The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Don't break your back on the track -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5551
Age IRL : 28
MessageSujet: Don't break your back on the track   Jeu 26 Oct 2017 - 14:27
Selene commençait à sentir qu’elle était sur la fin de sa grossesse. Les lourdeurs dans ses jambes devenaient de plus en plus fréquentes, surtout en soirée ou après avoir passé trop de temps debout. Sous les conseils de Lisandro, elle avait piqué plusieurs oreillers dans les anciens boxs de détenues pour surélever ses pieds en dormant. Pour le reste, ils n’avaient de toute façon pas d’eau chaude et elle marchait suffisamment pour activer sa circulation. Les symptômes allaient et venaient ; quand ce n’était pas ça, c’était la fatigue.

La pianiste ne se plaindrait pas pourtant : Eli était là. Il était présent pour elle, pour le bébé aussi, et… elle avait la sensation qu’ils s’étaient rafistolés durablement. Du moins, ils ne s’étaient pas vraiment pris la tête depuis qu’ils s’étaient expliqués le mois précédent. Quant à ses crises paranoïdes… elles étaient déjà moins intenses et moins violentes. Peu à peu, il fallait bien que les blessures et les traumas cicatrisent. Les cannibales les avaient tous marqué de façon indélébile, même ceux qui n’avaient pas été sur place pour voir les horreurs en directe. Le temps avait filé depuis, bien que trop lentement ; toujours trop lentement.

La future maman était occupée dans la buanderie quand une voix alerta l’ensemble des résidents de la prison. Elle laissa retomber le tee-shirt qu’elle était en train de frotter dans l’eau savonneuse et rejoignit, aussi vite que lui permettait son ventre arrondi, le rassemblement près du grillage. La plupart des autres l’avaient précédée, à commencer par celui qui était en charge de la surveillance du périmètre. C’était un grand adolescent, dans un état déplorable, qui se tenait juste de l’autre côté de leur protection en acier. Dépassant ses amis, Selene s’approcha jusqu’à agripper les mailles de ses doigts fins. Ses yeux bleus détaillèrent l’inconnu des pieds à la tête, un scanner glacé qui l’étudiait jusque dans les plus infimes parties de sa chair.

- Bouge pas, ordonna-t-elle sèchement.

C’était la première fois que quelqu’un tombait sur leur refuge de la sorte. Seul le graffeur l’avait fait et c’était parce que sa vieille amie lui avait dit quoi chercher. Le jeune homme avait l’air complètement paumé, comme il pouvait faire partie d’un autre groupe. Elle ne pouvait vraiment pas courir le risque de le laisser filer, pas maintenant qu’il les avait vus – qu’il avait vu sa condition. D’un signe de tête, elle indiqua à ceux qui étaient armés de sortir pour le désarmer et le faire entrer. Tout en sortant les clefs de sa poche pour les confier à l’un de ses alliés, la pianiste reporta son attention sur l’étranger.

- Qu’est-ce que tu fais ici ? demanda-t-elle, incapable d’attendre pour l’interrogatoire.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   Jeu 26 Oct 2017 - 15:40
Plus une seule goutte d'eau dans sa bouteille. Il était perdu. Il ne savait même pas où il se trouvait, il ne connaissait pas les environs. Sa bouche était asséchée, il passa sa langue dessus pour l'humidifier mais rien à faire. Ses conserves étaient vides, ses vêtements sales et lui également, il détestait ça. Il avançant au ralenti et il avait froid. "Vie de merde" ne cessait-il de se répéter intérieurement et il n'y avait pas qu'intérieurement qu'il se le disait, il était sa propre compagnie depuis des jours et des jours. Deux foutus mois qu'il était sur les routes sans savoir où il allait et en plus de ça il n'avait pas pensé à consulter une carte, parce qu'il n'en avait de toute façon pas trouvé. Il avait envie de mourir, de tomber par terre ou que quelqu'un vienne le sauver. Mais il tenait en se disant que ce serait une mort de merde, parce qu'il était sur les routes et que les cadavres auraient vite fait disparaître son maigre corps de la surface de la terre tant ils étaient toujours affamés. Au moins c'était joli. Sauf qu'il n'avait que 18 ans, qu'il avait survécu depuis le début et que ce serait vraiment con de finir comme ça.

Réajustant son arme sur son épaule, une grimace sur le visage, il avançait trop lentement, d'ici la nuit il ne trouverait jamais un abri. Les yeux rivés vers le sol, il releva le regard un court instant pour voir cette grande structure au loin, probablement remplis de cadavres en vie. Au moins il y avait quelque chose. Il accéléra le pas. Il se doutait bien qu'il ne trouverait pas de l'eau, c'était devenu beaucoup trop rare. Mais il allait s'effondrer s'il continuait comme ça. Il gardait espoir, ses pas devenant un peu plus lourd à chaque minute. Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter ça ? Sa gorge était sèche, ses jambes tremblantes, son crâne lui faisait un mal de chien en plus de ça. Il aurait aimé râler mais il n'y avait personne pour l'écouter alors il restait silencieux, ce qui n'était pas dans son habitude. S'approchant toujours un peu plus, quand bien même il avait l'impression que ça s'éloignait.

Il arriva enfin, repérant quelques silhouettes. Ce n'était pas des cadavres putrides et puants, c'était bel et bien des vivants. Dans quoi s'était-il fourré ? Certes la solitude lui pesait mais il n'avait pas non plus demandé de rencontrer tout un groupe. Et puis personne ne savait ce que la fin du monde avait eu comme effet sur eux. De toute façon il n'avait pas la force de s'éloigner courant. Restant à proximité du grillage, ses yeux clignant lentement, il regardait toutes les personnes, il avait l'impression d'être une bête de foire, ce qui devait être le cas vu la tête qu'il devait tirer. Et puis il y avait cette fille avec son ventre. Il leva les bras et secoua la tête. «Je bouge pas, promis.» avait-il répété après la femme. Loin de lui l'idée de faire le malin maintenant, il était à l'article de la mort, ces gens étaient probablement son seul espoir.

Se laissant prendre son fusil, il sortit automatiquement son couteau pour le confier à un des gars qui venait pour le désarmer. S'il voulait leur hospitalité autant coopérer. Il n'avait pas la foi de réfléchir beaucoup, il voulait juste boire. «J'sais pas.», en même temps il ne savait vraiment pas. Il avait dit ça en haussant les épaules. Cette fille avait l'air d'être le chef. Ouais, il était vraiment loin de Seattle.
Revenir en haut Aller en bas  
Sarah Miller
Messiah
Halloween Queen 2017
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 , Colt M4 , Black Trench Knife
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/11/2016
Messages : 2272
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   Jeu 26 Oct 2017 - 19:30
Cette matinée devait sans doute ressembler à toutes les autres. La dernière partie de l'automne se déroulait calmement, Sarah avait d'ailleurs compté -avec plus ou moins d'assiduité- les jours qui avaient passé depuis son arrivée au refuge. Sans vraiment se préoccuper d'à-quel point l'inexactitude de ses calculs la ferait se planter, dans à peu près moins d'un mois, elle aurait trente ans. Ce n'était sans doute pas comme ça qu'elle avait imaginé aborder cette troisième décennie et pourtant...

Si on excluait ce qu'il s'était passé au repaire d'Atticus, il y avait pourtant bien plus à plaindre de par le monde. Elle reprenait peu à peu du poil de la bête, s'efforçant de trouver en elle la force de continuer à avancer, quoi qu'il arrive. Alors, ce n'était pas étonnant de la retrouver en train de surveiller le périmètre, chaque centimètre du grillage qui était érigé autour de leur forteresse, dernière limite entre leur havre de paix et l'extérieur. Elle devait ensuite faire part de ses observations à la personne qui prendrait sa place ensuite, ainsi qu'à Duncan. Mais pour le moment, il n'y avait rien à signaler, et les rares rôdeurs qui étaient venus se perdre ces derniers jours avaient du intimider leurs camarades après avoir rendu leur dernier soupir... Ou du moins, elle ne voyait que ça comme explication, vu l'apparent calme des lieux.

Et pourtant, parfois il suffisait de peu de choses, très peu de choses pour que la situation change du tout au tout. Un bruit suspect avait alerté les occupants de la prison. Sarah s'était précipitée en direction de l'entrée principale, observant aux alentours pour découvrir ce qui se passait, elle fut bientôt rejointe par une Selene au ventre bien rebondi, ainsi que  de la majorité du groupe, sans doute que les autres, si ils en avaient la possibilité, ne tarderaient pas à arriver ?

Tous étaient désormais réunis devant... Un adolescent dans un piteux état, il semblait à peine tenir debout. La blonde arqua un sourcil, surprise de la manière dont il coopérait, attrapant les clés que sa leader lui donnait. Cette dernière ne semblait pas pouvoir attendre plus longtemps pour savoir ce qu'il faisait là, et dans le même temps qu'elle le questionnait. Sarah avait déverrouillé le cadenas et enlevé la chaîne afin d'ouvrir le portail. La jeune femme s'assura qu'un des hommes du groupe s'assure de lui enlever la carabine qu'il gardait en bandoulière, alors qu'elle écoutait sa conversation avec Selene.

Il ne savait pas … L'actrice laissa échapper un gloussement amusé, avant que son regard ne croise celui du garçon. " Pourtant, t'as l'air de bien savoir à quoi servent ces trucs... " argumenta-t-elle en lui agitant le couteau sous le nez, une moue pas vraiment convaincue au coin des lèvres. Elle rangea l'arme, s'approchant les bras croisés. " Et qu'est-ce que tu veux ? " elle le détailla de la tête aux pieds, avec la vague impression qu'il risquait de s'effondrer d'un moment à l'autre. Et c'est avec un air faussement désolé qu'elle tendit la main pour venir lui arranger le col de sa veste. " Alors... ? " elle partageait d'un regard d'ensemble le sentiment d'incompréhension de ses amis, tous désireux d'entendre la réponse de l'intriguant. Hors de question qu'il parte sans qu'ils ne sachent quelles étaient vraiment ses intentions.




Sarah Miller
Lie to me ... Tell me life is beautiful... Please. Just be confident about it. Because I can't, not anymore.Mikaiah
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Duncan Donhadams
Bras Droit | Messiah
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de chasse (porté au ceinturon, côté gauche), 1 cran d‘arrêt (dissimulé dans une de ses bottes), 1 pied de biche, 1 Sig Sauer P 226 et une hache de pompier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 1392
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   Ven 27 Oct 2017 - 16:26
Depuis qu'Andrea l'avait clairement rejeté, Duncan passait les trois quarts de son temps libre, sur le toit de la bibliothèque. En fait, il n'y avait qu'ici qu'il se sentait réellement bien. Ici, il était à l'écart d'Andrea, de Ruben et aussi loin des problèmes quotidiens ainsi que des regards inquisiteurs. Là, il pouvait être au calme. Quelques fois, il s'allongeait, même, tout en rêvassant à un avenir meilleur, tout en contemplant le ciel et ses nombreux nuages. Et puis, ça lui rappelait son enfance. En tout cas, cet endroit était également un endroit stratégique pour la sécurité des membres de la prison. En effet, cet emplacement était l’endroit idéal pour y poster une vigie. La vision panoramique, qu’offrait cet emplacement aurait été, d’ailleurs, parfaite pour un sniper.

Quoiqu'il en soit, Duncan était assis sur le rebord du toit. Pensif, il fixait l’horizon ainsi que les rues désertées. Quand, tout à coup, il lui sembla voir une force humaine arriver tout droit vers eux. Sur le coup, il pensa immédiatement à un cadavre. Mais, sa trajectoire était bien trop régulière pour être une simple dépouille ambulante. Ne sachant pas qui était la personne positionné à la grille, ni si elle avait aperçue le potentiel ennemi qui arrivait sur eux, Duncan porta immédiatement les doigts à sa bouche et siffla un grand coup afin d’attirer son attention. Puis, il montra avec son index la forme qui s’avançait vers la grille. Ensuite, il descendit les escaliers, quatre à quatre, et ne tarda pas à débarquer devant la porte grillagées aux côtés de ses compagnons, qui étaient déjà arrivés.

La forme en question, n’était autre qu’un jeune garçon. Apparemment, celui-ci ne semblait pas être dangereux ? Mais, il fallait rester prudent. Il n’était peut être qu’un leurre ? En tout cas, Selene n’hésita pas à lui poser une première volée de question. Et les premières réponses du jeune ne furent pas très prometteuses pour sa défense.

Le musicien souhaita, alors, prendre la parole mais, Sarah le devança de quelques secondes. Alors, il s’approcha du gamin et le désarma aussitôt. Attentif aux mots de sa compagne et du garçon, il déclara aussitôt à l'attention de ce dernier : - « Tu admettras que tu n’es pas très convaincant ! Qui nous dit que tu n’as pas des amis planqués par là-bas ? » Il montra la route éloignée avant de reprendre : - « T’es peut être simplement là pour nous distraire ? »

Ne sachant pas si Andrea était dans l’assemblée, le magasinier ne préféra pas y jeter un coup d’œil. Mais, il interpella toutefois les autres membres du groupe : - « On ferait peut être mieux de rester sur nos gardes ! Si c’est un piège, ses potentiels renforts doivent être dans les parages ? » Il jeta ensuite un rapide coup d’œil vers le jeune homme en reprenant : - « Je ne sais pas si tu joue la comédie mais, en tout cas, tu as l’air d’être complètement épuisé ? Tu as soif ? » Puis, il interrogea une nouvelle fois ses amis : - « Alors, qu’est-ce qu’on fait ? »

A ses yeux, il était hors de question que le jeune homme s’en aille. Premièrement, il semblait complètement exténué et à bout de force ? Et s’il était effectivement seul, en quittant ces lieux, maintenant, il finirait sans doute par se faire mordre par une dépouille dans son sommeil ? Ou, il mourait, tout simplement, d’épuisement ? Et deuxièmement, s’il était un espion en repérage, il pourrait fournir des informations détaillées des lieux, à ses supérieurs, ainsi que son nombre d’occupants . De toute façon, il était hors de question de le laisser partir d’ici. En fait, le gamin s’était foutu dans un sacré pétrin et il avait embarqué, avec lui, tous les membres de la prison qui devaient maintenant faire face à un sacré dilemme.


Code couleur:
 


Aujourd'hui le sang et les balles sont l'unique loi. Si t'es une personne responsable tu comprendras que le recours à la violence est inévitable.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   Ven 27 Oct 2017 - 17:00
Oh mais merde, dans quoi s'était-il fourré. Ok, il avait besoin d'eau, mais franchement il aurait juste mieux fait de mourir sur le chemin. Pas qu'il détestait la compagnie humaine, bien au contraire, mais là y avait pas mal de monde quand même. Et il s'était présenté comme une fleur en plus de ça. En voyant la baraque à glace qui l'avait désarmé il se disait qu'il ne ferait pas le poids s'il faisait le malin et de toute façon il ne ferait pas le poids contre la chef enceinte non plus tant il était assoiffé et a bout de force. Il captait à peine ce qu'on lui demandait, trop de gens parlaient en même temps. Pas étonnant, les visages inconnus ça inquiétait souvent dans un groupe. D'autant que son visage à lui ne devait pas être beau à voir, tant pis, il se préoccuperait de ça plus tard. Fermant à moitié les yeux, il fronçait les sourcils aux multitudes de questions qu'on lui posait. Y avait une voix de femme puis une autre d'homme. Wow, trop d'informations, il était faible et avait les yeux qui se fermaient à moitié tant il était fatigué.

Il secoua la tête, fronçant un peu plus les sourcils, retirant une bretelle de son sac à dos pour le laisser pendouiller à son épaule droite. Il fit un geste de la main pour indiquer la forêt derrière. «Vous pouvez aller voir y a personne, j'suis seul.» il s'en fichait pas mal de répondre avec autant de nonchalance et sans être vraiment convaincant, il leur voulait juste un peu d'eau et après il repartirait s'il le fallait. Ses lèvres étaient sèches, sa voix totalement cassée, merde, jamais il n'aurait pensé que le manque d'hydratation serait aussi terrible. Il avait toujours eu un certain confort dans le groupe, mais depuis l'effondrement c'était beaucoup plus difficile, il ne se reconnaissait plus. Et ça l'exaspérait d'être comme ça, aussi mollasson, sans même pouvoir répondre convenablement à toutes les questions qu'on lui posait. Il n'était pas comme ça normalement. «Je veux de l'eau, ouais. J'ai super soif.» avait-il répondu comme l'adolescent qu'il était encore dans le fond.

Et s'ils n'acceptaient pas, il repartirait et mourrait sur les routes, ce n'était clairement pas son envie mais il ne pouvait pas non plus forcer ces gens à lui donner ce qu'il voulait, le monde était bien différent, il y avait toujours un prix à payer ou ce genre de bêtises. Pour sûr qu'ils les insulteraient s'ils ne lui donnaient rien et ce serait vraiment cruel de leur part, mais il ne connaissait pas ces gens, peut-être étaient-ils dangereux ? Dans tous les cas ils étaient son dernier espoir. Vie de merde, vraiment. Pourquoi s'était-il autant éloigné de la ville comme ça ? Il s'en voulait d'avoir tout laissé en plan, abandonné les recherches, maintenant il se retrouvait devant des inconnues qui pouvaient le tuer à tout moment. Il avait levé les mains pour montrer qu'il ne tenterait rien. «Vous avez mes armes, je ferais rien du tout. Je veux juste de l'eau.» disait-il avec un ton plaintif pour montrer que oui, il en avait vraiment besoin.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   Sam 28 Oct 2017 - 12:24
- Outch... merde." J'me pince le pouce entre les lèvres, la truelle dans l'autre main, et accroupi dans la serre.
- Oh mon petit chat, montre moi ça..." Alma, qui se tient tout à côté de moi, m'attrape le poignet pour m'obliger à lui faie constater le simple pincement.
- M'man, c'est bon...
- Mince, j'ai rendu son baume à Lisandro...
- Maman-
- Ce sera juste un bisou magique, alors." me coupe-t-elle dans un tendre sourire qu'elle pose sur le bout de mon index.
- Maman ! J'ai vingt-deux ans !" Je lui ôte ma main des siennes, ce qui lui réveille une courte ride contrariée.
- Et alors quoi ? Tu devrais être heureux que ta mère soit encore là pour s'occuper de toi.
- J'ai pas dit que... Ah, putain." J'roule des yeux, elle me fout sa tape habituelle derrière la tête, et on reprend doucement notre petit labeur. "Tu es sûre que ça poussera ? On est déjà en octobre."
- Je sais ce que fais, Eli. Ce sont des idiots de n'avoir rien planté jusque là. La nourriture ne poussera pas toute seule.
- Hm, ce n'sont pas des "idiots", m'man, ils ont juste eu d'autres choses à faire...
- Comme quoi ? Gaspiller de l'eau pour les chevaux ?
- Rah... Laisse tomber." J'plante la truelle dans la terre, et au creux de celle-ci, dépose les semences d'échalotes chipées en jardinerie. Les légumes plus appétissant devraient attendre le printemps...

J'entends de l'agitation, à travers les parois de la serre. Plusieurs personnes traversent la cour en direction des grilles. "J'vais aller voir, bouge pas." Je lui laisse l'outillage entre les mains, me relève, époussette mon jeans et mon sweat noir avant de sortir à mon tour.

C'est une petite cohue qui se forme devant les grilles. Il y a quelqu'un - un étranger. J'presse le pas, et une fois avec le groupe, lève le menton. "Murphy ?!" Halluciné, pris de court, j'observe le garçon par dessus les épaules de mes petits camarades. C'est bien lui, sous son masque épais d'épuisement. C'est... improbable, putain.

Il n'était même pas à Georgetown, il n'avait aucun moyen de connaître cet endroit. Les seules personnes que j'ai mis au courant de la destination sont arrivées à bon port ou sont mortes. Alors quoi, c'est juste du hasard ?? J'serre nerveusement les mâchoires, croise le regard de Selene, déglutis et reporte mon attention sur le brun. "Bordel... j'y crois pas." J'double tout c'beau monde pour fondre vers lui et lui imposer une lourde étreinte. J'ai l'impression qu'il pourrait se casser entre mes bras, merde. "Comment tu... fuck..." J'ferme les yeux, souffle une seconde, et puis me détache de lui pour faire face aux autres, droit à ses côtés. "Il était avec Lisandro et moi, au lycée... Selene," ça me gêne, de tirer un peu plus sur la corde ; elle le sait bien. Alors, pour le moment, on en restera aux bases de la décence... "Laisse le entrer se reposer.  Il ne f'ra rien de mal."
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 1280
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   Sam 28 Oct 2017 - 12:27
Andrea comprenait la paranoïa ambiante. Vraiment, elle comprenait. Elle était bien la première à sursauter lorsqu’un bruit tonnait dans la prison. Elle se prostrait dans ces moments-là, et la moindre urgence lui donnait l’impression que l’enfer était sur le point de se déchaîner sur son lieu de vie. Un endroit où elle se sentait encore partiellement en sécurité. Partiellement seulement, notamment parce qu’elle n’avait plus la conviction profonde que son corps pourrait faire rempart si quelque chose arrivait.

Alors l’arrivée d’un inconnu à leurs portes eut forcément de quoi la troubler. Elle ne s’avança que sensiblement, secondée par Ruben qui avait pour objectif de la protéger. Son neveu ne la quittait quasiment plus lorsqu’ils étaient tous les deux dans le campement. Il avait pris sa charge sur les sorties, pour que son handicap ne lèse pas la vie des autres. Que son absence ne rende pas le quotidien plus compliqué. Elle, elle avait beaucoup à réapprendre, et la compagnie des siens lui faisait du bien.

Elle ne s’avança que d’un pas méfiant jusqu’à la scène, avisant l’inconnu d’un regard troublé, avant d’échanger un coup d’œil avec son neveu. Que pouvait-elle dire ? La méfiance ici était le maitre mot, et les réactions de son entourage pouvaient s’avérer compréhensible. Pourtant, en admirant le gamin épuisé et sale en face d’elle, en tirant sur la manche de sa veste de sa seule main valide, elle ne vit que ses traits juvéniles et le fait qu’il devait avoir le même âge que Ruben.

« C’est qu’un gosse… » Murmura-t-elle, d’une voix seulement audible de ceux à côté d’elle.

Son neveu, notamment. Lui, qui lui adressa un regard avant de s’avancer, tendant la main jusqu’à lui pour lui offrir une bouteille d’eau qu’il réclamait. Les autres pouvaient bien lui reprocher de se montrer « avenant », il ne pouvait décemment pas laisser un gamin de presque son âge dans le besoin.

« Tiens… » Lui fit-il doucement, se reculant d’un pas alors qu’Andrea s’avança à son tour pour le détailler davantage.

Elle ne chercha pas à savoir si son comportement convenait aux autres. Elle fit, se passant de la permission. Sa manche repliée marquait l’absence d’un membre entier, aussi recula-t-elle légèrement son épaule pour ne pas troubler son vis-à-vis, jusqu’à ce qu’Eli intervienne pour plaider sa cause.

« Du lycée ? » Lui demanda-t-elle d’une voix ferme, mais loin d’être agressive. C’était juste pour information. Pour confirmation. Le mexicain n’avait aucun intérêt à lui mentir, surtout là-dessus : « Il n’y a personne d’autre pour te suivre ? D’autres membres du lycée qui attendent dans le coin… ? »




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Don't break your back on the track   
Revenir en haut Aller en bas  
- Don't break your back on the track -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Connaissez-vous Prison Break ?
» buggy et track???
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: