The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
25.99 € 42.99 €
Voir le deal

Friendship and Rollercoaster || Katherine
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zola Saltzman
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Dim 9 Aoû 2020 - 22:26
L’hispanique fixa longuement Katherine, sans toutefois répondre à cette remarque qu’elle lui adressait. Formidable, elle ? Zola n’en était pas si sûre, elle qui se traînait quelques casseroles qui la hanteraient sans doute jusqu’à son dernier souffle. Il lui avait fallu des années pour arrêter de n’être que le vilain petit canard de la famille, et parvenir à s’épanouir comme l’une de ces fleurs privées de soleil trop longtemps, pour devenir la femme sûre d’elle qu’elle était aujourd’hui, et réussir à être en phase avec elle-même, ses choix, qui elle était, tout simplement. Le combat avait été tenu, long, semé d’embûches, et son corps portait encore les stigmates de cette guerre sans merci que la brune s’était livrée à elle-même, mais qu’elle n’avait jamais eu honte de montrer. Malgré son aplomb inébranlable, du moins en apparence, Zola détourna légèrement le regard, et quiconque la connaissait assez pourrait assimiler cette attitude à une légère gêne. Une chance, la seule personne à la connaître réellement sur cette planète dormait à poings fermés, juste à côté d’elle.

La conversation glissa sur leurs avenirs, sur ce qu’ils allaient faire ces prochains mois, alors que l’hiver frappait déjà aux portes de Seattle. Zola n’avait pas menti, Bill et elle pourraient avoir besoin d’un refuge en attendant que le mauvais temps passe, un endroit qui leur assurerait des ressources suffisantes, un minimum de sécurité. Et, forcément, la brune avait fini par retourner sa question à la jolie demoiselle face à elle. Aussi, l’hispanique riva son regard sombre sur cette dernière, ne cachant pas le léger sourire que provoquèrent ses paroles. « -Vouloir survivre n’est pas égoïste. » Ou dans ce cas, ils étaient tous devenus les pires égoïstes que la Terre pouvait porter. En tout cas, l’australienne semblait se montrer d’une honnêteté redoutable avec elle, et Zola ne pouvait nier qu’elle appréciait cela. La jeune femme resta pensive quelques instants, alors qu’elle poursuivait son petit manège, passant et repassant devant Katherine, alors que ses pensées se déroulaient dans son esprit. Eux non plus ne savaient pas vraiment de quoi demain allait être fait, ils savaient simplement qu’ils voulaient rejoindre Seattle, puis ils aviseraient sans doute sur place.

La jeune danseuse fut tirée de ses pensées par la voix de Katherine, qui la ramena à la réalité de cette tente une nouvelle fois, pour lui faire une proposition qui étonna Zola. L’idée que ce camp puisse les accueillir pour l’hiver avec déjà effleuré son esprit, elle ne pouvait le nier, et pourtant, elle n’imaginait pas que l’invitation tomberait si vite. L’hispanique s’imaginait plutôt que Bill et elle devraient faire leurs preuves, montrer patte blanche, s’assurer de la confiance de leurs hôtes. C’était presque…trop facile ? Aussi, la jeune femme haussa les sourcils, avant de glisser un regard sur son meilleur ami, endormi dans son dos. Elle l’observa un long moment, sachant que ce camp serait sans doute plus sûr pour ce grand dadais que les routes enneigées et froides de Seattle. Finalement, Zola reposa ses yeux bruns sur Katherine, la fixant à son tour quelques secondes, comme si elle espérait percer sur ce visage les mystères de cette étonnante, et pour le moins désarçonnante, sympathie à leur égard. « -On t’a fait bonne impression, on dirait ! » souffla la brune dans un léger rire, avant de venir gratter l’arrière de son oreille d’un geste inconscient.

Le monde était devenu tel qu’un acte de gentillesse, tout aussi désintéressé soit-il, soulevait toujours un tas de questions, de méfiance, et d’appréhensions. Et Zola n’y échappait pas, à cet instant précis. Des tas de scénarios se pressaient dans son crâne, et elle ne trouvait aucune réponse acceptable à ses interrogations. Si bien que la jeune femme finit par s’humecter légèrement les lèvres, pour répondre avec sincérité : « -On voyage à deux, alors tu te doutes bien que je ne peux pas prendre cette décision seule. Et… » Elle s’arrêta soudainement, ne pouvant retenir un froncement de sourcils, alors que la jeune femme entreprenait d’ordonner les idées, les mots dans son esprit. « -Sache que j’apprécie la proposition, et…cette espèce d’implication que tu as à notre égard…même si je ne la comprends pas forcément, je te l’avoue. » ajouta-t-elle, en plongeant son regard dans celui de l’australienne, prenant le parti de se montrer à son tour honnête sur ce qu’elle pensait à cet instant précis.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Katherine Baker
Katherine Baker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 342
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Jeu 13 Aoû 2020 - 15:18
Quand on voyage, on est condamné à rencontrer des gens sur les routes. Certains nous font une bonne impression, certains nous laissent de glace tandis que d’autres nous répugne et nous fait questionner où va le monde dans lequel nous sommes. Déjà que notre monde ne va pas nulle part de très encourageant. J’ignorais encore vraiment dans quelle catégorie se trouvait Bill. Le pauvre bougre n’avait pas vraiment pu défendre sa cause ou montrer ce dont il était capable. Ce n’était pas sa faute, évidemment, il devait reprendre des forces. Mais Zola faisait partie de la première catégorie, et de loin. En fait, elle m’avait fait bien plus qu’une simple bonne impression, elle m’a carrément foudroyée. Mais ça, je ne peux pas lui dire…et ne lui dirai probablement jamais. Voyons Kath, rentre toi ça dans le crâne? Pourquoi tu es comme ça?

La belle hispanique était une femme de peu de mots, c’était évident. Et si Bill était aussi loquace qu’elle le laissait croire, ce duo devait avoir son lot de conversations étranges. Mais parfois, peu de mots étaient nécessaires pour se faire comprendre. Et j’avais l’impression que je comprenais Zola, du moins une partie d’elle, sans qu’elle ne m’en dise beaucoup. J’ai de la difficulté à me souvenir avec qui j’ai ressenti cela la dernière fois. Mon esprit travaillait au quart de tour, mais était si apaisé à la fois. Mes yeux ne pouvaient quitter Zola, qui faisait toujours les cent pas devant moi.

Ma proposition était sincère, et pouvait paraître téméraire. C’était le cas. Si Zola avait fait une très bonne impression sur moi, parlementer avec le punk serait une autre paire de manches. Je me souviens de comment je suis parvenue à gagner ma place ici avec l’Empereur du Cirque. J’aurais sans doute préférée éliminer une dizaine de Réanimés avec un seul surin plutôt que d’avoir affaire avec Sid. Je ne savais pas tout de Zola bien évidemment, alors je ne savais pas comment elle s’y prendrait avec ce dernier.

-Tu m’as fait une très bonne impression c’est vrai. Et comme j’imagine que tu te portes garante de ce pauvre Bill, tu auras sans doute aucune difficulté à prouver sa bonne foi.

Le petit mouvement qu’elle avait fait derrière son oreille capta mon attention.  C’était peut-être un signe reflexe, de la nervosité ou une intense réflexion. Je ne saurais dire, c’était peut-être aussi un petit tic. Elle m’expliqua qu’elle devait prendre cette décision avec Bill, ce qui était 100% compréhensible. Deux personnes avec un lien si fort doivent prendre ces décisions ensemble. Quand je suis arrivée dans ce parc d’attraction, je n’avais que mes fesses à gérer. Le cas de Bill et Zola était bien différent du miens, et ce sur de très nombreux aspects.

-Je…je comprends bien entendu. C’est normal. Prenez tout le temps qu’il faut pour en discuter.

Elle m’avoua ensuite ne pas comprendre pourquoi je faisais tout ça pour eux. Je ne savais même pas moi-même pourquoi. Cette question hantait ce petit recoin de mon esprit. Je ne suis pas aussi altruiste et généreuse d’habitude. Je ne suis pas non plus une femme cruelle et sadique qui n’a aucun égard pour personne. Je ne cesse de me demander si Bill et Zola avaient été deux personnes complètement différentes, aurais-je agis de la même façon? Je ne crois pas. Dehors, les bruits de la rixe devenaient de plus en plus forts. Je fis mon possible pour les effacer de l’environnement ambiant afin de me concentrer. Je crus entendre Sonya s’en mêler, au moins elle pourra injecter un peu de cervelle à ces imbéciles et leur trop plein de testostérone.

-Tu sais Zola, encore une fois, je ne peux qu’être d’accord avec toi. Ça doit faire super bizarre qu’une Australienne dans un parc d’attraction soit aussi…comme ça…avec vous, quelques heures à peine après vous avoir rencontré. Il…je…il y a quelque chose chez toi qui me pousse à agir ainsi, à vous aider. Ça semble venir du plus profond de moi et…

Je me levai debout et me plaça en face de la belle brune, prenant une grande inspiration. Gardant une distance, pour ne pas envahir sa bulle personnelle, je fermai les yeux le temps d’un instant.

-Il faut que je t’avoue, Zola, je…

Quelqu’un cria mon nom dehors, assez fort pour briser ma concentration et m’interrompre. Soupirant, je me repris et tentai à nouveau de parler. La voix féminine réitéra mon nom à nouveau. Serrant les poings, je me confondis en excuse auprès de Zola. Je lui devais une explication franche. J’ai menti le ¾ de mon existence, je devais faire un effort pour cette fois jouer la carte de la vérité.

-Zola…tu…

Mon nom résonna une troisième fois. Je savais que ce dernier appel allait amener certaines conséquences si je ne m’obtempérais pas. Un air un brin rageur s’afficha sur mon visage. M’excusant à nouveau, je sortis de la tente médicale afin d’aller voir ce qu’on me voulait.  M’approchant du petit groupe qui se battait un peu plus tôt, je savais que ça n’augurait rien de bon. Arrivée face à Sonya, elle me regarda droit dans les yeux.

-Tu peux m’expliquer tout ça? Eddy et Brett affirment que toi et ton entourage êtes à l’origine de ce bordel. Tu sais Kath, j’ai toujours eu confiance en toi, mais l’ordre doit régner dans ce parc sinon on s’en va vers la catastrophe.

Je tournai la tête vers la tente médicale où se trouvaient Bill et Zola, sachant de quoi il en retournait. Je croyais sincèrement qu’Eddy avait complètement exagéré l’histoire qu’il a raconté à Brett. Et connaissant le dédain qu’avait le frère de Sid, je n’eus pas de mal à imaginer comment tout ça a abouti. Je savais que Zola n’avait rien fait de mal, mais j’avais des comptes à rendre.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Ven 14 Aoû 2020 - 17:20
Son regard sombre ne quittait plus le visage de Kath, comme si Zola espérait y trouver la réponse à ses questions, et comprendre sur les traits de l’australienne pourquoi elle semblait si disposée à prendre tant de risques à son égard, sans même la connaître réellement. Qu’avait fait, ou dit, l’hispanique, pour s’attirer à ce point les bonnes faveurs de la jolie blonde ? La danseuse ne comprenait pas vraiment…pas du tout, même, ce qu’elle ne tarda d’ailleurs pas à faire remarquer à voix haute, son regard plongé dans les yeux de la survivante face à elle. Cette dernière semblait d’ailleurs troublée, sans que Zola ne comprenne exactement pourquoi, et elle se contenta de relever légèrement le menton quand Katherine reprit la parole, avouant qu’elle-même n’était pas certaine de comprendre pourquoi elle se montrait si serviable et prévenante envers eux, comme si elle ne se reconnaissait pas à travers sa façon d’être, envers elle.

L’hispanique n’avait toujours pas repris la parole, à peine avait-elle froncé les sourcils à cet aveu que quelque chose, en elle, poussait la blondinette à agir ainsi, alors que cette dernière se levait à son tour, pour venir se planter face à elle. Zola n’eut aucun geste de recul, bien au contraire, alors que ses yeux suivaient les mouvements de Katherine. Si son comportement éveillait une certaine curiosité chez elle, cela s’intensifia encore davantage quand sa voix et son accent chantant se turent soudainement en pleine phrase, alors qu’elle prenait ce genre de longues inspirations qui s’accompagnaient parfois d’aveux difficiles, ses yeux se fermant même quelques secondes. Aussi, cette fois-ci, la danseuse fut incapable de cacher sa surprise quand l’australienne lâcha subitement qu’elle avait quelque chose à lui confesser.  

Stupéfiée, se préparant instinctivement au pire bien malgré elle, Zola relança Katherine d’un simple « -Oui ? » lorsque les voix à l’extérieur, l’appelant, la détournèrent de cette conversation qu’elles avaient toutes les deux, et qui prenait une tournure totalement inattendue pour la brune. La jeune femme reprit la parole, mais pas pour très longtemps, et quiconque l’appelait depuis l’extérieur insista lourdement, jusqu’à ce que l’australienne soit contrainte de quitter la tente, y plantant là une Zola pour le moins interloquée. Mais bon sang…que venait-il de se passer ? Enfin…de presque se passer, puisque Kath avait été interrompue. De nouveau seule dans la tente médicale, si l’on exceptait cette marmotte toute compétition qu’était Bill, Zola recommença à arpenter les lieux, mille questions dans son esprit. Qu’avait voulu dire la blonde ? Et pourtant avait-on tant insisté pour qu’elle aille dehors ?

L’hispanique soupira face à son propre comportement, et plutôt que d’attendre sagement le retour de la blonde, elle ne tarda pas à se diriger vers la sortie, alors qu’aussitôt dehors son regard fouilla les alentours jusqu’à se poser sur la jeune femme qui venait tout juste de la quitter. D’un pas rapide, Zola rejoignit Katherine, au moment même où cette autre femme affirmait avec autorité qu’il fallait faire régner l’ordre au sein du parc. Le sourcil de la danseuse se haussa, et elle se garda bien de faire la moindre réflexion, mais de ce qu’elle avait vu de ces deux types qui se foutaient dans les dents, assez régulièrement d’après les dires de l’australienne, cela faisait un moment que l’ordre ne régnait plus vraiment dans les lieux. La brune ne tarda d’ailleurs pas à tourner son visage vers elle, avisant par la même occasion le gros lourd de tout à l’heure, qu’elle fusilla d’un regard noir. Tout ce bordel venait-il de ce sale type ? « -Est-ce que tout va bien ? » demanda l’hispanique, tout en sachant que manifestement, non, tout n’allait pas bien. Ses yeux glissèrent sur chacun des protagonistes de cette scène, dont elle ignorait tout, avant de se tourner une nouvelle fois vers l’australienne. « -Katherine ? »




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Katherine Baker
Katherine Baker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 342
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Mar 18 Aoû 2020 - 19:19
Tout allait de plus en plus vite. Pas seulement dans ma tête, mais dans le monde réel aussi. J’allais à la vitesse d’une montagne russe effrénée. Mon esprit faisait des loops, sans trop savoir de quel côté il était rendu. Zola, Sid, Sonya, Bill...ça commençait à faire beaucoup d’informations en même temps. J’aurais tellement aimé pouvoir dire ce que j’avais au fond de moi à la belle hispanique. Mes pensées se bousculaient comme des auto-tamponneuses…un vrai train fantôme cette histoire. Ce parc d’attraction est vraiment en train de me rendre folle. Et la situation ne semblait pas vouloir s’améliorer, du moins pas pour l’instant.

Je savais bien qu’Eddy avait inventé toute cette histoire simplement pour faire mal paraître Zola, et me nuire par le fait même. Cet imbécile ne pouvait pas s’empêcher de faire du tort à toutes les femmes de ce parc. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, lui et Brett sont des amis depuis très longtemps. Il ne faudrait pas très longtemps avant que le tout arrive aux oreilles de Sid. Et si le punk apprenait cette histoire de la bouche de son frère, nous étions foutus. Par bonheur, je savais que Sonya était en bonne partie de mon côté, mais elle se devait quand même de faire respecter son autorité.

Je retins mon corps de trembler, autant de colère que d’angoisse. L’hiver approchait à grand pas, et je n’avais pas très envie de me retrouver dehors, pas plus que je n’avais envie de voir Bill et Zola se faire chasser. Est-ce que la vérité et le bon sens gagnerait ce point? Voyant les protagonistes en face, j’en doutais. L’important, c’est que tout le monde reste calme et qu’aucune arme ne sorte de leurs étuis.

-Depuis quand je dois être tenue responsable pour les rixes d’ivrogne de ces crétins?

Sur ce point, la majorité du parc était d’accord avec moi.  Ce n’est pas la première fois que ces animaux se battent ainsi, souvent pour des conneries aussi inintéressantes que non importantes. Sonya précisa son point.

- Tu t’es portée entièrement garante des deux nouveaux, la responsabilité te revient donc. Eddy affirme que…

-Ouais! Cette salope elle m’a provoqué et…

-La ferme Eddy!

Ce dernier se tut, comme un enfant que l’on réprimande.

-Il affirme que ta nouvelle amie, avec qui tu passes de plus en plus de temps d’ailleurs, aurait confronté Eddy en retournant vers sa tente.

-Comment veux-tu que Zola confronte qui que ce soit? Elle connait personne ici sauf moi!

Je savais que la majorité des gens seraient sensibles à n’importe quel argument logique et sensé. Seulement quelques exceptions venaient ternir le tableau. Sonya, toujours conciliante et l’avocate du diable, inclina la tête devant ce simple argument.

-Et en plus, qu’est-ce qui prouve c’est pas ce fumier qui lui a fait des avances en premier? Ce serait seulement la 39ème fois que ça arrive.

Je ne me retenais jamais pour envoyer des lances vers Eddy et Brett. Ils méritaient rien de moins. Je n’avais pas l’intention de me laisser faire, et encore moins de laisser quelqu’un accuser Zola sans rien faire. Brett lui, restait en retrait les bras croisés, l’air mauvais. Je fus presque surprise lorsqu’il intervint.

-Ta nana a promis à Eddy et à Joey qu’elle se taperait juste le plus fort des deux. Pourquoi tu penses qu’ils se sont battus?

Tout ça n’avait aucun sens! C’était des accusations aussi ridicules que fausses!  Mais ça avait suffit pour mettre le feu aux poudres. Et je crois que c’était clairement le but de tout ça. Ils n’ont jamais apprécié la venue de Zola. Ils doivent la considérer comme un élément perturbateur à leur petite vie. Bordel de merde, Zola n’était là que depuis quelques heures. Je trouvai cela un brin excessif. Parlant de la belle hispanique, je remarquai qu’elle était venue me rejoindre, me demandant si tout allait bien.  Je devais jouer franc jeu, mais je ne voulais pas empirer la situation, qui était déjà tendue. Je tournai mon regard vers elle, nos yeux se croisèrent, mes genoux flanchèrent presque.

-Tout est sous contrôle te tracasse pas. Un simple malentendu à régler.

Je lui posai machinalement une main sur l’épaule, presque sans m’en rendre compte. Ça aurait été presque un beau moment, si l’autre homme des cavernes s’était fermé le clapet.

-C’est elle! C’est elle! La garce qui sème le bordel dans ce parc!

-Ta gueule Eddy, t’a intérêt à faire attention à…

-La ferme Kath!

Brett avait ajouté sa pique, montrant clairement dans quel camp il était.

-Zola a rien fait de mal, elle a juste répliqué aux avances de ce fumier et il a senti le peu de jus qu’il avait dans sa bite s’envoler en fumée.

Je voyais que Sonya réfléchissait, elle semblait peser le pour et le contre de la situation, comme une bonne arbitre. Mes arguments pour Zola étaient très valides, mais ils étaient contre deux hommes très proches de Sid. Et connaissant l’instabilité de l’Empereur du Cirque, c’était risqué. Mais j’avais quelques atouts dans ma manche.

-Quelle bande de clowns!

Mon soupir en disait long, lançant mon regard presque implorant vers Zola, qui devait se sentir soit très mal, soit complètement perdue dans ce bazar.

-Je suis tellement désolée. Tu as pas à vivre ça, je m’en veux tellement. Tu n’as rien du tout à te reprocher.  Je suis prête à te défendre devant n’importe qui. Et crois-moi, je vais faire en sorte qu’on t’importune plus. T'es une femme belle et intelligente, je suis certaine que tout ça va se régler rapidement et que tu auras aucun mal à prouver ton point.

Convaincue de ce que j’affirmais, j’étais prête à aller loin. Je voulais protéger Zola. Je me plaçai près de Zola, très près. Jetant un regard assassin vers Brett, j’ajoutai simplement :

-On va aller voir Sid.

À ces mots, tout le monde sembla satisfait. J’aurais vraiment aimée éviter un procès, mais ces bouffons semblaient vouloir chercher la confrontation. Zola devait penser que nous étions tous une bande de tarés, et je peux pas la blâmer. Regardant le chapiteau principal, antre du chef du parc, la belle n’avait encore rien vue.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Sam 22 Aoû 2020 - 18:15
Zola ne comprenait pas tout à ce qui se passait devant elle. Non, pour être honnête, elle n’y comprenait même rien. Elle avait l’impression à cet instant qu’à part Katherine, personne ne semblait vraiment enclin à les accueillir au sein du parc d’attraction, Bill et elle. Son regard sombre sonda les survivants amassés là, et la tension évidente qui régnait, avant que ses yeux trouvent le visage de l’australienne, manifestement désemparée. L’hispanique avait entendu quelques bribes de conversation, comprenant à demi-mot que ce type qu’elle avait remballé n’avait pas apprécié la petite réplique qu’elle n’avait su retenir. Aussi, elle le foudroya d’un nouveau regard noir, et se tourna vers Kath, qui lui affirmait que tout cela n’était qu’un simple malentendu…sacré bordel, pour ce qui n’était vraisemblablement qu’un quiproquo…Si l’idée première de Zola était de se taire, pour une fois, la remarque de l’autre abruti l’en empêcha, clairement. « -C’est qui que tu traites de garce, idiota ? » cracha-t-elle d’un ton froid, sans retenir la petite pique, en espagnol qui lui était venue spontanément.

Les répliques, et autres mots doux fusaient dans tous les sens, à qui mieux mieux, et Zola ne pouvait que froncer les sourcils, en voyant que Katherine était mise à partie par les gens de son propre camp, à cause d’elle. Néanmoins, elle apprécia que la belle australienne n’ai pas la langue dans sa poche, et rentre dans le lard de ce con d’Eddy avec autant de verve. L’hispanique avait d’ailleurs la ferme intention de donner son point de vue à ce petit merdeux sans mâcher ses mots, mais la blonde lui coupa l’herbe sous le pied, s’excusant pour le comportement de ses pairs. Aux mots prononcés, la colère de Zola ne fit cependant qu’un tour, et retomba comme un soufflé, alors qu’elle fronçait les sourcils. L’hispanique n’eut cependant pas le temps de prononcer le moindre mot, en réponse, que sous une exclamation ravie de la troupe, Katherine annonçait qu’ils allaient discuter de cette situation avec Sid. L’australienne se mit donc en route, Zola sur ses talons, qui ralentit presque automatiquement le pas en passant devant la tente qui servait d’infirmerie. Elle n’avait pas vraiment envie, pas du tout même, de laisser Bill tout seul si longtemps, sans pouvoir le garder à l’œil. Si Kath n’éveillait aucun soupçon chez elle, à défaut d’avoir déjà gagné complètement sa confiance, ce n’était pas le cas du reste des survivants, et la danseuse eut toutes les peines du monde à laisser son meilleur ami derrière elle, pour poursuivre sa route.

Elle rattrapa facilement Katherine, après avoir jeté un coup d’œil discret autour d’elles pour s’assurer qu’elles étaient loin d’éventuelles oreilles indiscrètes. « -Pourquoi on va voir Sid ? Tout ça prend des proportions démesurées... » dit-elle, d’une voix si basse que seule la blonde pouvait l’entendre. Zola poursuivit la route, encore quelques instants, avant de reprendre, toujours de ce même ton conspirateur : « -Kath, ça vaut pas le coup…laisse tomber. Regarde, je suis là depuis quelques heures, et l’autre connard a déjà trouvé une occasion de me tomber dessus, pour que dalle ! Je veux pas que t’ai des emmerdes à cause de notre arrivée. Je te jure que c’est pas grave, je vais réveiller Bill, et on va partir. Te mets pas ta communauté à dos à cause de nous, tu nous connais pas… » dit-elle avec entrain, tout en chuchotant, s’exprimant rapidement à cause de cette tension ambiante qui régnait autour d’elles. Et elle ne mentait pas. Zola non plus ne connaissait pas Katherine, elles s’étaient contentées d’échanger quelques banalités, sans toutefois se dire toute la vérité, la danseuse en avait bien conscience. Et pourtant, elle refusait que l’australienne se vautre dans les ennuis à cause d’eux, pas pour des broutilles aussi futiles, quelque chose d’aussi insignifiant qu’un sale type qui ne digérait pas de ne pas pouvoir tremper son biscuit dans la première venue.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Katherine Baker
Katherine Baker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 342
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Mer 26 Aoû 2020 - 18:29
Je peux concevoir que le système du parc d’attraction peut être difficile à comprendre pour quelqu’un de l’extérieur. Les procès, les exécutions, les audiences devant ce chef un peu désillusionné, ça peut paraître énorme, voir même grotesque. Je ne l’ai pas instauré, c’était comme ça quand je suis arrivé. Je ne suis pas nécessairement d’accord, mais cela peut fonctionner. Seulement si tout le monde coopère, car ça peut mener très vite à des abus de pouvoir. Dans notre cas, les décisions étaient généralement prises de manière juste. Sid était peut-être un chef complètement déconnecté, mais il savait prendre des décisions équitables. Dans le cas de moi et Zola, c’était Brett d’un côté et Sonya de l’autre.

Je me doutais que la belle hispanique serait inquiète pour Bill, avec raison. Je me suis dit qu’il devait y avoir un œil pour veiller sur lui.  Je dirigeai mon regard vers Marko, un jeune homme débrouillard qui avait ma confiance. Il s’approcha de nous alors que Zola et moi allions vers le chapiteau principal. Je lui demandai d’aller dans la tente médicale, et de ne laisser entrer personne sous aucun prétexte. Je plaçai un surin dans sa main, lui disant de s’en servir pour blesser un intrus au cas où, sachant qu’un coup de feu serait trop risqué. Le jeune garçon afficha un sourire courageux et alla vers la tente médicale. Mon attention se retourna vers Zola.

-T’en fais pas, il est petit mais il est courageux et on peut avoir confiance en lui. Et je ne doute pas que le Dr. Shipman reviendra veiller sur Bill.

Je repris mon chemin vers le chapiteau, Zola sur les talons. Une fois seules, la belle me dit que ce n’était pas nécessaire, qu’elle et Bill allaient partir et que je ne devais pas me mettre tout le monde à dos pour eux. Ça, il en était pas question. Zola ne partirait pas d’ici, du moins pas sans moi. C’était beaucoup trop fort pour se terminer comme ça! Je ne pouvais pas, tout simplement pas. Regardant tout autour, m’assurant que personne ne pouvait entendre, je posai mes mains sur les épaules de la belle hispanique.

-Écoute Zola, c’est hors de question que je laisse ça ainsi. Tu ne connais pas non plus ces gens. Brett et son petit groupe vous traqueront, même pour un détail aussi insignifiant! Je sais, c’est ridicule et complètement déjanté, mais le Cirque fonctionne ainsi.

Je retins une larme, moi qui suis si froide d’habitude. Je ne pouvais me résoudre à l’idée de savoir Bill et Zola tous seuls dehors, traqués par ces imbéciles. Dieu sait ce que ces barbares seraient prêts à faire pour ‘’réparer leur honneur’’. La simple idée de savoir les mains de ces animaux sur Zola m’enrageait.

-Ça va te paraître ridicule, mais Sid est le seul qui peut calmer son frère. Il ne le montrera jamais, mais il a peur du punk. Si quelqu’un peut régler cela sans bain de sang, c’est lui.

Je pris une longue inspiration en fermant mes yeux, ma main gauche se dirigeant vers sa joue avant que je ne puisse m’en rendre compte.

-Je ne veux pas qui t’arrive de mal. Je...Zola si seulement tu savais tout ce que j’aimerais te dire. Crois-moi, ça ne serait que de moi, je partirais sur la route avec vous. Je…je ne pourrais pas te dire à quel point je…

Je n’eus pas le temps de terminer ma phrase que le petit groupe nous a rattrapé. Je ne serais donc jamais capable de dire à Zola tout ce que j’avais sur le cœur et dans la tête?

-Je vais tout te dire…promis.

Nous reprîmes notre chemin vers le chapiteau. Tout le monde entra, suivi de Zola et de moi-même. L’antre de Sid était ce que l’on pouvait s’attendre d’un chapiteau de cirque, à l’exception près de la décoration. Le punk y entreposait toutes les ‘’œuvres’’ qu’il trouvait. De plus, il y avait des armes, beaucoup d’armes. Kenneth et Rodica, armés comme des tanks humains, montaient la garde de chaque côté d’une chaise surélevée. Le punk, l’air pensif en examinant le lance-pierre de Bill, releva la tête et contempla la petite assemblée.  Brett, Eddy et Sonya semblaient tendus, j’étais une boule de nerfs. Pauvre Zola, la faire participer à tout ce cirque, j’allais avoir une dette envers elle.

-Mes loyaux sujets, on m’a dit qu’il y avait un litige entre vous. Qui sont les parties en cause?

Brett s’avança, inclinant la tête.

-Je représente Eddy.

Connaissant par cœur le manège, je m’avançai en inclinant la tête.

-Je représente Zola.

Sid paru satisfait. Le lance-pierre de Bill toujours en main, il regarda Zola de la tête aux pieds. Le punk demanda la version des faits d’Eddy, flot de mensonges et d'exagération qu'il écouta avec attention. Passant une main dans sa crête mohawk décolorée, il s’adressa à l’hispanique.

-C’est quoi ta version à toi…Zola?
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    Mar 1 Sep 2020 - 0:13
En règle générale, ça tournait plutôt vite dans l’esprit de Zola. Mais là, aujourd’hui, à cet instant précis, il semblait que son cerveau refusait de se plier aux règles, et elle ne comprenait rien à ce qui se passait. Comment les simples mots échangés avec ce type, qui certes n’étaient pas des plus amicaux, mais amplement mérités, avaient-ils pu provoquer tout ce foutoir ? L’hispanique entendait dans son dos des rumeurs de conversation, les invectives à son attention, les paroles amères et les mots doux de cet Eddy, qui faisait couler son venin avec Brett. Le sang de la danseuse se mettait à bouillir dans ses veines, elle qui était toujours prompte à réagir un peu trop vivement. Les mains de Katherine sur ses épaules calmèrent momentanément la pression qui était en train de monter en elle, alors que le regard sombre de Zola se glissait dans celui bleuté de l’australienne.

Aux paroles prononcées, ses lèvres s’entrouvrirent, alors que ses sourcils se fronçaient significativement. Les traquer, Bill et elle, parce qu’elle avait eu le malheur de refuser les avances d’un pervers ? Mais bordel…où étaient-ils tombés ?! Le regard de la jeune survivante glissa derrière Kath, où les deux hommes lui lançaient des regards assassins qui lui firent froncer les sourcils. Finir en bain de sang ? Comment cette mascarade pouvait-elle prendre de telles proportions ? L’expression de Zola à cet instant trahissait aisément ce qui se passait en elle : une incompréhension totale. Le geste de la blonde, qui fit glisser ses doigts sur sa joue, ne calma en rien les traits tendus de son visage, et si l’hispanique ne comprit pas pourquoi ce geste à son égard, à la limite de la tendresse, elle ne tenta rien pour échapper à ce contact qui la surprenait. Au moins, Katherine venait d’accaparer toute l’attention de la brune, qui ne la quittait plus du regard, tandis qu’elle commençait l’une de ces phrases si énigmatiques, qui promettait mille révélations…et dont elle ne vint une nouvelle fois pas à bout, puisque chacun semblait s’être donné le mot pour l’interrompre. Quelle était donc cette chose qu’elle tenait absolument à lui dire ?

Les pensées de Zola s’alourdirent dans son esprit, alors que les nouvelles paroles de l’australienne y semaient le trouble. Comment ça, elle aurait quitté le cirque si ça ne tenait qu’à elle ? Pourquoi ne le faisait-elle donc pas ? Qu’est-ce qui la retenait ici, au milieu de ces barges ? Les survivants de ce camp avaient-ils perdu leur liberté au moment même où les grilles qui protégeaient le parc d’attraction s’étaient refermées sur eux ? Les deux jeunes femmes arrivèrent devant le chapiteau de Sid, et après avoir porté son regard autour d’elle, la danseuse y entra à son tour, laissant son regard sombre apprivoiser les lieux…pour le moins originaux. Elle avança aux côtés de Kath, jusqu’à se présenter devant Sid, qui tripotait le lance-pierre de Bill, avec ce qui ressemblait à un peu trop d’intérêt, assis sur un trône. Rien que ça…La brune ne put d’ailleurs retenir un léger froncement de nez quand il interpella les survivants rassemblés là sous le nom de « loyaux sujets »…alors que personne ne trouvait à y redire. Et maintenant…ils inclinaient la tête ? Les yeux de l’hispanique s’arrondirent face à ce spectacle offert sous ces yeux, alors que le regard de Sid se posait subitement sur elle.

La survivante soutint son regard, levant même le menton dans un excès de fierté évident, alors qu’il finissait par demander à Brett de lui raconter sa version des faits…qui s’avéra être un vrai tissu de mensonges. Les poings de l’hispanique se serrèrent de colère face à tant de mauvaise foi, et quand vint son tour d’expliquer ce qui s’était passé, elle reporta ses yeux sur Sid, après avoir fusillé copieusement du regard le menteur. « -Rien de tout ce qu’a dit ton frère. Eddy m’a proposé de me réchauffer quand je suis sortie quelques secondes de la tente médicale, et j’ai refusé sa…proposition. L’histoire s’arrête là. Je n’ai rien fait d’autre que refuser les avances déplacées d’un inconnu, et je ne vais pas m’excuser d’avoir égratigné son égo de mâle. » dit-elle rapidement, la voix plus sèche qu’elle ne l’aurait sans doute voulu. Mais c’était ainsi, s’il y avait bien une chose que Zola détestait par-dessus tout, c’était l’injustice, et à cet instant, c’était ainsi qu’elle trouvait la situation. Profondément injuste envers elle et Bill.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Friendship and Rollercoaster || Katherine    
Revenir en haut Aller en bas  
- Friendship and Rollercoaster || Katherine -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: