The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -42%
SanDisk Carte Mémoire MicroSDHC Ultra 128 Go + ...
Voir le deal
17.99 €

Partagez
- We've All Got Secrets That We Hold Inside -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyLun 6 Nov 2017 - 20:21
Fevrier 2016

Je n’arrivais pas trop à croire tout ce qui s’était passé jusqu’à présent. Il y avait eu les longs mois d’errance dans le stade. On y était définitivement bien trop nombreux à se marcher les uns sur les autres, heureusement que ça ne sentait pas trop le poisson sinon on aurait presque pu se prendre pour des sardines au fond d’une boite. Il y en avait certain que j’avais remarqué plus que d’autre, mais la plupart du temps, c’était juste des silhouettes qui n’avaient aucune d’importance pour moi. Ils n’étaient que des visages flous que je n’étais pas capable de reconnaitre si je les recroiserais dans la rue. Certain, je les avais différentiées grâce à des détails physiques qui m’avaient sauté au nez, par exemple, un piercing, un tatouage, une couleur de cheveux un peu différente…

Enfin, tout ça, c’était si loin maintenant. On était arrivé aux chalets par la force des choses. On était passé de ce que moi j’appelais des millions à plus qu’une vingtaine. C’était vraiment étrange de devoir faire face à tout ça, mais c’était la vie, on n’avait pas le choix. Pour le moment, je vivais joyeusement avec Dante et Kassandra, on formait un trio sans doute étonnant, mais je lorgnais toujours sur plein d’autres. Je m’étais lié d’amitié avec Nara et son meilleur ami Buzz, et il y en avait d’autre que j’aimais bien, je pensais notamment à Justin et Colleen… Enfin, j’étais comme ça, sans doute un peu trop sociable même pour moi. Je souriais à tout le monde, essayant tant bien que mal de rentrer en contact avec tout le monde. Beaucoup était fatigué, déprimé par tout ce qui venait de nous tomber sur le coin du nez, mais je faisais en sorte de garder le sourire. C’était un bon début l’arrivée dans ce nouvel endroit. C’était plus petit, plus facilement défendable et on n’avait pas des putains de militaire pour nous dire quoi faire. Enfin, il y en avait toujours, mais vachement moins quand même.

J’avais remarqué les visages de tout le monde et parmi tous les gens présents dans le coin, j’avais remarqué ce mec un peu tatoué et mystérieux. Je devais bien admettre que plus je posais les yeux sur lui plus j’avais envie de le connaitre. Il m’intriguait. Je n’avais encore jamais eu l’occasion de lui parler plus de quelques secondes jusqu’à présent et j’avais trouvé dans quelle chambre il créchait et j’avais donc trouvé ce qui pour moi était la meilleure technique d’approche qu’on avait faite depuis des siècles… C’est-à-dire aller squatter dans sa chambre comme si de rien était. Après tout, j’étais presque certaine que j’avais déjà été catégorisé comme étant la fille sans gêne que tout le monde avait déjà croisée au moins une fois dans le chalet.

Tout ça me semblait tout simplement sans aucune faille. Même si en vérité, il y avait sans doute une liste improbable de faille à ce foutu plan. Déjà s’il était à poil dans sa chambre, ensuite, s’il était en train de dormir comme un sac, s’il n’était pas seul… Bref, la liste des possibilités était nombreuse… La seule chose qui était importante, c’était que cette histoire soit crédible du début à la fin. Il fallait vraiment que mon histoire montre qu’il s’agissait simplement d’une grosse coïncidence. C’était donc avec la discrétion d’un éléphant que j’avais monté les marches et que j’avais couru dans le couloir. J’avais pratiquement défoncé la porte en rentrant, du moins, je l’avais ouvert à la volé et elle avait claqué contre le mur avec un brin de violence alors que je hurlais en rentrant dans la pièce.

- Kass ! Kass ! Faut qu’on aille faire chier Dante, il est…

J’avais fait tout un scénario dans ma tête, même si je savais parfaitement que les deux que je venais de nommer étaient parties en mission et que par conséquent c’était une fausse accusation. Je m’étais stoppée nette alors que mon regard se posait sur lui, je ne savais pas trop comment il allait réagir à cette intrusion dans son intimité, mais c’était justement à partir de maintenant que tout ça allait devenir intéressant.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyMar 7 Nov 2017 - 20:03
La sédentarisation : c'était pas son truc. Melvin avait troquer sa vie de vagabond du bout du monde contre celle de fossoyeur depuis quelques années et il fallait bien le dire : il se faisait chier. Devoir rester toujours dans le même endroit, avoir une vie de routine… Il avait eut mille fois envie de tout envoyé bouler et de foutre le camp… Mais la vie ou les multinationales du pays qui magouillaient des trucs pas nettes en avaient décidé autrement. Il s'était retrouvé enfermé avec… pff il ne savait même pas combien de personnes dans le stade. Les uns sur les autres malgré la grandeur des lieux. Trop de gens, trop de bruits, trop de mouvements pour lui… Alors au final, il se le cachait pas, Plutarch se sentait beaucoup mieux maintenant qu'ils étaient au chalet. La routine allait sans doute refaire son apparition, mais pour le moment il s'acclimatait pas trop mal de ce nouveau lieu de vie.

Peu à peu, le fossoyeur avait apprit à faire connaissance avec le reste du groupe, tissant certains liens. Ce n'était pas pour autant qu'il s'ouvrait totalement aux autres. Comme à son habitude, il relatait son passé en grossissant les traits, ravis de faire briller les yeux ou de donner ainsi un peu de rêve. Il y avait pour la plus part du temps du vrai dans ses histoires. Mais il avait toujours adoré voir cette petite étincelle dans les yeux des gens, ce petit truc qui prouvait qu'ils se demandaient si tout était véridique. Ça l'amusait. Et ça lui permettait de voir apparaître des sourires et de voir fleurir à nouveau de la bonne humeur malgré ce qu'ils avaient traversé.

En toute logique, il accrochait plus avec certaines personnes que d'autres. Il appréciait grandement Alan et son épouse, ou encore Ethan et Brooke et toute leur petites familles. Melvin était assez admiratif d'ailleurs de les voir veiller les uns sur les autres ainsi. Faire route seul était bien plus simple à son sens. Mais il ne connaissait que ça depuis tellement d'années.

Il avait d'autres personnes du groupe, comme la tornade brune qui venait de faire son apparition dans sa chambre sans prendre la peine de frapper. Enfin si c'était bien elle. Parce qu'en étant réveillé en sursaut, le premier réflexe qu'il avait eut c'était de balancer un oreille dans la tronche de l'intruse. Alors la tête dans le cul, il avait cru entrevoir des tatouages et reconnaître sa voix. « -pas là ! » Oui Dante n'était pas là. C'était ce qu'il avait répondu en mode un peu ronchon en se tournant sur le côté, torse nu et en caleçon sous sa couette.

Melvin n'était pas en train de se la couler douce ou bien de faire une grasse mât'. Il avait été de garde toute la nuit, dans le froid à se cailler les miches dans le froid et la neige… Et il était plutôt désireux de dormir un peu… Mais en même temps, il finit par se tourner à nouveau pour regarder la jeune femme. C'était bien elle. La pétillant Tam… Celle qui le faisait sourire même à distance grâce à sa joie de vivre… Plutarch se redressa sur les coudes, et en grimaçant légèrement il dit d'une voix roque de sommeil : « -sois tu sors, sois tu rentres mais tu fermes la porte parce que ça meule... » Il allait passé pour le bougon de service… Mais c'était un moyen comme un autre de lui dire qu'elle pouvait resté si elle le voulait. Enfin elle avait sans doute mieux à faire…
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyMer 8 Nov 2017 - 0:09
Merde, ça faisait bien partie des trucs que je n’avais pas prévu. Je ne savais pas trop quelle heure il était, il faut dire aussi que ne plus avoir de téléphone portable pour ce genre de détail n’était pas du genre pratique, mais je savais qu’on était pas censé dormir en temps normal. J’étais peut-être au courant de pas mal de choses, mais je ne l’avais pas surveillé pour savoir quand il c’était couché et tout, je ne pouvais pas faire ce genre de chose, ce n’était pas faute d’avoir tenté de surveiller tout le monde. J’avoue que j’avais fait des choix et pour le coup, je les regrettais presque.

J’avais entendu la voix absolument pas réveillée de mon interlocuteur me répondre et pour le coup, j’avais trouvé ça tout simplement adorable. Je n’avais absolument pas anticipé l’oreiller qui avait volé dans ma direction. Je n’avais malheureusement pas réussi à l’éviter et pour le coup, me l’était pris en plein dans la face. Ce qui ne m’empêchait pas de sourire en le voyant. Je n’avais pas hésité beaucoup et je m’étais penché pour le ramasser. Je n’avais pourtant toujours pas bougé plus que ça. Toujours sur l’encadrement de la porte, toujours pas décidé à bouger de là et pas non plus à partir. J’aurais dû m’excuser, lui rendre son oreiller et partir, mais pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit que déjà, il était en train de raller, mais il m’invitait à rester et c’était sans doute la plus grande bêtise qu’il avait faite.

- Tu viens de m’inviter à rentrer, je peux donc mettre les pieds dans ta maison.

Oui, je venais de faire une comparaison avec un vampire. Il pouvait bien me prendre pour un des leurs, ce ne serait pas le premier truc bizarre sur moi que j’entendrais. Je fis un pas en avant et je fermais la porte, il l’avait dit, il faisait froid, il n’avait pas spécialement tort. L’hiver était là, c’était une certitude et le fait d’être en montagne n’aidait définitivement pas pour ce détail. Je finis par m’avancer pour pouvoir lui rendre le coussin qu’il m’avait envoyé à la gueule alors que je l’observais un peu plus. Il avait une allure de pas réveillé et ça me faisait toujours sourire.

- Parait que je suis un pot de colle et que je suis chiante, voilà, maintenant tu es prévenu, si tu veux me mettre dehors il te faudra utiliser la manière forte.

C’était débile, dit comme ça et j’imposais une fois de plus ma présence, mais j’avais dit les choses cash et je savais que ça pouvait plaire ou non. Dans le cas de l’homme devant moi et bien je n’en savais rien, je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de tâter la température. Il fallait bien commencer à un moment donné.

- Bon en vrai, si tu veux encore dormir, je pars…

J’avais dans le fond l’impression qu’un truc dans son regard me dirait de rester, peut être que je me trompais. Après tout, je ne le connaissais pas, mais il fallait bien commencer à un moment donné. Je plissais les yeux devant lui, me posant contre le mur en face de lui. Il avait quand même l’air diablement cool. D’un air pensif alors que je le dévisageais un peu plus.

- C’est fou comme les gens ici, à part un ou deux, je n’ai jamais eu l’impression de les croiser dans le stade. Tu te souviens de moi toi ?

Pourquoi cette question ? Pour pouvoir justifier que je le matais sans aucune vergogne. C’était sans doute débile, mais je savais que ça noierait un peu le poisson.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyMer 8 Nov 2017 - 18:06
« -techniquement t'es déjà entrer j'crois... » lâcha Melvin en lui décochant enfin un sourire. Puis il se tourna légèrement pour redresser un peu son oreiller. Il s'y cala confortablement à moitié assis. Ça faisait un peu moins : viens là je t'invite dans mon lit. Même si il y était pour rien si elle avait décidé de débarquer dans sa chambre. Parce que bon… IL avait un peu de mal à croire qu'elle s'était trompée de porte… Mais il n'allait pas lui dire. De toute façon maintenant il était réveillé, et avec le bruit ambiant dans le chalet, il allait sans doute mettre une plombe à fermer à nouveau l’œil.

La description que Tam donna d'elle même le fit sourire un peu plus encore. Pot de colle et chiante… Étrangement sans même la connaître il savait d'avance que ces mots lui allaient à la perfection. Bon il avait chiante et chiante, mais Plutarch l'imaginait dans le bon sens du terme. Enfin il se voilait peut-être la face ou se faisait de fausses idées de la jeune femme, mais ça lui plaisait dans ce sens là. « -qui te dis que c'est moi qui aurait envie de te virer de ma chambre ? » lança-il avec un petit air de défi sur le visage. Il était loin de s'imaginer qu'ils ne se lâcheraient plus jamais l'un l'autre.

Pour chasser définitivement le sommeil, il se passa une main sur le visage avant de se pencher sur le côté pour chercher à taton son t-shirt qu'il avait balancé quelque part. Quelques secondes suffirent pour qu'il le trouve, se redresse et l'enfile. Non pas qu'il était gêné d'être torse nu devant elle, rien à foutre de ça. Il avait juste froid. « -non c'est bon t'inquiète. » s'entendit répondre Melvin alors qu'en vrai il avait vraiment besoin d'une ou deux heures de sommeil.

« -si tu m'as croisé c'est certain que tu m'as pas vu à moitié à poil. » répliqua le fossoyeur avec son petit sourire en coin. Oui elle était en train de le mater, et oui il l'avait remarqué. Enfin c'était pas bien grave en soit. Il n'avait jamais été hyper pudique, et puis se faire lorgner par une belle fille s'était pas la pire des choses du monde. « -et pour répondre à ta question, j'pense que j'me serais souvenu de toi si on s'était croisé. » Le stade était immense, ils étaient des tonnes là bas dedans. S'ils n'avaient pas été regroupé dans le même coin, aucune chance de se croiser. "-c'est Tam ton nom hein?" Ou comment passer pour le rustre de service qui l'avait jamais calculé.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyJeu 9 Nov 2017 - 12:11
Il avait du mordant et du répondant alors qu’il était à peine réveillé, d’une certaine façon, c’était typiquement le genre de truc qui me faisait kiffait. Je devais bien admettre que j’aimais croiser des caractères aussi forts si ce n’est pas plus fort que le mien. C’était sans doute pour ça que je m’entendais aussi bien avec Dante, il savait canaliser mon trop-plein d’énergie quand cela devenait important et je sentais que lui aurait ce même pouvoir, peut-être pas de la même façon que lui, mais je le sentais. Mon regard se fixait un peu plus dans le sien, on était définitivement de la même mauvaise graine. Du moins, c’était mon ressenti, il parait que j’étais relativement doué pour ressentir ce genre de truc.

- Et bien, je suis bien triste de ne pas t’avoir croisé à moitié à poil plus tôt. J’avoue, ce n’est pas très équitable pour toi, mais ça arrivera bien un jour ou tu me croiseras à moitié nue, j’en suis certaine…

Je n’étais pas vraiment nudiste, loin de là, mais je n’avais aucune notion de ce que le mot pudeur voulait dire. Le nombre de choses dans lequel mon cœur a été exposé n’est plus vraiment à compter. Heureusement pour moi, il me parait difficile de remettre la main dessus à l’heure d’aujourd’hui. Ce qui fait que je n’aurais plus à tomber dessus et ce qui n’était pas plus mal. Disons que j’aurais moyennement apprécié que quelqu’un tombe sur une de mes photos complètement à poil qui avait servie de photo du mois pour certain magasine porno… Enfin…

- Il parait que j’étais encore plus chiante dans le stade à cause des gens. J’aime bien les gens, ce n’est pas le problème, mais quand il y en a trop, je deviens irritable et c’est genre pas très beau à voir. Alors ce n’est peut-être pas plus mal.

Un haussement d’épaules alors que je le regardais s’habiller avec une mine déçue. Je savais de toute façon que ça finirait par avoir lieu alors je ne pouvais qu’accepter. Je n’allais quand même pas me jeter sur lui pour l’en empêcher ? De toute façon, pour l’instant j’étais encore dans ma période fille. Pour moi, les hommes n’étaient que des clients, je n’avais toujours pas d’autre relation possible avec la gent masculine. Je savais qu’un jour peut-être mon point de vue changerait, mais ce n’était pas encore venu. Du moins pas encore… Tam, il avait quand même entendu des gens autour de lui m’appeler, il savait plus ou moins qui j’étais donc, c’était une bonne nouvelle non ?

- Plus ou moins ça… J’ai dit à tout le monde que mon prénom c’était Tamriel, certains y ont cru, d’autre pas. En tout cas tout le monde m’appelle Tam maintenant. Et toi, comment aimes-tu te faire appeler ?

Je me demandais bien comment il avait envie de se faire appeler lui. Je lui souriais amicalement, cette histoire me rappelait vaguement une vieille pub de mon MMORPG préféré. J’étais curieuse de savoir ce qu’il allait me répondre. Je ne lui demandais pas son prénom, non, ça, je trouvais toujours une façon de le savoir et ce n’était pas le genre de chose qui avait vraiment de l’importance. Je voulais savoir ce qui lui plaisait ce qui était d’après moi bien plus important. Après tout, c’était le moment de vivre une seconde vie. Pour le moment à part Dante et Jefferson personne ne savait comment je m’appelais, mais je savais bien qu’un jour tout le monde finirait par le savoir, en attendant, j’en profitais encore.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyJeu 9 Nov 2017 - 17:44
Le moins qu'il pouvait dire, c'était qu'elle n'avait pas sa langue dans sa poche. Le premier mot qu'il choisissait pour la qualité là tout de suite, c'était franchise. Pas de chemin détourner, directement droit au but. C'était un peu déroutant parce que la plus part des gens ne se comportait pas ainsi. Mais il aimait bien ce trait de caractère. Plutarch lui sourit lorsqu'elle laissa sous entendre que la vue était à son goût. Heureux de pouvoir faire cette effet là. Lui qui ne pensait jamais au pouvoir d'attraction qu'il pouvait avoir sur les femmes… «-on verra bien ! » répondit-il, ne se projetant jamais très loin dans l'avenir.

Melvin se mit à rire doucement. Il imaginait très bien la scène, et l'état dans lequel elle avait pu se trouver au stade. Pour le coup, ils étaient sans conteste très similaire. « -alors c'est une bonne chose qu'on se soit pas croisé là-bas ! » lança-t-il en lui souriant avant d'ajouter : « -j'comprends tout à fait, j'suis pas du genre très à l'aise lorsqu'il y a trop de monde. Et… On était beaucoup trop les uns sur les autres... » Il modérait ses mots, ne sachant pas vraiment si elle avait perdu des gens qu'elle aimait là-bas. Lui il n'avait eut qu'à penser à son cul et à sa pelle ! Même s'il avait bien entendu prêté main forte à certaines personnes.

Une fois son t-shirt en place il fronça un sourcil en écoutant la réponse qu'elle était en train de lui fournir au sujet de son prénom. C'était particulier comme pseudonyme. Mais il comprenait que c'était une fausse identité. « -c'est quoi le souci avec ton prénom ? Tu t'appelles Simone en vrai et t'assume pas ? » Disait le mec qui n'avait pas laissé filtré à personne son véritable prénom. Non pas qu'il n'aimait pas Melvin. Mais ça n'était pas réellement lui. Et ça faisait trop écho à sa mère et à ses souvenirs d'elle.

Un sourire en coin, et il répondit sans la moindre hésitation : « -Plutarch. C'est comme ça qu'on m'appelle. » C'était une évidence que c'était pas son nom de baptême. Mais c'était celui qu'il était vraiment, le type qui avait fait son tour du monde, roule sa bosse un peu partout. Celui qui n'aimait pas être dans la norme, et écouter bien sagement ce qu'il devait faire ou non. Certain pouvait trouvé ça pompeux ou étrange. Lui il assumait parfaitement ce nom. Ici, maintenant que le monde s'était écroulé, il pouvait bien être qui il voulait, qui s'en souciait ? Il n'avait pas envie d'être vu comme les mecs qui creuve les plus belles sépultures. Même si cela s'avérait bien plus qu'utile…
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside EmptyJeu 9 Nov 2017 - 19:48
Le stade, c’était compliqué rien que dit repenser c’était limite si je n’allais pas en faire des cauchemars, dans le fond, je m’en foutais un peu de savoir que plein de gens étaient morts. Des gens de qui j’étais vraiment proche, il n’y en avait pas des masses et à part June qui m’avait vraiment fait souffrir, tout s’était relativement bien passé pour moi. Pas de famille déchirer, pas d’attache à pleurer.

- M’en parle pas c’était une horreur… Mais bon, je ne me serais pas vu survivre seule avec Dante dans notre appartement. Même si on avait prévu des trucs on n’était pas vraiment près pour ça.

Survivre seul sans l’aide de personne ce devait être beaucoup trop compliqué. Oui, on était capable de se défendre, mais il était clair qu’on avait surtout appris sur le tas et parce qu’on avait les autres. Pouvoir compter sur des gens c’était vraiment important pour tenir la route. Je repensais sans mal à ce qu’Arthur ou Ethan avaient fait pour nous. Enfin, pas question de déprimer, pas maintenant, j’étais là pour en apprendre plus sur cet homme et autant dire que je sentais que ça allait être drôle. Rien que sa réaction concernant mon prénom me fit rire. Comme beaucoup, il n’y croyait pas, mais dans le fond, je ne lui demandais pas de le faire. Sa réponse me fit rire et quand il se présenta un sourire malicieux apparut alors sur mon visage en retour.

- Si je m’appelle Simone, toi tu t’appelles Simon et tu n’assumes pas non plus visiblement.

C’était un juste retour de flamme, visiblement, l’un comme l’autre on avait des choses à cacher un passé relativement tumultueux, un corps relativement recouvert de tatouage, on avait l’un comme l’autre vécut. Je ne pouvais pas dire quel genre de vie lui avait eu, mais il était certain qu’elle n’avait pas non plus dû être toute rose.

- En tout cas, c’est cool ! Je suis contente de faire ta rencontre officielle Plutarch. Bon, je pense que dans trois jours, tu auras comme tout le monde un surnom stupide, mais voilà…

Je lui souriais, de toute façon tout passait mieux avec un sourire, c’était comme ça que je prenais les gens, sans chercher à savoir ce qui leur plaisait ou pas. Si vraiment il y avait un problème, j’attendais qu’on me le dise. Comme pour m’assurer qu’il le ferait vraiment je repris la parole.

- Tu ne m’en veux pas hein ? C’est amical… Je t’appellerais peut-être Simon, j’aime bien…

J’avais décidé d’en rajouter une couche, parce que de toute façon, j’étais comme ça toujours en train d’exagérer pour pas mal de choses. Au final, je pris un air très sérieux d’un coup ce qui aurait le don d’en déstabiliser plus d’un peut être qu’il en serait pareil avec lui, mais je ressentais le besoin de le dire.

- Tu vas me prendre pour une folle et tu auras sans doute raison. Je pense que comme moi, tu as eu une vie de merde par le passé et que si j’ai raison tu n’as pas envie d’en parler. Alors je te propose qu’on n’en parle jamais.

C’était une façon bien étrange de faire connaissance avec quelqu’un, mais si j’avais raison tant mieux, sinon y avait de grande chose que ça éveille sa curiosité. Je lui offrais un petit sourire en coin adossé contre le mur de sa chambre. Cela devait sans doute être bien énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We've All Got Secrets That We Hold Inside   We've All Got Secrets That We Hold Inside Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- We've All Got Secrets That We Hold Inside -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: