The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Logitech Z207 Système de ...
Voir le deal
30 €

Friendship and Rollercoaster || Katherine
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zola Saltzman
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Mer 28 Oct 2020 - 17:10
Particulier oui, c’est bien le cas de le dire, et un léger sourire s’attarde sur mes lèvres face à l’emploi de ce mot. Je glisse un nouveau regard autour de nous, sur les divers accessoires encore présents, avant de hausser les épaules. « -C’est Halloween tous les jours chez toi, c’est sympa ! » Je hoche la tête quand elle dit qu’elle a fini par aimer ce train, comprenant sans mal que ce calme ambiant est vraiment plus que bienvenu. Autant dire que l’ambiance parfois survoltée au sein de ceux du Cirque m’irrite par moments, et que plus d’une fois je me laisse rêver à ne plus entendre leurs éclats de voix quasi permanents. Oh, ils ne s’engueulent pas tout le temps, pas vraiment depuis le coup d’éclat de Sid sous sa tente royale, mais les conversations sont parfois un peu vives, et ces gens sont toujours pleins de ressources pour faire l’animation. A mon grand regret.

La réaction de Kath quand elle mange la confiserie m’arrache une moue amusée, alors qu’elle a l’air d’atteindre le septième ciel, ce qui finit par me faire doucement rire. « -Le chocolat, y’a que ça de vrai ! » Et le bourbon, évidemment. J’avale l’autre part de ma moitié, tout en sachant très bien que ce n’est pas demain la veille que je remettrais la main sur une de ces petites douceurs. Mais le partager avec l’australienne m’a paru presque naturel, un geste d’apaisement pour rattraper ma petite merdouille d’il y a quelques semaines, quand je l’ai planté sans plus d’explications avant de la fuir comme la peste, simplement parce que nous avons des opinions qui divergent. Enfin…je crois que c’est à cause de ça. En revanche, si elle mange comme un petit cochon et met du caramel partout, il ne faut pas compter sur moi pour cautionner le moindre gâchis, et je récupère d’un geste du doigt le filet de caramel sur sa peau, accompagnée dans mon geste par la blonde, à qui j’adresse un léger sourire en coin, tandis que mon pouce disparaît derrière mes lèvres.

La proposition que Bill et moi venions envahir son nouvel espace personnel en emménageant à notre tour dans le coin quitte mes lèvres, alors que je guette en biais, l’air de rien, la réaction de Katherine. Après tout, si ce n’était pas à cause de nous, elle serait toujours dans une tente bien plus douillette, à l’abri de l’humidité, et avec des voisins de chambrée un peu moins flippants. A sa réponse, je hausse les épaules, et avise l’une des décorations du train fantôme se trouvant un peu plus loin : « -Tu rigoles ? Les voyeurs, c’est mon rayon, et les monstres m’ont jamais fait peur. En plus, je suis sûre qu’en les customisant un peu, ils deviendront des colocataires presque aussi sympas que Bill et moi. » Je lui adresse un sourire convaincu, sans préciser que le grand dandy anglais, lui, est bien plus porté sur le luxe que moi, mais peu importe. On doit notre présence dans le parc d’attraction, et par conséquent les médicaments qui l’ont soigné à Kath, alors il pourra bien mettre son petit confort de côté quelques semaines.

Evidemment, survivre à trois sera bien plus simple, surtout pour la blonde, dont les journées doivent être d’une longueur atroce, et sans doute aussi un peu mornes. Aucun doute d’ailleurs que le côté artiste de mon siamois saura rendre ce coin du parc bien plus accueillant, au point qu’on en oublierait que ce train a dû faire hurler de peur une tripotée de mômes. Sa remarque sur le thé me fait rire, je dois bien l’admettre, et je surenchéris aussitôt, pour donner le change : « -Alors faire un coma, je ne sais pas, mais tu peux être certaine que Bill te fera la morale, puis un long, long, très long monologue sur comment faire le thé parfait. Et je peux te jurer que tu n’as pas envie d’entendre ça. » Je ponctue mes paroles d’un nouveau rire, et même si j’aime l’anglais de tout mon cœur, je le charrie bien volontiers quand l’occasion se présente avec ses manières de dandy des temps modernes, attaché à ses traditions patriotiques, flegme emblématique et Reine mère en tête.

Quand l’australienne me propose un peu plus de thé, je refuse poliment, avant de tourner de nouveau mon visage vers elle quand elle lâche l’une de ces phrases énigmatiques, et un peu ambiguës qui font sa spécialité depuis qu’on s’est rencontrées. Ça m’arrache d’ailleurs un léger sourire, alors que je détourne légèrement le regard, et termine à mon tour le contenu de la tasse. « -Attends d’avoir fait la rencontre de Bill, et tu verras que c’est pour une autre raison que tu seras folle de m’avoir proche de toi. » Le sourire que je lui adresse est mutin à souhait, alors que je me remets sur mes pieds, avant de lui lancer un nouveau regard : « -Alors c’est acté. Te voilà avec des colocataires ! » Et voilà comment Bill et moi avons emménagé dans le train fantôme de Katherine, donnant un peu plus de vie à ce long tunnel un peu lugubre et froid, partageant notre espace de vie, nos ressources, nos journées, pendant de longues semaines, sans que cela ne soit jamais désagréable.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Katherine Baker
Katherine Baker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 344
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Mar 22 Déc 2020 - 17:28
Tant de choses peuvent être échangées dans un court laps de temps. Des bons mots, des insultes, des politesses…Mais aussi des opinions et des visions. Ces échanges viennent avec des rencontres, qui bien souvent changent notre vie. C’était mon cas, dans ce train fantôme, avec Zola. Je ne voulais pas être ailleurs que près d’elle, plus rien ne comptait sauf le petit moment que nous vivions ensemble.

On m’aurait dit que j’allais passer une partie de mon séjour au sein du Cirque, dans un manège hanté, à partager une petite douceur avec une femme que je venais à peine de rencontrer, je vous aurais traité de malade. Je n’avais pas de réelle perspective pour l’avenir. Probablement que j’aurais resté ici tant que la situation m’avantageait. Par la suite, j’aurais repris ma vie d’errance vers la Colombie-Britannique. S’il en restait quelque chose de vivable du moins. La rencontre de Bill & Zola offrait de toutes nouvelles perspectives.

Voilà pourquoi l’idée qu’ils viennent habiter dans mon train fantôme ne m’offusqua pas outre mesure. Beaucoup de gens y aurait vu une intrusion dans la vie privée, surtout dans le contexte d’une communauté comme le Cirque, où les biens personnels se perdent et se gagnent en un claquement de doigts. J’espérais juste que Zola ne faisait pas ça par pitié, et qu’elle veuille réellement passer du temps avec moi. La belle Hispanique demeurait encore difficile à lire. C’était peut-être dans sa nature, dans ses habitudes ou je ne sais quoi, mais son jardin secret devait être précieux. Ce n’était pas à moi de l’envahir, j’allais devoir apprendre à me taire, et savoir quand c’était judicieux de dire quelque chose.

La réplique de Zola sur les manies de son copain anglais me fit éclater de rire. Je n’ai pas vraiment eu encore la chance de parler à Bill, ou du moins de l’écouter parler. Je n’ai que les commentaires de Zola et du Doc. Shipman pour me faire une petite idée. Il semblait être un sacré numéro. Une pensée me traversa l’esprit :

-Non seulement il va me faire la morale, mais il va sans doute prendre un malin plaisir à m’expliquer comment l’Australie est le sac poubelle de l’Angleterre…je ne suis définitivement pas sortie du bois.

Nouvel éclat de rire, plus j’y pensais, plus je me disais que leur venue était une bonne chose. J’étais définitivement plus familière avec la bière qu’avec le thé. Ah, une bonne pinte de bière! Ça aussi ça me manque beaucoup. Bref, beaucoup de choses me manquent depuis que l’Apocalypse a commencé. Mais dans ce cas, je ne suis pas la seule.

-Dans ce cas, tu me donneras quelques conseils pour bien l’apprivoiser. J’aimerais faire bonne impression et réussir mon approche cette fois.

Mais j’étais satisfaite. J’avais de nouveaux colocataires. Sans aucun doute, cela constituait l’assemblage d’un drôle de trio : une belle Hispanique, une grande Australienne et un dandy Anglais. Mais c’est dans des situations comme ça, même les plus étranges, que des liens se tissent. Je n’avais aucun doute que nous pouvions trouver un moyen pour cohabiter, apprendre à se connaître et qui sait, peut-être quelque chose pourrait éclore de cette alliance. L’important pour moi, c’était que Zola soit proche.  C’était un tout nouveau départ au sein du Cirque pour Kath Baker et pour cela, je dois beaucoup à Zola.

*RP terminé*
Revenir en haut Aller en bas  
- Friendship and Rollercoaster || Katherine -
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: