Partagez | 
 

 What about us ? /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur
Message
Casey Summer
avatar
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1808
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Mar 7 Nov 2017 - 10:15

Elle éclata de rire. Lui, un monstre. Elle, une peste.

« Donc on sera un couple d’aigris qui aime personne ! » Résuma-t-elle avec de grands yeux brillants.

L’idée lui semblait presque alléchante. Passer sa vie à râler avec lui sur tout et rien, et n’avoir que quelques amis proches. Se complaire à n’aimer que lui, et seulement lui. Il n’y avait presque rien de mieux comme image sur l’instant, alors qu’elle se rapprochait de Stanley pour l’aguicher clairement. Et comme elle s’en doutait, la réponse fut presque instantanée. Son sourire mutin s’agrandit sans peine, alors qu’elle plongeait ses yeux dans ceux de son homme. Ses lèvres se plantèrent sur les siennes, elle l’embrassa sans cacher son envie.

« Oh oui, c’est sûrement ça… » Commenta-t-elle dans un petit rire, venant s’accrocher à lui.

Ses baisers enflammés dans son cou lui donnèrent l’impression de se consumer sur place. C’était fou l’effet qu’il lui faisait ! Elle aurait pu lui bondir dessus là, maintenant, dans l’entrée de sa maison que ça ne lui aurait pas fait peur. Mais Stanley eut le bon sens de la conduire jusqu’à sa chambre. Elle y pénétra, avant de se retourner vers lui, et son ordre tonna dans la pièce, sans gêne aucune. Elle fronça un sourcil. Vraiment ?

« Tu veux pas le faire toi-même ? » Souffla-t-elle d’un air aguicheur, venant retirer ses bottines d’un mouvement habile et rapide. « Tant pis. »

C’était vrai qu’elle était bien dans cette robe. Elle avait eu un sacré coup de bol en la trouvant, et en rentrant dedans en plus. Ceci dit, Casey et sa taille fine n’avait pas trop de mal à trouver quelque chose qui lui allait, si on omettait que tout taillait bien trop grand à cause de ça. Ses doigts s’aventurèrent sur la fermeture à sa hanche, qu’elle ouvrit d’un mouvement d’une lenteur contrôlée. Sans lâcher Stanley du regard, elle défit le bouton qui relâcha son vêtement, et le fit glisser le long de ses hanches.

En sous-vêtement devant lui, elle s’avança d’un pas. Tant pis pour les quelques cicatrices qui la marquaient et dont elle avait un peu honte puisque la patience n’était pas son fort, pour sa part. Venant se planter devant Stanley, elle l’attrapa par le bras pour venir poser sa main fraiche sur son corps bouillant, comme pour lui donner absolument toutes les autorisations. Il aurait pu faire d’elle ce qu’il voulait, à la condition qu’elle pouvait en faire autant. Aussi fit-elle remonter son haut pour l’en défaire, le balançant dans un coin de la pièce. Ils étaient presque à égalité comme ça. Presque.

Et elle se retenait de l’embrasser avec fougue juste parce que c’était le jeu. Elle adorait jouer. Ses yeux se perdirent dans ceux de Stan, sa respiration se fit imperceptiblement plus courte.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas
Stanley Maverick
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Messages : 1908
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Mer 8 Nov 2017 - 14:27

Le garçon fit danser sa langue contre son palais, les lèvres légèrement entrouvertes, quand la jeune femme commença à dézipper sa robe. C’était la première fois qu’elle se dévoilait à lui en pleine lumière et sans une once d’objectivité, il la trouva somptueuse. Il ne voyait aucune de ses imperfections, ni les stigmates sur sa peau claire. Il la désirait autant qu’il était simplement fou d’elle. Dans une proportion qui continuait de le surprendre. Il n’avait pas pensé pouvoir goûter de nouveau à tant d’intensité.

Exit Evelyn, Swann et cette soirée, il n’y avait maintenant plus qu’eux deux.

Il la regarda s’approcher et se laissa dévêtir, en levant les bras, ses yeux plantés dans ceux de la blonde. Il lui dégrafa ensuite son soutien-gorge, essayant aussi de canaliser ses pulsions qui lui commandaient de se jeter sur elle. Son cœur tambourinait sauvagement dans sa cage thoracique et il inspira fortement. Il la toucha, la caressa, avant de joindre ses lèvres aux siennes avec passion et de la conduire jusqu’au lit. A coups de langue et de caresses, ils firent durer les préliminaires. Par gourmandise uniquement, parce que ce n’était nullement nécessaire. Avant qu’il ne la fasse enfin sienne. Oh oui sienne. Une décharge de plaisir lui irradia alors le corps et ils savourèrent ensemble une autre forme de communion.

Il la maintenait en cuillère, son torse contre son dos à elle, leurs deux corps imbriqués, quand il la sentit se contracter sur lui, et peu avant qu’il ne s’oublie à son tour dans un spasme. Il se figea alors, étourdi. Reprenant progressivement son souffle et ses esprits, il déposa des baisers légers sur son épaule, et passa délicatement un doigt sur une cicatrice notable que la jeune femme avait à la clavicule. Avant qu’elle se retourne et qu’ils s’embrassent longuement avec tendresse, leurs peaux nues au contact l’une de l’autre.

- Tu as froid, constata-t-il, alors que la chaleur de leurs ébats s’était envolée. Il la força alors à bouger pour qu’ils s’installent ensemble sous ses couvertures. Il ne se priva pas d’admirer son corps dénudé au passage, avant de la reprendre dans ses bras, une fois au chaud. Ils se remirent alors à discuter et Stan expliqua enfin à la jeune femme l’histoire de son tatouage : une grande croix celtique qui lui recouvrait le flanc gauche. Ça s’est fait un peu par hasard, avoua-t-il. J’avais 17 ans et j’y suis allée avec une pote du lycée, en mode gros rebelle. Ma pote était gothique, elle s’était déjà fait tatouer plein de fois. J’ai vu ça sur un modèle chez le tatoueur, j’ai trouvé ça cool. C’est tout. Beaucoup de gens mettaient des sens métaphysiques dans leurs tatouages, mais ça n’avait pas été son cas. Il avait trouvé ça joli, point à la ligne. Paie ta symbolique, hein ! Il s’en amusait. T’as jamais pensé à t’en faire un ? Si tu devais en faire un aujourd’hui, tu ferais quoi ?



Through hell's gates, the ground shakes
And valor wakes, and so it begins
Vengeance waits, fury reigns
With all at stake, and so it begins
We'll take it all
Revenir en haut Aller en bas
Casey Summer
avatar
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1808
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Mer 8 Nov 2017 - 17:50

Elle avait froid. Après un moment comme celui-ci, difficile d’en être autrement. Casey avait laissé retomber l’excitation après la satisfaction. Elle avait profité de chaque instant volé à ses côtés, veillant à prendre comme à rendre. Chaque baiser eut droit à son offensive. Chaque caresse donna la même douceur. Chaque soupir eut sa réponse. Stanley la rendait tout simplement folle, d’une manière qu’elle avait cru ne jamais connaître de sa vie. Elle était chanceuse… Chanceuse d’aimer et d’être aimé en retour. Chanceuse d’être en accord avec lui, sur la majorité des plans, mais surtout dans ce plaisir-là. Est-ce que ça avait valu la peine d’attendre ? Oui, parce que ce soir, Casey était confiante.

Elle n’avait plus peur, ni de Stanley, ni de ses gros sentiments. Elle les acceptait avec une facilité déconcertante, comme si plus rien ne comptait autour d’elle à part ça… Parce qu’au fond, elle éprouvait la même chose, presque de la même manière. A peine plus secrètement que Stanley, qui assumait tout sans gêne lorsque ça lui prenait. Le garçon n’avait honte de rien, surtout pas de ce qu’il éprouvait à son égard. C’était ça le plus fort. Elle non plus ! ça n’était pas le propos. Elle avait juste peur de les exprimer clairement, et de les perdre ensuite, ou alors de les dire sans que ça n’atteigne sa cible.

Du bout des doigts, elle caressa le tatouage de Stan, en l’admirant silencieusement. L’histoire autour de celui-ci tomba, et elle vint se blottir contre lui pour retrouver un peu de chaleur. Casey aurait voulu rester là toute la vie, ne jamais avoir à se lever. Cette nuit ne devait pas finir, parce qu’elle était trop chouette pour avoir une fin.

« Oui, j’y ai déjà pensé mais… Je voudrais faire trop de trucs et je changerais tout le temps d’idées. » Admit-elle avec un sourire en coin. « J’admire les gens qui le font, parce que ça veut dire quelque chose pour eux. Moi… J’sais pas. C’est… Compliqué de me fixer sur quelque chose qui me plait vraiment, et que je ne regretterais pas par la suite. » Elle pinça les lèvres avant de pousser un petit soupir : « Puis… j’ai déjà du mal avec toutes les cicatrices que j’ai. Elles finiront par partir, mais franchement, ça fait beaucoup. » Confia-t-elle. « A la limite, pour les recouvrir… Mais j’ai un peu peur d’avoir mal aussi. »

Elle lui raconta la fois où elle s’était fait percer les oreilles et où elle avait failli tourner de l’œil. Il y avait eu aussi un piercing un peu fou sur le nombril qu’elle avait retiré au bout de six mois parce qu’elle ne pouvait plus dormir dans les positions qu’elle préférait. Stanley se moqua un peu d’elle, et il avait tout à fait raison : elle avait fait ça pour elle, pour se révolter, pour avoir l’air… Moins gamine qu’elle ne l’était. Ça avait été plutôt un échec.

Il y eut un bref silence entre deux rires où elle contempla son compagnon. Et puis, l’évidence la frappa comme un coup dans la poitrine :

« Je t’aime, Stanley. » Lui fit-elle d’une voix douce : « Mais genre, vraiment, vraiment fort. » Expliqua-t-elle avant d’en rire.

C’était gamin de se sentir obligé de le préciser. Mais il n’y avait que comme ça qu’elle parvenait à l’admettre : avec ses mots maladroits.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas
Stanley Maverick
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Messages : 1908
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Jeu 9 Nov 2017 - 11:07

Stan rigola quand Casey expliqua qu’elle avait de l’admiration pour ceux dont les tatouages voulaient dire quelque chose.

- Tu m’exclues donc de cette catégorie ? Avec son histoire toute pourrie ! Pourtant ce dessin faisait partie intégrante de lui. Certes sa représentation aurait pu être totalement différente, mais sa présence témoignait d’une époque. Celle peu après le décès de son père. L’homme qu’il était devenu découlait beaucoup de ce gamin qu’il avait été alors.

Ils évoquèrent ensuite les cicatrices qu’elle avait, et il lui assura qu’elles ne se voyaient pas tant que ça. Ok quand elle les pointait, elles se remarquaient, mais sinon pas du tout. Il n’avait jamais fait attention, et pourtant il l’avait matée plus d’une fois. Enfin peut-être pas dans ces zones là… Il lui montra aussi celles qu’il avait, puis il se moqua gentiment d’elle quand elle avoua être sacrément douillette. Il se rappelait de sa mine de chien battu quand elle avait été malade et il l’imaginait bien tourner de l’œil pour pas grand-chose. Du moins avant. Les expériences de ce nouveau monde vous renforçaient clairement !

Ils discutaient en tout cas de choses et d’autres le plus naturellement du monde. C’était aussi ce qui était magique entre eux. Cela ne faisait que quelques jours qu’ils se fréquentaient officiellement, que quelques minutes même qu’ils avaient franchi une étape primordiale, et pourtant tout coulait avec simplicité et harmonie. Et malgré leurs caractères respectifs, avec bonne humeur. C’était comme s’ils étaient ensemble depuis une éternité. Ces émotions fortes en plus certainement, quoi que l’amour véritable ne s’estompait pas nécessairement avec le temps. Stanley la fixa à son tour quand elle lui exprima ses sentiments, d’un air craquant. Il fondait complètement pour elle. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres.

- Moi aussi, répondit-il naturellement. Tellement. Il savait qu’elle le savait déjà et qu’ils n’étaient pas obligés de se le dire. Leurs comportements et leurs regards, depuis ces quelques jours, le hurlaient pour eux. Mais ça faisait toujours chaud au cœur. T’es pas prête à te débarrasser de moi, précisa-t-il en plus, dans un nouveau sourire, avant de se pencher pour l’embrasser fiévreusement une nouvelle fois.

Il n’y avait aucun doute : ils s’étaient trouvés.

- FIN –



Through hell's gates, the ground shakes
And valor wakes, and so it begins
Vengeance waits, fury reigns
With all at stake, and so it begins
We'll take it all
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   

Revenir en haut Aller en bas
 
What about us ? /!\
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: