The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Declan&Roza - Don't Do That
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Declan&Roza - Don't Do That   Ven 1 Déc 2017 - 17:09
Declan&Roza - Don't Do That Maxresdefault

Voilà une semaine que j'étais avec Loyd, un père de famille originaire de Seattle. Nous avions eu une rencontre des plus... Étrange, alors que j'étais pourchassé par un nombre assez conséquent de rôdeurs, j'ai étais accueillis par cet ours. Son copain le fusil était là aussi, pointer sur mon visage. Je dois bien avouer que je pensais que ma survie allait s'arrêter ici, mais il est venu m'aider en mettant une armoire contre la porte question qu'on puisse être tranquille. Nous avions longuement discuté et j'ai appris qu'il était à la recherche de sa femme et de sa petite fille. Une bien triste histoire si vous voulez mon avis, je ne sais pas comment je réagirais si je perdais ma femme et ma fille en pleine apocalypse. Quand il m'a demandé ce que je faisais dans le coin, je lui ai avoué que je n'avais pas grand chose à faire mise à part survivre. Que ma mère était au Canada et que j'avais étais coincer à Seattle à cause de la loi martiale.

Alors que nous étions à Colombia City à fouiller des maisons on discuter de tout et de rien, toujours dans l'ambiance la plus conviviale comme à notre habitude. Il était bien plus massif que moi, ce n'est pas pour rien que je le surnomme "L'ours". Il est tellement massif que je n'oserais jamais m'en prendre à sa famille pour être franc. On prenait soin d'éliminer discrètement les rôdeurs questions de ne pas se faire surprendre, rien n'est pire que de se faire surprendre alors qu'on fouille une maison. Loyd prend l'étage et moi, je reste au rez-de-chaussée pour commencer à fouiller le tout. La maison est quand même d'une taille assez confortable pour que l'on puisse trouver peut-être des choses intéressantes. Je me dirige vers la cuisine alors que j'entends Loyd qui marche juste au-dessus de moi, nous avions pris l'habitude de nous séparer les étages ou les pièces pour être plus rapide.

Nous avions déjà passé quinze minutes dans cette maison et nous n'avions pas encore tout visité, je me trouve dans le salon et l'état des maisons est des plus discutables. Je reste à l'affût du moindre bruit, alors que Loyd me dit depuis le haut de l'escalier.


- Je monte au dernier étage, si tu as besoin de moi, tu sais quoi faire.

- Pas de problème, fait attention à toi l'ours.

Je retourne tous les tiroirs du salon, je trouve des serviettes en papier, ça peut toujours servir à faire des pansements de secours. J'espère qu'il y a une cave question que je puisse trouver des boites de conserves ou d'autres choses assez utile. Dans mon dos, c'est l'accès à la porte d'entrée, à gauche, c'est un petit couloir qui mène a un garage et à la cuisine. Alors que je me dirige vers un autre meuble, j'entends des bruits de pas, je me dis que c'est Loyd qui est redescendu et je dis d'une voix douce.

- Ah cette maison, c'est l'enfer, elle est grande, mais rien de vraiment utile. Mise à part des serviettes en papier et quelques cigarettes cachées dans le canapé, j'ai rien trouver de bien ...

Je ne sais pas ce que tu veux, mais ne fais pas ça, je n'ai pas d'armes à feu sur moi regarde. Je lève les mains tout en regardant la personne droit dans les yeux, je panique un peu en me demandant ce qui se passe. Je lui dis d'une voix un peu paniqué.

- Je ne sais pas ce que tu veux, mais ne fais pas ça, je n'ai pas d'armes à feu sur moi regarde.

Je fais un tour sur moi-même pour lui montrer que je n'ai aucune arme et d'un coup je pars en courant vers la cuisine en utilisant le couloir et en claquant les portes derrière moi et je crie de toutes mes forces.

- Loyd il y a quelqu'un rendez-vous à Azur dans trois heures !

Je cours et je m'appuie sur l'évier de la cuisine pour faire un saut de chat par la fenêtre et partir vers la ruelle et partir par les jardins en sautant par-dessus les palissades. Bordel, mais c'est qui cette Clint Eastwood des temps apocalyptiques. Des sauts rapides et des mouvements vifs questions que je puisse m'éloigner rapidement. Après avoir passé un bon quart d'heure à courir comme un lapin et varié les directions question de perdre la jeune femme. Je commence à être essoufflé et je m'arrête dans une maison non loin du point de rendez-vous avec Loyd.
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3609
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   Ven 1 Déc 2017 - 20:24
Declan&Roza - Don't Do That Pvzl



Enfin ! Enfin elle pouvait s'échapper un peu du camp sans pour autant se retrouver avec un accompagnateur aux fesses telle ado boutonneuse en sortie scolaire. Il en aura fallu du temps pour qu'on lui laisse une liberté pareille : quatre putain de long mois. Ce qui pouvait aisément se comprendre, la confiance était quelque chose de difficile à acquérir dans ce monde, là où elle était malheureusement bien trop sujette à la déception. Dans tous les cas, elle revivait la russe, retour à l'ancien régime, retour aux sorties et elle s'en retrouvait des plus ravie, un peu comme quand on agite un nouveau jouet devant un gosse, il se sent plus pisser.

Dans son véhicule, elle restait attentive à toutes les enseignes qui pouvaient potentiellement cacher quelques trésors et après en avoir vidées quelques unes - non sans dégommer quelques généreux de la molaires au passage à coup de lame - elle s'aventura dans un petit quartier résidentiel, s'enfonçant encore un peu plus en territoire inexploré. Son attention se porta sur quelques gloutons au coin d'une rue, trois en tout, ils avançaient mollement vers une maison, comme guidés par un sixième sens (enfin, façon de dire, on avait quand même de quoi douter concernant les cinq autres sens). Ça devait faire un moment qu'ils se hissaient lamentablement dans cette direction, tous les trois, il devait sûrement y avoir un kebab de bidoche dans le coin. Rapidement, elle coupa le moteur et se laissa le véhicule se porter tout seul par la descente de la rue pour s'approcher le plus discrètement possible. Une fois non loin, elle actionna en douceur le frein à main et quitta le véhicule pour s'approcher à la Splinter Cell, dans le genre aussi silencieuse qu'une carpe et d'une démarche féline, style sur la pointe des pieds quoi.

Sur le perron, les rôdeurs se marchaient dessus pour atteindre la porte et avant qu'ils ne puissent atteindre la planche de bois - quand ils étaient encore au stade de la sodomie collective - l'encrée vint les cueillir à coup de lame dans le crâne, par derrière et sans honneur aucun ! Elle tacha au mieux d'assurer la descente de chaque macabé sur le corps de leurs congénères pour se faire la plus silencieuse possible. Pas mal, mise à part quelques grognements, elle n'avait pas fait trop de bordel et c'était le but cherché.

Rangeant ses couteaux dans leurs étuis respectifs à sa ceinture, elle récupéra finalement les deux 9mm (qui reposaient à ses flancs dans leurs holster) et enjamba l'ensemble pour ouvrir la porte avec le plus de discrétion possible encore là. Elle fut aider dans la tache, un gros vénère était en train de faire un bordel monstre, dans le genre le type qui fouille des tiroirs nerveusement à la recherche de sa dose de speed ou de sa dernière boulette de shit perdue la veille.
Bingo, c'était bien un mec, aussi tatoué qu'elle et qui continuait de taper la causette comme si Roza était sa copine de vadrouille. De quoi en tirer une information importante : ils étaient deux les cons. Ni une, ni deux, elle leva donc ses deux flingues dans sa direction tout en jetant un bref coup d’œil autour d'elle mais le type l'avait déjà grillé et leva les menottes en l'air.

Fallait qu'elle le cuisine, ce mec était pouvait être un des gars de la troupe de pillards qu'elle cherchait mais bon, autant l'avouer maintenant : elle n'avait pas vraiment pensé à comment elle s'y prendrait. Putain elle se sentait con, genre là, tout de suite, maintenant, bah ouais, par où commencer ? Et pendant qu'elle cherchait quoi dire le type faisait la danseuse étoile sous son nez, ça avait le don de la décontenancer. Ah mais le grand couillon ! Il prit la fuite juste derrière et fila à toutes jambes en lui claquant une porte à la gueule, putain, ça, c'est l'attitude d'un coupable ! Elle rangea alors ses flingues dans leurs holsters et partit à sa poursuite, pas trop efficace dans un premier temps elle fut bien ralentit par les portes fermée qu'il laissait dans son sillage.

"Espèce de fil de ..." Non, insulter les mamans, c'est mal. Dans sa course, elle ouvrit la porte de la cuisine avec précipitation et le regarda filer par la fenêtre comme un cafard sous méthamphétamine, quelle agité ! Nom de dieu !

Une porte dans la cuisine la reliait à l'extérieur, elle s'empressa donc de la traverser et c'est parti pour le sprint. Roza n'était pas Forrest Gump, pour sûr, mais son endurance et l'acharnement qu'elle mettait à prendre soin de son corps - musculairement parlant - ne lui fit pas vraiment défaut. Certes, les bras étaient moins impressionnant qu'avant à cause de cette putain de balle qui lui avait traversé l'épaule, mais ses jambes, en revanche, elles n'étaient pas abandonnées, et les footings, bordel elle en avait bouffé, que ce soit au lycée ou au ranch, c'était un rituel.

Le type restait cependant dur à suivre, aucun doute, c'est un foutu putain de sportif, lui aussi. En plus de ça le connard changeait souvent de direction mais les rôdeurs avaient cette fucking joie de servir de GPS pour la russe, suffisait de regarder la zone vers laquelle leurs caboches dégueulasses était tournées et hop ! Merci les gars (ou ce qu'il en reste).

le type n'était plus qu'un point devant elle et d'un coup d'un seul, plus de type. Sans ralentir sa course, elle commençait néanmoins à cracher ses poumons la fumeuse et remarqua qu'un glouton s'avançait vers une maison voisine. Qui l'eut cru ? Tellement utile ces gloutons finalement ! D'une démarche vive, elle vint remercier le bienfaiteur d'un nouveau coup de lame dans son crane tout ramollis, rangea le couteau et prit un de ses flingues en s'avançant vers la porte tel un Terminator à la recherche de Sarah Connor. Porte qu'elle défonça d'un bon coup de pied et toute essoufflée, elle cria dans la battisse avec ses beaux roulements de r :

"Je sais que tu es là Usain Bolt, alors me force pas à te cherrcher carrr si je te trrouve c'est une balle dans ton putain de crrâne. Et si tu te montrre, là, ça change la donne, on causerra, juste."

Le jeu du chat et de la souris, c'était pas trop son truc. La tatouée referma alors la porte -ou ce qu'il en restait, elle était un peu branlante quand même - derrière elle, sait-on jamais et s'accorda quelques secondes à faire du sur place pour reprendre son foutu souffle. La balle était dans le camp du type sous speed maintenant.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   Ven 1 Déc 2017 - 22:13
Declan&Roza - Don't Do That Maxresdefault

Oh bordel de merde, en plus elle était russe, dans quelle merde je me suis mise pour me retrouver face à la fille de Vladimir poutine, au moins j'avais mes jambes et le parkour pour pouvoir me barrer. Je me demande si Loyd est loin d'ici, si la jeune femme a décidé de me coller une balle dans la gueule, j'ai bien envie qu'il lui rende la pareille. Mais malheureusement le temps entre le moment où j'ai crié et le moment où il a dû descendre. Il m'a peut-être juste vu fuir, mais au moins il a le lieu de rendez-vous.

Alors que je suis posé dans la maison, je pense que j'ai réussis à la semer, mais mon soulagement fut de longue durée quand cette montagne de nerf débarque comme une furie en défonçant la porte. Apparemment elle a apprécié ma course, je m'empêche de rire à ce surnom totalement stupide ou à cet accent qui me fait penser à un mauvais film d'action. Alors que je suis caché derrière le comptoir de la cuisine je lui dis.


- Hey la fusion entre Barbie et Terminator, si tu baisser tes deux jouets ? Non parce que ce n’est pas en me menaçant de me buter que tu vas me faire sortir. Alors je te propose un truc, je t'envoie ma batte de base-ball vu que je n'ai que ça. Puis après je sors ok ? Non parce que je n’ai pas tellement envie de mourir aujourd'hui, en plus pour une fois il fait beau. Avec mon ami on était venus chercher de la nourriture et non se faire remplir le cul de plomb.

Bon, je suis un très mauvais négociateur, mais qui lui a appris à négocier à elle ? Je sors la batte de mon sac et je la jette par-dessus le comptoir en direction de l'entrée. Puis je lève mes mains et je me redresse en lui faisant un sourire gêner avant de répondre.

- Tu vois, je n'ai aucune arme à feu et tu en as deux. Je n’ai pas envie d'avoir de problème. Je demande juste à pouvoir vivre dans mon coin. Quoi ? Tu veux que je me foute à poil pour que tu sois sûre que je ne sois pas armé ?

Ouais j'étais particulièrement stresser, mais vous avez vu cette gueule de tueuse à gage venant tout droit du KGB ? Personne ne pourrait faire confiance à une personne aussi froide et violente dans sa façon de faire. Puis autant courir ça m'évite de me faire truffer de plomb et je ne suis pas le genre à aller aux conflits de toute façon. Je finis par me décaler doucement à côté du comptoir de la cuisine et je me mets à genoux pour lui montrer que je suis de bonne foi.

**

Pendant ce temps à deux rues d'ici...

Loyd avait suivi le plan donner et c'était rendus au point de rendez-vous azur qui se trouve à deux trois maisons sur la droite de celle où Declan se trouve actuellement. Fusil à pompe à la main, le bruit d'un fracas de porte attire son attention, il sort de la maison et se dirige vers le bruit, fracassant le crane d'un rôdeur à coup de crosse. Il a son sang qui ne fait qu'un tout son corps, Declan est plus jeune que lui et il pense qu'il en est de sa responsabilité de le protéger. Il contourne la maison où il voit la jeune femme près de l'entrée et passe par la porte arrière pour entrer. Fusil en main, il avance tel un chat et se positionne dans le champ de vision de Declan pour le couvrir. Puis tout en voyant Declan se mettre à genoux dans un raffut monstre, il en profite pour se glisser dans la cuisine. Et d'un ton autoritaire en donnant un coup de pompe pour signifier sa présence en le rechargeant il lui dit d'une voix stricte.

- Je te jure que si tu fais du mal au petit je te renvois à la place rouge sans toucher le sol, d'accord ? Alors tu restes où tu es et fait attention derrière toi avec le bruit que tu as fait et la porte défoncer, tu vas faire rappliquer tous les rôdeurs du quartier ! Si tu ne tentes rien contre lui, je ne ferais rien, d'accord ?

Il se décale fusil à l'épaule genou à terre et pointe son calibre douze vers la jeune femme sans trembler, le regard dur. Il est déterminé et il ne laissera rien passer, un moindre faux pas et il la tuera sans hésiter. Ce n'est pas la première fois qu'il est dans ce genre de situation, un jour un homme a voulu "négocier" et il a essayé de l'abattre. Manque de chance pour lui, son pistolet c'est enrailler, du coup Loyd l'a abattu froidement d'une salve dans la tête.

**

J'étais spectateur et acteur de cette impasse mexicaine c'est sûr que la jeune femme allait prendre mal le geste de Loyd, alors tout en prenant une grande inspiration je lui dis.

- Baisse ton fusil Loyd, je lui ai donner ma parole qu'elle pouvait me faire confiance que je ne lui ferais pas de mal.

- Mais petit, ça se trouve elle va te tuer ou nous tués.

- Si tu as confiance en moi Loyd tu le feras. Je ne pense pas qu'elle soit une meurtrière de sang-froid sinon elle m'aurait abattu quand j'avais le dos tourné.

Je lui souris tout en le regardant, il sait comment je réagis et surtout qu'il sait que je sois un homme honnête et franc et je regarde la jeune femme tout en lui demandant sur un air curieux.


- Alors dit moi, que veux-tu savoir ? Parce que si tu me poursuis c'est pour avoir des informations non ?

Je ne l'affiche pas mais je suis terrorisé, et si je m'étais tromper ? Et si c'était une erreur ? Je ne sais pas ce que tu fais ici ma jolie, mais je compte bien le savoir. Et cette haine ou impulsivité qui se cache en elle mais je compte bien voir si j'avais raison de lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 13529
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   Dim 3 Déc 2017 - 20:30
Était-il judicieux de poursuivre Declan sans s'intéresser au sort de celui qu'il a prévenu lors de votre première entrevue des minutes précédentes ? As tu fais le bon choix Roza, alors que désormais l'arme de son compagnon d'infortune est braquée sur toi ? N'ont-ils pas l'avantage du nombre ?... Vous semblez pourtant avoir oublié que la mort n'est jamais très loin. La maison n'est pas vide, plus particulièrement la pièce dans laquelle vous vous tenez... A quelques pas de Loyd une porte, entrouverte, derrière celle-ci la créature vous entend et, subitement, son bras décharné se tend vers l'épaule de l'homme au fusil...

BANG !

Un coup part sous la surprise, Loyd parvint néanmoins à s'en sortir, mais le bruit lui... le coup de feu, n'a fait qu'alerter les créatures à l'extérieur.


***

Declan, Roza, tirez chacun un dé 6 (juste ici) pour savoir combien de rôdeurs entourent la maison. Le choix et la manière de les éliminer vous revient, vous pouvez tout aussi bien fuir, mais faite vite. Les aiguilles trottent déjà.
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3609
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   Mar 5 Déc 2017 - 18:11
Declan&Roza - Don't Do That Pvzl



Fusion entre Barbie et Terminator ? En voilà une réplique et pour le coup la russe ne savait plus sur quel pied danser. Autant, le côté Schwarzenegger bourrin, c'était flatteur mais la putain de poupée là.. le sommet même de la connerie dans laquelle on embarquait les jeunes filles dans l'image de la petite pouf parfaite suffisait à la faire grimacer. Faut dire que la seule et unique Barbie qu'on lui avait offert dans sa jeunesse avait terminé démembré de toute part. La tête arrachée (et dont les cheveux étaient coupés à la mode punk) fut replacée au sommet d'une des d'une cuisse et servait à la bien jeune de Roza de jouet pour taper un peu tout et n'importe quoi. À la grande fierté de ses géniteurs, bien entendu, on aimait bien ce genre de délire de la jeunesse, là bas, en Russie.

Enfin, trêve de nostalgie, le type sous speed se sentait l'âme d'un négociateur et se débarrassa de son arme pour satisfaire la russe. Mais à quoi il joue ? Il n'y avait aucune foutue négociation là dedans, il coopérait simplement, tant pis, la russe abaissa donc son canon sans esquisser le moindre sourire - contrairement à son habitude. Le mec en face d'elle était transparent en tout sens, c'était perturbant, il semblait embarqué dans un sacré élan d'honneur et de franchise. Pas une attitude qu'elle avait l'habitude de voir avec les étrangers.

Ses dires la firent réfléchir un instant, il avait parlé de pouvoir vivre dans son coin, et face au ton employé la tatouée ne se permettait pas de douter de sa franchise, ce devait être vrai. Une première réponse d'obtenue donc : ces types n'appartenaient pas au groupe de pillards recherché. Cependant il possédait encore des informations utiles pour la traque dans laquelle souhaitait se lancer la russe.

Lorsqu'elle entrouvrit les lèvres pour le questionner, elle fut coupée par l'arrivée bruyante de son copain, le deuxième type qu'elle avait malheureusement oublié dans sa course, fait chier. Dans le bordel, son arme s'était de nouveau dressé vers le nouveau venu cette fois et elle prit le temps d'analyser le calibre qui lui faisait face : un putain de fusil à pompe, elle devait avoir l'air mignonne avec son petit 9mm pour le coup.

Le petit ? Il ne devait vraiment pas parler de la même personne, elle s'octroya alors un regard en arquant un sourcil vers le "petit" barbu qui devait bien avoir son âge. Ce dernier entama les pour-parler à sa place et l'encrée pourtant bien bavarde ne pipa pas un mot pendant l'échange. Pour sûr, l'éradication de son camp au mois de juillet l'avait relativement transformé, ce n'était plus vraiment la même.

Ah ! Enfin, on lui posa directement une question, le jeune était là plus fin qu'en négociation et semblait avoir bien percé la russe à jour qui baissait lentement son canon pour ranger son arme dans l'holster à son flanc.

"C'est bien ça. j'ai besoin d'info concerrrnant..." Elle ne put pas finir sa phrase à cause du type à côté qui se débattait soudainement avec un rôdeur et PAN. Le coup fila rapidement. La seconde d'après l'encrée put percevoir par les fenêtres du salon, côté rue plusieurs ombres mouvantes. Pas de quoi l'enchanter et elle se précipita vers les ouvertures pour essayer d'évaluer le nombre de gloutons rameutés par le bordel. Conclusion qui craint : il en avait trop. Elle n'avait pas confiance au type à la batte de baseball et l'autre avec son pompe pour faire un ménage efficace et silencieux.

"Humf. Trrrop nombreux. Faut bouger, on sorrrt par derrrrière." C'était la zone qui lui semblait la plus calme pour fuir. Du pied, elle poussa la batte au sol pour qu'elle retourne vers le tatoué et le doubla pour atteindre la porte fenêtre du salon qui donnait directement sur l'extérieur vers le jardin. Il y avait déjà un glouton qui se collait contre la vitre pour leur faire des jolies grimaces. Toujours sans grande finesse, elle ouvrit donc la porte comme une brute pour l'envoyer directement au sol, crétin. Un autre trottait dans le jardin, sur sa gauche et avait accéléré le pas en voyant le panini sur patte qu'était la russe. Il serait bientôt à sa hauteur mais les balles étant précieuses, elle s'occuperait de lui après avoir dégommé le crâne de celui qui était au sol à ses pieds. Posant sa grosse rango sur le buste de celui-ci, l'empêchant ainsi de se relever elle sortit un couteau de son étui pour s'occuper de son cas. Pour les deux autres vivant ? Elle espérait qu'ils suivent mais sans plus, la priorité c'était de quitter la zone en vitesse.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   Mar 5 Déc 2017 - 19:13
Declan&Roza - Don't Do That Maxresdefault

La situation commençait à devenir assez préoccupante, entre Loyd et la russe qui se faisait un câlin avec leurs armes à feu comme deux agents secrets qui sont prêt à s'abattre pour une mission d'espionnage. Et moi qui me retrouve sans arme dans tout ce bordel, je dois bien avouer que je n'ai pas beaucoup de chance, surtout que je ne suis pas du genre à me laisser faire et à partir beaucoup plus loin. Alors que j'écoute la jeune femme commencer sa phrase, un tir de Loyd résonne dans la cuisine, alors que je me réfugie derrière le comptoir. J'entends Loyd râler (comme d'habitude).

- Bordel, encore un qui veut me faire un bisou ! Aller tire-toi raclure ! Aller petit va chercher ta batte, que la tête de mule veuille ou non elle n’est pas en position de discuté ! S'il y en a un il y en aura plusieurs.

Le repoussant d'un geste de brute comme il en avait l'habitude il lui brise le crâne a grand coup de crosse avant de se tourner vers la porte arrière, totalement en alerte de ce qu'il se passe autour d'eux. Je me lève avant de bien accroché mon sac dans mon dos. Avant de me tourner vers les deux, je ne sais pas s'ils vont se tolérer longtemps ces deux-là. Mais ils feraient un sacré couple de tête de mule et de brute, cette réflexion me fait rire, j'écoute la jeune femme qui annonce des problèmes à venir d'ici peu, alors que je vois Loyd me jeter un regard noir avant de reprendre.

- Aller Declan, on fait comme d'habitude ! Pas le temps de rêvasser !

Je reprends ma batte que la jeune femme pousse en ma direction, alors qu'on se déplace vers la porte fenêtre du salon. Pas le temps de naiser, il faut qu'on se tire avant que tout le quartier rapplique en notre direction suite au coup de feu. Et encore une fois, King Kong défonce la porte comme une gentille petite brute, de quoi être très douce, je n’aimerais pas être son petit ami, qu'est-ce que ça doit être ! Je vois le fan de la russe qui se précipite vers elle, je décide de m'avancer et de donner un coup dévastateur dans ta tête. Homerun ! Je lui défonce le crâne comme une citrouille qu'on massacre à grand coup de batte. En tout cas ça détend, je dis tout en tournant le dos à la russe tout en prenant une posture du bon petit patriote du bloc de l'est.

- en tout cas, celui-là ne rrreviendrrra pas ! Tu en penses quoi camarrrade ?

- Arrête de faire l'idiot, tu pourras montrer tes talents à la demoiselle plus tard quand on aura sauvé notre cul !

Oui je me foutais ouvertement de son accent, mais c'est tellement marrant, je sais que je ne suis pas drôle. Mais on a tous une spécialisation. Dans tous les cas il ne faut pas que j'abuse trop de ça, sinon c'est Loyd et la jeune femme qui vont vouloirs me tués, ce qui serait assez gênant. Alors que le bruit de la porte arrière à rameuter les rôdeurs qui étaient sur les côtés et l'avant de la maison, je monte sur une poubelle pour voir l'état des lieux. Quelques rôdeurs dans certains jardins un peu plus loin, heureusement qu'il y a les barrières de jardin pour empêcher la majorité d'avancer et je dis aux deux bourrins.

- Il y a moyen qu'on puisse passé par les deux jardins de droite, puis trois rôdeurs sont dans le troisième jardin, donc après on peut prendre la grande route et partir en courant. Et de là on pourra trouver une maison qu'on sécurisera vite fait question de nettoyer un peu les quelques rôdeurs qui pourraient nous avoir suivi. A moins que vous vouliez faire une chenille avec tous les zombies du coin ?

Je commence à me déhancher sur la poubelle question d'arracher un sourire à tout le monde et en sautant par-dessus la barrière je dis d'une voix plus douce.

- Pose les deux pieds en canard c'est la chenille qui se prépare...En voiture les voyageurs la chenille part toujours à l'heure...Accroches tes mains à ma taille...Pour pas que la chenille déraille...Tout ira bien et si tu veux prier la chenille et le bon Dieu... Aller tout le monde avec moi !

- Si tu chantes encore une fois cette chanson, je te jure devant dieu que je t'accroche à un lampadaire Declan !

- Aller fait pas ton timide, je suis sûre que tu sais bouger ton boule tel Beyoncé !

J'attends que les deux bourrins réagissent ce qui n'est pas simple de nos jours, à croire qu'ils sont aussi vifs que les rôdeurs. Et je surveille leurs arrivés en regardant dans le jardin que personne n'arrive. La situation est assez critique quand même car on ne sait pas combien d'autres rôdeurs peuvent être en chemin.
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3609
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   Jeu 7 Déc 2017 - 10:39
Declan&Roza - Don't Do That Pvzl



Tête de mule ? Décidément, les joyeux surnoms à son attention ne cessaient de l'étonner, alors que - pour une fois - elle n'avait rien dit, ou presque ! Enfin, ce n'était pas le moment de lui en tenir rigueur ou même de lui faire du rentre dedans, il y avait plus urgent à accomplir à savoir ne pas croupir ici. C'était un coup à se faire encercler avec le tir du deuxième barbu, tous les habitants du quartier avaient été mis au jus : y avait au moins un kebab version barbaque qui se baladait dans le coin.

Alors qu'elle achevait l’acharné de la molaire au sol une ombre suivi d'un beau homerun vint s'occuper du deuxième glouton qui voulait la croquer. Parfait. Le petit clin d’œil à son accent lui arracha néanmoins un petit sourire, en voilà un plus con qu'elle, ce qui n'était pas chose aisé à trouver. Peu de monde s'était aventuré à l'imiter, à sa connaissance il n'y avait même que Eli qui avait osé se foutre allégrement de son accent.

Un premier ménage effectué il n'y avait plus qu'à choisir la bonne direction pour fuir, ce que fit le tatoué barbu en grimpant sur une poubelle. La russe elle décrocha son deuxième couteau dont le manche faisait aussi office de poing américain après avoir bien réajusté son sac sur son dos. Prête pour le sprint final. Les premières informations tombèrent aussitôt ainsi qu'une direction, pas de problème ça lui allait très bien à la tatouée. Plutôt dans le genre efficace, elle s'était déjà lancée en direction des jardins désignés. Plus vite elle se posait et plus vite elle aurait ses réponses, il n'y avait pas une seconde à perdre.

Le coup de la chenille lui fit arquer un sourcil sous la surprise, elle aussi était du genre à taper dans les chansons pendant les phases critiques mais c'était généralement en solo ou avec un proche, pas comme ça dans tous les cas. Avait-il vraiment toute sa tête celui là ? C'était pas bien rassurant.

"Je t'aiderrai à l'accrocher." Souffla l'encrée au grognon tout nerveux en s'avançant vers une barrière pour sauter par dessus avec hâte et entamer leur fuite à leur droite, vers les autres jardins. Arrivée au deuxième jardin la russe ralentit le pas, ils étaient trois à la démarche fantomatique à les attendre de l'autre côté de la barrière. "Chacun l'sien." Sans tergiverser davantage ses pas la dirigèrent vers l'affamé le plus proche d'elle. Agrippant alors son col, celle-ci le tira vers elle et hop : à nouveau mort, et pour de bon cette fois. La russe se permise ensuite un coup d’œil vers les deux étrangers, histoire de voir si ils sortaient et dans le cas contraire leur porter mains fortes. Son intérêt se portait sur la survie de ces deux là et sur les informations qu'ils pouvaient lui reporter : inutile de se mentir, les barbus, c'était vraiment pas son truc.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Declan&Roza - Don't Do That   
Revenir en haut Aller en bas  
- Declan&Roza - Don't Do That -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: