Partagez | 
 

 Le cimetière du fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 351
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Lun 30 Oct 2017 - 17:50

Oui, non, elle ne perdait vraiment pas cette manière de parler bien à elle. Kyle avait beau la connaître depuis seulement quelques jours, il avait déjà à peu près compris quel genre de personne elle était, il espérait juste ne pas se tromper sur le fait qu'elle soit de leur côté ou non. Pour l'instant elle semblait loyale, mais elle venait seulement d'arriver et il ne fallait tirer de conclusions trop hâtives mais dans tous les cas il avait l'impression de pouvoir lui parler sans penser au reste, se déconnecter un peu de tout ça. Il n'allait sûrement pas lui dire ça parce qu'il la voyait déjà répondre un truc genre "on fait une soirée pyjama aussi" et ce ne serait pas vraiment étonnant puisque Kyle aurait probablement dit pareil si on lui sortait un "j'ai besoin de parler et je te trouve sympa" alors il se contenta de rentrer dans la chambre sans rien dire de plus, pas même un merci. Les formules de politesse ça s'oubliait assez vite pendant l'apocalypse, mais bon, le brun était quand même encore assez civilisé pour ne pas tout oublier mais il avait l'impression que ce n'était pas vraiment utile avec Victoria, de toute façon elle n'avait pas l'air d'être vraiment tourné vers la politesse. Qui l'était maintenant que le monde était tourné ?

Regardant un peu la chambre sans vraiment se montrer trop curieux, même s'il l'aurait voulu parce qu'il avait encore ce reste de nature un peu trop curieuse datant d'avant le nouveau monde. Un peu gêné et réfléchissant désormais à sa présence ici, il se sentait un peu con. Pourquoi il était ici déjà ? Ne pas penser à un blond avec qui il avait tout gâché. Et puis il pouvait aussi faire copain/copain avec Victoria, en un sens ce serait plutôt favorable pour lui, quand bien même il n'avait pas le groupe à dos et fort heureusement, mais une alliée de son côté c'était toujours bien et ça lui éviterait en plus de penser à toutes ces histoires. Il se disait que parler avec cette fille ne pouvait lui faire que du bien, elle avait l'air assez provocatrice et sans limite, tout le contraire du brun qui ne l'était justement pas assez. Il voulait lâcher prise, il en avait marre de toujours être là, à se poser dix mille questions et en plus de ça c'était encore pire ces derniers jours. Il n'irait pas vers Zack, il avait été beaucoup trop con avec lui, il avait dit des choses complètement stupides et maintenant il se sentait con, en plus d'avoir un moral de merde. Il détestait là. Ça le gavait. Mais il ne pouvait pas faire autrement, il pensait trop souvent à la situation et au leader.

Regardant Victoria, il prit place assez timidement sur le lit, une jambe encore sur le sol. Il fronça légèrement les sourcils. «Je suis pas venu pour ça.» avait-il répondu en regardant la brune droit dans les yeux. Faveurs sexuelles ? Et puis quoi encore ? Il se racla la gorge, ne sachant pas vraiment quoi dire. «Je voulais savoir si... si ça allait ? Pour parler tu vois.» c'était la pire des choses qu'il pouvait dire, mais tant pis, c'était dit maintenant et comme il se le répétait sans cesse, il ne pouvait pas retourner dans le passé, sinon il changerait beaucoup de choses.

Revenir en haut Aller en bas
Victoria L. Raven
American Dream
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/10/2017
Messages : 221
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Lun 30 Oct 2017 - 19:13

Pas venu pour ça ? Victoria exagéra une moue en lui glissant un « T’aurais pu faire semblant d’insister » ponctué d’une bousculade amicale du coude. Elle n’allait pas en rajouter, pas tellement pas compassion, mais plus parce que c’était une excellente nouvelle qu’il vienne vers elle. Ça signifiait que les graines qu’elle avait distillées prenait et que désormais, elle avait une petite accroche chez son cadet. Un adorable pigeon, un ! Pour la suite, il allait donc falloir bien doser pour qu’il s’attache autant qu’elle en avait besoin. Pour l’instant, vu qu’elle ne comptait pas laisser tomber son investissement sur lui, la pigiste se redressa et réunit ses jambes en tailleur. Elle fit même l’effort d’un sourire encourageant et se prépara à supporter quelques jérémiades.

- ’My god, tu vas me tuer avec autant de suspens !

C’était vrai quoi ! C’était si dur d’arriver et d’enchaîner ? Au pire, il le savait : elle le couperait et le jetterait hors de « sa » chambre sans le moindre sentiment. Alors le journaliste pouvait sérieusement s’épargner tout ce décorum de timide coincé et déballer le gâteau. Il ne craignait quand même pas de choquer sa sensibilité ? Parce que s’il n’avait pas encore compris qu’il n’y avait plus grand-chose qui la faisait sourciller, c’était qu’il ne l’avait pas bien observée ces derniers jours.

- Oh, attends, le coupa Victoria avant qu’il ne commence.

Se contorsionnant, le visage plissé dans une grimace, elle tira de sa poche un paquet de mouchoirs froissés. Elle en déplia un, balança l’emballage en plastique sur le matelas, et se moucha bruyamment sans penser à épargner la mélodie à Kyle. Quoi ?! C’était la fin du monde, il avait cessé de croire que les filles chiaient des papillons et morvaient des arc-en-ciel, non ? Pourvu que oui, sinon ça allait être une sacrée déception. Après avoir essuyé son nez qu’elle tordait encore pour savourer sa nouvelle liberté, la trentenaire reprit :

- Promis, c’pas à tes histoires que j’suis allergique. Vas-y balance, et pas d’pause dramatique ou de cliffhanger. J’étais l’genre à détester attendre entre deux épisodes d’une série.

Et il avait sacrément intérêt à l’écouter, parce qu’il lui baragouinait encore qu’une poignée de mots en retardant le moment de se mettre à table, elle lui en collerait une pour le réveiller. Peut-être. Vas savoir… raaah, elle se déciderait à chaud.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 351
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Mer 1 Nov 2017 - 12:11

Assis sur le lit, regardant la brune en face en plissant légèrement les yeux, il la laisse se moucher bruyamment en haussant les sourcils. Oh non ce n'était pas contre elle mais contre le bruit, il avait du mal à supporter ce genre de petit bruit agaçant, même si ça se rapprochait un peu plus de la trompette que d'un petit bruit, mais soit, le froid revenait et la maladie aussi ainsi que les allergies, Kyle ne pouvait pas lui en vouloir il était dans le même cas et c'était probablement la même chose pour tout le monde. Surtout que l'apocalypse n'arrangeait rien, ils n'avaient plus rien pour contrer à ça, le brun s'était habitué, plus ou moins, après deux ans de fin du monde, mais c'était vraiment le genre de chose qui lui manquait, tout ce petit confort qu'il avait avant. La maison était bien, assez chaleureuse même si quand ils y étaient arriver il avait eu du mal à s'y faire, ça changeait du phare c'était une certitude mais désormais il s'y sentait bien, il avait également réussi à passer outre tous ces souvenirs qu'il avait du phare et de la façon dont il l'avait quitté. Bien sûr il pensait encore aux pertes, il se sentait encore mal par rapport à ça, mais avec les jours qui avaient défilé et tout ce qui s'était passé ça s'était plus ou moins estompé avec le temps. Même si la situation avec Zack n'arrangeait rien et avait remis Stew dans ses pensées. Mais bref, il était là avec Victoria pour passer un peu outre tout ça.

Acquiesçant à ses propos parce qu'il était pareil, trop curieux pour qu'on prenne le temps d'expliquer les choses et mettre du suspense, même s'il était devenu assez long à la détente, la faute à l'apocalypse. «En fait y a pas d'histoire.» avait-il dit avec une petite voix. «Je voulais parler comme ça, tu vois, savoir comment tu te sentais, prendre des nouvelles.» et il avait dit tout ça avec un ton qui voulait bien dire que c'était presque évident. Il n'allait clairement pas lui balancer toute l'histoire avec Zack, pas comme ça et parce que personne n'était au courant pour le moment à part lui et le blond. Il n'imaginait pas si Morgan l'apprenait, il serait très clairement dans la merde. Pour sûr qu'elle viendrait lui foutre une baffe ou un coup de poing, parce qu'elle appréciait trop Stewart et Zack également et le détestait beaucoup trop lui, elle penserait également à cette trahison qui était directement due à Kyle, il espérait que le blond ne dise pas qu'il l'avait embrassé, parce qu'il ne saurait pas quoi faire à part rester dans sa chambre, planqué à longueur de journées.

Recentrant son attention sur la brune, il pinça ses lèvres, un peu gêné. Elle pouvait clairement le foutre dehors et il n'espérait pas que ça arriverait, il avait été poli. Bon, pour sûr que Victoria devait complètement s'en foutre de la politesse comme se l'était déjà dit le journaliste. Il reprit donc. «Tu m'as bien dit que je pouvais te poser des questions la dernière fois ?» avait-il demandé avec encore une fois ce ton comme si ça tombait totalement sous le sens. Il ne la prenait pas pour une conne, loin de là, il voulait juste s'assurer qu'elle comprenne pourquoi il venait, même si dans le fond c'était surtout pour s'"aérer" l'esprit et ne penser à rien d'autre qui pourrait le faire se morfondre sur lui-même. Il avait besoin de parler, pas de Zack, mais juste de parler, alors s'intéressait à elle aller forcément les faire parler. «Alors tu viens d'où ? Comment tu t'es retrouvé à Renton ?» il fallait qu'il s'intéresse à autre chose que sa situation avec Zack, ça lui travaillait trop.

Revenir en haut Aller en bas
Victoria L. Raven
American Dream
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/10/2017
Messages : 221
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Mer 1 Nov 2017 - 15:59

« Oh shit » avait soufflé Victoria en levant les yeux au ciel. Il ne voulait que « parler comme ça » maintenant, voilà autre chose. C’était à un tel niveau de déception qu’elle n’osait pas essayer de trouver une métaphore. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir lui raconter ? Comment il était constipé ? Combien de fois par jour il prenait son pied avec sa main droite ? S’il se mouchait mieux dans sa manche ou dans son oreiller ? Elle voulait des scoops par des épisodes de la terriblement ennuyeuse vie de Kyle le dépressif. Après avoir penché la tête en arrière, elle le regarda à nouveau : c’était presque mignon. Vouloir « prendre de ses nouvelles », tout ça, comme s’ils vivaient dans un endroit tellement petit qu’ils ne se voyaient pas déjà tous les jours.

La trentenaire plia son mouchoir sur lui-même et le coinça dans sa poche. Il pouvait être réutilisé et comme tout, ces conneries étaient assez rares pour les économiser. Ses sourcils se froncèrent alors que son cadet rappelait qu’elle avait proposé qu’il lui pose des questions. Tiens donc, il avait envie d’en savoir plus maintenant ? Est-ce que c’était son leader qui lui avait mis ça en tête ? Est-ce qu’il y avait quelqu’un d’autre qui tirait les ficelles ? Genre… le manipulé manipulateur ? Il lui faisait croire qu’il ne panait rien mais en fait, il l’endormait pour la rendre vulnérable ? Hum… bien tenté p’tit con. Mais ça prendrait pas avec elle.

- Ouai, j’ai dit ça, confirma la pigiste en fermant son expression.

Qu’elle ait raison ou pas, ce serait peut-être mieux de revoir les verrous de sécurité de son plan. Elle ne pensait pas avoir tort, sur les sentiments du gosse pour le patron, tout ça. Au contraire, peut-être même qu’elle était « trop » dans le vrai, que le journaliste lui vouait une adoration telle qu’il lui rapportait tous les ragots comme un véritable rat.

- J’viens d’Renton, répondit-elle de sa voix traînante, mes vieux habitaient là avant. Au début d’l’épidémie, j’suis venue chez eux avec mon mec, on est restés dans la maison un an. Après ça… j’ai fait une p'tite chié de chemin, mais j’suis revenue, elle haussa les épaules avec nonchalance, comme un putain de chat revient toujours chez lui on va dire.

Elle n’avait rien à cacher, son histoire n’avait rien de bien excitant. A la fin de son discours, Victoria lui octroya même un sourire faux, exagéré et furtif, l’air de dire « voilà, tu sais tout maintenant », et elle soupira en passant une main dans ses cheveux. Le destin la blasait profondément.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 351
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Ven 3 Nov 2017 - 11:29

Si elle avait dit qu'il pouvait lui poser des questions alors il allait forcément le faire à un moment donné, surtout pour une nouvelle et surtout parce qu'il était beaucoup trop curieux de nature. Bien sûr ce trait de sa personnalité c'était un peu terni avec l'apocalypse, parce que la mort et les zombies puis le fait qu'il n'y avait plus grand-chose à savoir des gens à part le fait qu'ils étaient dans le même camp que nous ou pas. Bien sûr il y avait toujours des exceptions et un Kyle qui appréciait quelqu'un c'était un Kyle qui posait des questions pour en savoir plus. Victoria semblait rester pour le moment alors l'ancien journaliste voulait en savoir plus, tâter le terrain même si elle avait l'air plus vulgaire que dangereuse. Et puis il devait se changer les idées bien sûr, il n'oubliait pas la principale raison de sa venue dans la chambre de la brune, mais la dernière fois quand elle s'était pointée il ne s'était pas senti aussi intéressé, déjà parce qu'elle venait à peine d'arriver et que le brun avait besoin de temps et surtout pour se dire qu'il pourrait aller lui parler sans qu'elle n'essaye de le tuer, mais également parce que la conversation avec Zack était bien trop récente, il avait la tête ailleurs. Là c'était différent, il savait qu'il devait se changer les idées pour se sentir mieux. Sinon il se morfondrait encore et encore, il était peut-être le dépressif mais il y avait des limites.

Continuant de la fixer il écouta son récit concernant son arrivée à Renton et surtout le fait qu'il l'ait trouvé ici. Si elle avait habité là ce n'était pas étonnant qu'elle revienne oui, mais Kyle ne se voyait clairement pas revenir là où il habitait avant avec Allan, déjà parce que ça devait être infesté de morts mais surtout parce qu'il ne reconnaîtrait plus l'endroit et il se souviendrait de trop de choses, comme le fait que le monde était maintenant en ruine et qu'il vivait avec une bande d'inconnus, qu'il avait appris à connaître et qu'il appréciait bien sûr. Concernant sa vraie famille, il n'y pensait plus vraiment depuis qu'ils avaient quitté Seattle, en fait il se disait même qu'il avait probablement tourné la page sur tout ça, sa vie d'avant, il devait avancer et il avait eu l'impression de le faire dernièrement jusqu'à sa dispute avec Zack. Mais il ne devait pas se laisser abattre pour ça. Non, ce serait stupide, il fallait qu'il se reprenne en main. «Ouais, je me vois pas revenir là où j'habitais avant.» avait confié le brun en baissant les yeux, commençant à jouer avec le bas de son pull.

Un silence pesant s'installa, mettant clairement Kyle dans l'inconfort. Il releva les yeux vers Victoria, toujours en triturant le bas de son pull. Merde, c'était vraiment gênant ce genre de blanc. Au pire elle le foutrait dehors, ils s'ignoreraient plus ou moins et fin de l'histoire, mais bon. «Et t'étais dans un groupe avant ? Je veux dire comme le notre, ou bien t'as marché seule ?» s'était-il reprit. Il savait ce que c'était d'être seul sur les routes ou bien accompagner, ça n'avait rien avoir et ses longs mois sur les routes, quand bien même lui avait appris des choses, il en gardait un mauvais souvenir. «Moi j'étais seul, pendant un bon moment et c'était pas super. Être livré à toi-même dans un monde comme ça...»

Revenir en haut Aller en bas
Victoria L. Raven
American Dream
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/10/2017
Messages : 221
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Ven 3 Nov 2017 - 12:31

Victoria eut un haussement d’épaule à la confidence de son cadet, comme quoi il ne se voyait pas retourner là où il vivait avant. Ce n’était pas une question de sentimentalisme la concernant, c’était juste… animal. Un temps, elle avait poussé les limites de son territoire, avait vadrouillé dans l’état, pour ne rien trouver de mieux. Elle était donc repassée par Renton, sans doute pour repartir ailleurs si le groupe de Zack ne l’avait pas trouvée. Kyle lui jeta un de ces regards timides qu’elle accueillait avec un haussement de sourcils : sincèrement, elle avait l’impression d’être face à un gosse. Il avait peur de quoi, qu’elle se jette à sa gorge pour lui sucer le sang ? Être toujours aussi hésitant après deux ans de bordel, avec des compagnons comme ceux-là, ça la dépassait.

- Être seule, c’était la partie la plus intéressante, rétorqua-t-elle.

S’il voulait la plaindre, jouer la compassion, qu’il s’arrête tout de suite ! Elle n’allait ni chouiner, ni lui confier ses instants de doute, ni lui faire un câlin pour le réconforter. Chacun sa merde, chacun son fardeau, et elle parierait que tout ce qu’ils avaient en commun c’était d’avoir vu mourir tous leurs proches. Suffisait de le voir pour déduire que leurs parcours avaient respectifs été sensiblement différents. Néanmoins, elle avait l’air sérieux en reprenant la parole pour s’expliquer :

- Tu penses mieux seule ; et tu t’fais une raison. Tu comprends pourquoi t’as fait certaines choses, pourquoi elles étaient nécessaires et pourquoi tu recommencerais si t’avais besoin.

Ses yeux se confrontèrent à ceux du jeune homme et, peut-être pour la première fois, il les verrait comme il ne les avait jamais vus. Froids, durs. Des pupilles qui avaient déjà vus des horreurs qu’elle acceptait maintenant de regarder en face. S’il pensait qu’elle n’était que « l’humoriste » comme il disait, alors il se foutait le doigt dans l’œil jusqu’aux couilles. Une esquisse de sourire s’étira sur ses lèvres charnues, sans joie, sans aucune vraie émotion.

- Être seul ou pas, c’est pas ça qui fait qu’ton ressenti du monde est « super » ou non… ça dépend plutôt d’si t’es fort ou faible, elle pencha légèrement la tête sans cesser de regarder son interlocuteur, laissant volontairement flotter un blanc, qu’est-ce que t’es toi ?

Elle avait la réponse mais préférait forcer le gamin à s’y confronter lui-même. Les personnes comme lui n’étaient encore en vie que parce qu’ils avaient rencontré assez tôt des gens suffisamment endurcis pour les protéger. Des gens qui laissaient encore trop de place pour la timidité et les histoires de cœur. Déjà avant, l’amour était une connerie, une belle excuse pour justifier le fait qu’on était suffisamment con pour lier sa vie à une autre personne. Se ruiner en cadeau, chialer à chaque dispute, tout plaquer pour son conjoint… bullshit. Tout ça pour quoi ? Quand on crevait, on était tous égaux. Et seul. Victoria aimait bien Elijah, mais elle n’avait jamais été amoureuse de lui, ni d’aucun autre.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 351
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   Sam 4 Nov 2017 - 21:18

La partie la plus intéressante. Il n'était pas vraiment d'accord et il fronça légèrement les sourcils, attendant une vraie explication de la part de la brune. Oh bien sûr chacun avait sa vision des choses, mais au moins il écouterait la sienne et pourrait penser à autre chose. Il pourrait débattre dans ses pensées, car il aurait probablement peur de dire ce qu'il pensait devant cette fille qu'il ne connaissait pas. Très ironique pour un journaliste, surtout qu'il n'avait jamais eu aucun mal à dire tout ça avant la fin du monde, comme quoi l'apocalypse pouvait changer, que ce soit en bien ou en mal. Pour l'instant le brun n'avait pas vraiment trouvé le côté bien. Dans tous les cas il essayait de réfléchir après la phrase de Victoria. "intéressante" ? Pourquoi ? Parce qu'on était livré à soi-même et que l'humain se sentait donc obligé de se battre pour sa survie ? Allait à des points qu'il n'aurait jamais cru atteindre. Oui, dans un sens c'était un plus, ça permettait de se dépasser, de savoir qu'au fond on n'était pas si faible que ça, pour Kyle ne tout cas. Mais malgré tout ça, le brun n'était pas devenu plus fort en vagabondant des mois dans les rues désertes remplies de morts, bien au contraire, il en avait eue peur et après l'altercation qu'il avait eu avec cette fille dans ce magasin un an auparavant, il avait eu du mal à se dire qu'être seul était la meilleure des choses. Surtout que maintenant il en était venu au même raisonnement après les derniers évènements qui l'avait positionné dans des situations difficiles. Certes, s'attacher aux gens pouvaient être une erreur, mais en attendant ça permettait d'avoir quelque chose auquel se rattacher justement.

Regardant la brune avec le même sérieux qu'il y avait dans ses yeux, l'ancien journaliste avait vraiment envie de savoir ce qu'elle pensait, il n'avait jamais abordé ce genre de sujet, d'autant que Victoria avait vécu des choses différentes, vu des choses différentes aussi, d'autres aspects sans doute de cette fin du monde. En un sens, ce moment faisait redevenir le brun aussi curieux qu'il aurait pu l'être à l'époque, savoir ce que les gens pensaient il aimait ça, c'était pour ça qu'il s'imaginait toujours diverses situations et qu'il se posait autant de questions sur certains trucs. Écoutant alors attentivement la suite des paroles de Victoria, il remarqua qu'il ne pensait plus du tout à Zack. Au moins un point positif et son objectif principal était atteint. Oui, les paroles de la nouvelle n'étaient pas bêtes, clairement. Et en un sens il comprenait son raisonnement, Kyle pensait immédiatement au moment où Allan lui avait dit de fuir. Il aurait pu mourir à ses côtés et pourtant il était encore là, il avait ce choix et il savait pourquoi il l'avait fait. Le referait-il ? Oui, pour sauver sa peau et parce qu'il n'y aurait de toute façon pas d'autres solutions et un en sens ce moment l'avait rendu plus fort, il avait réussi à se débrouiller seul pendant de longues semaines et continuait de persister, parce qu'il l'avait dit à Allan, tout comme il avait dit à Stewart que les conseils qu'il lui donnait en matière de survie lui servirait. Tout ça, tous ce qui c'était passé, ça faisait partie de lui et ça l'avait forgé. Il y avait encore des efforts à faire mais c'était déjà ça. Mais bien sûr tous ces moments avaient été accompagnés de gens, donc non, le brun pensait mieux avec les autres, mais chacun avait son propre avis et peut-être que la brune avait réussi à se forger d'elle-même.

Haussant les sourcils à sa question, Kyle avait presque entendu ça comme sur un ton inquisiteur. Qu'est-ce qu'il était lui ? Un faible, sans doute, il se le répétait souvent, trop souvent parfois, mais au moins il savait qui il était, en un sens. La fixant droit dans les yeux, il haussa finalement les épaules. «Qu'on soit fort ou faible de toute façon le monde de maintenant privilégie personne. Je suis faible et pourtant encore en vie.» avait-il expliqué comme si c'était une évidence, avant de reprendre une seconde après. «Le monde n'est pas "super" à mon sens, qu'on soit seul ou accompagné. Pour moi on ne pense pas mieux seul, au contraire, on a besoin des autres. Mais c'est qu'une question de point de vue bien sûr...» et finalement il avait dit ce qu'il pensait. Oui, les discussions avec la brune ne le dérangeaient clairement pas finalement, bien au contraire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le cimetière du fun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cimetière du fun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cimetière de Konoha
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Cimetière
» Le gardien du cimetière appelle la police
» Cimetière de Godric's Hollow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: