The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Chassé croisé - part 3 -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Chassé croisé - part 3   Mer 25 Oct 2017 - 20:54
« Tu comptes rester comme un gros tas encore longtemps ?! » Lui demanda sa sœur, excédée, en tirant sur la couverture qui la recouvrait jusqu’à la tête : « Qu’est-ce que tu écoutes encore ? »

Maddie attrapa son casque audio et le planta sur ses oreilles avant de soupirer.

« Bon Jovi… C’est comme ça que tu comptes te remonter le moral ? » Enchaîna-t-elle avec une moue contrariée.

Oui, c’était comme ça qu’elle comptait le faire. Trois jours déjà que Takeo l’avait foutu à la porte en la quittant violemment. La douleur à son bras lui rappelait cet instant, comme le bleu défini qui y avait pris place. Trois jours qu’elle broyait du noir en tournant en rond dans sa tête. Casey n’avait pas l’intention d’aller mieux. Elle préférait se laisser abattre, couler, sombrer, puisqu’elle le méritait. Voilà : Elle méritait d’avoir mal, de ne pas se sentir bien, de se sentir vide ; reniflant, la blonde se retourna pour fuir le regard empli de pitié de sa petite sœur. Elle ne savait plus comment la sortir de là, comment l’amener à sourire à nouveau.

C’était à croire qu’elle ne remonterait jamais la pente.

« Laisse-moi tranquille. » Murmura-t-elle d’une voix éteinte, en se prostrant un peu plus sur elle-même.

Comment avait-elle pu merder comme ça ? Comment avait-elle pu croire que ça se terminerait bien ? Qu’ils avaient une chance ? Elle rageait d’avoir espéré, en colère contre elle-même de ne pas avoir pu lui faire entendre raison. Casey avait l’impression de devenir folle, à ressasser sans arrêt les mêmes instants dans son esprit. Ces moments, charnières, où elle aurait pu être honnête. Envers lui, envers elle. Où elle aurait dû admettre ses torts, mais aussi tout le bien qu’il lui faisait.

C’était trop tard désormais. Trop tard, et elle se sentait minable. Comme la pire des merdes sur cette terre pourrie jusqu’à la moelle. Sanglotant, elle n’entendit même pas sa sœur sortir de sa chambre en refermant derrière elle. Et comme une enfant meurtrie, elle finit par s’endormir au bout de plusieurs heures, juste épuisée par ses émotions, par des sentiments qu’elle ne voulait plus nourrir.

Une journée supplémentaire passa lorsque Casey se leva. La trouille de devoir sortir de chez elle, sociabiliser, le croiser lui qui lui tordait le ventre violemment. Elle n'en mangeait plus. Elle n’avait plus le choix. Maddie renonçait, elle n’y arrivait plus. La blonde ne se doutait pas qu’elle était simplement aller chercher de l’aide ailleurs. Se traînant dans un pull trop grand pour elle, les cheveux noués en une natte mal faite, les yeux vitreux et gonflés à cause des pleurs, elle entendit toquer à la porte.

Immédiatement, son cœur se serra. Qui ? Lui ? A reculons, elle s’y rendit, traînant les pieds jusqu’à la porte qu’elle entrouvrit légèrement pour voir à qui elle avait à faire. Et en croisant les yeux de Stan, Casey ne sut dire si elle était malheureuse ou soulagée que ça soit lui.

« Qu’est-ce que tu fais là ? » Demanda-t-elle d’une petite voix, ouvrant un peu plus la porte de sa maison.

Instinctivement, ses pupilles se rivèrent sur la bâtisse en face. Elle détourna le regard dès qu’elle le put, essayant de se concentrer sur Stanley. Elle n’était pas présentable, mais elle s’en moquait. Le moral n’y était pas de toute façon.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   Jeu 26 Oct 2017 - 11:51
- Elle pleure depuis trois jours ?
- Quatre, en fait, répondit Maddison en pinçant légèrement les lèvres.

Stan se crispa. Autant il avait dit qu’il ne se montrerait pas jaloux de Takeo et de sa pseudo romance avec Casey, autant cette nouvelle information l’emmerdait sincèrement. C’était long quatre jours pour faire le deuil d’une relation sans amour, non ? A ce stade, ce n’était plus une question de fierté ! Encore que la blonde savait se montrer plus tenace que la moyenne sur ce sujet. Il tritura l’emballage en plastique qu’il avait dans la main.

- Je sais plus quoi faire, s’il te plait, Stan… S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait… Elle lui jeta un regard implorant. Pour tout dire, le garçon était plutôt content que ce soit à lui qu’elle s’adresse pour cette requête. Ça voulait dire que sa complicité avec la blonde n’était pas trop commune. Qu’elle était un peu spéciale même, qu’importait le nom que cette dernière lui donnait.
- Je passerai après mes cours, dit-il en recevant une bise de la part de la jeune fille.

Ce fut un sac sous le bras que le jeune homme toqua à la porte de la maison des Summers un peu plus tard dans la journée. Le temps était maussade, il pleuvait. Il était autant excité qu’un peu stressé. Clairement, s’il devait affronter une Casey larmoyante, ça n’allait pas le faire DU TOUT ! Il n’était pas encore passé maso ! Par contre l’idée d’être en mesure de lui ramener le sourire, ça lui plaisait bien davantage. Elle lui ouvrit le visage défait, ce qui lui arracha un pincement au cœur. Parce qu’un autre la mettait dans cet état. Il n’en montra rien.

- T’as une bonne excuse pour sécher les entrainements, j’espère ?! Lâcha-t-il de but en blanc, avant d’afficher un sourire en coin et de forcer le passage dans la maison. C’était vrai, il n’aimait qu’on loupe les classes sans raison valable, mais la blonde disposait de quelques passes droits. Ça avait ses avantages d’être dans les petits papiers de l’entraineur ! Il enleva sa capuche, posa son sac au sol et commença à se défaire de son anorak. J’me permets, hein. J’ai ramené de quoi te changer les idées ! Il parait que t’en as besoin, même si j’dois dire que ça ne se voit pas DU tout !

Il lui offrit un sourire un peu railleur. Yep elle avait vraiment une sale tête. Il se dirigea vers la salle à manger où il déballa la première boite que contenait son sac. C’était un jeu. Quoi de mieux qu’un bon jeu pour penser à autre chose, pas vrai ? Et il n’avait pas fait dans la dentelle, mouahaha !

- Je me suis dit « de quoi a vraiment vraiment besoin Casey ? » mais comme je te connais comme ma poche, c’était facile : le shopping ! Il rigola lui-même de sa blague. Car clairement, la jeune femme n’était pas de cette trempe-là. Aussi sortit-il de sa hotte une bonne vieille édition du Shopping Folies des années 90. Tadaaa ! Il la regarda d’un air triomphant exagéré. Avec haussement de sourcils associés. Et je ne te raconte pas combien j’ai eu du mal à récupérer ce machin. Pour te donner une idée, ce jeu appartient à Joy, alors je te laisse imaginer. Et il ne supportait pas la sœur de Swann, ça se savait.

Il commença ainsi à déballer le plateau du jeu. Très franchement, il n’avait aucune idée de comment ça se jouait, mais il pensait qu’il y avait moyen de rigoler. De dépit tout du moins. Le but : faire des soldes dans un centre commercial. Olé ! Puis si ça s’avérait vraiment trop barbant, il avait aussi piqué un Hippo Gloutons chez Swann. Une valeur sûre, celle-là ! Il donna ainsi une fausse carte de crédit à son amie.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   Jeu 26 Oct 2017 - 14:03
Pour le coup, la blonde prit sa remarque presque comme une attaque. Elle eut un mouvement de recul, prête à lui rétorquer qu’elle faisait bien ce qu’elle voulait, ça impliquait aussi ne pas avoir envie aller à ses entraînements tous pourris si ça lui chantait. Elle n’en eut pas le temps que déjà le garçon s’engouffrait dans la maison comme s’il était chez lui. Qu’est-ce qu’il faisait là ? La question tourna encore un moment dans son crâne, mais elle ne trouva pas l’occasion de la poser, surtout que son ami prenait ses aises et de l’espace, décidé à lui changer les idées.

Un militaire en mission, probablement. Et sa mission, c’était lui décrocher probablement un sourire. Casey n’en avait pourtant pas le cœur, mais elle hésita à lui en offrir un formidablement faux, juste pour qu’il lui lâche la grappe. Ça n’était pas spécialement contre lui, dans les faits, c’était pas le moment pour ça… ça n’était pas le moment depuis quatre longs jours alors forcément… Et elle n’avait aucune idée de combien de temps ça durerait. Tout ce qu’elle exigeait des autres, c’était qu’ils aient ce qu’elle n’avait pas : de la patience.

Elle aurait aimé pouvoir se remettre en un claquement de doigts, et ne pas se sentir comme la dernière des idiotes. Ne pas éprouver cette solitude crasse qui la rongeait, et l’impression d’être la dernière des salopes. C’était la culpabilité qui la bouffait de l’intérieur, comme un animal enragé qui lui dévorait les entrailles.

« Stanley… » Souffla-t-elle, en essayant de lui demander de parler moins fort, ou de ne pas parler du tout, elle ne savait même pas ce qu’elle préférait.

Pourquoi fallait-il toujours que ceux qui nous entouraient aient besoin qu’on aille bien ? Elle s’interrogea quelques secondes avant de se rappeler qu’elle ferait exactement pareil. Elle était reconnaissante envers Stanley. Vraiment. Elle adorait qu’il s’inquiète pour elle, mais elle ne le méritait clairement pas.

« Stanley. » L’appela-t-elle à nouveau, alors qu’il déballait un jeu avec une formidable histoire d’ailleurs. Il avait fait plus que des efforts pour lui tirer un sourire, ça méritait peut-être qu’elle cherche à son tour à montrer un peu de reconnaissance. Sauf qu’elle n’y arrivait pas : « Je ne veux pas jouer à ton jeu. » Lui fit-elle quand elle parvint à en placer une. « Désolée que tu ais dû mettre ta dignité en jeu pour moi. C’est gentil, mais je n’ai pas envie. »

Elle baissa simplement les yeux, honteuse de refuser ça. En d’autres circonstances, elle aurait sauté sur l’occasion pour réinventer le monde avec lui et tout ce qui n’allait pas sur terre. Sa compagnie était toujours appréciée, surtout maintenant que ça allait mieux. Elle ne voulait pas lui mentir et lui faire croire qu’un rien changerait tout pour elle : ça n’était pas vrai. Et elle était trop sincère pour oser faire ça.

« Te casse pas la tête pour moi. J’irai mieux, à un moment. Mais pour l’instant, je mérite pas toutes ces… attentions. » Lui souffla-t-elle en venant se poser contre le mur du salon.

Elle le fixa avant de pincer les lèvres, un peu par dépit. Il n’aimerait pas ce qu’il entendrait, mais c’était ainsi que Casey le ressentait.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   Ven 27 Oct 2017 - 14:40
Stanley avait retourné le plateau de jeu, pour y glisser une paire de piles, quand Casey le cassa dans son élan. Il poursuivit son geste toutefois, encaissant un peu le coup. Il se retourna finalement pour reposer ses yeux sur elle. Puis soupira, tout en posant ses mains contre la table, les bras tendus derrière lui et les épaules un peu haussées. Il ne dit rien pendant un instant, dévisageant son amie. Il s’en voulait d’avoir pu croire que ça serait si facile. Après tout, Maddie se galérait depuis trois jours, qui croyait-il être ?

- tu ne mérites pas ça, répéta-t-il en pinçant légèrement les lèvres à son tour et en hochant la tête comme si ça expliquait tout. Il zieuta le plateau de jeu et appuya sur un des boutons. Une voix de femme particulièrement robotique s’éleva : « Soldes au magasin de chaussures » annonça-t-elle et Stan afficha une moue résignée. C’est vrai que c’était peut-être pas un cadeau… C’est ton dernier mot ?... Dommage, ça me paraissait prometteur. Il laissa une dernière chance à la jeune fille pour changer d’avis, mais c’était peine perdue.

Qu’on ne s’y trompe pas, la situation était loin d’être idéale pour le jeune homme. La vérité, c’était qu’il n’avait aucune idée de ce que Casey pensait. De Takeo et de sa rupture, déjà, mais aussi de lui. Oui lui. Surtout. Comme un bon vieil égoïste. Joann lui avait fait comprendre que la blonde s’était entichée du japonais juste pour ne plus penser à lui. Maddison n’avait rien démenti quand il l’avait sondée sur le sujet. Et maintenant ? Cette partie était peut-être véridique mais il n’empêchait qu’elle était là, devant lui, à broyer du noir à cause cet autre gars. Par réel chagrin, fierté ou culpabilité, il n’en savait rien. Ce qu’il savait, c’était que ça lui donnait mal au bide.

- J’avais amené un autre jeu, mais ce sera la même, j’imagine. T’es dure. Il poussa sur ses bras pour se hisser sur la table de la salle. C’était qu’au lieu de réussir à lui redonner le sourire, elle allait parvenir à lui transmettre son bourdon ! Mais Stanley n’était pas homme à capituler aussi facilement. Qu’est-ce qu’on fait alors ? Demanda-t-il en haussant les épaules, les bras toujours tendus. Parce que je te préviens, si tu veux me mettre à la porte, je n’irai pas de mon plein gré et il faudra m’y forcer. Il fit un signe de menton en direction de la fenêtre. La pluie avait redoublé d’intensité. Ça ne te laisse pas beaucoup d’options tu me diras… c’est un de ces jeux - son pied ballant alla taper au sol dans le sac - ou alors tu m’expliques un peu ce qui t’arrive.

Il la regarda avec sérieux. Elle pouvait aussi choisir de le laisser en plan dans son living-room pour aller rejoindre sa chambre. Mais ce serait moche tout de même.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   Ven 27 Oct 2017 - 15:30
Elle le décevait, elle en avait conscience. Ça n’était pas ce qu’il espérait. Probablement s’attendait-il à ce que ça soit un peu plus facile pour eux, de pouvoir s’amuser et discuter ensemble. Mais elle n’y arrivait pas. Casey pinça les lèvres en se sentant coupable de ne pas pouvoir aller mieux. Et il pouvait lui répéter qu’elle ne méritait pas ça, elle n’arrivait tout simplement pas à y croire. Si elle lui disait tout – elle aurait pu, là – il comprendrait parfaitement pourquoi elle ne méritait aucune des bonnes intensions de ses proches.

Alors ce qu’ils pourraient faire ? elle haussa les épaules. Le plus sage aurait été qu’il la laisse pleurer encore quelques jours, mais Stan ne semblait pas vraiment de cet avis. Un choix s’imposait à elle : le foutre à la porte ou jouer avec lui et lui parler. Elle n’avait pas vraiment essayé de discuter avec Maddie de tout ça, probablement parce qu’elle savait déjà les tenants et les aboutissants de son comportement. Elle aurait pu prévoir la fin de son histoire avant les autres. Et peut-être qu’au fond, ça l’arrangeait qu’elle ne soit plus avec le japonais.

« Tu t’es déjà fait larguer, non ? » Commença-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine. « Enfin, peut-être pas, c’pas comme si je te connaissais par cœur. » Ajouta-t-elle en se reprenant au passage.

Pour Paige, c’était lui qui l’avait quitté disait la rumeur. Elle n’avait pas été là, mais vu le discours du garçon, ça semblait être la vérité. Quant à ses histoires passées, elle n’y connaissait pas grand-chose : peut-être qu’il n’avait essuyé que des râteaux dans sa vie, ou des refus, peut-être qu’il n’avait fait que briser des cœurs, peut-être qu’il ne s’était jamais retrouvé avec le cœur brisé. Elle avait commencé à croire, lors de leur période de froid, qu’il se moquait bien de ce qu’il laissait derrière lui.

« J’me sens comme la pire des idiotes. » Avoua-t-elle en détournant le regard, pas sûre de pouvoir assumer ça plus longtemps.

Il y eut un silence entre eux, qui lui tordit le ventre. Parce que ça l’obligeait à se confronter à la raison de sa rupture. C’était parce que Stan était toujours dans sa vie qu’ils n’étaient plus ensemble, parce qu’elle avait mal agi, et qu’alors qu’elle voulait passer à autre chose, on la ramenait immédiatement à cet instant précis de sa vie où ils avaient manqué un rendez-vous. Où elle s’était montée la tête toute seule, qu’elle avait tout imaginé.

« Il a compris pour toi. » Admit Casey dans la foulée en lâchant un rire sans joie. « J’suis allée le trouver lui après notre dispute. » Expliqua-t-elle à son ami, remettant au passage le contexte en place. « C’est comme ça qu’on s’est mis ensemble. Classe hein ? »

Elle n’attendait pas franchement une approbation de sa part. C’était juste un état de fait :

« Parce que j’étais trop fière pour me manger une veste, alors je me suis refugiée dans les bras d’un autre et il a compris que j’étais pas comme il l’imaginait. » Une fille bien. Pleine de vie, auprès de qui on gagnait à être. Une fille capable d’apaiser ses colères, comme de les susciter. Elle était juste à une période de sa rupture où elle avait l’impression que plus personne ne pourrait l’aimer, notamment parce qu’elle ne parvenait pas à s’aimer elle-même. « Il a pas tort. »

Comment en vouloir à Takeo d’avoir prit la décision qui s’imposait ?




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   Ven 27 Oct 2017 - 17:47
Casey choisit de parler.

- Si, précisa le jeune homme à sa première question, dont elle remettait la réponse en question. Il s’y connaissait effectivement dans ce domaine, même si aucune de ses histoires amoureuses ne s’était soldée par un chagrin inconsolable. Il fallait dire qu’une seule avait compté plus que les autres, et elle ne s’était jamais réellement terminée. Il se souvenait pourtant du coup dur qu’avait été sa séparation avec Patricia, peu après son intégration à Academi. Ils étaient quand même restés quasiment deux ans ensemble…

Mais Stanley n’était pas dans la nostalgie passée. Il était cent pour cent concentré sur les mots de son amie et ne détourna pas de son côté le regard. Il sentait les battements de son cœur résonner de plus en plus fort de sa poitrine. Par crainte peut-être de ce qui allait suivre. Ou simplement parce qu’il sentait que c’était important. Aussi ne brisa-t-il pas le silence que lui imposa un moment Casey. Parle, parle, parle, la supplia-t-il même mentalement. Et une bouffée de chaleur lui monta jusqu’aux oreilles quand elle reprit la parole.

Elle lui avoua ce que Joann lui avait déjà sous-entendu. Qu’elle n’était allée rejoindre Takeo que par dépit et donc qu'elle ne pouvait sciemment pas être amoureuse de lui. Il sentit ses mains, appuyées sur la table trembler, mais il resta impassible, ou quasiment, maintenant sa position au possible. Il voulut lui dire qu’il ne lui avait jamais réellement mis cette veste dont elle parlait. Qu’ils avaient simplement raté un croisement. Il voulut lui dire qu’il trouvait ça atrocement sexy qu’elle lui confesse tout ça. Et qu’il mourrait d’envie de la prendre dans ses bras. Mais ce n’était pas le bon moment pour ça.

- Alors tu te caches, parce que tu te sens honteuse… Il ne le montra pas, mais il était à deux doigts d’afficher un sourire bienheureux. C’était juste ça. Seulement ça ! Il réussit à décoller ses mains de la table et les frotta l’une contre l’autre. Elles étaient un peu moites. J’vais pas te dire ce que tu dois ressentir. Je comprends. C’est pas facile une rupture, on s’remet toujours un peu en question, peu importe comment ça se termine. Il y avait mille raisons de se faire jeter, aucune n’était réellement bonne à prendre. T’as pas dû faire souvent du mal à quelqu’un que t’aimais bien. Il étira ses lèvres dans un micro sourire. Moi quand je me sens au fond du trou ou que j'me déteste, je sors et je vais me faire mal. Dans l’effort. Toi tu… t’imposes le lit. Pourquoi pas. Il haussa une épaule. Il savait à quel point l’inactivité pouvait être une torture pour elle. Il fallait la voir couchée quelques semaines plus tôt, quand elle était malade. T’as hurlé un bon coup ? Pour extérioriser tout ça ? Ça fait du bien aussi, crois-moi.

Comme pour illustrer son discours, il descendit de la table dans un rapide saut, puis il s'approcha d'une des portes fenêtres de la maison. Il l'ouvrit en grand, laissant s'engouffrer la fraicheur de l'extérieur.

- Ça tombe bien, le temps est idéal pour ça. Le bruit de la pluie battante s'intensifia aussi. Il repensa une seconde à sa sortie avec Joann, sous une pluie similaire. Puis il se retourna vers la jeune femme. Il tendit la main vers elle, pour lui dire « viens ».
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   Ven 27 Oct 2017 - 18:13
Il avait compris. Elle se sentait honteuse, et elle ne savait pas si c’était plus intime que seulement de la honte. Est-ce qu’il y avait aussi des sentiments ? Hormis la tendresse qui avait pu naître entre Takeo et elle, à laquelle elle s’était attachée. Etait-elle comme Stan, avec ce besoin fou d’aimer quelqu’un ? Peut-être. Mais qui ? Elle n’était pas sûre d’être faite pour ces relations-là, ni que la passion pouvait un jour se transformer en quelque chose de calme. Elle vivait l’amour comme une tempête, comme une explosion qui la laissait sourde ensuite. Casey n’était pas sourde aujourd’hui, seulement vide. Comme si les mots n’avaient plus aucun sens, et comme si elle ne parvenait pas à le leurs rendre.

Stan s’en chargea partiellement pour elle : à sa manière, il parvint à expliquer cette culpabilité qui l’étouffait, sans réagir à propos de cette histoire. Il la prenait aussi pour plus innocente qu’elle ne l’était, avisant qu’elle n’avait pas dû beaucoup faire de mal à des gens qu’elle aimait. Sur le coup, elle baissa simplement le regard : elle se remettait en question justement parce que du mal, elle en avait fait trop autour d’elle. Maddie était la première personne à pouvoir en parler, à raconter tout le tort qu’elle avait causé à ses parents, pas toujours sans savoir que ça blesserait.

La main qu’il tendit vers elle, Casey hésita à l’attraper. Parce qu’elle n’était pas persuadée de la mériter. Au-delà de leur lien particulier, c’était symbolique... L’air frais lui mordit la peau doucement, elle s’approcha d’un pas avant de planter sa paume dans celle de son ami : Elle ne pouvait pas lui refuser ça, pour ne pas le décevoir à nouveau. Il y avait trop de personnes qu’elle avait trahi durant sa courte vie. Des mémoires et des gens faits de chaires et d’os. Stan avait déjà reçu une estoque de sa part, aussi se promit-elle de ne plus recommencer.

Et devant cette fenêtre ouverte, cette pluie qui tombait drue, Casey se figea avant de glousser bêtement.

« J’vais pas me mettre à hurler… » Lui fit-elle en pouffant à nouveau de rire, comme si c’était parfaitement absurde comme idée. Stanley l’encouragea, et elle se fit prier un petit peu. « Ok mais je sais même pas ce que je peux crier ! » Se défendit-elle maladroitement.

Elle hésita, avant de demander la confirmation à son voisin :

« Je suis désolée ? » Fit-elle d’une petite voix pleine de doutes, avant de trouver que ça sonnait bien. Elle se concentra, et avec plus de force, elle cria les mêmes mots : « Je suis désolée ! »

Peut-être que d’autres l’entendraient. Mise à part cette pluie, elle avait tellement d’excuses à présenter à ceux qu’elle avait aimé, et qu’elle aimait encore. Casey eut l’impression que ce vide commença à sonner moins creux, elle se concentra sur la pluie, et ferma les yeux. Le rythme régulier des goûtes, la sérénité qui venait avec. La présence de Stan à ses côtés. Cet ensemble de petites choses qui lui amenèrent brièvement la paix avant le retour de la culpabilité :

« Au fait : Tu te trompes. » Fit-elle en se tournant vers lui, plantant ses yeux dans ceux de Stanley : « J’ai fait du mal à toutes les personnes que j’ai aimé, parce que je suis une sale égoïste. Et je gâche la vie des autres aussi. T’avais raison, Stan. C’est comme ça. Y’a des gens qui sont bien, et puis y’a ceux comme moi qui n’amènent rien. »

Ça n’était pas des reproches qu’elle lui faisait : Casey laissait sa fierté de côté pour admettre une certitude qui l’avait gagné. Ça ne voulait pas pour autant dire que c’était une fatalité. Peut-être pourrait-elle devenir meilleure : plus généreuse, plus à l’écoute, moins… Moins elle. Alors, elle lâcha la main de l’homme à ses côtés, et la fourra maladroitement dans sa poche, un peu gênée :

« Et là encore : ça fait du bien de crier. » Enchaîna-t-elle avec un petit sourire, venant glisser une de ses mèches échappées derrière son oreille.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Chassé croisé - part 3   
Revenir en haut Aller en bas  
- Chassé croisé - part 3 -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: