Partagez | 
 

 You need a doctor ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Caroline Menfins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 681
Age IRL : 28
MessageSujet: You need a doctor ...   Mer 18 Oct 2017 - 22:26

Ils étaient nombreux, fatigués, épuisés, physiquement et mentalement. Elle se revoyait elle et son groupe quittant Evergreen. Le camp en flamme revint sur le tapis et elle en rêva cette nuit-là. Lui ainsi que les pertes. Leur arrivés avait secoué des souvenirs, toujours douloureux lorsqu’elle y pensa. Heureusement, les bras de Jeff greffés autour d’elle la rassurèrent. Elle se détendit jusqu’à s’endormir paisiblement.

Le lendemain, Caroline se leva très tôt. Elle descendit manger un bout se rendant à la clinique, une pomme entre ses dents. Elle y mit de l’ordre, rangea son matériel, plaçant des draps propres sur les lits. Tout comme elle l’avait fait pour Ellora et Thomas, certains passeraient ici pour qu’elle puisse jeter un œil sur leurs blessures. Il va sans dire qu’ils ont été secoués et que même si certains avaient de grandes gueules, ils n’en restaient pas moins humains et fragile avec ce qu’ils avaient traversé. C’est donc naturellement que Caroline allait recevoir des survivants dans sa clinique. Heureusement pour eux, elle et Ello avait refait l’inventaire après une sortie il y a deux jours de ça. Comme qui dirait, le hasard faisait bien les choses. Elle ne manquait donc de rien pour le moment. Mais certainement qu’elle devrait retourner à l’extérieur pour faire le plein pour cet hiver. Sait-on jamais ce qui pouvait arriver. Et puis il y avait des femmes enceintes qu’elle se devait de rassurer autre qu’avec des paroles mais avec le nécessaire médical.

Le soleil se leva doucement et la vétérinaire savait très bien quelle personne passerai la première pour un « examen » : La jeune brune aux cheveux courts. Rose ou Roza lui semblait-il … Elle s’était aperçue hier, depuis leur arrivé, que le bras droit de la brune avait un dysfonctionnement. Son bras ou son épaule … Ces mouvements n’étaient pas fluides, même maladroits, comme si elle surveillait son membre. Elle ne portait pas non plus de poids de ce côté-là. Elle avait même aperçu une légère grimace lorsqu’elle l’utilisa. La médecin reconnaissait ces choses-là et elle espérait au fond que la survivante coopèrerait pour se laisser examiner.

Tout le monde se réveillait peu à peu et vers le baraquement des employés elle entendit des voix. Elle se rapprocha et vit que tout le monde s’était levé et certains pris la direction de la maison. Elle vit Elena et Carmen rejoindre les survivants déjà debout, leur adressant un sourire. Comme tout nouveau dans le camp, il faudra qu’ils fassent leur preuve. Cela avait été le cas pour eux aussi il y a quelques mois de ça … Ils avaient l’air un peu perdu tous, ce qui était normal. Avec le temps, ils prendront sûrement leur marque. La trentenaire reconnut Roza dans le baraquement, rangeant quelques affaires. Elle se rapprocha de la jeune femme « Salut … » lança-t-elle. La brune se retourna pour lui adresser un regard « J’espère que vous avez bien dormis toi et les autres même si ce n’est pas tout confort ». Elle se plaça devant elle « Moi c’est Caroline, je joue la médecin ici » dit-elle avec un sourire franc. « D’ailleurs tu es la première sur ma liste des personnes que je dois examiner » Caroline planqua ses mains derrière son dos « Bon ok, je n’ai pas de liste mais j’aimerais bien quand même que tu viennes avec moi, j’espère que tu n’as pas peur des docteurs ». L’humour était rentré tout naturellement dans son langage depuis qu’elle fréquentait Jeff. Il avait une influence très positive sur elle. Mais surtout, après ce qu’il s’était passé la veille, Caroline voulait faire passer le message plus facilement et avec légèreté. En espérant, que Roza veuille bien la suivre maintenant.



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en bas
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
avatar
Date d'inscription : 15/02/2017
Messages : 1348
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Jeu 19 Oct 2017 - 9:29

Quel réveil.... tellement difficile à vivre... l'entrevue retrouvaille avec Tam lui avait grapillée bien des heures qui se devaient pourtant d'être récupérées sur un oreiller. Et qu'importe ! Si c'était a refaire, elle le referait, la trentaine approchait, certes, les derniers semaines sur les routes étaient épuisantes, okay, mais rien ne pouvait repousser un tête à un tête avec une si chère amie de longue date. Dans le genre qu'on ne soupçonnait même pas d'être encore en vie et qui par sa simple présence avait ce don de vous ramener en arrière pour vous faire oublier le présent et envier en toute simplicité un futur des plus utopiste. Ainsi, dormir n'avait clairement pas fait parti de sa nuit et Mark dut bien la secouer pour l'aider à ouvrir ses paupières collées après seulement deux petites heures de sommeil. Heureusement qu'il avait une barre de céréales avec lui, ça avait pas mal aidé.

Trimbaler quelques affaires et terminer l'installation commencée la veille furent donc à l'ordre du jour pour ce réveil difficile. Bien vite coupé par l'apparition d'une femme qui lui semblait avoir aperçue la veille au milieu des nombreuses nouvelles têtes. Dormir, jouer, médecin, Caroline, première, liste, pas de liste... tous ces mots peinèrent quelque peu à se frayer un chemin cohérent dans sa petite caboche.

"Hein.. ? Heu, Salut !"
Cerveau enclenché, elle glissa alors un petit regard vers Mark qui suivait de près l'échange et qui opina silencieusement. "Jouer au docteurrr ? Ah, nan nan, même pas peurrr, j'adorrre ça moi, jouer au docteurrr à deux !" Sa bêtise avait le don de l'aider à terminer son réveil et ses roulements de "r" répondaient bien présent, tout comme son petit sourire mutin, c'était bon signe. "J'te suis... Enfin, y aura pas de piqûrrre, hein ? Sinon, moi, je joue plus." Une remarque qui pouvait sembler bien ironique avec tous les tatouages qui arpentaient son corps et pourtant, elle tremblait bien souvent dès qu'on agitait une seringue sous son museau.

Commençant alors à la suivre sagement, elle lança un regard peu assuré à son docker comme pour lui souligner de bien suivre la zone où elle était embarquée, par simple précaution. Suite à quoi et en espérant être comprise par ce dernier elle glissa ses mains dans la poche avant de son large sweat format XL pour y jouer nerveusement avec le bout de ses doigts encrés tout en se voulant discrète. C'était bien beau de faire la maligne toute assurée en apparence, mais au fond, une entrevue avec une inconnue loin de ses pairs, ça ne l'a rassurait pas du tout.

"Et... ahem, plus sérrrieusement, tu es vrrraiment une doc' ? On va pas s'envoyer en l'airrr donc ?" Osa t-elle lui demander sans ralentir sa cadence tout en approchant de ce qui devait être l'infirmerie du camp, enfin, espérons le.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en bas
Caroline Menfins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 681
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Jeu 19 Oct 2017 - 20:53

Roza n’avait pas l’air de trop comprendre ce que demandais au premier abord Caroline. En même temps, ils avaient dormis peu d’heures et c’était compliqué pour eux de se réveiller ici, même s’ils étaient en sécurité. La rencontre entre les deux camps de survivants, les retrouvailles, leur périple sur les routes, la survie, le manque de nourriture et de sommeil, la trentenaire comprenait qu’aujourd’hui certaines idées n’étaient pas faciles à remettre en place. Hier, elle a pu remarquer un élan de joie entre la brune et Tam. S’en était presque émouvant à voir. De pouvoir retrouver des amis avec cette apocalypse rendait les choses magiques.

La vétérinaire s’aperçut de l’accent prononcé de la russe. Ce qui la fit sourire. Mais pas uniquement. La femme devant elle était aussi expressive et folle que Tam. Surprenant après tout ce qu’il venait de se passer. Caroline pensait que la tâche allait être compliquée, il n’en fut rien. « Ok alors suis-moi, c’est par là-bas » fit-elle en montrant du menton la direction de la clinique. Roza a ses côtés Caroline ne put s’empêcher de rire à sa remarque « Ben vu que je n’ai pas de laboratoire, il n’y aura pas de prise de sang. Donc non pas de seringue en vue ».

Arrivée à l’entrée, Caroline lui ouvrit la porte « Après toi ». Elle laissa le soin à Roza de se repérer avant de lui indiquer le lit « Je t’en prie assieds-toi ». La médecin faisait en sorte de rendre les choses plus facile aux yeux de Roza. Elle venait à peine d’arriver qu’elle passait déjà par la case infirmerie. La confiance allait être mise à l’épreuve. La vétérinaire était du genre méfiante, mais dans ce cas-là c’est Roza qui avait besoin d’aide et la santé primait avant tout le reste. Elle aurait pu demander à Ello de la seconder mais tout le monde était KO et Caro saurait se défendre si les choses allaient loin. Surtout avec les entrainements qu’elle subissait ! Le discours de Roza la fit tourner brusquement. Elle ouvrit la bouche sans trop savoir quoi répondre préférant en rire. Elle voyait là, Tam numéro deux avec un coup dans le nez. Pour être directe, elle l’était ou sinon elle essayait de cacher une certaine angoisse en disant des conneries …  « Hum non on ne va pas s’envoyer en l’air » elle s’approcha d’une armoire avant de refaire demi-tour se retrouvant face à la brune « Par contre, il faudra quand même que tu te déshabille. Uniquement ton sweat » elle termina par un sourire avant de reprendre sur un ton plus sérieux « Me semble que ton bras est défectueux et j’aimerais regarder ça si ça ne te gêne pas ». Elle choisissait ces mots ne voulant pas effrayer la brune face à elle. Mais elle saurait désormais que rien ne pouvait lui échapper …



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en bas
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
avatar
Date d'inscription : 15/02/2017
Messages : 1348
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Ven 20 Oct 2017 - 19:30

Ça s'annonçait bien, la dame qui jouait au docteur semblait avoir un minimum d'humour, ou, tout du moins : acceptait son humour. Et ça, mine de rien, c'était déjà une sacrée victoire pour l'encrée qui aimait bien se cacher derrière le masque de la russe drôle, ainsi, on savait à quoi s'attendre avec elle et l'on ne lui en demandait pas davantage. Pour elle, la vie n'était qu'une grande scène où chacun était un acteur, il fallait juste trouver le bon rôle et s'adapter aux besoins.

Pas de piqûre ? Super, de quoi étirer un petit peu plus son sourire, au moins, elle n'allait pas passer pour une peureuse.
Une fois dans l'infirmerie, elle dévisagea les lieux d'un regard curieux et fut agréablement surprise par la propreté qui y régnait. Elle aussi, du temps où elle avait son petit coin salon tatouage au lycée s'efforçait de maintenir son plan de travail nickel, ça aidait grandement pour rassurer pour ses futurs victimes et puis l'on ne déconne pas avec l'hygiène dans ce genre de domaine, de toute façon.

À la demande de son futur bourreau elle s'installa sagement sur le premier lit à sa portée, laissant ses jambes se balancer dans le vide en bon enfant qui se régalait par ailleurs grandement de la réaction de son interlocutrice. Celle-ci semblait un brin perturbée par son franc parlé doublé de sa connerie et ça, c'était chouette, aussi kiffant que de savourer un bon bonbeck.

Évidemment qu'elle n'allait pas s'envoyer en l'air, ce n'est pas ça qui lui ôta son sourire mais bien la fixette que faisait la donzelle au sujet de son épaule. Roza s'était efforcée de ne rien y laisser paraître, comme pour ne pas passer pour le maillon faible, elle devait fatalement se vendre auprès de ce nouveau groupe si elle voulait rester, ou tout du moins, elle le prenait comme tel.

"Si ça ne te gêne pas " lui souligna t-elle en fin de phrase, mais si elle refusait, qu'allait-il se passer ? La doc' allait dire à sa chef de camp qu'elle ne coopérait pas ? Qu'elle cachait quelque chose ? Ouais, ça ne faisait aucun doute pour l'encrée qui gardait le silence un bon moment en méditant à tout cela. Ça faisait chier de se sentir ainsi démasquée et clairement au pied du mur en étant obsédée par les conséquences que pourraient avoir cette découverte. Bien loin de s'imaginer qu'une brebis un peu abîmée pouvait trouver sa place au sein du ranch, elle semblait bien persuadée de l'inverse, ou tout du moins, que cela n'aiderait pas à l'intégration de son groupe.

"M'okay..." Ça change, c'est plus le même ton, y a plus de connerie à la surface là. "Le bras va bien, puis je suis gauchère de toute façon." souligna t-elle tout en ôtant son sweat avec lenteur et attention pour ne pas trop tirer sur cette maudite épaule. Elle se cherchait déjà des excuses pour lui faire oublier cette épaule mais ça allait être difficile quand on voyait la cicatrice bien boursouflée qui s'échappait de son débardeur. La blessure datait de plusieurs mois et l'on pouvait sans mal distinguer que les soins n'avait pas étés des plus parfaits avec une cicatrisation pareille. Pourtant elle avait passé le plus clair de son temps avec son bras en échappe, mais ça ne faisait pas tout, malheureusement.

"Et dis..." Elle machouilla l'intérieur de sa joue quelques secondes : "tu rrrestes sous le secrrret prrrofessionnel ou un trrruc comme ça ?" C'était une question qui avait là toute son importante et elle avait essayé de donner à sa voix une intonation toute innocente pour le coup. Serrant déjà les dents, elle se préparait psychologiquement à absorber toutes les futurs douleurs que les mouvements de la vétérinaire allait sans doute lui faire subir pour inspecter tout ça.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en bas
Caroline Menfins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 681
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Sam 21 Oct 2017 - 12:25

L’ambiance avait changée. Caroline tenait son air on ne peut plus sérieux pour faire comprendre à Roza qu’elle ne plaisantait pas en matière de blessure. La vétérinaire n’espérait pas trouver une plaie assez grave, un problème osseux ou d’articulation. Car il lui faudrait du temps pour se rétablir. Si c’était musculaire, c’était carrément différent. Et là elle pourra souffler. Depuis qu’elle était dans ce camp, la trentenaire avait eu de nombreux cas urgent : Andy et sa méchante blessure au bras qu’elle a dû refermer aussitôt pour ne pas qu’elle coupe les bords de la plaie ; Connor et la balle qui avait traversé son épaule. Heureusement, aucun muscle, tendon ou artère n’avait été touché et pour finir, Ludwig est passé sur le billard car qu’elle dû le recoudre après la scène de jalousie version Connor. Le reste, était plus anodin.

Sans broncher, Roza s’exécuta tout en rassurant Caroline. Cette dernière fut étonnée de sa compréhension. La séance et l’examen de son bras avait pris un tournant plutôt positif. Heureusement qu’elle n’était pas tombée sur une dure à cuire impossible à toucher ou une douillette. Peut-être plus tard lorsqu’elle verra les autres. En s’avança vers la jeune femme la première chose qu’elle vit c’étaient ces tatouages, sa peau recouverte d’encre. Ce qui la fit sourire « T’es bien sûre que tu as peur des piqures ? » le ton était plus léger pour libérer cette atmosphère d’une lourdeur qui commençait à se poser. Pour le moment, elle ne s’attarda pas trop sur ces dessins. Les tatouages, elle n’en avait pas mais elle trouvait ça très jolie et significatif. En clair, ça ne la rebutait pas.

En s’approchant davantage, elle vit la blessure. Elle plissa les yeux, un peu nerveuse et curieuse. La plaie était vilainement fermée, marquée d’un bleu très léger qui a du s’estomper avec le temps. Les bords étaient amochés. Elle devait faire un bref examen pour savoir dans quoi elle mettait les pieds « Je vais devoir regarder ça de plus près. Ça risque de te faire mal. Si c’est insupportable lèvre la main gauche » Concentrée, la médecin ne plaisantait plus. Elle prit un tabouret pour s’assoir à côté de l’épaule droite de Roza enfin de pouvoir commencer son inspection.

Elle posa ses doigts tout autour de la plaie, en réalisant de légères compressions. La peau sur les côtés était dure et c’était mauvais signe pour bien démarrer... Elle fit de léger tiraillements vers l’extérieur, ce qui pouvait faire mal à sa patiente « Désolé mais je vérifie où en est la cicatrisation ». En faisant ces quelques gestes, elle remarquait du pus sortir du centre de la plaie. « Comment tu t’es fait ça et quand ? ». En tout cas, c’était une blessure par balle et en regardant bien son épaule, elle remarqua que le plomb avait l’air d’être ressorti au moment de l’impact. En la manipulant un peu, elle vit qu’aucun muscle n’a été touché ou, très légèrement. Ses membres fonctionnaient bien et ses réflexes aussi. « Quels sont les soins que tu as eu après que tu ais été touchée ? » Elle allait devoir la désinfecter et même pire, peut-être la recoudre. Cela dépendrait de sa réponse. Toutefois, Caroline ne pouvait la lâcher comme ça avec une plaie recousue comme une poupée de chiffon.

Sa blessure n’était pas anodine, il fallait dans tous les cas établir des soins. L’urgence était déjà passée mais là, elle ne pouvait plus attendre. La blonde fut étonnée qu’elle n’ait pas eu d’infection plus tôt. Avec une infection, elle n’aurait pas pu aller loin. Elle a survécu avec ce handicap sans connaître les risques. Désormais, ce n’était pas bon pour elle et la vétérinaire ne tarderait pas à le lui dire … lorsqu’elle aura fini son petit tour d’examen.



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en bas
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
avatar
Date d'inscription : 15/02/2017
Messages : 1348
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Dim 22 Oct 2017 - 22:04

L'étrangère n'avait aucunement l'air rebuté par ses tatouages, ni même impressionnée, un point positif comme négatif pour le coup. Si elle ne se laissait pas distraire par les dessins qui recouvraient sa peau alors elle risquait de bien ausculter sa blessure. Et ça, c'était pas terrible sans compter qu'elle n'avait pas répondu à sa question au sujet du secret professionnel. L'encrée en déduit donc que cette nouvelle remontrait aux oreilles des dirigeants du camp qu'elle ne connaissait que peu, ça n'avait rien de bien encourageant pour la suite. "Oui, c'est vrrraiment différrrent un tatouage comparré à un face à face avec une serrringue." Pas le même procédé, pas la même machine, pas la même histoire même si le fond était pourtant du même ordre, les aiguilles rentraient à répétition dans la peau pour la colorer.

Quand celle-ci lui souligna de lever la main gauche en cas de bobo, elle la vint sans réfléchir attraper avec lenteur le bord du lit sur lequel elle était assise. Elle ne bougerait pas et résisterait quand l'occasion se présentera, ne serait-ce que pour sauver son image maintenant qu'elle était persuadée que la vétérinaire ferait un rapport de son examen. Pas le choix, fallait sauver les apparences et de toute façon, la russe était dure au mal, une chance.

"M'pas de prrroblème" grinça t-elle alors face aux excuses de la toubib' genre l'air de rien tandis que son regard se reportait sur le visage de cette dernière. Elle essayait là d'y lire tous les signes qui pouvaient se présenter à elle, tout en serrant discrètement les dents à l'occasion ainsi que le bord du lit aux premiers gestes exécutés. Ça tirait à l'intérieur de son épaule et c'était tout sauf agréable, comme une maudite séance de tatouage mais avec le pointe d'un scalpel et directement sur le muscle à nu. "T'excuse pas, c'est cool." Souffla t-elle entre deux grimaces avec un ton qui se voulait le plus détendu et neutre possible. Sa respiration soudainement profonde pouvait cependant aisément relever la supercherie. "Juillet, je crrrois." C'était difficile de parler sans trop râler ou tout simplement de laisser son ton la trahir, alors elle faisait des phrases courtes.

"Par balle. Rrentrrée, puis sorrtie, puis bisous magique et hop" Les gestes pouvaient être réalisés par la véto, rien de cassé, mais ils manquaient un peu de souplesse, comme victimes d'une perte de flexibilité. Avec plus de sérieux, elle se reprise ensuite sur le même ton : "On a désinfecté, rrrecousue, m'puis j'ai garrrdé l'brrras en écharrpe un bon moment." Sans quitter son interlocutrice, elle pencha la tête sur le côté en attendant le verdict maintenant que son bras était libéré pour un court instant. "M'alors ? Tu vois, tout va bien. J'pense qu'on peut toucher d'autre partie afin de terminer l'inspection plus en profondeur, tout ça !" Osa t-elle suggérer avec son petit air fripon, ponctuant même sa question d'un clin d’œil. Elle fuyait clairement derrière sa connerie et n'en restait pas moins tétanisée sur place dans le fond. Qu'allait bien penser l'étrangère de son inspection ? Est-ce que ses blagues lui feraient tout oublier ? Non, évidemment, non... Elle se savait dans un combat perdu d'avance mais refusait tout simplement de l'admettre, c'était plus facile de faire l'autruche.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en bas
Caroline Menfins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 681
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   Lun 23 Oct 2017 - 11:28

Caroline n’avait pas répondu à sa question sur le secret professionnel. Si vraiment il y avait un souci, la trentenaire aurait fait un rapport auprès de Carmen ou Elena. N’étant pas sûr, au départ si la blessure était grave ou non, elle ne se prononça pas.

Durant son examen, la tatouée resta sage. Caroline essayât d’être délicate mais la plaie était vilaine et nul doute qu’elle sentait la douleur. Malgré tout, la brune répondit à ses questions. Elle confirma ses pensées. Une balle l’avait traversé au mois de Juillet. Sa patiente essayait de faire de l’humour mais la trentenaire resta concentrée. Ouf la plaie avait était désinfectée mais pas assez. Sans ça, c’était certain qu’une infection aurait pu se déclencher. « Ça été mal recousu. Tu risques de ne pas avoir une belle cicatrice. D’ailleurs la cicatrisation a commencé et ce n’est pas jolie jolie » C’était vraiment dommage avec tous ces tatouages sur son bras. Heureusement, elle avait immobilisé le membre durant un temps. Mais combien de temps ?

Caroline s’éloigna pour récupérer du coton, une compresse et de l’alcool. Elle n’avait plus de désinfectant. A mettre sur la liste des courses à faire avant l’hiver. La plaie devait être à nouveau désinfectée. Ensuite, elle jugera s’il faudra enlever les points pour la recoudre une seconde fois. Une fois le matériel prêt, elle se rapprocha de sa patiente pour imbiber le coton d’alcool, afin de le tamponner doucement sur la plaie, sur les contours et son centre. Après ces gestes répétitifs, elle fit de même avec la compresse. Elle la posa sur la blessure, maintenant une certaine pression afin de le faire tenir avec du sparadrap qui lui restait un peu. Elle préférait en garder pour les autres membres de son groupe qu’elle n’avait pas encore examiné.

A son dernier discours, Caroline eut un rire franc et communicatif « Tu gardes ton humour dans n’importe qu’elle circonstance toi ! » Elle recula son tabouret pour mieux la voir. Elle lui fit un clin d’œil osée. La trentenaire lui adressa un fin sourire en guise de réponse « Bon, tout va bien ? Oui et non » Le sérieux revenait au galop « Ta plaie n’est vraiment pas belle, faudra redésinfecté régulièrement pendant plusieurs jours mais difficile de dire si ça suffira … » Au moins c’était clair. Seul le temps leur dira si sa plaie pourra correctement cicatriser. Depuis le mois de Juillet, elle s’était refermée mais elle pourrait en souffrir encore « Tu risques de ressentir encore des douleurs à chaque fois que tu utiliseras ton bras pendant un temps indéterminé ». Valait mieux qu’elle connaisse les risques « Par contre si ça te fais trop mal faudra passer aux choses sérieuses … » Suturer une nouvelle fois. Mais Roza comprenait où elle voulait en venir.

En se levant pour aller ranger son matériel, Caroline fit « Même si tu es une femme de terrain faudrait que tu te reposes un peu ces prochains jours. Tant pour ta santé que pour ton bras. » Elle rangea les compresses et le coton et revint s’asseoir devant sa patiente « Je suis désolée … pour ce qui s’est passé. Je sais à quel point ça peut être dur … » Evergreen, les flammes, les rôdeurs, les pertes. Ces cauchemars qu’elles faisaient à répétition il y a quelques mois. Elle savait ce que c’était. Même si le groupe à Roza avait vécu une très mauvaise rencontre, la souffrance en eux, la fatigue et cet état psychologique d’avoir tout perdu, son groupe à elle était également passé par là « Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas ». Ils avaient déjà vécus en groupe alors ce ne serait pas totalement une première expérience pour eux. Mais ils devraient apprendre à les connaitre et à leur faire confiance. Une nouvelle vie qui pour le moment, n’était qu’une solution de repli pour eux …



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You need a doctor ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
You need a doctor ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [EVENT] Witch Doctor give us the magic words ▬ pv Lilinn & Warren
» paco&zélie ☇ i need a doctor.
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» doctor ork
» angel l. lily-rose ∆ « Écris l'histoire dans ma mémoire mais n'écris jamais la fin »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: