The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Did You Hear Voices From The Grave ? -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Did You Hear Voices From The Grave ?   Jeu 26 Oct 2017 - 15:47
Deux mois c’était produit depuis cette opération de malheur qui m’avait laissé un gout amer dans la bouche. Avant tout ça, j’avais déjà du mal avec les vivants, mais aujourd’hui c’était encore plus compliqué. Il faut dire aussi qu’à présent pour moi, il n’était plus que des illuminés qu’il fallait éliminer, pour la première fois depuis que j’étais arrivé ici, j’étais en parfaite adéquation avec les idées du groupe. Je soupirais l’air de rien en y repensant, enfin, c’était un détail. La journée promettait d’être intéressante, on avait un hôpital à aller nettoyer non loin. Ils avaient déjà fait un tour, mais toute une partie avait été laissée à cause d’une horde qui y avait élu domicile par le passé. Peut-être qu’aujourd’hui tout serait différent.

Cette mission, c’est Don qui me l’avait filé quand je lui avais parlé de faire une sortie avec Lucas. Il voulait pouvoir sortir dehors pour une première fois et autant dire qu’il n’était absolument pas question que je le laisse tout seul. Comme souvent, j’avais préparé mes affaires en rentrant chez moi, on partirait juste après le repas du midi avec Elias et Casey. Autant ça me faisait plaisir de remettre les pieds dehors avec Casey autant je n’étais pas spécialement enthousiaste à l’idée de sortir avec le polynésien. On va dire que les mauvaises habitudes avaient tendance à être plutôt tenace chez moi et ce n’était pas une histoire de ne pas l’aimer, c’était simplement que je préférais quand même le savoir pas dans mes pattes… Enfin, je n’avais pas vraiment le choix alors autant faire avec.

Il ne m’avait pas fallu longtemps pour préparer mon sac à dos, comme toujours, j’avais une corde, quelques outils de bricolage, principalement un tournevis et un marteau, ça pouvait toujours être utile. De l’eau aussi, mais il ne fallait pas compter sur moi pour la carte et la boussole. Je savais où j’allais on m’avait fait un topo oral, ça me suffisait. Pour compléter mon équipement d’objet utile, j’avais aussi mis la main sur un pied de biche dont je me servais à présent d’arme de poing parce que c’était bien plus pratiquement pour pas mal de chose. En tout cas, j’aimais bien m’en servir, ce qui ne m’avais pas empêché de prendre mon couteau et mon magnum. Une fois de plus, mon fusil à lunette était resté bien sagement à la maison, il serait plus encombrant qu’autre chose dans ce genre de situation. Faire des embuscades, ce n’était pas trop mon délire quand on partait explorer un endroit. Je me contenterais de mon magnum et ce serait très bien.

Il ne me fallut pas longtemps pour balancer mon sac dans la vieille Chevrolet que j’avais rafistolé avec Jason avant de me mettre au volant de celle-ci. Il ne me fallut pas très longtemps pour arriver à la hauteur du point de rendez-vous. Je passais ma tête toujours surmontée par mon chapeau par la fenêtre avant de gueuler aux trois personnes qui était visiblement en train de m’attendre.

- Le carrosse est arrivé, on embarque et on se barre.

Peut-être que ma moustache n’était plus aussi reconnaissable qu’avant puisque j’avais laissé pousser ma barbe pour faire plaisir à mon frère, mais l’accent à couper au couteau et le chapeau n’avaient définitivement pas changé. J’avais un petit sourire en coin alors que j’attendais que tout le monde monte dans la voiture, ils pouvaient bien s’arranger comme ils voulaient, je n’en avais strictement rien à faire. Le principal c’est que tout le monde ait posé son petit cul dans un coin et qu’on puisse prendre la route. Plus vite on serait partie, plus vite on pourrait taper sur des connards et ça, c’était le genre de truc qui faisait battre mon petit cœur même si je n’osais pas toujours l’admettre.
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 787
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Jeu 26 Oct 2017 - 17:03
J’en avais parlé à Merl il n’y a pas longtemps. J’avais envie de sortir, de me rendre utile. Il s’avérait que l’extérieur me manquait un peu mais pas autant que je me l’étais imaginé. Être en sécurité m’avait permis de reprendre du poil de la bête. J’étais toujours actif au camp mais aussi durant les entrainements. Malgré mes maladresses en séance de tirs, Merl m’avait affirmé qu’il m’accompagnerait à l’extérieur. Donovan nous a attribué une mission. La peur et l’excitation prenait place progressivement dans mon esprit. J’attendais le lendemain avec impatience.

Le jour J, j’avais appris que Casey et Elias venait avec nous. Si la première je la connaissais un peu, le second prénom m’était inconnu. Peut-être que je l’avais déjà vu. Il était difficile pour moi de connaître toutes ces personnes sur l’île en trois mois. C’est qu’on était nombreux. J’espérais au fond que l’autre emmerdeuse ne me saoulera pas durant la sortie. Je voulais profiter pleinement de cette mission, mettre à profit mes compétences sans qu’elle ne joue à la chieuse. Heureusement, Merl serait là pour tempérer. Et je me tournerais vers lui si l’autre s’avançait de trop.

Pour l’heure, je préparais mon sac avec bouteille d’eau, un briquet, flingue et une lampe torche. Ma hache toujours avec moi, était attachée au niveau de ma ceinture. Nous allions dans un hôpital cet après-midi. Le stress montait un peu mais j’étais toujours prêt à y aller. J’allais pour une fois faire mes preuves sur le terrain. Et puis ce besoin de sortir était plus puissant. Je devais vérifier dehors si tout était comme avant. Si rien n’avait changé. Ou bien voir si j’avais toujours cette même vision de l’extérieur. Fade, sans vie, terne et monotone. Je voulais me souvenir et voir si j’avais changé par rapport à tout ça.

J’étais fin prêt et marchait jusqu’au lieu de rendez-vous. J’y trouvais déjà Casey, m’arrêtant à quelques mètres d’elle. Le regard ailleurs, je sortis un « Salut » sur un ton complètement désintéressé. Elias ne tarda pas à arriver, mettant désormais un nom sur son visage. Oui je l’avais déjà vu. Apparemment c’était un gars un peu foufou. Je verrais bien par moi-même. Lorsque Merl arriva, je pris place côté passager sans rien demander. Je lui fis un petit sourire en guise de bonjour avant qu’il ne redémarre pour quitter le camp.

Une fois sur la route, mon regard se balada partout. J’inspectais la moindre voiture épave, la moindre route, le moindre déchet en mouvement grâce au vent. Non rien n’avait changé. Le monde était resté le même. Le temps ne s’était pas arrêté malheureusement … Revenant à moi-même avant de m’égarer dans mes souvenirs, je pris la parole « L’hôpital c’est ça ? Vous y avait déjà mis les pieds ? ». On risquait peut-être gros en allant dans un si grand bâtiment. Plusieurs étages, pas trop d’issue de secours etc … On pouvait facilement se faire encercler par des morts. Mais bon apparemment, ils en avaient l’habitude. J’étais le suiveur. L’apprenti. Et tout ça sera nouveau pour moi.



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1950
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Ven 27 Oct 2017 - 8:59
Le temps passait vite, finalement. Très vite. Même lorsqu’elle n’était pas d’humeur à en profiter. En fait, Casey remarqua qu’il se déroulait plus rapidement surtout depuis qu’elle avait mis de la distance avec chez elle et son très cher voisin et qu’elle était venue squatter chez Joann. Ça n’était, certes, qu’une question de sursis, elle finirait pas rentrer à la maison le moment voulu, mais elle commençait à retrouver son humeur et son abnégation au contact de l’Escort. Ça n’était pas encore digne d’elle, il s’avérait néanmoins qu’avec la mine ultra sérieuse qu’elle avait tout le temps, on lui avait permis de gagner le dehors pour une sortie organisée par les bons soins des autres.

Fallait croire qu’on ne prenait pas trop en considération la jeune femme dévergondée qu’elle était malgré son expérience de l’extérieur, mais que maintenant que son petit cœur tout mou était en morceaux et qu’elle ne parvenait plus à sourire comme avant, elle devenait probablement une seconde Lara Croft, une personne qu’on pouvait envisager sérieusement et sur qui on pouvait compter. Casey n’avait même pas trouvé le courage de râler en comprenant tout ça : Qu’est-ce que ça changeait ? Elle avait là toute la latitude de se changer les idées, de penser à autre chose !

Elle ne voulait pas laisser filer cette chance. Maddie ne fut pas ravie de l’apprendre de son côté, mais sa grande sœur gagnait tellement en indépendance et surtout : elle avait arrêté de pleurer ! C’était un grand pas en avant que personne ne pouvait nier. Ça arrangeait tout le monde à dire vrai, au moins on ne fuyait plus sa compagnie, même si on regrettait ses blagues et son humeur. Casey n’était pas encore d’humeur à en faire, cependant la compagnie de Stan lui permettait bon gré mal gré de s’ouvrir un petit peu aux autres et de relativiser.

Son ami n’était pas toujours très adroit, mais il était très bon en tant qu’ami. Leur dispute semblait très loin, même si la blonde pouvait par instant éprouver pour lui une certaine aigreur qui se mélangeait à sa tendresse. Parce qu’au fond, c’était un peu de sa faute si elle se sentait vide pour le coup. C’était à cause de lui qu’elle s’était jetée dans les bras de japonais, pour l’oublier, lui et toutes les illusions qu’il lui avait laissées. Stanley, mieux valait le garder comme ami. Elle laissait là les sentiments qu’elle avait pu avoir, ou qu’elle avait encore mais qu’elle se refusait de ressentir de peur d’en souffrir davantage.

Elle laissa Joann là après avoir enfilé son sac à dos et récupéré quelques affaires pour la sortie : de l’équipement principalement, un couteau tranchant et une arme à feu avec son renfort de munitions. John lui prêta un rangement à la cuisse pour qu’elle soit plus accessible, en lui demandant d’y faire attention. Casey se sentait prête, aussi assura-t-elle à son ami qu’elle serait vigilante et qu’elle mettrait à profil tous les entraînements qu’on avait pu lui donner jusqu’ici. De Jason à Stan, elle était parée au pire !

« Hm, yo. » Articula-t-elle distraitement à Lucas lorsque celui-ci la salua. Ses yeux se relevèrent vers Merl, qui eut droit à un sourire, puis Elias qui lui arracha brièvement un rire. Putain, se retrouver coincer avec lui, ça pourrait être une certaine vision de l’enfer. Mais il pouvait s’avérer utile dans son genre… Même lorsqu’elle fut en sa compagnie sur la banquette arrière du véhicule, elle continua à le penser. « Nan. » Répondit-elle au ferrailleur en regardant par la fenêtre. « Mais les autres m’ont dit qu’il faudrait s’attendre à beaucoup d’morts là-bas. C’est les premiers endroits à s’retrouver envahis de cadavres coincés à l’intérieur. »

Il faudrait donc être malin ou discret.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Mer 1 Nov 2017 - 11:20
- Yop choupette ! Bien ?

Agitant son derrière pour mieux s'installer sur le siège du véhicule, Elias lâcha un grand soupir satisfait. Petit sourire aux lèvres, il regarda à travers la vitre, heureux de sortir enfin de cet endroit qui commençait à lui sortir par les naseaux.

Détaché. Même le nouveau, Lucas, ne le faisait pas se comporter autrement. Elias était totalement dénué de pudeur ou de timidité. Lucas aura droit au même traîtement que les autres. À voir, ensuite, les réactions qu'il aura. S'il était digne d'être ami avec l'ancien aide-soignant ou s'il ne méritait que ses nombreuses et insupportables provocations.

Alors qu'ils quittaient leur chez-eux, Elias aperçu son grand camarade Stanley. Croisant son regard, il lui fit un superbe doigt d'honneur accompagné d'un joyeux sourire pleins de dents. Ah, l'amitié.

Il redirigea son attention vers ses collègues du jour lorsqu'ils mentionnèrent l'hôpital. C'est vrai, Elias avait été aussi choisi pour cette mission car elle touchait directement le domaine médicale. Ça serait plus ou moins lui, le référant. Ils allaient bien s'amuser.

- Les hôpitaux ça fait longtemps qu'ils ont dû tous être complétement pillés. Faudra pas s'attendre à grand chose.

Se tortillant un peu pour pouvoir atteindre sa poche arrière, il en sortit un collier qui le gênait. Une grosse chaîne en or, récupérée il-ne-savait-où et qui devait traîner dans son froc depuis un moment maintenant. Il hésita à le laisser simplement sur le sol du véhicule – le regard accusateur de Merl dans le rétro aurait pu l'inciter à le faire -, mais décida finalement de l'enfiler autour de son cou.

- Et toi, p'tit Luc, tu faisais quoi, avant ? T'as une tête de prof de chimie.

Elias se pencha un peu en avant et passa ses mains de chaque côté du siège du conducteur pour caresser rapidement la moustache de Merl. Juste pendant une fraction de seconde, avant de se replaquer contre le dossier de son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Mer 1 Nov 2017 - 16:06
Tout le monde montait dans la voiture, c’était bien, on n’allait pas passer cent quinze ans à attendre. Je n’aimais pas attendre, c’était une perte de temps, c’était un moment de vide ou l’action n’avait pas eu lieu. Je souriais alors que j’appuyais à nouveau sur l’accélérateur. On était à présent repartir pour l’aventure et c’était une bonne nouvelle. Je n’allais évidemment pas être celui qui allait faire le plus la conversation dans cette voiture, mais en même temps, j’étais bien obligé de me concentrer sur la route et autant dire que c’était compliqué de faire autre chose en même temps.

- Nope…

Je ne savais même pas si Jason et moi étions déjà dans les parages du groupe quand ils avaient exploré l’endroit, peut être peut-être pas, mais comme ils avaient mis un certain temps avant de nous faire confiance, je n’étais pas vraiment au courant de tout ça et dans le fond, je m’en foutais un peu… Bon d’accord, je n’en avais clairement rien à foutre au final, mais ce n’était pas vraiment étonnant, n’importe qui connaissait un peu les énergumènes que nous étions mon frère et moi le savait d’avance. Les questions continuaient et comme j’étais le mieux au courant pour la mission, je devais m’appliquer pour y répondre ce qui ne serait sans doute pas très facile.

- Apriori, les notre y sont déjà allé y a quelque temps, ils ont trouvé des trucs intéressants, mais ils n’ont pas pu finir pour une raison que j’ai oubliée. Donc, on va finir le boulot.

Qui avait dit qu’une personne plus âgée était forcément plus sage ? En tout cas c’était débile parce qu’il était évident que c’était moi le plus vieux dans cette voiture, mais j’étais sans doute le plus con des quatre. J’avais un doute concernant le dernier arrivé tout de même Elias en tenait une sacrée couche quand il avait décidé de s’y mettre. C’était peut-être grâce à ça que je ne le détestais pas purement et simplement. Sauf quand il venait coller ses doigts dans ma moustache par surprise. J’avais fait un bon au volant de la voiture et j’avais eu qu’une envie lâcher mon volant pour aller lui en coller une, amicalement bien sûr, mais lui en coller une quand même.

- Putain Elias ! Tes doigts salent dans mes poils là. Ta mère ne t’a jamais appris à dire bonjour correctement ?

Je bougonnais, mais en même temps c’était plus pour faire genre qu’autre chose. C’était bien un des rares qui se moquait sans pour autant que j’ai l’impression que ce soit foncièrement mauvais. Finalement, je préférais largement ce genre d’ambiance que celle qu’on avait eue quand j’étais partie avec la clique des abrutis. Y avait que Joann avec qui ça passait de façon presque acceptable et encore c’était plus une sorte d’accord qu’on avait l’un avec l’autre. Plus ou moins du même genre qu’avec Elias en faite…

Finalement, on arrivait devant le bâtiment qui était notre cible aujourd’hui. J’avais dû conduire un petit quart d’heure supplémentaire une fois qu’on avait quitté la sécurité du mur.

- En avant mauvaise troupe. On cherche un endroit pas où passer, on évite un trou de souris tant qu’à faire parce que sinon je ne passe pas.

J’avais coupé le contact et mis les clés dans le parsoleil côté conducteur avant de sortir et de récupéré mon sac dans le coffre. Il fallait encore trouver une entrée pour s’infiltrer là-dedans ce qui n’allait sans doute pas être super simple. Il était évident qu’avec mon gabarit autant j’aurais pu aider Casey à rentrer n’importe où autant pour moi ça aurait été bien plus compliqué de le faire.
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 787
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Jeu 2 Nov 2017 - 17:44
Assi côté passager, j’écoutais les autres me donner quelques infos sur l’hôpital. Super, on allait se retrouver prisonnier dans cet endroit. Des couloirs envahis de morts. Rien qu’à y penser j’étais excité mais aussi angoissé. Premier pas dehors depuis des lustres, première galère j’en mettrais ma main à couper. En même temps, c’est moi qui l’avais voulu alors pas de retour en arrière. J’espérais toutefois ne pas avoir perdu la main. Ce serait le comble.

C’est la première fois que je voyais Casey calme à me répondre. Peut-être aurais-je la surprise de voir une femme utile sur le terrain. J’essayais durant le trajet de cerner la mentalité d’Elias. Il répondit sur un autre ton que l’hôpital n’était pas le meilleur endroit pour chercher. Donc si je comprenais bien, on allait là-bas sûrement pour rien et en plus ça, ce sera gavé de cadavres ambulants ? Putain faite qu’ils aient tous faux … Mon regard toujours dirigé vers l’extérieur pour m’imprégner de cette ambiance morbide, je tournais ma tête vers Elias qui me posa la question. Prof de chimie ? Non mais il est sérieux ? Lui il ressemblait à un dealer gay. Mais je me taisais « J’étais ferrailleur » annonçais-je au petit curieux. Lorsqu’il tripota Merl, j’eus un air étonné mais au fond je riais. Un petit rictus vint alors adoucir les traits de mon visage que je reposais sur l’appui tête. Il avait l’air d’être l’humoriste de service. A voir sur la journée ce que ça allait donner.

Merl annonça sagement qu’un groupe était déjà passé par l’hôpital auparavant. A voir ce qu’ils nous avaient laissé mis à part des morts en pagaille qui traineraient dans les couloirs. Une fois le véhicule arrêté à plusieurs mètres du bâtiment, nous sortîmes de la voiture pour récupérer sas et armes dans le coffre. Hache à la main, je regardais les collègues qui eux, étaient bien équipés. « Vous avez un plan des locaux ? » Sais-t-on jamais si un groupe était déjà passé par là ça nous aurait évité de nous faire bouffer dans les prochaines secondes.

C’était le silence. On entendait juste le vent et le bruit de nos pas. J’avais malgré tout une appréhension et vu que je n’étais pas seul, je laissais le loisir aux collègues de prendre la tête du groupe. Arrivé à quelques mètres du bâtiment, en son angle, on apercevait vers l’entrée principale deux ou trois ombres menaçantes. Des morts qui gardaient l’entrée c’était comique à voir. J’eus la chair de poule un bref instant avant de me ressaisir. Mes yeux se posèrent sur une fenêtre sur le côté gauche de l’hôpital et toute proche de celle-ci, des escaliers de secours extérieur qui montait sur cinq étages « Qui a des couilles pour passer par l’entrée ou entrer par la fenêtre et nous ouvrir une porte de secours ? » Je regardais le groupe tout en restant sérieux. Méthode bourrine tout en sachant que d’autre cadavres nous attendaient ou méthode plus douce ? En tout cas, pour rentrer il n’y avait pas trente-six solutions « Par contre, faut pas être une baraque pour entrer par la l’ouverture … » Je regardais donc tour à tour Casey et Elias, espérant qu’ils aient compris où je voulais en venir.



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1950
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   Jeu 2 Nov 2017 - 20:44
« Hey va y, reste sage un peu ! » Gronda-t-elle en faisant les gros yeux à Elias, le ramenant contre le dossier de la banquette arrière.

Il allait finir par les envoyer dans le décor à ce rythme-là ! Pourquoi fallait-il que ça tombe sur elle, hein ? Les deux se chamaillèrent à l’arrière comme deux enfants tout le reste du trajet, on aurait dit une famille partant en vacances. Ce qui faisait de Merl le papa et de Lucas… Le deuxième papa, oui. Ils étaient donc une famille un peu atypique, puisqu’Elias était leur rejeton polynésien immature et adoptée, et elle la personne la plus sage de ce véhicule. On marchait sur la tête ! Elle pesta, injuria et pouffa de rire avec son ami, jusqu’à ce que Merl ne ralentisse la cadence et ne trouve un endroit où se garer.

Elle s’extirpa de là, se rééquipant comme prévu. Rangeant son arme dans l’endroit adapté, elle leva un regard vers Lucas lorsque celui-ci posa une question qui lui tira un petit rire moqueur :

« Bah oui bien sûr, tu veux pas un mars avec ça ? » Demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

Les autres étaient passés avant et n’avaient pu leur faire qu’une description somme toute rapide de l’endroit en question. Les zones qu’ils avaient pu nettoyer et explorer à ce moment précis, qui devaient être bien sales maintenant. Prudente, elle talonna les autres alors qu’ils s’approchaient à pied de l’entrée du batiment. Jusqu’à ce que Lucas n’attire l’attention des autres sur une ouverture possible et l’évidence que seul un petit gabarit pouvait s’y glisser :

« C’est bon, j’y vais. » Lança-t-elle en s’y avançant.

Elle traîna Elias pour qu’il vienne lui faire la courte échelle. Parce qu’entre deux nabots maigrichons, il fallait visiblement s’entraider ! Pas bien adroite sur le coup, Casey fut contrainte de se glisser la tête la première à l’intérieur de la fenêtre. Là, l’odeur lui piqua les yeux, et elle eut un mouvement de recul. Sauf que prise dans sa lancée, Elias ne chercha pas à la soulager, et la poussa carrément à l’intérieur. Elle se réceptionna le plus silencieusement possible, s’habituant à la lumière toute relative de l’endroit. Les grognements étaient diffus dans les couloirs, pas dans l’endroit où elle se trouvait.

Dans le doute, elle se saisit tout de même de son arme, la sortant de son rangement pour faire apparaitre la lame aiguisée de son poignard. A pas de chat, elle s’avança jusqu’à l’issue de secours, qu’elle ouvrit de l’intérieur pour laisser à ses collègues l’occasion de rentrer avec elle et de profiter de la douce odeur d’ambiance « décomposition avancée par Channel » ! Ses yeux se portèrent vers Elias, qu’elle gratifia d’un coup de coude dans les côtes lorsqu’il passa la porte :

« T’es qu’un con ! » Lui souffla-t-elle. « Les morts sont pas à ce niveau, mais on les entend en écho dans les couloirs. » Avertit-elle les autres.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Did You Hear Voices From The Grave ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Did You Hear Voices From The Grave ? -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide
» Problème grave
» « L’amour est impossible, rien n’est grave » [PV Arya & Dyonisos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: