Partagez | 
 

 Double date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Swann Blackmore
Administrateur
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 529
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Mer 15 Nov 2017 - 10:45

Evidément, Casey était la première à s’exclamer qu’elle voulait passer à table. Elle avait beau avoir le visage illuminé par ce sourire ordinairement si communicatif, l’étudiant n’était pas convaincu ce jour. Il avait toujours ses piques en travers de la gorge et ce ne fut que par simple politesse qu’il l’écoutait prendre part à la discussion. Et déjà, il avait la sensation qu’elle racontait n’importe quoi ; comme – trop – souvent. De toute façon, pour être tout à fait honnête, si Swann avait abordé ce sujet en regardant Stanley, c’était bien parce qu’il doutait des compétences intellectuelles de son amie sur ce terrain là. Depuis le temps, il ne la prenait plus pour une attardée mais ce n’était pas non plus avec elle qu’il lancerait un débat sur l’économie américaine avant la chute du monde.

Au moins, son mentor avait une bien meilleure répartie dans le genre, bien que l’idée des concerts Rogers lui tira une grimace. Lui ? Aller s’amuser chez les deux bouseux qu’il soupçonnait d’être consanguins ? Hors de question. Joy y allait de temps en temps. Ça devait être son côté rebelle qui la poussait à faire honte aux Blackmore et donc à traîner avec les fréquentations les plus douteuses possibles. Swann, lui, ne mettrait jamais un pied là-bas et il s’assurerait qu’Evelyn ne fasse pas la même erreur non plus. A propos de celle-ci, son regard s’était adoucit quand il la fixa, après qu’elle eut réagit à la proposition de la bibliothèque.

Ses yeux gris allaient de son visage à leurs mains nouées puis remontaient sur ses lèvres. La température sembla monter d’un cran alors qu’il s’imaginait l’embrasser et pour masquer sa gêne, qui commençait à prendre un peu de place dans son caleçon, il se leva pour répondre aux demandes de passer à table. Seulement au dernier moment, il libéra les doigts de la blonde et tout en allant récupérer les plats conservés à une chaleur décente dans le four, il reprit part à la conversation.

- Une bibliothèque est une excellente idée. Je dirai même que c’est la base. Que ce soit pour le loisir ou pour… étudier, il pensait aux enfants pour lesquels il faudrait repenser un système scolaire notamment, ce n’est jamais une perte de temps de lire, quoi qu’on en pense. Ça stimule le cerveau et… je pense qu’on survivra plus longtemps avec ce qu’on a dans la tête qu’avec ce qu’on a dans les biceps, nouvelle pique dissimulée pour la « bande des musclés » comme il allait finir par les appeler, je pensais aussi à un cinéma par exemple. On a de l’électricité, alors c’est faisable : suffit d’une télé, d’un lecteur blue-ray ou DVD, d’un mur blanc et d’un vidéoprojecteur.

Tout en parlant, il avait servi les assiettes dans des portions modestes qui fumaient délicieusement. Avant de s’asseoir avec les autres, Swann avait posé également sur la table une carafe d’eau et la bouteille de soda qu’ils avaient entamé à l’apéritif. Installé face à Evelyn, il lui adressa un sourire timide et baissa le regard vers le contenu de son plat. En dépliant sa serviette, il s’adressa ensuite à Casey, installée sur sa droite :

- Ça ferait effectivement un choc aux gens qui arriveraient, mais je ne vois pas en quoi c’est mal. C’est justement notre crédo d’offrir la civilisation à ceux qui nous rejoignent, non ? La civilisation ne se résume pas à dormir dans un lit, compter les conserves et prier que les voraces restent du bon côté du mur.

C’était vrai quoi, non ? De tout temps, l’Homme avait fait « plus » que survivre. Leurs ancêtres préhistoriques commençaient déjà à dessiner et à faire de la musique. L’art était partie intégrante de leur existence, c’était leur signature. S’ils arrêtaient tout ça, s’ils ne produisaient plus, ne créaient plus, et se contenter de vivre au rythme des expéditions de ravitaillement et des guérillas, alors ils pouvaient se tuer tout de suite. Le monde était peut-être dur, mais il ne l’était pas plus qu’en Grèce antique, pas plus qu’en Egypte ancienne, pas plus qu’au Moyen-âge européen. Ça faisait deux ans maintenant… il fallait qu’ils aillent de l’avant.


We are monsters

You got no place to hide and I'm feeling like a villain ; got that hunger inside. One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ; gonna eat you alive. Your heart hits like a drum, the chase has just begun. Monsters, stuck in your head. Monsters, under your bed. We are monsters ♪
Revenir en haut Aller en bas
Casey Summer
avatar
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1844
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Mer 15 Nov 2017 - 17:00

« Je ne dis pas que c’est mal. » Fit-elle en haussant les épaules, l’air de dire qu’elle s’en moquait aussi.

Mais ça la laissait juste dubitative. Tout comme un tas de trucs dans ce campement après plus d’un an passé dehors à se demander comment se vivrait le lendemain. Si elle ne dormait quasiment plus la nuit, même en sécurité ou dans les bras de Stanley, c’était pour une bonne raison. Si sa sœur la retrouvait parfois le soir juste pour ne pas rester toute seule avec elle-même, c’était aussi pour une bonne raison. Le retour à la normale était difficile, surtout pour ceux qui prétendaient le contraire. Et elle était persuadée que vouloir à tout prix reconstruire quelque chose alors que le mal n’était pas endigué, c’était se voiler la face. Ça ne faisait que deux ans.

« Je dis juste que pour s’adapter, il faut y aller par étape. Et être balancé de l’extérieur à ici, c’est pas juste une étape. » Argumenta-t-elle un peu plus personnellement. « J’suis pas sûre que ça encourage en plus les gens à prendre au sérieux ce qu’il se passe dehors, et donc à s’former sur ce qu’ils doivent vraiment savoir. Pas que pour les morts, mais aussi sur les autres vivants et les conneries qu’ils y font. Il faut prendre ça au sérieux, Swann. On sera pas plus civilisé avec notre électricité, au fond. »

Un peu nerveusement, elle joua avec sa serviette, la serrant entre ses doigts. Elle se sentait un peu seule sur le coup, mais persista à s’expliquer parce qu’elle n’était pas non plus idiote : son avis avait de l’importance. Elle n’avait pas tort. Là où Swann ne se rendait pas compte : Dehors, la civilisation se résumait à tuer ou être tuer. Et dans les faits, le groupe n’était pas non plus au-dessus du lot dans cette histoire.

« Si ça s’casse la gueule – parce que ça peut arriver, tu l’sais très bien – on aura l’air bien con avec notre cinéma. Autant j’peux comprendre qu’apprendre, c’est super important, et qu’on doit pas s’laisser dire qu’on trouvera jamais notre voie, autant… Le reste, ça m’laisse… Songeuse. » ça ne menait à rien, elle le sentait. Aussi secoua-t-elle la tête : « C’est pas une mauvaise idée, vous en faites ce que vous voulez de toute façon. Ça pourra pas faire plus de mal. »

Ses yeux se posèrent sur Evelyn brièvement, à qui elle adressa un sourire. Ni forcé, ni mesquin pour le coup :

« T’as quoi comme livre, chez toi ? » Lui demanda-t-elle. « Toi aussi t’as trouvé de vieux trucs improbables ? Avec Maddie, on est tombés sur un dictionnaire des années 90, les pages se détachaient toute seule. Et sur de très vieilles BDs. Et des comics aussi, ça, c’est cool ! » Avança-t-elle avec un sourire amusé.

Ses yeux croisèrent ceux de Stanley. Il avait eu le temps d’admirer sa collection rassemblée ces derniers mois juste pour ça. Autant dire qu’elle était une véritable fanatique… Surtout de Daredevil.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas
Stanley Maverick
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Messages : 1978
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Double date   Ven 17 Nov 2017 - 16:04

Stan avait affiché un rictus amusé devant la réaction de Swann à l’évocation des frères Rogers. Il avait pensé la même chose la première fois que Casey lui en avait parlé, pourtant ces soirées n’étaient finalement pas si désagréables. Il en avait été agréablement surpris. Il fallait dire que le jeune homme appréciait toutes les occasions de se détendre et profiter de la vie. Deux notions peut-être étrangères à l’étudiant, qui ne devait pas se marrer très souvent. Il fit un hochement de tête et se leva pour passer à table. Un instant plus tard, le maitre des lieux les servait. L’odeur des mets était exquise.

- Tu parles pour moi ? Lui demanda-t-il en le pointant de sa fourchette, quand il mentionna les mecs qui en avaient davantage dans les bras que dans la tête. D’abord sérieux, avant d’afficher un sourire. Il ne se sentait pas idiot, il avait même parfois le sentiment d’avoir plus de jugeote que bien des notables de ce camp ! Mais il restait bien conscient de ne pas être un intellectuel. La littérature, l’art, tout ça… ça lui passait sincèrement par-dessus la tête !

Il commença donc à manger, alors que le débat prenait de l’ampleur autour de lui. La bouche pleine, son regard passait de Swann à Casey, se disant que tous leurs arguments étaient convaincants et ils marquaient chacun des points. Autant il y avait des sujets sur lesquels il avait une idée fixe, autant celui-ci n’en faisait pas partie. Il ne savait pas ce que ça faisait de passer des mois, des années sur les routes et dehors, sans avoir une lueur d’espoir à laquelle s’accrocher. Ni l’effet d’arriver ici par la suite. Il dévisageait d’ailleurs davantage la jolie blonde. Sans aucun rapport avec la choucroute, il fut frapper une nouvelle fois par combien il la trouvait belle. Encore plus avec ces convictions qu’elle affichait, presque hésitante. Un sourire s’esquissa sur ses lèvres.

- T’es mieux placée que nous pour juger, déclara-t-il finalement pour entrer de nouveau dans la discussion, après avoir avalé sa bouchée. Enfin vous. Il regarda Evelyn aussi. Mais je te rejoins qu’il faudrait quand même bouger davantage certaines personnes ici. Je l’ai déjà dit à Donovan ! Ne serait-ce que ce qui s’est passé l’année dernière - à savoir le suicide de ce type - ça peut se reproduire n’importe quand. Et ça ne devrait pas à chaque fois mener au carnage !

Il appuyait donc sa copine sur ce point. En même temps, la formation, c’était un peu son boulot. Du moins celui qui lui tenait le plus à cœur, alors pour le coup, il avait son opinion sur la question. Pour le reste, il ne s’exprima pas réellement. Trop occupé à continuer à manger. Il leva d’ailleurs son pouce en l’air pour féliciter le cuistot, dans un sourire complice ! C’était vraiment top. Il croisa le regard de la blonde quand elle parla des comics et il acquiesça vivement. Lui aussi était bien client de ce genre de littérature !



Stars don't disappear, they keep blazing
Even when the night is over
So I will still be here
Stargazing
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 24/10/2017
Messages : 322
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Double date   Lun 20 Nov 2017 - 20:57



Double date
Ft Swann – Casey - Stan
L'idée de Stanley semblait séduire la majeur partie de l'assemblée, ce fut aussi le moment où Swann relâcha sa main à l'en faire redresser les cils sur sa silhouette. Cette fois, elle ne le prenait pas comme un affront, il accédait simplement la requête de ses trois convives en continuant à débattre sur le sujet des livres tandis que chacun rejoignait la place lui ayant été attribuée. Malheureusement, quand elle constata qu'il ne serait guère à ses côtés pour dîner, une certaine méprise s'éprit d'elle. Certes il était face à elle, pour autant la présence de Casey à sa droite termina de lui faire imaginer un tas de trucs sordides. Ses joues s'empourpraient déjà cependant le sourire timide de son voisin de face l'invita à le lui rendre et à tenter de profiter de ce moment de calme.

Pour le moment, Summer n'était guère revenue à la charge, enfin, pas avant que le sujet Septième Art ne soit mis sur le tapis. Là aussi elle appréciait, après tout la jeune fille avait suivi des études d'art dramatique, Swann misait juste en évoquant donc l'une de ses passions, elle n'allait très certainement pas être celle qui refuserait pareille chose dans le coin à contrario de l'autre blonde vers laquelle elle dévia les prunelles en laissant sa fourchette – affublée d'une bouchée – en suspend près de ses lèvres. Qui n'aimait pas les films ? Les ovni... Clairement sur le coup, là tout de suite, Evelyn aurait eu envie de lui demander de quelle planète elle venait ou si, par mégarde, elle n'avait pas connu le monde avant les horreurs de 2015... Pourtant, et parce qu'elle observait inlassablement les réactions de son coup de cœur, la gamine préféra avaler sa bouchée et se taire. Oui, mieux valait se taire sans quoi elle foutrait en l'air ses chances avec lui. S'il y en avait d'ailleurs car, hormis cet échange plutôt électrique dans sa chambre, et le fait que sa main s'était empressée vers la sienne, rien ne lui assurait que l'affaire était dans le sac. Rien du tout.

Prenant sur elle, savourant le met qu'avait préparé leur hôte, Collins suivit avec intérêt ce qui s'échangeait à table pour subitement regarder par dessus son épaule lorsque, sans prévenir, sans même qu'elle l'ait vu venir, Casey s'adressa à elle sans piquer ou cracher de venin. Une envie de se pointer du doigt, histoire de savoir si c'était bien à elle qu'était posée la question, la pris mais elle préféra sourire poliment tandis que l'instructeur approuvait les goûts de sa dulcinée. Elle se sentait mal à l'aise, étouffer presque, préférant ne rien dire pour ne froisser personne et surtout pas celui qu'elle fixa une seconde comme pour obtenir son droit de parole.

- Euh... surtout des romans, Avança-t-elle en s'éclaircissant la gorge. Etant donné ce que son interlocutrice venait de dire, elle doutait la passionner avec ses vieux bouquins, d'avantage encore que si elle parlait de King – comme sur la plage en compagnie de Blackmore – elle s'enliserait profondément dans le fait qu'elle lui avait menti. de tout... mais si tu veux tu pourrais venir jeter un œil. Là, connement, elle venait de proposer au dragon de venir la bouffer toute crue, si bien qu'elle se contenta de sourire niaisement pour donner du crédit à ses paroles qu'elle redouta à peine les eut elle prononcé. Mais j'ai pas de comics. C'est pas trop mon truc. Se rattrapa-t-elle en espérant que l'invitation soit refusée.





Drowned in hell
Take another walk out of your fake world. You'll see that you can breath without not back up, so much stuff you got to understand. You see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head.

Revenir en haut Aller en bas
Swann Blackmore
Administrateur
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 529
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Mar 21 Nov 2017 - 12:49

Alors qu’il attaquait sa première bouchée, Casey rétorquait fiévreusement et il fut obligé d’admettre qu’elle n’avait pas tort. Lui, pensait à de la distraction comme moyen aux combattants – civils et militaires – de se souvenir qu’ils étaient tous des Hommes avant des guerriers ; que les siècles de l’Histoire ne les avait pas fait évoluer pour qu’ils retombent subitement au Moyen-âge. Néanmoins, effectivement, ça pourrait aussi les gangrener de l’intérieur. Retenir ceux qui refusaient d’ouvrir les yeux dans leur caverne de Platon et même, faire ceux qui voulaient se détacher des horreurs du monde les oublier volontairement.

Tout en mâchant, il dévisageait son amie de ses yeux d’acier. Il ne l’admettrait jamais à voix haute, mais elle venait de le bluffer. Au début de ce « débat », il avait eu envie de l’écarter en lui suggérant plutôt de sortir sa game-boy pendant que les grandes personnes discutaient et là… elle était finalement celle qui apportaient les éléments les plus pertinents pour relancer sa réflexion. Alors que Stan approuvait que sa petite-amie, et Evy, étaient les mieux placés pour savoir ce que ça faisait de venir de l’extérieur, Swann laissa échapper un « Hum » approbateur mais insatisfait.

Le temps que la conversation diverge sur la bibliothèque de la blonde, l’étudiant songeait à ce qu’avait dit son mentor, au sujet du suicide. A vrai dire, il avait oublié que tout était parti de là. D’une seule personne dépressive et d’une mer d’ignorance. Il pouvait combattre l’un des fléaux par l’apprentissage, mais l’autre ? Est-ce que justement, les gens ne finiraient pas par perdre le moral sans rien pour se distraire ? Même s’ils s’agrandissaient, même s’ils gagnaient, même s’ils avaient à manger. De tout temps, les souverains avaient su distraire leur peuple car sans cela, ils pensaient trop aux choses désagréables. La faim, les morts, le sang.

Swann sourit pudiquement à son aîné qui félicitait son plat et s’éclaircit la gorge après quelques bouchées. Il n’avait pas énormément dans son assiette, il allait faire durer le plaisir. Un peu plus mesuré qu’il ne l’avait été plus tôt – maintenant qu’il considérait Casey comme une interlocutrice à part entière – il reprit la parole après que sa (petite-)amie ait malheureusement avoué qu’elle n’avait pas de comics.

- D’accord, le cinéma c’est peut-être trop tôt, mais… il nous faut quelque chose. La bibliothèque, c’est un bon début… peut-être des espèces de…, il pensait aux rendez-vous collégiales des philosophes grecs mais doutait subitement que les habitants de la ville soient capables de rentre ce genre de thèmes intéressants, de… je ne sais pas, admit-il finalement, mais on doit se démarquer des autres. Parce que justement, c’est peut-être ça qui fera qu’on ne se « cassera pas la gueule ».

Car ils pourraient avoir fait le choix de vivre plus sommairement, de ne pas respecter la propriété privée, de restreindre, l’eau, de s’entre-déchirer pour des broutilles. Mais non : ils étaient là, autour d’une table, avec des couverts et des serviettes, parce que la civilisation n’était pas morte. Elle existait à travers eux et perdurerait aussi longtemps qu’il n’aurait perdu ni leurs bonnes manières ni leurs convictions.

- Si on veut que personne d’autre ne perde foi et… et se suicide, il faut qu’on leur donne de quoi croire, ses yeux naviguèrent d’Evy, à Stan, puis à Casey, sinon on aura de jolis maisons, de jolis jardins, mais il y aura de plus en plus de gens qui baisseront les bras.


We are monsters

You got no place to hide and I'm feeling like a villain ; got that hunger inside. One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ; gonna eat you alive. Your heart hits like a drum, the chase has just begun. Monsters, stuck in your head. Monsters, under your bed. We are monsters ♪
Revenir en haut Aller en bas
Casey Summer
avatar
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1844
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Ven 24 Nov 2017 - 19:50

Elle prit dans son assiette, s’enthousiasma des saveurs qu’elle goûtait avec un certain plaisir. Son visage se détendit alors qu’elle affichait clairement le bien que ses papilles éprouvaient actuellement. Casey aurait aimé savoir cuisiner, ou faire des trucs comme ça avec pas grand-chose. Vraiment, elle aurait adoré avoir la patience de vouloir faire ce genre de choses. Pas pour elle, mais pour les autres qu’elle appréciait. Elle n’eut pas le temps de complimenter davantage Swann sur ses talents de cuistot, puisque le garçon reprenait déjà le sujet là où ils l’avaient tous laissés. La blonde se redressa sensiblement, hochant la tête aux propos de son ami en avalant sa bouchée :

« Il faudrait des trucs pour leur changer les idées et qui pourraient servir la communauté. » Ils en faisaient déjà plus ou moins tous, personnellement, mais ça n’était pas un concept si généralisé. Les repas comme celui-ci, les diners pour discuter, ça pouvait en faire partie. Les concerts avec Merl et Jason, ça créait quelque chose. Tout ce qui se faisait en commun servait plus que seulement l’intérêt des gens qui y prenaient part : c’était pour tous. « Genre… Euh… De l’élevage ? Ou rouvrir une classe par exemple ? Ou des ateliers ! »

Elle avait l’air un peu idiote à lancer des idées comme ça ; Casey n’avait pas l’impression que c’était une grosse priorité, mais il fallait voir le bénéfice où il était.

« Chais pas, j’m’y connais vachement mieux en comics. » Admit-elle avant d’y réfléchir davantage : « On devrait faire comme dans l’institut du Professeur Xavier finalement… » Sûr que si le sénateur ressemblant au professeur X, elle l’écouterait probablement avec bien plus d’attention…

Ses discours l’ennuyaient la majorité du temps, elle ne comprenait même pas pourquoi il se donnait autant la peine de blablater en public. Les rouages de la politique avaient toujours eu tendance à lui échapper, aujourd’hui plus encore qu’avant. Si elle avait traversé avec bons nombres de ses semblables des moments qu’on qualifiait d’historique, elle ne pouvait pas cacher que ça lui passait au-dessus. La politique rendait les gens amers, aigris mais surtout, ennuyeux. Un peu comme ceux qui ne lisaient pas de comics, en fait !

« Tu rates un truc Evy, j’suis sûre que y’en a qui pourrait te plaire… La mythologie Marvel est super intéressante, calquée sur la notre, et ça parle pas que de super pouvoirs, ça peut être plus recherché » Commenta Casey en passant finalement encore à autre chose, comme si Swann n’était par intervenu au milieu. Lorsqu’il s’agissait de BD, la blonde pouvait se montrer particulièrement pointue sur ces sujets ! Elle pouvait philosopher pendant des heures. Et lorsqu’il s’agissait de Daredevil, alors là… C’était des jours, au moins ! « T’as quoi ? Des romans d’amour ? Ma sœur, ça serait son truc pour elle. »

Elle pensait toujours à Maddie. Plus romantique, plus douce, plus bohème qu’elle. Ça n’était pas pour rien qu’elle avait prévu de s’installer en Italie : pour être au plus proche d’un art auquel elle était sensible.

« Vous faisiez des études de quoi déjà, tous les deux ? » Demanda-t-elle comme si la question venait tout juste de poper dans sa tête. Oh, on lui avait probablement déjà dit, mais elle avait oublié.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas
Stanley Maverick
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Messages : 1978
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Double date   Jeu 30 Nov 2017 - 17:27

Casey réussit finalement à retourner le cerveau de Swann : chapeau ! L’étudiant se retrouva à court de propositions, et la jeune femme cita quelques activités, sans grande conviction. Ça restait vague effectivement, mais les meilleures innovations se faisaient toujours de la sorte. Des mots sortis comme ça, rapidement, mais qui passant de l’esprit de l’un à l’esprit de l’autre pouvaient se transformer en idées visionnaires !

- Tu peux te démarquer par ton fonctionnement aussi, répondit le militaire à la dernière remarque de Swann. Ton organisation. Bon c’est peut-être pas un générateur de bonheur, mais quand t’es dans une société qui écoute tes désirs, ton avis, t’es forcément plus épanoui. Il avait haussé une épaule, et interrogea les trois autres du regard.

Casey comprit bien qu’il parlait de politique et enchaina avec sa référence au sénateur et au Professeur X. Stanley de son côté était plutôt réceptif aux discours de Chambers. Il était bon orateur et présentait bien. Il ne l’avait jamais fréquenté réellement, et surtout pas en situation de crise, et ne s’était pas rendu compte que le rouquin était sacrément soupe au lait ! Les évènements suivants le lui apprendraient ! En tout cas, la politique était un sujet qui l’intéressait. Il avait un peu l’âme d’un syndicaliste, alors ça s’imposait !

- Faudra qu’on réclame un jour des élections, pour remédier à ça ! Rétorqua-t-il sur le ton de l’humour, à sa petite-amie. Finalement, s’il y avait une chose à retenir de la Grèce Antique, est-ce que ce ne serait pas seulement son système démocratique ? Mais Stanley et ses comparses étaient-ils prêt à écouter l’avis des autres ?

Méditant à cette question, il mangea sa dernière bouchée de riz. Un goût de trop peu ? Toujours… Casey se remit à parler de comics à Evelyn, puis ils évoquèrent les études de cette dernière et de leur hôte. Le militaire réalisa seulement qu’il était le seul autour de la table à avoir eu un vrai métier. Il n’avait pas fait d’étude, mais ça ne le complexait pas une seconde. Son plan de carrière avait été réfléchi, mûri, construit. Passer trois ou cinq ans sur un banc, ruinant au passage maman, n’en avait jamais fait partie.

Il lorgna en même temps discrètement sur ce qui restait de nourriture dans les assiettes des autres. Il avait mangé beaucoup trop vite, bon sang !



Stars don't disappear, they keep blazing
Even when the night is over
So I will still be here
Stargazing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Double date   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double date
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Martelly promet la double nationalité avant le 14 mai
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: