The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Double date -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Mar 7 Nov 2017 - 9:33
Au bilan ? Beaucoup de bières et quelques quintes de toux. Casey éclata de rire :

« Combo ! » S’enthousiasma-t-elle comme une gamine, en levant les bras au ciel.

Elle avait fait son petit effet. Le silence ne fut même pas si troublant avant la réponse froide d’Evy. La blonde la scruta un instant, gardant son sourire mutin. Elle ne se prenait décidément pas pour de la merde celle-ci, songea Casey sans la lâcher des yeux. L’espace d’un instant, elle lui souhaita de s’étouffer avec l’olive qu’elle venait d’avaler, juste pour lui apprendre à jouer la maline. Et si elle avait cru que son petit laïus sur ce qui la regardait ou pas venait de la toucher le moins du monde, elle pouvait aussi s’enfoncer son ongle même pas manucuré dans l’œil de préférence jusqu’au coude :

« Houla. Plus puérile que de jouer les saintes nitouches ? Sérieusement, faut arrêter de trop vous prendre au sérieux. » Souffla Casey en faisant mine d’être totalement détachée. « Vous sortez ensemble ou vous vous contentez des regards comme ça, là ? » Fit-elle en les désignant. « J’espère que vous serez moins rigide quand il faudra y passer, monsieur et madame robot… » Commenta-t-elle avant d’en rire de plus belle. « J’ai ce qu’il faut si vous voulez vous détendre, vous avez l’air d’en avoir grand besoin hein ! Suffit de dire. »

Carrément que ça la faisait marrer. Casey pouvait sincèrement être la pire dans l’histoire : plus ça énervait plus les autres, plus elle se sentait le besoin de continuer. Et avec Evy, c’était du pain béni. Elle aurait pu éteindre un incendie avec un bidon d’essence sans sourciller un seul instant. Et la question de Swann ne fit que lui arracher un sourire supplémentaire alors qu’elle tournait le regard vers Stanley ; Ouh que c’était moche !

« Tu as vu comme ton fan te jette en pâture sans vergogne pour esquiver la question ? » Souffla-t-elle en désignant Swann de l’index. Elle faisait totalement l’impasse sur la mention de Paige et Takeo, il n’y aurait rien pour entacher son petit plaisir du soir. Elle rigola : « Ça mérite que tu le reprennes en entraînement et que tu lui files des courbatures. »

Ses yeux se posèrent sur Swann, qu’elle scruta un instant avant de terminer sa bière. Ce dernier élément jouait probablement dans l’équation présentement, elle se restreindrait à une seule pour ce soir.

« Pas longtemps. » Répondit simplement Casey sans ajouter. Si Stanley se sentait le besoin de préciser, elle ne l’en empêcherait pas. Ils ne se cachaient pas, EUX. « Yoooo t’as prévu quoi ensuite ? C’est toi qu’as cuisiné ? » S’enthousiasma-t-elle finalement en passant totalement à autre chose, comme à son habitude.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Mer 8 Nov 2017 - 11:45
Les têtes qu’affichèrent Evelyn et Swann valurent leur pesant d’or. Ils s’étouffèrent à moitié avec leurs verres et prirent des teintes cramoisies. Casey pouvait être fière de son petit effet ! Mais après s’en être amusé, Stanley se sentit mal à l’aise pour son protégé. Il le connaissait suffisamment pour deviner qu’il pouvait accueillir une telle question comme une agression. L’autre fille se crispa d’ailleurs tout autant ! Ça allait tourner au vinaigre ! La réaction mit du temps à venir, mais cette dernière se fit effectivement grinçante. Ce qui n’intimida pas du tout l’effrontée ! Elle en remit d’ailleurs une couche des plus épaisses !

- Okay okay okay, déclara Stan en écartant ses bras en direction des deux filles pour calmer le jeu. La situation devenait claire pour eux – les mâles – il y avait de l’animosité dans l’air. On a compris, ajouta-t-il, après que sa copine ait proposé de les décoincer avec ses pétards. Il posa un regard appuyé sur elle. S’en prendre à plus « faible » n’était pas un problème à ses yeux, il le faisait tout le temps. Mais à ce rythme, ils se feraient mettre à la porte avant même de passer à table, et ça ne serait pas du tout une bonne affaire ! Il afficha une moue d’excuse à l’étudiant.

Mais le sujet ne s’arrêta pas là et Swann leur renvoya la question, faisant une allusion peut-être un peu déplacée à leurs ex. Si rien de tout ça n’était particulièrement ancien, le militaire avait l’impression que son flirt avec Paige, comme l’aventure de Casey avec leur ami japonais, dataient d’un autre siècle. Aussi ne s’en offusqua-t-il pas un instant. D’autant que la blonde avait aussi tourné la page. Ça leur avait pris longtemps, mais ils étaient maintenant sur la même longueur d’onde. Ils avaient commencé ensemble la rédaction d’un nouveau chapitre, le reste n’avait plus aucune importance.

- C’est récent, ouais, ajouta-t-il, dans un sourire poli, pour dire que la question ne lui faisait pas de mal. J’essaie de la dompter, mais elle reste sauvage ! S’exclama-t-il, tout en passant son bras autour des épaules de Casey pour la forcer à se coller une seconde à lui. Il aimait la taquiner, et il sentait que cet apéro avait besoin d’un peu de détente. S’ils pouvaient tous péter un bon coup ! Il rigola, avant de reprendre son sérieux. Mais toutes les grandes histoires ont un début, pas vrai ?

Il regarda Evy et Swann, avant de faire couler ses yeux vers l’élue de son cœur. Il était amoureux, ça crevait les yeux. Cette dernière s’exclama alors sur le repas, ce qui sembla à Stan être un changement de sujet des plus intelligents.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 931
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Mer 8 Nov 2017 - 20:48


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
La tacler sur pareil sujet l'invitait à fulminer, plus encore lorsqu'elle l'entendit joyeusement compléter, comme si tout cela n'était qu'un jeu visant à savoir qui aurait le dessus. La blonde se sentit donc rosir de plus belle, c'était bien simple, aux regards extérieurs, elle devait avoir la teinte d'une tomate plus que mure, et déjà ses doigts tripotaient nerveusement l'ourlet de sa tunique alors que Casey en remettait une bonne couche. Oui c'était puérile, du moins de son point de vue une telle question l'était forcément. Peut-être simplement car elle n'avait jamais rien fait de tel avec un garçon, sans doute car elle ignorait tout de « l'amour physique », mais peu importait les raisons, la traiter de gamine lui était apparu comme une évidence sur le coup, en revanche Collins n'imaginait pas que son ennemie se rebifferait de la sorte au point de l'enfoncer plus bas que terre. Swann fut même au centre du débat, collé dans le même sac qu'elle et ça Evelyn ne le tolérait clairement pas. Les insultes fusaient – peu importait les mots employés par sa voisine d'ailleurs pour elle ils étaient blessants – et la jeune fille sentit le sang bouillir dans ses veines à en raviver son envie se lui sauter à la gorge pour la priver d'oxygène.

Oh oui, la voir bleuir, sentir ses cervicales craquer sous ses doigts fut séduisant au creux de son crâne, si apaisant qu'elle termina par sourire d'un air malsain jusqu'à ce que son petit ami ne s'interpose en tendant les bras vers chacune d'elles deux, réclamant – par la même occasion - un temps mort durant lequel Swann retourna la situation à leur avantage. Immédiatement, à l'entente de son timbre, l'esquisse lugubre à ses pétales s'estompa. Ne subsista plus que l'admiration scintillante dans ses prunelles qui, elle, brilla davantage dès lors qu'elle estima que sa question n'était servie que pour la soutenir. D'ailleurs, Collins en apprit plus au sujet du couple face à eux, visiblement ils n'étaient pas ensemble depuis très longtemps, du moins pas assez pour que Stan – aussi sensé semblait-il être – ne se soit rendu compte qu'il sortait avec une garce sans scrupule aucun. Cependant, alors qu'elle souriait en contemplant tour à tour les traits fins de Blackmore et l'air minable de Casey, le prénom sur lequel il buta l'invita à froncer les sourcils pour mieux le scruter jusqu'à ce que le patronyme de sa sœur ne retentisse suivit des noms de deux autres membres de la communauté.

Pourquoi avait-il hésité à parler de sa sœur ? Il n'y avait rien de mal à ça. Pourtant, quand Stanley répondit à son tour, la jeune fille demeura pensive en tentant de trouver la cause de ce hic étrange pour subitement s'arrêter – mentalement - sur les traits d'une femme dont les deux premières lettres du prénom étaient semblables à celles de celui de l'aînée Blackmore. Joann... Bon Dieu il ne lui en fallut pas beaucoup plus pour scruter le profil du garçon à ses côtés. Il appréciait cette fille ? Pourtant si elle se remémorait bien l'unique fois où ils l'avaient croisé et où il avait parlé d'elle, Swann lui avait clairement spécifié que ce n'était qu'une pétasse – enfin ce n'était pas le terme qu'il avait employé – après laquelle bon nombre de types courraient au point qu'elle se croyait irrésistible. Pour le coup, aucun des mots échangés après ça ne sembla atteindre ses tympans. Evelyn revenait alors à l'état dans lequel il l'avait laissé ensuite, sans lui en dire davantage sur cette Cain, la jalousie... Elle se souvenait parfaitement s'être demandée si Swann aussi peinait à résister à cette fille, après tout vu le regard qu'ils s'étaient échangés – l'un et l'autre – ce fameux soir, ne respirait guère la joie de vivre... Y avait-il donc anguille sous roche ?

Paumée dans des pensées douloureuses, s'imaginant ne jamais pouvoir supplantée pareille femme, Evelyn entrouvrit les lèvres en capturant le geste tendre de Stanley envers l'autre blonde. Voilà ce qu'elle désirait, rien de moins et sans doute beaucoup plus, de la part de Swann, au lieu de ça, ils flirtaient, ne s'étaient jamais embrassés ni même tenus la main – enfin si on retirait la fois où elle s'était mise à chialer comme abrutie -, et elle était là à envier sa « rivale » comme une gamine jalouse d'une semblable à qui on avait offert la plus grosse sucette de chez le confiseur. Casey se foutait d'elle, peu importait ce qu'elle avait dit et dirait, elle se foutait d'elle car elle n'avait pas l'audace qu'elle possédait. Sur le coup, Evelyn perdit le fil de la conversation et se concentra sur eux, tout autant qu'elle songeait à cette Escort-Girl qui, elle, tout comme Summer, savait s'y prendre pour s'obtenir les faveurs de ceux qu'elles désiraient voir auprès d'elle et une conclusion, aussi simple qu'elle la gênait malgré tout, la percuta de plein fouet. Si elle désirait plus, elle n'avait qu'à en faire plus elle aussi, prouver à celui qu'elle voulait qu'il l’intéressait, enfin le faire plutôt que de le suggérer ou le penser en quelques sourires stupides et sans valeur sinon celle qu'elle leur donnait.

Alors, elle déglutit et inspira lourdement, en se redressant sur le sofa, puis dévia les cils du couple face à elle vers la main que Swann avait déposé sur son genou. C'était simple, il n'y avait qu'à sauter le pas, franchir le cap... Aussi facile que de sauter à la corde quand on était gosse, aussi simple qu'une addition à deux chiffres, aussi aisée que cela ferait ravaler son « Monsieur et Madame Robot » à la blondasse qui devait suivre ses moindres gestes depuis qu'elle s'était tue. Plus facile à dire qu'à faire cela dit car, déjà, et alors qu'elle tentait de réprimer le tremblement de ses phalanges, les possibles différentes réactions de l'objet de ses convoitises l'invitèrent à peser le pour et le contre. Sa conscience se foutait de sa poire, Comme Casey précédemment, à croire d'ailleurs que son elle intérieur n'était qu'une Summer de plus, mais, en un dernier regard porté à sa voisine, et en se remémorant la conclusion de l'instructeur concernant les histoires de cœur, Evelyn prit sur elle, en mille et un ratés cardiaque, puis déposa la main sur celle du jeune homme avant de replacer – tranquillement en apparence – une mèche derrière son oreille.

- Tu as cuisiné ? Reprit-elle, se fichant bien que Casey ait pu poser la même question, tout en plantant son regard dans celui de « l'élu » de son cœur.

Déjà le sang vibrait dans ses veines, affolé par le contact de sa main sous la sienne. Il fallait qu'elle tienne bon, après tout c'était aussi agréable que la première fois si ce n'était plus mais, tout ce qu'elle espérait c'était sans doute qu'il ne réagisse pas bizarrement et la plante là sous les yeux rieurs de celle qu'elle détestait. Elle n'attendait que sa réponse, evitant désormais de songer à ce qu'il pensait de cette Joann, ou même de la tenue aguicheuse de Casey. Evelyn désirait simplement qu'il soit avec elle comme Stanley l'était avec cette chieuse capable de faire monter le mercure de sa jalousie furieuse en un simple battement de cils.

- Peu d'homme cuisine, je trouve ça charmant. Reprit-elle en insistant bien sur le dernier mot avant de glisser les phalanges entre les siennes pour revenir soutenir les paires d'yeux face aux leurs. Tu cuisines Stanley ? Pas que je veuille juger ou quoi qu'ce soit d'autre Casey mais, à te regarder j'imagine que ça doit pas être ton truc la popotte... Enfin je m'avance peut-être, ça tombe vous ne vivez pas encore ensemble.

C'était méchant néanmoins le sourire affiché donnait le change, après tout depuis qu'elle était assise, elle s'en prenait plein la poire, pourquoi aurait-elle du se taire et passer pour une conne incapable de se défendre ?





by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   Jeu 9 Nov 2017 - 19:53
Les yeux de Swann s’écarquillèrent devant la tournure que prenait la situation et surtout devant la réaction de Casey. Il était habitué à ce qu’elle n’ait pas sa langue dans sa poche et, parfois, semble étrangement proche de Joy quand il était question de lui en faire baver. Néanmoins, là, c’était presque méchant. Envers Evelyn et envers lui, ce qu’il trouvait très déplacé pour une soirée qu’ils étaient censés passer « entre amis ». Ce n’était pas comme si ses proches se comptaient à perte de vue alors ce tacle sous la ceinture, il passait plutôt mal. L’étudiant serra les dents, rendant à l’hyperactive un regard noir, et heureusement : le Stan qu’elle essayait vainement de rallier à sa cause calma le jeu.

Que ce soit de la solidarité masculine ou de la pure sagesse, il n’en attendait pas moins de son mentor. Ses lèvres se plissèrent dans une expression timide et reconnaissante. Le jeune Blackmore omit alors volontairement de répondre à Casey, déjà partie sur un autre sujet, et écoutant son aîné en buvant le reste de son soda. Son rire en taquinant sa petite-amie fut presque communicatif. « Presque », car son sourire fut un peu forcé et le « Ouai… » qu’il laissa échapper était bien trop laconique. Il s’éclaircit la gorge pour tenter une réponse un peu plus enthousiaste mais fut interrompu par la main de sa voisine qui se posait sur la sienne.

Swann se tourna un peu brusquement vers son amie, pas dérangé mais surprit par cette proximité. Trop longuement, il la dévisagea, la bouche entrouverte, pour essayer d’assimiler la question. Lui qui était pourtant observateur et doué pour embobiner les gens, il était incapable de voir qu’Evelynn agissait en partie pour défier sa rivale. Son regard se baissa vers ses doigts qui s’entrelaçaient aux siens, son rythme cardiaque s’accéléra, mais il ne savait pas plus comment réagir. Faire comme Stan et l’attirer à lui ? Feindre l’indifférence ? Se soustraire à son étreinte. Il eut sa réponse avec la suite du discours : encore et toujours de la provocation. L’étudiant avait pensé que sans Joy, le diner ne pouvait que bien se passer, c’était visiblement sans compter sur les étranges comportements des deux blondes ce soir.

- J’ai cuisiné oui, reprit-il en haussa un peu la voix pour couper toute chance de riposte à la benjamine, riz au lait de coco et bœuf aux épices. On peut passer à table dès que vous avez faim.

Sa main de libre piocha dans les olives tandis que l’autre pressa un peu les doigts d’Evelyn. Le but était de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à en rajouter et pour bien signifier qu’il comptait sur elle pour ne pas plus chercher Casey, il lui glissa un coup d’œil fugace. Au moins il ne la lâchait pas : il était un peu intimidé, pas tout à fait à l’aise, mais ce n’était pas désagréable. Ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas savouré ce genre de rapprochement.

- Tiens dernièrement je me disais, tu ne crois pas que le sénateur pourrait demander aux civils qui ne s’impliquent pas à l’extérieur de… s’impliquer ailleurs ? Demanda Swann en regardant son mentor avec une recrudescence de sa voix un poil ampoulée, je veux dire… on s’agrandit, on veut représenter la civilisation, on peut peut-être penser à rétablir d’autres choses. Des lieux culturels par exemple, il ne put complètement empêcher un rictus un peu moqueur, certains auraient bien besoin de savoir faire autre chose que se battre et courir les jupes.

Cayton, Lucas, Merl, Jason, Donovan, … si vos oreilles sifflaient en cet instant, c’était de la faute de Blackmore deuxième du nom.
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Sam 11 Nov 2017 - 13:56
Casey fronça les sourcils devant la remarque d’Evy. Si elle n’eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit, elle se contenta d’un sourire moqueur en tournant son regard vers Swann. Le garçon expliquait son repas : elle en avait déjà l’eau à la bouche. Impressionnée, elle se tourna vers son compagnon :

« Comparé à ça, j’avoue, Stan... » Elle pinça les lèvres : « J’espère que tu sais cuisiner pour deux parce que moi, j’suis une vraie quiche aux fourneaux. » Admit-elle.

Le pauvre n’avait pas choisi le couteau le plus affuté du tiroir en la matière ! Mais ça n’était pas pour ses talents de cuisinière qu’il l’avait choisi, à priori ! Elle ne lui avait jamais rien préparé de toute façon. Chez elle, c’était surtout sa petite sœur qui cuisinait, et qui s’en sortait à merveille. C’était d’ailleurs pour ça que Graham lui courait après lors des soirées : elle ramenait toujours des gâteaux excellents faits avec les moyens du bord. Casey avait d’autres qualités ! Il fallait juste… Chercher plus longtemps pour elle.

« J’crois que je sais faire cuir des pates. » Fit-elle comme si c’était vraiment impressionnant ! Elle ne pourrait pas mourir de faim. « Et ouvrir une boite de conserve. » Sans ouvre-boite ! Bien plus porteur, comme qualité indispensable pour la survie. « Au pire, on embauche Swann comme cuisto perso ? » Suggéra-t-elle à Stanley : « Parce que visiblement, c’est le McGyver des petits plats. »

C’était comme ça qu’elle comptait l’appeler désormais. Ça lui allait bien, il ne lui manquait que la coupe mulet pour correspondre au profil. Elle lui adressa un sourire : ça n’était pas moqueur pour une fois, elle lui avait déjà mis sa dose un peu plus tôt.

« Tu t’es donné du mal, c’est mignon. » Ajouta-t-elle. « J’suis carrément partante pour aller manger ! »

Elle tapota sur ses genoux alors que son sourire s’agrandissait. Surtout que la conversation qu’abordait leur hôte n’était pas techniquement celle qui l’intéressait le plus ici. Elle pinça les lèvres, essaya de se concentrer pour ne pas décrocher. La mention des lieux culturels lui arracha une mimique surprise :

« Tu penses à quoi ? » Demanda-t-elle dans la foulée, pas certaine de tout comprendre. « Tu crois vraiment que c’est envisageable de rouvrir quelque chose comme ça ? » Questionna-t-elle en passant à chacun des protagonistes. Pour le coup, à elle, ça lui semblait un poil surréaliste, et ça semblait encore plus bizarre. « Tu sais, c’est déjà très louche quand tu débarques ici après des mois passés dehors. Si tu donnes encore plus l’impression que ça a été épargné, l’adaptation risque d’être tendue pour les nouveaux. » Et elle en savait quelque chose ! « Pour le coup… J’sais pas. »




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Lun 13 Nov 2017 - 18:20
Stan capta les drôles d’air de Swann et Evelyn. Leurs échanges de regard appuyés, la main qu’ils s’étaient attrapée. Est-ce qu’il était en train de « conclure » en leur présence ? Au beau milieu des chamailleries des filles ? Cette ambiance était vraiment pour lui trop étrange. Il échangea un regard intrigué avec Casey. Mais le thème de la cuisine remit tout le monde d’accord.

- Euh bof, répondit-il à la blonde sans relever la pique qu’elle lançait de nouveau à sa rivale, et Swann leur révéla ce qu’il avait cuisiné. Le jeune homme afficha aussi une moue admirative en entendant le menu et fit un sourire à la remarque de sa copine qui suivit. Tu as goûté à tous mes talents culinaires aussi, avoua-t-il en rigolant. A savoir : aucun ! Il maitrisait jadis les macaronis & cheese, les œufs brouillés et les hot dogs. Pas mal, non ?

Il acquiesça en tout cas vivement la tête à son tour quand Casey proposa de passer à table maintenant. Il n’avait que deux petites gorgées de bière à finir, il était donc fin prêt ! Et cette description lui avait donné l’eau à la bouche.

- Je meurs de faim, avoua-t-il, en buvant goulument la fin de son verre. Il essuya la mousse du rebord de ses lèvres. Il se doutait cependant que les quantités de ce gueuleton ne seraient pas folles folles. C’était la nouvelle époque.

Swann sortit ensuite des banalités pour attaquer un sujet plus sérieux. La vision du groupe. Et comment ils pouvaient imaginer encore faire évoluer leur camp pour le hisser vers les hautes sphères de la Civilisation. Tout un programme. Le militaire essayait de visualiser ce que le jeune homme pouvait imaginer, alors que Casey lui posait clairement la question.

- On a déjà les concerts que donnent les Rogers ! Rétorqua-t-il à moitié sur le ton de la plaisanterie. A moitié oui, car indéniablement, le groupe formé par les deux frangins (et leurs amis) était l’un des restes de culture qu’ils possédaient. Et la qualité n’était pas mauvaise. Ce n’était simplement pas très varié. Tu y es déjà allé ? Il jeta un coup d’œil vers sa blonde à lui. Tu l’y as déjà amené ? Parce que c’était ça la question ! Mais c’est pas bête ce que tu dis. Sans partir dans le trip expo et tout ça - qui lui avait toujours pris le chou d’ailleurs - commencer par une vraie bibliothèque, ça pourrait être une idée.

Il haussa les épaules. Enfin par pour lui, il ne lisait jamais, mais pour ceux qui ça intéressait ! Sauver et amasser des ouvrages cultes et historiques, ça n’était pas aberrant tout compte fait. Il se dit d’ailleurs que puisque l’état avait fait en sorte de protéger ses plus illustres représentants, il avait aussi probablement mis en lieu sûr les œuvres majeures. D’art. Mais la littérature dans tout ça ?


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 931
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Mar 14 Nov 2017 - 20:32


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
Le sang bouillait dans ses veines tout autant que son cœur pulsait comme un dingue. A l'origine, elle n'aurait peut-être jamais osé entremêler ses doigts aux siens mais les voir, eux, à qui tout semblait sourire, face à elle et amoureux, attisait son envie de connaître telle chose à son tour. Ça et la tenue de Casey qui – même si elle lui allait bien – terminait de la foutre mal à l'aise quand elle se remémorait ce que Swann en avait pensé. Tentant néanmoins d'en faire fie, se concentrant davantage sur ce qui se disait, lorsque les phalanges de Blackmore pressèrent les siennes, la jeune fille redressa immédiatement les yeux vers ses traits. Premièrement, elle pensait qu'il dirait quelque chose au lieu de ça son regard, à mi chemin entre l'inquisition et le jugement, fit battre ses cils tandis qu'une espèce de lame se plantait dans sa poitrine. Il lui demandait de se taire ? Du moins c'était se qu'elle comprenait, et même si elle était blonde et plutôt naïve, elle n'était pas encore conne au point de ne pas calculer ce genre de chose. Soit alors, ce qu'il lui demandait – même sans avoir à ouvrir la bouche – Evy le faisait sans rechigner même si, sur le fait, pendant que Stanley répondait en argumentant quant à ses talents culinaires, le rose empourprait cruellement ses joues.

Casey ajouta à son tour, déblatérant sur ses prouesses en cuisine, et le fait qu'elle ne rajoutait guère d'huile sur le feu termina de faire mordiller sa lèvre à Collins. Elle avait l'air fine tien, elle qui pensait la tacler pour lui faire cracher son venin, voyait la conversation s'adoucir au grès des secondes. Si elle était mal à l'aise ? Effectivement oui, davantage encore qu'elle avait l'impression de se faire réprimander par sa conscience mais, pire encore par Swann et, surtout, de se faire enfoncer par la maturité soudaine de Summer. Elle n'était peut-être pas si « bête » tout compte fait, sûrement plus intelligente qu'elle le laissait penser, du moins assez pour lui faire un pied de nez, en conversant comme si rien ne venait de passer, et lui foutre une honte mémorable. La gamine pensait simplement être à la hauteur du garçon installé près d'elle, visiblement ce n'était pas le cas et il y avait encore énormément de chemin à faire...

Un instant Evelyn se perdit dans ses songes, préférant penser à quelque chose de plus agréable que toute cette jalousie malsaine lui comblant tête et veines mais, irrémédiablement, son regard était attiré par les yeux gris de son voisin. Réfléchir, avec lui dans les parages, c'était comme tenter de voir des cochons voler : impensable... Mais, fort heureusement, l'instructeur la tira de ses pensées à l'en faire sourciller. Que venait-il de dire ? Concert ? Rogers... Parlait-il des deux frères qui jouaient de la guitare – ou un instrument du genre – lorsque l'envie leur prenait ? Si tel était le cas, qu'elle ré-assemblait parfaitement les mots du jeune homme, alors non... Elle n'y avait jamais été, ni même en compagnie de Swann à qui il posait la question et qu'il relança sur le sujet premier à savoir : la culture qu'avait exposé l'étudiant juste avant qu'elle ne s'englue dans ses songes. Elle avait beau tenter de réfléchir au mieux, histoire d'ouvrir la bouche et de ne pas leur apparaître comme une imbécile incapable d'aligner autre chose que des reproches, rien ne lui venait jusqu'à ce que Maverick lance – innocemment – ce mot sur lequel elle avait pas mal de connaissances.

- J'en ai pas mal. Lâcha-t-elle machinalement tandis que les regards se braquer sur elle.

Pas mal de quoi andouille ? Oui, ils n'étaient pas devins, même si ça coulait de source qu'elle n'évoquait pas ses problèmes mais bien les ouvrages capables de combler les étagères d'une hypothétique bibliothèque « commune ». Comme pour se redonner du courage alors, Collins serra les doigts rivés aux siens puis replaça une mèche derrière son oreille.

- Des livres, j'en ai beaucoup, peut-être pas assez mais, faut bien commencer quelque part. Reprit-elle en soupirant intérieurement. Finalement, faire fie de celle qui venait de l'enfoncer comme si elle n'était qu'un clou – planté dans le bois – sur la tête duquel on cognait sans relâche, n'était pas si mal. Mieux que ça d'ailleurs quand elle prit conscience que Swann avait l'air plus serein. Je veux dire par là que s'il faut participer, je le ferai en les cédant pour les autres.

Un sourire assura ses dires jusqu'à ce qu'elle porte le reste du verre à ses lèvres. Pas qu'elle voulait planter Casey dans le dos en lui certifiant qu'elle était pour pareil projet mais, tout de même, il n'y avait rien de mal à aimer se cultiver, ou s'évader, de temps à autre. Satisfaite, sans le démontrer histoire de préserver l'atmosphère plus légère et de ne plus embarrasser l'élu de son cœur, Evelyn reposa le récipient vide sur la table basse puis reprit.

- On peut peut-être continuer à table ?

Swann était chez lui, ce n'était pas son rôle que de jouer les maîtresse de maison même si, de toute évidence, elle se rendrait utile s'il avait besoin d'un coup de main.





by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   
Revenir en haut Aller en bas  
- Double date -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Martelly promet la double nationalité avant le 14 mai
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: