The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- What about us ? /!\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1877
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Ven 3 Nov 2017 - 15:53
« Non. » Répondit-elle en le coupant. « Ils n’en ont pas eu le temps. »

Elle ne voulait pas qu’il puisse le penser. Elle n’appréciait pas particulièrement ce moment de sa vie, mais elle n’avait aucune envie d’imaginer ce qu’on aurait pu lui faire si elle avait courbé l’échine. Casey se savait chanceuse, à sa manière. On aurait pu lui faire subir bien pire, elle n’avait été que tabassé une fois et laissé pour morte. On lui avait fait une proposition indécente une autre fois, mais elle avait réussi à fuir. Toutes n’avaient pas eu cette opportunité, alors il était inutile de la plaindre.

Elle se contenta de l’enlacer, et de lui parler. Stan semblait touché par ce qu’elle racontait, refroidit en tout cas par ce qu’elle avait traversé. Mais il aurait dû s’en douter : en dehors de ces murs, il n’y a que des horreurs. Lui y allait avec les armes qu’il fallait pour pouvoir survivre. Quand Maddie et Casey avaient fuit la ferme, en plein hiver, elles avaient à peine leurs pyjamas et un sac à dos à moitié vide. Elle ne lui souhaitait pas l’expérience. Il avait bien assez d’imagination pour se douter que rien n’était bon à prendre là-bas.

« Je préfère que tu dormes avec moi. » Murmura-t-elle en se redressant, le libérant de son étreinte.

Elle lui adressa un sourire : Casey était très loin d’être sur le point de s’endormir. L’insomnie la guettait toujours, elle était néanmoins décontractée. Elle attrapa la main de son compagnon pour se remettre sur ses jambes, et le double dans les escaliers pour le conduire jusqu’à sa chambre. Il l’avait déjà vu, mais n’y avait jamais passé la nuit. Du coin de l’œil, elle avisa son pyjama – un large t-shirt dans lequel elle dormait – et relâcha Stanley le temps d’aller l’enfiler ailleurs.

Casey revint au bout d’une poignée de minutes dans sa chambre, les cheveux tressés pour ne pas qu’ils s’emmêlent durant la nuit. Stanley avait déjà pris ses aises – il aurait eu tort de l’attendre – elle se glissa simplement à ses côtés après avoir éteint la lumière, venant se blottir dans ses bras. Si elle ne s’endormit pas tout de suite, contrairement au garçon, elle resta à ses côtés. D’ordinaire, elle écoutait de la musique ou jouait à la gameboy dans l’espoir de trouver un peu de sommeil. Elle n’en vit pas l’intérêt.

Avec une certaine impatience, elle attendit que son réveil affiche l’heure qu’elle souhaitait. Elle se laissa dix minutes pour patienter encore, avant de venir l’enlacer et le réveiller doucement. A coups d’étreintes adorables et de petits baisers sur la tempe.

« Tu es sûr de vouloir aller courir ? » Demanda-t-elle d’une voix douce, avec un sourire mutin sur les lèvres.

Non décidément, elle n’allait pas être d’une grande aide. Pas avec les heures qu’elle avait patienté pour le laisser en paix. D’ailleurs, elle avait fait l’effort de ne pas le réveiller à cinq heures – plutôt à six – parce qu’elle voulait être gentille. Mais il ne fallait pas trop lui en demander non plus.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Ven 3 Nov 2017 - 18:07
Il avait bien dormi. Il s’était assoupi comme une masse peu après s’être allongé, exténué par toutes les émotions de sa journée. Puis la présence de Casey contre lui, sa chaleur et son odeur sur l’oreiller sur lequel il dormait, l’avait enveloppé d’un cocon apaisant. Il grogna cependant un peu lorsque la jeune femme commença à le secouer, avant de se laisser prendre au jeu de ce réveil des plus délicats.

- Il est quelle heure ? Murmura-t-il. La réponse lui arracha un soupir. Il était tôt. Et tard en même temps. Et dans cette position, alors qu’elle s’était collée à son dos, comme une moule, il n’avait pas envie, mais pas DU TOUT envie, de se lever. J’suis pas obligé, répondit-il alors. Il n’avait pas été long à capituler ! En même temps, c’était la première fois qu’ils se réveillaient ensemble. Ça valait bien une petite entorse à ses habitudes. Ce ne serait certainement pas la dernière ! Comment t’es déjà réveillée toi ? Il n’allait pas tarder à découvrir à quel point sa copine ne dormait jamais !

***

C’était donc plus reposé et de bonne humeur que le militaire avait quitté sa chère et tendre. Il l’avait revue quelques heures plus tard, quand elle était apparue pour l’entrainement bi-hebdomadaire avec les autres filles. Il l’avait accueillie dans un sourire discret, le regard pétillant. Sans étalage pourtant.

- Bon, on va se balader en forêt aujourd’hui, déclara-t-il à ses pouliches, en collant ses mains l’une à l’autre. Le temps était grisonnant, mais sec, pour une fois. On va peut-être même un peu déborder, j’espère que personne vous attend pour déjeuner ! S’exclama-t-il, dans un sourire, avant de lancer l’échauffement et d’entrainer son groupe en dehors du Fort, vers le parc.

Ils coururent un moment dans les bois, beaucoup plus longtemps que d’habitude, et Stan se retourna plusieurs fois pour s’assurer que tout le monde suivait. En croisant le regard de Casey à chaque fois un fin sourire se dessinait sur ses lèvres. Ils s’arrêtèrent finalement à côté de grands arbres.

- On va faire un peu d’escalade aujourd’hui, annonça-t-il alors, recevant quelques cris excités de la part des plus jeunes, et plutôt ronchons des plus âgées. Parfois, vous pourrez vous retrouver dans des situations où seule l’altitude pourra vous sauver. Grimper à un arbre, ok, passer par-dessus un mur ou escalader un grillage. Et j’en passe ! Parce qu’on a pas mal travaillé l’attaque, la défense active, mais un autre aspect est important : la fuite ! Et mine de rien, ça arrivait quasiment tout le temps !

Il leur expliqua ainsi que le tout n’était pas seulement de monter mais aussi de savoir descendre sans se faire mal. Il pensait bien entendu à cette terrasse, quand il s’était gentiment – heureusement ! – fouler la cheville, mais aussi au bâtiment ou au mur qu’il avait dû escalader avec Joann. Le cours devint vite ludique, les filles s’amusant à grimper dans les arbres. Elles rigolèrent moins quand elles durent cependant sauter d’une branche en hauteur. Il leur expliqua comment s'en sortir intelligemment.

- Casey, tu nous fais une démo ? Demanda-t-il, sur un ton très pro, en jetant un regard en biais vers la blonde. Le cochon-pendu est interdit bien sûr, ajouta-t-il dans un sourire, arrachant quelques rires aux filles autour de lui.


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1877
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Ven 3 Nov 2017 - 23:28
Pourquoi était-elle déjà réveillée ? Parce que Casey ne dormait jamais vraiment. C’est à ça qu’elle passa sa matinée : à lui expliquer. Elle était insomniaque : elle n’avait jamais eu besoin de beaucoup de sommeil pour être en forme de toute façon, et sa vie à l’extérieur lui avait fait changer ses habitudes. Quand on ajoutait à ça son hyperactivité – une révélation qui devait expliquer bien des choses à ce brave Stanley – on avait un combo parfait de la nana qui avait vraiment besoin de se dépenser et qui avait beaucoup de mal à tenir allonger une poignée d’heure. Encore qu’elle avait muri depuis son adolescence, qu’elle parvenait maintenant à comprendre l’intérêt de se concentrer sur une tache à la fois, même si ça n’était pas toujours facile. C’était pour ça aussi que Lawrence la fournissait !

La boucle était bouclée.

Elle le laissa un peu avant huit heures pour le retrouver en fin de matinée pour sa séance. Œillade pétillante, sourire discret, elle savait déjà de quoi serait fait l’exercice du jour, aussi avait-elle hâte d’y être. Devant les arbres, Casey fut presque la première en haut : elle adorait l’escalade. Genre, VRAIMENT. Il n’y avait eu que ce sport pour la garder concentré durant des heures, étonnamment. Grimper aux arbres, aux murs, aux façades des maisons, ça lui plaisait. Elle montra très vite des facilités, dont Stanley avait déjà conscience.

Elle ne manqua pas d’aider les plus en difficultés, en leur conseillant certaines prises, ou tout simplement en leur disant de pousser avec leurs jambes pour se soulever. Ça fonctionnait toujours mieux. Lorsque Stan suggéra qu’il faudrait redescendre à un moment, la blonde vit le visage de ses amies pâlir. Forcément, ça donnait moins envie, et la hauteur n’inspirait pas forcément confiance. Elle étouffa un petit rire amusé, avant d’exécuter les ordres de l’entraîneur. Assise jusqu’ici, la blonde se leva sur sa branche, se tenant à sa droite pour garder un semblant d’équilibre.

Elle plia les genoux et donna de l’impulsion à son saut. Il devait bien y avoir plus d’un mètre, presque deux. Toutes n’étaient pas au même niveau. Aussi termina-t-elle son saut par une légère impulsion encore pour anticiper la roulade qu’elle fit à même le sol. Elle eut assez d’élan pour se relever, et faire quelques pas emportés supplémentaires avant de s’arrêter. Epoussetant ses vêtements, elle revint vers les autres avec un sourire satisfait :

« Je suis sûre qu’elle triche, elle a déjà dû faire ça. » Râla gentiment Serena avant de lui tirer la langue.
« Ouais ! Et t’es même pas si haut, tu peux le faire facilement et avec bien plus de grâce que moi ! » Analysa Casey en lui rendant sa grimace. « Et quand tu sautes, tu ranges ta langue ! »
« ça parait vraiment haut quand même ! » Commenta une autre femme.

Casey échangea un regard avec Stanley. Il avait beaucoup de patience, finalement ! Les mains sur les hanches, elle lui adressa un sourire un brin moqueur, parce qu’elle s’amusait à le découvrir à chaque fois d’une autre manière, s’approchant du tronc, elle lui demanda :

« Toujours plus que ça ne l’est en réalité. Tu veux que je remonte ? » Elle était prête à escalader. Elle n’eut qu’à tendre la main pour pouvoir toucher la jambe de la jeune femme, cette dernière déclina l’offre pour se trouver du courage. « Tu vois, ça va carrément le faire. Si tu te mets debout tu pourras contrôler ton saut. Jamais les genoux verrouillés, faut que tu puisses encaisser ton poids ! Et si tu te sens partir vers l’avant, t’enchaine sur une roulade, ça… J’sais pas, ça transfert la force, tu verras ! » C’était probablement physique, Casey n’y connaissait rien, elle faisait juste. « On partira de moins haut la prochaine fois, notre très cher entraîneur nous aura pas comme ça ! »

Nouveau regard vers Stanley, elle lui fit un sourire taquin.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Sam 4 Nov 2017 - 10:47
Stan regarda Casey procéder avec une pointe de contentement. Elle était certainement bien plus agile que lui ! Il l'invita d'un geste de la main à rejoindre la pauvre demoiselle en détresse si elle le désirait et la laissa donc faire une partie du boulot à sa place. Le sourire aux lèvres, il l'observait, tandis qu'elle réexpliquait avec ses mots la technique aux autres filles. Il repensa à la conversation qu'ils avaient eu le matin et il se le répéta : elle l'épatait. Le mot hyperactivité était venu se poser, en quelques syllabes, sur un concept qu'il avait déjà perçu chez elle. Ça ne changeait rien. Si ce n'était qu'il avait découvert toutes les difficultés que cela avait entrainé dans sa vie passée.

Son attention fut détournée de sa belle, quand il reçut un appel à l'aide d'une autre des filles, en perdition sur sa branche, sur un arbre voisin. S'il tenta de la rassurer, il finit par devoir la réceptionner comme un sac lorsqu'elle se laissa tomber. La séance se poursuivit comme ça un moment, avant que la fin ne soit annoncée. Il y avait eu quelques blessures légères, comme Daisy qui s'était éraflé tout le bras sur l'écorce de son arbre. Premières blessures de guerre !

- Bon deux choses, les filles, avant qu'on retourne au camp ! D'abord, je vous annonce que dès la semaine prochaine, les choses sérieuses vont commencer. On a eu une réunion hier et je vous ai positionnées sur vos premiers postes de guet. A l'entrée principale. En supplément uniquement. Par deux. Elle n'aurait donc pas immédiatement la responsabilité de la surveillance, mais allaient découvrir en quoi ça consistait. Il regarda les quelques filles et nomma les quatre qui s'y colleraient en premier. Il les avait placées avec lui. Vous savez ce que ça veut dire ?

Il haussa un sourcil. Il sentit une légère tension dans le groupe, comme un stress qui montait. Ils commençaient par les postes sur les barricades pour une bonne raison. C'était le seul endroit où ils étaient quasiment certains d'avoir à faire à quelques rôdeurs. Et pour la plupart de ces femmes, c'était quelque chose qu'elles ne connaissaient pas, ou très peu. C'était donc une nouvelle étape dans leur formation. Et pas des moindres ! Il les rassura et leur annonça qu'ils regarderaient les détails ensemble, juste en rentrant.

- La deuxième chose, c'est qu'on va faire un petit détour pour rentrer ! Et il les fit donc emprunter un chemin qui passait sous des grands châtaigniers, où les filles purent remplir leurs vêtements de châtaignes. Sur le retour, le jeune homme marcha derrière, avec sa copine, suffisamment proches pour que leurs bras se touchent. Je vais t'embaucher comme assistante, lui déclara-t-il, dans un sourire complice.

Quand tout ceci fut terminé – bien plus tard que d'habitude, clairement – et que toute l'équipe se sépara au niveau des baraquements, le couple repassa chez Stan pour poser les fruits qu'ils avaient ramassés et boire un coup de flotte. Ils y croisèrent Graham, qui s'apprêtait à partir, pour faire sa vie.

- Toi ! Et toi ! Leur balança-t-il en les pointant du doigt l'un après l'autre. Ce soir, chez Johnny ! Non négociable ! Stan émit un léger rire et fit un hochement de tête. Okay okay. Quand ils se retrouvèrent seuls, leurs verres d'eau à la main, il se retourna vers Casey.
- Qu'est-ce que tu veux faire ? Il aurait eu envie de lui proposer de passer tout l'après-midi au lit à faire l'amour avec lui. Mais après sa déclaration de la veille, ça ne rentrait hélas pas dans le domaine de l'envisageable. On peut aller se balader sur la plage ?


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1877
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Sam 4 Nov 2017 - 11:33
« Oh. » Souffla-t-elle avec une petite moue, se dandinant un peu sur place. Elle hocha la tête ensuite, fixant son regard dans celui de Stanley, alors qu’elle attrapait sa veste dans la foulée : « J’pensais te proposer de passer toute l’après midi au lit à faire l’amour mais si tu préfères la plage... » Quelle chipie ! « Allons-y ! »

Elle ne chercha pas à cacher son sourire fripon, alors qu’elle tenait la poignée de la porte et était sur le point de sortir avec lui. Elle jouait oui, et ne s’en cachait pas. Elle dosait justement la pression et la frustration sans dire que ça la travaillait elle aussi. Est-ce qu’elle avait envie de Stan ? Oui, tout le temps. Et elle faisait preuve d’un très grand self contrôle pour ne pas lui sauter dessus dès qu’elle le croisait.

Elle l’aimait follement, et elle se disait que passer le pas, c’était le lui prouver cent fois. Elle voulait lui dire qu’elle était une amante qui aimait ça, et qui se sentait libre de le faire. Mais plus encore, elle voulait pouvoir le lui montrer lorsque le bon moment pointerait le bout de son nez. Il ne tarderait pas trop, elle saurait le voir. Parce que dès l’instant où ça arriverait, elle ne le lâcherait plus jamais, et elle voulait lui laisser encore une chance de se désister avant de ne plus jamais pouvoir s’en débarrasser.

« J’ai pas l’intention de te ménager en fait… » Lui confia-t-elle comme un secret : « Mais j’pense que ça en vaudra la peine. »

Elle n’était pas en train de se la péter, loin de là. Elle le prévenait juste : toutes les fois où elle avait répondu immédiatement à ses envies s’étaient soldés sur un échec. Casey refusait d’échouer avec Stanley, parce que tout avait été compliqué avec eux, et qu’elle s’imaginait bien dans six mois, un an, ou dix, encore à ses côtés. Elle l’attrapa par le bras et le tira dehors. Ils ne mirent pas si longtemps à atteindre les berges tout en discutant. De tout, de rien. Mais surtout de sujets très étranges lorsqu’une oreille jouait les espionnes :

« Je te jure que les pingouins ont des genoux ! » S’exclama-t-elle sérieusement. « C’est vrai, ils sont juste rentrés à l’intérieur, genre, comme ça. Et Hop, là, ça recouvre donc tu ne vois pas leurs genoux ! »

Reprenant son sérieux, elle se redressant en s’aidant de Stanley. Notamment parce qu’elle rigolait un peu en même temps, s’étonnant elle-même de devoir avoir ce genre de discussion. Elle se posa avec lui sur le sable, dégageant les cheveux que le vent baladait à son gré.

« Tu penses que les filles vont s’en sortir ? » S’inquiéta-t-elle avec un petit sourire. Elle appréciait toutes ses partenaires durant la séance, mais la majorité n’avait pas vraiment affronté l’extérieur comme elle. La vue des morts dégoûtait. Elle était passée au-dessus de ça depuis des mois déjà, mais ça lui avait pris du temps avant de sentir qu’elle n’avait plus le choix. « On se retrouvera chez John ce soir, j’irais chercher Maddie avant ! » Ajouta-t-elle ensuite, même si ça n’avait rien à voir avec la choucroute.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Sam 4 Nov 2017 - 18:45
Stan écarquilla les yeux à la remarque de la blonde. Il ne retint pas un rire. Ou bien elle lisait dans ses pensées - ce qui n'était peut-être pas si compliqué - ou bien elle y avait elle-même pensé. Et c'était rassurant. Pour le moment, il s'en contenterait. Il récupéra son propre blouson pour la suivre.

- Tu es diabolique en fait, c'est ça ? Rétorqua-t-il, en rigolant alors qu'elle en rajoutait une couche, et glissait son bras sous le sien. Il commençait à comprendre ses intentions : elle comptait le rendre fou. Purement et simplement maboul. Casey savait en tout cas que le jour venu, elle n'aurait qu'à claquer des doigts, il ne s'en cachait pas.

Quelques instants plus tard, ils se baladaient sur la plage, à discuter de sujets invraisemblables, mais hautement informatifs ! Ils se posèrent ainsi sur le sable, à l'abri du vent, dans une zone qui n'était pas dans le champ de vision immédiat des postes de surveillance de la côte. Inutile de faire le spectacle pour occuper les copains ! Le militaire s'assit en tailleur, et enfouit ses mains dans le sable froid. C'était une bonne sensation, et il joua avec les grains.

- Faudra voir, répondit-il à Casey en haussant les épaules. Je pense pas qu'elles aient toutes le profil pour aller vraiment à l'extérieur. Mais si déjà elles arrivent à avoir quelques bases, et qu'elles peuvent participer à la sécurité du camp, ce sera pas mal. Il jeta un coup d'oeil vers la blonde. Tu imagines Manuela dans une situation comme à Colby ? Ou au lycée ? Il afficha un sourire. Non, vraiment la quinquagénaire n'était pas de ceux là. Elle faisait partie de ces gens qui, s'ils n'avaient pas eu la chance d'être protégés sur cette île, n'aurait probablement pas survécu jusque là. Après, des filles comme Serena ou Daisy, je me fais pas de soucis. La première avait vécu plus d'un an et demi au dehors et l'autre était volontaire au possible. Il acquiesça à la remarque de Casey sur sa sœur et la soirée et reprit : enfin l'idée c'est de les préparer un peu à la nouvelle donne. Et d'avoir sur le long terme moins de boulot, nous ! Il rigola, avant de regarder l'eau, paisible, en jouant toujours avec le sable. Une idée germa alors dans sa tête. On fait un trou ?

Il lui jeta un regard interrogateur, tout en lui offrant un sourire gamin. Après tout, ça restait fun, même quand on n'avait plus 10 ans ! Il hocha vivement la tête pour lui signifier qu'il était on ne pouvait plus sérieux, avant de commencer à délasser ses chaussures.

- Quelle température elle fait à ton avis, lui demanda-t-il en parlant de l'eau. La baignade était certes interdite sur les plages, mais en plein jour, que risquaient-ils ? D'autant que cette zone n'était clairement pas la plus risquée en terme d'échouage de cadavres. Une question de courants sûrement. Puis il ne pensait pas y mettre autre chose que ses pieds. Il plia le bas de son pantalon pour le faire remonter jusqu'aux mollets. J'ai un thermomètre incorporé dans les pieds, affirma-t-il très sérieux. Infaillible, je vais te dire !

Deux minutes plus tard, il se laissait tomber à genoux dans le sable près du rivage et commençait à creuser avec ses mains.


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1877
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   Sam 4 Nov 2017 - 20:29
« Elle est comment ? » Demanda-t-elle alors que Stanley n’avait pas vraiment vérifié. Elle retira ses bottines, retroussa son pantalon, et s’avança. La première vague remonta jusqu’à elle et lui recouvrit les pieds jusqu’aux chevilles. La blonde tressaillit avant de partir en courant dans l’autre sens : « Froide ! »

Elle tomba à côté de lui, peu après, pour l’admirer silencieusement. Le sourire aux lèvres, elle enfouit ses pieds dans le sable en l’observant. Elle avait vraiment l’impression d’avoir dix ans avec lui. Ça n’était clairement pas désagréable. Dans ce monde, elle n’envisageait plus vraiment ça possible. Et Stanley réussissait ce miracle. Elle s’avança vers lui, et l’aida dans sa besogne. Il avait raison : même en grandissant, ça restait amusant. Ça n’était pas qu’une activité d’enfant, elle en avait tout à fait conscience. Et au pire… Etait-ce mal d’être un enfant ?

Ils mirent un certain temps à y parvenir. Casey avait les ongles pleins de sables, et pas que ça malheureusement. L’impression d’en avoir dans les manches de sa veste, et dans ses cheveux aussi. Elle poussa un long soupir satisfait en se redressant, offrant à Stanley un grand sourire :  

« Super ! » S’enthousiasma-t-elle en relevant les yeux vers lui : « Maintenant qu’on a fait un trou, on enterre qui dedans ? »

Elle rigola. Les suggestions allèrent bon train, mais ils parvinrent à se fixer sur un nom : Graham, quand il était dans ses mauvais jours. Ils délaissèrent l’endroit pour continuer la promenade, sans forcément voir le temps passer. En se tenant la main, ils se moquaient bien de savoir si ça pouvait rendre quelqu’un curieux. Casey était dans sa bulle avec lui, et rien n’aurait pu l’en extirper. A part peut-être le froid, et le fait qu’elle apercevait sa maison à l’angle.

« On se retrouve chez John. » Fit-elle en le relâchant : « J’ai besoin d’une douche, j’ai du sable partout. »

La blonde s’éloigna avec un grand sourire, le saluant de la main. Puis, elle s’engagea dans son allée, allant jusqu’à sa porte.

___________________________

Elle avait rejoint la soirée plus tard que prévu. Sa douche avait eu quelques problèmes, elle s’était retrouvée comme une idiote avec du savon dans les yeux et plus d’eaux pour se rincer. Les filles avaient dû user du système « débrouille » pour qu’elle puisse sortir de sa douche. Il faudrait régler ça le lendemain, elles le savaient. Maddie l’avait suivi jusqu’à chez John, contente de faire partie d’un groupe entier et d’avoir des amis. Sur place, Casey avait retrouvé Stanley, qu’elle avait rejoint presque immédiatement pour l’enlacer, comme s’il lui avait manqué durant des jours.

Au bout du compte, elle fut peut-être l’une des dernières arrivées, mais l’une des premières saoule sans trop savoir comment. Il ne lui avait pas suffi de grand-chose pour se sentir joyeuse, et commencer à bafouiller en rigolant à moitié pour rien.

« C’est pour toi… » Souffla-t-elle en confiant à Stanley sa bière tout juste entamée. Il valait mieux qu’elle arrête là.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: What about us ? /!\   
Revenir en haut Aller en bas  
- What about us ? /!\ -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: