The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-3%
Le deal à ne pas rater :
5€ d’économie sur précommande d’un display EB6 Règne de ...
164.90 € 169.90 €
Voir le deal

Welcome Home
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 749
Sujet: Welcome Home   Lun 27 Avr 2020 - 15:25

Kara & Monroe

Welcome home


Avril 2020.

La route défile devant ses yeux dans un flou qu'elle ne cherche pas à analyser. Combien de fois a-t-elle emprunté ce bitume entre le Centre et la périphérie avant tout ça ? Combien d'allers retours, de kilomètres parcourus dans ce décor familier qu'elle reconnaît aujourd'hui à peine ? Le bitume est fissuré, rendant l'accès moins praticable que par le passé. De part et d'autre de la route, des carcasses de véhicules rouillés, à l'abandon, certains avec encore les portières grandes ouvertes. La végétation a repris ses droits, et partout des branches s'insinuent entre la ferraille, entre les fissures, insensible à cette fin du monde programmée. Des valises jonchent le sol ci et là, pour la plupart vidées de leur contenu par des gens de passage probablement, et des objets personnels, des jouets d'enfants, des peluches, des oreillers et couvertures, des bouteilles d'eau vides elles aussi... comment ne pas imaginer les derniers instants de tous ces gens, pris au dépourvu et coincés à jamais sur cette route aux allures de mort.

Parties peu après l'aube, la mécanicienne a préféré laisser Kara prendre le volant, se fermant dans un mutisme pas si étranger que ça. Le front appuyé contre la vitre, elle n'a pas prononcé le moindre mot depuis leur départ et elle remercie intérieurement la forgeronne de ne pas avoir cherché à nourrir une conversation qu'elle n'aurait pas désirée.
L'idée était certes la sienne, celle-là même qui lui trottait dans la tête depuis leur arrivée au motel et l'expansion de son activité de mécanicienne. À quoi bon lancer diverses expéditions dans des quartiers inconnus et mettre la vie d'autres personnes en danger quand elle savait exactement où trouver tout ce dont elle avait besoin ? Ça ne rendait pas les choses plus évidentes pour la brune. Se replonger dans son passé alors même qu'elle tentait d'avancer coûte que coûte lui pesait plus qu'elle ne l'avouerait jamais, surtout depuis que l'espoir de retrouver son oncle avait été ravivé. Mais prendre l'utilitaire de la coutelière et aller vider son ancien garage restait l'option la plus sûre et le plus sécuritaire selon elle. La trentenaire espère simplement que le quartier de South Delridge est toujours aussi neutre qu'il y a un an et demi, à l'époque où Roza avait accepté de l'y conduire contre la réparation de sa moto.
Ce n'est que lorsque sa partenaire freine que la jeune femme porte son regard devant elle, constatant que la route est bloquée par une voiture en travers de la route. « Je m'en occupe, surveille les environs »

Ouvrant la portière, elle se laisse tomber au sol, sortant son couteau de chasse et vérifiant les alentours alors qu'elle se dirige vers l'obstacle, ne voyant que cinq rôdeurs à une cinquantaine de mètres dans le champ en contrebas. Arrivant à la voiture, elle passe sa main sur la vitre pour en retirer la poussière, s'assurant que cette dernière est vide avant d'ouvrir la portière côté conducteur et retirer le point mort, non sans difficultés. Se dirigeant vers le capot avant, la mécano place le bas de son dos contre le véhicule et prenant appui sur le bitume pousse de toutes ses forces. Les premiers centimètres sont difficiles, surtout avec les pneus usés voire inexistants, mais le terrain pentu aidant, la voiture finit par être emportée par son propre poids, s'écrasant lourdement dans le fossé en contrebas. Jetant un coup aux cinq rôdeurs qui viennent de tourner leur tête dans la direction du bruit, elle accélère le mouvement et remonte dans le véhicule, espérant qu'il n'y aurait pas trop d'arrêts de ce genre jusqu'au garage de son oncle. Regardant les panneaux - ceux encore lisibles ou debout – elle constate que les deux compères avancent plutôt bien malgré la route chaotique. « Tu prendras la sortie 39. » Si ses calculs étaient bons il leur faudrait encore quinze ou vingt minutes pour parvenir à ladite sortie, si aucune surprise ne venait s'immiscer entre temps. « Ensuite tu suivras la zone industrielle sur cinq bons kilomètres, je t'indiquerai si jamais les panneaux ne sont plus là » Ou si certaines routes étaient barrées et qu'il leur fallait prendre un autre itinéraire.

Puis, décidant que son silence pesant avait assez duré et qu'il lui fallait être pus adulte et plus forte que ça, elle se tourne à nouveau vers la forgeronne, peu à l'aise quand il s'agit d'exprimer de la gratitude. « Merci... d'accepter de faire ça... je veux dire... de m'accompagner là-bas. » C'était sans doute plus dangereux à deux mais Monroe avait refusé toute aide supplémentaire, l'invasion de sa sphère privée et intime lui étant insupportable. Seule Kara avait été une évidence, la seule personne autorisée à voir ce bout de sa vie. La seule personne en qui elle avait assez confiance pour partager son passé et la personne qu'elle avait un jour été.
AVENGEDINCHAINS


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Kara Moreau
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Graphiste / Codeuse
Leader | Troc
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 636
Sujet: Re: Welcome Home   Ven 1 Mai 2020 - 16:22

Kara & Monroe

Welcome home


Avril 2020.

il n'est aujourd'hui pas question de forge, ni de motel, ni d’entrepôt, ce n'est rien qu'une escapade en amoureuses, au milieu des rôdeurs et des épaves. Échappée qui n'a rien d'une lune de miel ou d'un instant détente en airbnb, encore une fois, c'est la survie qui les poussent à se mettre de nouveau en danger. L'apport de matériel pour le garage de la tatouée est nécessaire pour améliorer leurs conditions de vie et rendre effectif leurs rôles au sein de leur nouveau groupe. Cependant, elles ne viennent pas chercher n'importe quel matériel, mais bien celui de la mécanicienne et ce dans un lieu qui lui est propre. Ce n'est pas rien, Kara n'est jamais retournée dans son appartement, elle n'en a pas la force, aussi, elle reste silencieusement admirative face au courage de son amante. Elle la laisse donc se recueillir en silence tout en avalant les kilomètres, un œil attentif sur la route, l'autre s'égare parfois pour un petit coup d’œil vers sa partenaire, sans plus. Une main sur le volant, l'autre occupée à se jouer des vitesses, elles progressent en silence jusqu'à ce que la blonde soit soudainement amenée à freiner. Un véhicule leur barre la route mais ce n'est pas ça qui va les arrêter.

Une fois l'utilitaire stoppé, toutes deux quittent aussitôt le véhicule et Kara rend un hochement de tête entendu à la belle brune qui part déjà pour s'occuper de l'obstacle en question. Elle, elle s'occupe du rôdeur juste derrière qui vient chercher son goûter d'un coup de machette en plein crâne, sans plus de cérémonie ou de prise de risque inutile. Elle retire sa lame d'un coup de pied en plein dans le thorax du gêneur qui vient envoyer le mort définitivement en arrière. Nettoyant par la suite son précieux acier de damas contre la veste du mort, elle relève le nez quand le véhicule entame sa chute vers le fossé et s'empresse de retourner côté conducteur. "Tu as fait vite." Souligne t-elle dans un sourire avant de redémarrer son engin pour filer loin de cette bande d'affamés mais surtout pour reprendre leur élan jusqu'ici plutôt bien lancé. De là, elle reprend son joyeux slalom entre les rôdeurs et les épaves de véhicules et ce aisément et sans râleries, la patience, c'est un point qu'elle maîtrise. "La route est plutôt bonne, si ça continue comme ça, on sera rentrées avant la tombée de la nuit" Ce qui est plutôt une bonne chose à souligner, fait dont elles n'étaient pas certaines en partant.

Sortie 39, ok, c'est noté et suivre la zone industrielle sur cinq kilomètres, noté aussi, elle valide les instructions d'un autre hochement de tête et n'en rajoute pas plus qu'il n'en faut. Le silence ne s'impose pourtant pas longtemps, la mécanicienne finit par casser la boucle. "Inutile de me remercier, c'est normal." Ce n'est pour autant qu'elle rejette ses excuses, au contraire, elles sont appréciées mais dans une moindre mesure, son implication n'est que logique pure, qui d'autre qu'elle pouvait se permettre de s'introduire ainsi dans la vie passée de cette femme, mieux, de sa femme ? Qui plus est, Monroe en aurait fait autant pour elle et sans s'attendre à un merci en retour. "J'espère qu'il y aura des photos sur place..." Ajoute t-elle en prenant soin de laisser sa phrase en suspend où seul un petit sourire mutin vient compléter la suite. Et la sortie est enfin prise, maintenant, plus qu'à suivre cette fameuse zone industrielle et les nouvelles indications vers Monroe-land.


AVENGEDINCHAINS


SURVIVE NOW, CRY LATER.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 749
Sujet: Re: Welcome Home   Sam 2 Mai 2020 - 1:36

Kara & Monroe

Welcome home


Un premier sourire mutin se profile sur les lèvres de la mécano. Rentrées avant la nuit n'était pas dans ses projets du jour. Au-delà de la sécurité d'un voyage express, elle voyait surtout la possibilité de s'accaparer sa jolie blonde pour la nuit et de profiter d'un peu de calme avec elle et seulement elle, loin de l'agitation de leur nouvelle vie communautaire. Aucun mot ne vient cependant contrarier l'affirmation de la forgeronne et elle se contente de regarder le paysage qui défile sous ses yeux. Hormis quelques infectés perdus dans le dédale des carcasses de voitures et déambulant sans but, rien ne vient troubler à nouveau leur périple durant les prochains kilomètres. Elle se contente d'un simple sourire en direction de la coutelière. Normal oui. Il existait encore quelques certitudes dans leur monde, leur relation en première ligne.
C'était parfois étrange de la vivre de l'intérieur, loin des regards indiscrets, loin de la prison de leur propre image aux yeux des autres, cette façade de dureté, inflexible, qu'elles devaient porter dès qu'elles étaient au No man's land. Étrange de savoir que peu importait les épreuves, Kara serait toujours là pour la seconder, pour la porter, elle, la force tranquille en complète opposition avec son impulsivité. Jamais elles n'avaient réellement évoqué leurs sentiments respectifs autrement que par leur maladresse légendaire, mais les actes avaient prouvé bien plus durant cette année et demie ensemble que tous les beaux discours. Leur équipe tenait la route, solide, inébranlable, inattaquable, et avec elle leur couple.

Laissant de côté la route la jeune femme reporte son attention sur sa partenaire, arquant un sourcil dans sa direction. « L'appartement au-dessus du garage était celui de mon oncle. » Celui dans lequel elle avait passé une partie de son adolescence avant de voler de ses propres ailes, quelques blocks plus loin. Jamais elle n'avait eu la force ni l'envie de revenir dans son studio, n'y voyant de toute façon guère d'intérêt. « Mais je suis sûre qu'il y a assez de dossier pour alimenter dix ans de chantage là-dedans... » Après tout, Ethan l'avait considéré comme sa fille et nul doute qu'il avait conservé tout un tas de souvenirs, dont certains compromettants.

La sortie se profile et pendant quelques kilomètres le silence reprend ses droits. Plus elles se rapprochent et plus Monroe sent la boule à l'estomac se gonfler. Ce n'était jamais facile de se replonger dans ses souvenirs. La première fois avait été rude, et à l'époque, elle avait presque fait son deuil, pensant son oncle mort depuis longtemps. Aujourd'hui qu'elle savait qu'il était dehors, là, quelque part, sans connaître son emplacement exact ni son état, elle se sentait nerveuse, frustrée, en colère contre le monde entier sinon elle-même. Ce n'était pourtant pas le moment de flancher. Ce n'était jamais le moment.
Arrivant dans la zone industrielle, la mécano se redresse sur son siège, reconnaissant parfois difficilement certaines rues tant la végétation y a repris ses droits. « Ce quartier n'a jamais paru aussi bobo écolo qu'aujourd'hui pff. Tiens, prends à gauche là.. » Elle pointe son doigt vers la rue en question pour appuyer ses propos et pendant un nouveau kilomètre elle ne dit rien. Le regard porté vers l'avant, elle détecte une masse sombre en travers de la route, à une cinquantaine de mètres devant elle. Plus le véhicule se rapproche et plus la forme devient nette, jusqu'à ce qu'elle reconnaisse le tronc d'un arbre, déraciné, bloquant la rue principale. « Et merde... » Impossible de passer sur le côté. « Il va falloir faire un détour. » Se tournant dans l'habitacle pour vérifier les rues adjacentes la trentenaire fouille dans sa mémoire, à la recherche d'un plan mental de son ancien quartier. « Fais marche arrière et prend la première à droite puis continue tout droit pendant un moment. Ça va rallonger la route de quelques kilomètres mais je préfère éviter le plein centre. » Limiter les risques au maximum. « On arrivera par l'arrière du garage, ce sera plus pratique pour rentrer l'utilitaire de toute façon. » Monroe qui trouvait du positif dans une situation merdique, il y avait un très net progrès.
AVENGEDINCHAINS


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Kara Moreau
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Graphiste / Codeuse
Leader | Troc
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 636
Sujet: Re: Welcome Home   Dim 10 Mai 2020 - 23:05

Kara & Monroe

Welcome home


Avril 2020.

Le lieu à visiter se révèle finalement aussi précieux que la caverne d’Ali-baba et arrache aussitôt un fin sourire à la conductrice. De quoi la rendre plus pressée encore à l'idée de s'y rendre, mais pas assez pour qu'elle mette le pied au plancher, Kara n'est pas de ce bord là et la précipitation n'est pas son fort. La garantie d'arriver sur place en un seul morceau est trop grande pour qu'elle se prête à ce genre de risque inutile même si l'envie la titille un peu. "J'ai hâte d'y être." Si son attitude ne le démontre pas, elle compte bien sur ses mots pour prendre le relais. Un léger rire lui échappe à la remarque de son amante quand elle s'engouffre dans le quartier en question. Les bobos écolos seraient en effet ravis d'observer la nature reprendre ses droits et transformer ainsi leur environnement. Elle émet néanmoins un léger doute quant à la présence des rôdeurs, petit bonus de taille qui va de paire avec ces changements et qui lui semble peu appréciable en terme de survie.

Gauche toute, les deux femmes s'enfoncent dans les ruelles en conservant le silence tout juste imposé. Un autre moment que la forgeronne refuse de briser, préférant laisser la brune à ses réflexions et préparations conséquentes. Jusqu'au nouveau coup de frein, cette fois elles ont à faire à un tronc d'arbre taillé et déposé ici dans un but simple : couper la route. Ce n'est vraiment pas bon signe à ce stade d'apocalypse, c'est forcément un acte volontaire. Sans broncher, elle fait marche arrière et suit les nouvelles instructions. L'utilitaire repart dans les petites rues adjacentes jusqu'à dériver sur plusieurs kilomètres avant d'enfin atteindre leur but, le fameux garage. Arrivées par l'arrière, la forgeronne effectue une simple manœuvre pour présenter le coffre de son véhicule à quelques centimètres de la porte du garage. Bonne chose de faite, la moins bonne, c'est les quatre rôdeurs du coin attirés par les bruits du moteur, le message est clair pour eux : y a deux kebabs version barbaque dans les environs.

Elle coupe le moteur rapidement et désigne les rôdeurs en face d'elles d'un geste du menton. "J'en ai compté quatre." Deux chacune, ça devrait pouvoir le faire. "Je prends ceux du flanc gauche." Sans un mot de plus, elle se penche pour voler un furtif baiser à son amante et sort précipitamment du véhicule avant de dégainer sa machette une fois les deux pieds au sol. Le plus proche clopine soudainement et bien rapidement vers elle, elle le salue d'un geste direct et maîtrisé, la lame fend la boite crânienne et se redresse aussitôt en l'air, on aurait même pu dire qu'elle venait d'y rebondir, c'est propre. Le corps termine pour de bon son périple et tombe raide à ses pieds. Le deuxième a cependant réalisé une avancée conséquente et manque de peu de la surprendre, elle est obligée de lui saisir le col afin de tendre le bras pour l'éloigner le plus possible dans le but de l'éliminer avec le même coup, un direct en plein crâne. Il tombe, mais elle n'a pas le temps de s'inquiéter sa brune, un troisième qu'elle ne voit pas venir sort depuis de l'arrière du véhicule pour arriver juste derrière elle. La voix paniquée de Monroe attire son attention et elle se retourne juste à temps pour faire face à son troisième affamé, le cinquième de la bande donc. Elle n'a pas le temps de lever sa machette en l'air et bloque l'élan du glouton en coinçant son avant bras sous son menton et contre son cou pour l'empêcher de la mordre. Le poids de son assaillant soudainement bien conséquent, elle effectue un pas en arrière pour reprendre ses appuis, mais c'était sans compter le précédent cadavre au sol contre lequel elle bute et qui la fait tomber à la renverse. Elle perd sa machette dans sa chute surprise, le rôdeur juste au dessus d'elle, elle attrape par réflexe et d'une bonne poigne la chevelure du vorace juste au dessus de son front pour le redresser suffisamment et maintenir ces dangereuses mâchoires loin de son buste. Les cheveux tirés en arrière et en l'air entraîne dans leur élan la peau dont la nécrose avancée la décolle progressivement du crâne de son assaillant. Son autre main file à sa cuisse à la recherche de son couteau de chasse, mais ce n'est qu'une question de secondes avant que la peau et les cheveux ne se détachent de ce crâne et le timing ne joue pas à sa faveur, elle n'aura pas le temps de finir son geste... 


AVENGEDINCHAINS


SURVIVE NOW, CRY LATER.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 749
Sujet: Re: Welcome Home   Mar 12 Mai 2020 - 15:18
Kara & Monroe

Welcome home


Les rues défilent dans ce mélange de familiarité et d'inconnu qui la perd un peu plus chaque fois que le destin la conduit dans ce quartier. C'est ici qu'elle s'est reconstruit, qu'elle a trouvé un sens au merdier brutal d'une adolescence clichée au possible, qu'elle a laissé cette gosse embourgeoisée et lisse et cette ado rebelle autodestructrice pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Ce quartier ouvrier et industriel est un reflet plus juste que son enfance riche et dorée bercée par les écoles privées et l'élite nord américaine. Le miroir s'est pourtant brisé en un millier de pièces il y a un longtemps, laissant un paysage ravagé et désertique.
Et ce n'est rien en comparaison de la vision du garage qui se profile devant elle alors qu'elles parviennent à destination qui n'est plus que l'ombre de lui-même. Des carcasses trônent encore dans l'arrière cour, symboles du travail inachevé et de la précipitation de leur départ un peu plus de cinq ans plus tôt. Là-bas, dans son inconscient, Monroe peut encore entendre le bruit des machines, imaginer la porte ouverte, l'odeur caractéristique des lieux, les allées et venues des clients et ses amis venant squatter le soir à la fermeture pour boire un verre, assis sur des sièges improvisés en plein milieu du hangar. Les rires ont été remplacés par un silence de mort, vide.

La jeune femme n'a pas vraiment le temps de s'appesantir sur ses impressions et sur une nostalgie compréhensible mais dangereuse. À peine le véhicule est garé que sa compagne souligne la présence de connards au regard vide. Acquiesçant aux paroles de la blonde, elle accepte le baiser dans un sourire avant d'ouvrir la portière et de descendre de l'utilitaire, décrochant le couteau de chasse qu'elle porte à sa hanche droite. C'est idiot mais ce genre d'aventures lui a manqué, plus qu'elle ne l'avouera certainement. Marchant en direction des deux infectés désignés, elle raffermi sa prise sur le manche de son couteau, évaluant les risques rapidement. Le premier n'ayant qu'un bras, elle le repousse d'un violent coup de pied en plein thorax, grimaçant en entendant les os fragilisés craquer sous sa chaussure, avant de le voir reculer et chuter en arrière dans un grognement significatif. S'offrant une fenêtre intéressante, elle se concentre sur la deuxième qui claque déjà des mâchoires et tend les mains dans sa direction. « Pas aujourd'hui désolée. » Se décalant sur le côté pour éviter des mains décharnées mais pourtant redoutables, elle la pousse d'un coup d'épaule sur le grillage et n'attend pas avant de plonger sa lame dans le crâne de cette dernière. La retirant lentement, elle la regarde s'écrouler alors que le premier rampe maintenant dans sa direction.
Jetant un rapide coup d'oeil en direction de la forgeronne, elle voit les deux corps à présent sans vies sur le bitume, souriant face à la rapidité d'exécution de sa partenaire. Sourire qui se perd bien vite quand, derrière Kara, la mécanicienne voit un troisième infecté, bien trop proche, arriver dans sa direction sans que la blonde ne s'en soit aperçue. Elle n'a que le temps de lui crier « Derrière toi ! » avant de sentir une main se refermer solidement sur sa chaussure pour la tirer en arrière, la déséquilibrant. Son genou frappe le sol et elle amortit le reste de sa chute par une main, se retournant pour balancer un coup de pieds en plein visage au salaud qui vient de l'avoir comme une bleue. C'est à quatre pattes et avec peu de grâce qu'elle avance jusqu'à lui pour le terminer d'un coup de lame entre les deux yeux, sentant la boîte crânienne céder.
Se relevant avec précipitation, elle court en direction de la coutelière, à présent au sol, un corps à demi mort la bloquant et des mâchoires bien trop proches de sa gorge. Avalant les quelques mètres qui la séparent de la scène, elle voit avec horreur la peau commencer à se détacher du crâne et elle balance sa botte dans la joue de l'infecté, préférant écarter la menace la plus évidente. La tête va frapper lourdement leur véhicule alors que les cheveux restent dans la main de la blonde et, portée par l'adrénaline, elle attrape le col de la veste et tire le corps en arrière avant d'enfoncer, difficilement car sans élan, la lame derrière ce qui reste de l'oreille, cherchant la limite du crâne jusqu'à la cervelle. Quand les grognements cessent, et aidée de Kara, elle repousse le corps et le laisse retomber sur le sol. Se penchant au-dessus de sa compagne, elle l'aide finalement à se relever, passant ses mains sur sa gorge, intacte. « Tu m'as foutue la trouille ! »

Soufflant de soulagement, elle récupère la machette de sa partenaire au sol et la lui tend, s'assurant que d'autres connards n'ont pas été attirés par le bruit. « Je vais ouvrir la porte, il faut qu'on rentre le véhicule. » Et n'ayant pas vraiment le temps de s'appesantir sur ce qui vient de se passer, elle va en direction de la petite porte de service qu'elle a bloquée la dernière fois pour éviter une infiltration d'infectés. Retirant les palettes elle s'engouffre par l'ouverture autrefois vitrée et atterrit à l'intérieur. Frappant de sa lame sur la première surface métallique à portée de mains, elle patiente quelques secondes pour s'assurer tout de même que la voix est libre avant de ranger le couteau pour se diriger vers la porte coulissante du garage. L'électricité en moins, c'est donc manuellement qu'elle doit l'ouvrir, accrochant une perche au système manuel d'ouverture et commençant à tourner. La porte est lourde et il lui faut un long moment pour gagner suffisamment de centimètres pour pouvoir la pousser vers le haut. Elle fait signe à Kara, qui est remontée dans le véhicule mais peut la voir dans le rétroviseur, de reculer, se décalant en surveillant les alentours. Une fois l'utilitaire à l'intérieur, elle referme la porte de la même manière qu'elle a été ouverte, se tournant finalement vers la jolie blonde. Elle s'avance jusqu'à elle, les yeux fixés sur sa gorge et l'endroit où elle a failli se faire mordre. « Je suis désolée. C'était stupide de ne venir qu'à deux. » Et égoïste. C'était seulement sa volonté de s'accaparer Kara pour une journée et une nuit qui lui avait fait refuser la venue d'Idriss, ça, et l'envie de préserver ce bout de vie qui n'appartenait qu'à elle. « Bienvenue chez moi quand même ? »  


AVENGEDINCHAINS


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Kara Moreau
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Graphiste / Codeuse
Leader | Troc
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 636
Sujet: Re: Welcome Home   Dim 31 Mai 2020 - 13:29

Kara & Monroe

Welcome home


Avril 2020.
La peau se décolle progressivement du crâne alors que sa main se referme sur le manche de son poignard, il ne reste maintenant plus que quelques centimètres de peau pour retenir la mâchoire agitée dont l'haleine putride fait remonter une petit goût acide au fond de sa gorge. C'est donc ça le parfum de la mort ? Ou diable se trouve donc le joyeux carrousel de souvenirs promis avant de trépasser ? La douce rétrospective de cette tortueuse vie ? Il n'y a rien de tout ça à l'horizon, seulement le visage de sa sœur qui voile sa vue l'espace d'une courte seconde. Not Today. Une coup de botte violent vient dégager efficacement le danger, délaissant dans la poigne de la forgeronne un reste de cheveux et de peau nécrosée. Elle ne se redresse pas aussitôt, trop occupée à calmer son rythme cardiaque et ralentir sa respiration devenue haletante et précipitée. C'est que ça fait un moment qu'elle ne s’était pas retrouvée dans pareille situation, habituellement, elle n'hésitait pas à agiter son réseau de récupérateur et sentinelle pour effectuer le sale boulot.

Not Today. Ses esprits enfin de retour, elle se relève, aidée par sa tatouée une fois le mort définitivement mort dégagé plus loin. Sa main encrée parcourt sa gorge, la blonde trépigne, jette des regards à droite à gauche de plus en plus anxieux, aucun doute, l'aiguille de sa jauge de nervosité s'approche désormais de la zone critique. "Je... Je vais bien. Je crois." Elle aussi a eu la trouille et l'a même encore un peu, mais le terrain semble enfin dégagé quand elle récupère sa fidèle machette tendue par son amante. Il n'y plus rien pour l'alarmer, les six corps au sol ne bougent plus et aucun nouveau râle ne résonne dans ses oreilles, c'est bon signe.

Monroe est efficace, elle ne perd pas le nord et la coutelière se plie volontiers à ses directives pour vite en finir. De retour dans le véhicule, elle ne quitte plus ses rétroviseurs pour garder sa belle dans son champ et quand celle-ci disparaît pour s'atteler à soulever la grille du garage, l'angoisse grimpe d'un nouveau cran. Fort heureusement, l'attente n'est pas longue et bien vite, elle peut entamer sa marche arrière pour y garer son utilitaire sans précipitation.

Quand la porte se referme devant elle, il lui faut bien quelques secondes pour remettre ses idées en place. Intérieurement, elle ne peut s'empêcher de saluer bien fort les récupérateurs de son réseau. Après un long et salvateur soupir, elle quitte le véhicule pour vite retrouver sa sauveuse dont la culpabilisé semble conséquente. "Non ce n'était pas stupide.. les récupérateurs sont souvent seul ou en duo tu sais..." Il faut bien remettre les choses dans leur contexte, s'ils pouvaient le faire, elles aussi le pouvaient, Kara n'avait qu'à se montrer plus prudente, elle est la seule fautive, point à la ligne. "Et à tes côtés, il ne peut rien m'arriver." Souffle t-elle dans un franc sourire avant de lever sa main pour caresser du bout des doigts la courbure de sa joue tout s'humectant machinalement les lèvres du bout de la langue. L'envie de s'accaparer les lèvres de la belle brune la démange mais l'heure n'est pas à ses désirs. Sa main vient finalement chercher la sienne pour l'enserrer fermement. "Aller, fais moi visiter." Elle ne prend pas les devants, c'est à la mécanicienne de progresser pas à pas dans son passé, elle s'assure néanmoins de l'accompagner convenablement, serrant plus fermement la main encrée qu'elle ne compte pas lâcher de sitôt.


AVENGEDINCHAINS


SURVIVE NOW, CRY LATER.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 749
Sujet: Re: Welcome Home   Ven 26 Juin 2020 - 16:00

Kara & Monroe

Welcome home


Mitigée quant aux mots prononcés par la blonde, Monroe accepte finalement sa caresse puis l'étreinte de sa main, acquiesçant de façon muette dans un léger sourire. Elles étaient saines et sauves et à présent en sécurité, c'était là le principal. Serrant ses doigts contre les siens, la mécano finit par attirer sa compagne plus loin, mettant de côté l'aspect matériel de leur visite. Elles auraient tout le temps demain pour y penser. Ce soir, la brune avait besoin de cet interlude dans leur nouvelle vie, de ce moment à deux qui n'appartenait qu'à elles, sans l'activité du motel, sans la présence des autres filles et des clients. Juste Kara et Monroe. C'était tout ce dont elle avait besoin ce soir. Juste ce soir.
Ajustant son sac sur ses épaules, elle finit par avancer jusqu'à une petite porte d'office qui séparait le hangar de l'accueil du garage, la poussant difficilement d'une main tout en tenant fermement celle de la forgeronne de l'autre. Débouchant sur un minuscule couloir, à gauche trônait l'ancien bureau avec encore ses installations. Des papiers de commandes et des factures trônaient encore sur le bureau comme si elles attendaient encore d'être acquittées. Sur la droite, un escalier étroit et droit qui donnait sur l'étage et l'ancien appartement de son oncle. Toute son adolescence..... et une grande partie de sa vie de jeune adulte.

Jetant un rapide coup d'oeil à la coutelière, la tatouée gravit lentement les marches, appréciant le son familier du bois qui craque sous la semelle. Il y en avait quinze – elle les avait inconsciemment compté un nombre incalculable de fois – avant de pousser la porte, inspirant un bon coup et expirant bruyamment avant de pénétrer les lieux. Elle se fige un instant, prenant une photo mentale de chaque endroit où son regard se pose. C'était toujours étrange de revenir ici, comme si rien n'avait changé. Une fine pellicule de poussière s'agglutinait sur le sol et les meubles, mais tout était plus ou moins rangé, intact, comme si un simple coup de balai et d'éponge aurait suffit à revenir à la normale. Figé dans le temps. C'était un appartement assez simple, dans un style industriel qui collait bien aux lieux, mais ça avait été son premier vrai chez elle, ou en tout est-ce ainsi que la trentenaire s'en souvenait. Un grand espace ouvert, avec à gauche la cuisine et à droite le salon. Plus loin, dans le seul espace fermé, la chambre qui donnait sur la salle de bains. Décor minimaliste mais chaleureux. Et des photos aux murs. De nombreuses photos.

Se tournant vers Kara, elle finit par lui lâcher la main, ouvrant ses bras tout en se reculant de quelques pas. « Bienvenue ! T'es officiellement la première fille que je ramène ici. » Le sourire et l'humour pour cacher ses sentiments plus sombres sonnent faux mais c'est tout ce qu'elle a pour tenir présentement. Posant son sac à côté du canapé, elle s'approche du mur face à elle, faisant signe à sa compagne de s'approcher, pointant du doigt la photo centrale sur laquelle elle pose avec son oncle. « Kara, je te présente Ethan, vieil ours mal léché mais au cœur d'or. Ethan, voici Kara, pragmatisme incarné au corps de rêve... » Se glissant derrière la forgeronne, elle la ceinture de ses bras au niveau de la taille, appuyant son visage contre son épaule. « Je sais qu'on avait prévu de tout faire dans la journée et de rentrer au motel avant la nuit mais.... j'aimerais vraiment qu'on reste ici cette nuit, juste toi et moi. J'en... j'en ai besoin » Pas facile de donner dans le sentimentalisme quand on passait sa vie à se cacher derrière le masque de grosse dure imprenable. Masque qui finissait parfois par ne plus vraiment en être un. « Je suis contente que tu sois là. » Elle ferme les yeux, appréciant cet instant à sa juste valeur, respirant l'odeur de son cou. « Et si ça peut terminer de te convaincre, je suis presque certaine qu'il reste de l'alcool dans les placards de la cuisine. » Un léger sourire contre sa peau et encore une façon de détourner un sujet important pour elle sous les traits de l'humour.  
AVENGEDINCHAINS


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Welcome Home   
Revenir en haut Aller en bas  
- Welcome Home -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: