The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- You need a doctor ... -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2023
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Mar 24 Oct 2017 - 17:58
Comment ça cela avait été mal recousu ? April y avait pourtant mis toute son âme malgré le triste état dans lequel elle était au moment des faits, sans compter qu'elle n'était pas médecin de formation, finalement, ça pouvait avoir sa logique. Roza avait beau ne rien vouloir y voir, elle s'efforçait joyeusement d'y jouer l'aveugle, malgré le fait qu'elle s'y connaissait un minimum en cicatrisation de part son métier et le nombre de marque qu'on avait pu lui demander de couvrir. Les gens aimaient bien cacher ainsi leurs cicatrices sous un peu d'encre. C'était à l'époque quelque chose qui lui plaisait grandement par ailleurs, noyer ces vestiges douloureux du passé derrière une nouvelle peau coloré, sous un tout nouveau message.

D'un œil, elle remarqua ensuite la doc s'agiter et s'armer d'alcool, ça allait piquer. Elle n'avait pas de désinfectant pour les nouveaux ? Ou peut-être qu'elle n'en avait plus du tout ? Tout simplement. "M'aaah je prréfèrrre le boirrre l'alcool !" Encore une bêtise mais elle se tut aussitôt pour oublier les picotements qui venaient titiller sa blessure et ne pas faire la douillette.

La doc rigola franchement à sa précédente connerie au sujet d'un tout autre type d'inspection en profondeur et l'encrée lui répondit alors tac au tac avec un humour certain : "Ça oui ! Le sens de la trragédie ne peut pas se passer du sens de l'humourr !" Et wellcome to my world, c'était ainsi qu'elle voyait le devenir de leur nouvelle vie, avec humour.

De là, elle dut se taire un peu et écouta avec attention les retours sérieux de la vétérinaire. Ses mots avaient le mérite d'aller droit au but et de ne pas tourner autour du pot, un fait qu'elle apprécia grandement en silence. Ils n'étaient cependant pas bien surprenant aux oreilles de la russe qui s'attendait finalement à un tel verdict. Elle était bien dans la merde avec cette maudite balle et se rassurera en fronçant ses sourcils le temps d'une pensée, celle d'avoir assassiné quelques secondes avant le tir l'un des pillards en plein cœur. Donnant, donnant, c'était donc un fardeau équitable à porter.

Perdue dans ses pensées, elle revint au présent quand la doc' rangea son matériel et s'installa en face d'elle. Secouée par ses mots, elle battit des cils un long moment, comme lorsque l'on doute de ce que l'on vient d'entendre. Celle-ci venait vraiment d'affirmer sa peine à son égard ? Venait-elle vraiment de dire qu'elle était désolée ? C'était bien la première fois qu'on lui touchait ce genre de mot depuis son arrivée au ranch, aussi, elle se sentit quelque peu déboussolée à s'en passer une main sur le front, puis sur le visage. "Ah.. heu.. Merrrci ?" C'était con, c'était franc, c'était sorti tout seul. "Hein, nan, nan ! Sois pas désolée... pas ta faute toute cette merrrde, c'est les aléas de la vie, quoi." Se rattrapa t-elle aussitôt. "C'est déjà bien gentil de nous recevoirr et de prrendrrre surrr ton temps pour nous examiner. On va pas t'en demander davantage." Elle eut une pensée pour London et son entorse de la veille qu'elle avait complètement oubliée et se reprise aussitôt "Quoique si... si tu pouvais voirrr London aprrrès, c'est la black de la bande, elle s'est foulée la cheville. Ce serrait gentil de ta parrrt.. heu... heu... chèrre doc'." Et merde, son prénom ? C'était quoi ? Elle n'avait même pas eu la politesse de se présenter avec tout ça. En secouant alors la caboche elle vint ajouter avec précipitation : "Oh pardon, moi c'est Rrroza au fait, anciennement tatoueuse, et toi ?" Oui... c'était la base quand même.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Mer 25 Oct 2017 - 21:18
Un fin sourire revint sur le visage de la trentenaire après une teinte d’émotion dans ses paroles. La brune prenait presque tout à la légère. Caroline n’arrivait pas à cerner si ce second degré était inné chez elle ou si ça cachait un profond mal être concernant ce qu’elle avait vécu. De toute manière, au premier abord, elle avait l’air de se sentir bien moralement parlant. Ce qui n’était pas donné à tout le monde après la chute d’un camp tout entier … Il y avait des personnes plus fortes que d’autres et Roza, faisait partie de ces premiers.

« Le temps il faut le prendre quand il y a urgence » fit la vétérinaire en se levant. « Et puis ça va t’es pas douillette » lança-t-elle avec un clin d’œil. « Oh et tu peux te rhabiller. Si tu me sors que t’es plus à l’aise comme ça pour aller plus loin dans mon examen, je sors la seringue ! » Caroline rit, la bonne ambiance revenant au galop face à une femme dont l’humour ressemblait beaucoup à celui de Tam.

La tatouée lui parla ensuite de London qui avait apparemment un souci de cheville « Mince … je n’ai pas fait attention si elle boitait ou non » Après réflexion elle affirma à Roza « Ça sera la suivante sur ma liste ». La brune ne perdit pas de temps et se présenta avant de demander le prénom du médecin « Caroline, mais Caro c’est beaucoup mieux » Tout le monde l’appelait comme ça désormais. « Et bienvenue donc » lâcha-t-elle avant de faire quelques pas vers la porte d’entrée « Tu dois avoir faim non ? Si tu veux je peux te montrer où est notre cuisine. Peut-être que tout le monde est en train de manger à l’heure actuelle » Elle s’était levée tôt mais les membres de son groupe de survivant était frais ce matin. Ils avaient peu dormi et ça se comprenait. Ils s’étaient reposés sous surveillance. Comme le groupe de Caro la première fois qu’ils avaient mis les pieds ici. La trentenaire revoyait cette première nuit comme si c’était hier. Tout le monde était crevé et la sécurité les avait rassurés. Ils avaient fait route durant de longs jours, dormant par intermittence. Cette première nuit au ranch n’avait cependant pas était de tout repos. La perte tragique de plusieurs des leurs les avait complètement déboussolés. En mémoire, ce soir-là ils avaient très peu dormi, revoyant sans cesse ces flammes et les derniers instants de ceux qui avaient péri …

Caroline voulu parler de son équipe, des membres de son groupe. Mais c’était peut-être le moment le mal choisi pour la questionner sur eux et sur leur histoire. Elle attendrait sûrement qu’elle se soit ravitailler où que la journée se termine, une fois reposée et repue.

Elle fit alors signe de la main à Roza de passer devant elle pour sortir de la clinique, lui tenant la porte « Où sinon je te fais visiter ou je peux te montrer où sont les douches. Comme ça si tu veux te laver avant tout les autres » Elles prirent le chemin vers le bâtiment central. « Par contre attend un peu avant de nettoyer ta plaie » c’étaient ses dernières recommandations concernant sa blessure. Elle en avait dit suffisamment concernant son examen et sa santé. Désormais, Roza devra faire attention. Elle avait toute les cartes en mains pour que tout se passe pour le mieux question santé et mobilité de son bras et de son épaule. La douleur était présente, mais si elle faisait les choses correctement, alors ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle se sente mieux.



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2023
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Ven 27 Oct 2017 - 13:37
Et comment qu'elle n'était pas douillette ! C'était une sacrée fierté qu'elle trimballait là, elle faisait honneur à sa patrie corps et âme ! En même temps, elle n'avait eu de cesse de se manger des coups dans la tronche depuis qu'elle s'était mise il y a bien des années de cela à la boxe. Les nombreux tatouages qu'elle portaient ne firent également que renforcer son mental. Du côté de la vie post-apocalyptique, les branlées de Cheyenne et les entrainements avec Jackson avaient eu ce don de renforcer davantage cette résistance, ça ne sortait pas de nul part.

Sa réflexion sur la seringue la laissa bouche bée quelques instants, en effet elle était agréablement surprise pour la réaction de la vétérinaire et finit par poussée un léger rire et arborer par la suite une mine faussement boudeuse. "Humpf ! Coup bas, m'en souviendrais !" Et renfiler son sweat en ronchonnant encore un peu, rien que pour l'image de la scène.

Rassurée par la suite, elle opina dans sa direction quand celle-ci affirma que London serait la prochaine sur sa liste et souffla même tout bas un petit "Merrci" pour l'occasion. Elle put ensuite enfin poser un prénom sur la tête de l'inconnue, Caro, y avait un "r" dedans et ça lui plaisait en conséquence, c'était toujours plus fun à prononcer.

Toujours aussi aimable, cette dernière lui proposa de l'accompagner au réfectoire ce qui était des plus rassurant, l'idée de croiser tout ces gens seule ne l'emballait qu'à moitié et la gênait même par avance. "Va pourr la visite ! Cimerr Carro." La seconde proposition en revanche lui fit tout de suite oublier son estomac, une douche, une foutue douche, bien plus vitale pour elle que de se remplir le ventre à ce stade.

"Oh borrrdel, oui, une douche... Promis, je te forrrcerrai pas à m'accompagner et je ferrais attention au pansement !" Dit-elle avec un enthousiasme certain en levant l'index en l'air comme pour donner plus de véracité à ses propos. De là, toute une série de questions vint lui titiller l'esprit et elle décida de profiter de la présence de sa bienfaitrice pour les poser sans détour : "D'ailleurrrs comment vous fonctionnez là dessus ? Y a une heurrre d'ouverrturre ? Vous avez un quota de douche par perrrsonne ? Genrrre un quota parr semaine ou un trrruc du genrre ?" Leurs pas les rapprochaient d'un bâtiment, sans doute là que se trouvaient les fameuses douches ainsi que le réfectoire, le cœur du ranch donc.

Avant de penser à passer la grande porte, la russe rabattit lentement sa capuche sur sa tignasse sale, elle se doutait que les occupants du ranch à l'intérieur porteraient forcément leur regard sur elle et dans un état aussi crade, mieux valait se planquer.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Dim 29 Oct 2017 - 14:56
Roza fut comblée à l’idée de pouvoir prendre une douche. Caroline n’hésiterais donc pas à lui faire visiter le ranch sans forcément passer là où il y avait le plus de monde pour qu’elle ait le temps de se familiariser avec les locaux. Carmen et Elena étaient déjà sûrement en train de réfléchir sur la suite de cette rencontre et des échanges. Le groupe avait l’air vraiment mal en point mais pas forcément de bonne compagnie. Pourtant; le fait de connaître un peu la mentalité de Roza conforta la vétérinaire que c’était des gens bien. Hier, on lui avait parlé d’un rappeur qui était parmi le groupe. Elle n’écoutait pas personnellement ce genre de musique auparavant, se rabattant sur des ballades et les sons rock qui ont accompagné son enfance.

Une fois sur le perron, toujours souriante, Caroline la fit entrer en la mettant le plus à l’aise possible. Elle n’hésita pas à répondre à sa question « On ne fonctionne pas par quotas, enfin du moins on fait comme un peu mais on pas un planning à proprement parlé. On a des sortes de bassines ou de cuves que l’on récolte à l’extérieur et qu’on entrepose dans les salles de bains. On a pas l’eau courante malheureusement et avec tout ce monde ça devient plus compliqué mais on arrive à s’adapter » le lac notamment leur permettait de faire des réserves, ainsi que la pluie entre autre. C’était les inconvénients de ce nouveau monde. Il fallait faire preuve d’une adaptabilité à toute épreuve et celle-ci en faisait partie « Là tu as le salon et là-bas la salle à manger et la cuisine » Caro montra du doigt les pièces en question sans vraiment s’y en approcher par respect pour Roza. Elles virent quelques visages, des  sourires et entendirent des bavardages lointains. Caroline la fit monter au premier étage pour s’éloigner un peu de ce brouhaha. « Là tu as les premières chambres avec salle de bain et nous notre groupe on est au deuxième ». La vétérinaire avait parlé vite. Deuxième groupe ? Roza ne comprendrait certainement pas « En fait, la moitié des habitants du ranch sont arrivés ici il y a des mois, fuyant leur ancien camp en flammes … » A ce souvenir, elle eut un moment d’égarement « Mais bon ils s’en sont remis grâce à la bonne entende et à la communauté. On partage beaucoup de choses même si c’est plus difficile pour les uns que pour les autres ».

En retournant au rez-de-chaussée, Caroline continua « Après tout le monde met la main à la patte ici, c’est comme ça que ça fonctionne. Confiance et volonté » finit-elle par dire à la survivante. Une fois au salon, la vétérinaire fit un sourire à quelques-uns de ses amis et collègues. Elle demanda ensuite « tu veux manger un morceau ou comme tu le souhaites je peux être à ta dispo durant quelques heures ». Elle se rattrapa vite "Mais pas dans le sens où tu l'imagines" et elle partit dans un rire communicatif. La trentenaire vit une Hope passer en courant derrières-elles rejoignant sûrement sa mère dans la cuisine. La vie battait son plein au rythme des évènements de la veille. Toute le monde était excité mais également sur leurs gardes, observateur et bienveillant.



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2023
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Mer 1 Nov 2017 - 15:56
La visite du camp s'étendait et la curiosité de Roza en était bien comblée, la guide était pas mauvaise et partout où elle le pouvait celle-ci lançait de nombreux regards dans tous les coins et recoins. Elle dévisageait joyeusement ce qu'on lui montrait, évitant cependant de s'aventurer dans chaque pièce, cette étape s'en relevait encore gênante. Si Caroline n'était pas là à user de sa gentillesse pour lui présenter les lieux elle ne s'y serait même pas aventurée, pour tout avouer.  

À son explication sur le fonctionnement de la partie salle de bain, la russe opina doucement, tout cela lui semblait relativement clair, logique et avait le mérite de répondre à ses premières interrogations. C'était agréable d'avoir quelqu'un d'aussi conciliant, compréhensif et coopératif à ses côtés pour ses premiers pas dans le ranch, elle ne manquerait pas de la recommander à ses camarades. Tout s'expliqua alors quand celle-ci affirma la présence du précédent groupe, leur prédécesseur. Le camp était déjà passé par cette étape et elle trouverait donc facilement des copains, des gens qui comprennent leur situation.

"Aussi trriste à dirre soit-il, ça me rrrassurre quand même." Évidemment, elle comprenait la douleur que c'était que de perdre son camp et ses proches, cependant savoir que cet autre groupe prospérait au sein du ranch possédait cette vérité que de conforter ses songes pour les siens. "Et y a des rrréticents parrrmi vous ? Ça me semble évident qu'il puisse y avoirrr quelques perrsonnes dérrangés par l'arrrivée de nouveaux dans leurr quotidien." Et autant les identifier au plus vite, que ce soit pour les ignorer ou au contraire leur prouver ce qu'ils valaient pour possiblement les faire changer d'avis. Ça se tentait, surtout pour la russe qui adorait relever les défis en tout genre, aussi cons que sérieux.

Une enfant se faufila derrière elles et attira l'attention de la tatouée qui la regarda partir à toutes jambes dans la cuisine, à coup sûr, il y avait donc du monde là dedans. Son estomac qui criait famine se tût alors miraculeusement et l'encrée secoua la tête dans le sens de la négation. Dès le réveil se remplir ainsi la panse alors qu'elle n'avait pas encore aidé le ranch la paralysa. L'envie de passer pour une pique assiette aux yeux des éventuels présents la gênait grandement. "Non merrrci, m'pas faim, plus tard, sans doute !" Souligna t-elle pour rassurer son interlocutrice et y cacher sa gêne. Puis, place au rire, la doc' avait aisément ciblée de quel bois était faite Roza, les présentations n'étaient vraiment plus à faire. Aussi, elle composa une fausse mine boudeuse de circonstance qui s'effaça aussitôt. "Oui, je prrofiterrai bien de ton savoirr encorre un peu !" Des questions, elle en avait encore énormément et cette pauvre Caroline était sa première victime. "Et pourr la sécurrité, vous avez des tourrrs de rrondes ? Tout le monde est entrrainés ? Et tu sais si on peut se joindrrre aux rravitaillements en extérrieurr ?" Rien que ça, et ça en faisait déjà pas mal pour un premier jet.

Guidée par une once de malaise, elle n'osa plus vraiment s'aventurer d'elle même dans le bâtiment et posa son épaule valide contre le mur pour prendre un peu d'aise. Elle bougera où la vétérinaire ira, si celle-ci se déplace à nouveau.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Jeu 2 Nov 2017 - 17:49
La tatouée écouta d’une oreille attentive les explications de la vétérinaire. Cette dernière assura son bon rôle d’hôtesse pour quelques heures, non sans lui déplaire. Il est clair que la brune avait besoin d’être rassurée, Caroline s’assurant au mieux qu’elle se sente à son aise ici. La prochaine question étira les lèvres de la trentenaire. A son entrée ici, elle se souvenait de quelques fortes têtes qu’aujourd’hui elle essayait encore de comprendre « Il y aura toujours des personnes un peu méfiantes tu sais. Mais au fond c’est pour paraître dur et intouchable » fit-elle en pointant son regard vers la jeune femme. Elle se souvenait entre autre d’Axel qui n’était pas pour l’accueil des anciens Evergreen au début. Il a gardé son air réticent pendant des semaines, même lorsqu’ils faisaient leur preuve. Il y a peu, qu’elle a pu entrevoir un soupçon d’émotion chez lui : celui de devenir père.

Après qu’elle ait refusé de manger un bout et de se doucher pour le moment, Caroline continua d’avancer jusqu’à la sortie pour répondre à sa prochaine question : la sécurité. Une fois sur le perron, elles descendirent les marches pour se diriger vers abords du ranch « Oui on fait des tours de gardes toutes les nuits. On a des lits dans le baraquement pour que les volontaires puissent se reposer etc on fait en sorte que ce ne soit pas toujours les même qui fassent le boulot ». Une fois arrivée à l’entrée du Ranch, Caroline lui montre du doigt « Il y a des tranchées plus loin pour les rodeurs et de nuit on sonde les alentours jusqu’à la clairière » Caroline lui montre la limite du Ranch jusqu’à revenir aux anciennes écuries. Comme deux personnes faisant connaissance, la médecin parlait machinalement essayant de faire comprendre qu’ici tout le monde mettait la main à la patte que ce soit dans les tâches ménagères ou dehors pour sécuriser le Ranch. Il était plus facile pour eux de faire des rondes en binômes car ils étaient plus nombreux. Ils pouvaient mieux se répartir les tâches et se concentrer un peu plus sur leur vie en communauté.

Arrivant au centre du camp, la trentenaire en vint aux entrainements « Oui on s’entraine régulièrement. Que ce soit au corps à corps ou aux tirs. Mais il est vachement conseillé de s’entraîner avec des armes blanches pour éviter toute détonation qui pourrait alerter les rodeurs » D’ailleurs, Caroline étant très à l’aise avec les armes à feu, essayait depuis plusieurs semaines déjà de troquer son Beretta contre des haches ou des couteaux. Elle avait fait la mauvaise expérience de s’être trop fait guider par la peur et de s’être presque fait mordre par un mort avec un couteau en main. Manque d’entrainement, attachement à son arme et adrénaline n’avaient pas joué en sa faveur ce jour-là … « D’ailleurs je m’entraîne depuis pas mal de temps pour repousser les morts sans Beretta. C’est dur mais je commence à voir des progrès » sourire aux lèvres elle ne souhaitait pas tenir compte de cette mauvaise expérience. Elle avait un peu plus confiance en elle sans son arme de prédilection. « Pour les ravitaillements, faudra voir avec Carmen mais je pense qu’il est trop tôt pour en parler encore. Tu es bien pressée de te relancer à l’extérieur… » Ou la tatouée faisait preuve d’une force exemplaire ou bien elle était folle. Peut-être même qu’elle voulait fuir les responsabilités du camp pour se concentrer sur les sorties, mais ça c’était impossible. S’ils restaient ici, tout le monde était volontaire que ce soit dans le camp ou pour les missions.

Après avoir marché plusieurs minutes, Caroline s’appuya sur une voiture dans les anciennes écuries qui fait désormais office de parking « Et sinon, dans ton groupe il y a des méfiants ? Des personnes qui pourraient nous poser problème ? » Accueillir un groupe, c’était ce qu’il y avait de plus humain. Mais autant être sûr qu’ils n’auraient pas de souci à se faire …



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2023
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Dim 5 Nov 2017 - 15:36
Cette première réponse avait le don d'en dire long et peu à la fois, aucun nom ne quittait les lèvres de la doc', elle eut simplement droit à une affirmation dont elle se doutait déjà. Les méfiants répondront toujours présents, qu'importe la civilisation, réussir à les identifier viendra donc avec le temps. Aussi, elle lui rendit le regard qu'elle lui porta avec un masque des plus sérieux pour un sujet aussi épineux. Jouer au dur et aux intouchables comme elle le soulignait, c'était finalement le quotidien qu'un bon nombre de survivant utilisait d'instinct, la russe la première. De là à dire que tout n'était qu'une question d’apparence, son opinion divergeait largement sur le sujet, pour elle cela tenait davantage d'un conditonnement instinctif pour la survie qu'autre chose. Elle n'allait pas le souligner cependant afin ne pas casser l'élan sympathique qu'elle échangeait avec son interlocutrice pour se lancer dans un débat.

L'encrée se décolla ensuite de son mur sans rechigner et sans en perdre son attention pour les dires de la femme qui devait bien avoir dix ans de plus qu'elle. Celle-ci n'eut aucune gêne à lui révéler leur fonctionnement de défense et cela étonna agréablement la tatoueuse, c'était une belle révélation de confiance qu'elle lui accordait là, quelque chose qu'elle ne gâcherai pour rien au monde à ce stade.

"Votrre système me semble juste, c'est bien que ça tourrne."

Tout le monde se devait de mettre la main à la patte, cette notion était même vitale aux yeux de la tatouée pour un camp tel que celui-ci, une belle façon de responsabiliser tous les habitants à juste titre. D'un oeil curieux, elle dévisagea au loin les tranchées qu'elle lui montrait, quand elle aura un moment, elle irait y voir la profondeur de ces dernières. Peu confiante en ce système, elle esquissa une petite grimace, si les rôdeurs venaient en grand nombre dans le cas d'une horde par exemple, ceux-ci pourraient très bien marcher les uns sur les autres pour traverser cette ligne creusée. Réflexion qu'elle garda à nouveau pour elle, il était encore trop tôt pour critiquer quoique ce soit après tout et cela ne devait pas être ce que l'on attendait d'elle dans le moment présent.

"Je vois. Et vous avez pensé à un système pourrr sonder plus loin que la clarririère de temps en temps ?"

Elle n'avait pu retenir cette simple question, les anciens lycéens fonctionnaient comme eux et ne surveillaient en général que les horizons proches de l'établissement, ce qui avait par ailleurs causé leur perte. Il était déjà trop tard quand ils avaient repérés la horde, bien trop proche pour tenter de les repousser efficacement.

Arrivées au centre du camp, ce fut le tour des entraînements d'arriver sur le tapis des explications. Savoir alors que l'ensemble du ranch passait par cette étape la soulagea grandement. "En effet, rrien d'mieux qu'une bonne lame pour les exterrrminer en toute discrrrétion !" Et elle savait de quoi elle parlait, sa paire de couteaux avait à elle seule déjà tué une centaines de rôdeurs.

"Je peux comprrendrre, c'est jamais facile de casser ses habitudes, il faut même rredoubler d'efforrt dans ces cas là. Si tu veux un coup de main d'ailleurrs, tu sais où me trrouver, les arrmes blanches c'est un peu spécialité."


Ce n'était jamais aussi simple de foncer sur un mort pour lui planter sa lame dans le crâne, il fallait s'assurer qu'il ne puisse rien intercepter, il fallait être habile, savoir anticiper et surtout être sûr de soi. Se donner les moyens pour y parvenir sans craindre une morsure ne pouvait être acquis sans entrainement et pratique.

Quant au sujet des ravitaillements, l'encrée ne fut pas bien surprise par la réponse apportée, se doutant bien qu'il était trop tôt pour elle pour retourner vadrouiller dehors. Son interlocutrice semblait quelque peu étonnée par cette demande, aussi, elle se sentit obligée de se justifier. Ce qu'elle fit après avoir shooté dans un petit caillou qui lui faisait face durant leur marche.

"Je serrrais toujourrs prressée de sorrtirr, autant te l'avouer maintenant."

Quitte à continuer dans la franchise, elle y apporta un peu plus d'explications sans se faire prier : "C'est pas vrrraiment facile à expliquer... Disons que je suis une sorrte de moteurr dont l'essence se rrésume à l'adrrénaline et aux émotions forrrtes. J'ai du mal à fairrre du surr place, j'aime vadrrrouiller, fouiner, trrrouver des vivrrres, être utile à ma façon." Depuis son excursion d'avril avec Eli, la russe aimait passer le plus clair de son temps dehors, là où elle se sentait vraiment vivante. Un sentiment qui prit énormément d'ampleur avec la mort de Cheyenne et des autres. À vivre aussi longtemps dans l'étreinte de la mort, elle en venait à ne plus vraiment la redouter, une transe inexplicable : là où sa peur cédait volontiers sa place à l'indifférence et aux instincts bestiaux.

Elle l'imita et vint à son tour s'accouder contre une voiture en calant les mains dans les poches de son jean trop grand qui tombait sous ses fesses, le remontant un peu par la même occasion. "On est encorrre un peu tous méfiants tu sais, on a peurr. On est partagé entrre cette crrainte et le soulagement d'avoirr enfin trrouvé un toit où on peut dorrmir sur nos deux orreilles et plus encorrre... Une nouvelle maison pour une nouvelle vie." Dit-elle en avisant au loin le baraquement où reposait ses amis. "Ça passerra, pourr l'instant, on a juste encorre un peu de mal à y crroirre. On a tellement enchainé les merrdes... que ça nous semble encorre trrop beau pourr êtrre vrai." Peut-être en avait-elle trop dit, qu'importe, elle fonctionnait comme ça la tatoueuse, la franchise avant tout et mine de rien se confier ainsi la soulagea quelque peu.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   
Revenir en haut Aller en bas  
- You need a doctor ... -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [EVENT] Witch Doctor give us the magic words ▬ pv Lilinn & Warren
» Kent Nelson - Doctor Fate
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» doctor ork
» Doctor Who?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: