Partagez | 
 

 Oh Fuck...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 7225
Age IRL : 27
MessageSujet: Oh Fuck...    Mer 1 Nov 2017 - 19:04


1er Novembre 2017.


Encore un matin où la rousse s'éveillait en étant fatiguée. Ses nuits étaient courtes, elle n'aimait pas franchement le changement, appréciait se conforter avec ceux qu'elle connaissait. Elle n'était pas tranquille du tout avec la venue de cette pétasse qui n'avait de cesse de lui balancer des vannes dès qu'elle la croisait. Morgan prenait sur elle pour ne rien répondre et pourtant elle ne pouvait s'empêcher de répliquer.
Et à côté de cela elle n'appréciait pas que Kyle et Zack passent des nuits ensemble, il était à elle, pas au journaliste. Morgan découvrait donc ce qu'étais la jalousie et la possessivité quasi maladive. Elle avait du mal à se reconnaître dans ces moments là, mais ce devait être humain se disait-elle pour ne pas trop se psychanalyser. Elle resta un instant assise sur le bord du lit, les pieds touchant le sol, le regard fixant le mur. Encore un jour de merde dans ce monde tout aussi merdique. Putain quand est-ce que ça allait pouvoir s'arrêter !?

Se levant finalement elle alla dans la salle de bain de l'étage et pris l'une des bassine d'eau déjà sur place et s'enferma pour être tranquille et se laver. Se regardant dans le miroir elle soupira. Une sale gueule, un teint pâle, ses cheveux n'avait pas d'allure, elle avait des cernes creuses, les lèvres tirant parfois sur le violet, putain de dénutrition, de froid et de circulation sanguine de merde ! Elle dévia rapidement le regard n'aimant guère s'observer, ne se reconnaissant plus. Elle soupira et entreprit de se démêler la tignasse avant de se vêtir et sortir de la salle de bain une fois tout rangé. Elle descendit dans la cuisine, piqua un paquet de biscuit sec et une boîte de conserve, plus une bouteille d'eau avant de rejoindre la petite troupe en train de s'éveiller. Dans le salon, elle vit débouler Aodhan, Neil et Ansel. Morgan fourra dans son sac ses affaires avant de dire aux autres qu'elle sortait aujourd'hui, mais Ansel lui rappela que la veille Zack avait demandé à ce que Victoria aille dehors avec elle.
Morgan à ce souvenir soupira lassée, et surtout blasée. Putain, fallait qu'elle se coltine l'autre connasse. Elle pouvait pas rester là, et aller écarter ses cuisses pour Aodhan ou Neil !?

Restant à devoir attendre que l'autre se réveille et soit prête à partir, la rouquine s'occupait en lisant un bouquin pas vraiment intéressant qu'elle avait trouvé dans la bibliothèque de la maison qui leur servait de base. Le titre avait l'air sympa, mais le livre n'était franchement pas terrible, mais elle le finirait, espérant que cela devienne intriguant. Voyant enfin débarquer l'autre dévergondée elle soupira et se leva du fauteuil avant de lui passer devant et aller vers la porte d'entrée pour au final se tourner vers elle et lui dire sèchement :

"Tu viens, j'vais pas t'attendre cent ans."

Elle sortie de la maison et une fois dehors observa autour d'elle avant d'avancer dans la rue tout en surveillant ses arrières, ne faisant absolument pas confiance à la nouvelle arrivée. C'était bien la première fois qu'elles allaient devoir se retrouver seules toutes les deux, et Morgan était en joie, il n'y avait pas à dire, cela se lisait sur son visage froid et fermé.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Victoria L. Raven
American Dream
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/10/2017
Messages : 221
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    Mer 1 Nov 2017 - 19:44


Sortir avec Morgan hein ? La merveilleuse idée de Zack. Elle n’avait même pas essayé de dire non, elle s’était contentée de sourire comme une insolente. Sans ciller, sans flancher, sans trembler. Ça ne l’étonnerait pas qu’ils aient comploté pour se débarrasser d’elle, que c’était le signal pour dire qu’il s’agissait de sa dernière petite ballade. Elle aurait pu tenter de se débiner, ouai. Putain elle aurait pu, mais elle n’avait pas peur. Si ça devait se jouer entre lady broomstick et elle, alors cette bande de rigolos serait bien surpris de la couleur de cheveux de celle qui rentrerait ce soir.

Victoria avait volontairement pris son temps. Elle emmerdait sincèrement ceux qui disait que « l’avenir appartenait à ceux qui se levaient tôt » parce qu’en attendant : elle n'ouvrait jamais les yeux avant 9h sans une bonne raison quand elle était pigiste et les connards en costard qui étaient au bureau à 6h30 léchaient de la cervelle depuis deux ans. Elle avait enfilé un jean, un tee-shirt, un pull, son blouson en cuir et une écharpe. Avec un plaisir non dissimulé, la trentenaire avait raccroché son long couteau militaire à sa ceinture et avait décrit quelques moulinets avec sa batte en aluminium. Enfin, elle n’était plus à poil ! Le mieux, c’était qu’elle avait pu gratter quelques balles pour le chargeur de son 9mm. Elle cala la sécurité, le coinça dans son fût, contre ses reins, et rejoignit l’entrée.

Ses cheveux d’encre étaient encore en bataille pendant qu’elle passait les bras dans les anses de son sac à cos. V’là déjà l’autre rouquine qui râlait. Bah voyons. Les yeux de la brune la suivirent un instant et, rien que pour faire chier, elle ralentit le pas pour aller se trouver de quoi grignoter avant de décoller. Merde, y’avait plus de ces biscuits au beurre de cacahuète là ? La touffe devait les avoir tous engloutis. Faisant la moue, Victoria chopa un demi-paquet de shortbreads, une bouteille d’eau, et prit la direction de la porte d’entrée. Son alliée du jour était déjà dans la rue à avancer prudemment. Elle la rejoignit en mâchant nonchalamment son substitut de petit-déjeuner et l’alpagua d’un « cholé d’t’avoir fait attendre » complètement hypocrite ; la bouche pleine avec ça.

Elle fit alors quelques pas ainsi, la batte dans une main, l’autre portant des biscuits de sa poche où était rangé l’emballage à ses lèvres sèches. A quoi bon être si tendue alors qu’elles étaient encore à portée de la maison ? S’il y avait quelque chose à voir, ils l’auraient déjà aperçu. Enfin… si la sentinelle n'était pas un job à temps partiel dans cette baraque YMCA.

- Hum, z’ètes pas là depuis longtemps ? J’veux dire… z’avez pas encore couvert tout vot’ périmètre accessible à pieds ? Et puisque taquiner sa cadette était bien trop drôle pour se priver, elle poursuivit : j’connais bien Renton, j’sais où trouver un sex shop s'tu veux, elle eut un sourire impertinent alors que sa langue débarrassait ses molaires de la purée de shortbreads qui y restait accrochée, j’comprends… la dernière fois t’as été gênée d'en parler d’vant les mecs, mais là on est entre femmes. T’peux t’lâcher, j’te jure, assura-t-elle dans un ricanement étouffé.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 7225
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    Mer 1 Nov 2017 - 20:45

Il faut dire une chose, Morgan avait pris l'habitude d'être la seule femme de la tribu, elle se sentait en sécurité. Pas qu'elle se sente faible, loin de là, mais c'était un sentiment, se dire qu'elle pouvait au moins compter sur l'un d'eux, peut-être deux hommes de cette troupe de survivants. S'il lui arrivait quelque chose ils seraient là. Alors voir débarquer sur son territoire une autre femme, ça ne passait pas. La rousse était territoriale, comme les félins. Elle avait son domaine, ses hommes même si la plupart désiraient la voir morte, ça n'empêchait qu'elle avait su s'imposer. Elle menait sa barque et même si on l'appréciait pas elle s'en foutait. Mais là, Morgan devait partager son territoire avec une autre femme, alors c'était compliqué. de plus cette dernière semblait prendre un malin plaisir à vouloir la faire rager. Un peu comme Aodhan ou Neil. Kyle elle avait du mal avec lui, avec son côté moineau tombé du nid. Rafael lui tapait sur le système, mais elle était un peu moins agressive envers lui, puis avec Zack c'était complexe.

Inspirant à fond elle vérifia qu'elle possédait son couteau à sa hanche, son glock à l'autre et son browning dans un holster sous sa veste. Holster qu'elle avait trouvé en se baladant pour passer ses nerfs fragile suite à l'arrivée de la brune. Tout était là. Patientant donc l'arrivée de l'Autre elle soupira et se tourna à peine vers elle lorsqu'elle entendit sa nonchalance et sa bouche pleine. Suceuse.
La rousse ne la supportait pas, elle détestait qu'on empiète sur son fief. Et c'était précisément ce que faisait Victoria par sa présence toxique. Casse ovaires qu'elle était. Elle aimerait bien pouvoir lui en foutre plein la gueule, montrer que dans ce groupe elle n'était qu'une nouvelle arrivante, qu'elle était plus haute qu'elle dans la hiérarchie. Mais Morgan patientait, comme un prédateur avec sa proie, elle attendrait la moindre brèche de faiblesse pour s'y glisser et appuyer là où ça fait mal. Comme le semblait faire cette brune à la con en la relançant sur le thème de la détente sexuelle. Mais qu'est-ce que ça pouvait lui foutre !? Rien. Alors qu'elle s'occupe de faire fourrer les trous plutôt que de s'occuper de ce qui ne la regarde pas. Et pour toute réponse, l'ancienne barmaid se contenta d'arquer un sourcil condescendant tout en l'observant du coin de l’œil.

Marchant dans la rue qu'elle savait tranquille, elle ne baissait pas la garde, tant pis si on pensait qu'elle était coincée. Elle était ainsi, à faire attention, à rester méfiante. Mais ce qui la faisait chier déjà c'était de savoir par avance que la catin à côté n'allait pas se taire. Putain qu'elle aimerait lui arracher la langue, lui trancher les cordes vocales. La faire taire. Lui brûler la gorge. Elle aurait mieux fait de piquer le briquet de Rafael qui traînait sur la table de la cuisine. Le cadet était bordélique et lassait traîner son bazar un peu partout. Elle regrettait presque de ne pas l'avoir pris, mais tant pis, elle lui taillerait la gorge pour la faire taire dans un glougloutement de sang et l'observerait se vider de son sang sans rien dire, ni rien ressentir. Juste regarder la connasse crever et agoniser à ses pieds.

Bifurquant dans une rue, elle jeta un coup d'oeil vers une boutique de linge de maison et se dirigea vers cette dernière pour observer au travers de la vitrine sale et surtout poussiéreuse. M'ouais, rien d'intéressant, alors elle continua son chemin, se disant bien que l'Autre suivrait le rythme.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Victoria L. Raven
American Dream
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/10/2017
Messages : 221
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    Mer 1 Nov 2017 - 23:13


Le sourire insolent de Victoria s’était élargi avec le haussement de sourcil de sa cadette. Qu’on aille pas lui dire qu’elle ne faisait pas d’effort après ça ! Elle lui proposait de briser la glace, un peu de confidence loin des oreilles mâles, et elle ne saisissait pas la perche. Cette fille était une vraie merveille de science. Tellement coincée que c’était à se demander si elle ne s’était pas fait dévorer le clitoris par un rôdeur pendant son sommeil. Avec tout ça néanmoins, elle n’avait pas répondu à la partie pertinente de ses questions. La pigiste laissa filer, le temps de profiter de deux nouveaux biscuits qu’elle mâchait encore lorsque sa cadette épia à travers la vitrine d’une boutique de linge de maison. Elles étaient à quoi, deux ou trois cents mètres de leur repère ; pourquoi déjà fouiller ici ? Ils étaient arrivés dans le bled la semaine passée ou quoi ? La brune suspendit son petit-déjeuner pour s’arranger rapidement les cheveux. Ils étaient aussi en bataille qu’au lever du lit et le vent froid avait tendance à les lui renvoyer dans la figure.

- J’m’en occupe, c’est bon.

Un mordeur venait d’apparaître dans le champ de vision, titubant comme un ivrogne. Les contours de ses lèvres étaient comme disloqués à voir d’avoir ronger tout et n’importe quoi. Son nez décharné se dressa vaguement vers le ciel tandis qu’il se rendait compte de la présence d’un peu de chair fraiche. Sans se presser, Victoria s’approcha en faisant tourner son arme fétiche. Une fois à moins de deux mètres, elle balança un coup si violent que la pommette de sa victime se délogea de quelques centimètres.

- Wo-oh ! Il a la tête dure, s’amusa-t-elle sans le moindre état d’âme.

Le swing suivant envoya la charogne au sol. Une gerbe de fluide nauséabonde avait giclé sur le bitume mais la chimère s’agitait toujours pour essayer de faire ses activités favorites : attraper et manger. La trentenaire la toisa un instant, un sourire vaguement moqueur sur ses traits pâles, avant de lui écraser le front d’un coup de talon. La boite crâne déjà ramollie et fragilisée s’affaissa sous le choc, rependant un écoulement de sang coagulé sous la ranger de la jeune femme. Elle regarda ensuite Morgan, avec l’esquisse d’une expression qui voulait dire : « tu vois, c’est ce qui pourrait t’arriver si tu essayes de m’entuber ». A haute voix néanmoins, elle choisit de ne pas jouer la provocation – pas complètement :

- T’sais, ok, t'veux pas parler d’ta minette avec moi, j’respecte ça, non, elle s’en battait les couilles, nuances, mais t’penses pas que ce s’rait plus… productif, d’m’expliquer ce qu’on fait ? J’veux dire…, elle s’essuyait le pied sur les fringues du mort et reprenait un gâteau comme si de rien était, on est dehors, on va piller des trucs, tout ça, mais t’as un plan ? Un itinéraire ? Ou on va juste zieuter ici et là au p’tit bonheur la chance pour faire croire à Zacky qu’on a réussi à fonctionner ensemble ?

Elle la narguait exprès. La tête penchée sur le côté, elle détaillait sa cadette en essayant de capter son regard. Morgan voulait faire sa femelle dominante mais pas de chance : elle tombait sur quelqu’un qui n’allait pas se contenter de faire le mouton. Donc soit elles faisaient un effort, soit elles en venaient au fait ; ce serait un gain de temps pour tout le monde.

- T’vas pas m’dire qu’vous avez pas encore visité tout c’qui est à 5 minutes de la maison ?


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 7225
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    Jeu 2 Nov 2017 - 0:07

Elle n'était guère bavarde, ne causait que lorsque c'était nécessaire et là ça ne l'était pas. Elle n'avait pas envie de faire la fille avec des discussions de fille. Elle s'en foutait, ça ne l'intéressait pas. Juste Victoria l'agaçait prodigieusement avec ses remarques à la con. Fallait vraiment qu'elle ferme sa putain de grande gueule sinon Morgan n'hésiterait pas à sortir le glock et lui trouer le crâne. Et hop, on en parle plus et on invente une connerie de défense, faire genre que c'est la catin qui a commencé. Morgan n'y serait pour rien, elle se serait juste défendue et c'était tout bénef' pour elle. Elle inspira pour ne pas céder à cette pulsion de meurtre, et regarda autour d'elle croisant le regard de l'Autre. Qu'est-ce que ça pouvait lui foutre qu'elle ne connaisse pas trop la zone !? Quand la rouquine était sortie elle s'était surtout contentée d'aller droit devant elle pour buter du Adams, et au passage il y a un bon moment elle avait croisé un pépé et avait pu le dépouiller. Ça avait été une bonne pêche ce jour là et sans trop d’égratignures. Mais là elle n'avait pas à s'exprimer sur la raison qu'elle avait eu à regarder au travers de cette vitrine. La pétasse pouvait penser ce qu'elle voulait, Morgan s'en contre carré parfaitement.

Revenant sur la route elle vit la même chose que la brune, un Adams boitant, titubant, grognant et bavant son sang digéré en gros caillots sombre. Mh sympa, ça pouvait presque lui donnait faim de viande. Presque.
Observant l'Autre aller vers le machin, elle la regarda sans aucune expression, juste avec son regard implacable et froid. Comme si elle était vide de toute émotions de dégoût ou de pitié. Morgan ne connaissait pas la pitié, c'était pour les faibles. Voyant Victoria jouer avec l'Adams, elle soupira et croisa ce sourire goguenard, le même que le latino, c'était fatiguant. Super, joie, elle avait vraiment peur oui. Morgan avait bien comprit que Vic voulait la buter, une de plus, elle ne comptait plus le nombre de personne souhaitant qu'elle crève. Ça lui passait au dessus de la tête. Ils allaient former un club bientôt, entre Aodhan, Neil et Elle, youhou. Agacée, et déjà fatiguée psychologiquement de devoir se trimbaler l'autre elle avança, ignorant le tacle de Victoria, un jour elle se lasserait. Puis bon elle se disait bien qu'elle irait souffler au deux du sous-sol que la brune voulait d'eux. Ca calmerait peut-être son envie de causer cul.

La brunasse changea enfin de sujet mais n'écopa pourtant toujours pas d'un regard, la rouquine avançant toujours, dépassant l'Adams écraser au sol, évitant de marcher dans sa bouille de cervelle sauce sang.
Elle l'écouta avant de répondre avec un calme abyssale.

"Si t'avais écouté hier tu le saurais."

En effet, Morgan avait tout expliqué la veille, mais la pétasse semblait penser à autre chose. Mais bon, il fallait bien faire un effort, et elle le ferait un peu, même si avant elle taclerait la connasse.

"On a besoin de vivres, y'a un Safeway pas loin."

Elle finit par lui adresser un regard toujours aussi condescendant que son haussement de sourcil quelques instant plus tôt et elle la dépassa,sachant parfaitement où elle allait. A force de traîner pour défoncer du Adams afin de passer ses nerfs, elle avait repérer des trucs, des bâtiments, elle avait même été piller une boutique de fringue, histoire d'avoir des  jeans et t-shirts moins usés. La cadette du duo avançait se méfiant toujours de la nouvelle arrivante de la faction, elle la buterait si elle faisait quoi que ce soir qu'elle juge dangereux pour elle. Et ce serait sans aucun regret. Un pétasse de moins dans ce monde qui demande désormais l'élite.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Victoria L. Raven
American Dream
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/10/2017
Messages : 221
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    Jeu 2 Nov 2017 - 9:45

Ecouter la veille ? Pour être honnête, ça lui était rentré par une oreille et sorti par l’autre. Aigrie-TV, c’était pas sa chaîne préférée alors généralement, elle zappait ou mettait des boules quies. Elles allaient donc au safeway… c’était optimiste de penser trouver encore quelque chose de comestible dans une supérette. Ce n’était pas complètement impossible, mais dans la mesure où les survivants avaient dû commencer par là… bref. En plus de ça, Victoria l’interrogeait pour essayait de voir si sa cadette aussi allait se mettre à table, mais elle savait déjà que leur groupe n’était là que depuis environ deux mois. Et donc en deux mois, ils n’avaient pas encore pensé à tenter leur chance au « safeway pas loin » ? Ils avaient sérieusement besoin de quelqu’un pour les aider à organiser leurs expéditions… ou d’un psychologue pour couple afin qu’ils perdent moins de temps dans leurs conflits amoureux.

- Pourquoi vous n’y êtes pas aller avant ? Demanda-t-elle à haute voix en emboîtant le pas à Morgan, j’veux dire… si c’est pas loin, pourquoi avoir attendu ? La logique voudrait qu’quand on est plus nomade, on pille au plus proche et on élargit le cercle au fur et à mesure, c’était remettre en question l’efficacité de la rousse uniquement par provocation, t’penses pas ?

Après la phase « je te prends pour une coincée » venait la phase « je te prends pour une idiote ». Encore plus drôle. Ça n’avait ceci dit pas uniquement pour but de faire la grognasse sortir de ses gonds, mais aussi de la forcer à révéler, si c’était le cas, que le but de cette sortie était uniquement d’essayer de se débarrasser d’elle. Oh parce qu’elle était prête pour ça ! La pigiste avait beau feindre la nonchalance et terminer ses biscuits sans en avoir proposé un seul à sa comparse, sa main droite serrait le manche de sa batte et tous ses muscles étaient tendus. Au moindre geste brusque, le coup partirait si vite que la gamine rencontrerait St Pierre avant d’avoir pu cligner des yeux.

- En fait, z’auriez besoin d’un bon p’tit exercice de teambuilduing. T’vois l’genre ? Vous tiendrez pas longtemps comme ça, à vous détester les uns les autres, un sourire narquois étira ses lèvres, elle se comptait volontairement extérieur au tableau, j’ai d’jà vu ça. On se haït joyeusement jusqu’où jour où quelqu’un pète les plombs et essaye de t’zigouiller en douce. C’pas bon pour l’équipe, conclut-elle avec désinvolture, sans savoir les dossiers que se traînait déjà son interlocutrice avec d’autres membres de la maisonnée.

Dans son discours pseudo-moralisateur pourtant, le fond était vrai. Ils n’étaient pas dix et se gangrénaient déjà de l’intérieur, alors quelles étaient leurs chances de développer une véritable communauté sereine et pérenne ? Ils seraient certainement bien plus efficaces s’il n’y avait pas de serpent dans le nid ; et le reptile, il ne lui avait pas fallu longtemps pour déceler où il était : suivez son regard. Il fixait intensément Morgan et ses efforts pour laisser couler ce qu’elle lui racontait.

- Après j’dis ça… j’étais pas psy.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 7225
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    Jeu 2 Nov 2017 - 22:46

Oh putain de bordel à queue, qu'est-ce que l'autre pétasse pouvait la gaver. Cette simple présence la rendait à cran, elle 'était d'ordinaire ni souriante, ni bavarde, ne causait pas de ses sentiments. Morgan préférait se protéger de tout ça, s'entourer de sa carapace épaisse. Rester de marbre, froide, distante, et si on la titillait bien trop, là elle se montrait violente et pouvait jeter son venin, feuler aussi.
Laissant l'autre causer comme s'ils étaient tous débiles de ne pas avoir fait le tour du périmètre. Sombre conne, ils l'avaient fait bien entendu, mais ils avaient eu d'autres chats à fouetter avant.
Puis Morgan avait bien vu l'autre pouffe causer avec Kyle, putain ça la faisait chier. Elle n'aimait pas. Déjà voir Kyle se rapprocher trop dangereusement à son goût de Zack, ne lui plaisait guère, alors voir la brune être avec Kyle, pour atteindre Zack, elle détestait ça. Il était à elle, et il le serait toujours. Zack lui appartenait comme elle lui appartenait à lui aussi. C'était réciproque et c'état tout ce qui comptait. Elle voulait garder Zack pour elle seule, pour le moment du moins. Elle ne le partagerait pas, et elle garderait sa place coûte que coûte dans la faction. C'était pas une vieille conne qui allait la faire dégager de sa place de Reine.

"Je pense surtout que t'es pas au courant de notre passé."

La rousse restait froide et calme, si l'autre voulait la faire sortir de ses gonds elle allait devoir ramer encore et encore. Morgan avait eu bien l'occasion de s'entraîner en supportant Neil. Le laissant causer, s'agacer sans rien dire, et surtout sans rien faire d'agressif à son égard. Il avait déjà eu une bonne leçon de sa part, elle l'avait traumatisé et en était satisfaite.
Mais voilà que Pétasse recommençait à causer, elle se tourna vers elle et l'observa blasée. Sérieux !? Elle voulait se la jouer super cool et psy, faut qu'elle arrête la picole celle là. Elle soupira et ferma un instant les yeux avant de la voir la fixer. La cadette soutint son regard et resta à la regarder de longues secondes.

"Dommage que t'y sois pas passé..."

Elle avait utilisé un ton complètement détaché, et oui c'était bien dommage que cette nana n'y soit pas restée. "Zigouiller" par un gars, il avait foiré son coup ce con. Elle continua sa marche et tourna de nouveau avant de voir un Adams. Morgan sortie son couteau et le tint dans sa main s'avançant vers la créature, elle le poussa un peu pour le faire trébucher, avant de laisser sa lame de couteau plonger dans le crâne par l'orbite, retirant le couteau elle entendit ce délicieux "chplok" qui signifiait qu'elle venait d'extraire l'oeil du Adams et que ce dernier était encore bien planté sur le couteau. Puis Morgan tout en relevant les yeux vers Victoria enfonça sa Doc dans le crâne pour le faire céder facilement, vive le ramollissement. Elle aussi pouvait envoyer des signes, si c'était à ça que voulait jouer l'aînée.
Puis elle essuya sa doc sur le corps de l'Adams avant de prendre un pot à confiture vide de son sac et y mettre l'oeil dedans. Ca ferait de la bouffe pour des Adams s'il y avait un problème. Balancer des bout de cadavre ça pouvait fonctionner. Elle referma le bocal et le replaça dans son sac.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oh Fuck...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh Fuck...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: