The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Get you hands off my prey -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get you hands off my prey   Lun 6 Nov 2017 - 22:22
La douleur me donne envie d'vomir.  J'grogne quand elle me frappe les côtes, le ventre. La plupart des gens que l'on croise n'ose pas se montrer violent avec moi. Parce que je suis jeune, qu'on pense facilement à préserver ma soit-disante innocence. Elle, n'a aucune retenue. Elle s'en fout, et je vois bien qu'elle n'hésiterait pas longtemps à me tuer. J'entrouvre les yeux, rougis et abîmés, et me redresse sur mes coudes, mes mains, recule tout en luttant contre le désordre qui s'immisce dans chacun de mes mouvements. Le métal rape le sol, avance ; je jète un oeil à ma propre arme, hors de portée, et ne trouve qu'à dresser un bras pour me protéger le visage lorsqu'elle assène un premier coup cinglant.

Mon membre se tord, retombe, l'os n'oppose pas de grande résistance face à l'aluminium.  J'pousse un cri réflexe, et redécouvre avec effroi la sensation lançante qui m'irradie de l'épaule jusqu'aux bouts des doigts. Elle me pompe l'adrénaline à une vitesse folle. L'instinct de survie est mal foutu, il me paralyse là où je devrais me relever pour la contrer. Je la vois armer sa batte à nouveau, et cette fois, l'esquiver serait bien plus compliqué.

- Arrête !! Lucy jaillit de sa cachette, approche en braquant le pistolet droit devant elle, sur l'immondice qui martyrise son frère. Elle sait le tenir, elle sait également s'en servir. Mais le stress la fait trembler, et lui a fait oublié de retirer la sécurité. Ses grands yeux bleus sont éclairés d'une détermination terrifiée. Elle dévisage la brune comme un chaton qui veut se grandir et paraître menaçant. A la lisière de ses cils pressent quelques larmes qu'elle essaie de retenir. Arrête... Tu vas le tuer...

C'est bien ce qu'elle compte accomplir, en effet, et je sais que Lucy a encore du mal à saisir ce genre de fil de pensée. J'écarquille légèrement les yeux, figés sur elle. Tu devais rester cachée.. Après un instant de silence, j'articule brusquement,

- Tire, Lucy ! Dégomme la, bordel...! Vite, avant qu'elle ne s'en prenne à toi.
- Non ! Toi, elle s'adresse à son aînée bien plus haute et imposante, sans totalement se laisser impressionner - c'est au moins ce qu'elle aimerait croire. On en reste là. Va-t-en. Maintenant. S'il te plait ? conclut-elle timidement, son assurance fragilisée par l'air taré de l'agresseuse.
Que la demande de ma soeur fasse ou non effet, elle m'offre un petit répit. Sans chercher encore à me relever, je pose une main sur mon bras brisé. Mes manches sont assez courtes pour exposer l'horrible rougeur qui ne tarderait pas à gonfler.
Revenir en haut Aller en bas  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Get you hands off my prey   Lun 6 Nov 2017 - 23:04

Une voix l’interrompit dans sa punition. Un instant, Victoria crut que c’était poil de carotte et regarda le rouquin – qui ne bougeait plus d’ailleurs et avait sacrément perdu en couleur. C’était pas lui. Elle tourna alors la tête pour se retrouver face à une gamine aux yeux bleus tout brillant. Voilà donc la cavalerie du razmocket, c’était mignon à s’en taper une barre. Jeu de mot de circonstance. Elle s’était arrêtée quand même : le canon du flingue était pointé sur elle et la petite avait beau avoir l’air de faire dans son froc, on ne déconnait pas avec les balles. Mais par contre… si elle pensait le tuer ? La trentenaire ricana franchement.

- Yep, c’est l’idée.

Et voilà que le bellâtre réclamait que son héroïne presse la détente. Un instant, la pigiste crut que c’était ce qui allait se passer. Mais non, « Lucy » tremblait de plus belle et optait pour le pacifisme. C’était une scène tellement cocasse sérieusement… ça lui donnait envie de prendre des risques après tout. La mioche n’avait pas envie de tirer et même si elle le faisait, qu’elles étaient les chances qu’elle la rate dans son état ? Lentement, Victoria abaissa sa batte et s’essuya le sang qui continuait de couler de son nez.

- Ok-ok-ok… j’le tue pas, t’as gagné Lucy.

Elle avait appuyé sur le prénom, presque comme une raillerie. Et où étaient passées les grosses couilles de l’autre asperge ? Ils restaient assis à tenir son bras, manquerait plus qu’il chouine. Ça devait faire mal cela dit. Aïe. Profitant de l’instant de flottement et du manque d’assurance de celle qui tenait le flingue, la trentenaire tira le sien de sa ceinture et le pointa vers la benjamine du tableau. Elle ne tremblait pas. Ses yeux indiquaient clairement que lui exploser la tête n’était pas un problème moral. Certes, son chargeur était vide depuis le printemps, mais ça, ils n’étaient pas obligés de le savoir.

- Elle t’a sauvé la vie razmocket. C’ton jour de chance. A toi d’sauver la sienne maintenant, elle esquissa un sourire en coin sadique, t’rappelles de c’que j’ai dit ? Vide tes poches et le revers d’ton slip bob l’éponge, elle plissa les lèvres, dédaigneuse, dépêche. Sinon j’lui creuse un troisième œil et on reprend où on en était.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get you hands off my prey   Mar 7 Nov 2017 - 23:09
J'ai encore terriblement de mal à éclaircir mes pensées. Elles sont brouillées par la douleur, et bientôt l'impasse qui se dessine. Quand l'autre pute dégaine pour mettre Lucy en joug, je me relève brusquement, trébuche et vacille, encaisse un vertige, tiré par l'angoisse si particulière aux menaces faites à ma soeur. Ça réveille un feu éteint, une rage impossible à consumer. Il y a peu, j'ai massacré deux types pour l'avoir touchée. Je n'avais jamais tué, du moins autre chose que ces morts-vivants qui ont pris le pas sur la ville. Je fusille la brune du regard - avec la ferme envie de recommencer.

Mais je reste immobile, le souffle court et le visage rouge, amoché. Tenant mon bras qui mettrait des plombes à être soigné. Nos grosses réserves sont encore planquées. Mais ma seule arme autre que ma batte, je la tiens sur moi : le couteau papillon qui pèse au fond de ma poche et que je ne lui cèderai pas.

- ... Okay. Il faut que je gagne du temps. Au sol, le rouquin se relèverait peut-être pour lui bouffer les chevilles. Il suffirait que la petite sorte de sa visée ne serait-ce qu'une seconde pour qu'elle puisse s'échapper. J'échange un bref regard avec Lucy, tente d'y démontrer autant d'assurance que possible. Elle ne tirera pas. Je vois bien qu'il serait inutile d'insister pour ça.

Je plonge la main dans la poche de mon jeans, esquive l'arme blanche et en sors le briquet de l'autre mort, le jette aux pieds de la sorcière. De même pour son ouvre-boite, une cigarette cassée, vingt dollars froissés en boule et un mouchoir en papier usagé.  "Contente ?" J'fronce les sourcils, relève le menton. "Te voilà officiellement la tarée la plus riche du quartier. Fous lui la paix, maintenant. C'est juste une enfant. Même pour toi ça devrait percuter, non ?"

Lucy n'a pas bougé. Elle tient toujours le pistolet devant elle, les bras bien droits, trop raides. Elle voudrait être plus qu'un obstacle qui me vient dans les pattes. Mais si elle a rallongé ma vie de quelques minutes, elle ajoute la sienne à ce jeu dangereux. Alors que l'étrangère témoigne sa déception pour ce petit butin - et je me doute qu'elle ne sera pas dupe longtemps ou réclamera le flingue de Lucy -, je vois l'autre commencer à remuer dans un spasme franchement caractéristique. J'fais quelques pas de côtés, lentement, pour me rapprocher de la gamine, comme pour me mettre en joug plutôt qu'elle - surtout pour m'éloigner du cadavre et inciter la brune à regarder de l'autre côté. "Si tu tiens tellement à savoir c'que je cache dans mon "slip Bob l'éponge", je t'en prie, viens regarder par toi-même. Il te manque peut-être encore le badge "pédophile" pour ta petite collection."
Revenir en haut Aller en bas  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Get you hands off my prey   Mer 8 Nov 2017 - 12:52
Le petit con obéissait enfin. A ses pieds, Victoria vit arriver le butin et un sourire en coin éclaira son visage à la remarque du gamin. Qu’est-ce qu’il croyait ? Elle s’attendait à le voir sortir un bazooka et un Bic Mac de son fut ? C’était plutôt le sentiment de l’emporter qui était grisant, bien plus que celui de devenir riche. Parlant de ça, pourquoi il avait encore vingt dollars sur lui ? Il s’attendait à quoi, à acheter des bonbons au premier vorace confiseurs qu’il croiserait ? Après s’être attardés sur l’adolescent, ses yeux blasés tombèrent à nouveau sur la fille. Effectivement, ce n’était « qu’une enfant » comme il disait, mais une enfant avec des ovaires gros comme des ballons de plage. Pas mal.

La pigiste ne bougeait pas non plus, maintenant le bluff jusqu’au bout. Si bouclette tirait, elle n’aurait rien pour riposter, mais c’était un pari à prendre. L’autre se déplaçait, essayait vaguement d’attirer l’attention sur lui plutôt que sur sa… sœur ? Y’avait un petit air de famille. L’instinct pour se mettre dans de beaux draps et fâcher les grandes personnes, très certainement. La brune exagéra un air déçu quant à la pique qu’il lui lança. Ça semblait un peu désespéré, comme si elle allait se laisser décourager pour si peu.

- J’ai peur d’constater les dégâts, rétorqua-t-elle, j’ai bien écrasé ta p’tite bite de puceau, non ? Un sourire mystérieusement espiègle releva ses traits avant qu’elle ne lâche, mais t’as attisé ma curiosité : enlève ton froc. Allez.

Elle affichait brusquement une face sérieuse mais intérieurement, elle ricanait. Ce n’était même plus pour voir s’il cachait autre chose, c’était simplement pour l’emmerde et l’humilier devant la gamine. Grand-frère ou pas, on voyait toujours ses aînés différemment quand ils se retrouvaient le cul à l’air dans la rue, hein ? Victoria souleva un sourcil impatient et fit mine de légèrement appuyer sur la gâchette de son arme.

- Me fais pas compter jusqu’à 3, prévint-elle, je détestais quand ma mère faisait ça, je risque de craquer avant 0, toujours rien ? Est-ce que la vie de sa famille valait moins que sa petite fierté ? Ok-ok… troisdeux, elle ne put s’empêcher de sourire, UN. Désolé Lucy, la brune feignit une moue navrée et laissa planer un lourd suspens avant de finalement dire : zéro. Foutez-moi l’camp d’ici. J’ai pas envie de voir vos lunes. Vite ! Avant que j’change d’avis.

Et en fin de compte, voir la tronche de ce mec à ce moment-là, c’était encore plus marrant que de l’avoir massacré à coup de batte. Il avait raison : ils n’étaient « que des gosses » et qu’est-ce qu’on faisait aux mioches qui n’étaient pas sage ? On leur flanquait une bonne leçon. Il avait intérêt à avoir retenu celle du jour : do not fucking shit with me.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get you hands off my prey   Sam 11 Nov 2017 - 10:57
Quelle sombre pute. Je la fusille du regard, furieux et blasé par son insistance. Elle a eu ce qu'elle voulait, non ? Elle pourrait juste se casser. Qu'on récupère notre butin encore planqué et qu'on se tire pour tenter d'arranger mon bras avec les moyens du bord. J'serre les dents, crispé, quand elle entre plus encore dans son délire d'humiliation. Ce serait un maigre sacrifice de se montrer le cul à l'air, mais ma fierté m'empêche catégoriquement de céder à sa demande. Il me reste encore de la dignité à sauver.

Plutôt crever que lui donner raison.

- Tu craques. C'est mort.

Et la sorcière entame un foutu décompte. La pression monte rapidement. Je n'bouge pas, mais je sens mon coeur presser. Mon instinct me dicte d'arracher le flingue de Lucy de ses mains pour l'achever, mais je suis ralenti et elle ne m'en laisse pas le temps. Deux, "Attends, tu-" Un. Tout mon corps se contracte, alors que j'anticipe la balle que je vais me prendre. J'ai un mouvement de recul, garde toujours la petite dans mon dos, et serre les paupières une seconde - zéro. Ma respiration se coupe, c'est une mort stupide putain et..

Pas de détonation.

Juste le sifflement saccadé de mon pouls sur mes tempes.

J'inspire à nouveau, complètement écrasé par ce suspense mort dans l'oeuf. Et j'la toise un instant de plus, à lutter contre l'envie pressante de lui sauter à la gorge pour l'éventrer comme un vulgaire morceau de gibier. Salope, va. "Viens, Lucy." Qu'on laisse la lunatique à ses délires.

Je la prends par la main, et l’entraîne sans quitter la sorcière du regard, vers le jardin duquel on vient de jaillir. J'ai peur, c'est vrai, qu'elle se décide à nous suivre. Mais elle s'est bien assez marré comme ça, non ? A martyriser les enfants, elle tient parfaitement son rôle de sorcière. A l'abri de sa curiosité, je reprends notre sac et poursuis dans la même direction pour traverser la propriété. On se fraie un chemin dans la palissade pour passer dans celle des voisins, qu'on la sème au plus vite - sait-on jamais qu'elle revienne sur sa décision.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get you hands off my prey   
Revenir en haut Aller en bas  
- Get you hands off my prey -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]
» rapport de bataille apocalypse
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: