The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Did You Hear Voices From The Grave ? -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Dim 3 Déc 2017 - 16:23
« Wah, facile ! » Commenta Casey avec un sourire en coin, surtout à la remarque du polynésien.

Quatre contre six, minimum, dans un espace clos et limité, à devoir gérer le plus silencieusement pour ne pas attirer l’attention, carrément facile. C’était tout ce qui adviendrait forcément après qui ne serait pas si aisé à gérer. Maintenant qu’ils contournaient tous les quatre le couloir pour les prendre à revers, Casey put constater que l’engouement d’Elias avait remonté à peu près tout le monde : Merl et Lucas les premiers, disposés à participer à son petit jeu. Le Redneck et le polynésien s’élancèrent sans attendre, et Casey sursauta presque en les voyant filer vers la masse.

Machette en main, elle avisa Lucas d’un regard quand celui-ci sortit de l’ombre. Elle le talonna, attrapant un rôdeur par le col de son vêtement pour l’immobiliser, avant d’assener méthodiquement un coup de machette qui lui scalpa le crâne et une partie du cerveau. Suffisamment pour que le corps s’effondre, et ne manque de l’entraîner avec elle sous son poids. Le silence se fit presque soudainement, après qu’elle ait saisi un second rôdeur par les bras en sifflant Elias pour qu’il s’en occupe.

Relâchant le cadavre, elle poussa un petit soupir bienheureux maintenant que le calme était retrouvé. Nettoyant comme elle le put sa lame sur les vêtements crasseux de sa première victime, elle se retourna vers les trois autres pour vérifier qu’ils étaient toujours bien là. Un, deux, trois. Merl avait encore sa moustache, Lucas n’était pas moins con, et Elias… Digne de lui, visiblement.

« Tout le monde va bien ? » Demanda-t-elle d’une voix basse pour ne pas attirer plus d’ennuis.

Cependant, elle prêta l’oreille aux bruits du couloir. Avisant ses compagnons d’un regard attendu, elle tenta de discerner d’autres bruits de vies (tout du moins qui pouvait y ressembler), et comprit rapidement, avec les autres, qu’ils n’avaient eu à faire qu’à une mise en bouche. L’agitation qu’ils avaient produit ici allait forcément en attirer davantage dans le coin. Il fallait rester mobile, au risque de tomber sur les autres, ou de se faire prendre à revers. De toute façon, séjourner ici n’était pas une option non plus.

« On vise quel endroit déjà ? » Demanda-t-elle à Elias, en essayant de trouver un autre plan du regard. S’il fallait ne pas rester en plan, autant savoir aussi quelle direction prendre au plus vite.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Sam 9 Déc 2017 - 22:44
- Facile ? Okay, quinze secondes, easy !

Il se frotta les mains et s'élança juste après Merl, ravi de voir que le petit groupe était emballé par sa proposition. S'ensuivit alors un génocide dans un silence presque solennel. Leur silhouette, vaguement éclairées par la lumière perçant légèrement à travers les fenêtres condamnées, projetaient des ombres longilines, difformes et inquiétantes sur les murs. Des ombres qui se mêlaient à celles des rôdeurs.

TCHAP. Le pied de biche fait son travail et arrache au passage la moitié du visage d'un Charlz.
TCHAP. Il enchaîne et abat sans grand effort la créature que lui présentait Casey.

La dernière proie fut abattue. Elle tomba face contre terre, sans un bruit, et les quatre survivants se regroupèrent.

Aux questions de Casey, le Polynésien demeura silencieux. Il roula vaguement des yeux et, dans un geste ample, posa son indexe sur les lèvres de la jeune femme pour lui intimer de se taire. Il en fit de même sur son visage et laissa planer un vent attentif autour d'eux.

- Shhh … écoutez.

Une fois satisfait, il offrit un sourire à la petite blonde et se redressa, fit craquer ses phalanges pour se tourner vers Merl :

- On a mis combien de temps tu sais ? Et t'as fais combien ?

Il eut un petit roulement d'épaules empli de fierté. Néanmoins, son attention fut attirée par-dessus l'épaule de Merl. Du mouvement.
La main d'Elias se posa sur l'épaule de Roger. Lentement, il le fit se décaler un peu, tout en lui glissant à l'oreille :

- Moi bientôt trois.

En trois pas, il se retrouva devant le rôdeur. Sa seconde vie lui fut arrachée d'un geste.

- Trois !

Il appuya son pied contre la tête de la goule comme pour montrer fièrement un trophée de chasse.
Comme si de rien n'était, il enchaîna, changeant de sujet :

- Bon. Allez au travail. On est à la recherche de l'infirmerie, cocotte. D'après votre lecture avisée du plan, c'est à cet étage. C'est là où sont stockés tous les médocs, bandages, premiers secours et plus encore, la caverne d'Ali Baba.

Lentement, il s'enfonça dans le couloir, yeux braqués sur chaque porte. Il n'y lisait que des numéros de chambre. S'il y avait une infirmerie, elle devait se trouvait à une extrémité de l'étage. Il n'y avait pas de fenêtre sur les portes, mais l'homme des Îles pouvait aisément sentir du mouvement, à l'intérieur de certaines pièces. À coup sûr qu'un bruit trop fort déclencherait un nouvel apocalypse au sein de l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas  
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil à lunette, Magnum, Pied de Biche, Couteau Bowie & Canif
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 830
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Dim 10 Déc 2017 - 10:44
Tout le monde avait suivi et pour le coup, c’était quand même rassurant de se dire qu’on pouvait compter sur la force du groupe. La remarque de Lucas était sans doute un peu débile, mais elle me fit sourire, c’était vraiment un chouette type ce gars. Il n’était pas dehors depuis un moment, mais il était certain qu’il deviendrait un bon mec de terrain. Du moins, je le sentais au plus profond de mes tripes, il avait tout ce dont il avait besoin.

- On allait s’en sortir à deux, tu sais ? Mais merci du coup de main.

Pas question d’être rabat-joie ou désagréable, non, il était simplement question de dire ce que j’avais sur le cœur. Entre lui qui ne semblait pas trop savoir et Casey qui était en train de nous demander si ça allait, j’avais l’impression qu’on était en sortie familiale presque, quoique ce n’était pas Jason qui me demandait si tout allait bien après avoir tapé sur quatre connards. Mon regard se tourna vers la blonde alors qu’Elias était en train de dire qu’on avait mis quinze secondes. Je décidais donc de renchérir un peu.

- Ce n’était définitivement pas drôle et trop court…

Oui, ce n’était pas du tout suffisant pour moi, sans doute pour lui, mais il y avait toujours des grognements autour de nous. On allait sans doute finir par en chopper d’autre. Voilà qu’il était en prime en train de se la péter parce qu’il en avait tué deux. Je le regardais avec un air mauvais qui n’était sans doute pas totalement sérieux avant de répondre avec un brin de jalousie dans la voix.

- J’en ai eu qu’un, mais on n’est pas sorti encore.

Il était évident qu’on allait en avoir encore un ou deux sur le cul au minimum. Elias me poussa pour aller en tuer un troisième et commença par la même occasion à fanfaronner. Il était fier de lui, mais je n’allais pas me laisser faire. Il venait de dire que c’était dans le coin qu’on trouverait les médocs si je devais ouvrir toutes les portes, j’allais le faire. De toute façon, je n’étais pas capable de lire ce qu’il y avait sur les portes alors ce n’était pas comme ça que j’allais me retrouver dans cet endroit, mais tant pis.

- Tu aurais pu me le laisser, tu es qu’un égoïste.

J’avais craché la remarque avec un air boudeur avant de prendre la tête des opérations et de m’enfoncer dans le couloir devant nous avec l’espoir de me refaire. Je ne savais pas trop si ça allait être facile, mais en tout cas, j’étais bien décidé à ne pas me laisser faire. Peut-être que je dépasserais l’endroit qu’on cherchait, mais ils pourraient toujours me le signaler. Il fallait rester le plus silencieux possible et j’étais bien décidé à le rester, je n’avais pas envie de me retrouver avec trop de merde à gérer d’un coup.


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 755
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Dim 10 Déc 2017 - 17:04
En prime, j’en avais eu deux. Comme un groupe soudé, nous étions tous les quatre réunis après la bataille, la blonde demandant si tout allait bien. Comme si elle en avait quelque chose à foutre de ma gueule sans déconner ! Je plantais mon regard dans le sien avec un air du genre « tu m’as bien regardé ? » mais en une fraction de seconde je devins sérieux. J’entendis d’autres bruits, d’autres carcasses non loin de nous. On était dans de beaux draps, mais on devait continuer à avancer. Nous étions près du but et comme le faisait remarquer Elias, nous étions au bon étage. D’ailleurs ce dernier faisait son cinéma, je découvrais une fois de plus le personnage dans toute sa splendeur. Au moins il ne se prenait pas la tête. Après un bref silence, ce dernier se démerda pour me devancer et tuer son troisième rôdeur. Il les comptait. Le gars aimait s’amuser.

La remarque de Merl me fit changer de position, me tournant vers lui je lui répondais d’un clin d’œil sympathique « A quatre c’est mieux qu’à deux, et on avait l’avantage ». Avec nos armes, notre force et le mode surprise, tout y était. Maintenant, fallait rester attentif et ne pas se laisser surprendre par un mort en manque. Surtout que le couloir était long et certaines portes étaient ouvertes. Manqueraient plus que les chambres aient plusieurs patients décharnés.

On était silencieux, nos regards posés sur les différentes portes tout en avançant. Merl et Elias se chambraient. Ce putain de couloir était mal éclairé, la tâche n’allait pas être facile. Et si on n’avait pas le choix de retrouver une porte de secours, comment ferais-t-on pour s’échapper dans un cas extrême ? Briser une vitre pour se manger le goudron du deuxième étage ? Quelle merde. Peut-être que, fou comme je l’étais, je préfèrerais sauter plutôt que de me faire bouffer. Soit, ce n’était pas le moment d’y penser. Surtout que sur ma droite, une porte était ouverte et des râles se faisaient entendre. Une paire de rôdeurs attendaient leur prochain repas. Nous passâmes en marchant très lentement, sans faire de bruit pour ne pas leur faire un « coucou » inutile.

Sauf qu’à ce moment, sans lâcher des yeux le cadavre répugnant à côté du lit d’hôpital, mon souffle court et silencieux, son regard vitreux croisa le mien …  Il gémissait de plus belle pour bien faire comprendre qu’ils nous avaient repérés …



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Lun 11 Déc 2017 - 18:13
Cocotte. Bichette. Poulette.

A chaque fois qu’Elias l’appelait par un surnom stupide, elle avait envie de le fouetter avec des orties en lui hurlant dessus dans un langage fleuri. Certes, le concept était particulier, mais son air décontracté éveillait en elle des instincts primaires redoutables. Elle avisa le polynésien d’un regard perçant, le défiant de recommencer. Et comme elle le savait suffisamment joueur pour le faire, elle chercha des yeux quelque chose qu’elle pourrait lui enfoncer dans l’œil – de préférence une seringue infectée par la syphilis par exemple. Grognant simplement, elle talonna les trois hommes en essayant de ne pas donner l’air d’en avoir trop quelque chose à faire… Même si c’était dur à cacher.

De toute façon, tous devaient absolument garder le silence. En passant dans le long couloir, ils purent tous discerner des bruits suspects, des râles, qui n’auguraient rien de bon. Ils avaient pu se défaire de quelques rôdeurs, sans attirer la floppée qui séjournait avant dans l’enceinte de l’établissement. Pour le coup, et devant les râles qui s’élevaient ça et là, Casey songea à un plan B : les faire tous sortir d’ici en une seule fois. Bon, il faudrait avoir de la chance, et c’était super risqué, mais est-ce que ça ne se tentait pas un peu ?

Elle était cependant persuadée que ses camarades viendraient la traiter d’idiote avant même qu’elle n’esquissa sa première suggestion, du coup elle garda le silence jusqu’à ce qu’un râle plus prononcé qu’un autre ne la sorte de sa torpeur. Ses yeux se portèrent vers Lucas, alors qu’elle tenait toujours son arme fermement, et s’approcha à pas feutrés de la cible. Elle agrippa ses cheveux gras de sa main libre, et planta sa lame droit dans la tempe de sa victime. Le bruit qu’il avait produit avait visiblement excité ceux dans les chambres adjacentes, mais il y avait peut-être toujours moyen de tasser l’histoire, non ?

Casey se figea en guettant, prêtant l’oreille aux dangers le plus proche d’eux. Le cœur battant à tout rompre, la respiration courte, la blonde s’attendait à absolument tout… Et elle ne fut pas déçue ! Du mouvement fracassant dans une des pièces adjacentes manqua de la faire sursauter : un rôdeur s’était rétamé en embarquant sa table de chevet avec lui dans sa chute. Le brouha ambiant énerva davantage les autres morts, et la porte grinçante d’une des salles s’ouvrant sous l’impulsion d’un cadavre ne fit que sonner le glas de ce calme trop parfait jusqu’ici…

« Evidemment ! » Pesta la blonde en se redressant, raide comme un piquet en retrouvant les autres et voir le couloir.

Dans l’encadrement de certaines salles, des visages décharnés se présentèrent, des mains osseuses s’agrippant aux cadres des portes. Ça allait être coton maintenant !




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Ven 15 Déc 2017 - 21:55
- Mauvais joueur ! Fanfaronna-t-il à la remarque amère de Merl.

Après ce petit jeu stupide, le petit groupe s'enfonça un peu plus dans le couloir. Elias scrutait chaque porte, des râles inhumains pleins les oreilles. L'ambiance, à présent, était semblable à celle que l'on retrouvait dans les films d'horreur. Il n'aimait pas spécialement ça, c'était aussi l'une des raisons pour laquelle il aimait toujours tout prendre à la dérision. Le fait de faire tourner en ridicule le danger rendait la chose beaucoup plus facile à vivre.

Merl à présent ouvrait la marche. Bien décidé à changer la donne, le Polynésien pressa le pas pour le dépasser, non sans omettre de le repousser d'un coup d'épaule particulièrement immature. On était dans son domaine à lui, le domaine médical, c'était lui qui devait être devant. C'était sa logique.

Un bruit sourd de chute le fit néanmoins sursauter. Main sur son cœur qui s'était d'un seul coup emballé, il se tourna vers ses compagnons du jour tandis que les grognements et autres râles montaient dans les décibels.
Les poils se dressèrent sur les bras de l'homme des Îles. Retenant son souffle, il guetta autour de lui, prêt à bondir.

- On continue … doooooucement.

Ils s'enfoncèrent plus encore dans le couloir, jusqu'à arriver à l'extrémité. Une entrée à double-battant totalement défoncée – pour ainsi dire absolument condamnée - devait porter à une cage d'escalier. Juste en face, une porte, un peu différente des autres attira l'attention d'Elias.

- Là, trouvé !

Et, impulsif comme il l'était, il ne chercha pas à faire attention et poussa la porte d'un seul coup. Verrouillée. Il ne parvint qu'à se défoncer l'épaule contre le battant. De l'autre côté, des goules s'étaient visiblement réveillées. D'après ce qu'il entendait, il y en avait au moins trois. Sûrement réfugiées à l'intérieur avant d'y mourir et de se dévorer entre elles.

- Bon, foutu pour foutu …

Il attendit néanmoins que le petit groupe le rejoigne. Il donna un autre coup d'épaule, puis un autre, avant de tester d'un coup de pied violent. Cette dernière action fit mouche, mais pas comme il le souhaitait : sa jambe passa littéralement à travers la porte dans un bruit de fracas.
Déséquilibré, Elias se rattrapa de justesse à ce qu'il restait de la porte et retira sa jambe comme s'il s'était fait mordre. Tout juste au bon moment pour éviter que des doigts décharnés viennent s'y accrocher.

- Putain d'sa mère !

Les créatures envoyaient leurs bras à travers le trou, tout juste assez grand pour laisser passer une tête. Énervées, elles l'étaient.

- Saloperies de bestioles. Faut qu'on aille à l'intérieur, j'suis sûr qu'y'a du stock sinon ils seraient pas là !

Hésitant au début, il finit par attraper vivement l'un des bras flétri et tira dessus d'un seul coup, dévoilant ainsi la gueule béante d'un Charlz. Elle eut à peine le temps de rugir de colère qu'elle se retrouva avec une lame plantée en pleine tête. Elias la repoussa du plat de la main, avant que d'autres membres agités ne passent le trou. Leurs grognements avaient redoublé d'intensité. Pour un peu, l'homme des Îles auraient pu croire qu'elles étaient en rogne d'avoir vu l'une des leurs se faire abbattre ainsi.
Revenir en haut Aller en bas  
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil à lunette, Magnum, Pied de Biche, Couteau Bowie & Canif
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 830
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Sam 16 Déc 2017 - 9:40
J’aurais pu raller en me prenant le coup dans les côtes, mais pour le coup, j’étais bien trop concentrer ailleurs pour dire quoi que ce soit et ça aurait été lui donner raison et il était hors de question que je le fasse. Après tout, c’était entre lui et moi et JE devais gagner. Si j’aurais commencé à jouer avec Jason, je n’en aurais sans doute pas eu autant quelque chose à foutre de gagner, mais là, c’était tellement une question d’honneur qu’il était pas question de perdre. Je le suivais sans hésiter laissant les autres derrière pendant quelques minutes. Ils nous rattraperaient quand ils pourraient, je ne m’inquiétais pas plus que ça pour eux. Je regardais Elias se ruiner l’épaule avec un sourire moqueur sur le visage, il n’était définitivement pas fait pour ça, mais je n’en dit rien de plus. Il y avait les gens doués et les autres…

- Putain, tu es doué pour défoncer une porte, c’est beau.

L’occasion était trop belle pour ne pas le chambrer. Il avait vraiment failli passer à travers la porte et je crois que je n’aurais pas autant ri, surtout quand on voyait les connards s’amasser devant le trou. S’il s’était fait, mordre ça aurait été sans doute vachement moins drôle quand même. J’étais du genre à me moquer, mais on ne déconnait pas avec la mort, je le savais que trop bien. Finalement, je décidais tout de même de lui filer un coup de main, parce que ce serait vachement plus utile que de le regarder faire les mains dans les poches.

- Je sais comment régler ce problème.

Je regardais autour de moi pour chercher ce que Joann avait trouvé quand on avait fouillé l’hôpital avec les fous. Il ne fallait pas grand-chose, simplement une hache d’incendie. J’étais certain qu’on allait trouver une dans ce "hall" alors, je cherchais et finalement, je trouvais et c’était ça la bonne nouvelle de cette histoire. Il ne me fallut pas longtemps pour briser la glace avec un coup de crosse de mon arme à feu. J’affichais un petit sourire en coin assez rapidement alors que je dégageais la hache. Il était temps de faire un remake de Shining, oui, je connaissais ce film, j’avais quelques bases en matière de cinéma, bon ce n’était pas grâce à moi, mais ça c’était un détail qui n’avait pas vraiment son importance maintenant.

- Pouces toi de devant la porte.

Sans réfléchir plus longtemps, je levais la hache rouillée et qui ferait le taf alors que je l’abattais une première fois sur la porte condamnée. Le bruit était sans doute vraiment trop fort, je m’en rendais un peu plus compte alors que j’entendais les connards grogner de plus belle de l’autre côté de la porte. Quand ils allaient sortir, ce serait sans doute relativement problématique, mais ça, ce n’était pas vraiment mon problème. J’avais un sourire en coin alors que j’étais en train de me défouler sur cette porte, mine de rien, il y avait un truc de grisant à défoncer un truc comme ça. J’avais toujours aimé détruire et ce n’était pas aujourd’hui que les choses allaient changer, bien au contraire, il y avait plus grand monde pour rager maintenant.


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Did You Hear Voices From The Grave ? -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Problème grave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: