The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Know your enemies -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2018
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Know your enemies   Ven 10 Nov 2017 - 21:41
La tatouée lui lançait des regards à l'occasion, ne serait-ce que pour y lire ses réactions et mieux anticiper ses prochaines réponses. Mais ce dernier ne laissait rien paraître, il ne rebondissait aucunement sur ses précédents propos. Il coupait ainsi les amarres invisibles du sujet évoqué en se laissant chavirer vers la prochaine destination : la sécurité évoquée du camp. Ce qui n'était pas un mal en soi, finalement, tout était dit.

D'une pichenette, elle laissa la fin de sa cigarette s'échouer dans une poussière étincelante vers les herbes humides qui leur faisaient face et scruta en silence la petite lumière s'éteindre. Fuyant par la même occasion le regard qu'il lui portait pour cette fois, elle l'écouta avec attention répondre à ses nouvelles craintes.

Ce fut par la suite à son tour de souffler d'un air mi amusée et mi résigné après avoir reniflé allègrement et sans grande grâce. Nous repérerons les indésirables Bien assez tôt avait-il dit, c'était aussi ce que les survivants d'Emeral Freedom pensaient de leur système, ironique constat que voilà.

La suite eut ce don de tourner de nouveau son visage vers son interlocuteur, celui-ci semblait moins confiant avec cette révélation quant à l'aspect camouflé de leur camp sur lequel ils disaient miser. Il était donc à demi conscient de la situation pensa t-elle alors qu'il enchaînait sur leurs nombres et les patrouilles plus larges qu'ils pouvaient réaliser.

"C'est bien ça. Vers le centrre et tout se passait pour le mieux... On faisait comme vous, jusqu'au passage de cette horrrde, qu'on pensait aussi pouvoirr rrepérrer bien assez tôt."

Elle ne pouvait pas terminer là dessus, elle avait une ouverture pour pouvoir glisser son avis quant à la viabilité du ranch en se fondant sur son expérience passé. Il fallait donc qu'elle rebondisse et le plus finement possible, l'encrée ne souhaitait guère passer pour la donneuse de leçon. Elle prit alors son temps avant de répondre et observa les dites sécurités du ranch ou tout du moins, essaya de s'y projeter. La visibilité au loin se faisait faible, la lumière immaculée de la lune n'arrivait pas à traverser l'épaisse couverture nuageuse du ciel, aussi, Roza devinait d'avantage ce qu'elle pouvait percevoir en se basant sur ses souvenirs du terrain. Elle tacha alors au mieux de présenter la chose au passé, comme si il s'agissait encore de son propre camp, ça passerait sans doute mieux aux oreilles du bras droit.

"À mon avis, il aurrrait fallu avoirr des avants postes un peu parrtout en ville. Des coins strrratégique apprrovisionnés d'arrmes, de vivrres et d'hommes, le tout avec une bonne liaison radio. On était en bon nombre pour se fairre avec un bon système de rroulement. Ainsi, on aurrait pu prévoirr l'arrrrivée des gloutons comme celle des pillarrds, on aurrait pu anticiper, on aurait pu...
Elle marqua un court silence et inspira longuement avant de se reprendre :  "... les voirr venirr."

Elle avait essayé de se fondre dans son passé pour donner plus de distance dans son discours et c'était malheureusement chose réussie : prise à son propre jeu, elle revoyait maintenant les rôdeurs envahir leur camp et entendait également les détonations des pillards tirer sur les siens. Elle revivait de sa bêtise du jour J, ressentait à nouveau tous les canons braqués sur elle, son talkie arraché à sa ceinture et la sentence énoncée qui s'en suivie. De quoi bien soudainement la murer dans un silence mortuaire et la forcer à ne pas développer davantage les autres idées qu'elle possédaient alors que son regard maintenant teinté de tristesse se portait toujours sur l'horizon. Nerveusement, elle tournait mollement le bout de ses doigts devant elle pour y faire craquer ses phalanges sans vraiment s'en rendre compte.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1589
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Know your enemies   Ven 17 Nov 2017 - 14:44

    La légère expiration amusée de la russe m'avait fait hausser un sourcil sans que je m'y attarde cependant plus que cela, assez indifférent qu'elle s'amuse de mes propos ; mieux valait surtout ne pas relancer des hostilités inutiles qui étaient de toutes façon encore bien trop présentes et se repointeraient au moindre mot ou geste de travers. J'avais donc poursuivi mon expliquant, attendant finalement des réponses à mes questions en l'observant d'un air attentif, une certaine méfiance habituelle était sans doute toujours visible dans mon regard mais il était évident que je n'allais pas lui sauter à la gorge sans prévenir et étais ouvert à la discussion.

    Fronçant les sourcils à ses propos, j'avais hoché la tête d'un air grave, analysant chacun de ses mots, imaginant la situation. Ils faisaient comme nous, essayaient de survivre en se protégeant au mieux, les gardes, les surveillances, jusqu'à ce que tout ne bascule. Ses derniers mots eurent encore plus de répercussion dans mon esprit. Sans doute étions nous nous aussi dans un certain déni quand à la situation dans laquelle nous étions ; ces arbres nous protégeraient-ils ? La plaine juste devant nous permettrait-elle d'avoir suffisamment de visibilité ? Peut-être, pour un temps, mais les risques qu'il arrive la même chose qu'à ce groupe n'étaient pas exclus.

« Je vois... » avais-je simplement répondu avant de détourner mon attention d'elle pour fixer à nouveau l'obscurité plus en avant.

    Je n'avais pas retenu un léger soupir, pas vraiment agacé ni blasé, simplement résigné, aussi fataliste que je l'avais toujours été. Qu'importe l'endroit, le moment, aucun de nous ne serait à l'abri. Je n'excluais évidemment pas la possibilité que quelque chose nous tombe dessus également, étant suffisamment réaliste pour avoir conscience de cette réalité, mais j'osais espérer bêtement que ce répit qui nous était encore accordé pour l'instant ne se verrait pas brisé trop rapidement.

    Tendant l'oreille quand la tatouée se remit à parler, je prenais bien conscience que le fait d'exprimer ainsi ce qu'ils auraient dû faire amenant un but tout autre : me faire part de ses suggestions quant à la sécurité de ce camp. Et son point de vue était réellement pertinent. Si le ranch tombait, nous n'aurions pour l'instant pas d'autre endroit où nous replier. Certes, il y avait ces baraquements plus loin sur la route qui pourrait nous servir d'abri mais si la menace qui nous tombait dessus était bel et bien humaine, il serait déjà trop tard lorsqu'ils nous trouveraient. Il fallait anticiper, comme elle disait. Validant ses propos d'un petit ''mh'', j'avais pincé les lèvres, continuant à réfléchir à tout cela avant de tourner la tête vers elle. Son expression prouvait bien qu'en parlant de tout cela, elle avait indéniablement replongé dans ses souvenirs, ce qui leur était arrivé là-bas. J'en avais eu quelques échos mais n'étais pas moi-même aller demander des détails à l'un d'eux ; inutile de remuer le couteau dans la plaie alors qu'ils avaient déjà dû expliquer le tout des dizaines de fois aux autres. Les tics nerveux de ses doigts prouvaient aussi ce fait. Inspirant profondément, j'avais croisé les mains devant moi.

« Je suis désolé pour ce qui vous est arrivé, sincèrement. »

    Sans doute que mon ton toujours assez distant ne permettait pas de percevoir la réelle sincérité de mes propos, d'où ma précision. Elle en ferait bien ce qu'elle voulait mais je n'avais aucune raison de lui balancer cela ''pour faire joli''. Nous avions tous perdu au moins une personne depuis le début de l'Apocalypse, certains plus que d'autres, et il y avait ceux qui s'étaient même perdus eux-mêmes. Tout ceci ne faisait que révéler les pires côtés d'un Homme, et nous avions déjà tous eu à en subir le résultat. Certes, je ne savais rien d'eux, et la méfiance était toujours de mise, mais je pouvais lui laisser le bénéfice du doute et faire preuve d'un peu moins de distance l'espace d'un instant.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2018
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Know your enemies   Sam 18 Nov 2017 - 20:19
Les phalanges de ses doigts refusaient de craquer une deuxième fois et face au silence qu'elles émettaient la russe réalisa enfin ce qu'elle était en train de faire. Elle croisa alors à son tour ses mains devant elle dans un léger soupir. Non, elle n'allait pas se mettre à prier, c'était simplement une façon de vite faire taire ce maudit tic nerveux. Manquerait plus que son interlocuteur le remarque, quoique, cela devait déjà être le cas, tant pis.

Il était désolé ? Heureusement qu'il y eut la petite précision quant à sa sincérité, sans quoi il aurait été difficile pour la tatoueuse d’apercevoir l'aspect incontestable de ces condoléances. Quoiqu'elle commençait à en avoir l'habitude, on avait bien du lui souffler ces mots une bonne dizaine de fois depuis son arrivée. Tous ici étaient désolés pour cette fatalité qui avait frappé leurs vies, chacun à leur propre degré et cette fois ci, elle répondrait différemment. Pourquoi ? Elle même l'ignorait, sans doute en avait t-elle marre de jouer un rôle ou peut être était son interlocuteur comme son positionnement sur le camp qui faisait là toute la différence ? Allez savoir.

"Ne le sois pas." Fit-elle en détachant ses mains avant de se redresser pour chercher le paquet de cigarette défoncé qui reposait au fond de sa poche. Elle avait pourtant un certain contrôle sur sa descente de nicotine, autant là, l'envie se faisait pressante et bien peu contrôlable. "Je le suis déjà bien assez à moi seule." Comment rester stoïque et souffler simplement un "merci" quand l'on se sait possiblement responsable de tout ses morts ? Impossible pour l'encrée, surtout avec cet élan d'honnêteté entamé. "Ouais. J'ai ma parrrt de merrde là dedans." Impossible de le regarder droit dans les yeux, ils pourraient y lire bien trop de choses sur le moment présent et mieux valait se rattraper à ce stade, ou tout du moins, essayer d'en ressortir un peu de positif : "Enfin.. Tout ça a eu le mérrrite d'êtrre forrmateurr, au moins." À quoi bon se morfondre ? Autant jouer la dure, c'était bien plus facile à porter comme masque surtout avec un raisonnement qui se voulait aussi basé sur une pointe de franchise. "On peut facilement en conclurre qu'on est en sécurrité nul parrt." Un petit rire plus nerveux qu'autre chose s'extirpa de ses lèvres avant qu'elle puisse surenchérir : "Et chaque jour peut-êtrre le derrnier." Avant, on lui disait de vivre chaque lever de soleil comme si c'était le dernier, et de profiter à fond pour être heureuse, mais ça, c'était avant, la réalité actuelle avait cette tendance à changer la vie dans ses grandes lignes. "Prrofiter de la vie et toute ces connerrries ne sont plus vrraiment à l'orrdrre du jourr. Se donner les moyens de surrvivrre, en rrevanche.. ça, ça devient prriorritairre." Impossible à son stade de ne pas être parano et de ne pas craindre Demain, là où chaque aube pouvait aisément être la dernière.

Calant enfin la tige de tabac sec à l'étreinte de ses lèvres, elle en alluma l'extrémité après un claquement de zippo bien sonore. "Sans déconner, si tu tiens aux tiens, agis sans trop perrdrre de temps..." Ce serait là un retour bien plus sincère aux yeux de la tatoueuse que des condoléances. "... Le frroid rralentit cerrtes les rrôdeurs mais il affame aussi les vivants." Le gibier était plus dur à attraper et les denrées cultivées beaucoup moins abondantes. Selon elle, leur temps était compté et de ce qu'elle avait cru comprendre son interlocuteur était plutôt bien placé dans la hiérarchie du ranch, elle ne pouvait donc pas mieux tomber. Encore faudrait-il qu'il la prenne au sérieux.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1589
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Know your enemies   Jeu 23 Nov 2017 - 14:00

    Fixant toujours l'horizon bien trop sombre en face de moi, je n'avais pas vraiment réagi lorsque la tatouée m'intima de ne pas être désolé. En un sens ça se tenait, à quoi servaient ces paroles de toute façon ? Elles ne changeraient pas ce qui lui était arrivé tout comme elles n'apaiseraient pas sa peine alors oui, il était inutile de les rabâcher encore et encore, le fait qu'elle tire une nouvelle cigarette de son paquet témoignait bien de la nervosité qui l'animait encore alors autant ne pas en rajouter une couche sur le sujet. Reportant cependant mon attention sur elle lorsqu'elle poursuivit, j'affichais cette expression relativement neutre, me contentant de l'écouter ; à croire que je n'avais pas tout perdu de mon boulot au café et que j'avais encore une certaine capacité à porter une oreille attentive à mes pairs, quand bien même je ne me mettais pas vraiment à sa place. Roza avouait avoir sa part de responsabilité dans ce qui était arrivé et si plusieurs questions me trottaient dans la tête, je ne me hasarderai pas à demander une quelconque justification ; son regard devenu fuyant prouvait bien qu'elle n'était pas fière et que porter tout cela sur ses épaules était bien plus compliqué que l'image inatteignable qu'elle dégageait.

« Certes » avais-je simplement répondu à ses propos.

    Bien sûr que toutes les choses négatives forgeaient un caractère, rendaient les concernés plus forts, la plupart du temps et en apparence du moins, parce-qu'il était évident que certaines blessures restaient béantes, qu'importait l'image que l'on souhaitait dégager et tous les moyens pour parvenir à avancer. Chaque Homme avait ses faiblesses, et c'était bien cela qui le rendait dangereux. Les faiblesses, la peur, l'imprévisibilité ; j'avais amèrement accepté de me mettre dans le même panier, sachant pertinemment que l'angoisse me faisait souvent perdre mes moyens.

    Hochant la tête à ses nouveaux mots, j'avais soupiré légèrement en détournant la tête, regardant le vide devant moi d'un air grave. En sécurité nul part. Elle avait raison, évidemment, et en venant ici tous les cinq, ils n'avaient fait que confirmer un point supplémentaire : le vrai ennemi n'étaient pas les macchabées, mais bel et bien les vivants qui avaient su retourner ce monde à leur avantage. Ils les avaient trouvé eux, ils pourraient tout aussi bien nous trouver nous. Cette pensée me fit froid dans le dos, m'arrachant un léger frisson alors que ma mâchoire se contractait. Il était évident que nous devions nous donner les moyens de survivre, je n'allais cependant pas lui exposer ce fait que le terme même de ''survie'' dans mon cas s'apparentait bien plus à notre ancienne vie qu'à la présente ; inutile de me lancer dans des explications sur le sujet et continuer à l'éviter le plus possible.

    Si ma méfiance envers la russe n'était pas encore retombée et mettrait sans doute du temps à disparaître totalement, j'écoutais et entendais ses paroles avec attention ; ce n'était parce-qu'elle n'était encore qu'une inconnue et donc un danger potentiel que ses mots ne pouvaient pas être pris au sérieux, au contraire. Elle en avait vu bien plus que nous et devait parfaitement savoir de quoi elle parlait. Pinçant les lèvres d'un air pensif, j'avais à nouveau hoché la tête. L'hiver affamait les vivants, c'était un fait, et après tant de temps d'Apocalypse, il ne fallait pas se leurrer : ceux qui traînaient en ville étaient de moins en moins nombreux, à l'instar des cadavres. Me détachant alors de la barrière, j'avais reporté mon attention sur elle, lui adressant un regard un peu moins méfiant qu'auparavant, plus ouvert malgré mon air habituellement blasé.

« Merci pour ta franchise et tes conseils, ils ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. »

    Des paroles bateau mais qui étaient sincères, elle avait marqué un point en mettant ainsi de côté sa méfiance initiale, m'incitant à en faire de même pour avoir une conversation construite. Me passant une main lasse dans les cheveux, j'avais repris.

« Je vais rentrer maintenant. Et je le répète : personne ici ne vous plantera un couteau dans le dos, pas même moi. »

    Ayant marqué un léger temps d'arrêt à la fin de ma phrase, la fixant encore pour bien lui faire comprendre que j'étais prêt à moi aussi faire des compromis et leur laisser une chance, j'avais tourné les talons, rejoignant le ranch en espérant cette fois trouver réellement le sommeil jusqu'au lendemain.






-FIN-




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Know your enemies   
Revenir en haut Aller en bas  
- Know your enemies -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Two friends or two enemies?
» Bilbon Saquet
» [-18] It's like we can't stop, we're enemies ft. AiSeul
» Asileth • Do I not destroy my enemies when I make them my friends?
» Crucify my enemies | Alexius&Arsène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: