The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Double date -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 404
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Mar 5 Déc 2017 - 11:48


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
Elle les écoutait d'une oreille distraite, jusqu'ici des conversations semblables à celle qui se déroulait actuelle lui échappaient cruellement. Que savait-elle de la communauté exactement, hormis le fait que leur « leader » souhaitait faire prospérer une ville – comme celles d'antan – et préserver le maximum de civilité et de confort ? Rien... Elle n'était qu'une gamine, une ex étudiante en art dramatique qui, à l'époque, ne suivait que peu les débats de politiciens. A dire vrai, elle ne s'y était jamais véritablement intéressée et ici, face à trois personnes plus capables qu'elle, Evelyn préférait la fermer que de dire des bêtises plus grosses qu'elle. Inutile de passer pour une nouille auprès de Swann, Swann qui, de toute évidence, était bien plus calé qu'elle sur ce qui se disait autour des assiettes. Le rose lui monta aux joues alors qu'elle avalait une autre bouchée. Pour être honnête, Collins se sentait cruellement limitée, bon certes elle n'était pas stupide comme certains qu'ils avaient évoqué sans les citer plus tôt, mais si les choses ne tournaient pas autour des bouquins des films ou encore des émotions humaines, elle était sur la touche. Elle n'était pas bête, elle avait obtenu ses diplômes sans problème, avait suffisamment bossé pour être reconnue comme une élève assidue mais, à dire vrai et depuis son expérience sororité et faculté, il lui semblait qu'elle s'était fermée aux autres et à leur intellect. Fort heureusement, alors qu'elle jetait un coup d’œil ennuyée, malgré son sourire éclatant, au jeune homme installé face à elle, Casey revint sur le sujet des bouquins.

- J'y suis pas réfractaire. Répondit-elle en haussant une épaule.

Oui, il valait mieux surfer sur la vague et apprendre des trucs – c'était le moment – que de se cantonner à son petit monde subitement bien moins sympa que ce qu'elle imaginait avant de se trouver ici. A l'extérieur les choses étaient si... dures, que de songer à pareil endroit ne lui avait jamais traversé l'esprit. C'était donc tout à leur honneur de désirer faire renâitre de leurs cendres quelques endroits qui, autrefois, vous changeaient les idées. Ce n'était pas mauvais en soi, cependant chacun semblait avoir raison dans ce qu'il exposait, trop de loisir ne pousserait-il pas les hommes à se relâcher ? Pas assez le les confronterait-il pas au simple fait de survire dans un endroit plus agréable que les autres ?

- Il n'y a que les imbéciles qui n'changent pas.... En les fixant tour à tour, espérant que personne ne le prendrait pour lui, Evelyn baissa les yeux pour éviter le regard de Casey. Ce n'était pas tant pour les comics qu'elle parlait, peut-être un peu pour ce qui s'était dit précédent, enfin... Chacun le prendrait comme il le désirait. d'avis. Conclut-elle avant de redresser les yeux vers Blackmore. Mieux valait qu'il ne prenne guère ça pour une autre pic, ce n'était pas le cas. Maddie ? C'est le prénom de ta sœur ? Reprit-elle à l'intention de Casey. J'ai un peu de tout, mais sûrement que du Jane Austen devrait lui plaire si elle apprécie ce genre de lecture.

Elle ne connaissait pas particulièrement la sœur de Summer mais faire connaissance ne lui déplairait pas, enfin si Maddie était plus douce que la jeune fille – assez piquante – qu'elle observait en tentant de garder un semblant de sourire aux lèvres. Certes la situation s'était dénouée mais Evelyn n'oublierait pas ce qu'on avait pu lui envoyer au visage cependant, la dernière question de leur interlocutrice l'invita à sonder les prunelles grises devant elle. La blondinette était son amie mais, visiblement, elle ne savait pas ce qu'il avait fait comme étude... Perplexe, elle se racla la gorge. Après tout elle non plus ne lui avait pas vraiment poser la question. Elle savait les grandes lignes de la vie de l'étudiant, comme lui savait les siennes mais, le reste, creuser plus profondément ne lui était guère venu à l'esprit simplement car, à son regard, elle n'avait guère besoin de tout connaître de son existence pour s'en être entichée de la sorte.

- J'étudiais les arts dramatiques. Lâcha-t-elle finalement avant d'observer Swann pour revenir sourire aux deux autres convives. Je suis originaire de Richland mais, j'ai rejoins la fac de Seattle. Ils allaient la voir comme plus futile qu'elle n'était, à coup sûr... Cependant, malgré la roseur à ses joues, Collins tenta de garder son calme pour évoquer la suite. Je voulais devenir actrice... Quand je vois le monde actuel ça m'parait très stupide désormais. Rit-elle à moitié avant de redresser les cils vers Swann afin qu'il parle à son tour. Ses dires, aussi surprenants étaient-ils l'invitèrent à fouiner dans sa mémoire. Si elle l'avait croisé avant, elle s'en souviendrait non ? Le monde est petit. Mais, je souviendrai de toi, enfin, j'étais pas sur le campus je faisais partie d'une sororité et....

Elle aurait pu le côtoyer avant cependant, malgré leur « relation » aujourd'hui, se seraient-ils entendu à l'université ? Peut-être pas aussi, puisque ses pensées déviaient de la mauvaise manière, la jeune fille considéra Stanley et Casey face à leurs assiettes vides avant de reprendre en se montrant serviable.

- Tu.... T'as besoin d'un coup de.... Enfin tu veux que je t'aide pour débarrasser ?

Bégayer, c'était bien le moment tien, cependant elle avait besoin d'une pause, après tout pour une fille qui s'attendait à un rendez-vous galant, on ne pouvait pas dire que son rêve se réalisait, elle n'avait passé que dix petites minutes seule avec lui.





Drowned in hell...
Take another walk out of your fake world. You'll see that you can breath without not back up, so much stuff you got to understand. You see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   Mar 5 Déc 2017 - 21:08
Swann fit une moue pensive lorsque Stan souligna qu’ils pouvaient se démarquer par leur fonctionnement. N’était-ce pas déjà ce qu’ils faisaient ? Ils vivaient encore comme des gens civilisés, avec eau, électricité, gaz, et autant que possible « comme avant ». Chaque fois qu’ils repêchaient des gens venus de l’extérieur, ils étaient crasseux, composaient avec les moyens du bord, certains étaient même à la limite de redevenir des animaux. Alors que les deux jeunes filles repartaient sur le sujet des comics, le cadet Blackmore leur jeta un regard à la dérobé : elles étaient deux parfaits exemples de pièces rapportées. Ne s’étaient-elles pas déjà bien adaptées ? Parce que le confort et le raffinement étaient inhérents à l’Homme. C’était le stade suivant qu’il voulait atteindre mais peut-être que ses comparses ne voyaient pas encore aussi loin que lui.

Le temps qu’Evy et Casey échangent, il vida quasiment tout le reste de son assiette et son attention fut raccrochée par la question sur ses études. Swann suspendit sa bouchée, notamment pour fixer sa petite-amie qui confiait avoir été étudiante en art dramatique. C’était bête, mais il ne lui avait jamais demandé. En fait, il devait inconsciemment l’imaginer suivre un cursus en littérature, quelque chose comme ça. Actrice… il se surprit à la contempler, à se dire qu’elle avait le visage pour : de grands yeux, le visage bien dessiné, un sourire interminable.

- Oh-je… j’étais aussi à la fac de Seattle, rebondit le jeune homme prit en flagrant délit de fantasme, j’étais… j’étudiais l’économie boursière. Je voulais… être trader. Pour commencer, précisa-t-il pour bien signifier que sa carrière avait été pensée jusqu’à bien plus loin que les dix premières années.

Ce n’était pas le genre de projet qui faisait l’unanimité avant – les gens adoraient se la jouer révolutionnaire du dimanche et critiquer le capitalisme à coup de grandes phrases réchauffées – mais ça n’avait plus aucune importance, pas vrai ? L’étudiant n’avait sans doute jamais été aussi loin de ce à quoi sa formation le destinait. Suivre des chiffres sur un écran à longueur de journée, crayon dans une main, téléphone dans l’autre. Un open space où fleurissait le stress et où les feuilles de papier bruissaient au milieu des claquements incessants de clavier. Tout en terminant son assiette, il se fit lui-même la remarque que son profil ne s’accordait pas vraiment avec Evy mais en même temps… s’accordait-il avec quelqu’un autour de cette table ? Rien que l’argent de poche que lui donnaient ses parents devait valoir leurs trois revenus mensuels réunis. Ses couverts se retrouvèrent en croix dans son assiette et l’hôte constata que tous ses convives avaient fini de manger.

- Je pense que…, il croisa le regard de son amie qui lui proposait son aide, je pense que ça ira pour débarrasser mais… il faut commencer à faire griller les marrons. Tu peux t’en charger ?

Il rassembla les assiettes – non sans s’attarder plus que de raison dans le décolleté de Casey – et repartit déposer le temps dans l’évier, les joues rosissant à chaque pas. Malheureusement, il n’avait pas de fromage ni rien à offrir pendant l’attente. Du coup, il revint se planter devant la table et regarda un à un ses invités :

- Est-ce que je vous ressers à boire ?
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1865
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Mer 6 Déc 2017 - 17:12
« Ouaip c’est ça. Si tu penses qu’elle peut l’apprécier, alors j’viendrais te l’emprunter. » Confirma la blonde avec un sourire en coin.

Elle venait de terminer son assiette, et instinctivement, ses doigts se mêlèrent à ceux de Stanley. Elle lui lança un regard en coin : eux n’avaient pas fait d’études. Pour l’un, il n’y avait même pas songé, pour l’autre, elle n’avait même pas essayé de réussir la besogne. Il y avait probablement des gens fait pour ça, sauf que Casey ne s’était jamais donné cette peine. Sans trop savoir pourquoi d’ailleurs… Les bancs de l’école l’avaient marqué, mais pas comme il le fallait. Elle se remémorait souvent un ennui profond, si intense aussi qu’elle avait du mal à rester assise. Ça n’était pas quelque chose qu’elle parvenait à expliquer. Il fallait le vivre avec la même force qu’elle pour pouvoir la comprendre.

« Wah ça va, c’est cool acteur. Mais genre… Théâtre ou cinéma du coup ? » Enchaîna-t-elle. « J’ai fait du théâtre, mais c’était pas trop pour moi… Retenir des textes en tout cas. » Puis ses yeux se posèrent sur Swann. « Et donc quoi ? Trader puis… Président du monde ou un truc comme ça ? » Demanda-t-elle avec une risette en coin. « Tiens d’ailleurs, Joy a pas voulu rester ? »

Elle ne manqua pas de pouffer de rire : elle savait ô combien Stanley dépréciait clairement la sœur de Swann. Et combien celle-ci pouvait s’avérer compliquer à vivre en fin de compte. Elle, elle l’appréciait dans les grandes lignes : Elles n’étaient pas amies, mais suffisamment complices pour partager la même passion pour emmerder leur monde. Casey avait conscience de la capacité de l’aînée Blackmore pour être formidablement casse-pied, elle l’admirait même un peu pour ça.

Elle déclina d’un signe de la tête la proposition de Swann : elle avait assez bu pour sa part ce soir, et comptait assurer le reste de la nuit ailleurs. Du coup, il n’était pas question de jouer les prolongations. Et instinctivement, ses yeux clairs se portèrent sur Stanley. Il valait mieux qu’il évite, même si elle ne lui en tiendrait pas trop rigueur vu les surprises dont il était capable lorsqu’il s’y mettait. Ils se retrouvèrent tous deux rapidement, pendant que le dessert se préparait, et elle ne le quitta pas du regard :

« Alors ? » Lui murmura-t-elle. « Qu’est-ce que t’as réussi à soutirer comme gossip de ton côté ? » Chuchota-t-elle avec un regard complice à son petit ami.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2056
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Jeu 7 Déc 2017 - 9:46
- Faut faire des études pour devenir actrice ? Demanda bêtement Stan, en toute innocence, sincèrement surpris.

Pour lui, une association directe se faisait entre étudier et trimer. Aussi, tout ce qui s’alliait à la passion ou l’art ne nécessitait pas pour lui des « études » à proprement parler. Ça ne valait que pour les boulots sérieux. De l’entrainement ok, admettons, mais c’était bien tout. Les aspirations de leur hôte justifiait davantage de passer des années sur les bancs de l’université, par exemple ! Encore que le garçon n’avait jamais bien compris en quoi consistait la profession de trader. Mais qu’importait, ce genre de taffs n’était pas près de revoir le jour ! Il afficha un sourire en coin à la boutade de Casey sur les ambitions de Swann. Ça lui allait bien.

- Elle savait qu’elle n’avait pas trop intérêt, ajouta-t-il en référence à Joy, sans aucune ironie dans la voix. Entre eux, c’était physique, ça ne passait pas !

L’ancien étudiant s’éclipsa alors pour mettre les assiettes dans l’évier et revint pour leur proposer à boire. Stan hocha la tête en mode « pourquoi pas » et accepta une nouvelle bière. Que sa douce ne s’inquiète pas : il n’en avait bu qu’une autre jusque-là, il était donc très loin du compte ! Il serait toujours en mesure d’assurer derrière. Depuis qu’il avait vu la jeune femme dans sa petite robe, c’était d’ailleurs une perspective qui le hantait. Il reporta ses yeux vers elle quand l’autre homme repartit en quête de son breuvage, croisa son regard et déposa un rapide baiser dans son cou. Il haussa les épaules.

- Y a rien de conclu, a priori, mais ça m’a l’air bien engagé, répondit-il à la blonde, à voix basse, tout en jetant un regard vers la cuisine, où Evelyn avait réussi à alpaguer un instant son prétendant. Après, j’sais pas si Swann a en tête de se trouver une nana ou une boniche, ajouta-t-il en ricanant. Depuis le début de la soirée, il avait envoyé Evy en cuisine toute seule plusieurs fois. Le couple se moqua gentiment, et le militaire en profita pour demander en affichant un air réprobateur : c’était quoi ce truc en début de soirée ? Les piques que vous vous envoyiez ?

Il fit un mouvement de tête en direction de la cuisine. Il parlait évidemment de la relation électrique entre les deux filles. Il n’eut pas le loisir de bien comprendre, car un instant plus tard, les autres les rejoignaient.


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 404
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Dim 10 Déc 2017 - 19:09


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
Griller des marrons... L'avait elle au moins fait une fois dans sa vie ? Pas vraiment, en réalité les seules marrons qu'elle avait dégusté sortaient du micro onde de la cuisine familiale, alors pour ce qui était de les faire « griller ». Enfin, pour éviter de passer pour une bécasse plus centrée sur le cinéma, les histoires à l'eau de rose et un tas de choses qui, visiblement ne faisait guère l’unanimité – sinon auprès de Casey qui s'était montrée plus curieuse – Collins ne piperait mot au sujet de ses talents culinaires. N'avait-elle pas rabroué Summer plus tôt à ce sujet d'ailleurs ? Si, alors il valait mieux se taire et rejoindre la cuisine pour faire ce qu'on lui demandait. Ce qu'il lui demandait et qu'elle ne saurait refuser pour quasiment l'aduler.

- Ça dépend, Reprit la jeune fille à l'intention de Stanley et de sa question laissée en suspend. certains sont repérés, ils n'ont pas besoin d'étudier la comédie ou le reste, pour ma part j'en avais envie. Après est-ce que c'est important, j'en sais rien, je ne sais pas si énormément de figures montantes du septième art sont passées par des écoles de théâtre.

Le sujet lui plaisait, sans doute pour ça qu'elle avait autant de facilité à en parler, sans bégayer et imaginer qu'elle passait pour une sombre abrutie. Toujours souriante, Collins rebondit alors sur ce que Casey venait de lui dire. Croisant les couverts dans son assiette, replaçant la serviette sur la nappe, tout en se redressant, la blondinette lissa les pans de sa tunique, un tic nerveux rien de plus, simplement que le malaise ne se dissipait pas et ce même si le repas s'était plutôt bien passé.

- Le théâtre, Annonça-t-elle. Jouer devant une salle complète, sans qu'on coupe vos élans, je trouve ça plus sympa que d'entendre un type quémander qu'on refasse la même scène dix fois.

En servant ça, Collins déposa ses billes noisettes sur les traits fins de l'étudiant qui leur proposait de reprendre un verre. Si la scène en question était un baiser, avec lui, alors sans doute aurait-elle penché en faveur du cinéma plutôt que de la scène. Immédiatement, le rose s'éprit de ses joues, elle refusa poliment la proposition faite par leur hôte et s'invita en cuisine. Faire griller des marrons ne devait pas être bien difficile, il lui fallait sans doute une poêle, chose qu'elle s'activa à trouver avant de pouvoir s'y mettre. Elle n'attendit pas plus brancha la plaque et attendit que sa chauffe pour ensuite fendre en deux, sans les découper totalement, l'écorce brune des « fruits » qu'elle termina par déposer dans le fond de métal. N'était-ce pas de cette manière que faisaient les types à Seattle – l'hiver venu - ? A peu de chose près sans doute, sauf qu'ils avaient un matériel différent de ce qu'ils possédaient à l'heure actuelle, cependant, l'odeur agréable lui caressa l'odorat et son cœur put enfin battre plus posément. Ça ne pétait pas, ça ne prenait pas feu et ça sentait délicieusement bon, du fait, elle pouvait au moins se gratifier mentalement d'avoir réussi quelque chose ce soir. Le dessert prêt, la gamine apporta le tout dans le premier plat qu'elle avait trouvé pour le déposer au centre de la table comme s'il s'agissait d'un gâteau nappé fait pas ses soins.

- C'est chaud. Lâcha-t-elle.

Pas qu'elle les imaginait bête au point de l'ignorer, ce n'était simplement qu'une attention pour leur éviter de se brûler. La soirée suivait donc son cours, pas comme elle l'avait imaginé, pas comme elle aurait aimé la passer mais, finalement, même si les deux filles étaient sur le qui vive à l'apéritif, et même si on ne pouvait guère parler de grosse réussite, Evelyn pouvait se satisfaire d'avoir survécu à la présence de Summer...





Drowned in hell...
Take another walk out of your fake world. You'll see that you can breath without not back up, so much stuff you got to understand. You see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   
Revenir en haut Aller en bas  
- Double date -
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Martelly promet la double nationalité avant le 14 mai
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: