The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Double date -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 954
Age IRL : 32
MessageSujet: Double date   Jeu 2 Nov 2017 - 21:19


Double date
Ft Swann - Casey - Stan
Un dîner, sur le coup Evy imaginait les choses de cette manière : Tête à tête avec Swann. Et immédiatement, elle avait souri en songeant à ce qui pourrait découler d'un tel moment. Il fallait dire aussi que leur dernière entrevue s'était soldée par un fait franchement étrange, car non contente d'en avoir appris plus au sujet de l'étudiant, la blondinette s'était découvert une bien sombre facette, un petit rien qui, couplé aux dires de son interlocuteur du moment, s'était mué en un tout qui l'avait presque affolé une fois que Blackmore s'en était allé. Elle avait quasiment jubilé en apprenant que son ex petite amie était décédée, malgré tout la jalousie l'avait étreinte assez fort pour la pousser à se découvrir une sorte de courage qui, jusqu'ici, ne s'était guère manifesté. Jamais elle n'avait réagi ou pensé de cette manière, après tout envier les morts n'avait rien de logique, c'était même plutôt malsain, mais rien qu'imaginer qu'un jour le garçon qu'elle idolâtrait avait embrassé cette fille, qu'il l'avait faite prisonnière de son cœur pour ne plus jamais l'en libérer malgré la mort, l'avait rendu aussi amer qu'un citron croqué à pleines dents. Néanmoins, ça l'avait forcé à réagir comme jamais, à plonger dans ses yeux et à envisager les choses différemment. Et de cet instant, où leurs regards semblaient se mélanger, s'était échappée une tension particulière dont elle était désormais incapable de se passer.

Son invitation n'avait donc rien d’anodin, Collins en était persuadée, c'était sans doute calculé pour pouvoir recréer cette ambiance électrique, gorgée de fascination et d'admiration néfaste, afin d'en jouir plus longuement que lors de cette fameuse après-midi. C'était donc remplie d'allégresse et l'esprit inondé d'images fictives, qu'elle avait ouvert son armoire pour jeter quelques vêtements sur son lit. Jeans, tuniques longues, pulls... Et à la vue de ces morceaux de tissus, ses joues s'étaient empourprées. C'était fade, sans éclat, comme elle avant cette discussion avec lui. Pourtant, cette soirée était importante, elle le savait au plus profond d'elle même et sa conscience, silencieuse depuis l'instant où le vernis s'était craquelé, n'était plus d'aucun conseil. Certes elle aurait pu demander son avis à Lucas – dans le salon à faire Dieu savait quoi – mais il ne serait guère objectif si, toutefois, elle lui annonçait qu'elle rejoignait la demeure des Blackmore pour la soirée. Richardson n'appréciait pas Swann, ça coulait de source autant que ça crevait les yeux, d'ailleurs, même si elle ne savait rien à propos de cette mésentente, Evelyn était chagrinée par ce fait car, si un jour quelque chose se passait avec le jeune homme pour lequel son cœur battait, alors rien ne serait jamais simple.

Elle poussa donc un soupir puis, après mûre réflexion, agrippa une tunique marine pour l'enfiler sur ses sous vêtements. D'ordinaire elle aurait très certainement mis un jeans, mais pas ce soir non, au lieu de ça, elle agrippa une paire de jambières noires – celles ci vouées à lui tenir chaud sous quelques pantalons l'hiver – les passa et enfila sa paire de boots pour enfin s'observer dans le miroir. Ce n'était pas parfait néanmoins, ça changeait du look quasiment inexistant qu'elle avait depuis les débuts de l'apocalypse et à l'idée que Swann puisse la regarder encore avec cette sorte d'admiration, son cœur rata quelques battements.

La suite fut simple, elle enfila son manteau, replaça une mèche derrière son oreille, agrippa le présent qu'elle avait pour lui, dévala les marches et donna de la voix, suffisamment fort pour que son colocataire l'entende puis fila, comme une flèche, avant même que les questions ou la réponse ne fusent. Son cœur pulsait à tout rompre, après tout Lucas pouvait encore la rejoindre dans l'allée, l'arrêter et, lorsqu'elle serait incapable de lui mentir sur sa destination, la pousser à rentrer. Elle terminerait par bouder, sans moyen de prévenir son.... Petit ami lui revint à nouveau mais elle secoua le minois et resserra les pans de son manteau pour continuer à avancer et creuser de distance entre le trentenaire et elle. Non, rien ne s'était encore passé avec Swann, elle l'espérait oui, mais pour le moment ils n'étaient donc que de simples amis....

- Peut-être plus pour longtemps... Souffla-t-elle, pour elle même, souriante alors que le seuil des Blackmore se présentait à elle.

Reprenant donc une longue inspiration, le bouquin qu'elle lui offrirait serré contre la poitrine, Evelyn cogna au battant puis regarda une dernière fois dans son dos avant de faire volte face pour croiser les prunelles grises de son hôte. Natruellement ses joues rosirent, immédiatement sa gorge se noua, néanmoins, elle parvint à ouvrir la bouche tandis que ses cils, eux, se promenaient contre la silhouette adorée se tenant devant elle.

- Bonsoi... euh salut. Bonsoir c'était pour les vieux ! Allez savoir pourquoi, subitement, cette forme de salutation lui paraissait dépassée, ce n'était pourtant qu'un mot mais, dans l'esprit torturé de la blondinette, il pouvait sonner comme ringard et pousser son interlocuteur à la trouver aussi fade que lorsqu'il l'avait croisé sur la plage. J'suis... contente de te voir... Je t'ai... enfin c'est pour toi. Se reprit-elle en lui tendant l'ouvrage.

Swann comprendrait le clin d’œil, après tout il s'agissait d'un ouvrage sur les leaders ayant façonné le monde, ça lui plairait certainement enfin, c'était ce qu'elle avait pensé en le trouvant sur les étagères de sa propre bibliothèque. Heureuse et souriante, Evelyn l'était, néanmoins elle le serait bien moins lorsqu'il lui apprendrait – d'ici peu – que la soirée paisible qu'elle s'était mise en tête n'avait rien à voir avec un tête à tête, bien au contraire... Prise de têtes lui passerait même dans le crâne dès lors qu'elle verrait qui l'étudiant avait cru bon d'inviter.





by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   Ven 3 Nov 2017 - 9:54
Depuis qu’il avait avoué ses sentiments à Joann il se sentait paradoxalement… mieux. C’était comme s’il y avait eu des nœuds dans son cerveau qu’il était finalement parvenu à défaire. Evelyn ? Joann ? Il n’avait plus à choisir. La trentenaire était au courant de ce qu’il ressentait mais l’acceptait. Ils pourraient être amis – pour l’instant –, ce que l’étudiant voyait plus comme une mise en sommeil. Toujours, il serait là pour elle, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’ils pourraient être plus. Et en attendant… il y avait la jeune femme blonde, qui avait su le surprendre et même : le faire frissonner. Elle n’était pas dénuée d’intérêt… bien moins qu’il ne l’aurait cru.

Swann avait proposé ce diner parce que… il était d’excellente humeur. Les restrictions sur les ressources l’empêchaient de vraiment inviter toutes les personnes qu’il estimait alors ça lui paraissait un bon début de faire venir Stanley et Casey. Sans eux, il n’en serait pas là aujourd’hui. L’un parce qu’il l’avait entraîné et formé à prendre concrètement part à ses ambitions ; l’autre parce qu’elle était aussi insupportable qu’amusante et qu’elle avait su le dérider quand il pensait que ce n’était plus possible. Le jeune Blackmore n’était pas très bavard, surtout en matière de sentiment, mais c’était une façon de leur montrer qu’ils n’étaient pas n’importe qui pour lui.

- Joy, qu’est-ce que tu fa-
- Quoi ?! L’interrompit son aînée en fourrant un paquet de bonbons dans son sac.
- Où est-ce que tu vas avec ça ?
- Dafu-ils sont à moi j’te rappelle, répliqua-t-il l’air sincèrement surprit de la question de son frère, et j’ai pas envie que tu les distribues à tes blondasses et à cet abruti de Stan.
- Hein ?! De quoi tu-
- Bye Swanny.

Et elle disparut après avoir enfoncé son bonnet sur sa tête avant que son cadet n’ait pu la rattraper. Celui-ci resta figée un instant, éberlué par le niveau de puérilité de cette scène, et s’en retourna à sa cuisine. Heureusement que ses parents avaient acheté des tas de livres de recette. Ils ne les utilisaient jamais eux-mêmes bien sûr, mais ça avait pu donner des idées au jeune maître de maison qui voulait faire un peu original. C’était compliqué quand ils étaient privés des produits frais, alors il fallait faire preuve d’imagination. Cette conserve de lait de coco irait parfaitement avec du riz par exemple ; quelques épices pas trop asséchées devraient suffire à relever la viande en boîte ; et en dessert… il verrait.

Il venait de finir de mettre la table lorsqu’on frappa à la porte. Swann ajusta le col de sa chemise, lissa machinalement les cheveux qui tombaient sur son front et alla ouvrir sans tarder. Il ne savait pas à quoi s’attendre en vérité mais en posant les yeux sur Evelyn, il resta soufflé un instant. La jeune femme eut le temps de lui tendre son livre et d’attendre une petite seconde pour qu’il se reprenne en attrapa le présent.

- Oh-Oooh, m-merci beaucoup, il se rattrapa en accrochant un sourire sur son visage rosissant, viens, entre.

Assez maladroitement, il s’écarta, referma, puis tourna autour d’elle pour l’aider à enlever son manteau comme le ferait un gentleman de la haute. Sauf qu’il n’était pas doué, manqua de faire tomber le vêtement, puis le livre, et accrocha finalement le tout – sauf le bouquin – à son porte-manteau en riant nerveusement. C’était juste… enfin… les civils de l’île avaient l’habitude de s’habiller « comme avant » mais malgré ça, il était devenu rare que les femmes soient si apprêtées. Alors forcément, son attention était scotchée à la silhouette d’Evelyn, l’impression qu’il n’avait pas vu si belle compagnie depuis… depuis… il ne s’en souvenait plus. Il déglutit, les joues écarlates, le regard fuyant, et osa un timide :

- Tu-tu es… euh… ravi-enfin… elle te va… bien cette… robe.

Robe, tunique, quel différence quand on était un homme de 23 ans ? Il l’escorta jusqu’au salon éclairé par des lampes tamisées. Quatre couverts étaient mis sur la grande table tandis que sur la table base attendait un plateau, munis de verres, boissons et olives vertes dans un bol. L’hôte avait essayé de faire les choses bien et sans se douter des sentiments de sa première invitée, il signala :

- Stan et Casey ne devraient plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Ven 3 Nov 2017 - 10:31
« J’ai trouvé ça ! » Lança Maddie, victorieuse, une paire de talons hauts à la main.

Casey fixa les chaussures avec un air crispé : elle n’était pas sérieuse ? Si la pointure correspondait à la sienne, la blonde avait l’impression d’être sur des échasses. Elle se tordit la cheville plus d’une fois en essayant de marcher avec, en se rattrapant au sofa du salon. C’était un sketch, forcément ! Pourquoi est-ce qu’elle avait fait ça au juste ? La réponse, elle la connaissait déjà : en mettre plein la vue à Stanley.

« Mais tiens toi droite, tu vas tomber ! » Souffla sa sœur en revenant la mettre sur ses jambes.
« Va y, nique, je me change ! » Grogna Casey en balançant ses pompes dans un coin de la pièce, retenue par le bras par sa cadette :
« Nan nan nan ! tu vas pas enfiler un vieux jean, c’est beaucoup trop drôle de te voir comme ça ! » Ne put-elle s’empêcher de rire.

En fait, Maddie avait tellement le sourire qu’elle en était rouge. Elle gloussait sans pouvoir s’arrêter, sous le regard courroucé de sa grande sœur. Elle était tellement mal à l’aise comme ça qu’elle ne voyait même plus comment faire la morale à sa frangine. Elle avait mis une robe ! Dans laquelle elle se trouvait serrée, même si elle lui était totalement ajustée. Une paire de collant, aussi. Elle guetta ses bottines dans un coin de la pièce, avant de rouler des yeux :

« Je suis ridicule ! » Dit-elle. Pile au moment où on frappa à la porte de chez elle.
« Toute façon, tu as plus le temps pour ça ! » trancha Madisson, avant que Casey ne lâche pour sa part une insulte que Stanley eut toute l’occasion d’entendre. « Elle arrive… » Fit sa petite sœur en venant lui ouvrir, clairement hilare et encore en train de glousser.

Une poignée de seconde plus tard, Casey se présenta à lui. Elle n’était pas techniquement prête cependant : elle alla jusqu’au porte-manteaux pour récupérer sa veste ainsi qu’une écharpe, adressa un sourire à Stanley au passage. Ils ne seraient pas – trop – en retard. Sauf si la blonde se foulait la cheville sur ses chaussures ! Elle ne mettait pas les talons que sa sœur avait trouvé, s’étant rabattue sur des bottines assez élégantes. Ça ferait l’affaire pour ce soir !

« J’en ai pas trop fait ? » Demanda-t-elle comme confirmation à son compagnon, avant de s’avancer vers lui.

Avec ses chaussures, elle faisait presque sa taille ! Elle put venir planter un baiser sur sa joue avec un sourire mutin, lorsque sa sœur referma derrière elle en leur souhaitant une bonne soirée. Ils ne mirent pas très longtemps à aller jusqu’à la maison des Blackmore. Swann ne vivait pas très loin de chez elle de toute façon. Ils se présentèrent sur le pallier, et après un dernier sourire complice, sonnèrent pour être accueilli.

« Salut ! » Lança-t-elle joyeusement au garçon lorsque celui-ci se présenta à la porte et les invita à rentrer. Elle se délesta de sa veste puisque son hôte avait l’air de vouloir faire ça très bien. Elle n’avait jamais été à ce genre de repas. En tout cas, pas sans ses parents chez des amis à eux. Ça lui faisait bizarre et lui donnait l’impression d’être adulte. Elle jeta un coup d’œil à la décoration, et passa sur Evelyn sans la voir. Il lui fallut comme un électrochoc en la voyant bouger pour qu’elle la remarque enfin : Casey se figea, un peu surprise. « Tu es là aussi ? » Ne put-elle s’empêcher de demander. Ça n’était pas vraiment une question. « C’est… Cool ! » Fit-elle en forçant clairement un sourire.

Ses yeux se tournèrent vers Stanley, pour lui offrir un regard un peu incrédule :

« Et tu ne me l’as pas dit ? » Questionna-t-elle, la mâchoire serrée. D’ici quelques secondes, elle allait le tuer avec les yeux.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Double date   Ven 3 Nov 2017 - 13:21
Stan ne se prenait pas la tête pour cette soirée. Swann leur avait proposé un diner, il ne s’attendait pas à quelque chose de guindé. Il s’était donc préparé rapidos après avoir passé la journée en guet et s’être tapé une partie de l’inventaire de l’armurerie. Toujours un vrai plaisir ! Il arqua un sourcil en se faisant accueillir par Maddison. Cette dernière était visiblement au comble de l’amusement, tandis que sa frangine pestait avec toute la grâce du monde.

- Y a de l’ambiance, dis-moi, rétorqua-t-il en affichant un sourire en coin. Ça promettait ! Il se posa contre le mur, croisant les bras en attendant sa belle et se redressa vivement lorsque la blonde fit son apparition. La bouche entrouverte. Oh wow ! Elle avait enfilé une mini-robe noire, bustier, moulante et… il déglutit. Non non c’est… chic, la rassura-t-il, même s’il détonnait un peu à ses côtés. Tu me mets à l’épreuve ! Ajouta-t-il taquin, en passant son bras autour de sa taille, et l’approchant de lui, avant de rejoindre la maison des Blackmore.

Swann les accueillit et les deux garçons se saluèrent. Ils échangèrent quelques banalités d’usage et Stan se déchargea aussi de son blouson pour passer dans le salon. Il salua ainsi Evelyn de loin, juste avant que Casey ne lui jette un regard assassin. Il lui répondit de son air « je ne comprends pas » ignorant l’animosité entre les deux filles. Pour tout dire, il ne connaissait pas réellement l’autre blonde. Il avait même oublié son prénom, alors bon ! Ils avaient certainement dû se croiser, ici ou là, mais le regard du militaire ne s’était jamais réellement arrêté sur elle. Elle n’était pas vilaine, même si elle affichait présentement un drôle d’air. Pincé.

- Quoi ? Demanda-t-il à Casey, tout bas, innocemment alors qu’elle paraissait plus que contrariée. Et visiblement, c’était à lui qu’elle en voulait. Merde, ça commençait effectivement très très bien. Il plissa le front, complètement à l’ouest, et haussa les épaules en croisant le regard de Swann. Il s’approcha toutefois de l’autre jeune femme pour se présenter. Stan, enchanté, dit-il dans un sourire bienveillant, avant de lui serrer la main. C’était très protocolaire. Tiens, on a apporté ça pour le dessert, enchaina-t-il en donnant un vulgaire sac plastique au maître des lieux. Il était rempli de châtaignes, qu’ils avaient ramassées quelques jours plus tôt dans les bois aux alentours du Fort. On pourra les faire griller.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 954
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Double date   Ven 3 Nov 2017 - 22:47


Double date
Ft Swann – Casey - Stan
L'appréhension était certes très présente, les doutes tout autant, mais dès l'instant où il lui proposa d'entrer, puis qu'il referma sur son passage - lui arrachant même un sourire dès lors qu'il prit en charge de la débarrasser de son manteau - pour ensuite la complimenter à en faire scintiller ses yeux plus qu'elle ne l'aurait cru, Evelyn tenta de balayer ses angoisses en un fébrile petit soupir. Ce n'était qu'un dîner, rien de plus, du moins... Pas plus que ce qu'elle avait pu imaginer lorsqu'il l'y avait convié les jours précédents. Pour autant, et bien qu'elle avait confiance en lui bien plus qu'en elle même, la blondinette ne pouvait faire fie des questions qui lui traversaient l'esprit. Jamais elle n'avait fait ce genre de chose autrefois, jamais un garçon ne l'avait invité pour un repas, pas même un goûter quelconque, du fait, il était évidemment question de stress... Ce fut d'ailleurs le moment que choisit Dame Conscience pour se manifester après des jours de mutisme. Sans grande surprise cette dernière ricanait, Evelyn l'imaginait joindre le bout de ses phalanges comme l'un des personnages les plus malsains des Simpsons, mais les rires furent plus rauques encore, quasiment diaboliques dès le moment où, en rejoignant le salon sur les pas de son hôte, ses yeux remarquèrent non pas la table basse près du sofa, mais plutôt les quatre couverts déposés sur la nappe de salle à manger.

Immédiatement, ses sourcils se froncèrent tandis qu'elle recomptait pour être bien certaine de n'avoir pas rêvé puis se tourna doucement vers Swann. Des tas de questions lui trottaient dans le crâne, allant du simple « tu as invité quelqu'un ? » qui le ferait clairement douter quant à ses intentions, au « qui doit nous rejoindre ? » qui malgré tout ne quitta pas ses lèvres scellées en un sourire du au malaise. Le monde se dérobait déjà sous ses semelles, elle qui s'était imaginée l'instant parfait, où plus rien n'existait sauf lui, voyait ses aspirations réduites à néant en seulement deux assiettes supplémentaires. Adieu donc le tête à tête tant souhaité, tout partait à volo et, déjà, la gamine triturait ses doigts sans savoir comment anticiper l'arrivée de deux autres personnes. Ou une ! Pensa-t-elle en respirant plus clairement. Joy devait très certainement partager le repas. Alors oui ce ne serait donc pas non plus une soirée romantique où elle pourrait sans doute espérer se livrer à lui, mais s'il ne s'agissait que de sa soeur, alors ce ne serait sans doute pas un fiasco total... Restait néanmoins un dernier couvert qui l'intriguait au point qu'elle ne put qu'ouvrir la bouche en faisant un pas, un seul, vers son.... ami ?

- Tu.... qui doit....

Pas le temps de finir sa phrase que le jeune homme, sans le vouloir, lui coupa l'herbe sous le pied à l'en faire ravaler sa salive. Il avait bien dit Casey.... le prénom de Stanley – le fameux instructeur dont il lui avait parlé d'ailleurs – en revanche ne fut qu'un plus auquel elle n'eut même pas assez de courage pour s'y raccrocher. L'unique prénom de cette blonde invitait déjà son cœur à jouer du tambourin dans sa poitrine et le feu à grignoter ses joues. Pas elle, non pas elle, c'était la pire chose que Swann pouvait lui faire et, pourtant, elle ne pouvait clairement pas lui en vouloir car, lorsqu'il lui avait demandé si elle avait des ennuis avec une personne en particulier, elle avait menti. Mal subitement, l'une de ses mains pressa son abdomen qui, soudainement, s'amusait à se tordre plus qu'il ne l'avait fait durant l'après midi. Elle n'allait quand même pas tourner de l'oeil et prétendre se trouver mal pour fuir... Non, pas question, c'était sa chance avec Blackmore, il l'avait invité autant que deux de ces amis – même si elle se serait évidemment passée de l'amitié qu'il entretenait avec cette peste – c'était donc qu'il tenait suffisamment à elle... Prête à dire quelque chose, subitement ses dents mordirent sa langue quand il fila ouvrir la porte suite au coup y étant porté. Elle se tenait là comme une abrutie prête à recevoir le coup de hache du bourreau, incapable de bouger la gorge sèche comme jamais et, lorsqu'elle la vit, sa réaction fut comme une scène de film où deux ennemis se toisaient et qu'un gros plan passait du regard de l'un à l'autre.  

En gros ça ressemblait à ça : ♫♩♫, une sirène qui se déclenchait dans sa petite tête et lui hurlait de déguerpir, mais elle n'en fit rien et l'observa en se doutant, bien évidement, qu'elle la snoberait. -

Le pire fut peut-être de l'entendre s'adresser à elle. Collins fut quasiment victime d'une error system avant de réagir en un piteux sourire crispé. Pour autant, alors qu'habituellement elle aurait baissé les yeux, ceux-ci restèrent fixés sur la blonde tandis que, sans encore l'avoir capté, ses doigts se serraient en poings de part et d'autre de sa tunique. La haine, voilà ce qu'elle ressentait en décrivant l'allure trop svelte, trop femme, de cette fille.... L'envie, la jalousie, ce tas de sensations détestables déjà éprouvé lorsque Swann avait évoqué son ex petite amie décédée. Malheureusement, contrairement à cette dernière, Casey était bien vivante... Trop vivante à son goût d'ailleurs, et tandis qu'un tas d'image fictives - d'elle la faisant saigner comme jamais - lui parcourrait l'esprit et semblait l'apaiser peu à peu, une main se tendit dans sa direction pour la faire revenir sur terre et au visage, bien plus rassurant, du dénommé Stanley.

- Eve.... Evy.... Lâcha-t-elle en imaginant déjà Summer se foutre de son prénom ridicule. Ce qui en soit était complètement con puisque cette blondasse en avait déjà connaissance. Contente de te connaître.

Clairement, elle n'aurait guère imaginé l'instructeur avec pareille connasse, d'ailleurs, alors qu'elle attendait qu'on l'invite à rejoindre le sofa, où bien sûr elle prendrait place auprès de Swann pour éviter de donner vies aux envies de tortures sanglantes qui lui passaient par la tête, mais aussi – puis puérile ici – un peu pour affirmer à sa rivale qu'il était à elle, Collins songea qu'elle ne les avait jamais vu ensemble avant,... aujourd'hui. Il fallait simplement qu'elle se détende, ou qu'elle s'impose, tout dépendait la manière dont Casey s'adresserait à elle car, alors qu'elle observait les traits adorés de leur hôte, Evy ne désirait guère passer pour une faible sans répartie. Néanmoins, pour le coup, elle avait besoin de souffler et espérer qu'il réponde favorablement à sa question.

- Tu... t'as besoin d'un coup de mains Swann ?

Son sourire était quasiment insistant mais quel autre signe pouvait elle lui faire sans éveiller ses soupçons au sujet de la blondasse à quelques mètres d'elle ?





by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   Sam 4 Nov 2017 - 0:53
- Ç-ça va ?

Sa première invitée n’avait soudainement plus l’air complètement bien. Ou bien c’était son imagination ? Ses sourcils se froncèrent doucement mais le jeune homme n’obtint pas vraiment de réponse, alors il supposa s’être trompé. On frappait à la porte et à peine eut-il ouvert que la salutation joyeuse de Casey le fit sourire. Elle était vraiment communicative dans ces moments-là, même quand il ne s’y attendait pas. Après avoir serré la main à Stan, l’hôte débarrassa sa compagne de son manteau comme il l’avait fait avec Evelyn – un peu plus adroitement même. Et là…



Oups, est-ce que quelqu’un avait remarqué qu’il avait fixé la nouvelle arrivée pendant de – trop – longues secondes ? Swann espérait sincèrement que non. Elle était époustouflante comme ça. Il se souvenait s’être déjà vaguement dit que Casey était mignonne mais n’avait jamais remarqué qu’elle était aussi belle. Le rouge lui était violemment monté au joue et il tenta de dissiper sa gêne dans un discret raclement de gorge. Les deux filles venaient de se croiser, se dévisageant étrangement, et tandis que l’une affirmait que c’était « cool », l’autre était simplement muette.

- Euh…, fit le cadet Blackmore qui ne savait pas vraiment comment s’imposer dans cette situation.

Heureusement, son mentor lui donna un excellent prétexte en lui tendant un sac de châtaignes, juste après s’être présenté à Evelyn. Tant mieux d’ailleurs : l’étudiant pensait profiter de cette soirée pour aborder la question de l’entrainement de sa nouvelle amie. Cette dernière lui demanda s’il avait besoin d’aide et justement : il ne voyait pas comment gérer à la fois le présent de son aîné et le service des boissons. Pas sans faire attendre du moins. Il hocha donc la tête en signe d’approbation, avec un sourire un peu timide en prime.

- Merci Stan. Est-ce que tu peux préparer une plaque de cuisson Ev… Evy ? Cette fois, il avait percuté pour son surnom et fit attention, elles sont dans le placard tout à gauche, en haut. On ferra effectivement griller les marrons pour le dessert !

Ce sera un peu plus original que les biscuits au sucre roux qu’il avait prévu, faute de mieux. Pendant que la jeune femme s’éloignait de quelques mètres pour rejoindre l’espace cuisine, Swan désigna le canapé pour que ses deux autres invités s’y installent. Ses yeux ne cessaient de s’accrocher aux jambes nues de Casey, ou à ses épaules graciles, et chaque fois, ils bondissaient ailleurs comme s’ils se brûlaient à ce simple contact.

- Q-Qu’est-ce que je vous sers ? Quelques softs, quelques bières, quelques alcools plus forts, ils avaient le choix et il les servit une fois fait, tu es… cool comme ça Casey, osa-t-il commenter en lui tendant son verre.

Après tout, elle était son amie, depuis plusieurs mois maintenant. Malgré les lourdes insistances de Joy, il s’était fait à l’idée qu’il n’y aurait rien entre eux à peu près en même temps qu’il admettait pouvoir s’entendre avec elle, en dépit de son caractère. Alors avec elle, il avait bien plus de facilité à s’exprimer franchement qu’il ne pourrait le faire avec Evelyn et d’ailleurs : il ne fit absolument pas attention à la potentielle réaction de celle-ci en l’entendant complimenter sa rivale. Le jeune homme prit même inconsciemment le risque d’attiser un peu plus l’animosité entre les deux femmes en se tournant vers son mentor pour lui tendre à son tour sa boisson.

- D’ailleurs, comment se passent les entrainements en ce moment ? Tu as encore un peu de place ? Il regarda brièvement sa – possible future – compagne dans la zone cuisine, Evy aimerait bien… être formée aussi. Je me suis dit que… je veux dire, se reprit-il un peu embarrassé, t’es le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Double date   Sam 4 Nov 2017 - 10:49
« Quoi quoi ? » Répéta-t-elle dans le même murmure à Stanley.

N’était-ce pas évident ? Evelyn était là ! C’était ça le problème ! Si Casey l’avait su, elle n’aurait jamais fait le déplacement pour l’accompagner ! Si elle l’avait su, elle aurait surtout enfilé une robe encore plus sexy pour voir sa tête de grosse jalouse de la vie incapable de se mettre en valeur lui lancer encore plus d’éclairs ! On l’avait volontairement privé des armes dont elle avait besoin pour la faire chier, et elle n’aimait pas ça ! Tant pis. Elle ferait avec « les moyens du bord ». Elle jouerait avec ses arguments et le terrain, on lui avait suffisamment appris à improviser. Surtout… Avec le regard que lui lançait Swann à l’instant et qui lui arracha un grand sourire mesquin.

Ok, un bon point pour elle. Casey ne manqua pas de le noter dans un coin de sa tête en venant glisser sa main dans celle de Stanley. Ils furent invités à s’installer sur le grand sofa du salon, sur lequel elle avait plutôt envie de se vautrer tant tout ça lui semblait confortable. A chaque fois qu’elle venait chez Swann, elle jalousait la décoration très actuelle. Ça jurait avec la sienne, vieillotte, sans doute parce qu’elles avaient hérité – avec sa sœur – d’un lieudit auparavant habité par des ancêtres. Le compliment de Swann ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde, Casey se redressa, croisa les jambes, et lui fit un sourire mutin :

« Merci Swann, c’est gentil. » Lui souffla-t-elle en feintant de rougir, avant de lui faire un sourire. Pourquoi faisait-elle ça ? Parce que Casey était une fille avec un certain sens de la déduction. Evy n’était pas là pour rien. Evy ne se montrait pas serviable pour des clous. Il y avait carrément baleine sous gravier, et parce qu’elle appréciait suffisamment Swann, il fallait l’empêcher de tomber dans les bras de cette gourde sans intérêt : « Une bière s’il te plait ! »

La conversation se déroulait à côté, s’amorçait. Et passé le compliment qu’il fit à Stan, et qui arracha un sourire à la blonde – l’air de lui dire qu’il avait totalement raison – avant de rebondir dessus :

« Oh ça serait super ! » S’enthousiasma Casey : « Elle pourrait venir à la séance où je suis, on pourrait se mettre ensemble comme ça ! »

Pour lui faire mal. Genre, vraiment mal. Et de préférence lui tirer de temps en temps les cheveux en lui glissant des mots doux à l’oreille. Tous les prétextes étaient bon non ? Casey se redressa :

« J’vais voir ce qu’elle fait, elle met tellement de temps, elle s’est peut-être perdue dans tes placards. » S’excusa la blonde en prenant la direction de la cuisine ouverte.

Ce qui était dommage, c’était qu’elle ne pourrait visiblement pas l’assommer et l’enfermer dans le garde-manger vu qu’il y aurait forcément des témoins à son crime. Elle croisa les bras sur sa poitrine et s’avança avant de se planter à quelques pas de la jeune fille :

« Tu t’en sors, Evy ? » Demanda Casey d’un air un peu méprisant il fallait bien l’admettre. « On t’attend pour commencer. » Rajouta-t-elle. Loin d’être une note gentille qu’elle laissait là l’air de dire qu’ils ne pouvaient pas entamer les hostilités sans sa présence, c’était surtout pour lui signifier qu’elle prenait beaucoup trop de temps à son goût et que ça devait sûrement vouloir dire qu’elle était pas bien maligne.

Mieux valait user de ça pour l’instant. Casey aurait toute la latitude d’être odieuse ensuite.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Double date   
Revenir en haut Aller en bas  
- Double date -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Martelly promet la double nationalité avant le 14 mai
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: