The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Double date -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2151
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Sam 4 Nov 2017 - 11:37
Stan n'avait pas un tempérament jaloux. Aussi ne s'offusqua-t-il pas une seconde des regards troublés que Swann portait à sa copine. Après tout, c'était du bon sens, et admirer n'était pas un pêché ! Installé dans le canapé, il prit ses aises – il était vrai que cette baraque avait de la gueule – et demanda également une bière. Il se redressa quand Swann lui tendit sa boisson et lui demanda une requête.

- Euuuh... fut sa première réponse. Pour tout dire, il avait effectivement de la place dans son planning, mais depuis peu, l'idée de se surcharger l'enthousiasmait moins. C'était qu'il voulait se garder un peu de temps libre pour une certaine blonde très demandeuse ! Il se retourna vers cette dernière, qui se montra exagérément expansive. Le jeune homme n'était pas toujours des plus perspicaces, mais entre sa première réaction en voyant Evelyn et celle-ci, il y avait clairement quelque chose de louche ! Il ne pensa toutefois pas à creuser. Ça dépend de son niveau... dit-il, même s'il était vrai que caler la jeune femme sur des groupes existants seraient nettement plus facile pour lui. Sinon on a commencé y a tout juste une semaine avec quelques-uns. Elle peut aussi se greffer avec eux. Il haussa une épaule et lui jeta un regard l'air de dire « on s'arrangera ». Le compliment avait fait son petit effet, il pourrait faire un effort !

Deux secondes plus tard, Casey se redressait de tout son long pour rejoindre Evy à la cuisine. Les deux hommes ne purent que la suivre du regard. Cette robe était vraiment... vraiment... Stan se retourna vivement vers son poulain. C'était leur moment masculin. Il se translata pour s'assoir près du garçon.

- C'est ta nana ? Demanda-t-il très clairement dans un murmure, en faisant un signe de tête en direction de la cuisine. Il lui jeta un regard explicite en mode « mon cochon ». Pas de chichi entre hommes ! Il lui fit une moue approbatrice. Il validait. D'un point de vue purement physique tout du moins, parce qu'à part avoir entendu la jeune fille bafouiller trois fois, il n'en était encore que là.

Quand les filles vinrent les rejoindre, le militaire était donc intéressé de découvrir davantage la peut-être future éventuelle conquête de l'ancien étudiant. C'était sûrement plus raisonnable pour lui de s'attaquer à celle-ci que de continuer à se faire des idées sur l'inaccessible Joann !

- Swann me disait que tu voudrais participer à quelques entrainements, lui demanda-t-il  ainsi. Qu'est-ce que tu voudrais apprendre en particulier ? Tu te débrouilles déjà un peu ? Il lui demanda aussi son profil sportif. Histoire de la cerner et de voir où et comment il pourrait la caser.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1004
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Sam 4 Nov 2017 - 21:24


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
Une plaque de cuisson bien, après qu'il lui ait indiqué où trouver ça, Evy estima qu'il valait mieux ça que des verres, suffisait de penser à la dernière fois où elle avait tenté d'en tenir deux en sa compagnie. En s'éloignant, la jeune fille jeta néanmoins un dernier regard à la blonde installée près de Stan dans le sofa, et plissa les paupières comme un fauve sur le point d'attaquer. Elle la détestait, c'était viscéral, peut-être puérile quand on songeait aux raisons débiles l'ayant poussé à haïr cette fille dès les premières secondes, mais en bonne blonde superficielle, Collins ne s'attardait guère sur la stupidité de ce sentiment et préférait laisser libre cours aux idées malsaines qui lui traversaient le crâne dès lors qu'elle songeait à elle. Sa présence la révulsait, rien que l'imaginer chez Swann, parfois, alors qu'elle restait cloîtrée dans sa chambre où ailleurs, suffisait à la faire pester de la plus injurieuse des manières alors, que ce soir là, Casey fut présente, était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.

Calme toi... Se répéta-t-elle en s'approchant des placards dont l'étudiant lui avait parlé. C'était simple à dire mais bien moins facile à faire et, alors qu'elle tendait le bras vers le bouton de l'armoire désignée, se hissant même sur ses boots pour gagner quelques centimètres, elle termina par jeter un regard noir dans la direction des convives suite aux mots – pourtant malheureux – que Swann dédiait à sa pire ennemie. Evelyn vit rouge à cet instant, aussi rouge que le sang de Summer qu'elle désirait sentir couler sur ses phalanges fragiles. Blackmore était pourtant le seul fautif, malgré tout pour elle ce n'était pas le cas non... C'était cette garce et ses fringues d'aguicheuses, si seulement elle s'était sapée aussi mal que d'ordinaire alors jamais, jamais, jamais, le garçon de ses rêves n'aurait trouvé bon de la complimenter.  

- P'tite...... salope. Lâcha-t-elle, en un murmure grinçant, à l'intention de cette morue en collants, avant de rosir et d'empoigner le battant – après avoir du carrément sautiller pour l'atteindre – et embarquer la plaque que lui avait demandé le jeune homme.

Durant ce laps de temps, de quelques secondes à peine, la porte de l'armoire l'empêchait de voir ce qui se passait d'autre mais dès lors qu'elle claqua cette dernière, son cœur loupa un battement au point qu'elle serra l’ustensile contre sa poitrine pour éviter à son cœur d'en fuir. Casey se trouvait dans la cuisine, à à peine deux mètres d'elle, et une envie subite de lui fracasser sa petite bouille trop parfaite à coup de plaque de cuisson l'invita à sourire de coin tandis que cette peste bubonique tentait de la rabaisser à sa manière. Certes elle n'avait rien dit de mal, ni même ne s'était moquée d'elle, mais la jalousie précédente poussait Collins à lire entre les lignes. Pour autant, elle reprit de contenance en fixant rapidement les deux garçons restés au salon, et se contenta d'ouvrir suffisament les lèvres pour répondre d'un timbre trop haut perché pour être honnête. Mieux valait ça que de mettre à exécution le désir soudain de sa conscience, qui plus était que le faire – même si ça l'aurait potentiellement soulagé – aurait alerté Swann et Stan et il était hors de question pour elle que Blackmore la prenne pour une tarée.

- J'arrive... Casey. Annonça-t-elle froidement, aussi sèchement qu'elle déposa l’ustensile sur le plan de travail, pour enfin la suivre jusqu'au salon où, sans surprise aucune, elle prit place en tachant de ne pas croiser les bras.

Avoir l'air fermée n'était pas envisageable, inutile de souffler à cette fille qu'elle gagnait haut la main sans malgré tout l'avoir verbalement – ou physiquement – attaqué. Non, elle préférait encore retenir la rage qui bouillait en elle en entendant – spirituellement et en boucle – le compliment que Swann venait de lui faire, plutôt que de pleurer ou encore bouder comme une abrutie. Evelyn ne lâchait pas la blonde des yeux mais quand la voix de Stanley la tira de ses morbides petits songes, elle arqua un sourcil surpris et secoua brièvement la tête avant de répondre. Cependant, le reste des interrogations de l'instructeur la poussa à offrir un regard troublé à Swann. Devait elle dire à son ami qu'elle n'était qu'une quiche inexpérimentée quitte à ce que la copine de ce dernier pouffe de rire ? C'était terriblement gênant, pour autant elle ne pouvait décemment pas mentir puisqu'elle avait lâché le morceau à son.... une fois encore, pour chasser ce « petit ami » des tréfonds de con crâne, Evelyn papillonna des cils et se redressa sur le bord de l'assise pour replacer le bas de sa tunique en sentant le feu lui bouffer les pommettes.

- Je.... Ses yeux allaient de Casey à Stan – qui lui n'attendait que sa réponse – jusqu'à ceux de Swann qui lui rappelèrent l'aplomb soudain qu'elle avait eu l'après midi de sa venue. Si j'étais douée je ne demanderai pas à suivre une formation... Je me suis débrouillée à l'extérieur, mais je n'ai jamais tenu une arme à feu. Avoua-t-elle en prenant garde à ce que le débit de ses mots soit correct. J'veux pouvoir me protéger ainsi que ceux que.... Là elle croisa les billes grises de leur hôte puis baissa les cils. que j'aim.... apprécie. Merde la fin de sa réponse n'était pas des plus fluides et déjà cette conne de conscience se marrait à en perdre la respiration. Enfin j'veux participer aux sorties et ravitaillements, pour ça il faut que je sois plus résistante, j'ai envie d'être plus... Et là, ce furent les yeux de Casey qu'elle toisa en un sourire de coin quasiment malsain qui disparut dès lors que la concernée l'eut capturé. résistante.

Après tout, cette haine pourrait se muer en avantage si, toutefois, elle devenait plus douée que sa rivale... Ainsi elle pourrait accompagner les autres à l’extérieur, faire face, et surtout ne plus être spectatrice mais actrice...





by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   Sam 4 Nov 2017 - 23:25
A l’instar de son mentor, Swann avait été surpris par le soudain enthousiasme de Casey pour que son aînée soit dans son groupe d’entraînement. Il était encore à des années lumières de sentir l’animosité qui régnait entre les deux femmes mais malgré tout, ça semblait un peu surfait. Les sourcils légèrement froncé, l’hôte de maison se concentra donc plutôt sur la réponse de Stan – qu’il remercia d’un petit hochement de tête – et switcha brièvement en mode « pause » pour suivre des yeux le déhanché de la blonde qui se levait pour aller vers la cuisine. L’étudiant en avait même la bouche qui s’était entrouverte, sans doute parce qu’il avait voulu dire quelque chose à haute voix mais que son cerveau avait perdu l’information en route.

- Hum-hum, euh…

Son entraineur – devenu en quelque sorte son ami depuis le temps – l’avait tiré de son admiration en se déplaçant et lui posa la question fatidique. Si Evelyn était « sa nana » ? Difficile à dire… elle était mignonne oui, elle lui plaisait bien, elle avait le même avis que lui sur la politique du camp – ou avait absorbé le sien, mais ça n’avait pas d’importance – alors… c’était possible. Mais il y avait Joann… cette Joann à laquelle il avait avoué ses sentiments tout en acceptant l’état de fait qu’il n’y aurait rien entre eux. Par défaut, la jeune femme actuellement dans sa cuisine n’était pas si mal ; un deuxième choix tout à fait honorable. C’était juste pas vraiment son truc de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, même quand l’animal agonisait déjà à ses pieds.

- Je… euh… sais pas… peut-être… pas encore…, marmonna-t-il de plus en plus bas.

L’expression évocatrice de Stan et sa moue approbatrice le rassurèrent quant à son choix autant qu’elles le mirent mal à l’aise. Surtout que les concernées par leur échange de mâles revenaient, alors il dut faire maladroitement semblant qu’il n’était pas du tout en train de parler d’elles. Heureusement, le militaire vint involontairement à son secours en lançant immédiatement Evelyn sur le sujet de son entrainement. Les orbes acier du cadet Blackmore se tournèrent immédiatement vers la blonde, pour l’encourager et pour l’inciter à simplement lui redire ce qu’elle lui avait déjà dit.

L’entendre buter sur le mot « aime » lui fit tout drôle. Il aurait fallu être complètement idiot pour ne pas comprendre qu’elle l’incluait dans cette catégorie de personne et elle eut beau se rattraper ensuite, Swann avait timidement baissé les yeux en s’éclaircissant la gorge. Ça l’embarrassait, car il ne savait pas s’il devait y réagir, s’il devait feindre l’indifférence, s’il devait lui renvoyer la réciprocité, s’il devait la remercier… c’était d’autant plus difficile qu’il ne pouvait pas dire qu’il « aimait » Evelyn. Elle avait suscité un intérêt, ça c’était sûr, il se sentait déjà extrêmement possessif à son sujet, mais… il l’appréciait, sans doute. Au-delà de ça…

- Si jamais… si ça peut aider, pour ne pas trop t’alourdir avec une élève par exemple, je pourrai… je pourrai venir aux mêmes entraînements ? Il releva la tête vers son mentor, je pourrai lui donner un coup de main ou… même à d’autres élèves qui débutent vraiment. Et…, il n’avait pas oublié ce que lui avait confié son amie il y avait quelques jours de cela, je crois qu’elle se sentirait plus à l’aise si… si j’étais là pour la soutenir. Elle a vraiment vécu un sale moment dehors, confia Swann en baissant la voix avec gravité, je… j-je voudrais pas la laisser seule pendant qu’elle se prépare à y retourner.

Il trouva le courage de faire son regard revenir vers la concernée. Il ne croyait toujours pas que sa survie avait été « si » horrible – on l’avait surtout protégée et elle avait dû se planquer dans un coin en chouinant la plupart du temps – mais ça faisait partie du jeu. De son jeu. Aller dans le sens d’Evy, c’était se l’approprier toujours un peu plus. D’ailleurs il se souvint qu’il ne lui avait pas encore proposé à boire. L’hôte servit dit un soda pour lui – et le même pour elle – puis lui tendit avec un sourire. Air compatissant et encourageant en prime. Il devinait qu’elle prendrait la même chose que lui et depuis l’épisode avec Joann, l’alcool : non merci.
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Dim 5 Nov 2017 - 10:48
La blonde leva les yeux au plafond lorsque son interlocutrice lui certifia qu’elle arrivait. Elle avait l’air d’une andouille à ne pas savoir quoi faire de ce qu’elle avait entre les mains. Si on rajoutait son air crispé en la voyant, c’était sûr qu’elles ne s’entendaient pas. A se demander ce qui était passé par la tête de Swann – puis de Stanley – en les invitant toutes les deux au même endroit au même moment. Le pire dans tout ça, c’était qu’elle ne voyait pas du tout ce qu’elle avait pu faire pour qu’Evy ne puisse pas l’encadrer. Par principe, elle lui avait rendu la faveur. Mais ça l’embêtait – pas trop, un peu seulement – de ne pas savoir où elle avait fauté. Qu’est-ce qu’elle avait pu lui dire de vexant, désobligeant, pour que la guerre se déclenche ?

Elle ne chercha pas longtemps : son animosité pour son interlocutrice l’empêchait, par principe, de se remettre en question là-dessus. C’était elle qui y perdait à ne pas lui parler ! En général, elle se moquait de toute façon bien d’être aimé ou non, elle avait tellement d’autres choses à faire de sa vie que de se soucier de ça… Casey retrouva les deux garçons assez rapidement, leur annonçant qu’Evy ne tarderait plus. Elle tomba dans un moment de silence qui l’étonna un peu. Elle regarda les deux protagonistes avec un air suspicieux, avant de tomber sur le coussin du canapé en attrapant son verre :

« Vous parliez de quoi ? » Demanda-t-elle d’une voix innocente qui ne l’était pas du tout.

Ils n’eurent pas le temps de la mettre dans la confidence, et eurent de toute façon un moment d’hésitation, si laissa toute la latitude de Casey pour comprendre. Ses yeux se tournèrent vers la blonde apparaissant dans le salon, et prenant place avec eux. Sa bière en main, elle laissa Stanley posait la question fatidique à la première concernée, en l’écoutant patiemment. Elle piocha dans les olives pour en croquer une, manqua de la gober tout simplement sans le faire exprès.

Evy prit maladroitement la parole pour répondre à son petit-ami – rouh, ce qu’elle adorait dire que Stan était son petit-ami ! – et lui expliquer que si elle tenait à se former, c’était parce qu’elle n’était pas vraiment douée. La répartie arracha un froncement de sourcil étonnée de sa part : elle trouva ça un peu con comme manière de penser. Si bien que lorsqu’elle riva son regard sur elle, Casey capta son sourire qu’elle ravala aussitôt :

« Quoi ? » Demanda-t-elle un peu sèchement à Evelyn, avant de se reprendre : « Si t’as survécu sans avoir à t’servir d’un flingue, t’es p’t’être moins g-… » Elle allait dire « gourde ». Elle se racla la gorge : « Plus douée qu’tu le laisses croire. » Oui voilà. Ça, c’était politiquement correct.

Elle pinça les lèvres, avant de les tremper dans sa bière. Elle s’ennuyait, et une pensée fulgurante passa dans son esprit. Elle baissa sa bouteille en interpelant la conversation avec toute la vivacité qu’on lui connaissait :

« Mais on s’en moque de ça ! On réglera les détails plus tard hein ! » Fit-elle en se redressant légèrement, passant de Swann à Evy avec un sourire mutin, les coudes sur les genoux à les scruter. « La vraie question, c’est… » Elle mit un faux suspense. Ce cher Stanley avait été discret, elle n’entendait pas prendre des gants : « Vous couchez ensemble alors ? »

Air innocent et grand sourire de circonstances, elle tourna ses yeux vers son copain pour lui adresser un coup d’œil complice.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2151
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Lun 6 Nov 2017 - 14:07
Tout autant que Swann, cette Evy semblait fascinée par Casey. Elle ne la lâchait du regard que lorsque Stanley lui adressa la parole et le garçon la regarda, le front légèrement plissé, en attendant sa réponse qui se faisait attendre. Son hésitation ne la rendit guère intelligente – la question était on ne pouvait plus basique - et le jeune homme commençait à se poser des questions sur sa vivacité, quand elle osa parler. Mais peut-être était-elle simplement intimidée.

- Tu sais, il y a des gens ici qui n’ont même jamais vu de rôdeurs ! Ajouta-t-il, à la suite de sa copine, avant de prendre une gorgée de sa bière. En venant de l’extérieur, Casey a raison, crois-moi, t'as déjà une longueur d’avance sur un paquet d’entre eux, la rassura-t-il sans savoir exactement pourquoi. Et il but de nouveau.

Après tout, elle était peut-être vraiment une brêle en survie ! Son comportement, bien coincé sur les bords, n’annonçait pas une amazone des temps modernes. Mais après tout, leur hôte ne payait pas de mine non plus au premier abord, et il possédait des ressources assez étonnantes ! Une niaque d’enfer surtout, qui l’avait métamorphosé cours après cours. Entrainement après entrainement. Il faudrait donc voir tout ça sur le terrain !

- On pourra se voir une fois pour évaluer un peu tout ça, déclara-t-il, sans s’engager outre mesure.

L’ancien étudiant proposa d’ailleurs dans la foulée de participer à la formation de la blonde. Cette remarque arracha un sourire au militaire, et il jeta un regard en biais vers sa copine en attrapant une olive. Plan-drague-subtilité-zéro-en-vue ! Ça restait néanmoins mignon et il ne voulut pas gâcher cette gentille proposition, si bien qu’il haussa de nouveau une épaule, en hochant vaguement la tête, sans le contredire. Il regarda ensuite Evelyn en pinçant les lèvres à l’évocation de ses galères dehors. Il ignorait bien entendu tout de ce qu’avait traversé la jeune fille, mais puisque c’était un sujet qu’il avait abordé récemment avec Casey, il le prit avec le plus grand sérieux.

Ce ne fut pourtant pas le cas de cette dernière qui chassa cet aspect de la conversation en s’exclamant soudain. Quitte à presque couper la parole à ce pauvre Swann. Stan porta une nouvelle fois sa bière à ses lèvres, reconnaissant ce visage de chipie qu’elle affichait aussi souvent avec lui. Aucun doute : elle allait dire une connerie ! Il manqua d’ailleurs de recracher sa gorgée quand elle balança sa question franco. Il s’essuya le menton en rigolant, plutôt amusé du culot de sa « douce ». Enfin c’était drôle, mais c’était surtout gênant ! Il cessa de sourire en voyant la tête des deux autres.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1004
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Lun 6 Nov 2017 - 20:58


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
Ce « quoi ? » cinglant l'invita immédiatement à rosir, pas de honte non, plutôt du reste des sentiments désagréables qu'elle ressentait à l'égard de celle qui venait de reprendre la parole et qui, malgré le G qui lui réservait une insulte mémorable – chose dont elle était persuadée – se rattrapa en lui certifiant qu'elle était peut-être plus capable que ce qu'elle laissait penser. Ce n'était guère un compliment dissimulé, c'était un changement de cap soudain concernant des mots qui auraient été bien différents et plus blessants si son petit ami et Swann n'avaient guère été présents, mais quand elle entrouvrit les lèvres dans le but de répondre, Stanley reprit la parole pour la rassurer tout en ne donnant pas tort à sa peste de copine. Bien entendu, à quoi s'attendait-elle ? Si l'instructeur fricotait avec l'une de ses élèves, il n'allait pas compromettre ses chances de conclure ! Cette pensée, aussi mauvaise était elle, car après tout elle ne savait rien de leur relation, l'invita à baisser les yeux pour réfléchir à que dire, que répondre, qui pourrait faire mouche et ne pas inviter Stanley à penser qu'elle n'était qu'une cruche sans cervelle ou capacité mais là, l'impossible se produisit au point que son cœur se mit à battre sur des notes bien plus sereines.

Swann prit la parole à l'en faire redresser les yeux sur ses traits, il répétait simplement ce qu'il lui avait promis des jours plus tôt et Collins espérait, dès à présent, que le militaire ne refuserait guère son offre. Penser à s'entraîner sans lui était inconcevable, pire encore depuis qu'elle avait entendu Casey proposer de faire équipe avec elle. Jamais elle ne tolérerait de se faire bousculer par cette pimbêche, jamais elle ne le supporterait car, fatalement, même si elle parvenait à se rebiffer, que ses tripes lui donnaient assez de jus pour lui arracher quelques une de ses mèches blondes, elle finirait par pleurer et ça... ce n'était pas envisageable pour concrétiser ses dernières aspirations.

Empoignant donc son verre, qu'elle porta rapidement à ses lèvres, Evy offrit un sourire à celui qui « tenait pour elle ». Bon certes ce n'était pas vraiment une prise de position mais, en un sens, il faisait simplement en sorte qu'elle accède à sa requête. Il évoqua rapidement ce qu'elle avait vécu sans pour autant leur en souffler un mot, et la manière dont il conclut sa phrase l'invita à déglutir. Rien ne serait évident mais, pour lui et pour lui apparaître autrement que fragile ou faible, elle devait encaisser et lui prouver qu'elle était capable de faire ce que lui avait fait bien avant elle. Rome ne s'était pas construite en un jour, c'était donc la même chose pour elle mais, même si ça prenait du temps, même si c'était dur, Evelyn le ferait pour les yeux gris de celui qu'elle observait comme un fanatique contemple son leader, sans voir la harpie tenter de planter des griffes acérées dans sa chair. Cette dernière coupa la conversation en cour, conversation durant laquelle elle n'avait dit que peu de chose d'ailleurs, mais lorsque Collins reporta les yeux sur elle, pour feinter un semblant d’intérêt sa question termina de l'enfoncer dans l'assise du sofa.

Un tas d'images fictives lui traversèrent l'esprit, aussi vite que ses joues prirent une teinte rougeâtre qu'elle ne pourrait clairement pas mettre sur le compte de la chaleur, et ce fut pire encore lorsqu'elle captura l'air déconfit de Swann à côté d'elle. Mon dieu, cette fille avait véritablement posé pareille question, avait elle au moins conscience que le simple mot « sexe » semblait faire se liquéfier la blondinette sur le canapé ? Le malaise s'empara d'elle sans pudeur aucune, forçant l'un de ses genoux à vibrer au point qu'elle y déposa une main afin de le faire cesser avant d'abandonner son verre - en toussant à moitié quant à la dernière gorgée avalée de travers – sur la table basse. La tête lui tournait subitement et le fait de devoir répondre, car c'était bien ce que cette garce attendait, n'arrangeait guère les choses. Si elle s'offusquait, Swann le prendrait pour lui et penserait qu'elle ne désirerait jamais rien de sa part... Si elle réfutait les propos, alors il pouvait aussi passer pour ce qu'il ne désirait être aux yeux de ses amis. Quant à dire oui, elle l'avait fait jadis pour être acceptée parmi quelques étudiantes sans trop de cervelle, mais face au garçon pour qui son cœur nourrissait des sentiments puissants, c'était une autre paire de manches.....

D'ailleurs, Evy tenta de capturer son regard pour savoir ce qu'il désirait qu'elle dise. Alors ? Réponse A : Sûrement pas et le petit rire con qui allait avec et foutrait en l'air leur possible relation ? Réponse B : Un non si froid qu'il pourrait rabaisser le jeune homme ? Ou réponse C : Oui qui, malgré tout, pouvait tout aussi bien le vexer comme la faire passer pour une sale menteuse. Tout se bousculait, elle entendait déjà la garce rire, accompagnée de sa conscience qui, elle, la forçait à trouver la solution toute seule puis là... Sans prévenir, s'accrochant simplement aux ressenties qu'elle avait à l'égard de l'auteure de ce piège, elle se racla la gorge et tenta d'être aussi calme que possible.

- Ca t'regarde ? Lâcha-t-elle si froidement qu'elle se surprit elle même. Là, étant donné les regards déposés sur elle, elle esquissa un simple sourire en piochant une olive. Couper la parole pour un truc pareil, Soupira-t-elle en croquant le condiment. c'est puérile je trouve...

Enfin une réponse envisageable et Swann n'en serait guère éclaboussé, cependant, avant qu'on lui retourne la question pour savoir à tout prix, elle lui offrit un mutin petit sourire.

- Je ne te répondrai pas car ça ne te regarde en rien Casey, comme ça ne me regarde en rien ce que tu peux faire avec ton petit ami.

Elle n'était guère vexée, enfin juste un peu, mais pour une fille n'ayant jamais rien fait de tel, la question était comme une colle à laquelle trouver une réponse était aussi difficile que franchir, sans aide aucune, l'espace entre deux immeubles.





by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   Lun 6 Nov 2017 - 23:55
Swann avait porté son verre à ses lèvres après avoir perçu l’approbation – ou au moins la non désapprobation – de Stan et s’être fait couper par son amie. Deux gorgées passèrent parfaitement mais la troisième lui resta en travers à cause de la question de Casey. Il avait manqué de s’étrangler et recracha la moitié de ce qu’il avait en bouche, vaporisant ses genoux de soda. Est-ce qu’elle était… sérieuse ? Le rire de son mentor n’arrangeait rien. L’étudiant se sentait comme un parfait idiot, rouge, attrapant du bout des doigts une serviette pour essuyer la table basse et le tissu de son pantalon – en vain pour ce dernier. Il n’osait même pas tourner le regard vers la blonde et aucun réponse convenable ne se formait dans son crâne. Les mots étaient comme des legos qui ne s’imbriquaient pas ensemble.

- Hum-hum, euh…, commença-t-il après s’être raclé la gorge.

Déjà, est-ce qu’il aurait envie de coucher avec Evelyn ? Enfin, ça c’était la question con. On va dire que physiquement parlant et d’un point de vue hormonale, il n’aurait pas craché sur une nuit avec elle. Du moins… théoriquement, parce que les plans culs et les coups d’un soir, ce n’était pas son truc. Ça restait de l’ordre du fantasme mais ça ne se réalisait pas. Avec Joann, c’était un accident et s’il n’en gardait pas un mauvais souvenir – outre le fait qu’il avait oublié – c’était parce qu’il avait des sentiments pour elle. Avec la jeune fille aujourd’hui à ses côtés c’était… hum… différent ? Difficile à dire ? Indécis ? Ils se fréquentaient de plus en plus, flirtait sans doute un peu à leur manière, mais…

Swann ouvrit la bouche pour essayer de coudre quelque chose – le silence n’avait que trop duré – mais Evelyn le devança. Et avec quelle répartie ! Il en était scotché. Pour le coup… elle lui plaisait ! Lui-même n’était pas le dernier à vouloir rabattre le caquet de Casey quand elle en faisait trop et il y avait quelque chose dans la froideur de son timbre qui lui fit penser à l’escort-girl. Le jeune Blackmore ressentit un frisson descendre le long de sa colonne vertébrale. Là, tout de suite, au feu son opinion des one close nights. Il avait envie d’elle.

Néanmoins, la température venait de chuter sur l’apéritif et l’étudiant espérait au moins rattraper ça. Il esquissa un discret sourire approbateur à Evelyn, ses yeux métalliques embrassèrent un instant les siens, avant qu’il ne force un petit rire. Ceux qui ne connaissaient savaient que son exclamation était trop nerveuse pour être sincère, mais il enchaîna immédiatement en piochant dans les olives.

- Parlant de vraie question, tous les deux ça fait… longtemps ? Yep, esquiver la réponse, ça comptait aussi, je… enfin… j’avoue que ces derniers temps, avec ma blessure et Jo…, il se rattrapa de justesse pour ne pas dire Joann, …oy, je n’ai pas tout suivi, il rattrapa son verre mais hésita à boire du coup, j’en étais resté à… Paige et Takeo…

Sur le coup, il se sentit navré d’avoir mis l’ex-copine de Stan sur la table, parce que c’était uniquement de Casey qu’il voulait se défaire et voilà qu’il balançait son mentor – et ami – dans l’arène des histoires privées. Au moins, son air embarrassé état sincère.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   
Revenir en haut Aller en bas  
- Double date -
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Martelly promet la double nationalité avant le 14 mai
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: