagerai dans tes eaux,
 Jusqu'au comptoir de mes rêves
 C'est ma langue sur ta peau,
 À l'abreuvoir de ta sève"



 

•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas  
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 43
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   Dim 16 Aoû 2020 - 19:39
Janek ne comptait plus les jours. Il avait l’impression d’être arrivé au Fort depuis des années alors que ça ne faisait que quelques mois. Il se réhabituait à la vie en sécurité et se sentait de plus en plus serein au fur et à mesure qu’il n’avait plus à survivre au jour le jour. On lui avait offert un semblant de retour à la normalité, donnant des cours aux enfants du camp, aidant quand il le pouvait ailleurs et apprenait chaque jour à faire des choses qu’il n’aurait jamais imaginer faire. Janek croisa son reflet dans la fenêtre alors qu’il fixait l’extérieur. Aujourd’hui était un jour différent. On lui demandait d’accomplir une mission dehors, de revenir au milieu des morts, dans l’insécurité. Il y a encore quelques mois, il aurait refusé, se serait planqué, aurait tout fait pour ne pas sortir d’ici. Mais il avait changé, il n’était plus le même homme. Il était inquiet, mentirait s’il disait qu’il n’avait pas peur… mais il pouvait le faire. Il se devait d’être utile au camp pour mériter sa place ici. Du moins c’est ce dont il avait besoin pour avoir l’impression de mériter de vivre ici, dans ce camp, avec cette grande famille. Et puis la mission n’était pas dangereuse, du moins normalement, c’était l’occasion de faire un essai et de voir ses capacités dehors. Pourquoi lui, le peintre sans force, sans courage et sans talent pour la survie ? Uniquement car on avait besoin de ses talents en tant que dessinateur. S’il avait bien compris, il était tant de remettre à jour les cartes. C’était logique. La nature avait repris ses droits. Des routes ont disparus et d’autres sont apparus, comme de nouveaux obstacles à connaître s’il voulait circuler en sécurité.

« Tu es prêt Janek ? »

C’était Skyler. Janek avait partagé une chambre avec lui à son arrivée. L’homme avait toujours était gentil avec lui. Il était tout son opposé. Calme, fort, il lui inspirait la sécurité, le rendait serein. Par chance, son ami les accompagnait pour cette mission comme garde du corps, et tout deux savaient que ça rassurait Janek. Le peintre n’avait jamais mentit sur ses capacités de survit, ou plutôt de son absence de capacité. Il apprenait vite, mais manquait d’assurance, ce qui pouvait être très dangereux en cas de soucis. L’hésitation pouvait être fatale et Janek en avait déjà fait les frais. Il voulait être à la hauteur cette fois. Personne ne mourra pour le protéger. Il lui suffisait de regarder Skyler pour sentir le courage et la volonté gonflé en lui. Il avait changé, il avait appris, tout allait bien se passer.

« Presque, et toi ? »

Skyler haussa les épaules tranquillement en levant légèrement les mains, se tournant vers son sac pour faire le point avant de lui répondre. Janek en fit de même. Ils s’étaient procurés des anciennes cartes pour s’appuyer dessus avec Teresa. Il avait son carnet et tout le matériel nécessaire pour leur tâche. L’avantage qu’il pourrait trouver de travailler sur d’anciennes cartes c’est de gagner du temps. Il pourrait barrer les chemins qui ne sont plus, les annoter, et dessiner les nouvelles voies pour tout remettre au propre une fois de retour au fort. L’idée n’était pas de s’attarder pendant des siècles. Façon de parler, mais le travail était monumental, il espérait gagner du temps ainsi, et se serait même peut-être plus clair, plus lisible. Une fois avoir checké son sac et vérifié qu’il avait tout, il s’approcha de son ami qui venait de terminer à ce moment là, prenant ensemble la direction de l’entrée du camp où devait les attendre Teresa qui avait eu l’idée de cette expédition. Ils avaient travaillés ensemble leur voyage pour que tout se passe bien. Ils étaient prêt. Janek voyait Teresa s’agiter pour vérifier une dernière fois que tout était bon. Elle semblait survoltait par ce voyage. Skyler était déjà installé dans la voiture tandis que Teresa l’accueillait avec une explosion de joie. Janek appréciait beaucoup la personnalité de cette femme. Il allait clairement voyager avec le yin et le yang avec Skyler et Teresa. Ça allait être très intéressant. Seulement aujourd’hui, Janek n’était pas spécialement serein et lui accorda un simple léger sourire, la suivant pour entrer à son tour dans la voiture, côté passager, sortant déjà une carte pour la guider sur leur destination.

« C’est parti. »

Teresa démarra le « carrosse » et les emmena hors du camp. Janek sentit une boule de stress le traverser lorsqu’ils passèrent les portes. Il sentit une pression sur son épaule. Skyler avait posé sa main quelques secondes discrètement avant de se réinstaller, l’air de rien, regardant le paysage défiler, son arme contre sa jambe. Skyler le connaissait bien. Ce geste rassura Janek qui se calma, expirant longuement et silencieusement par la bouche. Ils avaient un peu de route à faire, et tout se passerait bien. Ce n’était qu’une question de minute avant que l’enthousiasme de Teresa lui fasse oublier où ils allaient.
Revenir en haut Aller en bas  
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 446
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   Dim 30 Aoû 2020 - 12:36
Skyler et Janek étaient arrivés au rendez-vous matinal. Ils avaient l'air de se connaître, et de bien s'entendre.. Tant mieux ! Teresa l'ignorait quand elle leur avait séparément demandé de se joindre à elle, mais au final ça la rassurait. Elle ne connaissait ni l'un ni l'autre pour sa part, mais au moins ils ne se regarderaient pas les trois dans le blanc des yeux comme trois cons qui savent pas quoi se raconter !
Encore que le jour où la cubaine n'aurait plus rien à raconter, il y aurait du souci à se faire. Le moulin à parole pouvait être intarissable, s'il le fallait. Mais ! Le but n'était ce jour-là ni d'effrayer ni de saouler directement ses deux compères de route, aussi gardait-elle une certaine retenue.

D'autant que si elle semblait un peu excitée par leur mission, et que Skyler semblait la prendre avec un calme à toute épreuve, Janek lui, ne semblait pas serein pour deux sous. Il faut dire qu'il n'était pas arrivé ici depuis si longtemps, au final. Quelques mois tout au plus, de ce qu'elle pouvait se souvenir. Est-ce qu'il en était déjà ressorti, depuis ? Rien n'était moins sur.. Ce qui pouvait expliquer son angoisse à l'idée de quitter la relative sécurité des barricades.
Teresa avait mis plusieurs mois à repasser les portes du Fort, après son arrivée, elle aussi. Et.. ce n'était que pour en faire le tour pour ses entraînements matinaux, en compagnie d'Elrik. Il avait fallu presque un an avant qu'elle ne se propose à devenir émissaire, et cette fois sortir bien plus souvent. Tantôt pour aller au No Man's Land, tantôt en mission de récupération ou de "nettoyage" de rôdeurs.
Et elle avait pris goût à cette liberté de mouvement et d'action retrouvée, qui lui convenait d'avantage que de rester exclusivement au Fort. Ceci étant, c'était la première fois qu'elle initiait elle-même une sortie et en avait la responsabilité, d'où certainement, ce petit stress inhabituel qui se muait en surexcitation dans son cas.

Chacun à sa place dans la voiture, Janek déplia ses cartes et Skyler.. resta silencieux, pas chiant le mec. Un petit geste de remerciement pour le mec de garde qui leur ouvrit la porte, et ils étaient partis. Pour rester dans le thème, la couturière se mit à chantonner "Hit the Road Jack", avec un certain entrain -et en chantant juste, au demeurant, coup de chance pour ces messieurs !-.  
Quelques centaines de mètres plus loin, elle ralentit, puis s'arrêta, tournant par intermittence les yeux vers son co-pilote.

- Bon.. Le but du jeu c'est d'arriver à couvrir toute la pointe, ou au moins la plus grosse partie possible. On a quelques jours de réserve de bouffe et essence... Puis si on arrive pas à tout couvrir, ben c'pas grave, on refera une seconde sortie plus tard. Donc pas de stress !

Elle pointa la route qui longeait la côte Ouest, du Fort au bout de la pointe. On tente de suivre celle-là jusqu'au bout, s'assurer qu'elle est toujours praticable ? Ce n'était clairement qu'une proposition et non une instruction, et elle attendit l'aval ou non de Janek -voire de Skyler- avant de redémarrer la voiture.
Pour le moment tout était calme. les alentours du campement avaient été nettoyés des rôdeurs, les éventuels loups n'approchaient pas les véhicules, trop bruyants.. Ça ressemblait presque à une sortie à la plage.

- C'est la première fois que tu re-sors du Fort ? finit-elle par demander pour lancer la discussion avec Janek. Elle tourna un sourire vers lui, en ajoutant : J'espère que tu regretteras pas trop que ce soit avec la bavarde de service.



 "Je suis perdu dans ta bouche,
 Comme une bouteille à la mer
 Comme un clodo sous la douche,
 Comme un soleil en hiver
 Je nagerai dans tes eaux,
 Jusqu'au comptoir de mes rêves
 C'est ma langue sur ta peau,
 À l'abreuvoir de ta sève"



 

•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas  
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 43
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   Dim 11 Oct 2020 - 10:21
Janek avait le nez dans les cartes tandis que Teresa chantait. Faute de ne plus vraiment avoir de radio, elle comblait le silence. Ça ne semblait pas déranger son ami qui regardait le paysage défiler à l’arrière, son arme toujours à porté de main posée entre ses jambes. Il semblait grand à l’arrière comme ça, presque à l’étroit, mais il paraissait plutôt détendu par ce voyage et confortablement installé. Janek le regarda quelques secondes, Skyler lui accordant un clin d’œil avec un sourire pour le rassurer, sachant que le peintre était quelque peu angoissé par cette sortie. Refaisant face à la route avant de choper le mal de mer, Janek jeta un regard en coin à Teresa. Il ne la connaissait pas vraiment. Elle était son contraire, explosive, presque excitée par cette sortie. Ca le rassurait de les voir tous les deux comme ça. Janek se mit à son tour à regarder dehors. Il n’était pas sorti du camp depuis un moment. La nature n’avait pas vraiment changé. Si au début il cherchait du regard tout signe de mouvement, il finit par se détendre également. Lorsqu’il sentit la voiture ralentir, Janek croisa le regard de la conductrice qui avez cessé de chanter pour lui parler. Il lui accorda un sourire en hochant de la tête. Elle le mettait à l’aise.

« D’accord. »

Janek regarda la route que lui pontait Teresa, soupirant presque.

« Il faut bien commencer quelque part. »

Janek se tourna vers Skyler qui hocha de la tête pour montrer son accord.

« Allons-y alors. »

Janek sortit son carnet à dessin et un crayon à papier dans le cas où il devrait indiquer des annotations ou faire des croquis plus précis en plus des modifications sur la carte. Teresa troqua le chant pour une petite discussion légère, histoire de détendre l’atmosphère, enfin plutôt le détendre lui, et pour apprendre à connaître un peu ses compagnons de route. Janek lui accorda un sourire légèrement amusé.

« Oui, c’est la première fois. Et non, ça ne me dérange pas du tout, bien au contraire. Ta façon d’être me met à l’aise. Avant d’arriver au fort, j’ai passé un moment dehors. Je tenais pas spécialement à redécouvrir le monde extérieur, mais je ne peux pas rester en sécurité éternellement. Je te remercie d’être là. Et toi aussi Skyler. »

Janek regarda l’homme à l’arrière qui secoua la tête avec un sourire, amusé. Il commençait à avoir l’habitude du comportement du peintre, toujours un peu dans le… « trop », le stress avec, il parlait plus que de routine. Mais Janek était de ceux qui s’exprimait avec grande sincérité, ce qui apparemment le rendait étrange. Il regarda de nouveau Teresa.

« Tu es au Fort depuis longtemps ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 446
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   Jeu 15 Oct 2020 - 15:24
Teresa chantait. Elle chantait souvent, faut dire. La tête secouée de droite à gauche -mais en conduisant droit fort heureusement-, elle poursuivit sa reprise de Ray Charles, poussant le vice jusqu'à lâcher un "What you say ?!" en fixant Skyler dans le rétro central. Ce dernier n'alla pas jusqu'à répondre et reprendre avec elle, mais elle eut droit à un sourire amusé de sa part, ce qui en soit lui suffisait pour un début.

Janek, au départ boule de nerf crispée, sembla se détendre un tant soit peu après quelques minutes de route, jusqu'à ce que le véhicule s'arrête, et avec lui la voix de rossignol de la cubaine. Quelques mots échangés entre les deux cartographes et validés par leur troisième membre, et la carlingue se remit donc en route, suivant celle indiquée sur la carte. L'ancienne voie goudronnée suivait approximativement le rebord de la pointe, avec par moment un joli panoramique sur le fleuve en contrebas.

Le jeune cartographe improvisé se montra plus à même et plus amène que Tesa l'aurait espéré, vu l'impression de timidité qui se dégageait de lui. La couturière lui trouvait même une certaine vulnérabilité qu'elle ne savait pas expliquer, mais qui renforçait instinctivement sa volonté de le défendre et de le protéger au besoin.

- La première fois qu'on re-sort, c'est toujours... un peu étrange. Effrayant, j'trouve. On reperd la sécurité de Nisqually. Mais ça fait du bien aussi, j'crois ! Comme ça.. on s'encroûte pas, tu vois ? On oublie pas c'que c'est, les rôdeurs, la survie. Et elle glissa un sourire avenant vers l'un, puis l'autre des passagers.
Et de rien...? Merci à vous deux surtout ! Toute seule pour faire tout ce bordel, j'en aurais eu pour une une décennie.


Les kilomètres défilaient, chacun surveillant qu'une horde ne se mette pas à leur trousse au passage. Et bien... Juillet 2019, mon arrivée au Fort ! J'étais très malade. Vraiment très malade. Et droguée... Et malheureuse. J'avais perdu mon fils. Sa voix était un peu trop neutre pour ce qu'elle racontait, un évident masque sur une douleur enfouie. Depuis j'me suis entrainée, j'me suis soignée pour reprendre du poil de la bête -comme on dit-, et.. je fais tout ce que j'peux pour apporter une aide au camp.

Un nid de poule dans la route fit tressauter tout le monde dans la carlingue, dans un affreux grincement d'amortisseurs usés. - Aïe, outch ! ... Pardon, hm.
Et toi, t'es arrivé plus récemment, nan..? T'as trouvé ta place ?


A mi chemin entre la pointe de terre et le campement, la route était entravée... et pas qu'un peu. Un énorme camion tombé en travers du goudron avait provoqué un suraccident, de quelques voitures supplémentaires. Et avec l'eau d'un côté et un bois de l'autre, il était clairement impossible de contourner l'obstacle. Bien... J'crois que l'demi-tour va s'imposer ! Tu arrives à voir où on s'trouve grosso modo Janek, pour le reporter ? Cherchons un autre chemin !

Rien ne semblait entacher la bonne humeur de la cubaine. Après tout, ils étaient là pour ça : noter les routes praticables, faire demi-tour, se tromper, bivouaquer... bref ! Plusieurs heures de route furent encore avalées avant qu'il ne faille faire le plein. Le soir n'était plus très loin, aussi Teresa proposa de s'arrêter pour la nuit. Sécuriser un peu les lieux, se faire un petit casse-dalle et se reposer d'ici demain matin.

- C'est pas l'plus confort mais comme on est au milieu de nulle part.. on dort dans la voiture ? Janek et Skyler, je vous laisserais les places avant qui peuvent s'allonger, elles sont plus grandes. Moi roulée en boule derrière, ça m'ira bien.
Quelque soit la décision prise, la brune se retrouva enroulée dans son duvet, à bâiller comme une malheureuse. Au fait.. vous conduisez, tous les deux ? Il était temps de se poser la question.



 "Je suis perdu dans ta bouche,
 Comme une bouteille à la mer
 Comme un clodo sous la douche,
 Comme un soleil en hiver
 Je nagerai dans tes eaux,
 Jusqu'au comptoir de mes rêves
 C'est ma langue sur ta peau,
 À l'abreuvoir de ta sève"



 

•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas  
Janek G. Abramovitch
Janek G. Abramovitch
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 43
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   Jeu 5 Nov 2020 - 11:41
Teresa est assurément une belle personne. Se moquant totalement de ce que l’on pourrait bien penser d’elle, elle chantait avec enthousiasme. Et même si Skyler ne suivait pas le mouvement, le voir sourire d’amusement semblait la contenter. Cet échange amusa également le peintre. Janek reprit son observation de l’extérieur, son regard captant les lumières et les couleurs. C’était devenu une habitude de voir le monde ainsi, l’analysant comme une peinture sur une toile. Les jeux d’ombres et de lumières, les nuances d’Automne qui apportaient une couleur si chaude et réconfortante malgré le froid qui s’installait. Le fleuve miroitait de perles de diamant, reflétant la lumière du soleil. C’était une belle journée pour une première sortie depuis son arrivée au Fort. Janek finit par détourner son regard pour le fixer sur Teresa. Ses mots lui tirèrent un sourire en coin tandis qu’il hochait de la tête à l’affirmative.

« Oui, c’est effrayant. Mais il n’est pas bon de rester enfermé dans la peur. Comme tu l’as dis si bien, on s’encroûte. Si je veux être utile au groupe, je dois trouver le courage d’affronter de nouveau ce monde. »


Janek croisa le regard de Skyler qui l’encouragea d’un sourire. Ils en avaient déjà parlé à plusieurs reprises et son ami n’avait cessé de le pousser avec patience dans cette direction. Janek était content qu’il soit là pour sa première sortie. Mais le peintre veillerait à ne pas être un poids pour lui. Un homme avait déjà perdu la vie à cause de sa lâcheté et de son manque de réactivité face au danger, il ne referait pas la même erreur. Son arme contre sa cuisse pesa bien lourde à ce souvenir.

Janek jeta de nouveau un regard sur la carte, vérifiant régulièrement si quoi que ce soit avait changé avec le temps, annotant des numéros dessus par moment pour noter ses observations dans son carnet. La végétation avait un don incroyable pour recouvrir les traces de l’homme à une vitesse folle, effaçant leur impact agressif sur l’environnement comme pour oublier un mauvais rêve.

Janek tressaillit aux paroles de Teresa qui avait visiblement vécu l’enfer. Le peintre avait lui aussi des antécédents avec la drogue, il connaissait la souffrance du sevrage. Mais au contraire de Teresa, il taisait cette partie là de sa vie. Pas qu’il la cachait, il souhaitait juste ne pas y repenser. C’était juste…. Une autre vie. Faire face à la maladie, à la drogue et perdre un enfant…. Cette femme avait une grande force intérieur pour se remettre de tout ça et continuer à sourire. Janek posa une main sur l’avant bras de Teresa, se penchant vers elle.

« Toutes mes condoléances. »

Teresa possédait une force incroyable. Lui se sentait bien lâche et faible à côté d’elle. Elle méritait encouragement et admiration. Le nid de poule le secoua et il recula sa main pour se réinstaller avant de réussir à se cogner la tête contre le toit de la voiture.

« Il y a quelques mois oui. Il est difficile de trouver son utilité en tant que peintre mais je pense que oui. Je donnes des cours aux enfants, sinon j’aide où je peux. »

Janek fronça ses sourcils en observant l’état de la route et les véhicules qui l’encombraient. Ils devront en parler au camp pour voir ensemble comment dégager cette voie. Les voitures, ça irait encore, mais la camion…. Le peintre reporta tout ça sur la carte et dans son carnet.

« C’est bon. »

Le reste de la journée se passa sans encombres, jonglant entre silence, chant et discussion légère ou amusante. Ils finirent par s’arrêter pour la nuit. Skyler décida de faire le tour du périmètre, son arme chargée en main. Janek s’occupa à ramasser du bois au cas où ils auraient besoin de faire un feu. Mais à son avis, ils étaient trop exposés pour se le permettre. Ça attirerait les rôdeurs comme un phare dans la nuit. Lorsque Teresa proposa de dormir dans la voiture, le peintre montra son accord avec précipitation. Au moins il serait à l’abri des morsures surprises. Ce n’était peut-être pas confortable, mais il ne rechignerait pas à une perte de confort pour plus de sécurité.

« Si ça te va ça me va. »


C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent plus tard enroulés dans leur duvet, Teresa sur la banquette arrière, Janek derrière le volant et Skyler côté passager pour avoir plus de place avec son arme en plus de sa carrure de sportif américain et ses grandes jambes. Ce dernier surveillait les environs du mieux qu’il le pouvait dans la voiture. Le ciel était dégagé et la lune éclairait bien les alentours. Il voulait faire le guet sur le toit mais il aurait chopé à coup sûr un coup de froid. Il ne répondit que d’un « humhum » se voulant affirmatif à la question de Teresa. Janek gigota dans son sac de couchage, s’installant douillettement.

« Je sais conduire également, bien que j’étais un adepte des taxis à l’époque. Je ne conduis que si je n’ai pas d’autres choix. »

C’était plus pratique de se faire conduire. Pas besoin de se chercher une place pour se garer dans Seattle et il pouvait continuer de faire des croquis et de travailler sur ses projets pendant le trajet. Teresa s’endormit assez vite, et Janek finit par la suivre après un long moment de stress à guetter l’obscurité. Skyler dû le rassurer un moment en lui assurant qu’il ne s’endormirait pas et veillerait sur eux et qu’il devait se reposer.

Il fut réveillé plus tard par une personne qui le secouait. Janek ouvrit les yeux dans un sursaut avant de fixer son ami. Teresa dormait toujours. Le peintre pensa qu’il était l’heure de prendre la relève, jusqu’à observer la posture de Skyler. Il était tendu, redressé, et fixait quelque chose dehors. Janek tourna la tête et en fit de même. C’est alors qu’une douche glacé d’angoisse coula dans son dos. Des silhouettes se déplaçaient lentement à quelques mètres d’eux. Janek regarda Skyler qui indiquait de rester silencieux et de ne pas bouger. Le peintre était quand même prêt à mettre le contact et à les emmener loin d’ici au besoin.

« Personne ne bouge. Pas un bruit »
- chuchota Skyler

« Avec un peu de chance, ils vont passer sans nous voir » - chuchota Janek

Le peintre s’efforça à garder sa respiration calme, ses poumons en brûlaient. Il vit du coin de l’œil Skyler se retourner. Fallait-il réveiller Teresa ? Son ami prit la décision que oui, juste au cas où, veillant à ce qu’elle ne se réveille sans bruit.
Revenir en haut Aller en bas  
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 446
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   Ven 20 Nov 2020 - 13:19
Janek se détendait progressivement, au moins un peu. Teresa de son côté, si elle était nerveuse ou inquiète, n'en laissait rien paraître. Ça ne servait à rien de stresser d'avantage son passager, et puis la peur n'avait jamais empêché le danger.

Y'a des tas de façons d'se rendre utile au campement.. t'es pas obligé d'en passer par les expéditions si ça t'angoisse trop. Mais tu verras, j'suis sure que tout s'passera bien. En plus on reste sur la péninsule, on a déjà bien nettoyé la zone, après tout.

Elle avait d'ailleurs participé à une bonne partie des sorties "nettoyage", et malgré ses dires, elle savait pertinemment que les rôdeurs étaient encore nombreux autour du Fort. C'était comme une tumeur qui continuait à grossir quoi qu'on fasse, au point de se demander d'où ils sortaient, parfois.

La main chaude de Janek sur son bras la surprit, mais elle hocha doucement à son geste, et à ses mots.

C'est gentil. Elle le remercia d'un sourire et enchaina, pour ne pas s'attarder sur le sujet. J'comprends, c'est jamais simple de trouver sa place.. The Haven compte déjà pas mal de monde, c'est compliqué de savoir comment rendre service... Comment être utile. J'ai toujours eu peur d'être un poids pour la communauté, c'est p't'être pour ça que j'ai la bougeotte d'ailleurs.. De fait, la couturière participait plus que régulièrement aux expéditions et diverses missions qu'on pouvait lui proposer.

Le reste de la journée passa plus rapidement qu'elle le pensait, ils avaient déjà parcouru pas mal de chemin quand ils s'arrêtèrent pour la nuit. Skyler se porta volontaire pour le premier tour de garde, et Teresa se roula en boule sur le siège arrière de la voiture, enfouie dans une couverture.
Elle s'endormit comme une masse, épuisée par sa journée de conduite, et sombra dans une nuit calme et sans rêve.

C'est Skyler qui la réveilla quelques heures plus tard, la secouant doucement en posant un index sur sa bouche pour lui indiquer de garder le silence.  D'abord groggy, le geste la mit rapidement en alerte, et elle se déplia légèrement pour regarder par la fenêtre. La vue des rôdeurs lui arracha une grimace alors qu'elle venait attraper son couteau dans son étui, le serrant pour se rassurer.
Les quelques morts-vivants dépassèrent la voiture sans voir ses habitants, avant de se mettre à errer à quelque mètres de là. Dans un souffle, Teresa murmura :

- Ils ont pas l'air de vouloir aller plus loin... Si ça s'trouve, ils nous ont senti. Elle se redressa lentement un peu plus pour vérifier leur nombre. Ils sont cinq.. A trois c'trop risqué de se les tenter. Janek, tu te sens de redémarrer et de les semer ?
Les semer n'était pas forcément un souci en soi vu leur lenteur, mais en percuter un pouvait aisément endommager la voiture et là, les choses deviendraient autrement plus dramatiques.

Spoiler:
 



 "Je suis perdu dans ta bouche,
 Comme une bouteille à la mer
 Comme un clodo sous la douche,
 Comme un soleil en hiver
 Je nagerai dans tes eaux,
 Jusqu'au comptoir de mes rêves
 C'est ma langue sur ta peau,
 À l'abreuvoir de ta sève"



 

•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Les artistes cartographes de l'extrême.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Les artistes cartographes de l'extrême. -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: